Partagez | .
 

 We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

nage droit d'vant toi !

ϟ POSTS-ENVOYES : 1059
ϟ POINTS : 16
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Camille, aes Kenny ♥
ϟ AVATAR : Archy Marshall (King Krule)
ϟ SIGNE PARTICULIER : roux sorti des enfers, abonné aus suicides manqués
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Jeu 14 Sep - 23:22

La thérapie ressemble déjà à du théâtre de l’absurde en temps normal. Un monde bizarre où les fous doivent admettre qu’ils sont fous pour qu’on leur foute la paix, mais s’ils sont assez lucides pour le savoir et en jouer, on leur reproche de pas vouloir guérir. Nemo veut pas guérir, c’est un secret pour personne, et sûrement pas pour lui, et il voit pas en quoi c’est un problème. De toute façon, c’est pas fréquenter des attardés qui se ridiculisent chaque semaine en causant de leurs déceptions amoureuses et de leur complexe d’Œdipe assis en cercle qui va lui donner envie de guérir. Ça lui donne déjà pas envie d’y aller. Pourtant, cette fois, ça lui dit bien d’y aller, un pressentiment, comme ça, qu’ils vont atteindre le summum de la connerie, du pathétique et du grotesque. C’est à croire que le Dr Frankenstein a décidé de monter un spectacle de clowns : un. Goûter. Nemo a du mal à s’imaginer ça autrement que le non-anniversaire d’Alice aux Pays des Merveilles, version macabre et psychotique. En plus, ils ont une Alice. Ça tombe à pic. Nemo adore cuisiner quand il peut cuisiner morbide, et il n’est pas du tout radin ou égoïste dans ce cas uniquement, ça lui plaît, de faire des pâtisseries en forme de cervelle et autres réjouissances. Sa cuisine a l’air de l’enfer, quand il termine ses cupcakes-tombes-à-zombies, jolies croix gothiques en biscuits plantées dessus et mains décharnées en pâte à sucre qui sortent de la ganache au chocolat, une touche de coulis de framboise pour fignoler le tout.

Son père vient le chercher pour le conduire à la thérapie, pile à l’heure, comme toujours. Ils ne se disent rien dans la voiture et Nemo sort avec son plateau de gâteaux devant l’hôpital sans que son paternel ne l’ait interrogé. Les conversations entre dépressifs sont jamais très heureuses et Nemo préfère quand son père n’essaye même pas d’ouvrir la bouche. Il est un peu en avance, comme d’habitude, mais c’est parfait, pour disposer ses cupcakes aux premières loges, sur la table de la machine à café. Il est particulièrement fier du résultat, au point d’envoyer une invitation cordiale à son frangin. Plus on est de fous, plus on rit, les bons vieux dictons qui remontent alors qu’il sourit devant son méfait accompli. Reste plus qu’à ce que tout le monde s’enfile un cupcake, et ce sera le jour le plus fun de sa vie, pour une fois qu’il ne s’est pas shooté ou bourré la gueule avant de venir. Des cupcakes, oui, innocents d’apparence, mais un peu space, et il a pas été radin là-dessus non plus. Tant de générosité, le Dr Frankenstein serait pas déçu, s’il savait.

blabla + ordre de passage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3354-but-i-m-a-creep-nemo#78905 http://thenotebook.forumactif.org/t3361-i-ll-be-sorry-when-i-m-dead-nemo http://thenotebook.forumactif.org/t3362-nemo-hornigold#79104

avatar

QUEEN T(EPU)

ϟ POSTS-ENVOYES : 1290
ϟ POINTS : 8
ϟ PSEUDO : Bagheera
ϟ CREDITS : Anarchy <3 + Baalsamine <3
ϟ AVATAR : Jordan Cohayney
ϟ SIGNE PARTICULIER : sourire retourné, du venin aux lèvres
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: de la place pour tous
+ contacts:

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Sam 16 Sep - 0:04

C'est drôle, ça tangue. Y'a des vagues de trottoir et des rouleaux de macadam ; elle manque de se prendre les pieds dans l'écume Trix. Ca lui arrache un gloussement, comme un hoquet de mouette et les passants la regardent bizarrement. Elle leur sourit. Ce qui confirme que rien n'est normal. Elle a un peu de mal à marcher droit, ce serait beaucoup plus simple si ses pieds arrêtaient de se disputer quant à la direction à emprunter. Dans sa main droite y'a une bouteille de lait mais c'est pas du lait. Elle est intelligente Trixia. Très. Elle savait que c'était une mauvaise idée ce goûter. Qu'elle allait s'y ennuyer à crever. Et qu'il fallait bien un petit remontant pour l'aider à supporter. Alors à la place du lait y'a de la vodka, tellement pas chère qu'elle fait la grimace quand elle boit. Et comme la bouteille de lait a eu l'idée incongrue d'être plus petite que sa consœur vodka, elle a dû s'occuper du reste. Pour pas gâcher. Parce qu'en plus d'être astucieuse elle est généreuse Trix, elle boit à la santé de ceux qui ne peuvent pas et elle gaspille pas. Question de respect.
Elle se le répète, gonflée de fierté. Un sentiment de grandeur princière, l'idée d'avoir fait ce qu'il fallait. Par ailleurs les gens lui semblent plus supportables quand elle a consommé, ça lui rend moins déplaisante l'idée de devoir fréquenter encore la ronde des tarés. Elle donne un coup de pied dans la porte de l'hospice qui grince. « Pardon. Merci. Pardon. » sincèrement navrée. Elle avance dans le couloir, dépasse leur habituelle salle, recule. Elle reste un moment figée à l'entrée. « Oh. C'est déjà fini ? » des yeux qui hurlent le désarroi. Elle avait tellement envie d'aller à ce goûter. Et maintenant, ils ont terminé. Sans elle.
« C'est dommage. J'ai ramené de super chips. Super super chips. Aux cornichons. » Tant pis pour eux. Tous des ingrats. Elle a carrément fait de la speleo dans ses placards pour retrouver ça. Elle soupire, s'avance jusqu'à la table sur laquelle reposent les plus beaux gâteaux jamais réalisés. Elle pose à côté son paquet à moitié entamé ; c'est la règle d'or, ne jamais boire sans manger. Elle garde la bouteille. C'est de l'ordre de la propriété privée. Finalement, son regard se pose sur le rouquin présent comme si elle le voyait pour la première fois. « Tes cheveux ont l'air très soyeux Nemo. » mince. Avec l'émotion elle a oublié qu'il s'appelait Satan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3802-en-enfer-que-des-belles-femmes-trixia#top http://thenotebook.forumactif.org/t3866-jolie-fleur-t-es-fanee-trixia http://thenotebook.forumactif.org/t3883-trixia-moore http://thenotebook.forumactif.org/t3885-trixia-moore-formspring
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Dim 17 Sep - 11:32

J'avais absolument aucune envie d'y aller, à cette thérapie de groupe-goûter-jenesaisquoi. Déjà, l'idée était nulle à chier, mais avec les invités qu'il y aurait, c'était certain de partir en couille. Je sais pas si le psy se rendait compte de l'erreur monumentale qu'il avait fait ou s'il avait délibérément organisé ce fiasco pour se payer nos têtes. De ce que je me souvenais, il était plutôt désespéré par nos récentes réunions, pourtant... P'tête qu'il était maso. Ou qu'il avait encore un peu d'espoir. Je dis pas, si on nous prenait un par un, en rendez-vous, ça pouvait peut-être s'arranger. Pour quelques-uns d'entre nous. Parce que d'autres étaient vraiment des cas... Mais nous rassembler tous au même endroit ? C'était la pire idée du siècle.
Le problème, c'est que j'étais curieux. Un peu trop. De un, j'avais envie de voir qui serait assez fou pour venir et de deux, je voulais savoir comment la soirée - journée ? - allait se dérouler. J'hésitais entre le silence tendu de plusieurs heures à peine teinté de quelques craquements de chips ou de popcorn et le joyeux bordel empli d'insultes et de verre malencontreusement renversé sur son voisin. J'avais teeellement hâte. Je levai les yeux tout en continuant de marcher, les mains enfoncées dans les poches de mon jean. Seul un petit sac plastique pendait de mon poignet : j'y avais entassé quelques paquets de bonbons qui traînaient encore chez moi. Histoire de pas faire trop mal élevé. Allez... La porte était là. J'avais juste à la pousser et à faire comme si j'adorais sociabiliser avec les cas à l'intérieur. Je soupirai pour me donner un peu de force puis entrai enfin.
Il n'y avait que deux personnes, pour l'instant : Nemo et Trixia. Oh joie. Mes deux préférés. Je regrettai déjà. Quoi que, Trixia était marrante parfois... Mais la présence du rouquin me surprenait. C'était le dernier que je m'étais attendu à voir.

-Ca va être joyeux si y'a qu'nous trois, marmonnai-je en sortant mes paquets de bonbons pour les déposer à côté des autres provisions.

Je remarquai un paquet déjà ouvert et une ribambelle de... petits cupcakes à l'allure douteuse. Enfin, c'était très bien réalisé, je ne pouvais pas le nier, mais le thème choisi n'était pas franchement très accueillant. Je supposai que c'était l'oeuvre de Trixia et en attrapai un pour faire bonne figure. J'avais pas spécialement faim mais je supporterai encore moins les questions si je ne grignotai rien du tout. Allez, au moins une bouchée... ...Ptain, ils avaient un arrière-goût un peu bizarre quand même.

-L'est pas là le psy ? demandai-je en jetant un coup d'oeil à la ronde.

Super... Il organisait tout ça et il nous lâchait à la mer. Est-ce qu'il était déjà trop tard pour repartir ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

PROFESSEUR PLUTONIUM

ϟ POSTS-ENVOYES : 442
ϟ POINTS : 0
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : perséphone
ϟ AVATAR : lydia graham
ϟ SIGNE PARTICULIER : masque angélique et regard trop perçant, des péchés planqués derrière les remparts, le cœur comme un trou noir.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: no limit
+ contacts:

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Jeu 21 Sep - 13:41

Quand elle était gamine, Jem n'était jamais invitée aux goûters. Alors aujourd'hui elle s'fait une joie d'y avoir enfin droit, même si c'est avec une bande de dégénérés des gens cassés un peu abîmés ou carrément cinglés. Elle s'en fout elle a un sourire collé au coin des lèvres et des étincelles dans l'fond des yeux.

Entre ses doigts un plat rempli de cookies qu'elle a confectionnés elle-même avec patience et application. Ils sont beaux à regarder ça donne envie d'les croquer, pourtant elle refuse d'y goûter. La recette a été suivie à la lettre à un détail près : les composantes chimiques qu'elle a ajoutées. Les mêmes qu'elle utilise pour fabriquer la méthamphétamine, et si le dosage est évidemment moins élevé dans ses cookies que dans les comprimés qu'elle vend, il reste suffisant pour promettre des effets après quelques bouchées. Alors elle en mangera pas Jem, mais elle fera tout pour en distribuer à un maximum de ses camarades – faudrait pas gâcher sa jolie fournée.

Quand elle arrive ils sont trois et elle les salue d'un geste de main général, puis elle avance jusqu'à la table de la machine à café pour y poser son plat, lissant les plis de sa jupe à carreaux alors qu'elle observe les cupcakes qui trônent juste à côté. Avec les petites croix gothiques qui les surplombent, pas besoin d'être devin pour savoir qui les a faits. « Ils sont jolis, t'as dû t'appliquer. » Ses yeux qui s'lèvent vers Nemo, son sourire innocent et ses traits aussi sages qu'à l'accoutumée. Et puis elle baisse la voix, penchant la tête sur le côté. « J'espère juste que t'as pas mis de l'arsenic dedans. » Sûrement qu'elle est mal placée pour parler – c'est bien ce qui la fait sourire autant.

D'un regard elle devine que Trixia n'est pas dans son état normal mais très franchement, elle s'en fiche un peu. Elle se contente de lui sourire, attrapant l'un de ses cookies pour lui tendre d'un air amical. « Tu veux goûter ? » Elle s'approche d'un pas, fait mine de s'pencher vers elle comme pour lui faire une confidence alors que tout l'monde peut l'entendre. « Faut pas boire l'estomac vide, tu sais. » Faudrait être aveugle pour pas voir qu'elle s'est désaltérée avant de venir, dommage que ça soit pas avec de l'eau.

Elle réitère l'expérience avec Sasha, désignant la table d'un mouvement de menton. « Toi aussi tu veux pas un gâteau ? » Les siens ou ceux de Nemo, pour le coup elle est pas sûre qu'on puisse vraiment faire confiance à l'un ou l'autre. Pas pour rien qu'elle n'a toujours rien avalé. « Ça te détendrait peut-être un peu. »

L'atmosphère lui paraît trop morose elle aime pas ; pour une fois qu'ils auraient pu partager autre chose que les névroses, faut qu'ils jouent tous les rabats-joie. L'ambiance est bonne à coller des envies suicidaires même si on s'appelle pas Nemo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2747-born-sick-jem http://thenotebook.forumactif.org/t2768-baby-s-on-fire-jem http://thenotebook.forumactif.org/t2769-jemima-carter http://thenotebook.forumactif.org/t2770-jemima-carter-formspring

avatar

horny god

ϟ POSTS-ENVOYES : 782
ϟ POINTS : 8
ϟ PSEUDO : Kenny
ϟ CREDITS : eriam ♥ (ava) ; astra (sign)
ϟ AVATAR : Timur Simakov
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des cernes, une odeur de cigarillos vanille ou café-crème et une tendance à s'écrouler sans raison.
✰ ✰

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Jeu 21 Sep - 17:10

Quand Nemo l'appelle à l'aide, Atticus accourt toujours comme un petit chien. Ça l'embêterait s'il en était réduit à ça avec n'importe qui d'autre, mais Nemo a tous les droits sur lui. C'est que quand Nemo lui envoie : « BRO FAUT QUE TU VIENNES A LA THERAPIE, j'ai envie de me pendre (: », Atticus sait à quel point il ne plaisante pas. Alors il accourt, sa guitare dans le dos — on sait jamais — et se pointe au goûter spécial d'une thérapie de groupe dont il n'est même pas l'un des patients. Il est quand même déjà venu quelques fois, mais jamais régulièrement. Le Dr Frankenstein n'est pas d'accord mais Atticus estime qu'il n'a besoin d'un psy que quand ça l'arrange, c'est-à-dire quand il a envie de garder un œil sur Nemo et de tenir les plus dangereux de ses petits camarades loin de lui. Justement, la première personne sur laquelle son regard se pose quand il entre dans la pièce, c'est Jemima qui fait la promo pour ses cookies. Il l'aime bien dans sa petite jupe à carreaux, mais ce n'est pas le moment de se remémorer ce qu'elle cache là-dessous. Il lance un « Salut ! » pas si fort que ça mais qui résonne lugubrement contre les murs blancs et le lino vert menthe à l'eau — vaine tentative pour égayer la pièce. Atticus n'aime pas retrouver les hôpitaux, ça lui rappelle Hannah, son accident, ses crises, Nemo dans son bain de sang, le cancer de leur mère, Nemo cadavérique, Nemo peut-être dans un futur proche. Mais c'est pour Nemo qu'il est là alors il accroche un sourire à ses lèvres et vient admirer ses œuvres pâtissières, puisque c'est près de la table que le petit groupe s'est rassemblé bon gré mal gré.

« Tu t'es surpassé dis donc », il dit à Nemo, et puis il baisse la voix : « Tu les pimentés avec quoi ? » Il connaît trop bien Nemo pour ne pas le suspecter d'avoir ajouté une surprise à ses petit gâteaux. « J'veux juste pas m'endormir tu sais. » Ça a tendance à arriver avec le cannabis. Toutes les drogues sont des mauvaises idées pour lui mais Atticus aime encore un peu trop les mauvaises idées. C'est pour ça qu'il pioche un cookie dans le plat de Jemima et fait mine de l'inspecter, sourcils froncés, avant de lui lancer un regard amusé. Il est certain qu'elle aussi a joué de ses talents de chimiste, il ne sait pas qui ici se fait encore avoir par son rôle de gentille gamine qui distribue des cookies après la messe. Il croque quand même dedans et s'adresse au petit gars dont il a oublié le prénom. « Te force pas, c'est pas très bon. » Et puis surtout, le gamin est déjà en train d'avaler un des cupcakes de Nemo, on va éviter l'overdose avant l'arrivée de tous les convives. Sur ceux déjà présents, il y a une jolie fille pas très stable — sur ses pieds, mentalement ce n'est sûrement pas la peine de le préciser — qu'il n'a jamais vue avant. Ça fait quelques temps qu'il n'a pas squatté l'une des sessions de la thérapie. « On se connaît pas, je suis Atticus, le plus one de Nemo. » Et il lui adresse un sourire aussi charmant que charmeur. Il n'ose pas jeter son dévolu sur le gamin, il doit avoir quinze ans et même lui n'est pas aussi tordu. Si ce n'est qu'il a envie de draguer une fille bourrée à une thérapie de groupe juste pour provoquer son ex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3350-horny-god-atticus?nid=1#78691 http://thenotebook.forumactif.org/t3358-all-destroying-but-unconquering-atticus#79014 http://thenotebook.forumactif.org/t3359-atticus-hornigold#79083
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Ven 29 Sep - 19:27

Aujourd'hui, elle était en retard. Pour cette réunion à laquelle elle n'avait aucune envie d'aller, elle avait préparé du thé glacé maison et de la limonade. En fait, elle avait surtout fait ça pour passer le temps, elle avait finis toutes ses robes et son psy lui avait conseillé de commencer à penser à autre chose que la nourriture. C'était très difficile, mais elle avait réussi à faire abstraction de ce détail. Bien sûr, elle n'avait pas dépassé son quota de calorie, mais elle se sentait un peu mieux, ce qu'elle n'admettra jamais devant sa tarée de psy qui pensait savoir ce qui lui convient le mieux. Puis de toute façon, elle n'est pas malade alors elle ne sait même pas pourquoi elle continue d'y aller. Secouant la tête, elle hésita un instant à entrer dans cette salle. Puis finalement, elle s'arma d'un grand sourire et s'écria, d'une voix forte et cristalline « Bonjour tout le monde, je suis là, qu'elle était votre deuxième vœu déjà ?» Toujours ce sourire aux lèvres, elle posa toutes ses boissons sur une table qui traînait là et se retourna pour croiser le regard de délicieux cupcakes.

Elle posa un instant son regard sur Némo qui semblait fière de les avoir faits avant de les détourner pour s'asseoir à une distance respectueuse des cupcakes. Elle entendait déjà la petite voix dans sa tête lui comptant chaque calorie de ce putain de cupcake alors elle se mit à pianoter sur sa jupe en essayant de penser à autre chose. Elle remarqua alors la présence d'un petit brun maigrichon qu'elle connaissait. Sasha. À quoi sont payer ces médecins s'ils ne sont pas capables de venir à l'heure ? Elle ne se sentait jamais mal à l'aise dans ce groupe, même quand Némo lui adressait des remarques méprisantes et grossières. Elle se sentait presque bien, mais pas assez pour manger ces cupcakes. Non jamais. C'était beaucoup trop pour elle. En fronçant les sourcils, elle remarqua que le psy n'était toujours pas là et eut un petit soupir. À quoi sont payer ces médecins si ils ne sont pas capables de venir à l'heure ? Elle croisa ses jambes et attendit patiemment que cette thérapie commence. Honnêtement, elle n'avait aucune envie d'être ici, mais elle restait souriante. Elle prit son portable et pianota quelques fois pour voir l'actualité avant de le remettre dans sa poche puis elle pris un verre et le remplit de son thé glacé et le sirota doucement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ZOMBIE

ϟ POSTS-ENVOYES : 303
ϟ DEFIS RELEVES : 0
ϟ POINTS : 15
ϟ PSEUDO : zoé (baalsamine)
ϟ CREDITS : dandelion & anaëlle
ϟ AVATAR : sky ferreira
ϟ SIGNE PARTICULIER : les cernes permanantes sous les yeux - souffre de schlerose en plaque
✰ ✰

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Sam 30 Sep - 16:10

« Je veux pas y aller… » elle gémit presque. « Pollux je veux pas y aller » les doigts qui s’enroulent dans les cheveux de son frère, elle le sent se raidir sous son embrassade. Surement qu’elle le dégoute. Elle les dégoute tous. Elle sait même pas pourquoi elle a fait un tour par la maison, profitant de l’absence de leur mère pour venir saluer la famille. Famille. Thérapie. Deux réunions en une journée et ses sens qui sont déjà hs. Elle voudrait hurler Alice, s’arracher la peau du visage, la chaire des os, ne plus avoir mal. Putain ce qu’elle a mal. Au cœur. Bien trop mal au cœur. « Viens on y va pas, je te paye le ciné » menteuse, menteuse. Y a plus d’argent dans ses poches trouées, que du vide comme dans son cœur glacé. Pollux s’écarte d’elle avant de lui faire signe de monter dans la voiture. Il est gentil Pollux. Il veut bien s’occuper de son déchet de sœur. Mais sans doute aussi qu’il est fatigué par le comportement de cette dernière. C’est rare qu’elle craque Alice. Rare qu’elle se laisse autant aller. Cheveux gras, maquillage à peine effacer, le reste du crayon qui coule sur ses joues pendant que son mascara se casse la gueule en pâté. Au moins elle a trouvé de quoi se changer en fouillant dans les affaires d’Arthur. Ptêtre qu’elle passera pour une intello avec son sweat de l’université. Ptêtre qu’on lui foutra la paix aussi. « Pourquoi tu fais ça je veux pas putain » gamine Alice, on dirait un enfant. Elle a bientôt 24 ans pourtant. Mais quand la voiture s’arrête devant l’hopital et que son frère lui ouvre la porte, elle refuse de sortir. Pourquoi ? Parce qu’il a tout fait foirer. « J’vais vomir » et la voilà qui gerbe dans les massifs. Elle gerbe quoi ? Pas grand-chose, ce qu’elle a pu grapiller à midi dans les placards. Ça lui manque la nourriture de sa mère. Parfois.

Pollux ne la suit pas. Il se contente de lui donner une petite tape sur le dos en lui disant de venir dormir à la maison ce soir. Ils savent tous les deux qu’elle ne le fera pas. Mais c’est comme une habitude, un rituel. Lentement elle inspire ; expire. Prend ses forces. Merde elle va arriver les mains vides. Tant pis, ils comprendront. Ils savent tout. Tout. Ou presque. Je suis amoureux de toi et ça résonne dans son crâne quand elle franchit la porte de la salle, quand ses yeux se posent directement sur Nemo et sa chevelure de feu. Pitié. Ca la frappe en pleine gueule, le trip dégueu, le gout du sang, ses lèvres et les hurlements. Peut-être que si elle recule maintenant, elle peut encore abandonner ; Mais derrière elle une petite blonde la bouscule légèrement pour passer avant de s’annoncer comme si elle était le Messi. Lily. Ou quelque chose comme ça. Alors la voilà balancée dans la fosse aux lions, la capuche qui se rabat sur son crâne alors que son regard dérive automatiquement vers Jem. Puis Trixia. Cette dernière semble occupée avec…Atticus ? Putain. C’est difficile de se souvenir de tous, des visages, des noms, quand ça hurle en boucle dans votre crâne. Rapidement elle se rapproche de Jem, regard vaguement interessé par les cookies qu’elle ne touche pas. La nausée voyez. La nausée encore présente. « T’as pas un truc Jem. J’me sens vraiment mal » qu’elle vient lui murmurer à l’oreille. Peut-être que son amie pourra l’aider. Peut-être. Parce qu’elle a vraiment l’impression qu’elle va crever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3550-zombie-alice http://thenotebook.forumactif.org/t3565-off-with-their-heads-alice http://thenotebook.forumactif.org/t3566-alice-rivera http://thenotebook.forumactif.org/t3567-alice-rivera-formspring

avatar

nage droit d'vant toi !

ϟ POSTS-ENVOYES : 1059
ϟ POINTS : 16
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Camille, aes Kenny ♥
ϟ AVATAR : Archy Marshall (King Krule)
ϟ SIGNE PARTICULIER : roux sorti des enfers, abonné aus suicides manqués
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Dim 8 Oct - 19:15

« Tes cheveux ont l'air très soyeux Nemo. » Elle est complètement bourrée, Chickenpox, faut pas être Einstein pour le comprendre. Il ne relève pas tout de suite, ricane en la regardant, elle a pas l’air de tenir très bien debout. « Ça a pas encore commencé, t’inquiète. Tiens, prends un cupcake, ça te f’ra du bien », il fait en lui collant un de ses gâteaux morbides dans la main. Il arrive pas à retenir son sourire machiavélique en voyant Sasha rappliquer et mordre directement dans un cupcake, son plan fonctionne à merveille et s’il peut faire planer déjà la moitié de la thérapie avant que leur psychiatre débarque, il sera grave content de lui. Parce que les tarés en plein trip, y’a rien de plus rigolo. Evidemment, lui, il va garder les pieds sur terre pour se marrer puis filmer tout ça, aussi. Puis c’est à l’ex de son frangin de se pointer, la jupe d’écolière et l’allure trop sage avec son plateau de cookies, mais y’a que les imbéciles qui sont dupes, ça se voit tout d’suite qu’elle est psycho, Jemima, lui il a pas eu de mal à déchiffrer son petit jeu de sainte-nitouche, déjà du temps où elle sortait avec Atticus. « Ils sont jolis, t'as dû t'appliquer. » Il hausse les épaules, désinvolte, alors qu’elle ajoute  à voix basse : « J'espère juste que t'as pas mis de l'arsenic dedans. » Ça le fait rire, bien sûr, parce que s’il a foutu du hasch dans ses cupcakes, il sait très bien qu’il a pas intérêt à goûter les cookies de Jemima sous peine de se taper un trip sous acide. Etudiante en chimie, c’est un peu la meilleure couverture pour fabriquer des drogues de synthèse. « Merci du compliment, Norman, les tiens sont moches. Puis on sait tous les deux que c’est toi l’empoisonneuse. » Clin d’œil complice, il s’éloigne pour lancer le café, parce qu’il a un côté altruiste et serviable, Nemo, il est comme ça, à faire le café pour les autres. A y glisser une boulette de shit de sa poche pour ceux qui feraient régime et refuseraient de bouffer du gâteau.

Quand Atticus arrive, il a appuyé sur le bouton et le café commence à couler. C’est au tour de son frangin de lui causer à voix basse et Nemo lui fait la bise avant de lui répondre, parce qu’il l’a pas encore vu aujourd’hui et que c’est un réflexe plus qu’autre chose. « Salut Bro. Touche juste pas aux cupcakes et au café, et tu devrais rester debout. J’suis pas responsable pour les machins de Jem, par contre. » Il l’observe avaler un cookie quand même, parce qu’Atticus est comme lui, tendances autodestructrices de base et s’il peut se bousiller l’esprit, il le fera sans hésiter. Puis quand il le voit aller taper la discute à Trixia, il lève les yeux au ciel et le chope par le bras pour le tirer en arrière. « Pas elle. Elle va criser si tu lui refiles une MST, drague plutôt… » « Bonjour tout le monde, je suis là, quel était votre deuxième vœu déjà ?» Lily. « PORKYYY. Ça fait plaiz de te voir. T’aurais pas grossi un peu, dis-moi ? Tu veux du café ? Paraît que ça aide à éliminer », il lance avec son plus beau sourire tandis que Lily s’assied sur une des chaises. Il est trop dans son élément, Nemo, comme toujours dès qu’il peut niquer la bonne humeur des gens avec une grosse dose de sarcasmes. Puis il remarque enfin Alice derrière, Alice qu’a relevé sa capuche et qui a l’air encore plus pourri que d’habitude, zombie girl en plein, ça attire son regard et il se fige un instant, la suit des yeux parce qu’elle l’ignore et qu’elle passe devant lui pour se diriger sur Jemima. Il oublie Atticus, attrape une de ses pâtisseries avant de se rapprocher des deux filles. « Rotten, tiens. » Il lui tend le petit gâteau avec trop de délicatesse, en se penchant vers Alice pour souffler à son oreille : « En gage de mon amour. » Et y’a trop un sourire dans sa voix, humour poison pour la déglinguer un peu plus.  

ordre de passage:
 


Dernière édition par Nemo Hornigold le Ven 27 Oct - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3354-but-i-m-a-creep-nemo#78905 http://thenotebook.forumactif.org/t3361-i-ll-be-sorry-when-i-m-dead-nemo http://thenotebook.forumactif.org/t3362-nemo-hornigold#79104

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 92
ϟ POINTS : 3
ϟ PSEUDO : hanna
ϟ CREDITS : morphine
ϟ AVATAR : nadine leopold
ϟ SIGNE PARTICULIER : elle a un traitement pour 'aller mieux'.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: crazyness therapy + arthur + toi + toi
+ contacts:

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Lun 23 Oct - 21:50

Coiffée impeccablement, lunettes de soleil sur le pif, la blonde lisse sa robe tendit qu'elle sort du taxi qui l'a mené devant la porte de l’hôpital. Elle déteste foutrement cet endroit, l'atmosphère aseptisée, les blouses qui virevoltent autour d'elle tandis qu'elle se fraye un chemin facilement dans la salle qu'elle doit rejoindre. Cinq mois qu'elle est là, trois fois qu'elle vient, pas à chaque fois, se planquant dans un coin d'la pièce sans se mêler aux autres véritablement. Elle leurs à jamais adressé la parole. Elle écoute les déboires des autres avec une attention toute particulière, se glorifiant d'être moins qu'eux. Moins exubérante. Moins folle même si elle ne veut pas utiliser ce mot. Ce qu'elle faisait quand elle était là bas, chez les tarés comme le disait si bien son père. Elle était pas comme eux, elle l'a jamais été. Parce que la définition de folie, ce n'est pas : aimer si fort, qu'on en oublie d'être rationnelle. Elle n'a fait que trop aimer, trop vite, trop vite et ça l'a poussé à commettre l'irréparable. Une action dont elle ne pourra se dédouaner. Jamais. Pas de mensonge pour réussir à l'expliquer, seule la détresse comme amante.

Alors elle est là. Devant eux. Une flopée de mots qui lui viennent en tête mais qui ne sortent pas. Pas pour le moment en tout cas. Et sans rien dire à personne, elle va s'assoir en observant. Y'a s'type qui ouvre trop sa gueule. Cette fille qui s'assoit à son tour, parce que ce n'est pas la mi temps et les conversations qui se font hors du terrain qui l’intéressent le plus Trish. Ce qu'elle aime, c'est les déboires, les mystères qui entourent des actes considérés comme fous. Elle, si bien placée pour le comprendre. Pour savoir qu'on peut dévier. Trop facilement. Elle passe une main dans ses cheveux. Elle doit avoir l'air imbus de sa personne, prétentieuse comme jamais. Ses lunettes qu'elle retire pour les poser dans le boitier à l'intérieur de son sac. Son cœur qui s'emballe doucement. Ils sont là, tous à croire que ce qui est cassé peut se remettre en place. Comme si des gens brisés pouvait simplement être heureux. Oublié le passé. Se tourner vers l'avenir, des conneries de psychologues tout ça. Et si elle fait semblant d'y croire, la vérité c'est qu'elle a mal et qu'elle pense encore parfois à lui. Pas à elle. Elle a eu ce qu'elle méritait l'autre conne. Chacun leurs tours, elle les observe, peut être avec trop d'insistance, c'est sur qu'elle se fera remarquer mais tant pis n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

QUEEN T(EPU)

ϟ POSTS-ENVOYES : 1290
ϟ POINTS : 8
ϟ PSEUDO : Bagheera
ϟ CREDITS : Anarchy <3 + Baalsamine <3
ϟ AVATAR : Jordan Cohayney
ϟ SIGNE PARTICULIER : sourire retourné, du venin aux lèvres
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: de la place pour tous
+ contacts:

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Jeu 26 Oct - 23:43

C'est sans doute un peu lâche, de s'être retourné la tête pour tolérer leur univers où personne tourne rond. Au pays des phobiques et des traumas, personne n'est qualifié pour lui faire la leçon. C'était peut-être un service à leur rendre aussi, parce que l'alcool ça l'adoucit et quand elle arrive à aligner trois mots c'est parfois gentil. Elle lâche même un compliment à Nemo, à ce stade là plus besoin d'ethylo. « Ça a pas encore commencé, t’inquiète. Tiens, prends un cupcake, ça te f’ra du bien » Elle prend l'offrande, la fixe l’œil inquiet. « T'as laissé les mains » elle marmonne, incertaine de vouloir porter à sa bouche la pierre tombale plus ou moins comestible. Elle se pose encore la question quand Jem apparaît dans son champ de vision, avec son sourire-poison et ses gâteaux qui en sont probablement tout autant. « Tu veux goûter ? » Elle a pas le temps de répliquer, les mots s'emmêlent c'est compliqué, elle a déjà du mal à décider si elle doit manger le cupcake de Nemo, c'est pire quand la brune vient s'en mêler. « Faut pas boire l'estomac vide, tu sais. » Pas sûr que ça fonctionne dans l'autre sens, que le cookie puisse éponger, mais sur l'instant l'argument lui semble sensé. Alors elle pose sa bouteille sur la table et tombe dans le piège du biscuit empoisonné. « 'merci ». A la voir un gâteau dans chaque main, leur anorexique de service aurait tôt fait de défaillir. Reste à choisir quel met atterrira sur sa langue en premier. « On se connaît pas, je suis Atticus, le plus one de Nemo. » Tout à sa réflexion, elle ne l'a pas vu arriver. Elle lève la tête vers lui, entrechoque son regard avec le charmant sourire, ça lui en arrache un. Elle met un peu de temps à articuler, ce qui laisse tout le temps à Atticus de décréter qu'elle est l'attardée de ce joyeux petit club. « Trix. » froncement de sourcils. « T'utilises le même shampoing que ton frère ? » elle passerait bien sa main dans les cheveux bruns, juste pour évaluer, mais ça impliquerait de lui écraser un des cake sur le crâne et même torchée ça ne lui paraît pas être la meilleure des idées. Elle le voit tiré en arrière par Nemo, quel rabat-joie, y'a pourtant assez de Trixia pour tous ceux qui sont là. Quelle chance. Pour faire passer l'amertume de la déception, elle croque dans le cookie de Jem. Pas si pire. Elle devrait en donner un à Alice, peut-être que ça lui extorquera un sourire. Elle adresse un petit signe à la blonde, finit péniblement sa bouchée avant d'articuler « Aliiice. J'ai un truc pour te remonter. » elle réalise pas à quel point elle est bousillée, plus que d'habitude encore, ça se lit pourtant sur tout son corps mais elle est trop déphasée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3802-en-enfer-que-des-belles-femmes-trixia#top http://thenotebook.forumactif.org/t3866-jolie-fleur-t-es-fanee-trixia http://thenotebook.forumactif.org/t3883-trixia-moore http://thenotebook.forumactif.org/t3885-trixia-moore-formspring

avatar

ZOMBIE

ϟ POSTS-ENVOYES : 303
ϟ DEFIS RELEVES : 0
ϟ POINTS : 15
ϟ PSEUDO : zoé (baalsamine)
ϟ CREDITS : dandelion & anaëlle
ϟ AVATAR : sky ferreira
ϟ SIGNE PARTICULIER : les cernes permanantes sous les yeux - souffre de schlerose en plaque
✰ ✰

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   Mer 15 Nov - 11:43

Elle a le corps qui balance des s.o.s, le sentiment que toute son âme lutte pour s’échapper à travers ses lèvres. Mais elle a plus rien à gerber. Première fois que la thérapie devient synonyme de danger pour elle. Première fois qu’elle s’y sent autant agressé. Avant c’était juste un endroit reposant, un endroit où elle pouvait se laisser aller, baisser les barrières rien qu’un instant. Avant elle écoutait les autres se plaindre de leur vie, puis à son tour elle se plaignait de la sienne. Ca guérissait rien mais ça soulageait le poids sur ses épaules. Alors pourquoi est-ce que là tout de suite, tout a changé ? Rotten, tiens. Non c’est faux. Elle veut pas entendre. Elle veut pas non plus que son cœur manque un battement quand il se rapproche d’elle, quand il souffle tout bas contre son oreille. En gage de mon amour. Elle se sent soudain si petite, minuscule, tourne la tête pour le dévisager. A quoi tu joue elle a envie de hurler. C’est finit tout ça, tous les deux, le jeu. C’est passé. Par reflexe elle le repousse, sa main droite qui attrape le gâteau pour pas faire d’éclat et sa main gauche qui vient se poser sur la poitrine du roux, appuyant là où elle sait pertinemment que ça fera mal. Tu veux avoir mal Nemo ? Me fait pas mal en retour, t’as pas le droit. Les ongles qui viennent se planter légèrement dans le t-shirt, gratter le pensement comme pour lui rappeler. « Dégage » qu’elle répond sur le même ton, ses dents qui viennent agacer son lobe. Elle sait parfaitement que c’est pas comme ça qu’elle devrait agir. Pour le faire fuir elle devrait l’embrasser, lui murmurer des mots d’amours, être douce et propre, le genre de filles qu’elle ne sera jamais. Un peu comme Trish, la nouvelle qui débarque quand Alice finit par s’écarter de Nemo. Trish qu’elle n’arrive pas bien à cerner encore. Trop blonde, trop propre, trop belle. « Va voir ton amie psychopathe » et elle finit par le laisser tomber comme ça, son regard qui se pose sur le gâteau qu’elle a quand même accepté. Son ventre qui gronde, ça lui rappelle qu’elle a rien bouffé depuis hier soir, et que ça commence à faire longtemps.
Aliiice. J'ai un truc pour te remonter. Cette fois ci c’est Trix. A croire que cette réunion n’a vraiment rien de reposant. Trix défoncée, Trix explosée, Trix qui lache les amarres. C’est plus vraiment Trix alors, ou pour une fois c’est vraiment elle. Sans maquillage, sans mensonges. La pauvre. Elle regrettera demain matin. Et Alice se souvient du bar, de son visage explosé par les poings d’un gars, Samih surement, elle est pas conne Alice, elle sait tirer des conclusions. Putain. Et son cœur qui se fissure encore un peu. Pourquoi c’est comme ça ? Pourquoi est-ce qu’elle les laisse rentrer, tous ces fous, tous ces déchets ? « Hey Trixie. » Elle la regarde avaler son cookie, et l’imite en mordant dans le cupcake ; Putain. C’est bon. Surprise elle tourne le regard pour dévisager Nemo. C’est quoi l’arnaque ? Depuis quand le diable sait cuisiner aussi bien ? « T’as pris ça à Jem ? Tu devrais pas… » Doucement elle retire ce qui reste de cookie dans la main de Trixia en soupirant. Elle connait trop bien Jem pour savoir que le cookie doit être truffé de pièges. Et pas dans le bon sens du terme. « Viens on va boire un truc, sinon tu vas regretter demain » et lentement elle traine son amie (oui amie ?) derrière elle vers le buffet, tout en terminant de manger le gateau. Un peu plus et elle se lècherait les doigts et retournerait en prendre un. Mais son honneur le lui interdit. Alors à la place elle sert un verre d’eau à Trixia puis à elle et se laisse tomber sur la chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3550-zombie-alice http://thenotebook.forumactif.org/t3565-off-with-their-heads-alice http://thenotebook.forumactif.org/t3566-alice-rivera http://thenotebook.forumactif.org/t3567-alice-rivera-formspring
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)   

Revenir en haut Aller en bas
 

We're all mad here (CRAZINESS THERAPY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RETRO - FIZZY O'THERAPY BALLISTIC
» Therapy Tong Ren Haeling
» KeratinPerfect (pour un lissage fait-maison)
» Thérapie (Therapy)
» pcp therapy une metode pour conbatre les douleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: tybee island :: st. joseph's hospital-


team animation

team speed-dating

team stalkage