Partagez
 

 Come, run, eat. | Pv Abraham.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

Come, run, eat. | Pv Abraham.  Empty
MessageSujet: Come, run, eat. | Pv Abraham.    Come, run, eat. | Pv Abraham.  EmptyDim 30 Sep - 5:00


Journée qui n'a plus de fin, la tranquillité n'a rien d'intéressant. Ennuie d'une journée pour laquelle on n'avait rien de prévue, j'ai attendu toute la journée que quelques choses de spécial se passent. C'est un peu faux, je suis resté au lit toute la journée à rêvasser d'un monde meilleur ou d'un moi meilleur, je n'arrive pas à savoir lequel de nous deux et le plus nul. Les yeux sur le plafond, j'attendais que les heures défilent, que le temps ne soit plus un soucis, plus envie de regarder l'heure toutes les cinq minutes en me disant que ça doit au moins faire une heure que je m'ennuie. La musique est un bon moyen pour s'occuper, jouer de la guitare, chanter, entendre que le voisin n'aime pas vraiment ce qu'on fait, mais de toute façon j'en ai rien à faire, en journée, j'ai le droit être chiant. Je m'enregistre sur mon téléphone avant de supprimer ça sans même écouter, en même temps je préfère ne pas savoir comment je chante vraiment, histoire de ne pas être dégoûté de ce qui pourrait sortir de mon téléphone. J'allais supprimer un énième enregistrement quand mon téléphone vibre et qu'une douce vidéo vient se lancer. Mon cœur fait dokidoki quand il voit le chien, avant de littéralement fondre quand le numéro affiché est celui de l'homme que j'ai maladroitement effrayé. On avait convenu d'un pique-nique, par quelques sms, mais je ne pensais pas que tu allais m'envoyer de telle vidéo. Je t'imagine bien moins fermé quand je vois que tu as l'air d'aimer les vidéos d'animaux et surtout que tu penses à moi quand tu vois un chien aussi adorable me donne complètement le sourire. Discussion qui part un peu dans tous les sens pour finir par une invitation à aller courir, que demander de plus ! J'ai fait la larve toute la journée, je peux bien me bouger les fesses là. Surtout si c'est pour courir avec Abra, l'avantage de la course, il n'y a que si je chute que je viendrais me coller à toi. Pas de risque que je te touche jusqu'à te faire peur.

Je décroche malgré moi de mon téléphone et je file m'habiller, un jogging, un sweat et des basket, on pourrait totalement croire que je vais au parc avec un toutou, mais non, une nouvelle fois, je me rends là-bas pour toi. Sourire qui ne me quitte plus, je n'arrive pas à me dire que t'as vraiment envie de me revoir si tôt, me revoir si souvent aussi. Je prends la route pour le parc, en trottinant un peu, histoire de m'échauffer, mais sans trop me fatiguer, quand j'arrive j'attends sagement assis en tailleur sur un banc, le nez sur mon téléphone pour te dire que je suis là, espoir encore que tu te livreras un peu plus avant d'arriver. J'ai mes écouteurs, la musique qui joue et je chantonne dans mon coin me laissant tomber sur le banc pour m'y allonger et regarder le ciel, le regard toujours trahissant ma joie. Je ne comprends pas trop pourquoi je suis si heureux de courir avec toi, c'est au final une chose simple, un peu de sport entre … qu'est ce qu'on peut bien être ? Deux hommes qui essaient de s'habituer à l'autre ? Je ferme les yeux, histoire de me concentrer sur ma musique, éteindre mon stupide cerveau, chanter en murmurant dans le parc, de toute façon, on m'a déjà fiché comme le type bizarre par ici, je n'ai plus peur de choquer les gens.

«  It’s dangerous to fall in love, but I
Wanna burn with you tonight
You hurt me.
[...] »

Je me redresse d'un coup en me sentant observé et mon regard se bloque un peu. Ce n'était peut-être pas la meilleure chanson pour patienter, Uz. Idiot. Je me redresse semblant totalement déstabilisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

Come, run, eat. | Pv Abraham.  Empty
MessageSujet: Re: Come, run, eat. | Pv Abraham.    Come, run, eat. | Pv Abraham.  EmptyDim 30 Sep - 22:48


Internet est fourbe, rempli de vidéos d'animaux absolument toutes plus adorables les unes que les autres. Avoir échangé des sms avec toi, nombreux au demeurant, commence à me rassurer légèrement, assez pour que je tente de prendre des initiatives qui sont pour la plupart, je crois, des manières de tenter de lutter contre moi-même. Les limites sont posées et finalement, je me trouve assez clair pour couper toute tentative de démarche de séduction possible. Aussi bien de ta part que de la mienne. Alors, j'envoie cette petite vidéo d'un chien qui rentre dans une valise qui m'a fait fondre devant mon écran avec un sourire aux lèvres, à t'imaginer en faire de même devant le tien et ça m'arrache même un maigre rire finalement, quand ta réaction ne se fait pas attendre alors que je suis chez moi, en train d'éteindre mon ordinateur pour profiter de la fin de journée et de ses rayons finaux avant qu'ils ne viennent à disparaître pour laisser place à une nuit bien plus fourbe. Des échanges qui continuent, jusqu'à une hésitation de ma part, avant de te proposer de participer au footing qui se prépare. Déjà en tenue, prêt à partir incessamment sous peu. Alors, puisqu'il te faut du temps pour te préparer, je décide de m'étirer chez moi sur une musique, avant de capter et d'aller chercher deux cds de jazz déjà. L'heure de partir ensuite arrive et je prends mon temps, au cas où. Mais finalement, un sms me rappelle à l'ordre et je déteste assez être en retard. Alors je me presse, entamant les premiers temps de course pour t'éviter de m'attendre une éternité. Un tour de parc rapide plus tard, jusqu'à t'apercevoir et m'approcher plus doucement, afin de ne pas t'arracher trop brutalement de ton monde. Et ta voix qui perce, doucement, qui me fait stopper, t'observer tant que tu as les yeux fermés. Tu chantes plutôt bien. Ça pourrait valoir le coup de l'entraîner. Mais à croire que je suis trop intrusif car tu te redresses un coup et c'est finalement moi qui sursaute.

O-oh, woh, pardon... ! Mains en l'air, mouvement à peine dérangé par le sac à dos que je trimballe pour l'occasion. Je ne voulais pas vous interrompre, toutes mes excuses. Et je crois que je sens mes joues qui s'empourprent légèrement face à cela, cette impression soudaine d'être un parasite inconfortable. Désolé. Sourire toutefois. Bonsoir Uzvael ! Vous allez bien ? Tentative anodine pour partir sur autre chose que la gêne qui déborde de toi et un peu de moi aussi à force. Je crois que je connais le morceau que vous chantiez. C'est quoi, déjà ?

Mains qui viennent cercler mes bras, accrochées aux coudes alors que je t'observe encore, avant de te faire un mouvement de tête pour t'inviter à commencer l'activité. Après tout, on peut bien parler tout en courant. Alors j'entame doucement quelques pas, avant de t'aviser de nouveau.

Vous vous êtes échauffé déjà ou on commence par là pour vous ?


Dernière édition par Abraham Mora le Sam 3 Nov - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

Come, run, eat. | Pv Abraham.  Empty
MessageSujet: Re: Come, run, eat. | Pv Abraham.    Come, run, eat. | Pv Abraham.  EmptyLun 1 Oct - 23:36


« Ne vous excusez pas. Bonsoir Abra' »

Mon regard qui croise le tien, mais la réaction est tellement atypique que je ne peux que me mettre à rire. Mains en l'air, on dirait que tu as fait une bêtise, ou que je t'ai surpris juste avant que tu en fasses une. Du genre ''promis ce n'est pas moi.''. Je me lève doucement en retirant mes écouteurs. Je range le tout dans mes poches pour venir te tendre simplement la main, de façon très cordiale, pour ne pas trop te brusquer. Je finis par rapidement la ranger quand même parce qu'on n'a dit pas de contact ce soir, alors pas de contact, enregistre ça petit cerveau. Je prends mon téléphone pour te glisser un petit sms du genre ''- Serre la main de Mister Abra.- ''. Je relève le nez heureux de ma connerie et je hoche la tête à ta question, bien entendu que je vais bien, du sport, un bel homme et de la nourriture, sûrement végétarienne pour la suite.


« Je vais bien, il ne faut pas paniquer Abra, vous ne me dérangez pas et vous vous allez bien ? Je vous attendais avec impatience ! Sia, fire meet gasoline. J'aime terriblement cette chanteuse. »

Mes mains qui glissent dans mes poches pour vérifier que je n'oublie rien et je viens très rapidement m'étirer. Toujours d'attaque pour courir, après tout, je garde des chiens beaucoup trop souvent pour ne pas être habitué à courir après même sans échauffement. Je te regarde qui commence à partir, je pars sans même avoir attendu la fin de ta phrase, prêt à te suivre là où tu veux courir. La fraîcheur de la soirée sera un plus pour cette course presque nocturne que tu m'as proposé. Je souris, sans vraiment pouvoir me contrôler, espérant que ça ne te mettra pas mal à l'aise. Mes yeux se posent sur toi de temps en temps histoire de te regarder et en même temps je regarde aussi devant moi, je sais qu'il n'est pas impossible que je m'écrase la face la première contre le sol.

« Je suis toujours chaud pour courir Abra', ne vous inquiétez pas pour moi. L'avantage, je sais que vous ne risquez pas de me sauter dans les jambes pour me faire tomber... Pas de risque que je me casse un truc aujourd'hui. »

Mince sourire, souvenir d'une chute qui avait vraiment faillit mal finir. La manie des animaux à venir courir dans vos jambes. Peu importe l'animal, c'est toujours là qu'il viendra pour jouer avec vous, ou montrer qu'il n'est pas content si c'est un chat. Mon regard qui passe sur le triste ciel qu'on ne peut pas apprécier à sa juste valeur en ville, douce étoiles qui ne sont jamais visibles d'ici, j'aurais dû aller me perdre en campagne, loin du monde et au plus proche des animaux. Aller tenir un ranch dans le sud du pays, pourquoi je n'ai pas fait ça. Ah, oui, j'étais sacrément pauvre en arrivant ici. Pas d'argent, la sortie de prison qui était difficile, revenir à la réalité après tout ça ce n'était pas des plus simples, mais j'ai réussi à faire ma petite place et à trouver un boulot agréable qui certes ne me permet pas de vivre vraiment bien , mais c'est potable, toujours mieux que rien. Pour ça que je préfère avoir un seul chien pour une plus longue durée, c'est un revenu plus fixe que juste avoir quelques chiens pour la journée puis plus rien après. Je réfléchis comptabilité à côté de Abra', peut-être pour éviter de songer à mal, le toucher ou parler trop de mes sentiments. Rester loin et discret sur ce que je ressens, autrement dit, arrête d'être toi en face à face et montre toi sous ton meilleur jour avec ton téléphone, ça passait tellement mieux. J'ai presque cru pendant quelques secondes qu'il pouvait y avoir quelques choses. Puis tu as remis les pendules à l'heure et j'ai décidé de ne plus y penser jusqu'à là. Mon regard sur toi, sans vraiment faire attention à depuis combien de temps je te fixe, je lâche un léger rire.

« Vous m'avez tellement surpris avec la vidéo du chien. Jamais j'aurais pu penser recevoir ça de vous. J'étais complètement heureux avec ce petit bout. » Aussi complètement heureux que ça vienne de toi et pas d'un autre surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

Come, run, eat. | Pv Abraham.  Empty
MessageSujet: Re: Come, run, eat. | Pv Abraham.    Come, run, eat. | Pv Abraham.  EmptySam 3 Nov - 19:30


Main tendue face à moi, que j'étais prêt à enserrer mais le mouvement de retrait est rapidement fait et je t'observe, curieux de ton comportement et finalement, la vibration ressentie dans le sac me fait l'ouvrir pour constater ce que j'ai bien pu recevoir et je relève les yeux vers toi, soufflant un rire finalement à ton encontre, avant de répondre. "-Serre la main en retour de Mister Uz.-" Et je range le téléphone dans la poche où il était alloué, découvrant par la même le nom de la chanson avant de faire ce aaaaah oui ! Qu'on fait tous quand on se souvient de ce qu'il en est. Je me souviens maintenant de la chanson et en effet, elle ne pouvait que me parler. J'aime beaucoup aussi, elle a un univers intéressant. Quelques étirements plus tard, je pose quand même la question, prudent. Mais il semblerait que ça te suffise - fichue jeunesse !

Ah, ça, je ne risque pas en effet. Quoique, si vous voulez que je tente les croches pattes quand même pour vous entraîner à esquiver encore les chiens, vous me dites hein !

Clin d'oeil amusé, avant de commencer la course, entamant par une vitesse modérée, pour que les muscles se mettent en marche de ton côté aussi. Un léger silence règne sans que je parvienne à le briser, te laissant à tes pensées où tu sembles t'être perdu. Au fond, ça ne me dérange pas, j'ai l'habitude de ne rien dire durant mes footing, alors... J'imagine qu'on peut garder tout ça pour le restaurant ensuite. Je me demande où tu voudras manger, par ailleurs. On peut prendre à emporter, au pire des cas ? Ta voix finit par revenir parmi nous et je tourne la tête vers toi, après une oeillade sur la chemin pour vérifier qu'il n'y aurait rien à percuter sur les prochains mètres.

Je fais si vieux jeu que ça ? Aucune idée, peut-être ! Sans doute, même. J'aime bien trouver des vidéos du genre, j'ai pensé que ça vous amuserait aussi. Souffle régulier, pour m'éviter de mourir en bout de course. J'ai bien fait, visiblement. Je ne partage pas tant que ça, d'habitude. Je me vois mal faire ça avec Jethro. Ni même avec Elijah. Visage qui s'assombrit légèrement, avec ces pensées-là. Je sais désormais à qui les envoyer quand j'en trouverais d'autres.

Et j'en reviens à devant moi, pour ne plus faire attention aux mèches qui volettent légèrement devant ton front. Perdre mon regard sur autre chose. Je pince les lèvres, avant d'expirer l'air par la bouche, respirer par le nez. Quelques mètres avalés encore, avant d'augmenter un peu la vitesse, pour arriver à celle que j'ai normalement, me demandant si tu sauras suivre la cadence ou non. On verra bien, j'espère bien qu'au pire, tu me diras de ralentir si besoin est.

Pour après, on fait comment alors ? La curiosité qui ressort finalement. On rentre chacun chez soi ensuite pour prendre une douche ou on prend à emporter quelque part pour manger tranquillement quelque part ? Parce que je ne suis pas sûr que le jogging fut le plus adapté pour un restaurant, non ? Du moins je n'ai pas l'habitude pour ma part. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

Come, run, eat. | Pv Abraham.  Empty
MessageSujet: Re: Come, run, eat. | Pv Abraham.    Come, run, eat. | Pv Abraham.  EmptySam 3 Nov - 20:14


La réponse à mon sms ne peut que me faire sourire. Je suis en joie, autant que si j'avais réellement pu te toucher, il m'en faut peu. «  Vous pouvez essayer, mais va falloir me ramasser par moment. »Aucun doute que je vais me prendre les pieds dans les tiens, voir même t'emporter dans ma chute, j'espère que tu es okay pour me tomber dessus. J'oubliais que tu ne voulais pas que je te touche, alors je doute que tu t'essaies à ce genre de choses. Clin d'oeil qui me touche en plein cœur, je réagis peut-être trop facilement. Je continue de suivre ton rythme, tu es en forme Abraham, j'ai presque l'impression d'être le plus âgé des deux. Je ne peux pas m'empêcher de te regarder bien trop souvent comme attiré par ta présence, comme pour me rassurer qu'on est bien là, ensemble. Bien entendu ce n'est qu'une rencontre entre personne qui s'entendent pas trop mal, quand je ne fais pas de bêtises. J'oublie que tout un monde nous sépare. Je suis docile comme un chien, tactile, joyeux pour tout et n'importe quoi, toi tu es un chat sauvage, peu rassuré, mais qui semble en même temps intéressé parce que le monde peut offrir.

 « Je ne dirais pas vieux jeu, je suis juste surpris que vous aimiez les chiens vous aussi. » Je ne peux pas m'empêcher de rire, mais aussi de rougir.  « Vous avez très bien fait. J'étais sous le charme. » Je m'arrête quelques secondes pour te regarder avec un petit air surpris. «  Du chien, sous le charme du chien. » Je reviens en courant un peu plus vite pour te rattraper, toujours trop souriant. Heureusement que les Hommes n'ont pas de queue comme les animaux. Tu verrais beaucoup trop facilement que je suis plus heureux que je n'ai jamais pu l'être en présence d'un homme. Tu augmentes la cadence et j'essaie de suivre sans broncher. Très peu habitué à parler en courant, le souffle souffre légèrement, mais je fais de mon mieux pour respirer assez bien. Le petit jeune que je suis ne va pas se laisser avoir par monsieur le psy trop bien foutu. Bien entendu que j'en profite un peu quand tu me dépasses pendant quelques secondes, mon cœur ne bat pas si fort seulement à cause de la course, il y a tout un monde autour de ses battements. Les yeux qui se perdent sur le sol un long moment pendant que tu me demandes ce qu'on pourrait bien faire après, c'est vrai que rentrer dans un restaurant en puant la transpiration n'est pas une super idée. «  On peut aller chez moi ? Si ça vous dérange on peut aussi faire le truc des douches chacun chez soit. Enfin je vous invite, mais il doit y avoir des jouets partout. Je fais plus vraiment attention à eux... sauf quand je marche sur l'un deux la nuit ou le matin. Ceux qui couinent, ils vont finir par me faire avoir un arrêt cardiaque. »

Je te regarde en souriant essayant d'être calme, mais je sais que ma proposition va te faire tiquer. «  C'est un peu un endroit neutre si on reste dans le salon, c'est l'endroit où les toutous sont. » J'essaie de trouver des trucs à dire sans te quitter des yeux si bien que je viens à m'écraser comme un caca juste à côté de toi face la première. Foutu trottoir. Mon seul réflexe est de rire en te regardant et de me relever doucement. Jogging déchiré sur le genoux, j'ai gagné un nouveau short. «  Toujours avec mon élégance légendaire. L'avantage de sortir en ville avec moi, c'est que jamais on peut avoir l'air plus idiot. » Je reprends la course comme si de rien était, j'ai l'habitude de tomber, l'habitude de m'afficher. Normalement je me sens super mal, mais là, il n'y a que ton avis qui compte et du moment que tu n'es pas méchant, ça ira pour moi. Je me frotte les mains pour dégager toute les saloperies que j'ai peu ramasser et je ne fais même pas attention au fait que j'ai carrément le bout du nez qui saigne. Quelques égratignures que j'ignore vu que j'ai la tête ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

☽ ☾

Come, run, eat. | Pv Abraham.  Empty
MessageSujet: Re: Come, run, eat. | Pv Abraham.    Come, run, eat. | Pv Abraham.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Come, run, eat. | Pv Abraham.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: version dix-neuf-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES