Partagez | .
 

 lockout (barmih)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rest In Prison
▹ posts envoyés : 1787
▹ points : 13
▹ pseudo : fitotime
▹ crédits : bb elo (avatar) tumblr (gifs) beerus (code signa) soad, white stripes (textes)
▹ avatar : rami malek
▹ signe particulier : des yeux de magicarpe
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: open bar
+ contacts:

MessageSujet: lockout (barmih)   Jeu 4 Jan - 8:56

Il y a de meilleures façons de passer à la nouvelle année, c’est sûr. Avec les Kids par exemple, comme d’habitude, dans le loft, boire quelques bières, finir complètement ivres tels les irlandais qu’ils sont, et faire le décompte ensemble en se prenant dans les bras. Cette année, ce n’était pas le cas bien sûr. Cette année Sam avait prétexté devoir travailler à la supérette, comme si Radjit voulait profiter du nouvel an pour faire du chiffre d’affaire, et qu’il craignait, de toute façon, une tentative d’effraction pendant la nuit. Tout était faux bien sûr, mais tant pis. Le tout était d’échapper aux Kids et d’échapper, par la même occasion aux questions. Il s’était donc retrouvé seul, dans un bar qui servait de la bière pas chère, plus ou moins bonne, pas irlandaise.

Alors t’en es là ? Boire seul un soir de réveillon ? Sam l’ignora. Il prit une nouvelle gorgée. T’es ridicule, c’est toi qui te cache comme un putain de chat effrayé. Il l’ignora encore, avec toute la patience dont il disposait. Tu peux pas m’ignorer, j’suis dans ta tête crétin. S’énervait l’autre. Mais le fait est que Sam ne répondait pas, et qu’il sentait bien que ça l’énervait. Il sentait bien qu’il n’appréciait pas. Et crépitait sous sa peau une colère qui n’était pas la sienne, qui était celle de l’autre. Alors, quand un type le bouscula, sans faire exprès, et que Sam se renversa dessus la reste de sa bière, il ne fallut qu’une seconde avant que le poing de l’égyptien ne s’écrase sur le visage surpris du jeune type, qui n’avait pas plus de la vingtaine.

S’en suivit une bastonnade, courte mais intense, et l’état d’ébriété, plus avancé que prévu de Sam ne lui permit pas de ressortir indemne. Sa tête avec heurté le comptoir et il pissait le sang de l’arcade, Le barman, peu impressionné par ce genre d’attitude un 31 au soir, se contenta de les séparer, et Sam disparu dans la foule avant même qu’on puisse passer aux excuses. D’un pas chancelant il cherchait les toilettes, il ouvrit une porte, la claqua derrière lui : ce n’était pas les toilettes. Il bug.

Il soupira, une main contre son arcade pour stopper la pseudo hémorragie et fit quelques pas dans ce qui semblait être la réserve. Y avait une fille, de dos, accroupie, en train d’essayer d’attraper quelque chose, une bouteille sans doute. Il fronça les sourcils. Il l’avait reconnu. Barbra ? Demanda-t-il en penchant la tête sur le côté. Quand elle se retourna, ça confirma ses dires. C’était Barbra. Sam inspira profondément. Longtemps qu’il ne l’avait pas croisé, longtemps qu’il n’avait pas croisé les Bos de toute façon. La guerre interne des Kids primait sur leur petites querelles entre groupes. Sam n’avait plus le temps de détester par principe un autre groupe : il détestait déjà le sien. Le dernier souvenir qu’il avait avec Barbra, il évitait la plupart du temps d’y penser. Voilà pourquoi il fit volte-face tout de suite pour foncer vers la porte : plutôt mourir que de passer le nouvel an avec elle. Il allait changer de bar, tout de suite. Il avait envie d’être seul. Seul ? tu l’es jamais. Soupir.

Sa main ne trouva pas la poignet. Tout simplement parce que la poignée était sur le sol. En claquant la porte, il l’avait manifestement pétée. Bordel. Il abattit son poing sur le bois, mais la musique électro qui faisait trembler les basses étouffait ses appels. Putain ! Ragea-t-il sans trop savoir si c’était en anglais ou en arabe. Il se retourna vers Barbra, avec un regard lourd de reproches. La porte est cassée, bravo. COmme si c’était de sa faute à elle. Appelle l’un de tes admirateurs, qu’ils viennent nous sortir de là. Ordonna-t-il, sachant d’avance qu’il n’aurait pas la patience d’attendre ici. LE décompte était pour dans quinze minutes et Barbra ne sortait jamais seule, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t442-requin-tigre-samih http://thenotebook.forumactif.org/t6013-samih-leo-arthur-knox http://thenotebook.forumactif.org/t461-samih-scully http://thenotebook.forumactif.org/t769-samih-scully-formspring

avatar
Barbie Cœur de Pétasse
▹ posts envoyés : 618
▹ points : 14
▹ pseudo : bangkok.
▹ crédits : kawaiinekoj ; LittleJuice ; old money ; afanen.
▹ avatar : Sahara Ray.
▹ signe particulier : Les tatouages qui marquent sa peau, l'air superficiel pour mieux berner ses proies.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: lockout (barmih)   Jeu 4 Jan - 22:47

Elle avait jamais connu de réveillon aussi triste, Barbra. Elle est pas avec les Bos qui sont tous occupés à droite et à gauche alors elle est seule, parce que forcément, tout le monde  a déjà des plans et que de toute façon, les autres, elle a pas tellement envie de passer le cap de la nouvelle année avec eux. Le problème, c'est que barbie a jamais vraiment supporté la solitude, parce que ça l'oblige à réfléchir, à se poser trop de questions qu'elle préfère ignorer. Alors la gamine a erré, dans sa robe noire à paillettes trop festive à son goût, avant de s'arrêter dans un bar qui semblait être bondé. Elle allait forcément trouver quelqu'un avec qui passer la soirée ici, pas vrai ? Elle entre, munie de son plus grand sourire, prête à faire tourner quelques têtes pour éviter une solitude trop pesante.
Et il y a les heures qui passent, Barbra qui est bien rapidement entourée et qui se sent pourtant toujours aussi seule. Elle continue à sourire, à flirter, promet même un baiser à minuit sans en avoir réellement envie. Elle a besoin d'alcool, de plus d'alcool que ça, et apparemment, son compagnon de la soirée est trop radin pour lui offrir quoi que ce soit – ça l'offusque, quand même, un baiser de sa part vaut bien une caisse de bouteilles de vodka. Hors de question pour elle de dépenser les quelques dollars qu'elle a en poche, alors elle part vadrouiller, consciente qu'elle a pas vraiment le droit de fouiller comme ça – mais elle s'en fout, barbie sait bien qu'il lui suffira de battre des cils pour se tirer d'un éventuel faux pas. Elle trouve la réserve après quelques minutes à heurter des corps trop lourds et elle se gêne pas pour fouiller dans des cartons au fond de la salle. Elle entend pas qu'on arrive, dans son dos ; c'est seulement une fois qu'une voix familière vient lui chatouiller les oreilles qu'elle comprend qu'elle est plus seule. La blonde se retourne d'un coup sec, s'attendant à tout sauf à tomber sur Samih. Elle dit rien, se doute qu'il va partir, lui aussi, sauf que non, parce que le destin a décidé d'empirer sa soirée en le bloquant avec lui. « Tu t'fous de moi ? C'est toi qui a fermé la porte en dernier. » qu'elle répond face à son ton accusateur. Elle, elle était totalement innocente dans cette histoire, pour une fois, alors inutile de l'accuser. Elle se braque face au ton agressif de Sam, croise les bras sur sa poitrine dans un mouvement de défense automatique – pourtant, il peut pas savoir qu'elle est seule, alors il sait pas qu'il appuie où ça fait mal en lui demandant d'appeler quelqu'un. « Déjà, t'as pas d'ordre à me donner. Puis, de toute façon, il y a personne à appeler. » Façon détournée de dire qu'elle seule, parce qu'elle assume pas, encore moins devant le leader des Kids. « Et toi, tu peux pas appeler un des trucs qui te sert de potes ? » Il devait pas être seul, lui, et même si ça l'enchantait pas tellement de devoir affronter les autres Kids, elle avait pas tellement le choix. Elle fait quelques pas et remarque seulement le visage de Samih. Elle fronce les sourcils ; il y a une part d'elle même qui devrait probablement se réjouir de savoir que le leader du groupe adverse au sien était blessé, mais cette part d'elle était silencieuse. Après tout, elle avait rien contre lui réellement, d'autant plus qu'il l'avait aidé la dernière fois qu'ils s'étaient vus alors.. « Il est arrivé quoi à ton visage ? T'es encore pire que d'habitude. » On dirait pas, mais elle dit pas ça méchamment, Barbra. La preuve, elle cherche déjà dans son sac quelque chose qui pourrait l'aider à soigner ses blessures, tout en lui balançant un « Assis-toi. » en désignant du menton une caisse. Visiblement, ils risquaient d'être coincés ensemble un minimum, alors autant qu'elle l'aide - étrangement, elle est pas vraiment d'humeur à faire la guerre à un kids, encore moins à ce kids là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rest In Prison
▹ posts envoyés : 1787
▹ points : 13
▹ pseudo : fitotime
▹ crédits : bb elo (avatar) tumblr (gifs) beerus (code signa) soad, white stripes (textes)
▹ avatar : rami malek
▹ signe particulier : des yeux de magicarpe
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: open bar
+ contacts:

MessageSujet: Re: lockout (barmih)   Mar 9 Jan - 17:10

Parfaite symétrie, ironie du sort ou destins croisés, quoi qu'il en soit, cette scène avait un goût de déjà-vu. Et ça n'échappa pas à Sam, quelques secondes à peine après avoir sorti sa vacherie honteusement fausse. Ils se parlaient mal parce que c'était comme ça, sans trop chercher pourquoi. Ils ne s'aimaient pas par principe. Aujourd'hui, Sam serait incapable de décrire ce qui reprochait à Barbra individuellement. Et quand elle avoua, à demi-mot, être seule ici, il y eut un silence de quelques secondes, Sam leva son regard de carpe jusqu'à elle sans trop savoir quoi répondre, redoutant la question qui suivrait : Et toi, tu peux pas appeler un des trucs qui te sert de potes ? Sam avala sa salive. Il avoua la seconde d'après : Je suis venu seul. Presque seul. Triste constat qu'il ne s'embêtait même pas à emballer dans un joli paquet cadeau. Fêter le nouvel an seul, ça n'a rien de facile. Devoir l'avouer face à l'une de vos ennemies, ça l'est encore moins. Mais puisqu'ils étaient tous les deux dans le même cas, c'était peut-être un peu moins triste. Peut-être. Ils se regardèrent un moment, le temps pour la blonde de s'apercevoir de l'état déplorable dans lequel se trouvait Sam, ensanglanté, plein de bière et l'âme cabossée. Elle voyait dans le fond de ses yeux les blessures invisibles ? Non, non. Y a que moi qui voit ça. Tant mieux. Sam respira profondément. Ça va devenir une habitude… Marmonna-t-il plus pour lui même que pour elle, pas trop certain d'avoir envie qu'elle ait entendu d'un côté. La dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés seuls tous les deux, c'était pendant la fête nationale, seuls encore, abandonnés, triste, en pleine panique. Le reste, Sam préférait le taire, il l'avait planqué dans un coin de son cerveau sans jamais y repenser. L'aspect déjà vu lui retournait un petit peu l'estomac. Il est arrivé quoi à ton visage ? T'es encore pire que d'habitude. Le sourire cynique qu'il lui offrit n'avait rien de courtois, il ne prit pas la peine de répondre et se retourna vers la porte pour tenter une nouvelle approche : il tapait dessus. Assis-toi. Il donna un coup de pied dans la porte désespérément close et répondit en grimaçant : Noon, faut qu'on sorte d'ici. insista-t-il, il abandonna après deux essais sa technique pour ouvrir la porte et regarda autour de lui d'un air éméché ce qui pourrait lui servir à sortir de se piège. Il n'en avait pas la moindre idée. Barbra réitéra sa demande, il la considéra longuement, consentit à s'asseoir sur la caisse, simplement parce qu'elle tenait dans ses mains un mouchoir pour épongé le sang qui tâchait sa veste. Il se laissa tomber lourdement devant elle, il avait un peu trop bu, faut qu'on se le dise, et la regarda par en-dessous, appuyé contre le mur. C'est à ton tour de jouer les infirmières. Fit-il remarquer. Encore une référence à votre baiser d'il y a 10 ans, bravo l'ami, t'as peur qu'elle ait oublié ou t'as envie qu'elle se souvienne ? Question réthorique qui ne nécessitait pas de réponse, enfin, Sam n'avait pas envie d'y penser, il avait bu trop de bière comme ça. Au moins on a évolué d'puis l'autre fois. Non, du tout. Au moins on pouvait facilement se rendre compte que la situation dégénérait depuis des mois maintenant. Quand barbra commença à essuyer le sang qui lui coulait de l'arcade il grimaça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t442-requin-tigre-samih http://thenotebook.forumactif.org/t6013-samih-leo-arthur-knox http://thenotebook.forumactif.org/t461-samih-scully http://thenotebook.forumactif.org/t769-samih-scully-formspring

avatar
Barbie Cœur de Pétasse
▹ posts envoyés : 618
▹ points : 14
▹ pseudo : bangkok.
▹ crédits : kawaiinekoj ; LittleJuice ; old money ; afanen.
▹ avatar : Sahara Ray.
▹ signe particulier : Les tatouages qui marquent sa peau, l'air superficiel pour mieux berner ses proies.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: lockout (barmih)   Ven 12 Jan - 0:12

Samih est seul, lui aussi. Plutôt bizarre de se dire qu'ils se retrouvent tous les deux dans cette situation, alors même qu'ils sont censés se détester à cause des clans dans lesquels ils sont ; clans visiblement absents. Alors elle dit rien, Barbra, elle enfonce pas le couteau dans la plaie concernant sa solitude, parce qu'il pourrait en faire autant finalement. Puis il y a Samih qui marmonne un truc, elle a pas tellement compris de quoi il s'agissait, et elle oublie vite quand elle voit l'état de son visage. C'est bizarre, elle a aucune raison de se montrer hostile avec lui, pas après leur dernière entrevue, mais c'est plus fort qu'elle. Elle est souvent sur la défensive, Barbie, à croire qu'elle s'imagine que la terre entière lui en veut et cherche à lui nuire. Pourtant, elle a pas tellement de raison d'être hostile avec Samih. La dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés ensemble, ça s'était pas mal passé, c'était même plutôt l'inverse, ça avait été différent des rencontres qu'elle a habituellement avec les membres des Kids et, quelque part, ça lui avait plu. Alors, elle cherche à l'aider, ce qui lui semblait être la moindre des choses après que lui l'ait fait la dernière fois, sans rien attendre en retour. Elle soupire quand le brun refuse et veut essayer de partir, sauf que la blonde se doute bien que ça marchera pas ; la porte était coincée deux minutes plus tôt, alors elle le restera probablement jusqu'à ce que quelqu'un n'ouvre de l'extérieur. Elle attend et finalement, il abdique, et elle s'empare de mouchoirs pour essayer de frotter le sang qu'il a sur le visage. Il y a un léger sourire qui étire ses lèvres quand il évoque leur dernière entrevue. « Ouais, j'sais pas à qui la tenue d'infirmière va le mieux. Faudrait que t'en essayes une, pour voir. » Si, un an plus tôt, on lui avait dit qu'elle se retrouverait le soir du réveillon dans la cave d'un bar avec un membre des kids, a essayé de blaguer avec lui, elle n'y aurait probablement pas cru – et elle aurait encore moins cru l'embrasser. Puis, Barbra hausse les sourcils ; elle a pas tellement l'impression d'avoir évolué que ça. Quand elle repense à son année, elle a plutôt l'impression d'avoir stagné, de toujours rester au même stade. Au moins, elle a pas vraiment empiré son cas, ce qui relève du miracle. La blonde frotte doucement le sang sur le visage de Samih. Elle essaye d'être délicate, de pas lui faire mal, même si l'alcool qu'elle a déjà un peu consommé l'aide pas à se concentrer. « Samih, on passe tous les deux le réveillon seuls. J'sais pas ce que c'est comme évolution, mais ça me paraît pas terrible. » D'autant plus qu'il devait rester à peine 6 ou 7 minutes avant le passage à la nouvelle année, alors c'était définitif, ils commenceraient l'année ensemble – et Barbra se surprend à penser que c'est pas si terrible que ça, au final. Elle termine de frotter le sang sur son visage. « Hm.. J'crois que c'est bon. Faudra que tu désinfectes ça après, quand même. » Elle jette les mouchoirs plein de sang dans la caisse à côté et finalement, son regard se reporte sur Samih, un sourire amusé aux lèvres. « En tout cas, cette fois, on aura une excuse pour s'embrasser. » qu'elle dit, sans la moindre gêne. C'est lui qui avait évoqué l'autre fois – fallait pas s'étonner que la gamine aille sur ce terrain là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rest In Prison
▹ posts envoyés : 1787
▹ points : 13
▹ pseudo : fitotime
▹ crédits : bb elo (avatar) tumblr (gifs) beerus (code signa) soad, white stripes (textes)
▹ avatar : rami malek
▹ signe particulier : des yeux de magicarpe
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: open bar
+ contacts:

MessageSujet: Re: lockout (barmih)   Mar 23 Jan - 16:15

Derrière les artifices, derrière cette guerre, derrière leurs rivalités imposées et enfin, derrière tout ce qui les oppose d'un premier coup d'œil, Samih et Barbra n'étaient pas si mal assortis. Et ils s'en rendaient compte, sans vraiment vouloir se l'avouer. Comme si c'était honteux. Et pourtant, après quelques vacheries envoyées comme des fléchettes, la tension redescendait irrémédiablement, et il ne restait plus qu'une sorte d'empathie, qu'une tendresse, et quelques regards par en-dessous. Ouais, j'sais pas à qui la tenue d'infirmière va le mieux. Faudrait que t'en essayes une, pour voir. Sam étira un sourire timide sur son visage tuméfié, qui parti ensuite dans un pouffement de rire incontrôlable. Ça faisait mal aux côtes, (il s'était pris des coups dans les côtes). Non, j'crois que personne n'a envie de voir ça. Lui en infirmière. Malgré ses idées troubles, il n'y avait aucune chance qu'il pense un jour que c'était une bonne idée. Nouveau silence, pas si lourd que ça, pendant que Barbra nettoyait avec délicatesse son visage. Sam, qui fixait le sol, se risqua à une œillade rapide pendant qu'elle était concentrée sur son arcade sanguinolente. Il détourna les yeux avant qu'elle ne puisse s'en apercevoir.

Samih, on passe tous les deux le réveillon seuls. J'sais pas ce que c'est comme évolution, mais ça me paraît pas terrible. Triste constat en définitive. Sam n'était pas en train de le nier. Il repensait à tout ça, tout ce qui l'avait mené dans ce bar, ce soir là. Pourquoi les Kids partaient en sucette. Il avait l'impression bizarre d'avoir été enfermé avec 5 autres personnes dans un clan, un club, qu'il n'avait rien demandé, et qu'il en était de même pour Barbra. Chacun prisonnier de sa propre solitude, chacun essayant tant bien que mal d'échapper à l'isolement, d'un côté et de l'autre d'une ligne rouge. Pourquoi t'es pas avec Jimmy ou… tous les autres ? Demanda timidement Sam, autant qu'elle parle d'elle, il n'avait pas la moindre envie de parler de lui. Cependant, elle réussit à s'en sortir grâce à une pirouette, les soins étaient finis ! Sam se redressa un peu sur la caisse qui lui servait de chaise et toucha par réflexe son front douloureux, grimaçant au passage.

En tout cas, cette fois, on aura une excuse pour s'embrasser. Sam tressailli presque en entendant cette phrase, ce mot. Puceau, on devrait te rétrograder au rang de puceau, non, vraiment, tu me fais un peu de peine. Beaucoup en fait. Il se demanda intérieurement de se taire, parce que ce n'était pas très gentil, déjà, et ensuite, parce que ses grands yeux, ses immenses yeux s'étaient perdus dans ceux de Barbra. Y avait quoi à répondre à ça en fait ? Sam n’était pas engageant, il n’était pas attirant, il ne savait pas du tout comment s’y prendre avec les filles. Tout le contraire de Barbra, en somme. Et pourtant, et alors que ce n’était même pas encore minuit, Sam n’hésita qu’une seconde. Une seule. Il approcha son visage, se ravisa, et puis l’approcha à nouveau jusqu’à ce que ses lèvres ne rencontrent celle de Barbra. Toujours assit sur sa caisse, toujours barbra à genoux devant lui, sans bouger, sans même la toucher, il l’embrassait doucement, simplement pour voir. Voir ce que ça ferait, voir si c’était comme la dernière fois. Peut-être parce qu’elle en avait parlé, peut-être parce qu’il en avait envie. Sans doute parce qu’il était bourré. Ce sale petit secret qu’ils partageaient désormais, ce baiser à nouveau échangé, comme si c’était devenu un genre de rituel. Pas besoin d’excuse, juste d’envie. Sam en avait envie. Il prolongea le baiser d’une seconde, de deux, puis de trois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t442-requin-tigre-samih http://thenotebook.forumactif.org/t6013-samih-leo-arthur-knox http://thenotebook.forumactif.org/t461-samih-scully http://thenotebook.forumactif.org/t769-samih-scully-formspring

avatar
Barbie Cœur de Pétasse
▹ posts envoyés : 618
▹ points : 14
▹ pseudo : bangkok.
▹ crédits : kawaiinekoj ; LittleJuice ; old money ; afanen.
▹ avatar : Sahara Ray.
▹ signe particulier : Les tatouages qui marquent sa peau, l'air superficiel pour mieux berner ses proies.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: lockout (barmih)   Mer 24 Jan - 22:43

Elle évite la question de justesse, Barbra, et ça l'arrange, parce qu'elle tenait pas vraiment à y répondre. En fait, elle avait pas tellement envie de parler d'elle – ce qui est étrange, elle est quand même son sujet de conversation favori. Mais elle sait pas vraiment si c'est le fait de commencer la nouvelle année loin des autres qui lui fait ça, ou si c'est le coup de fil de sa mère datant de deux semaines plus tôt, mais elle voudrait plutôt qu'on la divertisse, qu'on lui change les idées. Et Samih était peut-être ce dont elle avait besoin pour ça, au moins ce soir, au moins pendant un instant. Elle le sait, Barbra, ce qu'elle provoque en évoquant leur baiser, elle le sait et c'est ce qu'elle cherche, de toute façon. Quitte à être enfermé avec quelqu'un, autant faire bon usage du temps passé. Puis il y a une partie d'elle, curieuse, depuis la dernière fois. Depuis qu'ils se sont embrassés. Parce qu'elle était sure qu'elle était censée détester ça, Barbie, parce que c'est le leader des kids, qu'elle est censé le détester aussi. Mais c'est pas tellement le cas, et ça la chamboule un peu trop. Alors avec de la chance, peut-être que lorsqu'ils s'embrasseront, ça sera vraiment dégueulasse, et que tout redeviendra normal.
Puis il y a Samih qui s'approche, ses lèvres qui rencontrent les siennes. Et merde, c'est pas dégueulasse. Il y a ses yeux qui se ferment, sa main qui glisse sur la nuque de Sam. Et Barbra, qui se rend compte qu'elle aime un peu trop ça, plus qu'elle le devrait en tout cas. Elle prolonge le baiser, un peu, et de toute façon, elle mettra ça sur le compte de l'alcool. Puis elle sursaute et s'écarte légèrement en entendant les détonations des feux d'artifice, la foule qui hurle. Une nouvelle année qui commence, qu'elle commence contre les lèvres d'un homme censé être ennemi – le mot clé étant censé. « Bonne année, Sam. » Et elle est sincère, Barbra, elle se redresse et se penche vers une des caisses qu'elle fouillait quand il l'a interrompu. Victorieuse, elle se retourne vers Sam, lui tend la bouteille qu'elle a trouvé en guise de bonne foi, un sourire aux lèvres – pas les faux, ceux qu'elle distribue à n'importe qui, mais plutôt un vrai, quelque chose de sincère qu'elle donne pas souvent. Elle dit rien de plus parce qu'elle sait pas quoi dire, pas quoi faire. De toute façon, l'alcool va couler à flot, là haut, ce qui veut dire que quelqu'un va pas tarder à venir par ici chercher d'autres bouteilles – et c'est peut-être pas plus mal, parce qu'elle est pas vraiment sûr d'être capable d'être raisonnable bien longtemps, la gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

☽ ☾

MessageSujet: Re: lockout (barmih)   

Revenir en haut Aller en bas
 

lockout (barmih)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SE DIVERTIR :: version quinze-
// accueil, invités, bottin.
// animation, stalkage, rps.
// métiers, liens, parrainage.
// bazzart, tumblr, faceclaim.