Partagez
 

 cirrhoses en bouquet (mito)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mihail Popescu
1 jour j'auré du poil au menton
▹ posts envoyés : 2533
▹ points : 16
▹ pseudo : Kenny
▹ crédits : miserunt (av) ; marion (aes) ; anaphore (sign)
▹ avatar : John Tuite
▹ signe particulier : L'air de se faire chier, gros frileux, des lunettes de soleil sur le nez, du vernis à ongles au majeur, une odeur de beuh et/ou de sauge qui plane autour de lui + une sale tendance à justifier ses défauts par l'astrologie (il est lion ascendant taureau, lune en bélier, et ça en dit long n'est-ce pas (non)).
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: full house
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptyMar 12 Déc - 23:37

Comme tous les samedis, il est passé de l'odeur chlorée de la piscine à celle de transpiration, de parfums mêlés et de verres d'alcool renversés d'une salle bondée, des voix qui résonnent contre le carrelage turquoise aux basses qui vibrent jusque dans son plexus solaire et aux cris de guerre d'un concert. Comme tous les samedis, c'est ce qui l'a fait tenir toute la journée. Enfin souvent il se contente du set d'un DJ médiocre dans une boîte quelconque ou même encore moins que ça, pourvu qu'il y ait de la musique trop forte et des coups de coudes dans les côtes de la part de ceux qui dansent à en oublier tout le reste. Ce soir y avait les Stellarr 505 qui jouaient et c'est que du bonus. Celle qui l'hypnotise vraiment c'est leur chanteuse avec ses cheveux en bataille, ses smoky eyes brouillés et le désespoir avec lequel elle s'arrache les cordes vocales. C'est peut-être banal, c'est peut-être parce qu'il y connaît rien en musique mais il s'en fout, il n'a d'yeux que pour elle sur scène. Il a jamais osé lui parler. Vu l'état dans lequel il est maintenant, il a sûrement eu raison de s'abstenir. Comme tous les samedis soirs/dimanches matins, Mihail est complètement déchiré. Faut dire qu'il a commencé la soirée avec son père à la maison en revenant du travail, quelques shots de vodka cul sec comme un homme avant d'aller de se préparer comme une gonzesse — les mots de son père qui ne supporte pas de voir Mihail passer une minute de trop dans la salle de bain.

Y avait un autre groupe après les Stellarr mais il a pas vraiment vu la fin du concert passer. Il a pas tout saisi quand on s'est mis à le bousculer pour l'entraîner vers la sortie, un énième verre toujours à la main. Toujours un peu plus pour se sentir vivant. Toujours un peu trop quand il finit à moitié mort dans le caniveau. Souvent sa mémoire se fait la malle et après ça il fait un bond dans le temps, se retrouve dans son lit à se demander comment il a réussi à rentrer. Parfois il découvre que c'est grâce à Jesse ou Rez ou même Taggart, parfois le mystère demeure. Ce soir la téléportation jusqu'à son lit dont il rêve ne vient pas. Il prie pourtant, enfin il en donne presque l'impression. Il est à genoux sur le trottoir dans la rue quasi déserte derrière la salle de concert, les mains à plat sur le bitume. Il a cru qu'il allait gerber mais ça non plus c'est pas venu. Il se laisse retomber assis contre le mur du bâtiment, le menton levé vers le ciel pour mieux respirer, et ses yeux se posent sur un visage qu'il reconnaît. Il l'a vu marteler sa batterie pas plus tard que tout à l'heure, en même temps. Il a jamais osé parler à Hellebore mais il a plus ou moins eu une conversation avec le batteur des Stellarr. Il lui faisait moins peur, il sait pas trop pourquoi. Tito dit jamais rien et il a pas franchement l'air sympa non plus. C'est peut-être parce que Mihail a souvent entendu dire que les batteurs sont idiots. Il y croyait pas jusqu'à ce que son frère en devienne un, là il a bien été obligé d'admettre qu'il y a du vrai dans le préjugé. Il espérait que celui des Stellarr 505 était un idiot du genre gentil mais il s'est trompé. Ils se sont envoyés chier mutuellement sur internet et Mihail croit bien qu'il a perdu la joute mais personne n'a besoin de le savoir. Même pas Tito. Y a pas de raison qu'il le reconnaisse, lui. Mihail doute qu'il ait pris le temps d'aller voir son profil et de mémoriser sa gueule. En misant là-dessus, il incline légèrement la tête en guise de salut. « Tu t'es perdu ? Y a pas une after VIP pour les superstars comme toi ? » Y a clairement trop d'ironie dans sa voix mais il pense avoir réussi à laisser l'hostilité au placard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4506-no-one-dances-quite-like-my-brothers-mihail#116785 http://thenotebook.forumactif.org/t5038-des-enfants-qui-se-tirent-a-l-horizon#129784 http://thenotebook.forumactif.org/t4547-mihail-popescu#118199 http://thenotebook.forumactif.org/t5018-instagram-mihail-popescu#129069

Tito Ochoa
belle
▹ posts envoyés : 1788
▹ points : 24
▹ pseudo : Camille
▹ crédits : Hoodwink ; aes marion ♥
▹ avatar : Reese Kink
▹ signe particulier : les deux bras tatoués, passe sa vie à battre le rythme d'une mélodie qui n'existe que dans sa tête et légère tendance à péter des câbles (très légère)
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptyVen 15 Déc - 23:17

Il est jamais déchiré avant un concert, Tito. C’est toujours après. Avant, il exulte, il tient pas en place, le mec il sautillerait presque comme un gamin si y’avait pas Alice et Rhoan pour le canaliser, les baguettes qui frappent sur tout c’qu’il trouve, même leurs têtes. Aïe, Tito, putain arrête t’es con. Il s’en fout, il aime bien le bruit que fait le crâne de Rhoan quand il tape dessus. Le pire, c’est toujours les dix minutes avant, celles où il a les pupilles trop dilatées, le cœur qui bat à mille à l’heure et les baguettes qui suivent le rythme sur les murs des coulisses merdiques des bars où ils jouent. Y’a pas vraiment de backstage, mais c’est cool quand même, puis on lui a dit à Tito que les backstage c’était juste pour se faire des putes, alors ça l’intéresse pas trop. Ça le fait chier parce qu’ils commencent toujours en retard, paraît que c’est un truc de rockstar, et qu’on a pas l’droit d’arriver à l’heure. Lui il préférait les clubs de salsa, où fallait être pile à l’heure sinon on s’faisait gifler par le patron. C’est beau, une gifle d’un patron de club de salsa. Mais les gringos ils ont jamais le sens du drame. Il est toujours insupportable, les dix minutes avant, à trépigner et battre du pied, à jamais faire silence, même quand on lui gueule SILENCE, il capte pas qu’c’est pas d’sa bouche, dont on cause, mais d’ses mains qui s’agitent toujours au-dessus d’tambours imaginaires. C’est dans sa caboche que c’est insupportable, en vérité, takatakatakata padum-padum-bang, toujours le même enchaînement, les bruits d’la mort de ses parents, c’est c’qu’il joue, à chaque fois, des variantes de c’jour-là, takatakatakata – caisse claire, padum padum – grosse caisse, bang – coup d’cymbale qui vrille les tympans. Il pourrait jouer pendant des heures, même quand y’a des cloques qui commencent à s’former sur ses doigts, le sang et la sueur qui s’mélangent. Y’a toujours les insultes qui fusent quand il doit arrêter, quand faut laisser les suivants avoir leur moment de gloire, quand y’a plus rien à exploser sur scène et qu’y’a plus qu’à faire des doigts d’honneur à leur public trop chaud, camé jusqu’à la moelle, les meufs qui gueulent comme des truies pour qu’ils reviennent. Il aime bien ça, Tito, même s’il capte pas trop, c’pas le problème, c’est juste qu’il aime encore plus jouer, voir Rhoan qui s’déchaîne et Alice qui crache ses tripes, les sourires trop grands qui lui fendent la gueule quand leurs regards se croisent en plein milieu d’un morceau, et les moments où y’a plus rien d’autre dans l’univers, juste eux trois sous les projecteurs brûlants, et leur musique qui résonne dans tout son corps, les moments où il s’entend plus, les moments où c’est silence dans son cerveau.

Après. Après, il fait la gueule, Tito, alors on lui tend verre après verre et il boit verre après verre, puis y’a le joint qui passe dans leur petit cercle, toujours une meuf trop conne pour leur ramener d’la bonne. Parfois y’a le sourire qui revient sur sa gueule, il s’laisse emporter par la musique et la danse vient remplacer la musique, parfois mais pas ce soir, parce que c’est d’la merde c’qu’ils jouent les suivants, et il a envie de monter sur scène pour défoncer des gueules, sauf qu’y’a une poufiasse qui le colle. Il a envie d’lui arracher la langue parce qu’elle arrête pas de parler, en hurlant pour passer au-dessus de la musique, et il capte rien même quand Rhoan lui balance on est samedi suis-la elle a crédit illimité, elle profite ce soir car demain ils vont lui couper la CB. Il veut pas la suivre, lui, il veut Alice. Alice, Alice, il se sent prêt, là, trop hype, il va tout lui dire, il va être super explicite, pour qu’elle puisse pas faire genre qu’elle a pas compris, il va lui baratiner un truc du style qu’il aimerait devenir la chaise sur laquelle il s’assoit, ou moins que ça, un moins que rien, juste une pierre sur son chemin. Ouais. OUAIS. Elle est où, Alice ? Il la trouve pas, il a trop chaud, besoin d’air, il s’retourne mais la pouf de tantôt lui fait signe alors il fuit par la porte de service. Y’a un p’tit mec assis par terre contre le mur, mais il a pas d’fric pour les mendiants, il le mate avec une moue pas très engageante. En fait, il a peut-être envie d’gerber. Ouais. Au lieu de répondre il vomit dans l’caniveau. « Puta madre. » Il s’essuie la bouche avec sa manche, ses yeux noirs qui s’reposent sur le gars. Il se souvient déjà plus. Si les autres ont fini de jouer, si y’avait une after party ou pas, s’il a vu Alice, pas de notion du temps, que dalle, il tient pas droit alors il s’laisse tomber sur le trottoir à côté d’lui. « Y’a que des perras aux after partys et elles étaient même pas baisables. Genre t’es plus baisable qu’elles avec ton vernis là. » Il le toise longuement, grimace. « Ou p’t’être pas. T’es un garçon ? » Il est plus sûr, tout à coup, il est tout gringalet et il a du vernis, le gringo, il s’dit que c’est peut-être une de ces meufs aux cheveux courts là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4456-straight-for-disaster-tito#113543 http://thenotebook.forumactif.org/t5046-brain-damage http://thenotebook.forumactif.org/t4516-tito-ochoa

Mihail Popescu
1 jour j'auré du poil au menton
▹ posts envoyés : 2533
▹ points : 16
▹ pseudo : Kenny
▹ crédits : miserunt (av) ; marion (aes) ; anaphore (sign)
▹ avatar : John Tuite
▹ signe particulier : L'air de se faire chier, gros frileux, des lunettes de soleil sur le nez, du vernis à ongles au majeur, une odeur de beuh et/ou de sauge qui plane autour de lui + une sale tendance à justifier ses défauts par l'astrologie (il est lion ascendant taureau, lune en bélier, et ça en dit long n'est-ce pas (non)).
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: full house
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptyLun 18 Déc - 18:55

Il entend le batteur jurer en espagnol et il hésite entre grogner de dégoût ou se marrer parce qu'il vient de réaliser ce qu'était le son qu'il a entendu juste avant ça. Pendant que Mihail attendait que ça vienne, l'autre rendait son dîner — et son alcool ou peut-être juste son alcool parce que les stars ça mange pas s'il se trompe pas. Il va pas aller vérifier non plus, quoique ça réglerait son problème parce qu'il se sent toujours mal et il est pas certain de vouloir tout garder à l'intérieur, mais Mihail est un vrai Popescu, il encaisse trop pour son propre bien. Il se frappe le plexus du poing pour libérer un rot et se redresse un peu contre son pan de mur. « Euh... Ouais OK. J'suis flatté. » Il doit pas pécho beaucoup s'il approche les meufs qui lui plaisent en leur disant qu'elles sont baisables. Quoique, sûrement que si, les musicos ça pécho parce qu'il y a toujours une groupie qui n'attend que ça, même pour un petit groupe comme les Stellarr. Y a qu'à le voir lui, il sait pas s'il dirait non à Alice, du moins s'il osait lui adresser le moindre mot.

Il voit pas en quoi il ressemble à une fille là alors il hausse un sourcil et lâche un rire dédaigneux. En plus il aurait une voix vachement grave pour une meuf, non ? Non, c'est vrai, pas forcément, faut voir celles qui l'allument des fois dans les rues craignos genre hey honey, take a walk on the wild side, mais il sait pas si elles comptent comme des meufs ou pas. En tout cas s'il suffit d'un peu de vernis sur les ongles pour semer le doute dans l'esprit de Tito, ça règle sa question sur l'intelligence des batteurs. Pourtant son vernis est noir ce soir, généralement on se contente de le traiter d'emo-goth-adorateur-de-Satan dans ces cas-là. Finalement il hausse les épaules, même pas envie de se faire chier à répondre à sa question, et soulève son cul du sol pour vider sa poche arrière et en étaler le contenu entre ses jambes. « Et toi t'es une fille ou un cabrrrón ? » il demande en exagérant l'accent et en insistant bien trop sur l'expression espagnole. Il garde les yeux sur le trottoir et ses trésors de pacotille mais il a son sourire de petit con sur la gueule, les dents pressées sur sa lèvre inférieure, qui lui donne l'air un peu trop content de lui. L'instinct de survie a tendance à se faire la malle à cette heure-ci. Il dégage les quelques pièces de monnaie coincées dans son paquet de feuilles et les laisse rouler à côté, plus intéressé par son collage. Il finit par daigner jeter un regard par en-dessous à Tito, la langue entre les dents en humectant une première feuille qu'il colle ensuite consciencieusement sur une autre. « Tu fumes Dom Juan ? » Il a encore un stock de beuh pas possible grâce à Jesse alors il est plutôt disposé à partager, même avec cet abruti. « Mais... Pfff. J'suis sûr qu'y avait des meufs baisables et qu't'as juste pas les yeux en face des trous. Invite moi la prochaine fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4506-no-one-dances-quite-like-my-brothers-mihail#116785 http://thenotebook.forumactif.org/t5038-des-enfants-qui-se-tirent-a-l-horizon#129784 http://thenotebook.forumactif.org/t4547-mihail-popescu#118199 http://thenotebook.forumactif.org/t5018-instagram-mihail-popescu#129069

Tito Ochoa
belle
▹ posts envoyés : 1788
▹ points : 24
▹ pseudo : Camille
▹ crédits : Hoodwink ; aes marion ♥
▹ avatar : Reese Kink
▹ signe particulier : les deux bras tatoués, passe sa vie à battre le rythme d'une mélodie qui n'existe que dans sa tête et légère tendance à péter des câbles (très légère)
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptySam 6 Jan - 13:31

Il penche sa tête en arrière, bloquée contre le mur, les yeux plantés dans le ciel comme si ça pouvait le faire se sentir mieux. Gerber l’a pas trop aidé, en fait, il a toujours l’impression que le sol tourne, même assis par terre, et que son crâne est aussi lourd qu’une enclume. Il voit pas très net, un peu trop double, mais y’a quand même ses doigts qui chopent le col du garçon, pas très violemment, son corps est trop un poids pour qu’il arrive à être vif, il tire juste un peu sur le tissu pour attirer son attention, laisse retomber sa main sur sa cuisse. Son abuela l’aurait sûrement giflé, à sa place. « Tu sonnes comme un p’tit raciste, gringo, mais tu roules bien les r alors j’vais pas t’niquer ta race. » C’est surtout parce qu’il est mort bourré et qu’il a pas le courage de bouger, les jambes de coton et toute force qui le quitte, les muscles trop détendus, il pourrait s’endormir là, c’pas un trottoir inconfortable qui lui fait peur, à Tito. Y’a son regard qui se pose sur les pièce devant le gamin parce qu’elles brillent sous la lueur du réverbère, putain de pie voleuse, faut croire que c’est dans son sang, d’être attiré par tout c’qui est clinquant, comme mamá. Son cerveau tente toujours de déterminer si c’est un mec ou une meuf, pesant le pour et le contre tout en oubliant l’argument précédent dès qu’il pense au suivant quand il lui demande s’il fume, et ça lui file presque un haut-le-cœur. Ou alors c’est l’alcool qui est pas encore passé. Il finit par se décider pour garçon, parce qu’elle est définitivement trop plate pour une fille. C’pas comme Alice. Mais les danseuses classiques sont plates comme des planches à repasser, aussi, est-ce que c’est une danseuse classique aux cheveux courts ? Ouais. Non, l’option garçon est bien plus logique, puis il en a marre de réfléchir. « J’crois que si j’fume encore j’me relève plus jamais. » Il sait pas trop c’qui le pousse à être raisonnable, comme ça, mais il pourra toujours sniffer la fumée après, c’est bien suffisant vu son état.

Ses paupières se ferment toutes seules, un peu de noir pour voir si ça tourne quand même. Quelle merde, ça tangue comme s’il était sur une barque au milieu d’une mer en furie. Il rouvre les yeux, le crâne toujours appuyé contre la façade, et l’autre qui se remet à parler. Ça le fait ricaner doucement. Ou peut-être pas doucement, il s’entend pas très bien, et il suppose que le rire chelou qui vient de retentir, c’est le sien. Faut dire qu’il a pas l’habitude de l’entendre, son rire, il se marre que quand il est saoul ou défoncé, de préférence les deux en même temps, du coup il est jamais très lucide pour capter c’que c’est ce bruit étrange qui s’échappe de sa bouche. « T’as raison, y’avait Alice. » Et y’a le plat de sa main qui frappe le sol à côté de lui, essaye de retrouver un rythme sur lequel se caler, pour faire taire les conneries qui assaillent ses neurones, et puis ses ongles prennent le relai. Ça fait mal, à force de taper, mais il s’en fout, c’est mieux que d’penser à Alice qui est pas là. Il l’aurait vue, il lui aurait tout avoué, c’est certain. Ou peut-être pas tant que ça. Mais qu’est-ce que ça change, au fond. Il l’a pas vue. « C’pas moi qui invite les gens, toute façon. Si c’était moi, y’aurait personne parce que j’inviterais personne parce que j’aime pas les gens, tu vois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4456-straight-for-disaster-tito#113543 http://thenotebook.forumactif.org/t5046-brain-damage http://thenotebook.forumactif.org/t4516-tito-ochoa

Mihail Popescu
1 jour j'auré du poil au menton
▹ posts envoyés : 2533
▹ points : 16
▹ pseudo : Kenny
▹ crédits : miserunt (av) ; marion (aes) ; anaphore (sign)
▹ avatar : John Tuite
▹ signe particulier : L'air de se faire chier, gros frileux, des lunettes de soleil sur le nez, du vernis à ongles au majeur, une odeur de beuh et/ou de sauge qui plane autour de lui + une sale tendance à justifier ses défauts par l'astrologie (il est lion ascendant taureau, lune en bélier, et ça en dit long n'est-ce pas (non)).
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: full house
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptyLun 22 Jan - 14:05

P'tit raciste. C'est mérité en même temps. Il lui adresse un petit haussement de sourcils faussement suffisant. « L'espagnol c'est ma deuxième langue, eh. » C'est vrai, il en a fait à l'école quoi, et il parle mieux l'espagnol que le roumain. Tito n'a pas tort pour ce qui est du danger de la fumette. Il y a des chances pour que ça terrasse Mihail aussi mais il aime bien aller trop loin. Il hausse une épaule, tant pis pour toi, et allume son joint. Enfin il doit s'y reprendre à deux fois parce que la première fois il manque de foutre le feu à son écharpe qui fait barrage, mais passons. Le son du prénom d'Alice envoie une petite décharge électrique de ses oreilles à son ventre sans passer par son cerveau. Alors Tito la trouve belle aussi ? C'est la concurrence ? Merde, il a une putain de longueur d'avance étant donné qu'il lui parle et sûrement tous les jours en plus. « T'es trop con, tu devrais inviter qu'Alice alors, duh, » il déclare solennellement entre deux toussotements. Il y va souvent trop fort sur la première latte quand il a bu. Enfin quand il a vraiment trop bu c'est le contraire, donc là ça va encore, CQFD.

« Ça se voit. » Il prend son temps, aspire une nouvelle bouffée de fumée avant de continuer, la tête penchée sur son épaule comme s'il était prêt à faire une petit sieste. « Que t'aimes pas les gens. Ceciii explique celaaa. » Oui oui. Ça explique pourquoi il dit rien derrière sa batterie et pourquoi il est aussi désagréable quand on lui adresse la parole, même par écrans interposés. Mais il doit pas savoir à quoi Mihail fait référence. Il faut pas qu'il sache. Il a pas envie de se battre. Il est pas en état. A priori l'autre non plus mais on sait jamais. « J'aime pas les gens non plus mais j'suis un peu amoureux d'Alice, uh-huh. Toi aussi. » C'est peut-être une question mais il arrive pas à y mettre le ton.

Sous l'odeur verte de la fumée, il a l'impression de sentir des relents de vomi. Le batteur a le bide pourri ou alors c'est lui qui est hypersensible aux odeurs tout à coup, quoiqu'il en soit ça lui retourne l'estomac. Il remonte son écharpe sur son nez et laisse pendouiller son joint au bout de sa main, le bras posé mollement sur ses genoux. « J'suis bourré putain. » No shit Sherlock. Il sait pas d'où ça vient, ce besoin impérieux de déclarer qu'on est bourré quand tout le monde est parfaitement au courant. Il jette un regard vide à son joint. Il a tiré trois lattes mais il a eu sa dose, une de plus et il va imiter son voisin. Déjà là ce serait beau qu'il ne s'endorme pas. « J'suppose que t'as pas moyen d'me ramener chez moi ou d'm'héberger quelque part ? » Où est Eoin quand on a besoin de lui ? Sûrement en train de taguer des bites quelque part en faisant croire que c'est politique. Il a froid. Il dormirait sur n'importe quel canapé. Il dormirait sur n'importe quel parquet ou dans n'importe quelle baignoire du moment qu'il y a du chauffage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4506-no-one-dances-quite-like-my-brothers-mihail#116785 http://thenotebook.forumactif.org/t5038-des-enfants-qui-se-tirent-a-l-horizon#129784 http://thenotebook.forumactif.org/t4547-mihail-popescu#118199 http://thenotebook.forumactif.org/t5018-instagram-mihail-popescu#129069

Tito Ochoa
belle
▹ posts envoyés : 1788
▹ points : 24
▹ pseudo : Camille
▹ crédits : Hoodwink ; aes marion ♥
▹ avatar : Reese Kink
▹ signe particulier : les deux bras tatoués, passe sa vie à battre le rythme d'une mélodie qui n'existe que dans sa tête et légère tendance à péter des câbles (très légère)
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptyLun 5 Fév - 22:15

Il pensait pas qu’il pourrait se sentir encore plus déchiré, mais y’a l’odeur âcre de la fumée qui lui titille les narines et il inspire malgré lui, par réflexe, et il a l’impression que ça fait remonter tout ce qu’il a bu et fumé ce soir. La modération, c’est pas vraiment son fort, même si ça fait un p’tit bout de temps qu’il a arrêté les drogues dures, maintenant. Y’a ses yeux qui se ferment et probablement que si l’autre se la fermait un peu, il s’endormirait sur place, la tête calée contre le mur rugueux, à peine conscient de la morsure du froid. C’est pas qu’il a l’habitude, gosse élevé sur les plages baignées de soleil de Porto Rico. C’est juste qu’il est trop bourré pour s’en rendre compte. Mais l’autre se tait pas, alors ça le tient éveillé, il lutte contre ses paupières pour les rouvrir, écoute d’une oreille peu attentive alors que ses ongles s’acharnent à tapoter les pavés. Il est pas con, le mec, il devrait inviter qu’Alice, ouais, sauf qu’Alice, elle voit que dalle et il a pas le cœur de lui foutre son cœur entre les mains. Elle en a déjà trop vu, elle en a déjà trop bavé, il peut pas trop espérer que ça la tente de sortir avec un type aux sautes d’humeur légèrement violentes. Le soupir qui lui échappe est plus ou moins dépité, amoureux d’Alice. S’il était dans un état moins déplorable, il l’aurait envoyé chier, voir tabasser pour avoir tapé juste. Là, il a pas la force. « Ouais. Mais j’crois qu’elle me considère comme un hermano ou j’sais pas quoi. Tu d'vrais tenter ta chance, j'pense que tu lui plairais avec ta gueule d'ange défoncé. » C’est toujours cette impression qu’il a, quand elle se pointe chez lui à pas d’heure, qu’il lui fait à bouffer et la laisse dormir dans son lit sans la toucher. La confiance presque aveugle entre eux deux, des gestes déplacées pour rigoler comme si ça lui faisait rien du tout, ça le ronge, tout ça, ça le tue à petit feu, les pupilles qui restent trop longtemps accrochées sur elle, l’angoisse qui tambourine dans sa cage thoracique dès qu’elle a une crise, il sait pas pourquoi elle capte pas. Enfin, si, il sait, parce que sur son visage, c’est toujours le même air blasé.

Y’a le garçon qui lui demande s’il peut le traîner jusqu’à chez lui ou l’héberger pour la nuit, et il tourne doucement la tête vers lui, le regard qui glisse sur lui de bas en haut. « J’sais pas où tu crèches. Et t’es pas trop mon genre de meufs. » Pourquoi il veut bouger, sérieux ? Il est bien, lui, effondré sur le trottoir, il pourrait dormir là, rien à foutre de finir congelé. Puis il a qu’à rentrer tout seul ou appeler sa maman s’il veut se barrer tant que ça. « J’habite pas loin mais faut qu’tu m’aides à me relever », il marmonne, sans trop savoir pourquoi il est prêt à faire des concessions pour le p’tit raciste androgyne. Une chose est sûre, c’est que s’il le soutient pas un minimum, y’a pas moyen qu’il se remette debout avant d’avoir décuvé.


Dernière édition par Tito Ochoa le Mer 7 Fév - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4456-straight-for-disaster-tito#113543 http://thenotebook.forumactif.org/t5046-brain-damage http://thenotebook.forumactif.org/t4516-tito-ochoa

Mihail Popescu
1 jour j'auré du poil au menton
▹ posts envoyés : 2533
▹ points : 16
▹ pseudo : Kenny
▹ crédits : miserunt (av) ; marion (aes) ; anaphore (sign)
▹ avatar : John Tuite
▹ signe particulier : L'air de se faire chier, gros frileux, des lunettes de soleil sur le nez, du vernis à ongles au majeur, une odeur de beuh et/ou de sauge qui plane autour de lui + une sale tendance à justifier ses défauts par l'astrologie (il est lion ascendant taureau, lune en bélier, et ça en dit long n'est-ce pas (non)).
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: full house
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptyMer 7 Fév - 14:56

« Aouch. T'es dans la bro zone. » Il dit ça gravement, enfin il croit, dans les faits il a surtout l'air con à remuer la tête, eh ouais, la bro zone mec, comme s'il venait d'inventer un concept révolutionnaire. Pour ce qui est de tenter sa chance avec Alice, il se contente d'un ricanement. Il est encore lucide là-dessus, il sait qu'il oserait pas aligner deux mots s'il la rencontrait. Il ferait sûrement pas le coq pour l'impressionner, généralement c'est pas son genre, mais bon l'alcool a de drôles d'effets parfois. Enfin le plus probable c'est qu'il maquillera sa timidité sous des airs je-m'en-foutistes et ça les fait pas toutes craquer. Un petit haussement d'épaules défaitiste et il écrase son mégot sur le trottoir. Dommage, c'est gâché, et il hésite à le coller dans sa poche pour en récupérer l'or vert plus tard, mais le tabac froid ça parfume beaucoup trop les poches. Et puis il pense au gros paquet de beuh qu'il a encore, planqué chez lui, un précieux cadeau de Jesse. Il est pas à quelques miettes près finalement. C'est sûrement en pensant comme ça que les pauvres restent pauvres mais là tout de suite il en a rien à carrer. Il a froid et il veut se poser quelque part mais il a pas envie de rentrer. Il sait pas quelle heure il est, il sait pas ce que font ses frères et sœurs et surtout son père, il a pas envie de le croiser de mauvaise humeur alors qu'il rentre un peu trop défoncé et un peu trop apprêté, arrête de faire le minet t'es mon fils pas un pédé, parce que les deux sont forcément incompatibles. Le fait que Tito s'obstine à le prendre pour une fille le conforte dans sa réticence. Il comprend toujours pas ce qu'il lui trouve de féminin mais si son père est d'accord avec lui il va passer un sale quart d'heure et il est pas en état de mesurer sa riposte. Il voudrait tellement n'avoir de comptes à rendre à personne.

Il lui fait un peu penser à Taggart aussi avec son « J’sais pas où tu crèches. » Mihail lui lance un regard plein de consternation. La suite logique quand tu demandes à quelqu'un de te ramener chez toi, c'est que tu lui dis où c'est, tu le guides, il voit pas en quoi c'est pas évident. Ça l'épate qu'on lui fasse deux fois le coup en seulement quelques mois parce qu'il avait déjà trouvé ça improbable la première fois, mais bon il suppose que Tito a l'excuse de l'alcool au moins. D'ailleurs il serait pas monté en bagnole avec lui, ni en vélo, ni rien, parce qu'il est même pas sûr qu'il tienne debout, mais il aurait pu lui indiquer le conducteur désigné pour ramener son groupe à bon port. Ils ont même pas ce luxe apparemment. C'est vrai que c'est pas encore des stars, les Stellarr, faut pas croire ce qu'on lit sur l'étiquette.

Mihail secoue la tête, s'étire et se relève en s'aidant du sol puis du mur. Relever l'autre va pas être de la tarte. Il laisse quelques secondes à son oreille interne pour arrêter de tanguer autant et il s'approche de lui, une main tendue. « Va pour chez toi alors. Cool. » Ça veut dire merci mais il dit pas merci à n'importe qui. « J'te filerai de l'herbe en échange, s'tu veux. » Il perd un peu l'équilibre quand Tito tire sur son bras mais ils finissent tous les deux en position verticale, c'est un bon début. Il attend que Tito se mette en route pour suivre. « Mais hey, j'suis un mec, hein. T'avais compris ? » Il faisait peut-être semblant de le prendre pour une meuf pour le faire rager mais Mihail a un sérieux doute. « Alors j'espère bien que j'suis pas ton genre. » Menteur, ça a réussi à le vexer un peu quand même, il s'est fait beau ce soir merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4506-no-one-dances-quite-like-my-brothers-mihail#116785 http://thenotebook.forumactif.org/t5038-des-enfants-qui-se-tirent-a-l-horizon#129784 http://thenotebook.forumactif.org/t4547-mihail-popescu#118199 http://thenotebook.forumactif.org/t5018-instagram-mihail-popescu#129069

Tito Ochoa
belle
▹ posts envoyés : 1788
▹ points : 24
▹ pseudo : Camille
▹ crédits : Hoodwink ; aes marion ♥
▹ avatar : Reese Kink
▹ signe particulier : les deux bras tatoués, passe sa vie à battre le rythme d'une mélodie qui n'existe que dans sa tête et légère tendance à péter des câbles (très légère)
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptySam 3 Mar - 19:55

La bro zone, ouais, il lui collerait bien une claque à l’arrière de la tête pour avoir remué le couteau dans la plaie s’il avait pas l’impression qu’ses bras étaient si lourds que ça. Il aime pas les Américains et leurs expressions à la con, et leur air sérieux alors qu’ils font que raconter des conneries. Tito sait qu’il est con, lui, contrairement à d’autres qui s’pensent super intelligents quand ils vont voter Trump parce qu’il promet un mur, en balançant aux gamins comme lui qu’ce sont que des profiteurs du système, ces gamins qui ont toujours roulé sur l’or, vous savez. Si y’en a un qui profite du système, ce serait pas Trump, plutôt ? Make America great again, est-ce qu’elle a été great un jour, leur belle Amérique ? Peut-être du temps où y’avait qu’des animaux sur le continent. Il aime pas réfléchir à tout ça, Tito, il sait juste qu’il lui arracherait sa touffe d’orang-outan du crâne si un jour il le rencontrait. « Ta gueule », il se contente de répondre, pour l’offense, et surtout parce qu’il veut plus parler d’Alice, qu’il a pas vue de la soirée. C’est trop tard pour ce soir, demain il aura plus le courage, les sentiments seront retournés pioncer dans leur cage, mais c’est pas grave. Il a l’habitude de la fermer. De pas dire c’qu’il ressent. C’est devenu un signe de faiblesse, pour lui, de se confier, il veut plus jamais être vulnérable, incompris. Plus jamais. Alors c’est mieux d’se la fermer. Il regarde l’autre se relever et il a l’impression qu’la nausée revient. Il pince les lèvres, inspire un grand coup jusqu’à c’que ça passe, et accepte la main tendue seulement parce qu’il vient de causer d’herbe en échange. « Deal », il s’croit obligé d’le dire, des fois qu’il interprète son silence comme j’en veux pas d’ta beuh. C’est sûrement la seule chose qu’il veut bien d’lui, en plus. Ils sont un peu bancals, tous les deux, debout, surtout que le garçon est une vraie brindille et il tarde pas à le lâcher de peur qu’il se casse en deux s’il s’appuie trop longtemps dessus. Il recommence à le toiser, haut, bas, bas, haut, le doute subsiste. Y’a des meufs qui s’font passer pour des mecs, parfois, puis fait trop sombre, puis son cerveau refuse de faire les bonnes connexions. Il peut dire ce qu’il veut, le gamin, Tito y croira que quand il l’aura vu à poil. Non pas qu’il veuille le voir à poil, et y’a une légère moue de dégoût qui s’imprime sur ses lèvres à ses propres pensées. « J’suis vraiment déchiré », il marmonne pour lui-même plus que pour son compagnon d’infortune. Y’a un d’ses sourcils qui se dressent, en reposant ses yeux sur lui, la dernière phrase qui le fait tiquer, encore. « ¿Por qué? Parce que t’es homophobe en plus d’être un p’tit branleur de raciste ? » Il se sait bi, Tito, c’est pas vraiment quelque chose qu’il revendique, c’est pas non plus quelque chose dont il a honte, c’est seulement un truc qu’il sait parce qu’il a déjà retrouvé des mecs à poil dans son lit un lendemain de soirée. C’était pas forcément volontaire, et peut-être qu’il les avait pris pour des meufs, ces types, mais il le vit pas mal, ça va. « T’as intérêt à t’barrer vite fait demain matin sinon j’vais t’défoncer au réveil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4456-straight-for-disaster-tito#113543 http://thenotebook.forumactif.org/t5046-brain-damage http://thenotebook.forumactif.org/t4516-tito-ochoa

Mihail Popescu
1 jour j'auré du poil au menton
▹ posts envoyés : 2533
▹ points : 16
▹ pseudo : Kenny
▹ crédits : miserunt (av) ; marion (aes) ; anaphore (sign)
▹ avatar : John Tuite
▹ signe particulier : L'air de se faire chier, gros frileux, des lunettes de soleil sur le nez, du vernis à ongles au majeur, une odeur de beuh et/ou de sauge qui plane autour de lui + une sale tendance à justifier ses défauts par l'astrologie (il est lion ascendant taureau, lune en bélier, et ça en dit long n'est-ce pas (non)).
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: full house
+ contacts:

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) EmptyDim 11 Mar - 12:43

Que de victoires ce soir, entre le « ta gueule » qui veut dire qu'il a appuyé pile où ça fait mal et le deal facilement conclu. Surtout que l'autre l'aurait laissé squatter chez lui sans contrepartie s'il lui avait pas proposé. Il se sent comme un petit roi avec son paquet de beuh qui prend son temps pour diminuer, il se prendrait presque pour Jésus, même, en train de distribuer ses petits pains, mais il a pas encore réussi à multiplier ses têtes de beuh. Faudrait qu'il en vende un peu mais il veut pas prendre le risque de se faire chopper ou de laisser croire à quelqu'un qu'il a régulièrement ce genre d'arrivages, donc il écoule son stock tranquillement, sans attirer l'attention. Pour ce qui est de ce soir, ça lui permet de rendre les choses claires entre lui et Tito, juste une transaction commerciale, va pas croire que je crève d'envie de visiter ta chambre. Ça le rassure qu'ils soient sur la même longueur d'ondes là-dessus. Ils se mettent en route et il espère que Tito habite réellement dans le coin et que c'est pas l'alcool qui a altéré sa perception des distances, parce qu'il juste hâte de s'écrouler. Ça le rassure aussi que Tito soit assez lucide pour savoir que s'il veut bien l'héberger ce soir c'est uniquement parce qu'il est déchiré et qu'une fois qu'il aura décuvé ce sera une autre histoire. Mihail est dans le même état. Et paradoxalement, même s'il s'en rend pas compte, s'il a le cœur léger c'est aussi parce que Tito vient de passer son test. « ¿Por qué? Parce que t’es homophobe en plus d’être un p’tit branleur de raciste ? » Un sourire en coin. Il se retient de dire qu'il a oublié de préciser qu'il veut pas être son genre de meuf, parce que ça sous-entend trop de choses qu'il a du mal à concevoir dans son état et parce que c'est peut-être même en partie un mensonge. Non, qu'est-ce qu'il raconte. « Bah oui, duh. J'mettrais pas plus les pieds chez un étranger que chez un pédé tu crois quoi, ils sont pas comme nous. » Il ricane en marchant plus ou moins droit devant lui, le regard sur ses pieds qui essaient de suivre une ligne imaginaire parallèle au bord du trottoir. Il vérifie pas la réaction de Tito. S'il se prend un poing dans la gueule il sera sûr d'une chose, que Tito est trop con pour être de bonne compagnie.

(the end)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4506-no-one-dances-quite-like-my-brothers-mihail#116785 http://thenotebook.forumactif.org/t5038-des-enfants-qui-se-tirent-a-l-horizon#129784 http://thenotebook.forumactif.org/t4547-mihail-popescu#118199 http://thenotebook.forumactif.org/t5018-instagram-mihail-popescu#129069
Contenu sponsorisé

☽ ☾

cirrhoses en bouquet (mito) Empty
MessageSujet: Re: cirrhoses en bouquet (mito)   cirrhoses en bouquet (mito) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

cirrhoses en bouquet (mito)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: version quinze-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES