Partagez
 

 I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Otto Hard
comme ma bite
▹ posts envoyés : 550
▹ points : 15
▹ pseudo : TheWeirdBoy
▹ crédits : miserunt, baalsamine
▹ avatar : Art Gurianov
▹ signe particulier : Une jolie ceinture composée de tête de poupées décapité et un gode bleu accroché à cette dite ceinture.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] EmptySam 2 Juin - 19:37

En ce moment Otto il avait un peu l'impression que tout s'envolait... lui qui avait passé sa vie à tout faire pour se détruire, voilà que tout s'enchaînait alors qu'il tentait enfin de vivre une vie heureuse. C'était un peu comme ce concept à la con là... le fait qu'il suffisait d'arrêter de chercher une chose pour la trouver. Et bien il l'avait trouvé pour le coup, il n'y avait pas vraiment de doute là dessus ! Son couple battait de l'aile, il était devenu la chienne de JJ dont il n'avait d'ailleurs plus de nouvelles... ne sachant pas si cela le rendait heureux ou l'attristait et cette simple hésitation prouvait bien que c'était la merde... mais en plus... en plus rien en fait, il était juste au bout du rouleau Otto, fatigué par la peine et le doute, s'en voulant pour tout ce qu'il avait fait subir à Lenny, pour ce qu'il continuait à lui faire subir, pleurant son absence et l'incertitude de leur avenir mais en plus ne comprenant pas ce qui n'allait pas chez lui pour encore tout bousiller dans les coulisses... Franchement qu'est-ce qui n'allait pas chez lui ? Il en était à un point où il avait envie de retourner à ce temps d'avant, ce temps où il était excentrique au possible, se considérait comme pas plus qu'un objet et s'offrait au premier venu contre un peu de pécule... c'était tellement facile... même si clairement ce n'était pas une vie.

Alors plutôt que de se morfondre Otto, comme il avait si bien su le faire ces derniers temps, il avait décidé de faire quelque chose qu'il faisait très bien avant : Faire de la merde. Il fallait qu'il rembobine un peu tout. Oh bien sûr il ne voulait pas oublier Lenny, bien au contraire ! Mais redevenir le Otto qu'il était quand tout ça avait commencé, c'est à dire un petit con de délinquant. Et quoi de mieux pour ça que de commettre un petit délit ? Il y avait cette maison quelques rue plus loin... cette maison à l'allure ancienne mais surtout qui l'avait toujours terriblement agacé avec ses couleurs pastel... il s'était dit que peut être, vu la baraque de vieux, il pourrait bien dégoter quelques trésors là dedans ? Voir un cadavre ? Bref, il avait décidé de se faire un petit cambriolage. Il avait attendu la nuit pour se rendre devant cette fameuse maison. L'endroit semblait vide, il n'y avait pas la moindre lumière où que ce soit alors... Il avait escaladé un arbre, désirant se la jouer ninja pour arriver directement au niveau de l'étage. Au final ça n'avait pas été bien difficile, il se sentait un peu comme Batman... batman paré d'un long manteau en plastique transparent qui laissait voir tout son corps de gringalet, d'un short noir autours duquel était sa fameuse ceinture avec Lulu et ses têtes coupés et de basket un peu flashy avec ces bandes réfléchissantes qui étaient tout sauf discrètes. Oui, l'ancien Otto était de retour ! Ou du moins il faisait en sorte que ce soit le cas.

Se baladant donc une la toiture, il avait cherché une fenêtre ouverte. Il ne fallait même pas pensé à en casser une, maintenant avec les doubles vitrage et tout ça... ça ne marchait plus que dans les films à moins d'avoir le bras du soldat de l'hiver. Il fut chanceux sur une des fenêtre par laquelle il se glissa à l'intérieur. En effet il ne semblait pas y avoir le moindre bruit... bon, c'était bon signe ! Son regard étant habitué à l'obscurité il n'eut aucun mal à analyser la pièce. Une chambre on aurait dit... une chambre dont le lit semblait vide mais où un léger ronronnement se faisait entendre, celui d'un ordinateur et... oh putain ! Décidément si la baraque était bien une baraque de grand mère... mémé était à la pointe de la technologie ! Voila qui promettait une très jolie prise qui lui éviterait de crapahuter trop longtemps. Le seul soucis étant que... si l'ordinateur était allumé, même avec ses écrans éteints... alors le propriétaire ne devait pas être loin. Il était allé pissé ou quoi ? Ou alors il n'était pas là et il avait quand même laissé son ordi allumé comme beaucoup le faisait ou même ca run autre membre de la famille l'utilisait ? Plutôt prévenir que guérir, Otto s'approcha doucement de la porte pour pencher sa tête dans le couloir... rien à l'horizon... mais il ne pouvait pas prendre de risque. Retournant rapidement vers l'ordinateur il prit place sur le fauteuil, rallumant un écran pour éteindre l'ordinateur, l'éteindre à la sauvage risquant de lui faire perdre de la valeur si il le faisait totalement planter mais voilà... au moment de cliquer pour tout stopper... la curiosité de Otto l'emporta, ouvrant une fenêtre internet et fouillant l'historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] EmptyJeu 21 Juin - 23:02

Y’a Bansh33 qui gueule dans son micro et il sent ses épaules se tendre, essayant de ne pas écouter, de se concentrer sur ses cibles sans se soucier des vociférations qui lui chatouillent les tympans. Il préférait quand ils utilisaient le chat, c’était plus facile de l’ignorer et de ne voir ses commentaires acides qu’après coup, qui n’avaient plus lieu d’être puisqu’ils avaient décimé l’autre équipe. Seulement, en championnat, on ne pouvait pas se contenter de l’écrit, ils feraient face à des joueurs bien plus entraînés et ils pouvaient taper sur leur clavier aussi vite qu’ils voulaient, c’était pas assez immédiat quand chaque seconde compte. Toujours est-il qu’Isha joue bien plus mal lorsqu’on lui parle en même temps, bien que SHa0 et Gogo tentent de tempérer Bansh33, ça ne fait qu’empirer minute après minute et ça se termine toujours par la même chose : Isha quitte la partie, malgré les textos incendiaires qu’il reçoit invariablement juste après. Il ne dit rien, se déconnecte et passe ses écrans en veille, enferme son téléphone portable dans un tiroir et sort de sa chambre. Il a besoin de crème glacée. Il est à peu près certain que leur coach était rop optimiste quand il s’est dit qu’Isha s’entendrait bien avec les autres et supporterait tout ça. Cinq ans dans sa chambre sans causer à personne auraient dû lui faire comprendre que non, Isha est pas foutu de tenir une conversation pendant plus de cinq minutes, même si ça porte sur les jeux vidéo. Encore moins si on l’engueule depuis l’autre côté de la ville. Le fait que ses coéquipiers ne se trouvent pas dans la même pièce attenue à peine ses angoisses, parce qu’à présent qu’ils se sont rencontrés en face – et habitent dans la même ville de surcroît –, il ne peut plus se cacher ou disparaître sans laisser d’adresse e-mail. Dès qu’il est avec eux, il passe son temps à éviter leur regard, à se taire et à les appeler par leurs pseudonymes si vraiment il le faut. Par exemple, la fois où SHa0 s’est assis beaucoup trop près de lui sur le canapé. Ce n’est pas qu’il ne se souvient pas de leurs prénoms, simplement qu’il ne veut pas s’en souvenir, et qu’il ne veut pas non plus qu’ils l’appellent Isha. Même s’ils le font. Une façon comme une autre de garder le rempart, le fossé et la herse entre lui et l’inconnu. Tandis qu’il s’empare de son pot de Ben & Jerry’s dans son congélo, il sait que TheDUDE a dû déjà lui laisser quatre appels en absence et dix sms. Ça l’épuise rien que d’y penser. Il avale deux ou trois cuillères adossé contre le plan de travail, un peu ailleurs, un peu triste. Mais il ne sait pas quoi faire d’autre que jouer pour se changer les idées, alors il remonte les escaliers jusqu’à sa chambre, partagé entre l’envie de dormir et de passer la nuit à explorer tous les scénarios de Dream Daddy.
Sauf que. Y’a quelqu’un dans sa chambre. Assis devant l’ordi. Il n’a pas fait assez de bruit, chaussettes sur la moquette, pour que l’intrus l’ait entendu. Il le sait parce qu’il ne s’est pas retourné. Mais Isha reste immobile, paralysé, son pot de glace qui lui brûle les doigts. Il ne sait pas ce qu’il doit faire. Allumer la lumière ? Crier ? Dire bonjour ? Partir en courant ? Fondre en larmes ? Son cœur s’affole, sa respiration devient chaotique, et c’est un cri déformé par la peur qui s’échappe de ses lèvres lorsqu’il lance son pot sur l’individu en visant la tête, avant de faire demi-tour pour dévaler l’escalier quatre à quatre. Pas de chance, il loupe la dernière marche, fait un vol plané et finit en boule sur le plancher, un genou meurtri et la panique à bord. « Allez-vous-en ! J’vais appeler la police », qu’il hurle à l’intention de l’étage, anxieux à l’idée que le cambrioleur remarque qu’il n’a pas son téléphone avec lui et que le fixe est coupé depuis longtemps. De toute façon, il ne sait même pas quel numéro il doit composer pour la police.
Revenir en haut Aller en bas

Otto Hard
comme ma bite
▹ posts envoyés : 550
▹ points : 15
▹ pseudo : TheWeirdBoy
▹ crédits : miserunt, baalsamine
▹ avatar : Art Gurianov
▹ signe particulier : Une jolie ceinture composée de tête de poupées décapité et un gode bleu accroché à cette dite ceinture.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] EmptyDim 29 Juil - 18:45

Cela aurait dû être un cambriolage rapide et facile, le genre où il aurait dû rentrer, prendre ce qui était intéressant puis partir. Il ne comptait pas s'éterniser, il ne comptais pas non plus être trop gourmand en mode je fouille absolument toute la maison, non, il voulait juste trouver quelque chose avec assez de valeur pour rentabiliser son effraction... et ainsi faire quelque chose de très con... il avait besoin de faire des conneries en ce moment. Et là pour le coup... disons que ça connerie fut d'être infiniment trop curieux. Car oui, en entrant dans cette baraque hors d'âge, trouver un ordinateur digne d'un truc de science fiction et encore allumé... disons que c'était juste bien trop tentant à fouiller pour que Otto ne s'en prive, s'installant sur le siège afin de fouiller l'historique et les dossiers, persuadé qu'il aurait le temps.

Cependant... disons que ses trouvailles furent bien maigre ! Qui que soit le propriétaire de cette véritable machine de guerre... il était d'un ennuie mortel ! Car bien entendu ce que Otto avait cherché immédiatement c'était du porno... mais non, niet, nada ! Quand à des trucs compromettant, des trucs personnels, de simples photos ? C'était à croire que ce mec... ou cette meuf de ce qu'il en savait... ne vivait que par ses putains de jeux vidéos qui étaient vraiment présents dans chaque dossier, sous dossiers et historique internet. Cette personne ne savait-il vraiment pas s'amuser un minimum autrement ? Au moins il aurait peut être moyen de trouver des trucs fun dans ses conversations internet style discord ou autre, non ? Et alors qu'il commençait à trifouiller... un cri tellement énorme s'était fait entendre, faisant sursauter Otto comme un putain de chat avant de voir un pot de glace voler dans sa gueule, se la prenant en pleine face, s'en retrouvant avec plein les cheveux, tandis que le pot ricochait sur un des écrans qui lui aussi venait de bien manger. Otto se précipita donc vers la fenêtre pour prendre la fuite avant d'entendre un vacarme pas possible, le genre grosse chute dans un escalier. Fronçant un sourcil il se retourna... il devait partir... mais il avouait il était curieux, curieux de voir si la personne était clamsée ou pas.

Il retourna donc à l'intérieur de la chambre avant de quitter cette dernière pour rejoindre lentement l'escalier. D'un coup il entendit de nouveau ce mec hurler qu'il allait appeler les flic. Merde... il était pas mort... cela dit il avait dit ça avec tant de conviction... Otto sentait qu'il pouvait possiblement s'amuser, surtout que personne d'autre ne semblait avoir réagit malgré le vacarme pas possible qu'ils avaient fait, signifiant que ce jeune homme devait être seul. Il décida donc de descendre lentement les escalier annonçant un « Je crois pas non, sauf si t'as envie de te faire tirer dessus. » à sa main il tenait son gode... espérant que l'obscurité lui permettrait de faire illusion. Il descendit donc avec prudence, distinguant tout juste la silhouette au sol avant de dire « ça va ? » en se rappelant qu'une seconde plus tôt il le menaçait de lui tirer dessus « Euh non je m'en fiche en fait ! » se rattrapa-t-il « Il y a quoi de valeur dans ta baraque hormis ton ordi ? D'ailleurs c'est quoi cet ordi mec ? J'ai beau avoir cherché dans l'historique tout ça, pas un seul porno ! Genre tu t’astique jamais ? » c'était pas vraiment le moment... cela dit ça perturbait tellement Otto, lui qui était en permanence excité, c'était une aberration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] EmptyVen 10 Aoû - 13:14

Il a besoin de son manuel. Il sait qu’il doit traîner quelque part dans le salon ou dans la cuisine, mais pas exactement où il est. Il suppose que son portable lui serait plus utile que son manuel, actuellement, pour appeler Casper ou son coach à la rescousse, mais vu qu’il est planqué dans un tiroir de sa chambre à l’étage, il peut oublier cette option. Il se laisse rouler par terre pour se retrouver sur le dos, tortue en manque d’air, les deux mains plaquées sur le genou qui a pris cher dans la chute, les lèvres fermement scellées malgré la douleur pour cacher le fait qu’il est sans défense. Ça n’a pas marché, évidemment, sa menace d’appeler la police est complètement passée au-dessus de la tête de son cambrioleur. Il a envie de pleurer, mais il a du mal à se souvenir comment on fait. Cinq ans dans une chambre sans être confronté à personne n’ont fait qu’aggraver son introversion naturelle, et ses émotions sont encore moins claires qu’avant. Isha n’est pas deux ceux qui exulte ou qui éclate en sanglots, Isha est de ceux paralysés par les émotions, quelles qu’elles soient, perturbé de ressentir et incapable de les voir comme autre chose que gênantes et inadaptées. Il aimerait pouvoir porter un masque en permanence, pour que rien ne trahisse ses sentiments intérieurs. Il aimerait être un robot, en vérité, doté d’une rapidité et d’une force surhumaines qui lui permettraient de mettre son agresseur au tapis en un éclair. Sauf qu’il s’est mis au tapis tout seul et que son agresseur descend les escaliers doucement, marche après marche, comme s’il craignait que l’une d’entre elles se dérobe sur ses pieds, pointant dans sa direction un truc qui ressemble à une banane plutôt qu’à un flingue. Isha fronce les sourcils, forçant ses yeux à s’acclimater à l’obscurité pour distinguer l’objet en question, même s’il n’a pas besoin d’être Daredevil pour savoir que ce n’est pas un revolver, pas d’éclat métallique, pas assez carré. « Non, ça va pas ! », qu’il répond du tac au tac, la confusion d’être en joue d’une fausse arme et la colère prenant le pas sur la peur originelle. L’autre semble se rappeler qu’il ne devrait pas s’inquiéter du sort de ses victimes et se reprend directement, alors qu’Isha se redresse assez pour s’asseoir et s’éloigner en se traînant sur le sol. Sa rotule lui arrache des grimaces de douleur, mais il continue de reculer, lamentablement.

Il ne sait pas quoi répondre aux questions du voleur, qui le déroutent un peu. Autant la première, il comprend que c’est un classique, il veut s’épargner la recherche approfondie dans toute la baraque pour dénicher les objets de valeur. Mais la seconde… Quel est le rapport ? « Vous pouvez pas prendre mon PC, c’est mon outil de travail. » Il n’est pas sûr de le convaincre, après tout on ne s’introduit pas dans les maisons des gens pour leur dérober des trucs puis décider de leur laisser parce que ce sont leur outils de travail. Il ne croit pas. Même pour son esprit un brin désaxé, ça lui paraît pas plausible. Il soupire, recommence tout en regardant autour de lui, dans l’espoir de trouver de quoi se défendre. Dommage qu’il ne soit pas un personnage de Street Fighter dans la vraie vie, il lui aurait fait regretter. Il est quand même heureux de voir que son pot de glace a atteint sa cible, à en juger par ce qui goutte des cheveux de l’assaillant, même si ça s’est révélé assez inefficace, comme technique. « Le porno c’est dégueulasse, et votre flingue là, c’est même pas un vrai. Je joue à Counter-Strike, j’sais à quoi ça ressemble. Vous êtes un imbécile. » Il ne sait pas trop si insulter l’ennemi est une bonne idée, mais ça lui fait du bien, lui donne l’impression qu’il a un semblant de prise sur la situation. Il finit par attraper le parapluie de sa mère dans l’entrée, plein de fleurs multicolores, et de poussière parce qu’il ne l’a jamais utilisé, et le brandit devant lui comme un katana tout en se redressant d’une main, difficilement, bancal sur son genou abîmé. « En garde ! », qu’il lance, en sautillant vers lui, l’air absolument convaincu de pouvoir se défendre. A force de vivre dans les jeux vidéos, il a tendance à romancer sa propre réalité.
Revenir en haut Aller en bas

Otto Hard
comme ma bite
▹ posts envoyés : 550
▹ points : 15
▹ pseudo : TheWeirdBoy
▹ crédits : miserunt, baalsamine
▹ avatar : Art Gurianov
▹ signe particulier : Une jolie ceinture composée de tête de poupées décapité et un gode bleu accroché à cette dite ceinture.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] EmptyMar 14 Aoû - 17:50

Otto y était peut être allé un peu fort... l'idée était, à l'origine, de simplement s'infiltrer, chopper ce qu'il pouvait avant de se faire repérer puis se barrer ! Il n'avait clairement pas été question de foutre la frousse à un mec comme ça et de risquer d'être responsable d'un homicide involontaire en le faisant se briser le cou dans les escaliers. Seulement voilà... en ce moment Otto n'était pas forcément au top forme, ce qui voulait dire qu'il avait besoin de s'occuper l'esprit, de quitter un peu le monde de la réalité pour ce monde à part qu'il s'était créé par le passé et dans cette optique... il ne pouvait que reconnaître qu'il y avait un certain côté amusant à la situation, surtout en entendant aucun autre bruit dans la maison hormis ce jeune homme qu'il était en train de traumatiser, ce qui voulait dire une maison vide. En plus le garçon semblait tellement dégourdit... il n'était même pas sûr qu'il sache comment appeler la police hormis en poussant des cris de demoiselles en détresse que sans doute personne n'entendrait étant donné le quartier était imaginé avec un tel soucis d'intimité qu'il serait difficile d'entendre son voisin se faire assassiner.

Il avait donc descendu les marches, demandant connement à sa pauvre victime si tout allait bien car oui, il avait malgré tout un cœur Otto, même si ça le faisait chier, donc il s'inquiétait, avant de tenter de se reprendre et de rejouer les vilains cambrioleur armé ! Il l'avait ensuite questionné sur ce qu'il y avait de valeur dans sa maison car... tant qu'à faire, si ça pouvait lui éviter la recherche... et sa réponse le fit grandement sourire « Oh mon dieu ! Ton outil de travail ? Je suis tellement désolé. Je ne vais pas voler l'outil de travail de quelqu'un, c'est insensé, pour quoi je passerais franchement ? Ah oui, un cambrioleur ! » avait-il dit en riant, se moquant clairement même si en vrai il n'allait sûrement pas y toucher à son ordi. En effet l'engin semblait valloir de la putain de thune ! Mais putain rien que l'unité centrale faisait la taille d'un mini frigo... d'où il vouait qu'il emporte ça et le reste en un seul voyage et assez rapidement pour pas avoir réellement les flics au cul ? Cela dit... il pouvait en jouer « Si tu crois que j'en ai un truc à foutre... cela dit... si tu me trouves quelque chose de plus intéressant à prendre je peux envisager de te le laisser ! » Ou comment négocier une récompense.

Mais voilà... Otto était quand même vachement perturbé par ce qu'il avait trouvé sur l'ordi du garçon... c'est à dire rien ! C'était scandaleux, de son point de vu de jeune homme un peu trop sexuellement éveillé qu'il était, d'avoir genre aucun vice, aucun porno dans son putain d'historique. Puis sa réponse... non franchement ce gars était en or ! Otto avait vraiment trouvé sa distraction du moment ! « Woaw... toi t'es puceau c'est clair... tu me diras ça au moins ça a de la valeur ! » avait-il dit avec un ton clairement sous entendu avant d'enchaîner sur « T'as raison... cela dit, vu ton discours, je suis sûr que ça te ferait autant flipper qu'une arme feu. Un petit indice : Cela s’insère dans un trou que tu montres pas souvent. » Son sourire était énorme ! Malheureusement l'obscurité l'empêchait de lui partager ce dernier. Il fut d'ailleurs lui aussi prit par surprise à cause de cette pénombre en voyant l'autre garçon se relever et brandir un parapluie telle une épée. Otto avait, bien entendu, éclaté de rire ! Avant de mettre son gode en position telle une épée lui aussi, rétorquant un « Vas y pleutre, défend donc ta vertu ! » le tout avec un ton tellement enfantin. Là Otto ne se prenait clairement plus au sérieux, se jetant sur lui en agitant Lulu à la manière d'une putain de flamberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] EmptyMer 22 Aoû - 19:41


Il pressent qu’il va être épuisé pendant des jours, après ça. Il est au maximum de ses capacités en termes d’interactions sociales, et ce n’est même pas plaisant, comme interaction. Non pas que ce soit plaisant, d’habitude, puisque même parler avec des gens qui n’ont aucun grief contre lui relève de l’exploit. Même dans des situations pas réputées stressantes. Rien que les courses, par exemple. Il passe son temps à faire les erreurs du débutant, oublier les règles de politesse, faire un compliment de travers, ou être totalement imbuvable sans même s’en apercevoir. Ça dépend. Et tout ça, ça le fatigue déjà. En fait, dès qu’il doit sortir de chez lui, il n’a qu’une envie, c’est retourner se terrer au plus vite dans sa chambre, s’installer devant son ordi et ne plus bouger de là pendant cinq heures d’affilée. Le pire, c’est qu’il n’a aucune idée de ce qu’il devra faire après. Il ne pense pas que le type va essayer de le tuer, alors il y aura de toute évidence un après. Mais il ne sait pas trop s’il va se faire tabasser, s’il va bel et bien lui voler son PC – il a l’air de faire de l’ironie sur cette histoire d’outil de travail, bien qu’Isha n’en soit pas absolument certain – ou d’autres trucs, pour ce que ça vaut. Il sait vaguement qu’il devra donc peut-être aller à l’hôpital et assurément à la police, mais à part le nom des lieux où il doit se rendre, il ignore ce qu’il doit faire d’autre. La procédure, les règles à respecter, ce qu’il faut amener, faut-il appeler avant de venir, toutes ces choses auxquelles il ne comprend jamais rien. Et ça lui file déjà des sueurs froides rien que d’y penser. Il appellera Casper à la rescousse, ou son coach. Il suppose qu’ils doivent savoir comment s’occuper de ces affaires-là. Même s’il espère qu’ils n’ont pas l’habitude de se faire cambrioler, ça serait triste, quand même.

Son parapluie fleuri pointé avec une conviction hors norme vers le voleur, il se sent plus déterminé que jamais, et un peu moins faible, aussi, malgré le ridicule. Il a l’impression que le gars tente de le mener en bateau, en lui disant de lui trouver quelque chose de plus intéressant pour remplacer son ordinateur dans son butin. Il veut probablement partir avec les deux, non ? C’est comme ça que les méchants abusent des honnêtes gens dans ses jeux vidéo, en tout cas. Il soupire lorsque son ennemi juré déclare qu’il est puceau, fronce les sourcils, regard plus blasé que jamais quand il lui donne un indice sur l’objet insolite qu’il tient en main. Le mec a l’air de bien s’amuser, par contre, à rigoler, à se moquer de lui en tendant son machin vers lui comme une épée. « Je pense être asexuel. Et ça m’arrange, parce que franchement je ne voudrais pas devenir un pervers obsédé comme vous qui trouve normal de s’introduire chez les gens et qui est, en plus, un grossier personnage. » Il frappe du plus fort qu’il peut compte tenu de son boitillement qu’il l’empêche de reposer sur des appuis décents, il frappe en plein sur la main de son agresseur, celle qui brandit le truc non-identifié, en espérant l’envoyer valser. « C’que je n’ai jamais compris avec les malandrins, c’est pourquoi vous faites ça. Vous n’avez pas de la famille, des amis qui vous aiment ? Vous aimez leur faire honte, peut-être ? » Il poursuit son petit discours, prêt à mettre le doigt sur la faiblesse mentale de l’autre, ce qui l’arrêtera. Mais il ne fonde pas trop d’espoir là-dessus quand même. Parler ne résout jamais rien, dans la plupart de ses jeux. Il faut toujours se battre.
Revenir en haut Aller en bas

Otto Hard
comme ma bite
▹ posts envoyés : 550
▹ points : 15
▹ pseudo : TheWeirdBoy
▹ crédits : miserunt, baalsamine
▹ avatar : Art Gurianov
▹ signe particulier : Une jolie ceinture composée de tête de poupées décapité et un gode bleu accroché à cette dite ceinture.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] EmptyMar 11 Sep - 19:58

Il y avait définitivement un truc qui ne tournait pas rond dans la tête d'Otto, il fallait être totalement toqué pour, après avoir été repéré pendant un cambriolage, s'amuser autant avec le malheur du mec qu'il cambriolait. Mais du point de vu du garçon il n'y avait pas mort d'homme ! Bon il y avait bien failli y avoir avec cette chute dans les escaliers qui aurait pu finir dramatiquement et aurait ainsi foutu Otto dans la merde mais... il était pas mort, non ? Et comme il était là bah... il se voyait pas partir comme ça sans rien, sans rire au moins car les richesses en réalité... il en avait un peu rien a carré vu qu'il avait lui même assez d'argent pour se glisser un gode en or massif dans la cul si ça lui chantait. Non il avait besoin de l'adrénaline, du danger, du crime pour vraiment se sentir enivré et un peu arrêter de penser à tous le reste. Donc ouai, il avait décidé de tourmenter ce pauvre gars, ceci d'autant plus que ce mec lui faisait se poser vraiment beaucoup de question vis à vis de ce qu'il avait pu voir sur son ordi ou plutôt l'absence de certaines choses « Asexuel ? La vache... je sais pas ce que je ferais sans le sexe moi... tu m'étonnes que t’as besoin d'une machine de guerre comme la tienne pour occuper ton temps. » avait-il dit avec une voix presque vraiment désolé, ayant pas vraiment relevé le reste même si ça l'avait fait sourire, ce mec ayant une façon de parler vraiment démente.

Seulement maintenant il n'était plus question de juste parler, non, maintenant ils devaient se battre ! Tel deux gladiateur se défiant pour la liberté, la gloire et la richesse ! Un un parapluie en main, l'autre un énorme gode violet qui s'agitait dans tous les sens. Mais Otto avait sous estimé les capacités du geek de service, sachant bien mieux se servir d'un parapluie de combat qu'il ne l'aurait pensé, réussissant à le désarmer et à lui faire bien mal dans le processus en seulement un coup. « Hey ! C'est pas du jeu ça ! On désarme pas aux premier coup ! C'est pas intéressant sinon, il est où le spectacle franchement ?! » Du reste il ne put s'empêcher de pouffer de rire comme jamais en repensant à ses paroles « Mec sérieusement, t'es géant ! Tu sais que si t'existais pas faudrait t'inventer, hein ? Tu parles comme un putain de personnage de jeu ou de Game of Thrones, c'est magique ! » Clairement, le gars était marrant comme jamais. Sérieux en voyant ce petit trouillard se casser la gueule dans les escaliers il se serait vraiment pas attendu à ça franchement. Mais le mec avait du cran déjà, il avait décidé de prendre les armes contre lui, mais en plus il était d'un comique naturel, c'était génial.

Il y avait juste un truc qui le turlupinait... il ne comprenait pas comme un tel spécimen avait pu passer aussi inaperçu, surtout dans un quartier si proche. Alors Otto fit la seule chose qui semblait s'imposer afin d'obtenir des réponses. Il poussa un énorme hurlement avant de foncer en avant, l'attrapant par la taille pour le plaquer au sol. Il se plaça alors bien à califourchon sur lui pour l'empêcher de bouger tout en attrapant ses poignets qu'il plaqua au sol, leurs deux visages à quelques centimètres l'un de l'autre, lui permettant pour la première fois de vraiment bien le distingue dans cette pénombre. Il le regardait alors droit dans les yeux, un regard prédateur... avant de sourire comme un gosse et de dire « Hey, tu veux pas qu'on oubli le cambriolage et qu'on devienne pote à la place ? Je t'aime bien, t'es trop marrant. » le tout avec une voix presque trop enfantine pour sa gueule qui ne faisait pourtant plus si bébé que ça ni même le timbre de sa voix. Il se redressa un peu, toujours assit sur son bassin, toujours tenant fermement ses poignet mais plus contre le sol maintenant, lui laissant un peu d'espace pour enchaîner sur « Moi c'est Otto ! Comment ça se fait que je t'ai jamais croisé sérieux ? Genre... on vit pas loin du tout si tu savais ! T'as quel âge ? Tu sors jamais ? Je croyais que c'était une vieille qui vivait ici ! » Ouai, pour Otto c'était tout à fait normal de faire connaissance dans ces conditions... mais encore une fois ça ne tournait plus tout à fait rond dans sa tête et surtout pas depuis ces derniers mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

☽ ☾

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]   I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm gonna steal your heart... yes that mean your computer ! [Isha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: version dix-huit-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES