Partagez | .
 

 any fucking time (jimmy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité
☽ ☾

MessageSujet: any fucking time (jimmy)   Ven 26 Jan - 9:59

« Crow putain tu fais chier. » Ça a été ses premiers mots de la journée et c'était le cas de le dire puisque Crow a décidé de chier sur son lit en guise de « coucou ça va bien dormi ? » Crow est plutôt une petite corneille mais ça reste autre chose qu'un moineau. Au moins il a visé la couette. On peut dire que Ghost s'est levé du mauvais pied, du coup, et Crow aussi apparemment vu comme il était de mauvais poil. Il l'a emmerdé (façon de parler cette fois) pendant qu'il prenait son petit dèj', il a foutu de la flotte partout en prenant son bain dans la buanderie qui lui sert de chambre (oui Crow est traité comme un roi, il a une chambre pas une cage, Ghost ne croit pas aux cages et compte sur Cat pour ne pas en profiter pour jouer au chat et à la souris — hahaha — dans son dos). Et puis au lieu de bouder comme il le fait parfois, Crow a joué le pot de colle grincheux. Vas-y que je te lacère l'épaule pendant que tu essaies de t'habiller, vas-y que je te mords l'oreille pendant que tu te brosses les dents. Ghost a saigné et il a encore l'oreille qui chauffe dès qu'il l'effleure. « Petit con. » Petit con, il a pas arrêté de lui dire toute la matinée, mais le petit con il l'a emmené au travail parce qu'il arrivait pas à s'en débarrasser et qu'au final il aime bien quand il est aussi envahissant. On l'a regardé comme s'il était taré dans le bus mais il a l'habitude, le vrai Crow sur le bras ou pas il l'a quand même tatoué dans le cou de façon pas discrète pour un sou et puis le tatouage sur sa gueule fait pas mal sourciller. Son boss a fait la gueule quand il les a vus débarquer mais c'est pas la première fois et Crow n'a jamais trop foutu la merde (décidément) donc il a laissé couler.

À la fin de sa journée, Ghost laisse Crow voler autour de lui sur le chemin entre le studio et l'arrêt de bus le plus proche. Le studio est assez isolé sur la lande puisqu'il promet un cadre paisible aux artistes qui viennent y enregistrer et Ghost passe par des chemins pas très fréquentés. Il est pas nécessairement obligé de passer devant l'entrepôt que squatte Jimmy mais chaque fois il le fait, à croire qu'il a envie de sociabiliser, et puis quoi encore. Il jette un œil sans s'arrêter, comme s'il pouvait voir ce qu'il trafique là-dedans ou même seulement s'il s'y trouve. Mais là il sait qu'il y est pas. C'est pas qu'il a développé une vue à rayons X tout à coup, c'est qu'il vient de remarquer Jimmy posté un peu plus loin près d'une baraque. Il lève le bras, coude plié, pour que Crow revienne se poser dessus, et s'approche de Jimmy. « Hey mec. Tu fous quoi là, t'as perdu un truc ? » Parce qu'il a vaguement l'air de chercher quelque chose, vaguement, en tout cas il a l'air de mauvais poil lui aussi et pour le coup ça n'a rien de vague.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité
☽ ☾

MessageSujet: Re: any fucking time (jimmy)   Dim 4 Mar - 21:55

« Quelle SALOPE ! » Il fait et refait les cent pas tout seul dans son salon, sans le bruit habituel du vivarium pour l'apaiser. Vivarium qu'il a trouvé à moitié ouvert en rentrant, la panique dans les veines. Il y avait plusieurs suspects possibles, qu'il a éludé un par un comme dans une enquête policière. La dernière en liste étant Toni, Toni et ses cheveux trop blonds, et son regard trop perfide. Et sa vengeance imaginaire. Toni et leur petite guerre perpétuelle, comme s'il provoquait des combats avec chaque personne qu'il croisait -c'était peut être le cas. Alors il était sorti, avait infilé un treillis militaire comme si ça allait l'aider à se faire moins repérer, pour se cacher dans les fourrés et repérer les poings faibles de la maison. Il ne négociait pas, sa vie comme un plan militaire. Il allait récupérer son serpent et il allait le faire seul, sans supplier. Alors accroupi dans les buissons il avait l'air d'un con. Jusqu'à ce qu'une voix le fasse sursauter -pas crier, ninja toujours. « Putain ! Baisse toi tu vas tout faire foirer ! » Il agrippe son poignet pour le baisser à côté de lui, le corbeau de Ghost qui donne des petits coups de bec dans le vide comme pour l'attaquer. « Dis à ta bestiole de se calmer, faut pas qu'on me voie. » Pas de bonjour, pas de ça va. Il avait enfilé ses œillères. Il était comme dans une mission militaire. « J'fais du repérage. » Un puis deux gamins dans le jardin. Il pouvait pas passer par devant. Il devrait faire le tour ou escalader, même. Mais pour récupérer Viandox il était prêt à se péter la gueule. Jimmy vivait toujours un peu trop dans l'excès.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité
☽ ☾

MessageSujet: Re: any fucking time (jimmy)   Mar 20 Mar - 22:07

« Putain ! Baisse toi tu vas tout faire foirer ! »
Ghost n'a pas la moindre idée de ce qui se passe mais ça ressemble à un plan foireux, ça ressemble à un jeu de sales gosses et ça lui rappelle Michelle et Magnus. Il suit le mouvement sans protester quand Jimmy lui attrape le poignet et se retrouve accroupi comme un con derrière un buisson. La perte soudaine d'altitude ne plaît à Crow par contre. « Dis à ta bestiole de se calmer, faut pas qu'on me voie. » C'est bien gentil mais Crow n'est pas un familier et Ghost pas un sorcier, même s'il aime bien le faire croire (qu'ils ont un lien hors du commun, un peu magique, en tout cas). Il colle deux doigts sur la tête de l'oiseau et l'entoure de l'autre main, sans la moindre pression. C'est quitte ou double, soit il se calme soit il se débat et s'envole dans un fracas de battements d'ailes. Heureusement pour Jimmy, aujourd'hui Crow est pot de colle. Il piétine sur le bras de Ghost, les serres qui griffent un peu la peau même à travers sa veste, mais il reste là. « Tu repères quoi ? » murmure Ghost. Il courbe un peu la nuque pour observer ce qui se passe sur le bout de terrain qui passionne tant Jimmy. Les gosses ? Les gens sont parfois surprenants, hein. Il garde sa blague pas drôle pour lui, les gens ont déjà du mal à voir qu'il plaisante en temps normal et là Jimmy a l'air trop absorbé par sa mission pour capter, même s'il le connaît un minimum. « T'es pas si discret et ça peut paraître suspect si quelqu'un arrive de la route, juste pour info. » Alors active-toi, quoique tu fasses là. Et maintenant il a l'air aussi suspect que lui et il est pas certain d'avoir envie de se mouiller, mais les gosses sont trop près pour qu'il s'en aille sans risquer de le griller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

☽ ☾

MessageSujet: Re: any fucking time (jimmy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

any fucking time (jimmy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» Jacques Dion et son fils Jimmy - L'espoir après l'épreuve
» SWAP Apéro Time
» (✰) i hold the time to keep you off my mind.
» La victoire de Jimmy Sheeran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SE DIVERTIR :: version quinze-
// accueil, invités, bottin.
// animation, stalkage, rps.
// métiers, liens, multicomptes.
// bazzart, tumblr, faceclaim.