Partagez
 

 vieux démons (ltf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Malo Ryjkov
malokeur
▹ posts envoyés : 350
▹ points : 10
▹ pseudo : élodie/hello (prima luce)
▹ crédits : prima luce (av), sign/ prima luce (gif)
▹ avatar : ken samaras (nekfeu)
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: (0/4)
+ contacts:

vieux démons (ltf) Empty
MessageSujet: vieux démons (ltf)   vieux démons (ltf) EmptyJeu 9 Aoû - 2:21


(version positive)


Le vent emporte les feuilles mortes qui se percutent contre le silence de la plaine, donnant à l’endroit l’allure de la chaleur d’une peinture morte échouée dans l’herbe humide. Un bout de papier déchiré flotte contre le marbre, maintenu sous un pierre depuis trop d’années soufflées dans la pénombre.
Tout va bien.
Un prix, c’est tout ce qu’il a fallu. Un seul, c’est tout ce dont il a eu besoin pour les mettre à l’abris – pour les années à venir, pour toute leur vie. Une carcasse, rien de plus, rien de moins, qu’un tas de particules en décomposition, qu’un amas de conscience usée de la gangrène nécrosée. Qu’un cœur épuisé de ses fantômes, sans aucun baume.


SAVANNAH MORNING NEWS
MONDAY, JUNE 7, 2021

Décès d’un des plus grands trafiquants d’armes du pays
BY JAMES TUCKER

Admettez-le, combien de fois vous êtes-vous dit « ça en fait un de moins », combien de fois vous êtes-vous rassurés « de toute façon, ils se tuent entre eux » à l’annonce d’un corps retrouvé sur les trottoirs de Kayton ? Combien de fois avez-vous soupiré de soulagement, lorsque vous avez appris que la racaille était tombée sous les balles ? Aujourd’hui est à nouveau un de ces jours où vous n’aurez plus à craindre pour vos enfants, où vous n’aurez plus peur de vous rendre à votre travail ou à la supérette à l’angle de votre rue. Cinq hommes entre une trentaine et une cinquantaine d’années ont été retrouvés tués par arme à feu dans la nuit de dimanche à lundi à Savannah, dans un chantier abandonné de Kayton. Quatre d’entre eux sont connus des services de la police pour leur affiliation avec une organisation criminelle. Le cinquième n’est autre que Malo Ryjkov, le trafiquant russe recherché depuis plus d’un an. Ce n’est qu’une victoire, nous l'espérons, la première vers le démantèlement du trafic d’armes qui assiège notre ville depuis trop longtemps. Pour l’heure, ni le maire ni la police judiciaire n’ont voulu se prononcer sur les circonstances de ce règlement de compte, ni si des mesures spéciales allaient enfin être prises à l’encontre de la criminalité de ces quartiers.  


Personne n’a oublié la disparition macabre du monarque en disgrâce.
Tout va bien.
Promesse écorchée au bord des lèvres, sans permission, sans hésitation. Le prix à payer pour leur sécurité, pour la prospérité de ses affaires, pour que plus jamais l’ombre des cadavres ou des barreaux n’effleurent leur peau, n’était autre que sa vie.
Des fleurs fraîches ont été déposées aux côtés de la vieille page du journal local, jaunie par les années passées, presque effacée sans pour autant disparaître complètement. Comme pour laisser une trace, la sienne - comme pour empêcher l'au-delà, d'être une entrave à son souvenir. Ils ont emporté la mauvaise graine, mais ils n’ont pas eu la meute. Une nouvelle inscription a été gravée sur la pierre tombale déjà présente depuis une décennie.
Tout va bien.
Il a retrouvé Lula.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4499-bullshit-malo http://thenotebook.forumactif.org/t5022-weird-people#129163 http://thenotebook.forumactif.org/t4619-malo-ryjkov

Malo Ryjkov
malokeur
▹ posts envoyés : 350
▹ points : 10
▹ pseudo : élodie/hello (prima luce)
▹ crédits : prima luce (av), sign/ prima luce (gif)
▹ avatar : ken samaras (nekfeu)
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: (0/4)
+ contacts:

vieux démons (ltf) Empty
MessageSujet: Re: vieux démons (ltf)   vieux démons (ltf) EmptyLun 27 Aoû - 23:31


(version négative)


Les phares balaient la route et parfois des animaux sauvages sur le bas-côté. Je suis tellement en excès de vitesse que j’ai plus l’impression d’effleurer l’asphalte que de rouler réellement dessus. Je croise personne à cette heure-là, comme si le monde avait cessé de tourner pour que je puisse réapprendre à exister. Nuit noire étoiles mortes, c’est une peinture agréable. Je suis dans mon élément, dans la lumière sombre des bas-fonds, dans le silence hurlant des ombres. Pourtant je respire plus, depuis longtemps.
Ça fait plusieurs dizaines de kilomètres que je traverse l’Etat avec les flics à mes trousses, les lumières de leurs gyrophares m’aveuglent dans le rétroviseur et transpercent la tranquillité du paysage. J’ai la haine depuis que le gang est tombé, qu’ils ont condamné la moitié à perpétuité. Depuis qu’ils ont crevé les autres dans un bain de sang. J’sais pas ce que je fous encore là, alors que tout a éclaté bien avant ça. Ça a commencé avec Nash, qui ne savait plus comment vivre dans tout ça. Et moi, j’ai jamais su comment vivre sans lui. Alek s’est fait la malle sans dire au revoir, il parait qu’il s’est cassé à l’autre bout du globe. Le costard porté fièrement, en bonne compagnie. Il a eu ce qu’il voulait finalement, une vie réussie – et pour ça, c’était sans nous, loin de nous. Ça a continué avec Seven retrouvé au fond du caniveau, Anca qui est finalement parvenue à sa fin. Puis, ils ont foutu Dani et Isak en taule pour complicité dans un meurtre, alors que leur seule faute a été de faire confiance à la mauvaise personne. Ils avaient aucune chance, derrière les barreaux. Ils ont payé pour le mal que j’avais laissé là, pour la gangrène devenue exécutrice. Ils ont eu la peau d’Isak sous les yeux de Dani qui ne l’a pas supporté, son corps retrouvé le lendemain flottant au-dessus du sol. Après ça, Mila a disjoncté, s’est égarée quelque part où on a jamais réussi à la récupérer. Elle est partie du jour au lendemain, sans laisser de trace. On a jamais su ce qu’elle était devenue, mais au fond de nous on savait que c’était fini. Ça a achevé Lena. Dernière rempart qui s’est brisée dans les flots, poussières d’une sœur-mère emportées dans la misère.
Je ne vois plus les sourires, je ne vois que leurs larmes. Je ne sais plus à quoi ressemblent leurs visages quand tout allait bien. Je sais même plus quand est-ce que c’était, quand tout allait bien. J’aurais pu me tirer une balle dans le crâne, mais j’avais besoin de les revoir une dernière fois.
J’accélère, je voudrais user les pneus comme le temps l’a fait avec mes os. Je voudrais essayer de toucher le ciel au moins une fois, pour voir ce que ça fait, de s’élever parmi les étoiles au lieu de ramper parmi les cadavres. Quand la bagnole percute la glissière de sécurité à toute allure, je souris comme un con. Je suis sûr de moi, pourtant j’aurais dû savoir que c’était trop tard. Que ça n’aurait pas marché, que j’avais échoué des années avant et que depuis j’étais condamné. Je sens mon corps se soulever du siège dans la chute, et la ceinture me lacérer les vêtements avant d’entamer la peau.
Je ne vois rien.
Je voulais entendre leurs éclats, je voulais retrouver leurs sourires. Je voulais que les miens vivent encore une fois, je voulais revoir Lula. Je voulais que les meilleurs passages de ma vie défilent devant mes yeux, je voulais que toutes ces conneries soient vraies pour une fois.
Mais il y a rien, seulement la nuit oppressante et le bourdonnement dans mes tympans. Je sais plus ce que j’attends. Je suis mort en même temps qu’eux, y a plus que mes restes qui dégringolent dans le néant. J’ai fait tout ça pour mettre un terme à la cavale, mettre un point final à l’histoire. Mais je suis même pas soulagé, tout ce que je ressens c’est l’angoisse de crever seul maintenant que plus personne n’est là, que je suis même pas foutu de les voir heureux une dernière fois. J’ai décidé de m’écraser trente mètres plus bas, pour rien. Pour tout. Je voudrais fermer les yeux et accepter ma paix, mais la vérité c’est que je ne l’aurais jamais. Je regarde ce qui est encore possible d’être vu malgré les bouts de verre que le pare-brise fracassé m’a balancé dans le visage. J’entends plus rien, rien d’autre que le silence qu’ils ont tous laissé en partant. Je regarde la poussière qui me brûle les yeux, je regarde la terre qui se rapproche dans la défaite.
Je creuse ma tombe au fond de la falaise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4499-bullshit-malo http://thenotebook.forumactif.org/t5022-weird-people#129163 http://thenotebook.forumactif.org/t4619-malo-ryjkov
 

vieux démons (ltf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: version dix-huit-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES