Partagez | .
 

 Le dernier verre d'un alcoolique, et la folie du poison (caire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caïn Devaux

avatar
envoie "voyance" au 3680
▹ posts envoyés : 675
▹ points : 4
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : mathie la queen & anesidora
▹ avatar : Joseph Gilgun
▹ signe particulier : foule de tatouages encrée sur le corps - vampire improvisé qu'a peur du soleil et des uv.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Le dernier verre d'un alcoolique, et la folie du poison (caire)   Lun 16 Avr - 0:46

Y a tout qui fout le camp. Tout. Ca lui échappe des mains, glisse entre les doigts. Combien d’heures à se morfondre dans le noir, tête entre les mains, et le cœur qui crève un peu plus. Combien d’heures à tourner en rond, essayer d’accepter, faire son deuil. Elles sont parties. Et lui il reste. C’est plus simple comme ça. Son séjour à Lafayette lui a fait du bien, mais c’est pas suffisant. Y a tous les policiers, les connards qui l’interrogent, et le voilà de nouveau propulsé des années en arrière, accusé de les avoir butées alors qu’elles se sont juste volatilisées. Suspect. Pour la énième fois. Surement que c’est sa salle gueule, ça lui joue toujours des tours. Alors que pour une fois il a rien fait. Rien du tout. Il a juste regarde les évènements s’enchainer sans même pouvoir les prédire, aveuglé par le passé, il a oublié de tourner la tête vers l’avenir.
Et ça lui a joué des tours.
Alors ouais y a tout qui fout le camp. Y a Serena aussi, la lettre froissée qu’il garde dans un coin de tiroir. Serena qui s’est bien foutue de sa gueule elle aussi. Trois de parties, zéro de retrouvé. Comme un vide dans la poitrine, l’envie de chialer, l’envie de tout cramer, tout brûler. Mais il ne fait rien. C’est des journées enfermées dans son bureau ou au commissariat. C’est des journées sans client, congés sabbatiques bien mérités, pour essayer de remettre un semblant d’ordre dans sa vie bordélique. Pour le moment il ne réussi pas trop. Non. Pour le moment il contemple la bouteille de whisky, les verres qui se font face, tourne sur sa chaise, la tête en arrière, se laisse porter.
A la dérive.
Ca fait mal, l’impression de s’être fait amputer de trois organes vitaux, le cœur qui claudique, handicapé des sentiments il donnerait tout pour attraper Bambi une dernière fois dans ses bras, embrasser son front, son nez, ses lèvres. La supplier de ne pas le quitter. Tout lui avouer. C’est toi que j’aime. Et pas le fantôme laissé par sa sœur. Elle, juste elle. Jolie tête blonde qu’il a apprit à désirer. Mais y a plus personne. Du vent, du vide. L’absence. Toujours l’absence.
Porte qui s’ouvre pour laisser entrer une rouquine. Daire. Il l’aime bien Daire. Cliente devenue un peu plus que ça, de la rage dans le ventre, une aura en pointe, c’est rugueux et brute, le genre d’énergie à l’état pure qui pourrait brûler tout une forêt. Et peut être qu’il a besoin de ça ce soir. Peut être que c’est pour ça qu’il a envoyé ce message à elle et pas aux autres. Peut être parce qu’il a besoin un instant d’être égoïste, de puiser dans sa force destructrice pour essayer d’ailler un peu mieux.
« Glaçons ou non ? » Même pas besoin d’introduction, il ouvre la bouteille, sert deux verres avant de dévisager son invitée. Il espère qu’elle dira sans. Il espère qu’elle videra la bouteille avec lui, puis qu’ils sortiront faire les cons, qu’ils iront chanter jusqu’au bout de la nuit. Il veut tout oublier, se laisser happer par la brûlure de son sourire trop rare, tatouer ses malheurs à lui sur sa peau à elle, comme un exorcisme exalté. Trop de besoins, ça le démange, la prendre par la taille pour la faire tourner, lui foutre une grenade entre les doigts et la regarder la dégoupiller. C’est un peu de tout ça en fait ; beaucoup de rien. Il ne sait plus. Peut être qu’il a déjà un peu trop bu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1486-voodoo-child-cain-devaux http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre#129260 http://thenotebook.forumactif.org/t1534-cain-devaux

avatar
SURVEILLE TON DAIRIÈRE !
▹ posts envoyés : 3734
▹ points : 15
▹ pseudo : élodie (prima luce)
▹ crédits : amor fati (av), mathie (gif), profil/ saez (paroles)
▹ avatar : polly ellens
▹ signe particulier : elle est atypique, daire. des tâches de rousseur prononcées, l'accent bourdonnant de l'irlande du nord, la peau encrée et la clope au bord des lèvres. ah, et une balle dans la poitrine, aussi.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: naufrage
+ contacts:

MessageSujet: Re: Le dernier verre d'un alcoolique, et la folie du poison (caire)   Sam 21 Avr - 22:39

Elle n’avait jamais imaginé se retrouver brutalement éloignée d’autant de proches en aussi peu de temps. De manière forcée s’entend, parce qu’elle les avait déjà tous abandonné d’elle-même une fois. Même si elle avait toujours prétendu le contraire, évidemment que ce n’était pas du tout son intention première, mais c’était comme ça qu’ils l’avaient tous perçus. Quand les jours les séparant de son retour s’étaient mués en des semaines, et qu’une balle lui avait arraché une partie de son âme et l’une de ses neuf vies. Revenue à moitié, peut-être toujours un pied là-bas dans la fusillade et l’autre déjà dans la tombe, les bras hagards dans tous les sens à essayer de maintenir le reste des morceaux ensemble. Des mois déjà, mais ça n’avait pas suffi pour panser les plaies qu’elle avait causé. C’était à peine si JJ l’avait pardonnée, la rancune de son absence toujours aussi débordante mais elle était plus ou moins parvenue à récupérer sa confiance. Jusqu’à ce que ce fut lui, le déserteur. Lui, qui les laissa tous derrière, qui tarda à donner un signe de vie, alors qu’elle avait retourné toute la ville pour le retrouver. Pour apprendre une poignée de jours plus tard, qu’il était enfermé derrière les barreaux, pour des mois qui pèseraient lourds sur sa conscience. Et elle arrêtait pas de se demander si quelque part, ce n’était pas de sa faute à elle qui se soit retrouvé là. Elle n’avait pas conscience de l’ensemble de ses conneries, elle n’en était même pas l’investigatrice, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de faire la corrélation entre son absence et l’escalade de sa violence – alors que JJ avait juste un putain de problème, et que personne ne l’avait compris à temps. Peut-être que si elle l’avait retrouvé avant que Sidney ne mette la main sur lui, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Sauf qu’il se serait probablement déchiré avec Samih qui n’avait pas paru ébranlé pour les mêmes raisons qu’elle, lorsqu’elle lui avait annoncé son arrestation et sa condamnation. Pire encore, JJ aurait probablement été abattu d’une balle entre les deux yeux par Jax, ou d’une toute autre manière aussi violente pour panser le gouffre qu’il avait engendré et la plaie qui ne guérirait jamais vraiment.
Et puis, ce fut au tour de Samih. Son appel avait déchiré l’atmosphère comme les adieux d’amants maudits, sans qu’ils n’aient jamais eu le temps de s’avouer le fond de leurs pensées. Il n’avait rien lâché, et elle savait que ça demandait une certaine force volonté de lui tenir tête de cette manière. Elle savait, mais elle ne l’acceptait pas pour autant. Elle ne voulait pas lui reconnaître, pas encore, pas alors qu’elle n’avait aucune idée d’où il se trouvait, ce qu’il avait fait pour se mettre dans un tel état, et les conséquences qu’il en résulterait. Elle avait juste un arrière-goût horrible d’abandon et de trahison, alors qu’elle avait erré toute la journée à sa recherche, avant de finir déboussolée dans les basfonds les plus misérables de la ville. Elle lui avait une promesse, elle la tiendrait. Elle gardait un espoir, aussi infime fut-il, que tout ne pouvait pas aller aussi mal qu’elle en avait le pressentiment, parce qu’elle avait la foi – elle avait confiance en Sam.  
Elle s’en remettrait, Daire. Elle s’en remettait toujours, des disparitions. Des morts, des vivants, des entre-deux. Elle n’avait peut-être pas les épaules aussi solides qu’elle le prétendait, mais c’était tout comme. Il lui fallait juste un peu de temps, l’histoire de quelques heures suspendues entre deux journées infernales, pour apprendre à l’accepter. Accepter que Jax voulait se faire la peau de JJ, et que Samih l’avait probablement trahie pour des raisons encore obscures. Juste quelques instants, loin de tout, de tous. Avant de retrouver les siens dans le saccage de sa rage, avant de confronter Eanna une fois qu’elle lui aurait mis la main dessus. Avant de faire face à la suite des choses, qui ne tarderaient pas à se fracasser en prenant trop de place dans son existence. Le navire ne coulait pas, il maintenait le cap.
Il faisait juste une dernière escale, dans l’antre des oubliés.
Elle pénétra dans la tanière le cœur au bord des lèvres, d’avoir trop cherché, pour ne rien trouver, pas même une réponse. Elle n’avait pas hésité lorsque Caïn s’était manifesté, apparaissant comme le détour nécessaire pour s’accabler afin de se remettre les idées en place. Âme meurtrie à la dérive, pour mieux revenir par la suite. « Glaçons ou non ? » Esquisse au bord des lèvres, alors qu’elle abandonna négligemment son casque et les clés de sa bécane dans un coin de la table. « Nop’ » Elle n’avait pas l’intention de les réutiliser dans l’immédiat, bien déterminée à se perdre dans l’offrande ambrée. Elle s’installa avec probablement trop de ferveur sur le siège en face du sien, de la même manière qu’elle tapa dans son verre avec le sien avant de tremper ses lèvres dans le whisky. La première gorgée était toujours la meilleure, emplie de promesses pour les débauchés. Son regard céruléen vint percuter le sien, dans l’énergie du désespoir, dans le besoin de consumer le reste de ses cendres afin de pouvoir faire face aux jours prochains. « Bah, on dirait qu’tu m’as pas attendu pour commencer ? » J’sais, t’inquiète pas. J’aurais fait la même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4280-well-shit-daire http://thenotebook.forumactif.org/t5022-weird-people http://thenotebook.forumactif.org/t4294-daire-mealoid http://thenotebook.forumactif.org/t4433-daire-mealoid-formspring
Caïn Devaux

avatar
envoie "voyance" au 3680
▹ posts envoyés : 675
▹ points : 4
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : mathie la queen & anesidora
▹ avatar : Joseph Gilgun
▹ signe particulier : foule de tatouages encrée sur le corps - vampire improvisé qu'a peur du soleil et des uv.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: Le dernier verre d'un alcoolique, et la folie du poison (caire)   Dim 6 Mai - 20:26

C’est électrique quand elle rentre dans la pièce Daire. Ca se sent, comme un magnétisme, lorsque le silence s’empare d’une forêt avant le feu. Ca le fascine, comme un gosse qui joue avec une boîte d’allumette il ne se lasse pas du moindre de ses mouvements, de son regard ombragé quand elle franchit la porte, la façon qu’elle a de poser ses affaires sans rien demander sur sa table déjà trop occupée. Il a les doigts rapides Caïn, quand il saisit un instant les clés de la rousse, les fait tourner entre ses doigts, avant de les reposer sagement pour la servir. C’est le tintement de leurs deux verres qui lui arrache un sourire, la façon qu’elle a de ne même pas s’offusquer quand il se passe de la saluer. Bah, on dirait qu’tu m’as pas attendu pour commencer ? Haussement d’épaules : coupable. Mais de quoi ? De vouloir oublier ? De préférer encore une fois de se noyer au fond de son verre ambré ? Ca le fait marrer, c’est idiot et terriblement lâche, mais au fond ça lui correspond tellement que ça en est douloureux. « Ouais. T’étais trop lente, je m’ennuyais, faut bien s’occuper tu vois » mensonges sur mensonges, pas grave, il sait qu’elle s’en fout. Il s’en fout aussi. Ils sont pas là pour régler leurs putains de comptes. Loin de là.
Agile, il se hisse sur le bureau avant de laissez pendre ses jambes dans le vide, regard rivé sur celui de Daire. Il lui en faut plus pour lui faire tourner la tête, plus que quelques petits verres de whisky volés, allongés, multipliés. Et il se doute bien que pour elle aussi, alors il vide d’un trait son verre avant de s’en resservir un autre, le niveau ambré dans la bouteille qui baisse dangereusement. Tant pis. Il regrettera demain. Comme à chaque fois. Surement qu’il finira par gerber dans la baignoire avec Gengis pour le réveiller en allumant le pommeau de douche.
« Tu es contrariée ». Pas besoin d’être devin pour ça. Mais ça se voit dans la façon dont ses traits se plissent, le coin de sa bouche et l’ombre dans son regard. Doigts agiles ils sort les cartes de sa poche, un deck usé qu’il se trimballe depuis quelques jours déjà, acheté dans une boutique poussiéreuse dans le Bronx. « Tu veux en parler ou laissez les cartes faire leur magie » rire désabusé quand il les mélange avec les gestes spectaculaires habituels, même quand il voit double il est incapable de louper ça. A croire que ça ne le lâchera jamais, comme une ancre dans la nuit, incapable de le laisser dériver : à la fois rassurant et angoissant, comme l’impression d’avoir une corde autour du cou depuis trop d’années déjà et que ça ne fait que se resserrer. « Ou juste boire et insulter les cartes sinon. C’est plutôt bien. » et il se laisse tomber en arrière, dos allongé sur son bureau, il regarde le plafond tourner lentement, la lumière tamisée qui éclaire ses journées, il voudrait fermer les yeux et se laisser emporter pour de bon. « Bienvenue à bord de la croisière des délaissés chère mademoiselle » qu’il marmonne tout bas, une pointe de tristesse qui perce malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1486-voodoo-child-cain-devaux http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre#129260 http://thenotebook.forumactif.org/t1534-cain-devaux
❝ Contenu sponsorisé ❞

✰ ✰

MessageSujet: Re: Le dernier verre d'un alcoolique, et la folie du poison (caire)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le dernier verre d'un alcoolique, et la folie du poison (caire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quizz Beauté "mon premier, mon dernier"
» Recherche des Verre Long Drink F913
» Vends : biberons verre 240 ml Remond
» Gadget dernier cri
» urgent ! comment on s'enlève un bout de verre dans le pied ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: tybee island :: Troisième Œil-