Partagez | .
 

 (leo) ni fute ni chemise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Martine trahit ses amis

ϟ POSTS-ENVOYES : 1761
ϟ POINTS : 5
ϟ PSEUDO : fitotime
ϟ CREDITS : dandelion (avatar) / tumblr (signa, profil) / rilès, depeche mode (texte)
ϟ AVATAR : ben nordberg
✰ ✰

MessageSujet: (leo) ni fute ni chemise   Lun 12 Déc - 8:44



River, Leo
ni fute, ni chemise
© bennordberglove|lescartons.


identité
≡ PRÉNOM(S) Leonard, plus communément appelé Leo. Il a hérité son prénom de son grand-père, qui est mort quelques semaines avant sa naissance.
≡ NOM River, il l'aime son nom, c'est cool, c'est naturel, c'est doux. River, on l'appelle souvent comme ça au taf, "Hey River". Du coup, il a appris à jouer "Cry my a River" au yukulele, et franchement, il ne se débrouille pas trop mal.
≡ ÂGE 26 ans, un bon âge. Il ne psychote pas sur son âge, il ne craint, pas la trentaine, ni rien. 26 ans, c'est bien, on a arrête de vous prendre pour un gamin à cet âge-là.
≡ LIEU DE NAISSANCE Banlieue très proche de Savannah, Leo a toujours vécu ici, dans ce petit lotissement près du skate-park.
≡ NATIONALITÉ Il se décrirait plutôt comme un "enfant du monde". Parce que clairement, il déteste être américain. Les Etats-Unis, mastodonte du capitalisme, leadés par Trump. C'est à gerber. Leo ne voit pas les frontières, il est un enfant de la Terre, et voilà tout.
≡ ORIGINE Américain pur et dur.
≡ ÉTUDES, EMPLOI Cameraman. Depuis toujours, depuis ses trois ans. Il volait la caméra de sa mère et tournait des reportages sur tout et n'importe quoi. L'image, ça parle. L'image ça change tout. Leo, il voit. A travers son objectif il est capable de voir des choses, de les comprendre. Pendant longtemps il a été cameraman pour de grands reportages. Il travaillait pour une chaîne qui l'envoyait au quatre coins du monde. A la rencontre des cultures quasi oubliées, des paysages à coupés le souffle. Il était là, caméra sur l'épaule à voir ce que la plupart des gens ne verront jamais. Mais voilà, récemment viré de la chaîne il a dû tout quitter et retourner bosser pour la société de production pourrave qu'il avait fréquenté à ses débuts. Triste de retour à la réalité. Ouais, réalité c'était ce qu'il filmait avant. La réalité des pays dans lesquels il se trouvait. La putain de vérité du monde actuel lui crevait les eux à chaque reportage. Aujourd'hui la "téléréalité" qu'il film lui donne envie de vomir. Sa société de production, c'est une chaîne à scandale qui filme les vedettes d'un soir ou bien rend tout sale. Il travaille actuellement sur un reportage d'un an "au coeur d'un foyer d'ex-taulard" c'est le titre temporaire qu'ils ont trouvé.
≡ STATUT CIVIL Libre comme l'air. Leo a une vision très seventies des couples. Il ne croit pas en la monogamie. Il refuse de promettre quoi que ce soit à qui que ce soit. Il a vécu en nomade tellement de temps qu'il n'a jamasi eu de petite amie officielle. Et pourtant, il en a connu. Se décrivant comme un "pansexuel" qui tombe amoureux des âmes plus que des corps, il n'est ni hétéro, ni homo, ni rien. Il marche au feeling.
≡ CARACTÈRE Le monde est trop petit pour lui. Leo il voudrait tout voir, tout vivre. C'est un vagabond dans l'âme, c'est un aventurier. Un des derniers hommes curieux de ce monde. Il veut voir les choses de ses propres yeux et pas à travers l'écran rétina du dernier Iphone. Leo est un voyageur. Il a le coeur léger, il ne regarde pas en arrière, rien ne peut véritablement l'atteindre, car il file comme le vent. Il n'a pas d'attache, il ne jette jamais l'ancre. Il aime les gens, c'est un généreux, du genre à prendre chaque personne comme elle est et pas comme il voudrait qu'elle soit. Il se contente de ce qu'il a, il se contente de cequ'on lui donne. a force de fréquenter des culture si différente de la sienne, si loin de la société de consommation il a compris que le matérialisme ne mène nulle part. C'est un anticapitaliste, et ça la fou mal pour un américain. Mais c'est comme ça. C'est un indigné, un engagé. Ecolo, manifestant, il trouve toujours une bonne cause à défendre. Il est un peu hippie, qu'on se le dise. Et tout ce qui va avec. Les fringues bariolés, les joints, le sexe libre et tout quoi.
Mais y a aussi ce gars-là, celui qui n'a pas eu de père ,celui qui sortait en boite avec sa mère irresponsable et qui l'empêchait de coucher avec un type dans les chiottes. Y a ce mec qui a grandis trop vite, sans trop qu'on s'y intéresse, et sans trop y penser non plus. Mature, il l'est, il sait ce qu'il veut c'est clair. Mais responsable, l'est-il vraiment ? Ce type qui s'éclate le pif de sa précieuse poudre blanche, celui qui parfois, pète littéralement un câble. Ce type-là, derrière la caméra, qu'on ne voit pas, qui se fait discret souvent, mais qui explose d'un coup.
≡ GROUPE alizé

les recherches
≡ L'EQUIPE DE TOURNAGE (préliens) les collègues, je cherche de tout !
≡ COLOC la vie pépouze en colocation, avec mes cinq tortues et moi.
≡ L'EX on était sensé faire le tour du monde ensemble, finalement, tu m'as laissé tomber.
≡ SUR LES ROUTES on s'est rencontré ici ou ailleurs, tu m'as accueilli pour une nuit, on est tombé l'un sur l'autre... il y a trop d'histoire à raconter
≡ BEAU-PERE (entre 30 et 40 ans) tu sors avec ma mère (40 ans) j'aime jamais eu de problème avec mes beaux-pères, mais toi c'est différent, toi tu restes, et ça commence à me souler.
≡ FAMILLE Cousins éloignés, amis de famille, on se connait depuis toujours.
≡ MEILLEUR AMI le bro, le meilleur pote ! on a passé notre enfance ensemble, et rien ne pourra jamais nous séparer.

anecdotes.

1. drôle de famille que les River. Anna, sa mère, n'avait que quatorze ans quand elle est tombée enceinte. Salope qu'on disait, peut-être bien. Ca ne l'a pas empêché d'assumer son erreur. Elle n'a jamais su avec certitude qui était le père, mais elle a eu son bébé. Orpheline de père depuis peu, elle a élevé son petit Leo avec l'aide de sa mère, "Mamie" qu'on l'appelle. Une hippie sur le tard remplie d'amour jusqu'à déborder. Alors Leo a été élevé comme le petit dernier. Comme s'il était le petit frère d'Anna. D'ailleurs il ne l'a jamais vraiment appelé Maman. Ils ont une complicité fraternelle tous les deux, il l'adore sa mère, il ne la juge pas sur ses erreurs. Ils sont bien trop occupés à s'amuser ensemble comme deux gosses de toute façon. Elle se confiait sur ses peines de coeur, il se confiait sur ses problèmes de fille, elle lui a donné sa première clope, avec elle il a prit sa première cuite, son premier joint ils sortaient ensemble en boite. Drôle de relation hein, mais ça ne l'a jamais dérangé Leo. Sa mère il l'aime comme elle est. Même si la vraie maman dans l'histoire, c'est mamie. 2. bien dans ses baskets, Leo a toujours été bien entouré. il avait beaucoup d'amis, il était un petit garçon et un adolescent légèrement hyperactif mais très heureux. Il était toujours partant pour tout, très peu à l'intérieur il vagabondait gaiement avec ses copains dans les rues depuis très jeune. Amoureux du skateboard, des cigarettes roulées volées à mamie ou encore des cartes pokémons il est un gamin qui aimele monde comme il est pas le monde virtuel. D'ailleurs, ils n'avaient pas de télé chez eux, ça ne lui a jamais manqué. 3. A douze ans il s'est formé une bonne bande de bras cassés, ses copains de toujours, ses "bros". Et dedans, y avait Pipa. Gamins, il la voyait comme un pote, un genre de truc asexué. Ce n'est qu'à l'adolescence que les choses ont commencé à devenir ambiguë entre eux. Elle n'a jamais été sa petite copine, d'ailleurs Leo n'a jamais eut de petite copine à proprement parlé, mais Pipa était sa meilleure amie, il était son amant, elle a été la première tout, la première fois, le premier crush... Ensemble, ils vivaient mille et une aventure. Inséparables comme des siamois, ils étaient un couple sans vraiment se le dire. Ils étaient fidèles l'un à l'autre sans s'être rien promis. C'est ce qui faisait la beauté de la chose. Pipa il l'aimait, vraiment. Il l'aime peut-être même toujours. 4. L'image, ça a toujours parlé à Leo. C'est un truc inné, plus fort que lui. Il faisait des photos dès qu'il fut assez grand pour tenir un appareil, il faisait des films avec ses peluches, il filmait tout et n'importe quoi. En fait, il a toujours eut l'impression de mieux voir à travers une caméra, de vraiment voir. C'est bien plus qu'une passion, c'est sa vie. Il a toujours été doué pour s'exprimer comme ça. Un véritable don de capter les instants, les capturer à jamais. Il trouve ça fascinant l'imagine, cette technologie. Sans grande surprise c'est donc un dingue de photos et de films. Et lui n'oublie jamais de faire développer ses photos numériques. Il a des tonnes d'album remplis des plus belles années de sa vie et des DVD de tous les petits courts métrage qu'il a fait depuis le début de sa vie. 5. Leo n'a jamais fait d'études supérieures. Il a simplement si diplôme d'un lycée artistique mais il n'a jamais voulu aller à l'université. Il a misé sur sa chance, son talent et ses projets parascolaires pour trouver un travail, et ça ne loupa pas. Il était né sous un bonne étoile celui-là. A 18 ans, il trouve un poste de caméraman à Savannah pour une petite société de production. Bon, ce n'était pas le job rêvé. En effet, cette société de production tourne des reportages à scandales sur de petites vedettes ainsi que des émissions de téléréalités. Mais tant pis, Leo sait qu'une fois qu'il aura un pied dans le milieu rien ne l'empêchera de progresser. Pendant deux ans il travaillera pour cette société de prod. Ce n'était pas le bagne, certain de ses collègues étaient même cool, et puis Leo il s'adapte cependant, il a été mis devant la cruauté du genre humain plus d'une fois. Charognards qui se contentent de filmer des personnes qui craquent psychologiquement, les assistants de production le pousse à filmer des images de plus en plus trash pour "faire de l'audience". Chose qu'il déteste par-dessus tout. 6. Son côté socialiste en prend un coup à cette époque. En effet, Leo c'est un indigné. Depuis toujours très concernés par la politique et les grandes crises mondiales, influencé par sa grand-mère, une hippie sur le tard nostalgique du mouvement Woodstock et Peace & Love. Leo a toujours manifesté, il a toujours eu de grandes causes à défendre. La protection des phoques, le réchauffement climatiques, l'esclavagismes des patrons... Leo est investi dans pas mal d'associaton, distribue des flyers, jette des pavés. Vous voyez le genre. Il rêve de contempler le monde temps qu'il existe encore, loin de sa petite société de prod véreuse. 7. Et pourtant, jusqu'à ses 18 ans, il n'a jamais quitté Savannah. Ils n'étaient pas très riches les River, pas assez pauvre pour s'en plaindre, pas assez riches pour partir en vacances. Son désir d'indépendance et de grands espaces le démange alors de plus en plus. C'est avec Pipa qu'il avait prévu de faire le tour du monde. Evidemment que c'était avec elle. Elle rêvait des mêmes choses que lui. Et quand une grande chaîne spécialisée dans le voyage et les reportages culturels l'appelle pour lui proposer un poste, il y voit sa porte de sortie. Il a 20 ans, les étoiles s'alignent parfaitement. Pipa et lui doivent partir avec l'équipe de tournage pour faire le tour du monde. Ca ne se passa pas comme prévu. 8. Après l'abandon de Pipa et le début de son travail, Leo a commené à avoir de graves troubles alimentaires. Si son alimentation avait toujours été décousue, en quittant le nid familiale, atterrée par sa "rupture" et sous la pression d'un nouvel emploi il a commencé à vriller. Il ne s'alimentait tout simplement plus. Et quand il le faisait il a pris l'habitude de se faire vomir. Anorexique que le médecin, présent sur le tournage, disait. Mais personne ne s'en préoccupait trop. Les tournages étaient rudes, on avait besoin d'être à 200% tout le temps. On laissa donc Leo s'enfoncé dans l'anorexie jusqu'à ce qu'il soit tout simplement trop faible pour tenir debout ou même porter sa camera. Il était fatigué, tout le temps et très maigre, il ne pouvait plus rien avaler, sa gorge le brûlait. Histoire de tenir le choc, il alla de mauvaises décisions en mauvaises décisions. 9. C'est comme ça qu'il commença à consommer de la coke, en dehors des soirées. Avant ça, c'était festif. La coke il en prenai ten soirée depuis longtemps sans trop s'en inquiéter. Mais il a commencé à en prendre de plus en plus souvent, histoire e tenir le coup, de se "booster" comem il disait. Au final, c'est clair qu'il a un problème. Même s'il ne le reconnait absolument pas. Au quotidien, Leo c'est un type heureux de vivre, marrant même. Comme quoi. 10. C'est un passionné de sensations fortes. Il adore les sports extrêmes et tente beaucoup de choses. Parachute, saut à l'élastique, moto cross.. il adore profitez de ses voyages pour réaliser de véritables shoot d'adrénaline. Mais sa véritable passion c'est le skateborard qu'il pratique depuis l'enfance. Il n'est pas rare que cela soit son seul moyen de transport. En effet, il n'a jamais passé son permis de conduire, même s'il lui arrive de prendre la voiture de sa grand-mère. 11. Il a un look assez roots. Sarouels, turbans dans les cheveux, vêtements larges... Influencé par la mode d'ici et d'ailleurs masi également l'ambiance hippie qui règnait au domicile familial. En réalité il est tout simplement désintéressé par la mode et s'habille comme ça lui vient. 12. Pas matérialiste pour un sous, il a tout de même un petit rituel, il rapport un objet typique de chacun de ses voyages pour y renfermer ses souvenirs. 13. Pendant longtemps il n'a pas eu de domicile fixe, il était en effet toujours en vadrouille, ne supportant pas de rester plus d'un mois à Savannah quand il y passait des vacances. Il restait chez sa grand-mère, mais vivait au rythme de ses voyages dans des tantes, des caravanes, directement sur les lieux de tournages ou bien chez l'habitant. Maintenant qu'il est revenu à Savannah, il loue un petit studio encore dans les cartons à Tybee Island. La vue sur mer l'aide à ne pas trop déprimé. 14. En effet, après six ans de bons et loyaux services, Leo a été renvoyé de la chaîne pour laquelle il travaillait. S'il faisait toujours un bon travail, son attitude était devenue insupportable. Sa consommation de drogue étant de plus en plus forte, un soir, il a complètement pété un cable. Il a fait un bad trip et est devenu fou et paranoïaque. Il a détruit tous les rushs ainsi que du matériel de tournage. Après ça, la chaîne l'a tout simplement remercié et il a été forcé de rentrer au pays. Un coup dur pour lui. Il n'a pas osé dire la véritable raison de son renvoie à son entourage et fait croire qu'il a lui même voulu rentrer pour être auprès de sa grand-mère. 15. Puisqu'il faut bien travailler, il s'est tourné vers la petite société de prod vereuse auprès de laquelle il avait fait ses premiers pas. La société était ravie de son retour, en effet Leo a commencé à faire parler de lui dans le milieu et sa participation au tournage apporte un argument de poids et une nouvelle crédibilité. Cependant, Leo déteste tout de cette société de prod. En ce moment, il travaille sur un reportage sur un foyer d'ex-taulards menée par une vieille dame pour les aider à la réinsertion. Si l'idée de base lui plaisait, la société de prod tourne ça au ridicule, fait passer les taulards pour des brutes inhumaines et instaure un climat anxiogène dans le foyer. Cela désespère complètement la vieille dame qui attendait beaucoup de ce tournage. Cependant, elle a signé un contrat d'un an et ne peut faire partir les équipes de tournage. Ainsi ce reportable ressemble de plus en plus à une téléréalité où la réalité justement est transformée. Leo doit constamment fournir des images de dépravations.16. Et pourtant, Leo a du respect pour les anciens prisonniers, il vit avec eux quasiment 24H/24 et s'est lié avec certain. Il a de plus en plus de mal à faire le travail qu'on lui demande sans pouvoir refuser. Le problème ? Depuis son retour à Savannah ce sont ces taulards qui lui fournissent la drogue dont il a besoin. 17. Cette vie lui impose un rythme décousu. Il tourne de nuit, de jour, ses horaires ne sont pas précises, il sort beaucoup avec les équipes... Evidemment, cela n'arrange en rien ses problèmes de toxicomanie ou d'anorexie. S'il s'alimentait mieux depuis quelques temps, son renvoie récent le pousse dans d'anciens schémas. Sans avoir complètement replongé, il s'alimente de moins en moins et s'est déjà faire vomir plusieurs fois. Cette routine toxique l'aide en réalité à se sentir mieux et évacuer son stress. 18. Il n'a jamais recontacté Pipa. Après 6 ans, l'eau a coulé sous les ponts vous me direz, certes. Cependant, il ne lui a jamais vraiment pardonné et ne sait vraiment pas comment il pourrait réagir face à elle. Il n'a jamais eut d'explications sur son abandon et pense toujorus qu'elle a tout simplement voulu le quitter au plus mauvais moment. 19. Récemment, sa mère désormais âgée de 40 ans s'est mise en couple avec un type d'une trentaine d'années. Leo n'a jamais été méchant avec ses beaux-pères de passages, mais là ça semble plus sérieux et ça le fait complètement flippé. Que ce "beau-père ait presque son âge n'arrange rien. Leo est possessif et protecteur avec sa mère et il a beaucoup de mal à la partager avec un autre. De plus, son beau-père ne comprend pas du tout cette relation fusionnelle et "amicale" qui relie la mère et le fils, au contraire il aimerait avoir une autorité qui n'a jamais eu cours au sein de la famille River. 20. Leo a de petites tortues de mer en aquarium dans son appartement. Un aquarium qui prend la moitié de son salon mais il les adore ses bébés. Il en possède 5 : Roger, Bruno, Christina, Olga et Popo. Ouais, il devait être défoncé quand il a choisi leur noms...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t599-l-homme-libre-est-un-vagabond-leo#8173 http://thenotebook.forumactif.org/t2075-halina-samih-leonard-michael-arthur http://thenotebook.forumactif.org/t648-leonard-river http://thenotebook.forumactif.org/t770-leonard-river-formspring

avatar

Martine trahit ses amis

ϟ POSTS-ENVOYES : 1761
ϟ POINTS : 5
ϟ PSEUDO : fitotime
ϟ CREDITS : dandelion (avatar) / tumblr (signa, profil) / rilès, depeche mode (texte)
ϟ AVATAR : ben nordberg
✰ ✰

MessageSujet: Re: (leo) ni fute ni chemise   Lun 12 Déc - 8:44


L'enfer c'est les autres
il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur


ALEXANDER "JEFF" JEFFERSON|le boss j'te hais, viscéralement. tu représentes tout ce qui me dégoute dans ce monde, et inversement. je bosse pour toi, tu te fous de moi. mais au final, j'te suis loyal, fidèle, putian de cleps, tu arrives à me retourner le cerveau mieux que la coke qu'on partage parfois.
BARBRA TUNA|le crush j'ai vu derrière ce mascara chimique la fille fragile que tu es. j'te vois, je t'amuse. on se plait. aller, viens j't'emmène avec moi. et toi tu recules, pour avancer calmement.
ELLIOT LESLIE|la taularde toi et moi, on est pareil. aussi laids, aussi beaux, aussi paumés aussi. tu me hais, mais je t'aime. j'te ferais l'amour comme les autres sont incapables de te le faire. et on se fait tellement de mal que ça finit par faire du bien.
IRIS LOWE|jalousie j'comprend pas vraiment la fascination que t'as pour Jeff, et pour être honnête, ça me soule vraiment cette histoire. Faut pas que tu prennes trop la confiance, Jeff s'en branle de toi.
IVY MEISTER|la machine à café relou tu pourrais faire tellement mieux que lécher le cul de jeff. tu m'apportes mon café, tu craches sûrement dedans, moi j'craches sur toi parce que les starlettes dans ton genre, c'pas mon truc. on s'énerve tous les deux, à hypocrisie land.
JAEL FELICIANO|la copine de défonce entre nous c'est grande discussion spirituelle, pas mal de LSD et beaucoup de nuits blanches. Pas à baiser malheureusement, mais ça viendra.
LOLA MORENO|la starlette tu rêves de ton étoile sur hollywood boulevard, tu crois que je vais t'aider à y parvenir. tu traines sur le tournage, mais n'oublies pas mon fric.
MADS LEVY|la soeur de toutes les demi-soeurs cachés que j'aurais pu avoir, c'est sur toi la chieuse que je suis tombé. gamine de douze ans et demi que tu es, avec ton admiration folle pour ce père pas si parfait que ça. au final, pourquoi pas, j'te charrie, tu m'énerves. au final on est vraiment frère et soeur tous les deux.
SERENA GIANELLI|le trip psychédélique quelque part au tibet on avait tous les deux un truc à faire. tu devais te reconstruire et je devais tout découvrir. sous cette tentes incapables de me souvenir précisément du trip qu'on a vécu. deux semaines intenses, deux semaines sous lsd en fait. deux ans plus tard, notre esprit de hippie en a pris un coup.
SEVEN POPESCU|le pote drogué on se drogue, on veut sauter la même nana, pas mal de points communs. y a pas que la nana que je veux sauter tu me diras.
SIDNEY KASABIAN|le dessinateur t'as des valeurs que je respecte, on bosse pour le même journal indé gauchot. t'as du talent mais pas d'estime. j'veux faire de toi le nouveau révolutionnaire au crayon de papier, et toi tu veux te faire ma soeur.
SOAN BARLOW|l'opposée je sais pas pourquoi on s'entend si bien dès qu'on prend de la coke, mais chaque fois qu'on se réveille dans le même pieu le matin, on ne peut plus s'encadrer. On ne partage décidément rien, sauf notre amour pour la coco et notre haine envers nos patrons respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t599-l-homme-libre-est-un-vagabond-leo#8173 http://thenotebook.forumactif.org/t2075-halina-samih-leonard-michael-arthur http://thenotebook.forumactif.org/t648-leonard-river http://thenotebook.forumactif.org/t770-leonard-river-formspring

avatar

Martine trahit ses amis

ϟ POSTS-ENVOYES : 1761
ϟ POINTS : 5
ϟ PSEUDO : fitotime
ϟ CREDITS : dandelion (avatar) / tumblr (signa, profil) / rilès, depeche mode (texte)
ϟ AVATAR : ben nordberg
✰ ✰

MessageSujet: Re: (leo) ni fute ni chemise   Lun 12 Déc - 8:44






Dernière édition par Leonard River le Mar 21 Mar - 10:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t599-l-homme-libre-est-un-vagabond-leo#8173 http://thenotebook.forumactif.org/t2075-halina-samih-leonard-michael-arthur http://thenotebook.forumactif.org/t648-leonard-river http://thenotebook.forumactif.org/t770-leonard-river-formspring

avatar

Martine trahit ses amis

ϟ POSTS-ENVOYES : 1761
ϟ POINTS : 5
ϟ PSEUDO : fitotime
ϟ CREDITS : dandelion (avatar) / tumblr (signa, profil) / rilès, depeche mode (texte)
ϟ AVATAR : ben nordberg
✰ ✰

MessageSujet: Re: (leo) ni fute ni chemise   Lun 12 Déc - 8:44

Welcome stranger !
les demandes de liens

Salut à toi ! Ici tu trouveras toutes les infos dont tu as besoin pour connaître un peu mieux Leo. Les informations le concernant ainsi que ses liens sont mis à jour le plus régulièrement possible. Bref, si ce personnage te plait, tu peux me proposer un lien, j'accepterai toujours avec plaisir. Pour des raisons pratiques, cette fiche est verrouillée, car elle sert simplement à recenser mes liens et rp et permettre aux nouveaux d'en découvrir plus sur mon personnage. Cependant ma boite à mp est grande ouverte ! Si tu es en panne d'inspiration, tu peux aller regarder rapidement mes recherches de liens dans mon premier post :)
Bref, à bientôt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t599-l-homme-libre-est-un-vagabond-leo#8173 http://thenotebook.forumactif.org/t2075-halina-samih-leonard-michael-arthur http://thenotebook.forumactif.org/t648-leonard-river http://thenotebook.forumactif.org/t770-leonard-river-formspring
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: (leo) ni fute ni chemise   

Revenir en haut Aller en bas
 

(leo) ni fute ni chemise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chemise The Kooples bordeaux à motifs en soie t. S
» Cartonnage - Chemise cartonnée
» capitaine , sa chemise rouge et son pantalon brun
» NEW-YORK et le F.D.N.Y. en force
» Céline ? Une vraie blonde....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version douze-


team animation

team speed-dating

team stalkage