Partagez
 

 je me drogue de ton souvenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptyVen 26 Oct - 0:22


forward, aibileen
oh, c'est long de mai à décembre.
mais les jours raccourcissent lorsque j'atteins septembre.
quand le temps d'automne met les feuilles en flammes.

   
anecdotes

((intuition))

   01 ; chez les forward, la religion prime. et puisque les ressources financières sont en chutes constantes, on implore le bon dieu pour qu'il offre de sa bonne volonté. aibileen a eu beau respecter, elle n'a jamais appliqué. elle a toujours eu en tête cette idée de malchance qui avait frappé à sa porte, lui avait offert avec un gros sourire un sac lourd de déveine et lui avait gentiment soufflé dans l'oreille « bonne chance pour ce qui suit. » cette personnification qui la hante, encore aujourd'hui, l'a fait frissonner et lui tourne dans la tête de trop longues secondes jusqu'à ce qu'elle la balaye aussi vite que possible. chez les forward, on est tous entassés dans un lit pour remédier au vent froid qui se glisse honteusement entre les planches de bois qui servent de murs. ce n'est pas isolé, on entend chaque bruit comme si on couchait dehors et la subtilité la plus fine provenant de l'extérieur peut réveiller les cinq sens. aibileen s'est accommodée de cette manière de vivre aussi désastreuse soit-elle. effroyable pour les moins téméraires. elle en a souffert, comme ses quatre autres sœurs, et pourtant, comme une intuition, elle a pigé qu'il allait falloir faire avec.

((déni))

   02 ; et puis plus on grandit dans un foyer tel quel, plus on se rend compte que la seule issue est de faire appel à une jolie âme. les forward sont trop refermés dans leur demi-caverne miteuse et à savannah, qui diable accepterait d'aider cette famille plus que les autres, alors que la pauvreté est enregistrable à chaque coin de rue ? alors comme si une lumière nous l'indiquait, dieu nous salue de sa bénédiction. aibileen l'a compris comme ça, cette envie de parler à un être qu'on ne connaît pas, ne voit pas et qui peut-être se fout de notre gueule. elle agit de la sorte, sans doute parce qu'elle est emplie de déni. le déni d'être tombée dans cette famille avec ces parents pauvres et ces sœurs qu'elle supporte une fois sur deux. d'abord il y a rachel, l'aînée, qui n'est pas sans leur rappeler, quitte à coller deux-trois baffes jusqu'à que ce que ces trois petites sœurs l'homologue. elle se permet tout, remettant chaque mouvement qu'elle exécute – que ce soit organiser l'assassinat d'aibileen après qu'elle se soit mouchée avec ou bien se servir un verre d'eau – sur le compte de dieu. et dieu, on ne critique pas. vient ensuite aibileen, qu'on ne voit pas beaucoup, qu'on a tendance à oublier et qui pourtant est bien là. elle n'est pas branchée religion, croyance, prière et tout le tralala qui s'ensuit. aibi, elle se noie dans des pensées trop profondes à s'imaginer heureuse et triomphante et sans souci. ça n'a jamais payé, et le retour à la réalité est à chaque fois une déchirure qui s'élargit de plus en plus jusqu'à son cœur. la famille s'est agrandie avec les deux dernières, kaylee et koby, des jumelles, identiques comme deux gouttes d'eau, possédant pourtant deux tempéraments étrangement opposés. kaylee est le synonyme de joie. Elle devient la plus heureuse des filles à n'importe quelle occasion, remerciant dieu « pour tout et rien » comme peut grommeler aibileen. plus jeune, quand elle obtenait deux poignées de riz en plus, on la voyait transposée dans un état second, mélange de joie et d'euphorie. puis il y a koby, toute noire. noire de l'intérieur, comme brouillée par un démon qui la bouffe de jour en jour. ses parents voient le diable en elle, aibileen voit juste un mal-être. elle consomme de la drogue, boit à outrance lors des soirées pluvieuses – le vent et le soleil couchant compte comme de la pluie – et ne décroche pas une parole. koby est triste, triste de grandir et de vieillir, d'accomplir d'incroyables choses, de se voir glorieuse et chanceuse. triste de vivre.
Prénom ; prénom de négresse, aibileen, qu'elle a finit par assumer et apprécier. maman avait eu de l'inspiration ce jour-là, une de ces nombreuses idées farfelues.
   Nom ; un nom inspirant, qui suscite les ambitions de par son sens. pourtant, aibi est figée dans le temps, bloquée par ce traumatisme indélébile, elle n'arrivera sans doute jamais à repartir forward, de l'avant.
   Âge ; vingt-huit années qui pèsent lourdement sur elle. avec cette angoisse de finir vieille et fripée et toute moche. le cap des vingt-cinq ans est passé, et putain qu'elle s'y fait pas.
   Lieu de naissance ; savannah depuis le début. du premier pleur jusqu'au dernier souffle, spécule-t-elle. à force, aibi connaît chaque recoin de la ville comme sa trousse à maquillage.
   Nationalité ; fadement américaine.
   Origine ; son père est un descendant d'une lignée afro-américaine dont certains membres firent partie des black panthers. cet amour qu'aibi est censé porté envers dieu provient de lui et de ses valeurs à la con. sa mère, une expatriée noire parmi tant d'autres.
   Statut ; son cœur bat pour la vie, pas pour l'amour. à l'exception d'un homme, d'un bel homme, dont elle est tombé follement amoureuse il y a quelque temps. mais l'histoire n'a été que poussière et il a fuit après avoir mis en cloque aibileen.
   Orientation sexuelle ; hétérosexuelle.
   Emploi/étude ; si elle arrive à subvenir à ses besoins d'humain et à ses excès de nana, c'est qu'elle a un emploi stable dans un magasin de fringues. c'est un des seuls de la ville, alors les clients affluent et le porte-monnaie gonfle.
   Caractère ;  furieuse, haineuse, grossière, brisée, foudroyée, gentille, solitaire, nostalgique.
   Groupe ; broken.
   Crédits ; kawaiinekoj / hoodwink (av) – tumblr (gif + icons)
   
interview

   Depuis combien de temps votre personnage est-il à Savannah ; le temps passe si vite, ses vingt-huit années d'existence se sont toutes écoulées à savannah et chaque moindre seconde de sa vie se sont étouffées en ces dangereux lieux. elle maudit le jour où elle est née ici-même.

   Fait-il des choses illégales ou au contraire, est-il plutôt sage ; vivre au beau milieu d'une criminalité oppressante et d'une drogue trop présence ne l'a pas influencé à agir contre la loi. c'est surtout parce que le courage lui manque, cette ardeur dans son sang qui n'est pas là pour la soutenir comme il faudrait parfois. quand elle observe tous ces jeunes ruinaient leur vie comme du papier fin, comme un château de cartes qui s'effondre d'un coup, elle se sent vieille et trop mûre pour vivre ici et ça la frustre à lui refoutre la gerbe.

   A-t-il des penchants pour l'alcool ou la drogue ? les deux ? aucun ? ; rien de toutes ces substances diaboliques ne l'ont attiré plus que ça. parfois, elle se sent faible d'esprit, elle veut tout lâcher et goûter à la jouissance d'une vie ruinée, puis elle se remémore sa petite sœur koby dépérir à petit feu avec ces consommations infernales. ça aura toujours le don de la terroriser ; elle pleure un bon coup, chasse cette idée noire et sa vie reprend.

   Qu'est-ce qu'on trouve sur sa table de nuit ; cette lampe qui s'allume et s'éteint, la plongeant dans une pénombre trop obscure pour son esprit sali, qui remet toutes les horreurs de sa vie sur le tapis, jusqu'à ce qu'elle envoie tout valser contre le mur après une énième crise de nerfs. souvent, des mouchoirs tâchés d'un mascara coulé trônent près du petit luminaire, comme s'ils savaient que chaque soir il allait se produire le même spectacle. la vieille photo de son fils tout bébé est masquée derrière le pied poussiéreux de la lampe, et pourtant, on arrive encore à distinguer ces petites perles pleines de vie et ses premiers cheveux qui ne demandaient qu'à grandir...

   Que pense-t-il des armes aux usa ; son corps se tend, frémit de peur, et un long frisson d'effroi parcoure sa peau foncée lorsqu'elle aperçoit une arme à feu jaillir. c'est un sentiment que désormais elle ne peut plus contrôler, ça devient hors de sa portée. elle a vu tout le sang qu'une balle pouvait provoquer, a tout ressenti dans ses propres mains, tout ce rouge écarlate qui ne provenait même pas d'un rêve fou mais qui représentait la personne qui lui était la plus chère au monde. son cœur a explosé au même moment. des millions de débris qu'elle a dû recoller avec le temps. les armes, elle les exècre, les hait, les abhorre, les déteste.

   S'il pouvait retourner dans le passé, que changerait-il ; aibileen n'aurait jamais franchi la porte en cette journée de septembre. elle serait resté cloîtrée chez elle à câliner son fils sans s'arrêter comme elle avait l'habitude de le faire. elle aurait abandonné l'idée du pot-au-feu, ne surtout pas aller racheter les carottes manquantes, ô non, elle aurait fait du poisson pané. il y en avait dans le frigidaire. dans le magasin peut-être, mais dans le frigidaire aussi, il n'y avait qu'à tirer la poignée et se servir. doux seigneur, qu'elle s'en veut !

   Généralement, dans quels genres d'endroits traine-t-il ; souvent, elle opte pour le parc à peu près vert de la ville, ou l'étang. ça dépend des jours. de ses envies, de ses souvenirs. ses tristes souvenirs...

   Il vit plutôt le jour ou la nuit ; elle vit parce qu'il faut vivre, du moins elle survit. l'heure, le temps, l'état du ciel ne sont que des détails qui passent à la trappe.

   S'il pouvait changer une chose chez lui, qu'est-ce que ce serait ; des études. d'incroyables études qu'elles se seraient payées elle-même. avec l'argent qu'elle aurait gagné de petits jobs. là, elle se serait spécialisé pour inventer l'élixir de jeunesse pour retarder les rides et maintenir la silhouette toute fine qu'elle se targuait d'avoir bien avant le cap des vingt-cinq ans. à vrai dire, chaque année est un douloureux cap pour aibi.

   A-t-il des projets d'avenir ; la foi lui manque pour oser imaginer l'avenir. les seules fois où elle a eu ce courage-là, tout s'est terminé dans une montagne de mouchoirs. ces mouchoirs qui ont essuyé toutes les peines de sa vie.

   Décris ton personnage en deux ou trois phrases ; l'allure de la femme forte, rebelle, contre-société avec un regard rempli de rage et de colère provenant d'un passé trop présent dans ses actions futures. elle affronte le monde avec ses vingt-huit ans comme si tout se passait dans les paumes de ses mains. alors qu'intérieurement, le navire coule ; l’iceberg a été percuté depuis longtemps.

   
liens


   proposez-nous au minimum 2 idées de liens que vous recherchez éventuellement, mais ça peut être autant que vous voulez.

   sexe (tranche d'âge) ; Décrire ici le lien que vous recherchez, il peut être très détaillé ou être une simple piste de réflexion assez ouverte.

   sexe (tranche d'âge) ; Décrire ici le lien que vous recherchez, il peut être très détaillé ou être une simple piste de réflexion assez ouverte.

   
hors-jeu

   obligatoire
   Prénom & Pseudo ; hugo & vyctorien
   Âge ; la fleur de l'âge
   Pays ou région/ville ; france
   Autre(s) compte(s) ; /

   facultatif
   Tu fais quoi dans la vie ; étudiant
   T'es déjà arrivé saoul(e) au bureau/à l'école ; non
   Plutôt ville ou campagne ; campagne
   Si tu pouvais inviter qui tu veux à dîner (même mort), ce serait qui ; bonne question !
   Ta phobie la plus étrange ; peur du vomi et de vomir
   Les séries que tu aimes ; élite / ahs / stranger things..
   Quel est le film dont tu connais toutes les répliques par coeur ; the bodyguard
   Qu'est-ce que tu écoutes comme musique dans l'ensemble ; pop / r&b / électro / trap
   La chanson honteuse que tu adores ; copines de queen aya pornstach
   Plutôt bouquin ou plutôt liseuse (ou fuck la lecture ?) ; fuck la lecture ça me va
   Est-ce que tu fangirl sur une célébrité en particulier ; mon avatar  jed
   T'as déjà volé quelque chose ? si oui, quoi ; une bague araignée ok
   Si tu ne pouvais manger plus qu'un seul plat pour le reste de ta vie, ce serait lequel ; PIZZA
   Est-ce que tu fais du sport ou une activité ; je pratique le sommeil
   T'es plutôt du matin ou du soir ; matin
   La sieste pour toi, c'est le bien ou le mal ; le bien mal
   T'as des manies/habitudes alimentaires bizarres ; j'adore les pâtes froides
   Quel est le pire cadeau qu'on t'ai offert ; une poubelle je me drogue de ton souvenir 1376589181
   Raconte-nous une blague ; cette vidéo jpp
   
   
Spoiler:
 


   


Dernière édition par Aibileen Forward le Dim 28 Oct - 17:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Meadbh O'Driscoll
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 1438
▹ points : 90
▹ pseudo : imnohuman
▹ crédits : BALACLAVA (ava) ASTRA (sign) VOCIVUS (icons)
▹ avatar : Jena Goldsack
▹ signe particulier : Un joli cul.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: Heu on va s'calmer.
+ contacts:

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptyVen 26 Oct - 10:51

Bienvenue parmi nous !
Nos persotes pourraient s'entendre, la religion a eu une place particulière pour elles.
En tout cas, la rage aux yeux, c'est le nouveau kink des gens d'ici je me drogue de ton souvenir 1141717323
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5769-huitieme-meadbhveille-du-monde http://thenotebook.forumactif.org/t5801-meadbh-o-driscoll#146748

Romee Ziegler
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptyVen 26 Oct - 10:56

queen b olalala je me drogue de ton souvenir 309481704 super choix, ça fait trop plaisir de la voir je me drogue de ton souvenir 3184084084
bienvenue et courage pour ta fiche, le début est déjà cool, hâte de voir la suite je me drogue de ton souvenir 659403233
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptySam 27 Oct - 12:48

heu ?
allo ? sos perso beaucoup trop stylé ?
déjà queen b je suis dead de la voir ici je l'aime tellement je me drogue de ton souvenir 1661223352 je me drogue de ton souvenir 1661223352 je me drogue de ton souvenir 1661223352 pis ta plume et le début de la fiche genre : 10/10 ????
bref bienvenue ici ! n'hésite pas si tu as des questions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre

Daire Méalóid
SURVEILLE TON DAIRIÈRE !
▹ posts envoyés : 4448
▹ points : 24
▹ pseudo : élodie/hello (prima luce)
▹ crédits : amor fati (av), whi (pr). sign/ tumblr (gif) lomepal (paroles)
▹ avatar : polly ellens
▹ signe particulier : elle est atypique, daire. des tâches de rousseur prononcées, l'accent bourdonnant de l'irlande du nord, la peau encrée et la clope au bord des lèvres. une balle dans la poitrine, et une nouvelle cicatrice sur son bas-ventre.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: naufrage
+ contacts:

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptySam 27 Oct - 17:47

QUEEN B je me drogue de ton souvenir 4075296236 je me drogue de ton souvenir 4075296236 je me drogue de ton souvenir 4075296236
ce début de fiche est trop cool, je veux en savoir plus je me drogue de ton souvenir 659403233
bienvenue parmi nous ! je me drogue de ton souvenir 1765165459
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4280-well-shit-daire http://thenotebook.forumactif.org/t5022-weird-people http://thenotebook.forumactif.org/t4294-daire-mealoid
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptyDim 28 Oct - 16:48

merci vous ça me motive à finir rapidement!! je me drogue de ton souvenir 1043588926
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptyDim 28 Oct - 18:16

cette esquisse déjà waaw ptn ça envoie
hâte d'en découvrir plus queen maiwath
bienvenue sur wab I love you
Revenir en haut Aller en bas

Lena Ryjkov
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 213
▹ points : 17
▹ pseudo : bangkok, Laura.
▹ crédits : soeurs d'armes ; old money ; baalsamine ♥
▹ avatar : ira chernova.
▹ signe particulier : ses tatouages et sa cicatrice au bas du ventre, vestige d'un avenir qui n'est plus.
☽ ☾

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir EmptyDim 28 Oct - 21:02

Holala entre queen B et l'esquisse du personnage run ça promet tout ça je me drogue de ton souvenir 659403233 bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

☽ ☾

je me drogue de ton souvenir Empty
MessageSujet: Re: je me drogue de ton souvenir   je me drogue de ton souvenir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

je me drogue de ton souvenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: version dix-neuf-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES