La guerre de Noël

292 POINTS.

209 POINTS.

267 POINTS.

Partagez | .
 

 j't'aime pas. (madney)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: j't'aime pas. (madney)   Sam 6 Jan - 12:02

Elle aurait pu rester comme elle est habillée. C'est probablement ce qu'elle aurait fait d'ailleurs, s'il n'avait pas parlé de ça. Elle aurait pu garder son pull trois fois trop grand et son bas de jogging pour aller le chercher. Mais non. Non, c'est plus fort qu'elle. Faut qu'elle troque le tout pour son meilleur jean, le plus moulant, et qu'elle mette un pull plus court, qui ne tombe pas très bas. Elle fait ça tout en faisant semblant de ne pas y penser. Comme si c'était un choix parfaitement innocent. Bien sûr que ça ne l'est pas. Mais elle n'a pas envie de le savoir. Pas envie d'en avoir conscience. Elle pique la voiture de sa mère et part en ville pour récupérer cet idiot. Elle s'arrête vers l'endroit indiqué et le devine parmi un petit groupe d'inconnus. C'est qui ces gens ? Elle se gare, descend de la voiture et s'approche, furieuse. Elle fend la foule, bouscule ceux qui sont sur son chemin et quand elle arrive à la hauteur de Sid, qu'est complètement bourré, à tel point que c'est lamentable, elle lui retourne une gifle. Parce qu'il est con, parce qu'il l'énerve, parce qu'il a maté le cul d'une autre fille qu'elle. Merde. Autour d'eux, tout le monde se marre. Mais y a un rire qui se remarque plus que les autres. Le regard assassin de Mads dévie pour tomber sur la coupable. Une sale blondasse en mini-jupe. C'est forcément elle, les deux autres filles sont en pantalon. Mads s'approche et sans que personne ne le voit venir, elle décroche une mandale à la fille en question. — SALOPE ! Le cri qui vient du cœur, qui laisse quelques secondes de silence. Plus personne ne moufte. Les deux autres filles ramassent leur amie, et enfin elles se mettent à protester, pendant que les mecs rigolent et prennent des photos. Mads fait demi-tour, attrape Sidney par le col de sa veste et le traine dans son sillage en direction de la voiture. Elle le fait rentrer de force avant de se mettre devant le volant à son tour. Mais elle ne démarre pas. Elle tremble de colère. Elle est dans tous ses états et elle ne sait même pas pourquoi. Mais y a cette fureur qui la dévore de l'intérieur. Cette jalousie insensée qui lui donne envie de hurler. Elle cogne le volant. — T'es trop nul Sidney ! Qu'elle peste, furieuse contre lui, contre elle-même, elle ne sait plus. Elle n'arrive même pas à le regarder. Elle va exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Jeu 11 Jan - 18:38

Le bras balancé autour des épaules du type le plus proche, son rire coupé par le hoquet, il tangue comme s'il pouvait s'effondrer d'une seconde à l'autre. Il écoute leurs conneries mais n'en comprend que la moitié, il intervient à côté d'la plaque et les voit tous se marrer. Il s'en fout, il est bien là, entouré par ces inconnus qu'il ne reverra probablement pas, son cœur rassuré par la chaleur qui se diffuse dans son corps tout entier. Celle de l'alcool, celle qui devient un peu trop familière un peu trop nécessaire, celle qu'il a appris à accueillir comme une vieille amie quand le froid entre ses côtes menace de le terrasser.

Son visage qui s'illumine quand il reconnaît la voiture de Daja, quand il aperçoit vaguement la silhouette de Mads s'approcher. « Ahhhh celle-là c'est pour moi ! » Il lève le bras comme pour la saluer mais ses muscles sont trop mous pour y arriver, alors il est juste là comme un con, le coude plié la main à demi-levée, sourire d'abruti sur ses lèvres étirées en biais. « Coucouuuu ! » Elle répond pas. Elle fonce sur lui et déjà il s'éloigne du gars qui lui servait de support, tendant les bras comme s'il voulait la serrer contre lui. Il en a pas l'temps – sa tête qui vole comme si elle allait faire un tour complet, le bruit de la gifle qui résonne dans l'air. Y a un temps, le rire de l'assemblée, les yeux de Sid qui s'écarquillent. Un train de retard et puis : « Aïeuuuh mais pourquoi tu m'tapes ? » Il frotte sa joue en faisant la moue comme un môme puni injustement, alors que déjà la tempête Mads continue sur sa lancée. Elle s'attaque à la blonde en mini-jupe – celle dont il a observé le sous-vêtement quand elle s'est un peu trop baissée, et il peut pas s'empêcher de sourire en y repensant. « SALOPE ! » Son sourire s'efface, le silence se fait, c'est son hoquet qui vient le briser. « Mais Mads ? » Sa voix déraille sur son prénom, sa gorge se noue. « T'es folle ou quoi ? » Il lâche un petit cri aigu quand elle l'attrape soudain par le col pour le traîner derrière elle, trébuchant dans le vide et se rattrapant à elle pour n'pas tomber.

« Mais qu'est-ce que tu fais ? Ehhh lâche-moi ! MAAAADS ! » Elle n'écoute rien et il finit balancé dans la voiture sans la moindre délicatesse, grognant alors qu'il se cogne à l'habitacle en essayant de s'asseoir correctement. Il la regarde s'installer côté conducteur et taper sur le volant, clignant des yeux trop vite parce qu'il voit un peu flou et qu'il a du mal à comprendre c'qui se passe. « T'es trop nul Sidney ! » Il sent la colère qui émane d'elle sans la comprendre, ouvre la bouche puis la referme, la dévisage d'un air un peu perdu. « Sûrement qu'oui mais euh.. pourquoi ? J'ai rien fait ? » Il est pas très sûr de lui, à la fixer comme si la réponse allait miraculeusement apparaître sur son visage, entre ses sourcils froncés ou dans son regard orageux. Il comprend rien, et comme il se sent pas apte à encaisser son courroux, il décide de tenter une diversion. « Merci d'être venue m'chercher. » Il se redresse maladroitement et se penche vers elle pour venir déposer un baiser contre sa joue, se marrant à moitié à cause de son équilibre trop fragile, son souffle chaud qu'il sent s'échouer contre sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 8:31

Elle ne l'écoute pas, elle ne répond. Il parle, il questionne, il proteste, étonné, choqué, perplexe. Elle voit bien qu'il ne comprend rien de ce qui se passe, et c'est peut-être tant mieux. Au fond, ça la rassure un peu. Elle finit par le jeter dans la voiture et s'y installer à son tour, lui adressant enfin la parole, mais refusant toujours de le regarder. Y a ses sms qui tournent en boucle dans sa tête et ça la perturbe encore. Ça la perturbe trop pour que ce soit innocent, une partie d'elle le sait. C'est insupportable. Son cœur qui se gonfle de colère, une colère absurde et injustifiée, alimentée par un déni bien trop ancré pour être balayé aussi facilement. — Sûrement qu'oui mais euh.. pourquoi ? J'ai rien fait ? Elle écarquille grand les yeux et se tourne enfin vers lui, le mitraillant du regard. — T'as rien fait ?! Qu'elle se scandalise, gueulant à moitié dans ses tympans. Et elle le défie du regard de continuer à dire que tout ceci n'est pas justifié. Et il ne se fait pas prier, changeant de sujet comme si de rien était. — Merci d'être venue m'chercher. Elle pivote la tête, ses doigts qui se serrent autour du volant, tendue. — Ouais ouais c'est ç.. Elle le voit qui se penche vers elle, son cœur rate un battement, elle recule instinctivement et pousse un petit cri aigüe. — QU'EST-CE QUE TU FAIS ?! Qu'elle s'écrie, la voix étouffée par l'appréhension. Finalement, les lèvres du garçon se posent sagement sur sa joue avant de se retirer la seconde suivante, laissant une douce chaleur derrière elles. Mais la chaleur devient bientôt brûlure piquante et Mads perd ses moyens. Elle fixe Sid, toujours penchée en arrière, complètement crispée. Il se marre gentiment mais elle, elle ne voit que ses lèvres. Et y a le souvenir de ce baiser qu'elle lui a volé il y a quelques mois de ça. Un baiser nié, pas assumé. Et aujourd'hui, elle ressent cette même pulsion que ce soir-là à l'accueil du motel. Elle panique. Alors, elle le gifle à nouveau. Mais c'est peut-être elle qu'elle devrait gifler pour se remettre les idées à l'endroit. — Sors de la voiture ! Qu'elle ordonne subitement, se remettant en mouvement. Elle vient se pencher par-dessus lui pour ouvrir sa portière qu'elle pousse négligemment, avant de se mettre à le pousser pour le faire accélérer. — Sors j'te dis ! Qu'elle répète, furieuse. Elle pousse plus fort, ignore ses protestations. Et dès qu'il se retrouve dehors, elle se penche à nouveau, attrape la portière qu'elle claque violemment, démarre et s'en va. Pour finalement s'arrêter 100 mètres plus loin. Elle veut pas le laisser ici, avec l'autre pouffiasse qui traîne pas très loin. Elle met le frein à main et rouvre la portière de Sidney, avant de gueuler pour se faire entendre. — MONTE DANS CETTE VOITURE ! Même elle elle n'arrive plus à suivre le cheminement de ses pensées. Ça va trop vite, elle passe d'une envie à une autre en une fraction de secondes. Et ça l'épuise. Elle se laisse retomber sur son siège en attendant qu'il la rejoigne et passe une main sur son front en soufflant. Heureusement qu'il est bourré. Avec un peu de chance, il ne se souviendra de rien demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 11:06

« T'as rien fait ?! » Y a son ton accusateur, ses yeux qui lancent des éclairs. Il la dévisage, déglutit difficilement, cherchant ce qu'il a bien pu faire pour la mettre en colère à ce point. Mais il a beau tout tourner retourner dans sa tête il voit pas, il a rien fait pour mériter ça. Et il voudrait demander mais il a un peu peur qu'elle lui saute à la gorge, alors il finit par lâcher un « Euh.. » en haussant les épaules. Il tente une diversion, la remercier pour essayer de la calmer, même si elle continue à faire la gueule. « Ouais ouais c'est ç.. » Quand il se penche elle se recule soudainement, il se penche encore plus. « QU'EST-CE QUE TU FAIS ?! » Il comprend pas vraiment pourquoi elle crie avec cet air un peu paniqué, mais il n'en tient pas compte, venant quand même poser un baiser contre sa joue. Retombant dans son siège en riant à moitié, il tourne la tête vers elle, voit son visage qui prend une teinte rouge et son regard furieux. « Ben qu'est-ce qu'y a ? »

Elle le gifle.

Il amène une main à sa joue meurtrie une deuxième fois, la masse en grimaçant, lance une œillade confuse à Mads. « Eh mais j'suis pas un punchingball. » Faut croire que parfois, elle l'oublie un peu.

« Sors de la voiture ! » « Hein ? » Elle se penche et l'effleure en venant ouvrir la portière alors qu'il la regarde faire, complètement perdu. Et elle s'met à le pousser, sans qu'il pige rien à ce qui est en train de se passer. « Sors j'te dis ! » Il s'accroche au tableau de bord au frein à main et à la poignée au-dessus de sa fenêtre, mais rien n'y fait. Plus elle insiste moins il arrive à tenir, essayant vaguement de la repousser. « MAIS ARRÊTE MERDE ! QU'EST-C'TU FOUS ? » Elle est folle. Ça y est elle pète les plombs, il voit pas d'autre explication. Il finit jeté dehors comme un malpropre, ses pieds qui s'emmêlent sur le bitume et le font tomber à genoux. « MADS ! » Trop tard ; elle a fermé la portière et déjà il la voit démarrer. Il se relève et se tourne vers le groupe qui les regarde faire, tous à mi-chemin entre l'air médusé et l'hilarité, alors qu'il écarte les bras comme pour leur demander si eux comprennent quelque chose.

Et puis y a Mads qui pile à peine cent mètres plus loin, la portière qui s'ouvre à la volée. « MONTE DANS CETTE VOITURE ! » Pendant une seconde il reste figé, repassant toute la scène dans sa tête comme si ça pouvait lui donner une réponse. Évidemment rien ne vient et il finit par avancer jusqu'à elle, mais il n'obéit pas – cette fois il ne monte pas. Il se penche pour la regarder, conservant une distance de sécurité. « C'est quoi ton problème sérieux ? T'as vraiment un truc qui tourne pas rond. » Il a beau la fixer il saisit toujours pas d'où est sortie cette colère dévastatrice, et pourquoi elle est dirigée contre lui. « J'ai pas envie d'monter si c'est pour encore me faire frapper et engueuler, j'suis pas ton défouloir, merde à la fin. » Il a l'air passablement énervé lui aussi, la lassitude sur ses traits. Peut-être que c'est l'alcool qui lui enlève sa patience et sa tolérance, peut-être qu'il a pas l'énergie de désamorcer la bombe cette fois-ci. « J'vais m'débrouiller autrement pour rentrer. » Sans attendre il fait demi-tour et s'éloigne de la voiture, de Mads. Il se dirige à nouveau vers le trottoir, vers ceux qui l'accompagnaient quand elle est arrivée. Il reprendrait bien un verre pour se changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 12:30

Elle voit bien qu'il ne comprend rien, de toute façon elle a toujours l'impression qu'il ne comprend jamais ce qu'elle fait ou ce qu'elle dit. C'est à se demander pourquoi il reste depuis tout ce temps. Quant à elle, elle perd son sang froid encore une fois, elle s'emporte et sa main part pour la deuxième fois de la soirée. Il encaisse, peiné. — Eh mais j'suis pas un punchingball. Elle souffle et lève les yeux au ciel. Elle sait, oui. Elle le sait bien. Et ça ne l'amuse pas non plus de le cogner, c'est lui qui l'oblige. Lui et ses sms à la con, lui et ses baisers, lui et ses lèvres, lui et ses yeux, lui, lui, lui. Merde. Alors, elle le dégage. Elle l'oblige à sortir, même s'il proteste et se raccroche de partout comme il peut. Il finit par tomber par terre, elle ignore ses cris, claque la porte et se tire. Mais ça ne dure pas. Elle ne peut pas. Elle n'arrive pas à se résoudre à l'abandonner là, pourtant il le mérite. Enfin, elle croit. Elle n'est plus très sûre. Alors elle s'arrête, rouvre la portière et lui hurle de revenir. Elle le voit hésiter et ça la rend folle. Un peu plus et on pourrait voir de la fumée sortir de ses narines. Mais Sidney finit par obtempérer et il revient. Elle se laisse retomber dans le fond de son siège en attendant qu'il arrive, les mains accrochées au volant, prête à repartir. Mais une fois arrivé à sa hauteur, il ne grimpe pas. Il a décidé de l'emmerder jusqu'au bout ce soir. — C'est quoi ton problème sérieux ? T'as vraiment un truc qui tourne pas rond. Peut-être que oui. Ou peut-être que c'est lui le problème. Et puis de toute façon, elle ne veut pas savoir, elle ne veut pas y penser. Elle lâche le volant et croise ses bras sur son torse, boudeuse. — J'ai pas envie d'monter si c'est pour encore me faire frapper et engueuler, j'suis pas ton défouloir, merde à la fin. Elle décroise les bras en soupirant, excédée et vient claquer ses mains sur le volant, avec une certaine désinvolture. — Ohhh ça va, j'vais pas te frapper ! Par contre, donne moi ton télép.. Elle n'a pas le temps de terminer. Il se redresse déjà et s'en va, la plantant là comme une idiote. — Sid ? SID ! Sid reviens ! SID ! Elle hurle par sa propre fenêtre, les deux mains appuyées sur le rebord de la vitre. Mais il s'en fout, il s'en va quand même. Alors, ni une, ni deux, elle met le frein à main et sort de sa voiture. Elle continue de hurler son prénom et il continue de l'ignorer. Alors elle se met à courir et sans réfléchir, elle bondit sur son dos et plante ses ongles là où elle s'accroche. — ARRÊTE DE M'IGNORER ! Le problème, c'est qu'elle avait oublié de prendre tous les paramètres en compte. Notamment le fait qu'il est bourré. Et qu'il n'a pas d'équilibre. C'est comme ça qu'ils finissent tous les deux par s'écraser par terre. Elle échappe un cri aigüe lorsqu'elle touche le sol, s'écorchant les mains au passage. Mais ça ne l'arrête pas pour autant. Elle se met à genoux et attrape Sid par le col pour le forcer à la regarder et elle se met à le secouer, comme une sauvage. — Tu préfères retourner avec l'autre pute plutôt que de rester avec moi ?! Qu'elle lui crache au visage, hors d'elle. Elle déteste quand il fait ça. Elle déteste quand elle n'est plus le centre de son univers. C'est plus fort qu'elle, ça lui fait trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 13:05

Tout ce qu'il voulait c'était que Mads le récupère et qu'ils rentrent tranquillement – il lui aurait probablement demandé de rester avec lui ou de l'emmener avec elle au motel. Il comprend pas pourquoi tout part en vrille comme ça, pourquoi rien ne va comme il l'espérait. C'est toujours la même rengaine, elle explose pour rien et il est là, à devoir réparer les dégâts.

Pas cette fois.

Il est fatigué de toujours faire les frais de son courroux, surtout quand il n'a rien fait pour le mériter. « Ohhh ça va, j'vais pas te frapper ! Par contre, donne moi ton télép.. » C'est hors de question. Il vient de récolter deux gifles pour rien, il va pas en plus courber l'échine et lui donner son portable – il a jamais eu beaucoup de dignité mais même lui, il a ses limites. Quand il s'éloigne il sait très bien ce qui va suivre, il la connaît. Il sait qu'elle va l'appeler, beugler, lui demander de revenir et probablement lui courir après. « Sid ? SID ! Sid reviens ! SID ! » Il n'écoute pas. La seule chose qui plane dans son esprit c'est la perspective de descendre un nouveau verre pour effacer les picotements qui peuplent encore sa joue, éponger les émotions qui dégoulinent dans sa poitrine.

Quand elle saute sur son dos, son souffle est coupé, il sent ses jambes le lâcher. « ARRÊTE DE M'IGNORER ! » Il s'effondre. Ils tombent tous les deux, lui qui s'étale de tout son long, ses paumes râpant le bitume, ses os grinçant sous la force de l'impact. La douleur éclate un peu partout dans son corps et il grogne, incapable de se défendre quand Mads le retourne et l'attrape par le col. « Lâche-mooooi.. » Sa voix est aussi molle que ses muscles alors qu'il pose enfin les yeux sur elle, foudroyé sur place par ce qu'il lit dans les siens. Y a la colère bien sûr, mais derrière ça il voit quelque chose d'autre, quelque chose qu'il n'ose pas nommer. « Tu préfères retourner avec l'autre pute plutôt que de rester avec moi ?! » Ses sourcils se froncent et il soupire, ne comprenant toujours pas où est le problème. « Mais c'est toi qui voulais que j'parte. Tu peux pas m'jeter et m'reprendre toutes les deux secondes, ça marche pas comme ça. » Il finit par se redresser difficilement en position assise, regardant ses mains écorchées, le sang qui a perlé. Il souffle, grimace en essayant de chasser les petits cailloux qui se sont incrustés dans les plaies. « Pourquoi tu la traites de pute ? Elle t'a rien fait. » Il comprend pas cet acharnement, et il trouve pas que la mini-jupe soit un argument suffisant pour l'insulter comme ça. Il l'aime bien lui, sa mini-jupe.

« Tu sais j'étais content qu'tu viennes me chercher mais j'crois qu'j'aurais pas dû te demander. » Toute la joie est retombée, il ne reste que la confusion et des relents de colère, des vestiges de rancœur. Et puis il se souvient de ce qu'il a envoyé en premier, l'aveu qu'il a fait. Il est trop bourré pour le regretter maintenant, il se soucie pas vraiment des conséquences ou de la gêne qui risque de planer après. Pour l'instant tout ce qu'il voit, c'est une explication à tout ça. « Ahhh. T'es fâchée à cause de c'que j'ai dit ? » Il passe une main sur son crâne, n'ose pas le dire à voix haute. « Pour l'autre matin là.. » Il n'ose pas la regarder, soupire encore une fois. « On s'en fout.. promis c'pas important. Ça aurait fait pareil avec n'importe quelle fille. J'te jure. » C'est pas vrai mais elle n'a pas besoin de le savoir. Il pense qu'elle est juste en colère qu'il ait pu dire un truc pareil – y a qu'à voir comment elle avait réagi au baiser qu'elle a pourtant elle-même initié. Il sait plus trop quoi penser, mais il s'dit qu'elle le prend mal parce que ça vient entacher l'amitié qu'elle lui porte, ou une connerie du genre. Amitié, foutue amitié qu'il déteste parfois. « C'bon allez.. M'en veux pas pour ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 13:27

Mais c'est toi qui voulais que j'parte. Tu peux pas m'jeter et m'reprendre toutes les deux secondes, ça marche pas comme ça. Ah bon ? Et pourquoi pas d'abord ? Elle grogne. — J'voulais pas que tu partes, j'voulais que.. je.. tu m'énerves ! Oui il l'énerve, parce qu'elle ne sait plus ce qu'elle veut à force. Elle est larguée. Et c'est de sa faute à lui. — Pourquoi tu la traites de pute ? Elle t'a rien fait.Si ! Qu'elle s'écrie, furieuse. Elle fait la moue et détourne le regard en maugréant. — Ça t'regarde pas, tu comprendrais pas, c'est un truc de filles. Ce n'est rien qu'un tissu de mensonges, mais il n'a pas besoin de savoir. Elle est persuadée qu'il est suffisant bourré - et naïf - pour la croire sur parole. — Tu sais j'étais content qu'tu viennes me chercher mais j'crois qu'j'aurais pas dû te demander. Elle échappe un ricanement amer, le secoue encore un peu, juste pour ne pas qu'il remarque à quel point il décontenance à être aussi désagréable avec elle ce soir. — Ben au moins on est d'accord sur c'point-là ! C'est pas vrai, c'est n'importe quoi, elle est bien contente d'être là, de le tirer loin des griffes de l'autre sorcière. Mais il n'a pas à le savoir, il n'a pas à savoir quoi que ce soit en fait. — Ahhh. T'es fâchée à cause de c'que j'ai dit ? Pour l'autre matin là.. Elle blêmit. Non, non, non, tais-toi Sid, tais-toi. Elle relâche son t-shirt, elle a envie de s'enfuir en courant. Elle n'a pas du tout envie d'en entendre plus. — Tais-toi.. Qu'elle souffle tout bas, elle n'est même pas certaine qu'il ait entendu. — On s'en fout.. promis c'pas important. Ça aurait fait pareil avec n'importe quelle fille. J'te jure. Elle se décompose, son cœur explose. Elle laisse ses bras retomber le long de son corps, blessée, il a bien viser le salaud. Elle ne l'écoute même plus. Elle le fixe, sans se rendre compte à quel point les émotions peuvent se lire sur son visage. Elle finit par baisser les yeux, elle voudrait hurler, se mettre en colère et le frapper encore, mais elle n'y arrive pas. Y a comme un truc qui s'est fendillé dans sa poitrine. C'est stupide. Elle finit par se relever sans rien dire, époussette son t-shirt et son jean, et sans rien dire elle fait demi-tour, direction la voiture. Il veut rester avec ces gens ? Il veut rentrer par ses propres moyens ? Et bien qu'il fasse. Qu'il conclue avec l'autre pute, qu'il bande sur elle au petit matin. Elle s'en fout de toute façon. Elle s'en fout et si son cœur fait si mal, c'est sûrement pour une autre raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 17:03

« J'voulais pas que tu partes, j'voulais que.. je.. tu m'énerves ! » Elle en perd ses mots mais ça suffit pas à effacer la lassitude de Sid, il a besoin de plus que ça. « Tu voulais quoi alors ? Parle-moi pour une fois. » Il en a marre de la voir tout balayer du revers de la main sans jamais rien expliquer, en exigeant qu'il accepte sans broncher, à toujours devoir la fermer. Il demande pas la lune, juste des explications, il veut savoir pourquoi elle pète constamment les plombs. « Ça t'regarde pas, tu comprendrais pas, c'est un truc de filles. » Il se met à rire – un truc un peu retardé, ça lui donne l'air d'un benêt. « Ouais ok, t'sais si t'as pas envie d'dire les choses c'pas la peine d'inventer des excuses de merde là. Même moi j'mens mieux qu'ça. » Il trébuche un peu sur les mots, avale une partie des syllabes, l'accent plus traînant que d'habitude.

Et puis il est sûr d'avoir compris, les messages qui lui reviennent en mémoire, l'aveu qui tourne en boucle dans sa tête. Ça peut être que ça et il s'dit qu'elle panique, qu'elle se fâche parce que c'est son émotion par défaut, celle qui prend le dessus chaque fois qu'elle est déboussolée. « Tais-toi.. » Pourtant il n'écoute pas, continuant sur sa lancée, persuadé d'avoir trouvé comment désamorcer la bombe et annuler l'explosion imminente. Y a un sourire hésitant au coin de ses lèvres, un truc un peu tordu, un peu flou. Mais quand il voit l'expression de Mads il se fane. Dans sa poitrine ça se serre, dans son bide ça fait des nœuds. Il a merdé – il le voit il le sait. « Mads ..? »

Elle s'en va.

Sans un mot sans un regard, elle tourne les talons dans le silence le plus total. Ça lui ressemble pas et il sent qu'elle a mal. Il est pas sûr de saisir pourquoi et il s'en fout, tout ce qu'il sait c'est qu'un truc s'est fissuré. « Attends. » Elle n'écoute pas, continue de s'éloigner sans même se retourner. Il se relève trop vite, la tête qui tourne et le corps qui tangue, à marcher un peu de travers quand il part derrière elle. Il continue de l'appeler mais ça n'sert à rien il n'obtient aucune réaction, alors il accélère le pas jusqu'à finir par attraper son poignet. « Eh mais attends-moi j'te dis ! » Il l'attire vers lui pour la forcer à se tourner, se penchant pour chercher son regard. « Qu'est-c'que t'as ? » Il n'attend pas vraiment de réponse, il sait combien c'est difficile de percer à travers sa carapace, combien elle se borne à ne rien dire. « Ça fait un moment qu't'es bizarre. » Depuis le baiser à vrai dire, peut-être même avant. Ils ont tout enfoui, ont fait le pacte de n'plus jamais en reparler. Pourtant il sent que ça a changé quelque chose, parfois y a des regards ou des mots qui laissent entrevoir quelque chose, y a des élans de rage qui n'ont pas lieu d'être. Il voit qu'un truc ne tourne plus rond mais il n'arrive pas à mettre le doigt dessus. « J'veux juste comprendre.. Pourquoi t'es comme ça ? » Pourquoi tu craques pour un oui ou pour un non, pourquoi tu m'exploses à la gueule, pourquoi tu fais tout ça ? Pourquoi tu t'en vas chaque fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 17:27

Tu voulais quoi alors ? Parle-moi pour une fois. Elle ne peut pas. C'est plus fort qu'elle, tout est bloqué. Comme un disque dur protégé par un mot de passe. Elle n'a pas le code, elle n'y a pas accès, même si c'est là, dans sa tête à elle. Y a rien à faire, tout est crypté. Alors elle se tait, elle lève les yeux au ciel, comme s'il était stupide et elle soupire, blasée. Elle ne sait pas quoi faire d'autre pour éviter la confrontation. — Ouais ok, t'sais si t'as pas envie d'dire les choses c'pas la peine d'inventer des excuses de merde là. Même moi j'mens mieux qu'ça. Elle fulmine. Elle le fusille du regard et le repousse en arrière. — La ferme monsieur je sais tout. Elle n'a plus envie de l'écouter, il l'énerve trop. Et ça la contrarie de voir qu'elle n'arrive pas à le berner, qu'il continue de se douter qu'il y a une arnaque quelque part. Et puis, il va trop loin, il dit la phrase de trop et il casse tout. Il brise la colère, il emporte la fureur. Et elle se retrouve seule face à ses sentiments piétinés. Et elle ne sait pas quoi en faire, ça pèse trop lourd dans sa poitrine et ça lui fait terriblement peur. Alors elle se lève et s'en va, elle refuse de l'affronter une seconde de plus. Parce qu'elle se sent trop fragile, trop fébrile. Elle a bien trop peur que sa carapace s'effrite complètement, que le masque tombe et qu'ils se retrouvent tous les deux confrontés à la réalité. Elle s'en va et c'est à son tour à lui de l'appeler, de lui courir après parce qu'il n'obtient pas de réponse. Mais cette fois, elle aurait préféré qu'il laisse tomber. Qu'il retourne avec les autres. Évidemment, comme toujours, il fait l'inverse de ce qu'elle veut. Il la rattrape, l'empoigne et l'oblige à s'arrêter, à lui faire face, alors qu'elle n'en a pas envie. Elle ne le regarde pas, elle se laisse mollement faire mais son regard taille la zone. — Qu'est-c'que t'as ? Ça fait un moment qu't'es bizarre. Elle frissonne, elle se sent piégée. Elle a l'impression d'être coincée en cellule face à un flic qui ne va pas tarder à parvenir à lui faire tout avouer. Ça la terrifie. Elle libère son poignet et croise ses bras sur sa poitrine en guise de défense, pour maintenir une certaine distance entre eux. Elle baisse la tête, nerveuse, et ses cheveux viennent tomber en cascade sur son visage, la cachant pendant un instant. — J'veux juste comprendre.. Pourquoi t'es comme ça ? Elle soupire, lasse et excédée à la fois. Elle relève la tête et passe une main dans ses cheveux pour les ramener en arrière. — J'en sais rien. Elle n'a rien de mieux à lui offrir. Elle souffle encore et se remet en marche doucement. — J'suis fatiguée et j'ai froid Sid, alors viens parce que moi j'veux rentrer au motel. Elle grimpe dans la voiture et espère qu'il suivra sans faire d'histoires. Il finit par prendre place à côté d'elle et enfin ils quittent l'endroit. Elle prend la direction de l'appartement de Sidney et la route se fait dans le silence le plus total. Un calme presque religieux plane dans la voiture. Mais l'air est étouffant, chargé de non-dits et de sentiments refoulés. Elle finit par se garer dans la rue de Sidney et coupe le contact, sans le regarder, mains toujours sur le volant elle lâche finalement, tout bas. — Voilà.. Et c'est con, mais elle voudrait qu'il l'invite à monter. Elle n'a pas envie d'être toute seule cette nuit. Elle pourrait demander, elle pourrait proposer, mais non. Elle est trop têtue, trop fière, trop effrayée aussi. Mais elle a encore plus peur qu'il ne demande pas, parce qu'il est trop fâché, parce qu'il en a marre d'elle et de ses humeurs. Alors elle ne dit rien, elle attend de voir s'il va s'en aller comme ça ou non. Et son cœur se serre et ça la fait enrager. Elle en a marre de ressentir tout ça sans comprendre pourquoi. Elle voudrait juste que ça s'arrête. Que tout cesse. Qu'on la libère de ce poids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 18:11

« J'en sais rien. » Il n'en tirera rien il le voit bien. Mais cette fois c'est pas parce qu'elle décide de le faire tourner en bourrique ou parce qu'elle fait preuve de mauvaise foi, cette fois il la blâme pas. Elle a l'air perdue – même plus que lui. Et même s'il aimerait avoir des réponses, des explications, ne serait-ce qu'une bribe pour comprendre un peu mieux ce qui la tiraille, il n'insiste pas. Ça n'sert à rien et surtout il risquerait de la braquer, réduisant tous ses efforts à néant. Alors il soupire mais il ne dit rien, baissant les yeux, sourire fatigué au coin des lèvres. « J'suis fatiguée et j'ai froid Sid, alors viens parce que moi j'veux rentrer au motel. » Elle ne l'attend pas et tourne les talons à nouveau, mais cette fois c'est pas pour le fuir. Il se fait pas prier, la suivant en silence avant de s'installer côté passager.

Personne ne parle.

L'air est lourd, chargé de tout ce qu'ils ne se disent pas, tout ce qui plane sans jamais être nommé. Il peut pas s'empêcher de lui lancer des œillades en coin, comme s'il espérait découvrir quelque chose sur ses traits ou dans ses yeux, comme s'il pouvait obtenir un indice pendant qu'elle se concentre sur la route. Il ne récolte rien d'autre qu'une vague nausée et un cœur serré, l'envie de se blottir contre elle et de n'plus bouger.

Quand elle se gare enfin il n'y a toujours eu aucun mot prononcé et ils ont les épaules voûtées, comme si le poids de ce silence était trop lourd à porter. « Voilà.. » Il l'observe, attend qu'elle ajoute quelque chose, qu'elle lui lance un mot ou un regard. Elle ne fait rien, mains bloquées sur le volant, regard fuyant. Il sait qu'elle ne dira rien de plus, alors il finit par prendre les devants. « Tu viens ? J'ai pas envie d'rester tout seul. » Il a jamais envie quand il sait qu'il pourrait être avec elle à la place. Il n'attend pas vraiment d'entendre sa réponse parce qu'il sait qu'y a peu de chances pour qu'elle refuse, même après tout ça. Alors il s'extirpe de la caisse tranquillement, se tourne en attendant qu'elle en sorte elle aussi. « Tu m'en veux ? » Il a l'air d'un môme perdu, avec sa petite voix et son regard par en-dessous, comme s'il avait peur qu'elle réponde par l'affirmative. Lui il est prêt à tout oublier, il s'en fout tant qu'il sait qu'elle est à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 18:27

Tu viens ? J'ai pas envie d'rester tout seul. Elle réprime un sourire, tente de garder son sérieux, mais son cœur échappe un soupir de soulagement. Elle ne dit rien, se contente de mettre le frein à main et de défaire sa ceinture. Elle n'a pas envie d'être toute seule elle non plus. Et y a qu'avec lui qu'elle a envie de rester lorsque la solitude pèse trop lourd. En fait, elle pourrait se contenter de lui, pour toujours. Mais elle n'a jamais été foutue de lui dire. Et elle n'est pas certaine d'être capable de lui avouer ça un jour. Elle claque la portière et fait le tour de la voiture pour le rejoindre. Elle s'arrête quand elle voit le regard qu'il lui lance, arque un sourcil, intriguée. — Tu m'en veux ? Elle prend le temps d'y réfléchir. Elle voudrait bien lui dire que non, que ce n'est rien, que tout est déjà oublié. Mais ce serait mentir. Parce qu'elle lui en veut, vraiment. Même si elle n'est plus très certaine du comment ou du pourquoi. — Oui. Ça claque un peu froidement, mais il n'y a pas vraiment d'animosité dans sa voix. Oui elle lui en veut, mais elle n'est plus en colère et elle n'a plus la force de le détester pour ce soir. Elle lui en veut mais elle veut quand même qu'il la serre dans ses bras pour essayer de tout effacer. Elle détourne les yeux et pénètre dans le bâtiment. Ils arrivent rapidement chez Sidney et Mads ne dit toujours rien. Elle est encore trop perturbée, trop blessée. Elle n'arrive pas à analyser ce qu'elle ressent, ça la bouffe un peu et surtout, ça l'épuise. Elle jette son sac dans un coin et prend ses aises. Chez Sid, c'est un peu chez elle aussi. Dos à lui, elle attrape un de ses grands t-shirts dans sa commode, comme elle fait toujours quand elle n'a pas amenée d'affaires pour dormir. Elle retire son pull et son soutien-gorge, enfile le t-shirt trois fois trop grand pour elle, puis elle enlève son jean et le balance à travers la pièce pour qu'il atterrisse négligemment sur une chaise plus loin. Mais quand elle se retourne, Sidney est bloqué, le regard rivé sur elle et elle comprend qu'il vient de se farcir le spectacle, comme un voleur. Et elle se braque, elle panique un peu, elle s'indigne presque. — Mais Sid putain, c'est quoi ton problème ? P-pourquoi tu fais ça ?! Elle n'est pas certaine de vouloir connaître la réponse, non, vraiment pas. Et y a les mots du sms qui reviennent se heurter à ses rétines et ça la rend nerveuse, plus que jamais. Elle n'arrive pas à savoir si ça lui plait de provoquer tant de désir chez lui ou si au contraire, ça lui donne envie de s'enfuir. Elle ne sait pas, alors elle recule d'un pas, un bras collé contre sa poitrine et l'autre main qu'elle passe frénétiquement dans ses cheveux, subitement gênée d'être si peu vêtue devant lui. Ça ne lui était encore jamais arrivé et elle ne sait plus quoi en penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 19:12

« Oui. » Elle lui en veut. C'est froid mais c'est pas colérique ni agressif – il sait qu'elle est sincère. C'est pas comme quand elle raconte n'importe quoi juste parce qu'elle est en colère. Et ça fait encore plus mal, ça lui noue la gorge, ça colle un poids sur son cœur qui peine déjà à battre correctement quand elle est là. Il ne répond rien parce qu'il n'y a rien à dire de toute façon, baissant la tête alors qu'il la suit à l'intérieur de l'immeuble, mains dans les poches, pas traînant. Il la laisse faire quand elle balance son sac et s'enfonce dans l'appartement, comme elle en a l'habitude. Ça fait bien longtemps que c'est chez elle ici.

Il retire ses chaussures et son sweat en soupirant, l'abandonne sur une chaise, grimace quand son estomac se met à gargouiller. Va falloir qu'il mange, peut-être que ça aidera aussi à éponger tout l'alcool qu'il a ingurgité. Et il s'demande si elle a faim elle aussi, si elle a mangé avant de venir, parce qu'au final il sait même pas quelle heure il est. Ses chaussettes traînent sur le parquet en silence, et il a beau ouvrir la bouche en arrivant dans sa chambre, aucun son n'en sort. Mads est bien là. Il la voit retirer son pull, et il est incapable de bouger. Prunelles rivées sur sa peau dorée, son dos dénudé quand elle ôte son soutien-gorge, ses cheveux en vrac qui ondulent contre ses omoplates. Et putain il donnerait tout pour pouvoir s'approcher, y glisser sa main, faire courir ses doigts contre sa peau. Sa gorge est sèche son corps est figé, c'est comme si tout se passait au ralenti pourtant ça va trop vite. Le t-shirt qu'elle pique dans sa commode pour l'enfiler, le jean qu'elle enlève à son tour. Il est complètement bloqué, les lèvres entrouvertes, son regard vitreux qui ne parvient pas à se détacher d'elle. Il pourrait passer sa vie à la regarder, putain c'qu'elle est belle.

Puis son regard croise le sien, et il voudrait que le sol s'ouvre sous ses pieds.

« Mais Sid putain, c'est quoi ton problème ? P-pourquoi tu fais ça ?! » Sa voix saturée par la panique et l'indignation, son mouvement de recul comme si elle cherchait à lui échapper. On dirait presque qu'elle a envie de se cacher, pourtant ça l'a jamais gênée de se trimballer comme ça – c'est bien ce qui lui pose problème trop souvent, c'est de la torture pour lui. Pourtant il n'a jamais fait ça, ne l'a jamais regardée se changer, n'a jamais osé. C'est pas dans ses habitudes et il voudrait blâmer l'alcool qui l'a rendu trop lent à réagir, mais la vérité c'est qu'il n'avait pas la moindre envie de bouger, complètement absorbé par le spectacle il en a oublié ce qu'il faisait. « Merde. Merde ! Je.. » Il balbutie, détourne le regard alors qu'il est déjà trop tard pour ça, reculant à son tour. « J'suis désolé merde j'ai pas fait exprès. J'voulais pas, p'tain, je, pardon. Pardon. » Il écarquille un peu les yeux, comme s'il était lui-même surpris de ce qu'il vient de faire. Il est même mortifié, visage cuisant de honte, à pas savoir quoi faire. « J'voulais juste savoir si tu voulais manger et tu t'es déshabillée et j'sais pas j'ai bugué, j'te jure j'suis désolé. » Les excuses qu'il continue de balancer sans être capable de s'arrêter, à plus savoir quoi faire ou quoi dire pour lui expliquer que c'était pas voulu. « Merde. » Il continue de reculer jusqu'à se cogner à la porte, s'excuse à elle aussi, lance un dernier regard désolé à Mads avant de faire volte-face et de quitter la pièce. C'est plus facile de battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Ven 12 Jan - 19:30

Elle s'insurge et lui, il reste bêtement planté là, il met mille ans à réagir et elle ne comprend pas ce qu'il fabrique, elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Il dit qu'elle est bizarre mais bon sang, il ne s'est pas vu lui. — Merde. Merde ! Je.. Il regarde enfin ailleurs et elle respire à nouveau. Et pourtant, elle n'est toujours pas à l'aise. Depuis le baiser ce n'est plus pareil. Y a comme une tension permanente qu'elle n'explique pas, qu'elle fait même souvent de ne pas ressentir la plupart du temps. Elle continue de creuser son déni, toujours plus loin, en espérant que ça la sauvera. C'est ridicule, c'est peine perdue. Mais elle ne sait pas quoi faire d'autre de toutes façons. — J'suis désolé merde j'ai pas fait exprès. J'voulais pas, p'tain, je, pardon. Pardon. Et elle sait qu'il est sincèrement désolé, elle le connaît, elle voit bien. Mais elle n'arrive pas à se résoudre à laisser couler. Pourtant, il a déjà vu son cul plus d'une fois. Et en culotte encore plus. Elle n'en a jamais rien eu à faire, ça l'amusait même pas mal. Mais pas ce soir. Parce que tout est différent depuis le baiser et ça la flingue. Elle a l'impression d'avoir tout gâché. Elle voudrait remonter en arrière et tout effacer, se retenir, ne pas céder. Il n'a servi à rien ce baiser, il n'a rien apporté de bon. Elle regrette tellement. Du moins, c'est ce qu'elle arrive encore à se faire croire. Elle est douée pour se mentir à soi-même Mads. Peut-être un peu trop. — J'vois pas comment tu peux ne pas faire exprès de regarder un truc plus d'une seconde ! Qu'elle grommèle, un peu fâchée ; surtout perturbée. — J'voulais juste savoir si tu voulais manger et tu t'es déshabillée et j'sais pas j'ai bugué, j'te jure j'suis désolé. Et il continue de parler, de s'excuser, de déblatérer des trucs sans queue ni tête et elle se noie un peu sous son flot de paroles. Elle a dû mal à suivre, son regard qui s'agite, qui tente de se stabiliser sans y parvenir. Et il s'échappe, heurte la porte, s'excuse même. Elle fronce les sourcils et le regarde détaler, complètement démunie. Elle entrouvre la bouche pour dire un truc, mais y a rien que de l'air qui en sort. Alors elle se ravise, referme la bouche, perplexe et reste plantée là pendant une éternité. Elle ne sait plus quoi faire. Au bout d'un moment, elle finit par se remettre en mouvement et le rejoint. Elle se pose contre un mur, croise ses jambes, comme pour se cacher. — J'ai pas faim, mais j'ai sommeil. Viens t'coucher.. Qu'elle souffle tout bas, cherchant un peu son regard, tout en l'évitant. C'est tout un art. Elle finit par pivoter et se dépêche d'aller se réfugier sous les couvertures, toutes lumières éteintes. Elle finit par l'entendre rentrer dans la chambre, et ça lui a semblé une éternité. Elle a même eu peur qu'il ne vienne pas finalement. Elle le sent se glisser sous les draps, de son côté à lui - celui qu'elle lui a imposé dès la première nuit ici. Et un long silence s'installe. Ça dure un moment, quelques minutes. Et finalement, tout doucement, elle demande : — Tu dors ? Elle se tourne et s'approche de lui, ses pieds glacés qui viennent se coller aux siens et sa tête qu'elle cale contre son torse sans lui demander son avis. Elle veut juste qu'il la serre, qu'il la rassure. — Si je n'étais pas venue te chercher... t'aurais couché avec l'autre pute ? Elle lui pince le bras. — Et mens pas. Elle ne sait pas pourquoi elle demande ça, elle a bien trop peur qu'il lui dise que oui. Elle ne supportera pas. Il le sait très bien, elle n'a jamais supporté les filles qu'il a fréquenté, aventures comme relations sérieuses. Elle s'est toujours donné du mal pour tout faire capoter. Parce qu'elle est égoïste. Parce que Sid est à elle, c'est comme ça, ça a toujours été comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Sam 13 Jan - 17:34

L'allure robotique et les tripes en vrac, c'est dans la cuisine qu'il se réfugie. Il ouvre les placards, le frigo, les referme et recommence. Il le fait au moins dix fois de suite avant d'attraper un paquet de chips, mais il n'arrive pas à en avaler une seule – sa gorge est trop nouée et il a encore la nausée. Prunelles vissées sur le sol, il s'demande s'il peut réussir à dormir là ou s'il vaut mieux attendre que Mads s'en aille. « J'ai pas faim, mais j'ai sommeil. Viens t'coucher.. » Sa voix le fait sursauter et il la dévisage une seconde comme s'il était choqué, comme s'il avait oublié qu'elle était là. La vérité c'est qu'il s'attendait à des cris ou mêmes des coups, mais en voyant que rien ne venait il s'est dit qu'elle ramassait simplement ses affaires pour se tirer.

Pourtant elle est là.

« Euh je.. » Il se racle la gorge, se frotte le crâne en la fuyant du regard. « J'arrive dans cinq minutes. » Elle fait volte-face et il se berne à garder les yeux baissés, parce qu'il sait plus vraiment où les poser.

Il laisse tomber l'idée de manger et abandonne le paquet de chips, préférant aller se terrer dans la salle de bains. Sourcils froncés quand il aperçoit son reflet, ses cernes, ses joues mal rasées, ses pommettes un peu rouges et ses yeux aussi vitreux qu'injectés. Il ressemble pas à grand-chose et il voudrait se coller des gifles, mais il se contente de se déshabiller et se hâte sous la douche. Il fait ça rapidement, pressé de se coucher et d'en finir avec cette foutue soirée. Il sort en serviette, attrape un t-shirt et un caleçon propres sur l'étendoir qui traîne dans le salon depuis déjà trois jours, s'habille rapidement.

Quand il se glisse entre les draps il pense que Mads est endormie, ferme les yeux en attendant que le sommeil le cueille lui aussi. « Tu dors ? » Ses paupières s'ouvrent à nouveau alors qu'il la sent se rapprocher, ses pieds qui viennent geler les siens, sa tête qui se pose contre son torse. Ça lui arrache un sourire et il voudrait refermer son bras autour d'elle mais il n'ose pas – pas après tout ça. Sa main qui plane en l'air quelques secondes pour finalement retomber mollement contre le matelas. « Si je n'étais pas venue te chercher... t'aurais couché avec l'autre pute ? » Elle le pince, il proteste à peine. « Et mens pas. » Il garde le silence un moment, avant de finalement hausser les épaules en fixant le plafond. « Contre le gîte et le couvert, ouais. » Il se marre doucement, devine qu'elle trouve ça moins drôle que lui. « J'en sais rien. J'veux dire elle était jolie et tout, donc p't'être. J'y ai pas trop pensé. » Il pouvait pas, il était trop occupé à lister les ressemblances entre sa silhouette et celle de Mads, puis c'est devenu Mads Mads Mads en boucle dans sa tête et rien d'autre n'avait d'importance. Il se mord la langue, passe ses écarts sous silence. « La question s'est pas posée en fait, c'pas comme si les filles s'arrachaient mon corps tu sais. » Il recommence à rire – bien sûr qu'elle sait. Elle a vu défiler ses copines, ses conquêtes. Elle sait qu'y en a pas eu tant que ça et que ça n'a jamais marché. « Pourquoi tu m'demandes ça ? » Il tourne la tête pour essayer de la regarder, un peu confus. « On s'en fout, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Dim 14 Jan - 19:59

Elle se colle à lui mais il ne réagit pas. Aucun bras qui vient l'enlacer, aucun mouvement dans sa direction. Et ça lui fait comme un coup de froid dans le cœur. Il est fâché ? Il ne l'aime plus ? Il en a marre d'elle ? Mille théories sans queue ni tête défilent en boucle dans sa tête et lui nouent les tripes. Elle tente d'ignorer tout ça et pose sa question, le malmène encore un peu pour exiger la vérité, toute la vérité, rien qu'la vérité. Sans savoir qu'elle ne l'obtiendra jamais vraiment, à mille lieues de la réalité. — Contre le gîte et le couvert, ouais. Il rit. Pas elle. Elle se froisse un peu plus, le froid qui la saisit jusque dans les os. Elle laisse ses yeux vagabonder dans l'obscurité, dépitée. Elle n'a plus envie de le serrer, plus envie qu'il l'enlace. En fait, elle ne sait plus ce qu'elle veut. — J'en sais rien. J'veux dire elle était jolie et tout, donc p't'être. J'y ai pas trop pensé. Elle n'en croit pas un mot. Et ça l'agace. Elle soupire, excédée. — Jolie ? Elle était surtout vulgaire, ouais ! Elle grommèle, sa voix qui se perd dans la nuque de son ami. Elle voudrait lui hurler dessus et elle ne comprend pas pourquoi elle n'y arrive pas. — La question s'est pas posée en fait, c'pas comme si les filles s'arrachaient mon corps tu sais. Elle sait, et ça l'arrange. Toutes celles qui sont déjà passées ont toutes été de trop. Jalousie maladive, elle n'a jamais pu les supporter, même pas les tolérer. Elle les a toutes congédiées, même si Sidney ne le sait pas forcément. — Pourquoi tu m'demandes ça ? On s'en fout, non ? Elle aurait dû se douter que sa question allait en soulever d'autres. Mais elle tient bien son rôle, reste imperturbable et continue de grogner, comme si de rien était. — C'était pour savoir à quel point t'avais mauvais goût. Et si t'étais comme tous les autres queutards. J'vois que oui... Elle ne cache pas le jugement qu'elle lui porte, la déception et le mépris évident. Pourtant, c'est bien plus que ça. Mais elle à l'habitude de mentir, de faire semblant, de dissimuler les plaies béantes et le cœur suppliant. Elle finit malgré tout par se coller un peu plus à lui, s'accrochant à son t-shirt, comme pour l'inciter à faire de même, à ne pas la laisser seule dans cette étreinte glacée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Dim 14 Jan - 21:49

« Jolie ? Elle était surtout vulgaire, ouais ! » Et c'est plus fort que lui il se met à rire dans un souffle, un truc à peine audible, à peine perceptible. Elle a l'air complètement braquée sans qu'il comprenne pourquoi, et au final c'est pas important. « Moi j'trouve pas. » Il hausse les épaules, sachant pertinemment qu'ils ne tomberont pas d'accord sur le sujet. Elle changera pas d'avis et lui non plus – même s'il est capable de faire mine de lui donner raison juste pour la faire taire. Il l'a déjà fait plus d'une fois, il le refera.

Mais surtout, il voit pas pourquoi elle s'intéresse à tout ça. Elle a jamais montré la moindre sympathie à l'égard de ses conquêtes alors il part du principe qu'elle en a rien à foutre. Qu'elle est possessive peut-être, comme un môme le serait avec son jouet préféré, celui qu'il ne veut surtout pas prêter. C'est un peu ce qu'il a l'impression d'être parfois. Un jouet.

« C'était pour savoir à quel point t'avais mauvais goût. Et si t'étais comme tous les autres queutards. J'vois que oui... » Il arque un sourcil, un peu perplexe. Elle est bien placée pour savoir qu'il est jamais entré dans cette catégorie, et que c'est pas prêt de changer. Il tente de se reculer pour chercher son regard, mais il abandonne l'idée quand il la sent se coller un peu plus contre lui. Ses doigts agrippés à son t-shirt, sa chaleur qui se diffuse dans son corps tout entier ; il veut surtout pas la quitter. « J'ai très bon goût, déjà. » Parfois il se demande si c'est vraiment le cas. Faut être sacrément con pour tomber amoureux de celle qu'on peut pas avoir, mais paraît que ça s'contrôle pas. « Pis j'suis pas un queutard. Et même si j'l'étais, qu'est-c'que ça peut faire ? » Il finit par glisser son bras autour de la taille de Mads, doucement, prudemment, comme s'il avait peur d'être blessé ou qu'elle tente de le lui arracher. Ses phalanges qui se posent contre ses côtes, qui entament de légers gestes circulaires sur le tissu alors que son étreinte se fait un peu plus ferme, mais toujours aussi délicate. « Regarde, Nash c'en est un et ça t'gêne pas. Pourquoi moi j'aurais pas l'droit ? » Malgré lui il serre un peu les dents, comme chaque fois qu'il prononce ce prénom depuis qu'ils se sont déchirés, depuis que tout est parti en fumée. Il se tend, ferme les yeux. Ça l'emmerde de penser à ça quand ils sont que tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Lun 15 Jan - 14:02

Moi j'trouve pas. Quel con, mais quel con. Elle a envie de l'étouffer avec un oreiller. Elle serre les dents pour s'empêcher de crier ou d'en rajouter une couche. Alors c'est ça son genre de filles ? Celles sans vertu qui montrent leur cul au premier venu ? Ça la désespère. Peut-être même que ça la heurte un peu. Ou peut-être qu'elle est tout simplement jalouse à en mourir. Elle ne supporte pas de le voir s'intéresser à la moindre fille, elle n'a jamais su pourquoi. Elle n'a jamais voulu savoir pourquoi. — J'ai très bon goût, déjà. Elle ne peut pas s'empêcher d'échapper un petit ricanement moqueur et méprisant. — Non, toutes tes copines étaient des grosses connes. De toute façon, aucune fille n'est assez bien pour Sidney. Même pas elle à vrai dire. Et c'est peut-être bien ça le problème finalement. — Pis j'suis pas un queutard. Et même si j'l'étais, qu'est-c'que ça peut faire ? Ça la fait chier, fin de l'histoire. Elle fait la moue, lèvres pincées et ne se détend même pas lorsqu'il se décide enfin à la toucher. Sa main qui se pose un peu trop timidement sur sa taille alors qu'elle voudrait qu'il la serre de toutes ses forces. Y a cette frustration qui gratte son cœur, un peu son estime aussi. Elle hausse les épaules à son tour, ne sachant plus quoi répondre. Elle a l'impression qu'elle vient de se tirer une balle dans le pied. — Regarde, Nash c'en est un et ça t'gêne pas. Pourquoi moi j'aurais pas l'droit ? Ça fait comme un courant d'air glacé dans sa poitrine. Nash. Nash qui croupit en prison et ça lui torture l'esprit. Il n'a rien à faire là-bas, ça la bouffe. — Fous la paix à Nash, Sidney.. Sa voix qui meurt dans un soupir contrit. — Y a qu'lui qu'est assez taré pour me supporter. Il lui manque terriblement, il a laissé comme un vide depuis son départ. Et elle pense souvent à lui, sans oser l'appeler, ni aller le voir. Elle n'est pas certaine de le supporter. — A toi aussi il te manque .. ? Qu'elle demande, sans réaliser le mal qu'elle peut lui faire. Pour une fois, c'est vraiment pas volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Lun 15 Jan - 15:38

« Non, toutes tes copines étaient des grosses connes. » Encore une fois il se met à sourire tranquillement, facilement. « Si tu l'dis. » Y a rien d'autre à dire ou faire de toute façon, il connaît déjà l'avis de Mads sur la question. Il sait qu'elle n'acceptera probablement jamais aucune de ses conquêtes, il s'y est fait depuis longtemps. Ça l'dérange pas tant que ça – il n'en a jamais aimé aucune, pas réellement. Y a eu de l'affection, des sentiments, mais ça a jamais suffi. Son cœur est prisonnier d'autres griffes.

Et quand Nash vient sur le tapis il est le seul à blâmer, il ne peut que s'en mordre les doigts. C'est d'sa faute si ça vient lui étreindre la gorge, lui nouer les tripes. « Fous la paix à Nash, Sidney.. » Il serre les dents, garde le silence parce que tout ce qui lui vient aux lèvres c'est de l'amertume. C'est plus fort que lui. Il se demande si lui aussi elle le défend, quand Nash crache son venin. Peut-être qu'elle a jamais eu besoin, peut-être qu'il l'a jamais fait. Il sait pas putain, il sait plus quoi penser. « Y a qu'lui qu'est assez taré pour me supporter. » Il se fige. La douleur est aussi soudaine qu'un uppercut dans le bide, ou une foutue balle en plein cœur. Il voudrait demander et moi ?

Et lui, quand il subit ses attaques, ses coups, ses cris ? Et lui, quand il la laisse le tuer à petit feu sans rien dire, sans jamais broncher ? Et lui, quand il reste à ses côtés coûte que coûte, même quand ça fait mal à en crever ? Et lui putain ? Il vaut rien ?

« T'es sérieuse, là ? » Murmure incrédule, la voix étranglée, une envie de hurler qu'il fait taire férocement. « À toi aussi il te manque ..? » Pourquoi elle fait ça, pourquoi elle vient toujours enfoncer le doigt dans les plaies, les agrandir jusqu'à les rendre impossible à réparer ? « Non. » Sa voix est aussi dure que son regard. Ce qui lui manque c'est la vieille époque, au temps où il n'y avait ni amertume ni rancœur, pas de non-dits pour les étouffer, sans tous ces mots durs et cette haine déversée. Ça fait longtemps que c'est fini, qu'ils se sont perdus.

Il relâche Mads, s'écarte d'elle doucement, l'éloigne avec délicatesse pour ne plus qu'ils se touchent. « J'ai pas envie d'parler d'ça. » Il se tourne sur le côté, dos à elle, coupant tout contact. C'est trop dur à encaisser – sous les vapeurs d'alcool il sent la colère et le chagrin, les plaies qui s'ouvrent une énième fois, qui recommencent à suinter. Il voudrait recommencer à boire pour colmater les brèches, mais il sait qu'il est plus en état. Tout ce qu'il peut faire c'est la fermer et attendre que ça passe. Comme toujours il prend sur lui. « Bonne nuit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Lun 15 Jan - 18:10

T'es sérieuse, là ? Elle ne comprend pas. Elle redresse la tête vers lui, par réflexe, même si elle ne voit rien dans l'obscurité. Pourquoi il s'énerve ? Ça la dépasse un peu. C'est vrai que Nash la supporte depuis toutes ces années, il ne peut pas le nier. — Ben quoi ? Qu'elle demande bêtement, sans comprendre le fond du problème. Et c'est peut-être mieux comme ça, sûrement qu'elle le prendrait mal s'il venait lui dire qu'il la « supporte » lui aussi. Et ça ne fait qu'empirer. — Non. Elle écarquille les yeux, stupéfaite. Comment ça, non ? Il la relâche brusquement et elle ne comprend plus rien. Qu'est-ce qui lui prend d'un coup ? Elle se redresse dans le lit, prenant appuie sur sa main droite et elle le regarde, sa silhouette faiblement éclairée par les lumières de la ville dehors, qui filtrent à travers les volets. — Quoi ?! Elle s'indigne. Leur ami est en prison et il s'en fout ? Ça la tue. Jamais il n'avait fait preuve d'autant d'insensibilité. Elle a l'impression d'avoir raté un épisode. — J'ai pas envie d'parler d'ça. Et il se retourne, la laissant toute seule du côté de son lit. Elle n'en revient pas. Elle ne trouve rien à dire dans un premier temps, tant elle est sidérée. — Bonne nuit. C'est de pire en pire. Il va vraiment clore la discussion comme ça ? Il va vraiment dormir de son côté et la laisser tomber ? Non, elle refuse. C'est plus fort qu'elle, elle le frappe encore. Sa main qui s'abat sur son épaule, féroce. — Bonne nuit ?! Retourne toi tout d'suite Kasabian ! Elle lui agrippe le t-shirt et le force à faire volte-face autant qu'elle peut. — Notre ami est en taule et c'est tout l'effet que ça te fait ? Qu'est-ce qui te prend merde ? C'est horrible ! Elle continue de tirer comme une furie, hors d'elle. — Et si c'est pour dormir toute seule d'mon côté, j'préfère encore rentrer chez moi ! La colère qui revient, qui se refait reine dans son royaume. Gamine capricieuse et exigeante, qui ne sait jamais ce qu'elle veut. Faut faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Lun 15 Jan - 18:52

« Ben quoi ? » Elle comprend pas. Elle comprend jamais rien à rien et ça l'tue, pourtant y a ses lèvres qui s'étirent. Un sourire aux airs de grimaces, son visage fendu d'une balafre – l'amertume aux lèvres et il soupire pour pas hurler. Ça fait tellement mal qu'il supporte plus de la toucher, la sentir collée contre lui, blottie près de son cœur. Il préférerait qu'elle en reste loin et qu'elle arrête de le réduire en charpie.

Il préfère la lâcher et lui tourner le dos, fuir pour pas risquer d'imploser. Mais forcément, Mads revient à la charge. Elle lui laisse jamais une seconde de répit et il est même pas surpris quand elle cogne son épaule. Heureusement qu'elle est pas si forte que ça, sinon il accumulerait les ecchymoses jusqu'à en créer des galaxies sur sa peau. « Bonne nuit ?! Retourne-toi tout d'suite Kasabian ! » Elle agrippe son t-shirt et il lutte pour lui échapper, grognant, refusant catégoriquement d'obéir cette fois. « Lâche-moi Mads. » Elle tire encore et encore, sa rage palpable dans chacun de ses gestes, chacune de ses intonations. Ça vibre dans l'air et ça le contamine, éveille cette colère sourde qu'il passe toujours sous silence. « Notre ami est en taule et c'est tout l'effet que ça te fait ? Qu'est-ce qui te prend merde ? C'est horrible ! » Il sait, il a pas besoin qu'elle vienne le lui dire. Il est pas insensible, juste fatigué. Bien sûr qu'il déteste savoir Nash derrière les barreaux – il se sent coupable parce qu'il a pas été foutu de l'aider, parce qu'il est arrivé trop tard. Elle ne fait que remuer le couteau dans la plaie, encore encore encore. « Lâche-moi j'te dis. » Sa voix gronde comme l'orage ça lui ressemble pas, il perd pied, il le sent. « Et si c'est pour dormir toute seule d'mon côté, j'préfère encore rentrer chez moi ! » C'est trop. Il est lassé de ses exigences et ses caprices, blessé de tous les mots qu'elle est capable de balancer sans jamais en réaliser les conséquences. Ce soir il n'a plus envie de tout laisser passer. « ARRÊTE. » Sa voix qui résonne trop fort entre les murs de la chambre et soudain il se retourne pour la repousser, la forcer à le lâcher. Mais elle n'a pas le temps de réagir que déjà il se lève, debout près du lit, hors de sa portée.

Il veut plus qu'elle le touche si c'est pour continuer à l'écraser.

« J'ai dit que j'voulais pas en parler. » Il n'a pas envie de s'expliquer, ni même de s'excuser. « J'suis fatigué et tu m'files mal au crâne alors que j'ai même pas encore la gueule de bois. Arrête. » Il soupire, se pince l'arête du nez, ajoute en articulant de manière exagérée : « S'il te plaît. » Ça fait tâche au milieu du reste, ses yeux qui lancent des éclairs et sa voix qui vibre comme le tonnerre. Il arrive plus à retenir sa colère ou à la camoufler, il a trop mal pour continuer à encaisser. « On oublie cette conversation et on se couche, ok ? J'veux juste dormir. » Pourtant il reste planté là, son regard qui la fuit parce qu'il a trop peur de ce qu'elle pourrait y lire – la fureur, la douleur, la rancœur. Il sait qu'il regrettera sûrement cet écart dès demain, mais il est trop épuisé pour y penser. Il aurait mieux fait de la fermer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Lun 15 Jan - 19:04

ARRÊTE. C'est crié si brutalement qu'elle se fige. Elle ne se souvient pas de l'avoir déjà entendu employer ce ton là. Il se retourne, la repousse férocement et elle se sent plus heurtée que jamais. Son coeur qui se serre, ça fait tout un paquet de nœuds dans sa poitrine et elle se sent terriblement petite tout à coup. Presque fragile. Il se lève, sort du lit et lui fait face, il la toise de toute sa hauteur et ça ne fait qu'accentuer cette sensation terrible. Sa gorge qui se noue et elle sent les émotions monter en flèche, incontrôlables. — J'ai dit que j'voulais pas en parler. J'suis fatigué et tu m'files mal au crâne alors que j'ai même pas encore la gueule de bois. Arrête. Et ses mots sont pires encore. Bang bang, droit dans le cœur. Et elle ne comprend pas ce qu'elle a bien pu faire ou dire pour mériter ce traitement. Ses yeux se baissent et y a comme un truc qui pèse trop lourd dans sa poitrine. Elle n'ose même plus le regarder, penaude. — S'il te plaît. Elle la sent, la colère. Ça alourdis l'air autour d'eux et ça vient nécroser chacune de ses cellules. Comme une infection fulgurante ; elle est condamnée. Elle se perd dans des théories fumeuses, elle essaye de comprendre ce revirement, mais elle n'y arrive pas. Il lui en veut, elle a bien saisi, mais elle ne sait pas pourquoi. Et elle n'ose pas demander. En fait, elle n'ose même plus parler. Les mots restent coincés dans sa gorge et ça fait un mal de chien. Ses doigts qui se raccrochent nerveusement aux draps vides. — On oublie cette conversation et on se couche, ok ? J'veux juste dormir. Et c'est tout ? Il lui hurle dessus comme ça, il la traite comme une sous-merde et on en parle plus ? Non. Non, elle refuse. Toujours sans le regarder, elle finit par murmurer, après d'interminables secondes de silence. — J'te déteste... Et sans plus attendre, elle se lève et rallume la lumière, elle récupère ses vêtements à la hâte et fonce au salon pour se changer, bien décidée à partir d'ici sans demander son reste, le cœur au bord des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring

avatar

garde à vous

ϟ POSTS-ENVOYES : 1457
ϟ DEFIS RELEVES : 2
ϟ POINTS : 42
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : balaclava (av) + élo (aes)
ϟ AVATAR : micky ayoub
ϟ SIGNE PARTICULIER : la fatigue dans l'fond des yeux, une allure de faux voyou, pieds qui traînent et épaules voûtées, crâne rasé et sourire cassé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis opé
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Lun 15 Jan - 19:25

Elle ne réagit pas. Le silence est si pesant qu'il sent ses épaules s'affaisser, l'impression qu'il va finir ratatiné. Il s'attend à des cris ou des coups, des effusions de rage comme elle sait si bien les faire. Pourtant rien ne vient, et c'est pire que tout. Il voit son visage se décomposer, ses yeux se baisser – il comprend qu'il l'a blessée. Mais il ne trouve rien à dire, planté comme un con à la regarder, à attendre un mot ou un geste, n'importe quoi pourvu qu'il puisse s'y raccrocher.

« J'te déteste... »
Ça le heurte en plein cœur.

Sa gorge se noue et son estomac se tord alors qu'elle se lève, rallume la lumière. « Mads je.. » Les mots restent coincés dans sa trachée alors qu'elle ramasse ses affaires et le dépasse sans un bruit, sans qu'il soit capable de la rattraper. Il reste figé un moment, à deux doigts de s'écrouler dans le lit en espérant se réveiller une fois que la tempête sera passée, quand tout sera terminé.

Il peut pas se résoudre à la laisser filer. Un « Merde » murmuré entre ses dents serrées et déjà il la rejoint au salon, le pas mal assuré, la tête qui tourne un peu. « J'voulais pas te crier dessus. » Pourtant il l'a fait. Il avait même envie de continuer, de tout lui cracher, mais il lui a suffi de voir la peine dans ses yeux pour tout couper net. « Écoute, j'ai trop bu et j'suis fatigué, j'ai juste envie de décuver tranquillement. » La voix un peu éraillée, il cherche son regard, croise ses bras puis les décroise sans savoir quoi en faire, jusqu'à les laisser retomber mollement contre ses flancs. « Reste. » Ça sonne comme une supplique ou un aveu, ses yeux qui trahissent ce qu'il se retient de dire, ce qui se devine pourtant entre chaque mot qu'il prononce. « S'te plaît Mads, j'veux pas dormir sans toi. » Il hésite quelques secondes puis finit par s'approcher d'elle, un bras flottant dans l'air pour finalement s'enrouler autour de sa taille, l'attirant vers lui. Ses prunelles dans les siennes, qui quémandent sans un mot. Et c'est plus fort que lui il se penche vers elle, son souffle qui se heurte contre ses lèvres, quelques centimètres à peine entre eux. Il voudrait l'embrasser. Il pourrait. Pourtant sa raison est plus forte que ses envies, et ses mâchoires se contractent douloureusement quand il finit par déposer un baiser sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4424-notes-pour-trop-tard-sid http://thenotebook.forumactif.org/t4460-full-sentimental-sid http://thenotebook.forumactif.org/t1107-sidney-kasabian http://thenotebook.forumactif.org/t1106-sidney-kasabian-formspring

avatar

Petit carlin agressif

ϟ POSTS-ENVOYES : 796
ϟ DEFIS RELEVES : 2/3
ϟ POINTS : 27
ϟ PSEUDO : gtk/miserunt (mathie)
ϟ CREDITS : blue comet & tumblr
ϟ AVATAR : mimi elashiry
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: dispo.
+ contacts:

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   Lun 15 Jan - 19:40

Elle s'est rhabillée en un éclair, vraiment décidée à s'en aller. Elle est déjà en train de ramasser son sac lorsque la voix de Sidney raisonne derrière elle et la coupe dans son élan. — J'voulais pas te crier dessus. Pourtant, il l'a fait. Il l'a fait et ça lui reste en travers de la gorge. Elle n'arrive pas à expliquer pourquoi, mais ça ne passe pas. Elle le fusille du regard, mauvaise, et continue de se taire. Elle récupère ses clés de voiture dans son sac et s'élance en direction de la porte, toujours décidée. Elle ne veut pas céder. — Écoute, j'ai trop bu et j'suis fatigué, j'ai juste envie de décuver tranquillement. Elle ricane, nerveuse, fâchée. — Oh mais t'en fais pas, j'te laisse tranquille. Elle a déjà la main sur la poignée de la porte quand il demande enfin. — Reste. Elle se fige, elle n'y comprend plus rien. Sourcils froncés, nez retroussé. Qu'est-ce qu'il veut bon sang ? Elle n'arrive plus à savoir si sa place est bien à ses côtés ce soir. Sa mère lui disait toujours que passé minuit rien de bon n'arrivait jamais. Elle aurait peut-être dû l'écouter plus attentivement, se montrer plus sage et raisonnable. Ça lui aurait évité de se retrouver dans une telle situation. Elle baisse les yeux, resserre sa poigne, elle tente de se convaincre de quitter cet appartement maudis, mais il surenchérit. — S'te plaît Mads, j'veux pas dormir sans toi. Elle voudrait broyer cette foutue poignée, et Sidney avec. — C'est pas l'impression que tu m'as donnée y a deux minutes. Quand il l'a repoussée, quand il s'est détourné d'elle. C'est la première fois qu'il faisait ça, elle ne s'y attendait pas. Elle n'était pas prête pour encaisser ce rejet. Elle ne le sera jamais. Elle a trop besoin de lui. Elle l'entend qui s'approche et elle est incapable de se décider à s'en aller. Alors, elle attend. Son bras qui encercle sa taille et aussitôt c'est son cœur qui démarre. Badam, badam, rythme effréné. Il l'attire contre lui et elle pivote lentement pour lui faire face, relâchant avec la porte sans opposer la moindre résistance. Il se penche vers elle et elle croit mourir sur place. Y a ses lèvres, tellement proches des siennes qu'elle peut sentir son souffle mourir sur son visage. Leurs regards qui s'accrochent un instant et elle se sent tellement perdue. Les souvenirs du baiser qu'elle lui a volé lui reviennent en mémoire et une partie d'elle hurle pour pouvoir retrouver cette tendresse. Mais elle demeure figée. Pétrifiée. Pourtant, elle ne se sauve pas. Mais les lèvres de Sidney finissent par atterrir sur son front et elle ferme les yeux. Mélange de soulagement et de frustration. S'il avait voulu l'embrasser, il l'aurait fait, c'était le moment. Mais rien. Et elle se sent stupide. Elle baisse la tête et le repousse doucement, elle se sent toute meurtrie à l'intérieur. — T'es trop nul... C'est juste un murmure, à peine audible. Fallait que ça sorte. — J'peux pas rester. Et elle s'en va. Sans un regard, sans un au revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1038-paupieres-closes http://thenotebook.forumactif.org/t2969-le-referencement#66603 http://thenotebook.forumactif.org/t1049-mads-levy http://thenotebook.forumactif.org/t1050-mads-levy-formspring
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: j't'aime pas. (madney)   

Revenir en haut Aller en bas
 

j't'aime pas. (madney)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» que j'aime la Grèce!
» Mon mari en aime une autre!
» André Santini n'aime pas les natifs du signe Poisson.
» Mes tendres bouclelines...JE VOUS AIME !
» Le nouveau préfet n'aime pas le mot "basse".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version quatorze-



NASH CALDWELL
© miserunt
profilmp
SEVEN POPESCU
© miserunt
profilmp
RHOAN STORM
© miserunt
profilmp
FELIX HART
© miserunt
profilmp

OTTO HARD
© miserunt
profilmp
PEADAR BRANNIGAN
© miserunt
profilmp

ANCA POPESCU
© miserunt
profilmp
DAIRE MEALOID
© miserunt
profilmp
TRIXIA MOORE
© miserunt
profilmp
EOIN TAGGART
© miserunt
profilmp