Partagez
 

 adieu bientôt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alice Rivera
rebelle
▹ posts envoyés : 604
▹ points : 6
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : XERXES & anesidora & marion pour l'aes
▹ avatar : sky ferreira
▹ signe particulier : les cernes permanantes sous les yeux - souffre de schlerose en plaque
☽ ☾

adieu bientôt Empty
MessageSujet: adieu bientôt   adieu bientôt EmptySam 13 Oct - 0:15

T’es sur de toi gamine ? il la dévisage sur le pas de la porte, bras croisés, il doute encore. « Certaine, j’en ai besoin » alors qu’elle ouvre son sac, commence à déplier ses affaires pour les ranger dans les tiroirs. J’ai dis à ta mère qu’on t’avais trouvé l’endroit idéal. Un rire qui lui échappe alors qu’elle secoue la tête. Entendre parler de sa mère est surement la dernière chose dont elle a envie maintenant. « Elle doit jubiler, ne plus avoir à me supporter »  loin, très loin de Savannah. Elle a tourné les talons Alice, elle a fermé la porte. C’était ça ou couler, besoin de s’éloigner pour ne pas crever, réapprendre à respirer. T’es vache, Carmen est une conne mais elle est pas sans cœur. Peut-être. Elle mange ses mots, ne réplique rien. Il ne sait plus Connor. Ca fait déjà trop longtemps qu’il n’a plus vu son ancienne femme, qu’il n’a pas vu l’aigreur sur le visage de la Rivera, celle qu’il a aimé autrefois, fougueuse, rencontrée lors d’un voyage au Mexique, le temps d’un an, le temps d’Alice.
Je vais y aller, je reviens te voir vendredi pour les visites il vient la prendre dans ses bras, elle s’accroche un instant à lui, respire l’odeur du cuir usé, gamine elle lui vole son bandana alors qu’il la laisse faire, elle l’attache autour de son bras, comme un sort de protection. « Merci papa »   qu’elle murmure, alors qu’il tourne les talons, ferme la porte.
Comme un vide quand elle se retrouve seule dans la chambre, pas une chambre aseptisée comme celle de l’hôpital de Savannah, jolie maison aménagée pour les cas désespérés comme elle, ceux qu’on des traces le long des bras, des bleus, réminiscence des nuits passées à se planter tout et n’importe quoi dans les veines, dans l’espoir de trouver un échappatoire.  Assise en tailleur sur son lit elle fait défiler les images sur son téléphone, photos, messages qu’elle lit en diagonale, de ses frères, ça plaque un rare sourire sur ses lèvres fatiguées. Elle leur manque déjà. Tu parles. Ces derniers temps ils ne l’ont plus vu, aspirée par sa spirale dégueulasse, à errer dans les rues plutôt que venir se réfugier dans l’appart bondé des Rivera.
Y a les messages pour Tito aussi. Photo floue qu’elle lui envoie, selfie maladroite avec écrit un : plus que 40 jours en néon dessus. Chaque jour elle fera le décompte. Chaque jour elle lui en enverra une. Pour lui prouver, qu’elle peut s’améliorer. Et que lui aussi.
Il a faillit la perdre Tito, après la découverte du corps de Rhoan sans vie après le concert. Il a faillit la perdre oui, quand elle a cru crever, les larmes, la peur, la douleur. Besoin de plus, shoot de morphine dans les veines pour se calmer – pas suffisant – héroïne chauffée, quatre ans sans craquer, le rush si violent, les larmes aussi, disparaitre, complètement. Il a faillit la perdre et pour ça elle ne se le pardonnera pas. Pour ça elle a décidé de partir. Ils se sont mis d’accord, quand elle a appelé son père en larmes, quand elle lui a demandé de venir l’aider, de l’argent pour le voyage, lui trouver une place dans une maison spécialisée. On va s’en sortir, ensemble alors qu’ils ont enterré le troisième, quand elle s’est agrippée un peu trop fort à Tito, les ongles enfoncés dans la peau pour pas chuter. On va s’en sortir, pour lui pour Rhoan, lien effiloché entre leurs existences risibles, quand ils se sont rencontrés dans ce squat pourris, quand ils ont utilisé leurs vices pour en faire quelque chose de bien plus beau. STELLARR505. C’est terminé. Mais c’est pas la fin. Promis juré. Goût amer sur la langue, la certitude qu’un jour elle fera autre chose, Tito aussi. C’est promis.

Elle n’a pas prévenue grand monde. Pas besoin de toute façon, jamais vraiment portée dans les cœurs des gens. Jamais vraiment la meilleure amie qui manquera. Silencieuse elle a fait ses valises, elle a réglé ses dettes, préparé son départ avec l’aide de Tito, un arrière-goût dans la bouche, le deuil qui lui noircit les yeux, cernes dégueulasses teintées de douleur, de fatigue, d’impuissance. C’est Rhoan retrouvé sur le pavé qui a commencé la danse, puis Nash crevé dans un coin sans prévenir personne, sale coup au ventre, quand elle a entendu les rumeurs. Les enterrements passés, sans grand fracas, tirade déchirante pour le premier, présence invisible pour le second, elle a embrassé ses frères, embrassé sa mère, embrassé ceux qui comptent vraiment. Quelques lettres abandonnées, éparpillées dans les quatre coins de la ville pour ceux pour qui ça compte vraiment.

Pour @Tito Ochoa

Spoiler:
 

Pour @Malo Ryjkov
Spoiler:
 

Pour @Mihail Popescu
Spoiler:
 

Pour @Seven Popescu
Spoiler:
 

Pour @Samih Scully
Spoiler:
 

Pour @Nemo Hornigold
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3550-zombie-alice http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre http://thenotebook.forumactif.org/t3566-alice-rivera http://thenotebook.forumactif.org/t3567-alice-rivera-formspring
 

adieu bientôt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bientôt la collection Hello Kitty chez M.A.C ?
» Les archives des ducs de Bretagne bientôt sur le net :Breizh Novopress.info
» Nouvelle peut être bientôt arrivée
» Les Vosges 88 bientôt en ligne
» Adieu Moumou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: Freestyle-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES