Partagez
 

 Rawks //{Joland&Tadeo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

Rawks //{Joland&Tadeo} Empty
MessageSujet: Rawks //{Joland&Tadeo}   Rawks //{Joland&Tadeo} EmptyLun 10 Sep - 21:34

Rawks //{Joland&Tadeo} Rp01-v10

Rocks in my shoes,
stones in my pockets
Lost and confused,
cold and forgotten
Yeah, that's me
I try to look alive
but I'm half asleep



Noir.
Opaque.
Sensation vague d'humidité.
Papillons de peaux qui apprivoisent la lumière agressive.
Bave sur l'oreiller.

Tête dans le cul.

Cette migraine, putain ! L'étau d'un piège à loup, cisailles effilées plantées dans la caboche. Je me retourne comme un flan sans consistance. De la jelly. Quelque chose me chatouille les côtes : Barbecue tente de me pousser du groin.

- Ola amigo...

Sensation désagréable de voix enrouée et de langue pâteuse.
Je suis nu dans mon plumard -une incongruité en soi, je déteste ça. Panique qui s'insinue en bon ténia dans mes intestins. Comment suis-je arrivé là ? J'ai beau mobiliser ma cervelle, rien ne vient à part un vortex obscure qui me consomme le peu d'énergie de réserve.
Je cherche mon téléphone à tâtons. L'heure affichée me secoue les neurones. 17h00 ?! J'ai branlé quoi depuis hier soir 20h30 ? De plus en plus inquiétant, une sensation de brûlure me picote l'entrecuisse. Le derme semble à vif. Je me redresse en position assise. Carcasse concassée, éreintée. Tout craque. J'ai foutu quoi, sérieux ? Je me frotte les yeux de l'intérieur du poignet avant d'aller jeter un oeil sur la source d'inconfort.

- CONCHATUMADRE DE DIOS !

Le cri résonne en stéréo dans tout l'appartement. Il effraie ce pauvre BBQ qui sursaute et se vautre sur le tapis dans un couinement malheureux. Désolé, bro. Je claudique misérablement jusqu'à la salle de bain pour mieux me reluquer l'entre-jambe.

Je ne rêve pas.

J'ai une bouteille de bière tatouée de frais avec un coeur  turquoise sur l'étiquette ! L'encre gondole encore la peau qui cicatrise. Par quelle diablerie ?! Plissement de paupières. A coté du cœur, il y a un prénom "Joland" et un numéro de téléphone. Tu te fous de ma gueule, Guarra ?! T'as cru que tu pouvais me marquer comme ta pute ?!

Porcelaines. Stoïques bibelots.
Gémissements étouffés.
Sanglots.

Je sens monter la colère incontrôlable.
La rage, la haine qui fout la gerbe.
Tord-boyaux.

J'attrape le premier truc coupant qui me passe sous la main -mon rasoir, en l’occurrence - et je dénude la lame. Je referme le poing de toute mes forces dessus. Chair joufflue, mordue, qui perce. Rouge qui abonde et coule. Douleur qui dérive. Ma violence s’effiloche par pressions régulières de la coupure qui fuit.

Inspiration.
Expiration.
Là.
J'ai l'esprit clair.

Stratifier, classer, analyser. D'abord, une douche, ensuite un café. Une aspirine et de la crème sur cette saloperie. Nourrir le cochon. Prévenir que ce soir je n'irais pas bosser. Appeler cette connasse de "Joland" et lui faire cracher ces heures perdues dans une faille temporelle.

Trente-minutes plus tard, habillé, rasé, la main désinfecté et soignée, une tasse de café fraîchement moulu dans l'estomac, j'attrape mon téléphone et je compose le numéro de ma mystérieuse "moitié".

- Allo, Joland ? Ton froid, calme, souverain. J'ai ton nom tatoué près de mes couilles et j'aimerais bien savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas

Joland Lofland
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 25
▹ points : 6
▹ pseudo : TheWeirdBoy
▹ crédits : miserunt
▹ avatar : Dagsen Love
▹ signe particulier : Des cheveux bleus/verts dans la même teinte que ses yeux.
☽ ☾

Rawks //{Joland&Tadeo} Empty
MessageSujet: Re: Rawks //{Joland&Tadeo}   Rawks //{Joland&Tadeo} EmptyDim 16 Sep - 22:07

Joland voulait que ce bruit s'arrête... c'était tellement horrible, insupportable ! Pourquoi fallait-il lui imposer ça de si bon matin ? Enfin matin... ce n'était peut être plus tout à fait le matin non mais pour Joland du moment où il ouvrait les yeux c'était là que commençait le matin. Le truc c'est que son téléphone... il n'arrêtait pas de le faire chier ! Il sonnait comme une putain de sirène de pompier à lui en décoller le cerveau. Cette machine infernale ne pouvait-elle pas se taire et le laisser dormir encore un peu ? Repousser le début de cette journée qui s'annonçait longue et difficile vu la gueule de bois qu'il semblait se taper ? Mais non, c'était en train de le rendre dingue à sonner à l'infini comme ça alors qu'en réalité... ça ne faisait que quelques secondes. Il grogna alors avant d'attraper le téléphone « Quoi ?! » répondit-il un peu violemment avec sa voix qui partait en couille de la soirée qu'il avait passé mais dont il n'avait pour le moment pas la moindre souvenir. Par contre entendre son nom prononcé... cela le força à relever quelque peu la tête, observant le numéro sur l'écran mais ne le reconnaissant pas « Ouai ? Vous êtes qui ? » mais avant même d'avoir la réponse à cette question Joland eut droit à un complément d'information qui le fit rire comme un idiot « Nan ! Sérieux ? Hahaha ! Ça ça sent la pipe de champion que j'ai dû te tailler et dont t'as voulu garder une trace mec. » Il  avait un sourire idiot sur les lèvres et les yeux toujours fermé avant de demander « Il s'est passé quoi déjà hier soir ? » Bon le mec semblait pas vraiment en savoir plus vu qu'il lui demandait pourquoi il avait ce tatouage mais là pour le moment... la logique de Joland s'était envolé.

Mais alors que Joland se redressait, d'un coup captivé par cette conversation qui lui faisait du bien à l'égao ; après tout avoir son prénom tatoué près des couilles d'un type c'était beau ! Il fut cependant attiré par une désagréable sensation qui lui brûlait la fesse gauche. « Bordel de... raccroche pas ! » Sentant la mauvaise surprise il se précipita pour quitter son lit... se cassant magistralement la gueule et offrant sans doute un spectacle audio étrange à son interlocuteur, avant de se diriger vers la salle de bain. De là il observa ses fesses dans le miroir, se tordant le cou et plissant les yeux pour faire disparaître le flou, pour voir un merveilleux cochon peint sur sa belle fesse blanche avec quelque chose d'écrit « Batard ! Pourquoi j'ai un cochon tatoué sur la fesse ?! » Il parlait surtout pour lui même que pour le mec au bout du fil « Orht... non... J... E... T... Jethro ? C'est toi ça Jethro ? » demanda-t-il après avoir déchiffré difficilement le nom dans le reflet du miroir « Rah mais putain ! Je vais faire quoi avec ça tatoué sur le cul ? » Bah ouai tout de suite quand c'était lui qui était tatoué ça le faisait moins rire. « Il s'est passé quoi sérieux ? Non tu sais quoi ? On va parler face à face. Je vais t'envoyer une adresse... Et si tu te pointes pas j'ai ton num tatoué sur ma fesse !... » Ce n'était pas forcément le plan le plus safe de lui envoyer l'adresse et le numéro de la chambre du motel qui lui servait de lieu de vie... mais il était encore en train de décuver et n'avait pas forcément fait gaffe. Car Joland voulait savoir ce qui s'était passé... et si au moins c'était le nom et le num d'un canon qu'il avait de tatoué sur les fesses ! Car tant qu'à faire, si il valait le coup... il voulait bien remettre le couvert mais en en gardant souvenir si ils avaient en effet couché ensembles. C'était justement ce « si » qui était chiant ! Joland voulait savoir. Du reste il avait raccroché, envoyant le fameux sms avant d'aller se glisser sous la douche histoire d'être présentable et de s'habiller de son jean déchiré de partout et d'un vieux t-shirt de métal pour quand il aurait besoin d'ouvrir la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6107-joland-lofland-o-my-story-is-a-lot-like-yours-only-more-interesting#153061
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

Rawks //{Joland&Tadeo} Empty
MessageSujet: Re: Rawks //{Joland&Tadeo}   Rawks //{Joland&Tadeo} EmptyDim 30 Sep - 11:15

- Ouais ? Vous êtes qui ?

Voix mâle qui a de quoi me surprendre. Joland est n’est pas "une" pute mais "un" pute. Troquons la truie pour un porcelet.

- Nan ! Sérieux ? Hahaha ! Ça, ça sent la pipe de champion que j'ai dû te tailler et dont t'as voulu garder une trace mec.
- Si tu m'avais taillé une pipe hier soir, je t'aurais fumé autre chose que la langue.
Tac au tac monocorde. J'aime assez peu la tournure que ça prend.
- Il s'est passé quoi déjà hier soir ?
- Tu devrais t'en souvenir puisque tu m'as drogué.


Et que je me souviens d'absolument rien. Tu m'as défoncé avec de la came de haute-voltige, gadjo.

- Bordel de... raccroche pas !

Je hausse un sourcil. Puis les fronce carrément quand j'entends le foutoir au bout du fil. Un cri ponctue brutalement la cacophonie.

- Bâtard ! Pourquoi j'ai un cochon tatoué sur la fesse ?!
- Un... Cochon.
- Orht... non... J... E... T... Jethro ? C'est toi ça Jethro ?
- ....


Blanc.
J'ai.Donné.Mon.Vrai.Nom.
Madre de Dios ! Qu'est-ce qui n'a pas tourné rond !?

Le visage d’Abraham me revient, son expression choquée, blessée.
L'incrédulité barbouillée sur la gueule.

Je me masse l'arrête du nez.

- Rah mais putain ! Je vais faire quoi avec ça tatoué sur le cul ? J'en reviens brusquement à l'instant présent. Il s'est passé quoi sérieux ? Non tu sais quoi ? On va parler face à face. Je vais t'envoyer une adresse... Et si tu te pointes pas j'ai ton num tatoué sur ma fesse !...
- C'est ça, donne-moi ton adresse.


Une demi-heure plus tard, je frappe à la porte d'un motel miteux dont la population bigarrée oscille entre le vieux dalleux en manque de chattes, la catin cheap en sequin et les toxicos. Ce n'est pas l'endroit où j'ai livré hier. Soupir las. Prions le Seigneur que je ne me sois pas chopé un truc pas clair en traînant mon entrecuisse pleine d'encre dans le coin. Une analyse sanguine ne serait pas du luxe. Voir, un check-up complet.

La porte s'ouvre.

Une espèce de tarlouze dégingandée fait son apparition : la lippe pleine - gonflée, sans doute, d'avoir frotté contre bien trop de prépuces - le regard juvénile, et la tignasse bleue.
Joland est une putain de licorne.

J'humecte ma lèvre inférieure. Fugace soubresaut de bouche. Plissement de paupières. Soupir blasé.

- Joland, je présume. Voix calme, posée. Maîtrisée. Je suis "Jethro". Je lève un index entre nous qui s'agite pour souligner mon propos. Ne m'appelle jamais comme ça.

Je le bouscule légèrement pour envahir son vestibule. Jette un regard circulaire sur la pauvre piaule.

- Tadeo... Nouvelle inspiration. Je fais lentement volte-face vers lui. Tu m'appelles Tadeo. Parce que je ne te laisse pas le choix. Je t'écoute, Joland...Épate-moi.

Et que tes fariboles soient convaincantes. Je ne suis pas d'humeur.
Revenir en haut Aller en bas

Joland Lofland
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 25
▹ points : 6
▹ pseudo : TheWeirdBoy
▹ crédits : miserunt
▹ avatar : Dagsen Love
▹ signe particulier : Des cheveux bleus/verts dans la même teinte que ses yeux.
☽ ☾

Rawks //{Joland&Tadeo} Empty
MessageSujet: Re: Rawks //{Joland&Tadeo}   Rawks //{Joland&Tadeo} EmptyVen 19 Oct - 22:26

Mais bordel... qu'est-ce qu'il avait foutu encore ? Ce n'était pas rare bien sûr que Joland passe des soirée... un peu folle ! En même temps Joland était accroc à sa bouteille et l'alcool montait très vite dans son sang. Mais se faire tatouer ? Un cochon qui plus est ? C'était du grand n'importe quoi. Faire de la merde était une chose, faire de la casse, prendre des photos compromettantes, se raser les sourcils ou se teinter les cheveux... que des choses qui en soit était gérable et dont il avait l'habitude ! Mais un tatouage... Il avait toujours mis un point d'honneur à ne jamais marquer sa peau de manière indélébile, surtout pas avec un plan cul, surtout pas avec un mec qui en plus semblait pas du tout assumer ses penchants au vu des réponses qu'il avait eut tout à l'heure mais qui en plus l'accusait de l'avoir drogué... bien sûr... totalement son genre ! Quel débile... dans tous les cas Joland voulait avait le fin mot de cette histoire, des explications, tenter de remonter la soirée, alors il fit une chose très con... il avait donné son adresse actuelle à se type afin de se rencontrer pour essayer de comprendre ensemble, trop sous le choc d'avoir un putain de cochon sur le cul pour continuer cette mascarade par téléphone. Au moins en face à face il serait certain que l'autre pourrait pas se défiler juste en raccrochant.

Il avait donc attendu tranquillement, une bonne demi heure passant où il avait enchaîné les aller et retour dans la salle de bain pour voir cet « œuvre d'art » tatouée sur ses fesses à essayer de calculer combien ça allait lui coûter pour le faire retirer... ce n'était pas comme ci il n'avait pas une thune... mais avec du bol il pourrait peut être faire casquer l'autre ? Mouai peu de chance... il avait un plus grand talent pour s'engueuler avec les gens que pour les convaincre de faire preuve de générosité avec lui, vraiment pas fait pour avoir un suggar daddy lui. Dans tous les cas quand on toqua à la porte il ne s'était pas fait prier pour aller ouvrir, tombant devant ce type... qui avait tout du mec qui assumerait jamais son homosexualité, génial ! Joland le sentait venir ce charmant moment qu'ils allaient passer ensembles, lui qui espérait au fond qu'ils pourraient ken à nouveau maintenant que sobre histoire que ce soit pas totalement perdu avec toute cette histoire... enfin... peut être allez savoir ! Mais les premières paroles de ce Jethro avaient tendance à annoncer la couleur, faisant rouler des yeux à Joland qui rétorqua sans gêne « Je pense que vu que j'ai ton nom tatoué sur le cul j'ai encore le droit de me le permettre. Après tout on est intime maintenant, non ? » toujours cette désinvolture ! Mais en même temps demander à Joland de faire preuve de diplomatie était comme croire aux contes de fées. Surtout que bon... qu'est-ce qui risquait d'arriver ? Dans tous les cas l'autre mec ne s'était pas privé pour entrer... et Joland ne s'était pas privé pour le reluquer de la tête aux pieds, se disant que même bourré il avait du goût franchement. C'est alors que l'autre, m'indiquant le nom de Tadeo, me demanda de l'épater « De quoi épate moi ? Tu veux que je t'épate avec quoi ? La seule chose avec laquelle je peux t'épater c'est ça. » et sans attendre il s'était retourné, baissant son froc jusqu'à ses chevilles, laissant tout voir mais surtout le tatouage qui trônait sur sa fesse, le pointant du doigt en se contorsionnant un peu « Comment tu veux que je ken avec ça maintenant ? Je veux dire... j'aime bien apprendre les conneries que j'ai fais pendant les lendemain de cuite, mais ça c'est un putain de tatouage ! Avec ton nom et ton numéro Jeth ! » Hey, il ne l'avait pas appelé Jethro, juste Jeth ! « Comment t'as fais pour me traîner dans un salon de tatouage ? On s'est fait autant d'effet l'un l'autre ? » Si c'était le cas Joland voulait définitivement se le faire à nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t6107-joland-lofland-o-my-story-is-a-lot-like-yours-only-more-interesting#153061
Contenu sponsorisé

☽ ☾

Rawks //{Joland&Tadeo} Empty
MessageSujet: Re: Rawks //{Joland&Tadeo}   Rawks //{Joland&Tadeo} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rawks //{Joland&Tadeo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: home sweet home-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES