Partagez | .
 

 dear future ex-husband, please go fuck yourself (ty)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité
☽ ☾

MessageSujet: dear future ex-husband, please go fuck yourself (ty)   Dim 11 Mar - 1:28

À l’époque, Eoin promet, ça semblait être une bonne idée de se marier. Déjà parce que Ty faisait parti des rares personnes qu’il appréciait, ensuite parce que ça lui permettait une grosse réduction sur pas mal de petites choses qui égratignaient son budget. Last but not least : ils couchaient ensemble de façon régulière, ce n’était pas une petite signature en bas d’un bout de papier qui risquait de changer quoi que ce soit. À l’époque, donc, se marier semblait être une bonne idée et Eoin ne sait pas ce qu’il ferait pour mettre la main sur son lui de l’époque afin de l’étrangler. Ça sonne pas comme une bonne idée, comme ça, d’étrangler son moi passé, mais épouser Ty Windmill n’en était pas une non plus et ce n’était certainement pas lui qui l’avait eu. Enfin, pas tout à fait. Concrètement, il sait que l’histoire ferait glousser les nanas sur tumblr et qu’ils auraient sans doute une certaine viralité. Concrètement, il se dit même qu’il y a sans doute des fanfictions qui suivent les mêmes tropes dont les protagonistes finissent immanquablement dans le lit de l’autre. Pas de bol pour la fiction, cela étant, la réalité est bien moins sympa que ça et s’il se dirige d’un pas énergique vers l’amphi où il sait qu’il trouvera Ty ce n’est pas pour baiser : c’est pour divorcer.

Oh, le vilain mot qui vole, oh, l’affreux mot. C’est pas comme si c’était terrible ou que personne le faisait, pourtant, c’est même pas comme si y avait de l’amour dans la mixture, de toute façon. Il a jamais été amoureux de Desmoulins et même si ça avait été le cas, quelle importance, à présent ? Tout ce qui se tient entre eux c’est un champs de mensonges et de moments passés. Il sait pas trop pourquoi il fait ça maintenant, en vérité. Il sait pas si c’est à cause de Mihail et de tous les sentiments compliqués, il sait pas trop si c’est à cause d’Alice et de l’intoxication, il sait pas trop si c’est pour s’empêcher de penser. Il sait pas. Il sait juste qu’il a besoin d’une porte de sortie. Il sait juste qu’il a pas envie d’en rester là. Peut-être que c’est juste pour faire chier Ty, en réalité, pour lui agiter au nez ses papiers, pour ramener le débat sur un terrain personnel où il pourra se montrer carnassier, sur des sujets pénibles que personne peut rationaliser. Peut-être que c’est pour voir s’il arrive à lui faire péter les plombs, peut-être que c’est pour se venger, peut-être que c’est parce qu’il supporte pas d’avoir perdu ce qu’ils ont eu un jour, peut-être que c’est un peu pour tout ça. Il sait pas, pas vraiment, il sait plus, il veut pas savoir, en tout cas, il sait juste qu’il est devant le bon amphi, s’appuie contre une porte en attendant qu’il se vide, les yeux posés sur la silhouette de Windmill qu’il se déteste de repérer si facilement.

C’est des années à suivre des yeux le tribunal dans la foule des manifestants, évidemment. C’est juste ça, rien que ça, c’est pas de l’avoir nu ou de l’avoir embrassé, c’est pas d’avoir pressé ses mains sur sa peau trop de fois pour pouvoir le compter. C’est pas ça, évidemment que non, ça peut pas être ça, Eoin est au-delà de ça. C’est un menteur, de toute façon. Un menteur d’une espèce qu’Eoin tolère pas. C’est hypocrite, parce qu’il ment, cache, trompe, lui aussi. C’est hypocrite parce que c’est comme ça qu’il a compris. Comme ça qu’il l’a pris la main dans le sac. Tag en a rien carré de l’hypocrisie.

« Windmill. » Il interpelle, sort de l’encadrement de la porte, marche à grands pas à sa rencontre comme une balle tirée à toute vitesse, alors qu’il claque les feuilles sur le bureau, le regarde droit dans les yeux, le crucifie du regard. « Je veux divorcer. »

Et ça a l’air putain de con, formulé comme ça, il le sait bien trop bien. On dirait une réplique tirée d’une mauvaise série, une espèce de nanar avec des étudiants fauchés. C’est trop débile, mais il moufte pas, mais il sourit pas, mais il rit pas. C’est trop débile mais c’est pas une blague et il est presque sûr que Ty le sait, lui aussi, parce qu’Eoin aurait jamais pris la peine de se déplacer pour lui parler sinon, parce qu’il aurait pas traversé tout le campus pour le coincer, parce qu’il aurait pas extirpé son emploi du temps à un des membres du Tribunal si ça avait pas été important.

« On continue pas comme ça, j’ai plus rien à gagner. »

C’est faux, les raisons pour lesquelles ils se sont mariées à l’origine tiennent toujours, l’assurance et les médocs et tous ces trucs, putain. Évidemment, que c’est faux. Il le laisse pas transparaître, pourtant. Il l’admettra pas, de toute façon.

Peut-être que Ty est pas le pire menteur du lot.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Moulin à paroles
▹ posts envoyés : 396
▹ points : 10
▹ pseudo : TheWeirdBoy
▹ crédits : XERXES.
▹ avatar : Ruben Pol
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: dear future ex-husband, please go fuck yourself (ty)   Ven 30 Mar - 15:58

Une journée de cours semblable à toute autre. Il ne pensait pas que cette journée serait plus particulière qu'une autre Ty. Après tout pour une fois il n'avait rien en tête, rien d'autre que de remplir cette simple routine d'étudiant qui était la sienne. Il n'y avait pas de manifestation, pas de révolte, pas d'événement spécial qui devait faire de cette journée quelque chose d'unique. Non pour une fois il aurait pu profiter d'un quotidien on ne peut plus banal et rentrer chez lui pour une vie certes secrète mais qui pour lui faisait à présent partit de ses habitudes. Personne n'avait brisé le voile qui existait entre sa véritable vie, sa classe sociale et celle qu'il menait ici... c'était assez amusant d'ailleurs ! Il n'aurait su dire si c'était parce qu'il était véritablement doué ou car le reste du monde était sacrément con... mais comme on lui avait dit une fois : Ne jamais prendre les gens pour des cons mais ne jamais oublier qu'il le sont. Donc bon... enfin bref ! Disons que sa journée devait être on ne peut plus basique, ce qui était loin de lui déplaire en soit ! Mais ça... ça c'était sans compter sur un de ses camarades qui, depuis pas mal de temps déjà, n'était devenu rien de plus qu'un nid à problèmes.

Car le cours finissait, Ty rangeait tranquillement ses affaires, ne gardant dans ses bras qu'un classeur qu'il n'avait pas envie de fourrer dans son sac et il était prêt à partir... à rentrer ? Peut être bien ouai, sinon boire un coup. Bref, dans tous les cas il comptait bien profiter de sa liberté, prenant tout son temps pour bien se préparer au point de finir seul dans cet amphithéâtre, n'ayant aucune raison de se presser. Mais ce fut là qu'il l'entendit, cette voix qu'il pouvait reconnaître entre mille : Eoin. Il s'était donc retourné, haussant un sourcil mais affichant tout de même un sourire après coup en voyant son si joli visage bien que collé à un si sale caractère. Après tout il arrivait encore à passer de bons moments avec ce dernier... ou plutôt il en avait passé même si ces derniers temps ce n'était que tensions et tentatives de meurtre... enfin métaphoriquement. Il se disait alors que... si il ne se montrait pas hostile... peut être bien qu'il arriverait à le calmer ce merdeux et qu'ils pourraient se marrer comme avant ! Pourquoi pas s'envoyer de nouveau en l'air ? En plus ils ne l'avaient pas fait cet amphi, c'était vraiment l'occasion rêvée. Mais en entendant la suite de ses paroles... disons que son sourire avait immédiatement disparu, le regardant avec de grands yeux ronds. Il... il voulait quoi ?

Un léger silence s'installa après la dernière réplique de son camarade puis... sans même réfléchir... Ty balança son classeur à la gueule d'Eoin, tel un shuriken des maisons de droits, se fichant bien de l'état de ses notes après ça, se fichant bien de lui faire mal... non, il voulait même très clairement lui faire mal ! « Tu te fous de ma gueule ?! Espèce de putain d'enfoiré ! On s'était mis d'accord ! » D'accord oui, d'accord pour ce qui devait être une fraude à l'assurance en réalité, quelque chose qui permettait à Ty de gratter un peu ce qu'il ne pouvait se permettre autrement. Mais en même temps... si il l'avait choisit lui ce n'était pas pour rien... il s'était fait à... il s'était fait à ce papier qui les liais même si il ne voulait pas l'admettre... alors certes ce n'était plus tout rose ! Mais que l'autre vienne comme ça, lui annonce ça... et comment ça il n'avait plus rien à gagner ? « T'as pas le droit de me demander ça ! On était d'accord pour maintenir ce contrat quoi qu'il arrive... sauf cas exceptionnel comme je sais pas... UNE VRAIE ENVIE DE SE MARIER ! Et d'où t'as plus rien à y gagner ?! C'est pas de ma faute si t'es incapable de me baiser maintenant ! Espèce d'enfoiré ! » Et ce fut un nouvel objet qui s'envola, cette fois son sac qu'il avait balancé avec tout autant de rage que le classeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4811-ty-windmill-si-les-hommes-se-tirent-dessus-c-est-qu-y-a-des-vaccins-dans-les-balles#125476 http://thenotebook.forumactif.org/t4870-ty-windmill-ensembles-nous-revolutionnerons-le-monde
 

dear future ex-husband, please go fuck yourself (ty)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sky my husband = Ciel mon mari ?
» Offre de service de la future gare du Métro Grand Paris
» Impression des Parrains/ Marraines H12 sinon dans version future H13
» Une (éventuelle) future étudiante !
» Les angoisses de future maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SE DIVERTIR :: version dix-huit-
// accueil, invités, bottin.
// animation, stalkage, rps.
// métiers, liens, multicomptes.
// bazzart, tumblr, faceclaim.