Partagez | .
 

 smoke and fire. (lenads)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 209
▹ points : 16
▹ pseudo : bangkok, Laura.
▹ crédits : soeurs d'armes ; old money ; baalsamine ♥
▹ avatar : ira chernova.
▹ signe particulier : ses tatouages et sa cicatrice au bas du ventre, vestige d'un avenir qui n'est plus.
☽ ☾

MessageSujet: smoke and fire. (lenads)   Lun 23 Avr - 0:39

Tout devrait aller mieux. Mila a été retrouvée, en vie, et c’est tout ce que Lena demandait. Elle a jamais rien voulu de plus qu’avoir sa famille au complet, près d’elle ; que pouvoir les voir grandir, les voir heureux, à condition qu’ils puissent réellement l’être un jour. Parce qu’ils ont pas le bonheur dans le sang, les Ryjkov. Ils sont maudits, voués à une vie de coups durs, fantômes au cœur brisé et à l’âme en peine. Et s’ils parviennent à survivre et à se faufiler entre deux mauvaises nouvelles, c’est parce qu’ils sont tous ensemble, solidarité et amour fraternelle à l’épreuve des balles et des coups de poignard. Alors avec Mila de retour, pièce centrale manquante à leur famille, tout devrait aller mieux.

Mais c’est pas le cas.

C’est pas le cas et Lena voit tout lui filer entre les doigts. Ça l’affole, palpitant au bord de l’implosion. Parce que la peur la dévore, que la russe se débat sans grand résultat, peur qui finit par l’englober et la torturer. La peur de ses réactions à elle parce que Silas est en ville et qu’elle craint de pas se contrôler. Mais sa plus grande crainte, celle qui paralyse chacun de ses membres et l’empêche de dormir, c’est qu’on s’en prenne encore aux siens. Qu’on lui enlève une partie de son cœur émietté en la privant de sa famille. Et c’est quelque chose qu’elle supporterait pas, Lena, pas alors qu’elle vient seulement de retrouver Mila, qu’ils sont enfin au complet après trop de semaines passés à s’affoler et à s’inquiéter. C’est cette peur qui la ronge sans cesse, qui peuple ses nuits d’insomnies et lui donne l’impression de perdre le contrôle sur sa vie. Alors elle a voulu se laisser aller, le temps d’une soirée et pour ça, elle connaît personne de mieux que Mads.
Mads qui a toujours été là. Mads qui a toujours compris et qui comprend encore. Mads qui semble dans une situation similaire, ce qu’elle comprend au fil des verres et des mots frustrés. Et peu à peu, la colère l’emporte sur la frustration. La colère de pouvoir rien faire, la colère d’encaisser encore et encore sans jamais répliquer. L’alcool semble raviver la flamme éteinte chez Lena, et Mads a l’air tout aussi disposée qu’elle a se libérer de ce qui la ronge.

Alors la Ryjkov termine son verre d’une traite, se lève, tangue et se rattrape à la table. « T’sais quoi, Mads ? On va plus s’laisser faire, on prend les choses en main, ok ? » Elle dit ça avec un air déterminé, pourtant l’alcool lui fait perdre un peu de crédibilité, yeux vitreux et syllabes qui traînent un peu trop. Lena réfléchit un instant et soudain l’idée se faufile jusqu’à elle, vicieuse et mauvaise, alors qu’un sourire tout aussi mauvais étire ses lèvres. Elle tire Mads par la main, récupère la bouteille d’alcool remplie à moitié avant d’entraîner sa compagne d’infortunes vers la sortie. Sa démarche est peu assurée mais cela lui importe peu – sa nouvelle idée l’a boosté. Consciente que Mads n’a pas la moindre idée de ce qu’elle a en tête, elle s’arrête, se tourne vers elle. « Mads, t’as déjà mis le feu à une voiture ? » qu’elle demande, comme si elle venait de lui poser une question banale. Elle lève la bouteille vers elle, l’agite sous son nez. « Parce qu’on va l’faire avec ça. Je sais pas trop si ça marche mais une fois j’ai vu un gars le faire en mettant du tissu dans une bouteille d’alcool. » Elle fronce les sourcils, réfléchit un instant. L'alcool lui fait abattre toutes ses barrières. « Enfin.. j’crois que c’était dans un film alors.. On verra c’que ça donne ! » Elle se met à rire, à croire que foutre le feu à une voiture était une décision qu'on prend souvent, sans réelle conséquence. Et elle se fiche bien d’avoir l’air idiote face à Mads – parce que c’est Mads, justement. Elle peut être elle-même sans chercher à faire la dure, elle la jugera pas. Mieux encore ; elle la suivra dans ses bêtises et l’entraînera dans d’autres. Et ce soir, c’est justement ce dont elles ont toutes les deux besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Bip bip
▹ posts envoyés : 1301
▹ points : 38
▹ pseudo : miserunt (mathie)
▹ crédits : ailahoz (avatar) moi (gif) & whi (profil)
▹ avatar : mimi elashiry
▹ signe particulier : air mauvais, moue boudeuse, la crinière sauvage qui vient toujours cacher son visage ; tenues provocantes et allure d'allumeuse, pourtant elle n'assume rien et s'indigne lorsqu'on la drague un peu trop.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: smoke and fire. (lenads)   Jeu 17 Mai - 17:43

Y a des moments où elle se demande si elle n'aurait pas préféré que sa mère soit retrouvée morte. Et cette simple pensée la fout dans un état terrible. Elle enchaine les crises de larmes depuis le retour des otages, toute seule dans sa chambre minable. La culpabilité qui la ronge un peu plus à chaque fois que cette idée l'effleure ne serait-ce que très brièvement. Si sa mère était morte, elle aurait revendu le motel et serait partie faire autre chose. Si sa mère était morte, elle n'aurait pas eu à craindre qu'elle disparaisse à nouveau. Si sa mère était morte, elle n'aurait pas eu à s'occuper d'elle et à la voir réduite de cette façon. Clouée à vie pour le restant de ses jours. Et c'est insupportable. Mais sa mère est là. Et elle accepte sa condition bien mieux que Mads. Sa mère est là et le motel doit tourner. Mads est dépassée. Alors quand Lena a proposé d'oublier tout ça dans un bar, elle n'a pas hésité à accepter. Pourtant assez peu adepte de l'alcool, elle s'est dit que ça lui offrirait une porte de sortie, ne serait-ce que pour une soirée, une nuit. Elle sait déjà qu'elle regrettera demain, quand les nausées lui retourneront le bide et qu'elle sera terrorisée à l'idée de vomir. Mais tant pis. Ce sera pour demain. Ce soir, elle oublie. Elles oublient. Discussion animée autour des verres qui défilent. Leurs colères mutuelles qui se font écho, qui s'entretiennent et qui enveniment les choses. Comme un goût de révolte qui se propage dans leurs veines, qui rend l'air autour d'elles électrique. A tel point que Mads en oublie de draguer, en oublie de lancer des œillades aux regards pourtant braqués sur elles. Pourtant, elle adore s'adonner à ce petit jeu-là. Elle avait tout prévu d'ailleurs. Sa jupe en jean outrageusement courte et son petit croc-top qui dévoile son ventre. Ses baskets et sa veste en jean qui viennent casser le look ne trompent cependant personne. Simples artifices pour faire croire que toute cette peau dévoilée n'est qu'un hasard, qu'il n'y a rien de planifié dedans. Mensonges. Mais ce soir, elle n'a plus la tête à ça alors que la rancœur de Lena se mêle à la sienne. Cœurs endommagés qui décident finalement de se tenir la main pour lutter contre l'oppression de leurs vies respectives. — T’sais quoi, Mads ? On va plus s’laisser faire, on prend les choses en main, ok ? Elle se tourne vers son amie et lève son verre dans sa direction, emballée par ses paroles. — Vendu ! Et elle le descend d'une traitre avant de le claquer sur le comptoir, sans vraiment savoir pour autant ce qu'elle va bien pouvoir faire pour reprendre les choses en main. Mais pour ça, Lena semble déjà avoir sa petite idée. Elle se lève, attrape la bouteille puis sa main et l'entraine à sa suite. Mads qui suit en se marrant, manquant de s'étaler par terre lorsqu'elle passe debout. Equilibre incertain, l'alcool qui coule à flot dans ses veines et qui la met dans un état second. Euphorie inexpliquée, les gestes floues et comme la sensation de ne plus sentir son corps. D'être molle. Et malgré tout, anormalement excitée. Besoin d'air, de liberté, sensation grisante d'être immortelle, d'être dans un instant de joie maximum. Et elle voudrait que cette impression ne la quitte plus jamais. Une fois dehors, elle prend enfin le temps de se tourner vers elle pour en dire plus. — Mads, t’as déjà mis le feu à une voiture ? Ses yeux qui s'arrondissent de surprise pendant deux secondes et rapidement elle éclate de rire. Elle secoue la tête de gauche à droite, sa voix qui part dans les aigües. — Mais non, jamais, t'es folle ! Et elle continue de pouffer, sans parvenir à mesurer la gravité de la question de son amie. Ce soir, elle s'en fiche. Les limites, les règles, tout ça, à quoi bon finalement ? Elle veut vivre, elle veut rire, elle veut profiter, ne se soucier de rien. Retour brutal à l'état d'adolescente. Irresponsable. — Parce qu’on va l’faire avec ça. Je sais pas trop si ça marche mais une fois j’ai vu un gars le faire en mettant du tissu dans une bouteille d’alcool. Enfin.. j’crois que c’était dans un film alors.. On verra c’que ça donne ! Le rythme cardiaque qui s'affole, montée d'adrénaline, elle se met à sautiller sur place. — Oh putain, ça craint trop Lena. Et c'est ce qui lui plait justement. Elle met sa main devant sa bouche, ricane encore. — On l'fait sur n'importe quelle voiture où t'as une idée précise ? Elle se doute bien que la proposition n'est pas innocente. Que Lena a sûrement une cible dans le collimateur. Et soudain, l'illumination. Le regard de Lena qui change d'éclat et les bribes d'une grosse partie de leur conversation lui revient brusquement. Elle lâche la main de Lena et recule de plusieurs pas, pliée en avant, la bouche grande ouverte. — Oh noooon ? Elle éclate à nouveau de rire, titubant légèrement. — Silas ? Bingo. Elle rit de plus belle, se redresse et secoue ses mains devant elle en sautillant d'un pied à l'autre. — Oh putain, oh putain, ça craint encore plus. La seconde d'après, elle revient vers elle et reprend sa main dans la sienne, elle la serre fort. Pour qu'elle comprenne qu'elle est prête à la suivre dans cet acte stupide, peut-être même dangereux. Mais ce soir, ça n'a pas d'importance. Ce soir, c'est juste elles deux. L'amitié solide qui ne recule devant rien et surtout pas devant la folie de l'une d'entre elle. Lena n'a pas besoin d'entendre un 'non', pas besoin qu'on la sermonne, qu'on lui tienne tête. Elle a besoin de soutien. Besoin d'exorciser ses démons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 209
▹ points : 16
▹ pseudo : bangkok, Laura.
▹ crédits : soeurs d'armes ; old money ; baalsamine ♥
▹ avatar : ira chernova.
▹ signe particulier : ses tatouages et sa cicatrice au bas du ventre, vestige d'un avenir qui n'est plus.
☽ ☾

MessageSujet: Re: smoke and fire. (lenads)   Lun 21 Mai - 20:34

Il y avait une époque où elles étaient gamines et où tout allait bien. Une époque où ils étaient tous qu’une bande de gamins un peu agités mais pas bien méchants. Elle se demande quand ça a dégénéré comme ça, Lena. Elle se demande quand les yeux de Mads sont devenus si fatigués, quand son sourire s’est fané. Et c’est terrible, de sentir le poids de la vie à ce point-là, à leur âge. Probablement qu’elles sont pas nées avec les bonnes cartes. Que la bonne étoile qu’elles pouvaient avoir un jour s’est tirée parce qu’elle en avait marre de ces conneries. Celle de Lena, en tout cas, elle est pas restée longtemps. Elle est restée jusqu’à ce que maman se tire et que papa sombre. Après ça, plus rien n’allait et elle aussi, elle a sombré, s’est cachée derrière une volonté de jouer les dures pour finalement gâcher sa vie à cause d’une poignée de mauvaises décisions. Peut-être qu’au final, il y a pas d’histoire de mauvaises cartes ou de bonne étoile. Peut-être qu’au final, elle est la seule responsable, la seule a avoir merdé encore et encore pour la mener à ce qu’elle est, un corps fatigué habité par une âme abimée. Mais malgré tout ça, elle est pas la plus à plaindre, parce qu’elle a encore ses frères et sa sœur et qu’elle brûlerait tout pour eux, sacrifierait son bonheur en échange du leur. Alors elle devrait se sentir heureuse maintenant qu’elle a récupéré Mila mais il y a ce sentiment d’impuissance qui la ronge et qui gâche tout, ce sentiment qui lui donne envie de récupérer le contrôle – et pour ça, rien de mieux que tout envoyer balader, que tout foutre en l’air en entraînant Mads avec elle. La russe s’imaginait que Mads serait la voix de la raison, ou au moins, qu’elle essayerait de l’être. C’est pas le cas et ça lui arrache un sourire de la voir comme ça, de la voir rire. C’est pas le bonheur mais c’est ce qui s’en rapproche le plus à cet instant, l’ivresse qui rend n’importe quelle idée brillante et qui occulte le reste. Qui occulte les conséquences, les remontrances. C’est un problème pour plus tard, quand l’alcool fera plus effet et qu’elles réaliseront pleinement. Elle hausse les épaules à la question de Mads mais son regard en dit long. Elle sait très bien qui cibler, démon qui hante ses nuits depuis trop longtemps. Ce sera la vengeance qu’elle a pas eu le cran de délivrer elle-même il y a quelques années. « Oui, Silas. » Elle confirme, l’air déterminé, comme s’il s’agissait de sa mission. « T’inquiètes pas, il saura pas que c’est nous. Et même s’il sait ben.. il nous balancera pas. J’crois. » Il la balancera pas parce qu’il lui doit bien ça, parce qu’il lui a fait bien pire. Et surtout, il la balancera pas parce qu’il sait très bien ce qui est arrivé la dernière fois qu’il l’a envoyé derrière des barreaux : Malo. Même si pour le coup, elle préfèrerait éviter que son frère soit au courant qu’elle a entraîné Mads avec elle pour foutre le feu à une voiture. Puis il y a Mads qui la tire de ses pensées, Mads qui serre sa main comme la promesse d’être là, toujours, et ça réchauffe un peu son cœur. Alors elles reprennent la route, l’air enjoué, enthousiastes à l’idée de cramer une voiture, comme si c’était rien, comme si ça n’avait pas la moindre importance. « T’sais, j’aime bien Sidney, mais si t’as envie qu’on crame sa voiture après, dis-le et on y va hein !» qu’elle dit en riant, comme si faire brûler une voiture était le nouveau remède à la mode contre la tristesse. Non pas que Sidney ait fait quoi que ce soit de mal. En fait, elle en sait rien, Lena. Elle sait juste que c’est bizarre entre eux, que Mads a l’air triste sans qu’elle sache pourquoi, alors au lieu de demander comme le ferait n’importe quelle amie, elle fait ce qu’elle sait faire de mieux : elle propose de tout détruire pour elle, de griller quelques lois si ça lui arrache un sourire. Enfin, ils arrivent devant la maison de Silas, prenant plus de temps que prévu à cause de l'alcool qui ralentit leurs mouvements. La voiture est là, garée devant. « Ok, c’est ici. » La russe désigne l’endroit du menton et le peu d’hésitation qu’elle a s’éteint, ravagé par les flammes qui brûlent en elle à l’idée qu’il soit là, si proche d’elle. Elle tend la bouteille à Mads, déchire un bout de son tee-shirt – non sans tituber un peu – avant d’enfoncer le tissu dans la bouteille, laissant un bout dépasser. Finalement, elle récupère la bouteille, tend un briquet à Mads. « Tu veux l’allumer ? » L’impatience la ronge, l’envie d’obtenir sa vengeance et de tout voir brûler sous ses doigts qui s’emparent d’elle. Alors aussitôt que c’est allumé, elle vise et balance la bouteille contre la vitre qui se brise. Elle se recule en riant et entraîne Mads avec elle, alors que le siège avant commence à prendre feu. « Dommage, j’pensais que ça allait exploser ! » qu’elle confie à son amie, comme un aveu banal qu’on pourrait faire entre filles. A croire qu’incendier une partie de la voiture n’était pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

☽ ☾

MessageSujet: Re: smoke and fire. (lenads)   

Revenir en haut Aller en bas
 

smoke and fire. (lenads)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Smoke and diamonds
» y a t'il un dupe de smoke & &diamond?
» Pistol de la Naked 2 serait un dupe de Smoke and diamonds de MAC?
» (M) DANIEL SHARMAN ≈ a song of ice and fire.
» aspen wolstenholme + blow a kiss, fire a gun.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SE DIVERTIR :: version dix-neuf-
// accueil, invités, bottin.
// animation, stalkage, rps.
// métiers, liens, multicomptes.
// bazzart, tumblr, faceclaim.