Partagez
 

 le petit matin de mourir ; isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fran Vance
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 78
▹ points : 8
▹ pseudo : roi peste.
▹ crédits : vocivus.
▹ avatar : bryan dechart.
▹ signe particulier : tire toujours la gueule, manteau gris qui date de la dernière décennie, un jeton des a.a. avec lequel il joue sans arrêt.
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptyVen 19 Oct - 22:08


le petit matin de mourir
isaac et fran
https://www.youtube.com/watch?v=VEpMj-tqixs

quand elle lui a dit son prénom, il a cru crever de rire fran. parce que y'avait bien une chance sur mille qu'il se tape une frances, une fois, deux fois, puis une troisième - la quatrième quand il se réveille. parce que frances elle est pas infecte à regarder, elle a une belle chute de reins, un sourire qui veut tout dire et des cheveux longs à plus en finir. n'empêche que dès le départ ils ont été d'accord, n'empêche que dès le départ c'était écrit noir sur blanc, pas sur le bas de la page, mais sur toute la page entière - y'aura rien dans tout ça, pas d'amour parce que c'est perte d'argent et de temps, pas d'amour parce que ce serait trop se lancer dans ce qui pourrait se casser la gueule. y'a pas eu besoin de confirmation - seulement dans un regard. là, là fran il a la gueule un peu dans le cirage - y'a personne à côté de lui, il squatte chez elle, il sort ses jambes du lit, à pas trop percuter quelle heure il est. de toute c'est pas comme si quelqu'un l'attendait, de toute c'est pas comme s'il était désiré à outrance - les seules fois c'est quand on veut bien faire sonner son portable et quand y'a jane qui le réclame l'espace d'une après-midi. mains qui passent sur sa gueule un peu défaite - c'est pas vraiment de la gueule de bois, seulement de l'épuisement constant qui pèse. le reste des fringues suit, caleçon, jean, chaussettes, même ses pompes - il a pas de quoi s'attarder ici, il serait trop tape l'incruste, trop à vouloir s'immiscer dans une chienne de vie qu'est pas la sienne. frances, il sait pas dans quoi elle taffe, ils ont jamais abordés le sujet - ça sert à rien autour du café de se mettre à se raconter le passé, le présent, même le potentiel futur.

y'a un truc en revanche auquel il peut pas échapper, c'est son môme de dix-sept balais qui se traîne son corps comme un boulet de chair. il ouvre la porte en enfilant son tee-shirt blanc - passe une main dans sa tignasse défaite. y se dit immédiatement qu'il a besoin d'un café - frances lui a jamais interdit de se servir, de faire soi-disant comme chez lui. n'empêche qu'il est pas chez lui - ça manque de bouteilles, de dossiers et de papiers volants qui attendent un coup de vent pour faire un ballet détonnant. la cafetière est encore pleine, c'est encore assez chaud pour être buvable - elle doit être partie y'a pas si longtemps que ça. tasse un peu ébréchée qu'il chope, il la remplit, tourne un peu la tête quand il entend des bruits de pas. y'a isaac qui déboule d'il sait pas trop où - sa chambre, le salon, pour ce qu'il en sait, il fait pas spécialement gaffe, fran, surtout quand il a pas les yeux en face des trous.
- salut. sourire poli à l'appui, l'a rien demandé le môme dans l'histoire, d'avoir à accueillir les mecs que se tapent sa mère - faut croire qu'il est pas très mécontent pour elle, même si ça reste particulièrement gênant. c'est pas lui qui va en avoir le rouge aux joues - juste qu'il veut pas créer d'emmerdes entre les deux, faire muret qui fait tomber le coureur en plein dans sa dernière ligne droite.
- désolé j'prends un café et j'pars juste après. faudrait pas qu'il se fasse passer pour un père à en devenir, faudrait pas qu'il prenne une place qui lui est pas accordée - celui du pieu c'est largement suffisant, ça lui donne des privilèges bien plus plaisants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isaac Price
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 113
▹ points : 48
▹ pseudo : solosands, aude ; icons : tweek
▹ crédits : la peau bleue
▹ avatar : david mazouz
▹ signe particulier : très maigre, très souriant, très fatigué
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptySam 20 Oct - 14:18


 "in love with a ghost” & Il a jamais apprécié que sa mère ramène des mecs à la maison. Au début, c'est pour ça qu'il a pris son taffe à l'épicerie, parce que c'était des horaires des soirées, des horaires auxquels personne veut travailler, qui l'arrangeaient bien lui, parce qu'il était en train de dépérir doucement, en entendant le lit d'à côté grincer. Plusieurs fois, sa mère lui a foutu des capotes dans la poche, au cas ou, vaut mieux pas foutre la première inconnue enceinte. Lui il a rougi. Lui il en est bien loin, de tout ça.
Alors des mecs, au p'tit dej, il en a croisé beaucoup. D'ailleurs, souvent, sur les sites de rencontre, elle précise pas qu'elle a un ado à la maison. Alors forcément, quand le type débarque en caleçon dans la cuisine, il s'attend pas à voir un autre être humain dans cette maison bien rangée, dans laquelle il y a tout de même plusieurs indices, au hasard, un skate board dans l'entrée. Ils ont l'air con, le mec, et lui, Isaac, qui est là, avec son jus de fruit et ses tartines, quand c'est jour de fête. Il regarde le mec avec un air blasé, il bouge pas de ses positions.

Sauf que maintenant, sa mère baise un autre type, un Fran (c'est trop drôle, Fran et Frances, non, pas drôle du tout en fait). Il est, apparemment, militaire, ou ex militaire, ou un truc du genre. Et la première fois qu'il est descendu, il était torse nu.
Comment vous dire qu'Isaac a vu flou, et que depuis, il est tombé éperdument amoureux du type.
Il est tombé amoureux de Fran comme un gosse qui tombe amoureux de son prof, dans un délire idéalisant, fantasmagorique et fantastique, un truc qui ne donnera jamais rien, mais une envie irrésistible de le trouver au petit déjeuner, mais de surtout pas le trouver au petit déjeuner, mais espérer sans espérer, bref, des sentiments d'adolescents. Juste un type qui se cherche, émoustillé par des muscles, en vrai, en HD.
La veille, il est rentré tard, il n'a entendu aucun bruit, n'a vu qu'un manteau en plus, dans l'entrée. Il s'est douté, s'est endormi, en espérant secrètement qu'au moment de partir au lycée, il serait encore là.
Quand il descend, ce matin, il a un peu la boule au ventre, et quand il le voit, dans la cuisine, il peut pas s'en empêcher, son coeur rebondit contre les murs, et revient finalement se nicher dans son torse. Il reste, un instant dans les escaliers, à le regarder, comme une permission. Juste un café, bon. Il descend les dernières marches, arrive dans la cuisine, prend la cafetière et se sert une tasse.
" T'inquiètes, pas d'problème." Garder la tête froide, rien laisser paraître.
Il réfléchit. Il peut pas juste prendre un café, ce serait suspect. Il sort du placard une boite de céréales dégueulasses de sa mère. Les trucs infâmes 0% calories, truc que les gosses mangent pas. Tant pis. Il se sert un bol, et il demande, pour faire un peu de small talk :
" C'est quoi ton taffe déjà ?"
 
code by solosands


Dernière édition par Isaac Price le Sam 20 Oct - 15:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5998-isaac-price#150444

Fran Vance
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 78
▹ points : 8
▹ pseudo : roi peste.
▹ crédits : vocivus.
▹ avatar : bryan dechart.
▹ signe particulier : tire toujours la gueule, manteau gris qui date de la dernière décennie, un jeton des a.a. avec lequel il joue sans arrêt.
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptySam 20 Oct - 14:59


le petit matin de mourir
isaac et fran
https://www.youtube.com/watch?v=VEpMj-tqixs

y'a quelque chose qui colle pas chez les price. de frances à isaac, y'a même pas qu'un monde qui se joue, c'est une galaxie entière qui déconne - d'un côté c'est tout noir, de l'autre c'est tout blanc. y'a la mère, blonde décolorée, aux hanches bien marquées, au décolleté qui fait que s'y plonger c'est s'y perdre à jamais. puis y'a le fils qu'est grand comme pas deux, fin comme une brindille, qu'a des cheveux sombres et des pupilles éteintes - l'a toujours l'air crevé, le propre des plus jeunes qui passent leur temps à pioncer. paraît qu'il bosse, paraît qu'il fait beaucoup pour aider - elle parle beaucoup de lui, maintenant qu'il sait son existence. elle parle beaucoup de lui frances, parce qu'elle en est fière de son môme, qu'elle y glisse souvent ses doigts manucurés dans sa tignasse pour défaire les ondulations - la jouer maman poule sans trop forcer. sont mignons les deux, sont même adorables à ce stade - attachants à leur manière, dans la maladresse et une tendresse dont il doute pas. la tasse se glisse à sa bouche - pied du café du matin, il adosse le bas de son dos contre le plan de travail, fronce les sourcils en regardant isaac se mouvoir - l'a l'air largué.
- t'es pas censé être en cours toi ? y se la joue paternaliste et emmerdeur fran, faut croire que c'est dans sa nature de taper sur l'omoplate, de se marrer sans trop de discrétion. sourcils qui se haussent, y'a tentative de communication - faudrait pas qu'il s'attache trop, isaac, y'aurait de quoi être déçu à faire un mauvais transfert, le prendre pour une nouvelle présence à laquelle il viendrait à trop se faire. y devrait filer tout de suite, fran, prendre ses clics, ses clacs, balancer à frances qu'il a clairement pas sa place - trop profiteur pour fuir, y'a bien sa lâcheté qui finira par le rattraper à un moment ou à un autre.
- consultant pour les flics de temps à autre. l'a pas un flair totalement dégueulasse, même s'il fait peine en tant que chien de chasse pure race - il aurait plutôt tout du bon bâtard qui sait reconnaître la bonne odeur de la bouffe qui vient d'être jetée au fond de la gamelle. il mordille un peu sa joue, reprend une gorgée, doigts qui pianotent sur la tasse. ta mère m'a dit qu'tu bossais.
ils ont jamais eu le temps de franchement causer - faut dire qu'il était du genre intrusive frances, à se claquer des barres, le sourire niais sur la face, ça donnait des faux airs de famille heureuse.
- c'est courageux d'ta part, y'en a pas mal qui suivent pas le rythme. se concentrer sur les mathématiques ça demande trop, l'anglais c'est un calvaire, lire un bouquin pour la semaine d'après ça devient une plaie. c'est compliqué d'avoir un pied d'un côté, puis de l'autre, cul entre deux chaises qui finira par se bouffer le sol. c'est qu'il l'admire un minimum isaac - y'a de quoi forcer le respect, lui l'avait pas ce souci, fran. c'est qu'en y pensant bien, il en vient à regretter les vieilles années couleurs cassettes vhs qui grésillent sur la trop grosse télé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isaac Price
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 113
▹ points : 48
▹ pseudo : solosands, aude ; icons : tweek
▹ crédits : la peau bleue
▹ avatar : david mazouz
▹ signe particulier : très maigre, très souriant, très fatigué
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptyLun 22 Oct - 23:09


 "in love with a ghost” & Ca lui est déjà arrivé, les mains moites, le coeur qui tremble, qui a envie de sortir de sa poitrine... Et puis l'envie de capter son regard mais de surtout pas capter son regard. C'est paranormal, paradoxal, cette sensation il la connait bien, bien mieux que la peur, que la jalousie, ou que la colère. L'amour, l'amour fou, lui qui tombe amoureux comme on change de chemise... Il répond, maladroitement : "J'ai cours qu'en deuxième période. " Et ce n'est même pas un mensonge, il ne s'éternisera pas ici. Il ne sèche qu'en cas de force majeur, il n'est déjà pas aidé par la nature ... Si en plus il loupe les cours.
Il reporte son attention sur Fran, qui boit son café, assis à l'îlot central.
Ce crush-ci, qui, il faut bien se rendre à l'évidence, est le plan cul de sa mère, autrement dit peut-être, un futur beau père, il a bien hâte qu'il passe. Il n'aime pas particulièrement ça hein, prendre le petit dej avec un type qu'il est censé à peine supporter, mais dont il désespère d'avoir la présence. Il l'écoute parler, avec cette voix un peu pinçante, douce aussi. Et il hoche la tête sans s'en rendre compte, alors qu'il attrape une cuillère, qu'il plonge dans le bol, et ne compte pas ressortir de si tôt. Consultant pour les flinc, hin hin, oui il taffe, oui oui, oui il suit la cadence oui tout à fait oui. Il hoche la tête, comme à un interrogatoire, et puis, d'un sourire, il se détend.
" Ouai ... Ouai c'est vrai mais j'aime beaucoup. C'est cool. Fin c'est cool de s'faire de la thune, et de penser à autre chose qu'aux cours. Fin ouai." Fin ouai du coup, dans cet épisode de La vie des Price, Isaac parle la langue de shakespeare. Wouhou. Il se démoralise, et prend une bouchée de céréales.
 
code by solosands
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5998-isaac-price#150444

Fran Vance
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 78
▹ points : 8
▹ pseudo : roi peste.
▹ crédits : vocivus.
▹ avatar : bryan dechart.
▹ signe particulier : tire toujours la gueule, manteau gris qui date de la dernière décennie, un jeton des a.a. avec lequel il joue sans arrêt.
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptyMer 24 Oct - 9:39


le petit matin de mourir
isaac et fran
https://www.youtube.com/watch?v=VEpMj-tqixs

à bien regarder isaac, y se demande s'il était pareil à cet âge. avec cette même nonchalance, avec cette même sorte d'élégance étrange, avec cette tête qui change d'humeur toutes les cinq secondes - adolescence bipolaire qui sait plus où donner de ses émotions. il sourit un peu, moqueur fran, plus qu'autre chose - profondément bienveillant, il secoue vaguement la tête en l'entendant répéter ses mots, s’empêtrer dedans pour finalement se claquer la face et le nez contre le sol trop dur. il a le mérite d'en faire beaucoup, d'en faire trop sans doute, mais y'aura toujours la fierté de sa mère qui flottera autour de sa tête brune - lui il avait besoin de faire ses preuves autrement, de faire son service à mi-souhaité à mi-forcé, de choper quelques médailles au passage puis de les reluire chaque matin. maintenant elles prennent tellement la poussière qu'elles ressemblent à des excroissances des meubles - lèvre inférieure pincée, café qui revient brûler les pores de sa peau il pousse un vague soupir, s'attarde sur la fenêtre qui donne sur un minuscule bout de jardin, c'est plus un bout de terre en friche qu'autre chose, c'est qu'un stupide petit mètre carré. assez pour se créer ses barrières. assez peu pour s'y perdre.
- ma foi, tant mieux. s'il se sent capable de valser entre les deux, c'est pas lui qui jugera. s'il se sent capable physiquement entre les deux, c'est pas lui qui s'inquiétera. il grandit un poil trop vite avant l'heure - il devrait, isaac, parler de gonzesses, dire à quel point les cours ça l'emmerde, être révolté par les drames dans le monde. l'a sans doute jamais capté un adolescent aussi calme - surtout face à un type qui tringle sa mère. il pose la tasse à moitié vide sur le plan de travail, croise ses bras sur son torse - un brin de causette pour la forme, parce qu'il en a pas que rien à cirer, fran.
- c'est quoi la suite après l'lycée ? université ? continuer à bosser ?
il se le visualise dans les finances, dans le sport ou pourquoi pas dans la médecine - il connaît que dalle à ses résultats, si c'est le bon crétin ou le glorieux intello. se mettre ça en tête ça le rassure quelque part de se dire qu'il aura pas les rangers à ses pieds, qu'il rejoindra pas la légion des morceaux de viandes ensanglantés - qu'il participera à la grande connerie américaine et qu'il aura toute la vie pour s'en sauver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isaac Price
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 113
▹ points : 48
▹ pseudo : solosands, aude ; icons : tweek
▹ crédits : la peau bleue
▹ avatar : david mazouz
▹ signe particulier : très maigre, très souriant, très fatigué
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptyMar 30 Oct - 18:04


 "in love with a ghost” & C'est vrai, il a eu de meilleures idées au cours de sa vie que, simplement, tomber amoureux du plan cul de sa mère. C'était la pire idée, la pire chose qui pouvait lui tomber au creux du crâne. Bah oui, rien de mieux pour rendre une famille dysfonctionnelle dysfonctionnelle que de vouloir à tout prix vous taper le type que se tape votre mère. Peut-être un truc à voir avec un complexe d'Oedipe, dirait Freud. Bof. Lui il voit surtout en Fran un truc étrange. Inacessible. Presque exotique. Un six pack, un sourire charmeur, un air attendri et impressionnant, tout le temps. C'est vrai, peu de gens lui demandent ce qu'il compte faire après, après tout ça. Il se balance d'un pied sur l'autre, en s'asseyant à l'îlot central, devant lui, toujours appuyé contre la gazinière. Il le regarde, ose pas le quitter des yeux pour briser leur avenir en commun. Il répond, avec un sourire : " J'en sais trop rien. J'sais pas trop. Je crois ? Je suis pas brillant ou riche, donc je pourrais pas aller à la fac, et j'ai pas envie de laisser ma mère seule dans le coin..." Un esprit mal tourné y verrait un j'ai pas envie de te laisser seul dans le coin, mais honnêtement, ce serait tout à fait mal placé. Il boit son café. Il demande, pour relancer la conversation, pour se faire bien voir : " Toi tu veux rester flic à tout jamais ? Tu voudrais pas retourner dans l'armée ?" Les info circulent.
 
code by solosands
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5998-isaac-price#150444

Fran Vance
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 78
▹ points : 8
▹ pseudo : roi peste.
▹ crédits : vocivus.
▹ avatar : bryan dechart.
▹ signe particulier : tire toujours la gueule, manteau gris qui date de la dernière décennie, un jeton des a.a. avec lequel il joue sans arrêt.
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptyJeu 1 Nov - 9:25


le petit matin de mourir
isaac et fran
https://www.youtube.com/watch?v=VEpMj-tqixs

faire ami-ami c'est pas dans le contrat, c'est tellement déconseillé qu'il risque de se bouffer un retour de flammes - il entend déjà au loin, l'appel désespéré de frances qui lui demande de venir pour avoir une discussion avec son fils. il s'en mord les doigts - pour autant, sans regrets dans l'immédiat il préfère continuer de sourire un peu, écouter le tic-tac presque reposant de l'horloge vieillotte et poussiéreuse qui traîne au mur - y'a quelques arabesques bleues dessinées dedans, de quoi donner une dégaine pseudo-originale. il s'y attarde parce que ça l'intéresse, il s'y attarde parce que ça lui arrivera aussi dans quelques années, d'avoir jane qui voudra bosser, jane qui voudra trouver sa voie et qui gueulera sans doute pour des raisons qui lui échapperont totalement. il essaie de faire un peu d'expérience, de dégager les bombes avant qu'elles explosent - mais isaac est un test trop facile. presque aisé à vivre, il a entendu aucune plainte à son sujet, ni même senti quelconque désespoir dans les explications que sa mère a pu lui donner. il aurait pu être pire. il aurait pu être odieux - à la place il a tout du bon gars qui taffe pour aider sa mère, qui galérera sans doute jusqu'à la fin mais qui se redresse, aidé par une quelconque force interplanétaire. y'a ses sourcils qui se haussent, à fran, quand il lui renvoie la balle en pleine poire.
- j'suis plus habilité à revenir sur le terrain, donc non. faut dire que ce serait con, qu'il se lève chaque nuit en hurlant. ce serait con, qu'il se lève chaque nuit, l'arme à la main prête à tirer sur tout ce qui se bouge. ce serait con. ce serait regrettable - dramatique. rien qu'à songer encore une fois au soleil aride, ça lui file des démangeaisons - inspiration profonde il mordille sa langue, tapote un peu du pied sur le carrelage. donc c'que j'veux ou c'que j'veux pas, maintenant j'en ai plus grand-chose à cirer, tant que j'peux payer les factures. la vérité c'est qu'il ressent plus le truc. le truc. le vrai truc. le truc qui s'enflamme aussi vite qu'une forêt, le truc qui ressemble à du tulle qui passe au-dessus d'une bougie parfumée à la pomme, le truc qui ravive l'envie, qui adoucit, qui ravage aussi.

- t'as l'temps. pour c'que tu veux faire.
rictus qui reste, il cherche son paquet de clopes dans la poche de sa veste posée plus loin, contre le porte-manteau. il la sort, revient dans la cuisine, ouvre la fenêtre et se la colle au bec, il l'allume d'un geste, tire d'un geste - tout dans un mouvement presque délicat.
- t'as l'temps.
là où lui il a préféré y mettre un terme rapidement - dix-huit ans, jeté dans la gueule du géant au chapeau de l'oncle sam.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Isaac Price
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 113
▹ points : 48
▹ pseudo : solosands, aude ; icons : tweek
▹ crédits : la peau bleue
▹ avatar : david mazouz
▹ signe particulier : très maigre, très souriant, très fatigué
☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac EmptyVen 9 Nov - 10:14


 "in love with a ghost” & Il sait pas trop pourquoi il lui tape la conversation. C'est bizarre non ? De parler, le matin, avec le plan cul de sa mère, peut-être son futur beau-père (oh please no, ça virerait en scénar de mauvais porno, le twink tout sec qui désespère de se taper son beau-père). Il écoute pourtant attentivement ce qu'il dit, et puis il se dit, bêtement, que sa compagnie lui. Lui plait vraiment, que ça lui suffit, que tout le reste est superficiel. Il boit encore dans sa tasse à café, le regarde. Il arrive pas à voir la couleur de ses yeux, il a des fossettes quand il sourit. Il fronce les sourcils. Plus habilité à revenir sur le terrain... Il se demande immédiatement pourquoi. La réponse viendra d'elle même. Et il continue, prend trente ans d'un coup, joue au vieux con qui mourra con, con de pas avoir fait ce qu'il voulait de sa vie. Qui dit aux gosses qu'ils ont toute la vie devant eux, mais les choses sont pas si faciles, et Isaac sourit, lucide. " Oui et non. J'peux pas faire ce que je veux si j'ai pas la thune, tu vois ? J'peux pas devenir médecin, j'peux pas devenir avocat, j'peux pas..." Sa voix s'éteint doucement. Les adultes qui balancent des vérités générales, ça lui fout les ch'tons. Y'a toujours des barrières, rien n'est simple, le monde est corrompu, tout ça. Optimisme gangréné, doucement, Isaac perd pied. Il lui sourit. Un peu, ailleurs, désolé d'être aussi indélicat, d'être aussi franc. Il glisse lentement : " J'devrais aller au lycée." Mais il bouge pas d'un pouce. Toujours à la regarder, en essayant d'avoir l'air le moins con possible.
 
code by solosands
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5998-isaac-price#150444
Contenu sponsorisé

☽ ☾

le petit matin de mourir ; isaac Empty
MessageSujet: Re: le petit matin de mourir ; isaac   le petit matin de mourir ; isaac Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

le petit matin de mourir ; isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: home sweet home-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES