Partagez | .
 

 l'horreur est humaine // romee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: l'horreur est humaine // romee   Jeu 4 Oct - 20:00


romee ziegler
Je suis perdue dans ce labyrinthe de rôles trop définis, aucune nuance de gris comme les briques d'un mur pétrifié, plantées dans leur ciment, comme une fleur fanée rigide de notre vivant. Aucune place pour nous, aucune case pour nous. Quelle joie de ne pas être enfermée avec vous.

 
anecdotes


 les fantômes // Il y a d'abord eu son père. Elle se souvient d'ce matin-là, les dessins animés qu'elle regardait à la télé, son frère qui traînait dans le canapé. Elle se rappelle du téléphone qui sonne, sa mère qui lâche tout et qui se met à pleurer. Papa rentrera plus jamais. Elle a mis du temps à le comprendre pleinement, à l'accepter, à avancer. Y a eu les articles de journaux et les collègues flics qui passaient apporter un peu de réconfort, jusqu'à ce qu'ils finissent par les laisser sombrer dans l'oubli. Y avait plus personne pour se soucier de l'homme descendu en service et le meurtrier jamais retrouvé. Maison troquée contre un appartement pourri, quotidien obscurci, elle a regardé ses piliers s'effriter avec le temps. Sa mère rongée par le chagrin, usée, fatiguée. Son frère de plus en plus dur, de moins en moins là. Jusqu'à ce qu'il soit plus là du tout. Parti, envolé, un au revoir maladroit et aucune explication. L'état de sa mère s'est détérioré et il restait plus qu'elle pour tout gérer, aux premières loges pour la voir dépérir lentement, sûrement. Comme un animal qui s'laisse crever. Elle a pas été surprise, le jour où sa mère a cessé de respirer. Mais elle peut pas s'empêcher de croire que c'est un peu de sa faute, qu'elle l'a achevée en empruntant le même chemin que son frère. C'est peut-être pour ça qu'elle lui a toujours rien dit, un an après.

 le modèle // Après la mort de leur père, c'est son frère aîné, Ryan, qui a endossé le rôle d'homme de la maison. C'est vers lui qu'elle se tournait, sur lui qu'elle s'appuyait – leur mère devenue trop bancale sous le poids du chagrin. Il a été un bouclier, un mentor, souvent brute et maladroit, mais toujours protecteur. Elle l'a vu changer, devenir plus sombre, s'abandonner à la haine et la violence même s'il la gardait éloignée de ses travers. Ça ne l'a jamais empêchée de continuer à l'aimer. Il était son ancre et elle l'a admiré, jusqu'à ce qu'il parte. Elle avait seize ans quand elle l'a vu faire ses bagages du jour au lendemain, ne récoltant que de vagues excuses foireuses, soi-disant qu'il avait besoin de partir et faire autre chose de sa vie, qu'y avait plus rien à Atlanta pour lui. Y avait moi ; elle l'a jamais dit. L'amertume l'a longtemps étouffée même si elle l'a toujours tue. Aujourd'hui elle sait la vérité, elle sait ce qu'il a dû fuir, elle a pardonné. Mais pas oublié.

 la haine // Ça a commencé avec les remarques du patriarche au dîner, les z'en ont pas marre de piquer not' boulot, les toujours les mêmes qu'ont droit à tout alors qu'on nous laisse dans la merde et les c'eux qui foutent le bordel, faudrait songer à fermer les frontières bon sang. Il disait qu'il le savait mieux que personne de toute façon, que les loubards qui remplissaient les cellules étaient plus souvent bronzés que blancs. Un discours raciste qui leur était servi matin midi et soir, des idées pernicieuses qui se sont ancrées au fond du crâne. Quand il est mort, ça n'a fait que se décupler. Ryan est devenu de plus en plus extrémiste et elle l'a écouté, lui a trouvé des excuses, l'a compris, a fini par lui donner raison. S'il le disait c'est que c'était vrai. La haine s'est étalée en elle comme une gangrène, et elle a fini par se laisser dévorer.

le savoir // Classe de première. Cora Jenkins, une fille de son quartier, se met à raconter tout et n'importe quoi sur son frère et la façon dont il serait parti. Le jour suivant, Romee l'attend à la sortie du lycée avec une batte de baseball et cogne jusqu'à ce qu'on vienne la canaliser. Exclue définitivement, elle décide de mettre fin à sa scolarité compliquée – sa mère, déjà dépassée par le reste, ne s'y oppose pas. Elle trouve son premier boulot en mentant sur son âge et commence à les enchaîner, travailleuse mais indisciplinée, toujours en train de contourner l'autorité. Elle préfère avoir les mains dans la crasse que le cul vissé à une chaise. L'école ne lui plaisait pas et ça se sent – elle en garde des lacunes, et une culture assez limitée. Loin d'être stupide, mais clairement pas érudite. Son intelligence s'est forgée dans la rue plutôt que dans les livres.

 le clan // Esseulée, les responsabilités se mettent à peser sur ses épaules et si elle n'en parle pas à son frère quand ils s'appellent, elle cherche quand même un moyen de se rapprocher de lui. C'est comme ça qu'elle se met à rôder autour des anciennes fréquentations de son aîné, encore et encore jusqu'à finir par attirer leur attention. Son doigt dans l'engrenage, elle plonge tête la première. Les discours haineux s'infiltrent en elle, galvanisés par les souvenirs des mots de son père, ceux de son frère, le besoin d'appartenance et de soutien. Petit à petit, ils lui font une place dans leurs rangs. L'amadouant à coups de mains tendues, jouant sur ses faiblesses pour s'incruster dans les brèches – elle voit en eux un substitut de Ryan et finit par leur accorder sa confiance totale. Elle les imite, parle comme eux, marche comme eux, pense comme eux. Devenue skinhead à son tour.

 la réputation // Le nom Ziegler était déjà connu parmi les skins, son frère a laissé une paire de pompes trop grande à remplir, un trou béant qu'elle ne sait pas comment combler. Alors elle s'enfonce vite et fort, cherche à faire ses preuves autant que possible. Les attentes envers elle sont déjà là, elle le sait et elle fait tout pour en être à la hauteur, pour compenser avec l'absence de Ryan. Persuadée de devoir être irréprochable, digne de leur nom à toute épreuve. Son approche est stricte – des préceptes connus sur le bout des doigts, des insultes qu'on crache comme un automatisme, des coups qu'on donne mécaniquement. Elle n'a jamais failli, jamais déçu, maillon discret mais solide. C'est le seul domaine dans lequel elle s'est fixé des règles qu'elle suit à la lettre, parce qu'elle ne veut pas décevoir, parce qu'elle pense ne pas avoir le droit à l'erreur. Un honneur mal placé, paumé dans ce costume qui n'est pas vraiment le sien.

 l'armure // Majoritairement entourée d'hommes, elle apprend vite à se fondre dans la masse et faire oublier qu'elle est une fille – pour se sentir sur un pied d'égalité, ne laisser personne tenter de prendre l'ascendant sur elle. Elle se rase le crâne, comme eux. Elle jette son maquillage et ses affaires qu'elle juge trop féminines, remplace toute sa garde-robe en écumant les rayons hommes. Elle copie leur style, enfile des rangers, efface sa silhouette sous des couches de vêtements trop larges pour elle. La dégaine du parfait soldat, ça lui permet de renvoyer quelque chose de dur, se donner des airs de forteresse quand elle tire la gueule. Une comédie savamment orchestrée pour se protéger.

 l'horreur // Depuis gamine elle a une fascination pour tout ce qui fait peur. Ça a commencé avec les histoires angoissantes qu'on se raconte tard le soir, ça a continué avec le cinéma, et maintenant y a cette quête permanente de frissons. Avide de films d'horreur, elle en regarde beaucoup trop et connaît tous leurs mécanismes sur le bout des doigts – à force d'habitude, ça ne l'impressionne plus. Elle était ado quand elle s'est mise à l'exploration urbaine. Dès qu'elle entend parler d'un coin abandonné, chargé d'histoires glauques ou de rumeurs paranormales, elle y va. La nuit et seule de préférence ; à ses yeux ce sont les meilleures conditions.

 le sang // Quand Ryan était encore là, il a pris à cœur de lui montrer comment se défendre. C'est avec lui qu'elle a appris comment serrer les poings, comment frapper, où viser. Il lui a inculqué les bases et le reste s'est fait tout seul, avec le temps. C'est aussi lui qui lui a laissé sa batte de baseball en guise d'arme, qu'elle s'est mise à manier dès le lycée et qui n'la quitte plus – c'est son objet fétiche. Tout ça est devenu une habitude. Le quotidien de sa bande de skins étant rythmé par les bagarres en tous genres, elle a vite pris le pli, a donné autant de coups qu'elle en a reçu. Elle est loin d'être la plus redoutable mais elle a pas peur de se jeter dans le tas comme eux, de se faire secouer sans savoir dans quel état elle va en ressortir. C'est rarement elle qui cherche, mais la violence la retrouve toujours.

 les doutes // Elle est droite dans sa haine, stricte dans sa façon de la distribuer. Elle a intégré les sales discours qu'on lui a répété toute sa vie, et elle s'applique à les suivre à la lettre, pour n'jamais décevoir. Mais la vérité c'est que ça sonne parfois creux dans sa bouche, entre ses côtes. Son besoin d'appartenance est plus fort que ses convictions – si elle est tombée dans cet engrenage c'est avant tout pour avoir quelque chose à quoi se raccrocher. Gamine paumée, elle a foutu le pied sur une mine et n'peut plus le retirer. Peut-être aussi qu'elle veut plus. Parce que c'est ce qui lui a permis de tenir tout ce temps, ce qui lui a donné une meute et une route à suivre. Alors quand ses questionnements se font trop bruyants, elle les ravale jusqu'à en étouffer, parce qu'elle refuse de trahir tout ce qu'elle a bâti. Tant pis si elle n'sait plus ce qui est bien ou mal, si elle doute parfois de tout au point d'en avoir le cœur serré. Elle continue, tête haute et venin prêt à se déverser. Son refuge c'est la haine, même si elle appartient aux autres plus qu'à elle, et elle en a trop besoin pour tout lâcher. C'est qu'un prétexte, tout ça. C'est tout ce qu'elle a trouvé pour combler le trou béant laissé par son père, Ryan, sa mère. Elle a préféré le chaos à la solitude.
Prénom ; Romee mais ça fait longtemps qu'elle a perdu l'habitude d'entendre son prénom - on a plutôt tendance à l'apostropher par son patronyme, entier ou juste Zieg.

Nom ; Ziegler porté avec fierté, à bout de bras, ça pèse trois tonnes quand elle essaie d'le hisser au sommet.

Âge ; Vingt ans qu'elle planque derrière un flou artistique. Toujours en train d'osciller entre le masque de celle qui a trop vécu et le sourire de la môme pas tout à fait disparue.

Lieu de naissance ; Atlanta, si proche et pourtant si loin, pouvoir la toucher du doigt ou ne plus jamais y foutre les pieds.

Nationalité ; Américaine, de ces citoyens à qui on a inculqué le patriotisme et l'excès d'estime pour les rayures et les étoiles.

Origines ; D'aussi loin qu'elle puisse remonter, rien de plus que cette bonne vieille Amérique.

Statut ; Célibataire, elle a pas envie de s'encombrer avec ce genre de choses, ça lui passe un peu au-dessus. Ses intérêts sont ailleurs.

Orientation sexuelle ; Hétérosexuelle et pas franchement ouverte sur le sujet.

Emploi/études ; Les bancs de l'école quittés trop tôt parce qu'y avait pas le choix, fallait s'assurer de trouver de quoi remplir les assiettes. C'est à seize ans qu'elle a commencé à enchaîner les boulots, souvent ingrats, rarement enrichissants. Couteau-suisse, elle reste jamais, préférant la nouveauté que la stabilité. Les contrats se succèdent et finissent toujours par l'ennuyer.

Caractère ; Elle fait pas dans la dentelle Romee, elle fait plus. Parce qu'elle a pas le temps de s'encombrer de grands discours, parce qu'on lui a pas appris comment faire, parce qu'on lui a toujours dit qu'il fallait être solide. Alors elle s'est forcée à l'être. Une armure qu'elle s'est forgée au fil du temps et des épreuves ; y a de la dureté dans ses mots mais trop d'étincelles dans ses yeux clairs, du venin en bord de lèvres mais elles s'étirent trop souvent en sourires. Parfois carnassiers, souvent railleurs. Elle n'a pas à prononcer le moindre mot pour faire passer son mépris sur les ondes.

Tout en subtilité, elle privilégie la fourberie à la franchise. Foncer dans le tas c'est faire des efforts pour rien - elle est de ceux qui enregistrent, attendent, et attaquent quand on s'y attend le moins. Face aux grands éclats, elle a tendance à lever les yeux au ciel. Ce n'est jamais elle qui initie les conflits - pas en frontal - mais une fois que ça explose, elle recule pas. Assurée et peu impressionnable, son mordant cache pourtant une tendresse qu'elle s'est appliquée à enfouir, ne la réservant qu'à ceux qui entrent dans son cercle proche. Loyale, dévouée. Elle est pas aussi dure qu'elle s'en donne l'air.

C'est qu'une façade, l'instinct de survie et le mimétisme des loups auprès desquels elle s'est forgée. La vérité c'est qu'elle reste une gamine, piégée entre regards espiègles et relents de haine, idées barbares et conneries immatures. L'insolence sous couvert de désinvolture, la jeunesse insouciante qui se pare d'une brutalité copiée sur des soldas trop rêches. Fière et droite, mais trop indisciplinée pour rester dans les rangs. Agent du chaos par la force des choses, mais pas cruelle. Elle est ambivalente, à naviguer entre deux eaux jusqu'à s'y perdre, mais trop bornée pour se noyer. Baisser les bras c'est pour les faibles, et c'est tout ce qu'elle n'a jamais eu le droit d'être.

Groupe ; broken.

Crédits ; the riddler (avatar), whi (images), flotsαm (icon histoire).
 
interview

 Depuis combien de temps votre personnage est-il à Savannah ; Quelques jours à peine, fraîchement débarquée pour rejoindre ce frère envolé y a des années, pour s'éloigner d'une chute dont elle ne veut pas faire partie. Poussée par le refus de devenir un dommage collatéral.

 Fait-il des choses illégales ou au contraire, est-il plutôt sage ; Les pieds toujours en train de mordre la ligne, c'est devenu un jeu au fil du temps. La fatalité du schéma qui se répète, marcher dans les traces de son aîné et reproduire les mêmes erreurs, se laisser entraîner par les mauvaises mains tendues. Parfois elle s'dit que son flic de père doit se retourner dans sa tombe. Et puis elle recommence.

 A-t-il des penchants pour l'alcool ou la drogue ? les deux ? aucun ? ; Capable d'ingurgiter d'impressionnantes quantités de bière, elle ne jure que par ça et touche rarement au reste. Sa résistance à l'alcool fort est très limitée, et les drogues ne la tentent pas plus que ça. Elle préfère ces bons vieux packs à descendre sans retenue - de l'or bon marché dans les veines et un sourire flou en coin de lèvres.

 Qu'est-ce qu'on trouve sur sa table de nuit ; Un cendrier qui semble toujours déborder, de vieilles lettres froissées, une canette vide, des emballages de snacks dégueulasses et les miettes qui les accompagnent. Ce qui traînait dans ses poches, et beaucoup de poussière.

 Que pense-t-il des armes aux usa ; Un droit inaliénable, le deuxième amendement auquel il faut pas toucher - ni maintenant ni jamais. Pourtant elle n'a pas d'arme à feu, mais c'est un discours qu'elle a entendu assez de fois pour l'intégrer et y adhérer. On leur a donné ce droit y a plus de deux siècles, alors maintenant c'est trop tard pour le leur retirer.

 S'il pouvait retourner dans le passé, que changerait-il ; Elle empêcherait son père d'aller travailler ce jour-là, quitte à devoir se casser un bras pour le forcer à rester près d'elle plutôt que d'enfiler son uniforme. Elle ferait tout pour que ce n'soit pas la dernière fois, pour qu'il revienne autrement que dans un sac noir, pour que leur vie continue. Pour ne pas voir leur famille chuter, éclater, se disloquer. Elle est convaincue que s'il était pas mort, le blason Ziegler aurait gardé ses lettres d'or.

 Généralement, dans quels genres d'endroits traine-t-il ; Rien de très accueillant, les coins qu'on dit hantés et ceux où l'on croise trop de gens comme elle. Les oubliés, les enragés, chiens galeux et crânes rasés. Les bars otages de bandes peu fréquentables et les rues devenues royaumes auto-proclamés.

 Il vit plutôt le jour ou la nuit ; Les deux en fonction de ses besoins - trop souvent en train de vadrouiller la nuit parce que les mauvaises habitudes ont la vie dure, mais elle aime trop le soleil pour s'en passer.

 S'il pouvait changer une chose chez lui, qu'est-ce que ce serait ; La haine, la rancœur, tout ce qui l'a poussée à prendre cette route. Elle aimerait parfois se séparer de tout c'qui est trop noir, revenir aux sources, avoir une vie plus simple. Mais elle sait qu'elle le fera sûrement jamais.

 A-t-il des projets d'avenir ; Dans l'immédiat, elle veut simplement retrouver son frère et laisser derrière elle tout ce qui déraille à Atlanta. Le reste elle sait pas, elle y pense pas, elle a trop l'habitude de s'adapter au jour le jour. Demain c'est loin.

 Décris ton personnage en deux ou trois phrases ; Gamine planquée derrière un masque de guerrière, tombée dans les mauvais engrenages, à écouter les discours de skins pleins de haine jusqu'à s'y perdre. Des doutes qu'elle ravale et des airs durs affichés pour se protéger. Fourbe, insolente, sourire carnassier et regard vipère. Elle mord.
liens

 M/F (tout âge) ; Des gens qui ont pu passer par Atlanta à un moment donné, et où ils se seraient donc rencontrés - sachant qu'elle a toujours vécu là-bas, elle vient tout juste de débarquer en ville. Après, positif/négatif/etc c'est open bar, on verra les détails ensemble

 M/F (tout âge) ; Son dada c'est tout ce qui fait peur, les films d'horreur, les trucs hantés, tout ça. Du coup elle s'est mise à l'urbex y a quelques années - elle aime visiter des coins abandonnés, souvent de nuit, et au plus ça a l'air flippant/y a de sales histoires autour du lieu, au plus elle prend son pied. J'suis pas contre des gens qui auraient le même passe-temps qu'elle (ou quelque chose qui s'en rapproche), ou simplement des paumés qu'elle a pu croiser pendant ses explorations, etc etc

M/F (tout âge) ; Elle vient d'arriver donc pas de travail pour l'instant, mais elle va rapidement se mettre à chercher - du coup si certains ont besoin de collègues/employés et tout ça, à discuter pour essayer de bidouiller un truc ensemble

 
hors-jeu

 Prénom & Pseudo ; marion
 Âge ; 23
 Pays ou région/ville ; tu coco
 Autres comptes ; seven & sidney
       
Spoiler:
 



Dernière édition par Romee Ziegler le Sam 20 Oct - 14:44, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Jeu 4 Oct - 20:01


au calme à bord d'un corbillard
le bonheur est encore en retard
Chaque craquement résonne dans le hangar, chaque cri fait des échos dans ma boîte crânienne. J'le regarde. Hurler, ployer, saigner. J'le regarde et je bouge pas, un peu en retrait, bras croisés contre ma poitrine, poings crispés.

Je connais pas son prénom.

Benny lui dégomme le squelette à grands coups de batte, lui perfore la chair avec les clous plantés dedans. Et tout c'que j'arrive à me dire, c'est que je connais pas son foutu prénom. Il est pas vieux. Pas beaucoup plus que moi, je crois. J'ai presque envie de demander mais c'est trop tard maintenant – tout ce qui s'échappe de ses lèvres c'est des vociférations et des gémissements. J'suis pas sûre qu'il soit encore en mesure d'articuler. Et même si c'était le cas, le coup de pied qu'il vient de recevoir dans la mâchoire a probablement changé ça.

« EH OH, ZIEG. » Je lève les yeux, croise ceux de Benny. Y a cette folie qu'il a chaque fois, quand il déraille, quand il laisse sortir le monstre qui habite au creux d'ses tripes. On dirait qu'un fusible a pété. « T'es sourde ou quoi ? » Il me tend la batte avec insistance, comme s'il attendait depuis déjà cinq minutes. J'la regarde. J'regarde sa – notre – victime. Je sais qu'il a pas la bonne couleur. Je sais qu'il mérite ce qui est en train de lui arriver. J'étais d'accord pour l'aider à le choper, le traîner ici, lui éclater les rotules et repartir en s'marrant. C'est ce qu'on fait toujours. Mais cette fois, c'est différent. Il s'arrête pas.

Le type est en train de chialer sur le sol dégueulasse, et j'ai envie de m'en aller.

Mais j'peux pas le dire – il va croire que je faiblis, que j'ai perdu mes convictions, que j'suis pas à sa hauteur. Plutôt crever qu'avoir l'air lâche. Alors je fais claquer ma langue sur mon palais, et j'lève le menton un peu plus haut. « Nan, t'en as déjà foutu partout. J'prends pas les miettes des autres. » J'arque un sourcil, l'air presque fâchée, comme un môme à qui on aurait pas laissé sa part de gâteau. Il me jauge une seconde, puis se détourne sans m'adresser plus d'attention. Mon mensonge est passé. Et il recommence, mais cette fois il vise la tête. Le hurlement du type qui me fend les tympans et s'incruste quelque part au fond d'ma tête. Il le fait encore. Et encore. Je bouge plus, devenue statue de pierre, complètement immobile. J'arrive même pas à détourner le regard. Peut-être que j'en ai pas envie, peut-être que je veux voir jusqu'où il est prêt à aller, à quel point la haine peut rendre laid. Je fixe la scène, mais j'ai l'impression que j'suis plus vraiment là. Mes oreilles sont prises d'assaut par un bourdonnement, comme pour me protéger de tous les craquements immondes qui résonnent dans l'air. Je vois sa tête s'enfoncer, le sang qui coule encore et encore et encore ça s'arrête plus putain c'est une rivière. Ça coule jusqu'à mes pieds. Mais tout ce que je vois c'est la batte qui creuse, qui déchiquette, qui écrase.

Il a cessé de crier. De bouger aussi – derniers soubresauts nerveux de ses doigts, puis plus rien. Et Benny qui continue de s'acharner. Quand il arrête enfin, le type n'a plus de visage. Il ne reste qu'une vague bouillie sanguinolente.





Je lève mon verre avec les autres, même si j'ai pas entendu à quoi on trinquait. Y a des éclats de voix et de rire, des histoires sans queue ni tête qui s'racontent haut et fort, des accolades viriles et des insultes fraternelles. J'me marre avec eux, j'écoute leurs conneries, je descends des bières à la chaîne. Et quand je tourne la tête pour regarder dehors, j'vois Benny au téléphone, clope au bec. Il nous regarde à travers la vitre, affiche une grimace quand nos prunelles se croisent. J'réponds par un majeur dressé. Il se met à faire l'imbécile et j'me marre à moitié, le nez dans mon verre.

C'est une soirée comme les autres.
Jusqu'à ce que ça n'le soit plus.

Il est en train de me sourire quand j'vois les phares d'une voiture approcher. Elle s'arrête à sa hauteur. J'ai juste le temps de froncer les sourcils avant qu'un grand fracas se fasse entendre ; ça va trop vite pour que j'puisse assimiler ou comprendre ce qui se passe. J'me retrouve projetée au sol, mes os qui grincent sous l'impact et le carrelage froid qui colle contre ma joue, un poids sur mon dos qui m'empêche de respirer.

J'sais pas combien de temps ça dure. J'sais juste que quand on me laisse enfin me lever, la vitrine a été explosée, y a des éclats de verre comme une moquette et un corps étalé juste dehors, sur le trottoir.

Benny a du sang partout et trois trous dans le torse.





J'm'en vais. C'est tout ce que je leur ai balancé, mon sac sur le dos et mon billet pour Savannah dans la poche. Ils savent pas où j'vais – j'ai pas voulu le dire.

J'm'en vais parce que Benny est en condition critique et que j'veux pas le voir crever dans ce lit d'hôpital, j'm'en vais parce que Will, la tête pensante, commence déjà à rassembler les gars pour préparer une vengeance encore pire.

Ça m'intéresse pas, tout ça. C'est pas ce que je veux. J'fais une différence entre destruction et guerre ; la première me paraît inévitable, la seconde me convient pas. J'ai pas envie de participer à des jeux de stratégie et un concours de qui massacrera le plus de monde. Les os brisés n'me font plus rien, mais j'ai pas fait tout ça pour voir les cadavres s'empiler. Et surtout, je resterai pas pour faire partie des dommages collatéraux. J'ai pas l'impression qu'ils en aient quelque chose à foutre, du fond de l'histoire, de Benny, de moi, de tout ça. Ils veulent juste s'entretuer. Ça m'emmerde.

Je crèverai pas pour rien.

Alors j'm'en vais. De toute façon ils entendent pas ce que j'ai à dire, ils veulent pas m'écouter. J'vais pas m’époumoner dans le vide. Peut-être que c'est ce qui me manquait pour faire un retour aux sources, pour aller retrouver la seule famille qu'il me reste – la vraie. Peut-être qu'ils ont senti mes hésitations, qu'ils m'ont vu me poser des questions, peut-être que c'est pour ça qu'ils tiennent pas compte de mon avis. J'en sais rien. J'me fatiguerai pas à demander. Tout c'que je veux c'est rentrer à la maison, et je sais que pour ça, c'est pas de quatre murs dont j'ai besoin. C'est de quatre lettres.
Ryan.



Dernière édition par Romee Ziegler le Sam 20 Oct - 14:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
au bûcher
▹ posts envoyés : 1068
▹ points : 2
▹ pseudo : anarchy.
▹ crédits : (ava) innuendo, (profil) we<3(signa) astra & weheart & marion <3
▹ avatar : lenny müller
▹ signe particulier : propret mais, abîmé. le sourire fendu par une canine qui manque à l’appel et dont l’absence se souligne par le chrome brillant d’une couronne de remplacement. la peau zébrée par ces combats des rues dont il ne s’est jamais lassé.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: full
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Jeu 4 Oct - 20:03

tu shling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5989-hellboy http://thenotebook.forumactif.org/t6184-beau-diable#154649 http://thenotebook.forumactif.org/t6185-ryan-ziegler http://anarchygallery.tumblr.com/

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Jeu 4 Oct - 20:04

c'est de famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
banana-split on me
▹ posts envoyés : 2817
▹ points : 51
▹ pseudo : mathie (miserunt)
▹ crédits : moi (ava + gif) & tumblr
▹ avatar : yuri pleskun
▹ signe particulier : regard fendillé, la folie qui crame au fond de son regard, la gueule toujours un peu cassée et l'allure dézinguée.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: j'suis bookée.
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Ven 5 Oct - 11:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t433-la-vulgarite-a-ses-raisons-que-la-raison-s-en-bat-les-couilles http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66440 http://thenotebook.forumactif.org/t439-jj-o-reilly http://thenotebook.forumactif.org/t764-jj-o-reilly-formspring http://miserunt.tumblr.com/

avatar
viens boire un p'tit coup à la maison
▹ posts envoyés : 48
▹ points : 5
▹ pseudo : hangover.
▹ crédits : home made.
▹ avatar : emily bador.
▹ signe particulier : une sucette toujours scotchée au palais, les vêtements qui détonnent, un peu garçonne. l'apparence d'une gamine de douze ans, mais les vices d'une adulte de trente.
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Ven 5 Oct - 11:43

t bonne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 1431
▹ points : 90
▹ pseudo : imnohuman
▹ crédits : BALACLAVA (ava) ASTRA (sign) VOCIVUS (icons)
▹ avatar : Jena Goldsack
▹ signe particulier : Un joli cul.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: Heu on va s'calmer.
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Ven 5 Oct - 11:49

Elle avait pas de shampoing ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5769-huitieme-meadbhveille-du-monde http://thenotebook.forumactif.org/t5801-meadbh-o-driscoll#146748

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Ven 5 Oct - 16:49

@jj o'reilly on se connaît ? hmm

@charlotte williams i know right
(toi aussi shhh)

@meadbh o'driscoll nan, restrictions budgétaires et tout tavu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 119
▹ points : 9
▹ pseudo : sprn
▹ crédits : miserunt
▹ avatar : luke powell
▹ signe particulier : sa lèvre trop souvent ouverte, le sang qui s’épanche et laisse une tâche sur ses vêtements délavés
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Ven 5 Oct - 16:59

y'a des belles choses par ici et bcp trop de flow
(même si j'commence vraiment à croire que t'es envoyée par la secte des crânes chauves c pas possible  )
rebienvenue chez toi pornstach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6228-avant-l-aube http://thenotebook.forumactif.org/t6259-combustible#155980 http://thenotebook.forumactif.org/t6260-tristan-lochlann

avatar
apprenti sashimi
▹ posts envoyés : 625
▹ points : 56
▹ pseudo : XERXES.
▹ crédits : (a) soeurs d'armes / (s) EXORDIUM. (icon) Tweek.
▹ avatar : Timothée Chalamet
▹ signe particulier : Les yeux verts ouverts sur l'enfer, le cœur malade, le corps malade. Séropositif qu'il est, on lui a dit qu'il allait crever. Un peu malvoyant, c'est qu'un cadavre errant.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: yep
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Dim 7 Oct - 14:03

OMG LERA
OUI
OUI
GENRE OUI
Encore un perso qui promet avec ta plume là 
écris vite tout le reste y'a trop de mystère, c'est po bieng pfeuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5252-ariel-memento-mori

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Dim 7 Oct - 17:26

@tristan lochlann si tu veux rejoindre la secte ça peut s'arranger tu sais, un p'tit coup de tondeuse et l'affaire est dans le sac
j'te rajoute un nouveau bon point pour les compliments pornstach

@ariel walker mohhhh trop mims promis ça arrive vite aaaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 224
▹ points : 61
▹ pseudo : roi peste.
▹ crédits : balaclava.
▹ avatar : charlie heaton.
▹ signe particulier : l'est pâle comme un mort et y se traîne des cernes de quinze km. s'ajoute à ça finalement pas grand-chose, seulement un trait noir tatoué sur majeur du côté de la main droite.
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Dim 7 Oct - 17:44

ah ouais, t'es bonne comme ça toi. ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
fleuve
▹ posts envoyés : 2534
▹ points : 6
▹ pseudo : Kenny
▹ crédits : camille ♥ (avatar) ; sial (sign) + rhyssa (icn)
▹ avatar : Paul Craddock
▹ signe particulier : gueule de petit prince un peu cassé, naturellement stone
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Mer 10 Oct - 16:50

ELLE EST BEAUCOUP TROP BIEN JE VEUX LA SUITE :megajoyed: pis t'écris toujours si mal bouhh
et j'aurai des trucs à te proposer pour les liens

Allez au boulot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6391-et-au-milieu-coule-une-riviere-river#157642 http://thenotebook.forumactif.org/t5038-des-enfants-qui-se-tirent-a-l-horizon#129681 http://thenotebook.forumactif.org/t2904-river-albarn http://thenotebook.forumactif.org/t5082-instagram-river-albarn#131509

avatar
SURVEILLE TON DAIRIÈRE !
▹ posts envoyés : 4445
▹ points : 23
▹ pseudo : élodie/hello (prima luce)
▹ crédits : amor fati (av), whi (pr). sign/ tumblr (gif) lomepal (paroles)
▹ avatar : polly ellens
▹ signe particulier : elle est atypique, daire. des tâches de rousseur prononcées, l'accent bourdonnant de l'irlande du nord, la peau encrée et la clope au bord des lèvres. une balle dans la poitrine, et une nouvelle cicatrice sur son bas-ventre.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: naufrage
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Mer 10 Oct - 21:48




marion ... pourquoi tous nos perso sont voués à se détester ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4280-well-shit-daire http://thenotebook.forumactif.org/t5022-weird-people http://thenotebook.forumactif.org/t4294-daire-mealoid

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Jeu 11 Oct - 10:47

@billy sheridan que veux-tu, j'ai hérité de bons gènes

@river albarn shhhh t'es trop gentille aaaah tu sais où me trouver pour les liens

@daire méalóid pas TOUS nos persos - si tu regardes, les miens n'ont un problème qu'avec daire hein moi jdc jdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
SURVEILLE TON DAIRIÈRE !
▹ posts envoyés : 4445
▹ points : 23
▹ pseudo : élodie/hello (prima luce)
▹ crédits : amor fati (av), whi (pr). sign/ tumblr (gif) lomepal (paroles)
▹ avatar : polly ellens
▹ signe particulier : elle est atypique, daire. des tâches de rousseur prononcées, l'accent bourdonnant de l'irlande du nord, la peau encrée et la clope au bord des lèvres. une balle dans la poitrine, et une nouvelle cicatrice sur son bas-ventre.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: naufrage
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Jeu 11 Oct - 18:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4280-well-shit-daire http://thenotebook.forumactif.org/t5022-weird-people http://thenotebook.forumactif.org/t4294-daire-mealoid

avatar
Barbie Cœur de Pétasse
▹ posts envoyés : 695
▹ points : 21
▹ pseudo : bangkok.
▹ crédits : neon cathedral ; vocivus ; afanen.
▹ avatar : Sahara Ray.
▹ signe particulier : Les tatouages qui marquent sa peau, l'air superficiel pour mieux berner ses proies.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Jeu 11 Oct - 23:29

C'est toi l'horreur
(viens travailler avec tata Lena, tkt il y a une méga ambiance et tout, au top)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
petit poney
▹ posts envoyés : 2021
▹ points : 40
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Dim 14 Oct - 11:57

la plus belle mon dieu.
j'étais pas passée par là.
quelle honte.
mais je répare cette erreur.
depuis le temps que je l'attends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Invité

avatar
Invité
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Dim 14 Oct - 15:13

ce personnage est juste incroyable. et cette plume, mais cette plume !
ça me donne envie de stalker tes multis, histoire d'en avoir encore un peu plus à lire!
rebienvenue ici en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Jeu 18 Oct - 22:41

nn mais ce swag de l'enfer
jpp
t'es canon comme une déesse, rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Sam 20 Oct - 15:07

@daire méalóid


@barbra marshall c'est celui qui dit qui l'est pfeuh
(mdrrr trop bien, go faire le ménage en chantant ça)

@anca popescu ouiiii enfin par contre je sais pas si ton erreur est réparée, va falloir te faire pardonner

@jae wheeler olala mais t'es trop une douceur jpp, merci
(d'ailleurs je comptais venir te poker un d'ces 4, attends-moi )

@eshel ingalls pas pour rien qu'on a la team la plus swaggée tkt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
au bûcher
▹ posts envoyés : 1068
▹ points : 2
▹ pseudo : anarchy.
▹ crédits : (ava) innuendo, (profil) we<3(signa) astra & weheart & marion <3
▹ avatar : lenny müller
▹ signe particulier : propret mais, abîmé. le sourire fendu par une canine qui manque à l’appel et dont l’absence se souligne par le chrome brillant d’une couronne de remplacement. la peau zébrée par ces combats des rues dont il ne s’est jamais lassé.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: full
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Sam 20 Oct - 15:18


:megajoyed: :megajoyed: :megajoyed:

validez moi cette perfection que je puisse l'étouffer d'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5989-hellboy http://thenotebook.forumactif.org/t6184-beau-diable#154649 http://thenotebook.forumactif.org/t6185-ryan-ziegler http://anarchygallery.tumblr.com/

avatar
petit poney
▹ posts envoyés : 2021
▹ points : 40
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Lun 22 Oct - 23:28

je sais pas si je valide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 47
▹ points : 0
▹ pseudo : marion
▹ crédits : venus in furs
▹ avatar : lera abova
☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Mar 23 Oct - 10:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6354-l-horreur-est-humaine-romee

avatar
petit poney
▹ posts envoyés : 2021
▹ points : 40
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   Mar 23 Oct - 21:56



FELICITATIONS
t'es dans le game

du coup jte valide donc tu me pardonne. vala. zou. hop.
bref tu coco la chanson hein t'es chez toi tout ça, romee est perf toussa aussi, pis si ryry le moche est ok beh je valide. va demander à mathie de te mettre ta couleur jpeux pas le faire mwé



Et voilà, tu es validé(e) !
Félicitations et bienvenue ici, chez les psychopathes.

Maintenant, avant tout, présente ta bête au monde en postant notamment tes fiche personnage. Pense aussi à recenser ton métier et tu peux également ajouter ton personnage au fc directory. Si tu as besoin d'aide pour tes premiers pas sur le forum n'hésite pas à faire un tour au speed-dating rp ou à la roulette des liens pour trouver tes partenaires de crime. Après ça tu pourra participer pleinement à la vie du forum en rejoignant notamment le discord ou le tumblr mais surtout en passant ta vie à flooder.

Allez, amuse toi bien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Contenu sponsorisé

☽ ☾

MessageSujet: Re: l'horreur est humaine // romee   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'horreur est humaine // romee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un kebab de viande humaine?
» Une assiette géante de viande humaine à Barcelone
» MSN: témoignage d'horreur
» horreur sur les echographies
» Jeu d'horreur SCP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: RACONTER :: raconter son histoire :: bienvenue à savannah-
// accueil, invités, bottin.
// animation, stalkage, rps.
// métiers, liens, multicomptes.
// bazzart, tumblr, faceclaim.