Partagez | .
 

 {Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
J'suis dans quelle équipe déjà ?
▹ posts envoyés : 1663
▹ points : 15
▹ pseudo : BlondieNate.
▹ crédits : BlondieNate - Emi Burton
▹ avatar : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
▹ signe particulier : Des marques de scarifications sur les bras.
☽ ☾

MessageSujet: {Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...   Mer 7 Fév - 1:29


« Speed-dating : Me laissez pas... »
ft. Willis & Jordie

Il se balade, il est tout juste seize heures, il vient de quitter les cours et il a la flemme de rentrer directement chez lui. Il est donc partit se faire une balade en ville, il a envie de voir la maison abandonnée, le squat comme on l'appelle si bien, avant c'était la baraque d'une ancienne star du rock si Jordie se rappelle bien et en définitive c'est devenu un squat, des tagueurs sont passés par là depuis le temps et on redécoré les murs les rendant un peu indécents selon certains dessins qu'ils ont pu déposer dessus. Jordie il a envie de voir ça ou plus précisément de revoir ça et de laisser son imagination et son esprit artistique trouver de l'inspiration dans tout ça. Oh Jordie n'est pas un grand dessinateur, ce n'est même pas un dessinateur tout court, il n'est rien du tout, juste un vulgaire lycéen parmi tant d'autres qui pique les sacs à main et divers bijoux qui brillent bien à des bourgeoises à l'air con. Il n'est rien de plus que tout ça un lycéen et un voleur au compte des Lost Boys. Mais aujourd'hui le gamin a envie d'autre chose, de voir d'autres choses que ce qu'il a l'habitude de voir en quittant le lycée soit le refuge des Lost Boys où il vit avec son frères et divers autres personnes. En arrivant au squat, il soupire tout en dévisageant la jolie baraque ou tout du moins ce qu'il en reste. Il voit les nombreux tags de diverses personnes se demandant pourquoi untel à taguer ça à cet endroit là, ce que ça représentait pour cette personne ce mot, ce simple mot, ce qu'il foutait là ce fameux jour et pourquoi il était là. Bref il se pose sûrement trop de questions. Il voit alors une bande un peu plus loin qui n'a pas l'air d'être très cool, il soupire et s'éloigne se disant que c'est mieux ainsi, il file du côté du jardin de la baraque avec pour but de se tirer jusqu'à la petite forêt qu'il y a derrière le jardin. Sauf que voilà arrivé dans le jardin il y a la même bande que tout à l'heure qui vient vers Jordie souhaitant visiblement faire affaire avec lui. « Laissez moi tranquille.... » Qu'il couine pas forcément à l'aise dans cette situation tandis que les jeunes se tapent une barre visiblement amusés par les commentaires paniqués du gamin. Il se recule sans regarder derrière lui et tombe dans ce qui semble être une piscine creusée, il avait les moyens le mec qui vivait ici quand même. Bonjour la taille de la piscine ! Il grimace le gamin tout en voyant les mecs au-dessus de lui, une bande d'abrutis avec tous des gueules de cons, des petits voyous, des gros cons... Ils se moquent de lui et le gamin tente de sortir de sa prison quand soudain son pied se prend dans plusieurs morceaux de verres d'une bouteille lui faisant alors une belle blessure au mollet, il couine sous le coup de la douleur tout en se mordant la lèvre pour ne pas couiner plus fortement. Les jeunes se foutent de lui visiblement ça les éclate de voir le gosse dans une telle posture mais lui c'est vite vu que ça ne l'amuse pas du tout. Soudainement un type se joint à eux il est bien plus âgé que lui, eux doivent être à peine plus âgés que Jordie, le plus vieux doit avoir vingt ans tandis que le gars qui les a rejoint semble avoir la trentaine, peut-être plus, Jordie est pas doué pour donner des âges aux gens. Il croise les doigts Jordie espérant que ce type n'est pas aussi cinglé que ces mecs là qui semblent vouloir dépouiller Jordie de tous ses biens sauf que des biens Jordie en a pas. Il a pas de blé, il a juste son iPhone dernière génération mais c'est tout rien de plus en soit et il ne compte pas le donner à quiconque, de toute façon si jamais quelqu'un tentait de lui piquer son mobile c'est vite vu que son frère pèterait sûrement un câble... « S'il vous plaît aidez moi... » Qu'il dit à l'homme tout en s'osant à croire que cet homme lui veut effectivement du bien et qu'il n'est aussi timbré que les autres gars...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t5329-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordan-desmond

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 600
▹ points : 5
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : miserunt (avatar) & anesidora (sign) & sal (aes)
▹ avatar : sophia lilis
▹ signe particulier : un couteau papillon qu'elle a tendance à dégainer trop vite, béret et marinière pour se donner un look de française décalée, des cheveux bien trop roux et la clope toujours allumée.
☽ ☾

MessageSujet: Re: {Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...   Mer 14 Fév - 21:31

Encore perdu. Même après trois mois à marcher dans les rues de Savannah il arrivait à confondre, se tromper de chemin, surement trop vieux jeu pour allumer son téléphone et vérifier la bonne route. La flemme aussi. Trop souvent la flemme. Alors oui, il est paumé, perdu, dans un endroit qui ne lui dit rien qui vaille. Pas qu’il ai peur, non. Pas vraiment. Mais disons que cela ne ressemble pas vraiment à la route vers chez lui. Plutôt l’opposé. Puis les gens aussi, les lieux, ce genre d’endroit qu’il aurait adoré étant gosse mais qui aujourd’hui le fait grimacer.
Y a des jeunes qui fument, cadavres de bières au sol, on le regarde sans vraiment le voir, surement un sourcil qui se dresse quand on croise son regard. Il fait quoi ici le vieux ? Le vieux il rentre de son rendez-vous et il s’est perdu et il vous emmerde. Faut croire que ça en dissuade plus d’un son regard un peu trop grognon, la clope qu’il glisse entre ses lèvres avant de remonter un peu plus le col de son blouson.
Laissez moi tranquille.... C’est presque étouffé, dans un coin, suffisant pour lui faire tourner la tête. Ca se dessine au loin, un groupe qui semble s’en prendre à un autre, pauvre gamin qui semble un peu trop dans la merde pour que ça soit normal. La vie quoi. Il hausse les épaules, s’apprête à continuer son chemin, parce que tout ça c’est pas son affaire, parce qu’il a trop longtemps été à la place de ces sales gosses qui torturent les autres pour récupérer les sous de la cantine, alors clairement, rien à branler.
Puis y a comme une petite lueur dans son crâne qui s’allume. T’es grand Willis maintenant, plus un pauvre enfant paumé dans les rues crades de Dublin, à rouler des épaules pour se sentir puissant. Alors y a ses pieds qui font demi-tour avant que son cerveau ai finit d’assimiler, soupire ancré aux lèvres, il tire une fois de plus sur sa clope avant de se racler un peu trop fort la gorge pour leur souligner sa présence. S'il vous plaît aidez moi... Putain c’est viscéral, les yeux qui se lèvent pour regarder vers le ciel, il a envie de se marrer. Cliché ambulant. « T’sais, c’est pas en geignant comme ça que tu vas t’en sortir dans la vie » non clairement pas. Les pauvres gosses fragiles comme lui se font bouffer, et vite, restera plus rien de lui dans quelques années, pas même des os à grignoter. « Ca va, vous vous éclatez ? C’est cool de se mettre à plusieurs sur un pauvre fragile ? » il croise les bras, toise les autres, ceux qui ne savent pas trop s’il faut rigoler ou grogner. « Trop des voyous putain, les jeunes de nos jours, c’est plus ce que c’était » Il se rapproche, sans prévenir écrase sa cigarette sur la tête du premier qui lui tombe sous la main, pas vraiment méchant, juste de quoi bruler un peu. Beaucoup. Pas grave il s’en fout. « Allez dégagez, retournez pleurer dans les jupes de votre maman » y en a un qui s’avance, essaye quelque chose, Willis sait pas trop quoi, prend pas le temps d’attendre pour l’attraper et le plaquer contre un arbre. « J’ai dis dégagez » qu’il marmonne alors qu’il relâche sa prise, laisse le gars s’échapper, les regarde prendre la fuite un peu trop vite pour des pseudo dur à cuir. S’il avait été à leur place surement qu’il aurait insisté, foutue tête brulée, il se souvient encore des bastons à la sortie des cours, sous les ponts ou à l’arrière des ruelles. Il s’en est pété des os comme ça, le nez surtout, ça fait parti de son charme il parait. Une fois certains qu’il sont parti, il hausse les épaules avant de se rallumer une cigarette, le regard qui dérive sur le gamin, l’air encore bien traumatisé par la solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'suis dans quelle équipe déjà ?
▹ posts envoyés : 1663
▹ points : 15
▹ pseudo : BlondieNate.
▹ crédits : BlondieNate - Emi Burton
▹ avatar : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
▹ signe particulier : Des marques de scarifications sur les bras.
☽ ☾

MessageSujet: Re: {Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...   Mer 7 Mar - 3:49


« Speed-dating : Me laissez pas... »
ft. Willis & Jordie

S'il avait su il serait retourné directement au refuge des LB plutôt que de se balader, c'est pas comme si Peadar était un monstre ou un pédophile qui les séquestre lui et ses frères et sœurs, enfin entre guillemets évidemment seul Lex est son frère les autres il les considère juste plus ou moins comme tels. Mais oui le petit il regrette là, il regrette énormément et il se dit qu'il a fait la connerie de sa vie et que ces petits cons vont probablement tenter de lui piquer son mobile et le peu de blé qu'il a sur lui. Tôt ou tard il faudra qu'il se tourne vers Lex, Peadar ou encore quelqu'un de la bande pour qu'on lui apprenne à se battre parce que clairement il fait pitié ce gamin et un jour il va finir par se faire tuer s'il réagit pas un minimum même lui il en est conscient de tout ceci. Il soupire alors dans sa piscine alors que sa jambe se fait bousiller par des foutues bouteilles de bières éclatées en mille morceaux alors que la bande de cons se moque volontairement de lui, ils ont donc aucune pitié les petits jeunes d'aujourd'hui ? Visiblement non.

Soudainement un homme d'un certain âge, un vieux quoi, arrive et lorsque Jordie lui demande son aide l'homme l'envoie se faire foutre, le gamin rougit baissant la tête tout en se mordillant la lèvre inférieure alors qu'il entend l'homme s'en prendre à la bande de cons, le gamin a alors de l'espoir que cet homme ne soit pas juste un vieil aigri insupportable comme il l'a laissé pensé en envoyant le gamin se faire foutre. Non là l'homme il donne de l'espoir à Jordie en s'en prenant aux petits cons d'abord verbalement puis ensuite physiquement quand il écrase sa clope sur la sale gueule de l'un des idiots. L'un d'eux se fait même envoyer valser on sait où, il a de la force ce type visiblement, il soupire le gamin tout en posant ses yeux sur l'homme une fois qu'il en eut terminé avec cette bande d'imbéciles et il balance un simple « merci... » Sincère et soulagé ça se ressent qu'il est bouleversé par tout ceci le petit Jordie et ça se comprend en même temps. Il soupire alors tout en sortant de la piscine par l'échelle tant bien que mal puis il s'assoit par terre devant le type tout en attrapant dans la poche de son slim un mouchoir qu'il entoure sur sa cheville à l'endroit où il s'est blessé il pose ensuite ses yeux sur l'homme en lâchant un « je déteste les jeunes de ma génération... Et... Je suis désolé de vous avoir attiré des ennuis c'était pas vraiment nécessaire. » Toujours comme ça Jordie, toujours du genre à se faire du soucis pour les autres plutôt que pour lui-même c'est lui qui a failli terminer en cadavre dans une piscine pas le mec. Le vieux lui il s'en est très bien tiré malgré les nombreux gamins qu'il y avait face à lui c'était comme tuer araignées et encore c'était sûrement plus simple pour le vieux. « Je m'appelle Jordan. » Qu'il dit en se relevant en tentant un sourire alors qu'il fixe l'homme longuement en se disant qu'il ressemble à Peadar cet homme a qui il doit tout et qu'il considère comme son père même s'il ne lui dira clairement pas de peur que ça l'agace et qu'il l'envoie se faire foutre. A lui non plus il ne lui dira pas d'ailleurs qu'il ressemble à son père il se dit que ce serait incongru et qu'il prendrait mal la chose...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t5329-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordan-desmond

avatar
⊹ life can hurt
▹ posts envoyés : 600
▹ points : 5
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : miserunt (avatar) & anesidora (sign) & sal (aes)
▹ avatar : sophia lilis
▹ signe particulier : un couteau papillon qu'elle a tendance à dégainer trop vite, béret et marinière pour se donner un look de française décalée, des cheveux bien trop roux et la clope toujours allumée.
☽ ☾

MessageSujet: Re: {Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...   Dim 15 Avr - 23:59

Il ne sait pas comment il s’est retrouvé là, à sauver un gamin des fauves. C’est pas son genre putain. Pas son genre du tout. Surement que Peadar se foutrait de sa gueule s’il le voyait, surement aussi qu’il se foutrait de la gueule de son frère si c’était l’inverse. Il voulait juste fumer sa clope tranquille avant de rentrer à l’appart, payer la baby-sitter pour Lulla et pioncer quelques heures avant la journée de demain. Mais non, le voila entrain de jouer aux bon samaritain. Blague de l’année. Ptêtre que ça lui permettra de faire tourner un peu son karma pour l’année à venir. Qui sait. merci... Poli au moins le gosse. Ca change des autres. Lui surement qu’il aurait jamais rien dit. Ptêtre un majeur levé, un coup dans les couilles, se casser en courant avec le gueule en sang. Il soupire, tire sur sa clope un peu trop vite, suit le gamin du regard quand celui-ci s’installe au sol pour soigner sa jambe.   je déteste les jeunes de ma génération... Et... Je suis désolé de vous avoir attiré des ennuis c'était pas vraiment nécessaire. Haussement de sourcil, il retient un rire peu amusé, un peu désespéré aussi par ce que le gosse lui sort.  « Des ennuis ? »  il regarde autour de lui, secoue la tête.  « J’en vois aucun. C’est pas des ennuis ça. C’est du vent » signe avec sa main, il chasse des miettes de vide, hausse les épaules. C’est juste des enfants, quelques coups qui se perdent et un grondement au fond de la gorge pour les faire déguerpir. C’est rien. Rien comparé aux virées avec les autres, le moteur qui tourne, le flingue entre les mains, l’adrénaline qui grimpe. Rien comparé aux heures passées en garde à vue, aux heures enfermé dans une chambre à l’hôpital, à toutes les merdes avec Ma’ dans la caravane.  « Et tu sonne comme un vieux aigri. »  qu’il reprend pour sa remarque concernant les jeunes de sa génération. Pourtant il a quel âge le gosse ? 12 ans ? 13 ans ? Non peut être un peu plus. Il sait plus maintenant Willis, il a du mal à discerner, ça devient trop compliqué.
Je m'appelle Jordan. Et alors ? En fait il s’en fout. Il sait même pas pourquoi il reste là à dévisager le fameux Jordan. Il sait même pas pourquoi il tourne pas juste les talons et ça l’agace. Vraiment beaucoup. « Ok cool Jordan. »  pas la peine de donner le sien en retour. Il en faut plus pour gagner sa confiance, et pour le moment ce qu’il a fait c’est juste se vautrer comme un grand dans la toile d’araignée. Alors il soupire Willis, écrase sa cigarette sous son talon et tourne le dos. C’est bon, mission accomplie, tout va pour le mieux, il peut rentrer.
Quelques mètres il s’éloigne. Encore un peu. Puis ça le frappe. « Eh merde ». Ouais. Eh merde. A croire qu’il a appris la compassion quelque part. Et ça l’agace au plus haut point. Rapidement il sort son téléphone avant de se retourner pour observer le gamin laissé en arrière, pianote rapidement pour demander à la baby sitter de rester un peu plus avec Lulla, qu’il a un imprévu. « Bon tu te magne ou quoi ? On a pas toute la nuit là. » signe de la tête pour lui dire d’avancer, lui montrer qu’il va le raccompagner, s’assurer que le petit chaperon rouge ne se fasse pas bouffer par les loups pendant cette soirée. C’est définitivement n’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'suis dans quelle équipe déjà ?
▹ posts envoyés : 1663
▹ points : 15
▹ pseudo : BlondieNate.
▹ crédits : BlondieNate - Emi Burton
▹ avatar : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
▹ signe particulier : Des marques de scarifications sur les bras.
☽ ☾

MessageSujet: Re: {Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...   Ven 4 Mai - 21:57


« Speed-dating : Me laissez pas... »
ft. Willis & Jordie

C'est pas son jour au gamin. Non seulement il se fait agresser par des imbéciles sans la moindre humanité en eux mais en plus il tombe sur un type qui semble ne pas s'être envoyé en l'air depuis bien longtemps vu combien il semble frustré rien qu'à sa gueule ça se ressent. Bien évidemment Jordie n'en dit rien, Jordan c'est un gamin calme, distingué, il se prend pas la tête et ne cherche pas les ennuis donc il ne va pas chercher les emmerdes auprès de ce type. Mais oui ce type ne lui inspire aucune confiance mais malgré tout un peu de sympathie parce que mine de rien l'homme aurait très bien pu le laisser dans son merdier sans l'aider hors il ne l'a pas fait non seulement il a fait fuir ses agresseurs mais en prime il l'écoute déblatérer ses conneries et quand il entend l'homme lui faire savoir qu'il parle comme un vieux le gamin soupire un « oh loin de moi cette image... Juste bon je pense que dans ma génération d'adolescent on est pas beaucoup à avoir d'éducation... » Dit-il simplement un gêné pour le coup qu'on puisse le prendre pour plus vieux qu'il ne l'est. Jordie il a seulement dix-sept ans, c'est encore un gamin et pourtant il fait plus jeune que son âge, bien plus jeune. Le petit se présente alors à l'homme mais visiblement le type n'en a absolument rien à foutre et il s'éloigne laissant Jordan là tout seul auprès de la piscine. Le gamin le fixe s'éloigner un moment jusqu'à ce que l'homme se retourne et lui demande de le suivre, le gamin le fixe un moment se demandant si l'homme est sérieux ou s'il lui fait une mauvaise blague puis sans chercher plus loin il se décide à venir à sa portée en courant. Devant lui le gamin pose ses yeux sur lui « vous êtes sérieux ? Vous me ramenez ? » Demande-il juste pour être sûr que ce qu'il a comprit est bien ce que l'homme sous entendait réellement parce que vu la chaleur dont cet inconnu fait preuve c'est vite vu qu'il y a de quoi se poser des questions avec lui... Ce n'est pas un tendre, ça se voit, ça se ressent, il n'y a qu'à voir comment il a balayé les gamins de tout à l'heure sans le moindre remord pourtant ce sont des gosses comme Jordie. Mais bon de toute évidence l'homme en est même plutôt fier. « Merci pour tout... » Qu'il dit toujours en scrutant l'homme en en pouvant s'empêcher de se dire que ce type lui fait vraiment penser à Peadar et ça lui fait bizarre parce que Peadar il parle pas de sa famille donc le gamin il sait même pas s'il en a une en dehors du groupe des LB.... Mais ouais cet inconnu il lui ressemble à son père au gamin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t5329-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordan-desmond
Contenu sponsorisé

☽ ☾

MessageSujet: Re: {Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 

{Speed-datin} [Wordan#1] Me laissez pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Speed
» (Jeu Flash) Speed Escape : 5 mn pour s’échapper
» laissez vos soucis au pied de votre lit
» Pesticides tueurs d'abeilles : ne laissez pas les lobbys faire la loi !
» Le général de division Michel DATIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SE DIVERTIR :: version dix-sept-
// accueil, invités, bottin.
// animation, stalkage, rps.
// métiers, liens, parrainage.
// bazzart, tumblr, faceclaim.