Partagez
 

 christmas lights. (caïn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

christmas lights. (caïn) Empty
MessageSujet: christmas lights. (caïn)   christmas lights. (caïn) EmptyMar 12 Déc - 17:15

Température toute douce, pour un matin de décembre. Grand soleil, ciel bleu... Tout cela est bien éloigné de cette Irlande qu'elle n'a pas connue longtemps. Elle se souvient encore du froid, du vent glacial dans ses longs cheveux blonds... Du ciel souvent menaçant. Mais tout allait bien, parce que Swann était là. Elle veillait sur cette petite biche déjà si fragile. Pendant des années, Swann était à la fois la soeur de la blonde, et la mère qu'elle n'avait pas eue. Parce que trop occupée à batifoler, à ne pas se soucier de ses enfants. Et depuis toujours, Bambi rêvait de Noël en famille, quand certains maudissent ces repas interminables, tantôt parsemés de conflits, tantôt d'éclats de rire. Pendant un temps, Bambi avait su ce que c'était, les fêtes en famille. Sa famille, c'était Swann et Caïn. Ils étaient sa bulle. Sa bulle si confortable qu'elle aurait voulu ne jamais quitter. Elle y était bien... En sécurité. Puis Swann avait tout quitté, du jour au lendemain. Avec Caïn, ils avaient espéré son retour, tenté de provoquer la chance, un an durant. Mais rien, rien de rien. Il n'y avait plus que Bambi et Caïn, et ils ont tracé la route. Les années sont passées et les choses ont changé. Caïn, ce n'est plus seulement son refuge, la bulle confortable qu'il formait avec Swann. Il est devenu bien plus... Celui dont la belle blonde ne peut pas se passer. Celui pour qui elle sacrifierait absolument tout. Sa fierté, ses rêves, son innocence. C'est un amour inconditionnel, qu'elle a pour lui. Et pourtant... Elle souffre. Elle souffre quand elle le voit dans ses pensées, quand elle n'est pas suffisante, quand il se console dans les bras des autres. Quand il devient ce monstre que Swann a fait de lui. Elle n'a pas peur, et elle est toujours là. Elle le pardonne... Mais parfois, la pilule est plus dure à avaler. Il y a eu cette fois, où elle a surpris une conversation entre Caïn et Madame. Le nom de Swann, qui avait surgi sans qu'elle s'y attende. Un coup dans le coeur, une véritable claque, des craintes... Une en particulier : celle de le perdre. Dès que Swann est là, elle sent qu'elle passe au second plan, que tôt ou tard il laissera la biche pour la Lune. Elle a versé trop de larmes pour lui, en cachette. Tantôt dans la salle de bain, tantôt à la caisse de la boutique. Une goutte d'eau qui s'échappait sans prévenir. Mais jamais devant lui. Elle a tenu bon, l'évitant malgré tout, sans forcément le vouloir. Sauf que Noël approche, et que Bambi a toujours des rêves plein la tête. Elle y croit, à la magie de Noël. Elle répare tout, il paraît. Alors, Bambi a sorti les décorations. Guirlandes, petits anges, étoiles, sucres d'orge, flocons. Il y en a de toutes les couleurs. Et la biche y porte un regard d'enfant. Le sapin et ses bonnes odeurs sont déjà là. Et puis, ses pas la mènent jusqu'au bureau de Caïn. Comme si sa place n'était plus vraiment auprès de lui, elle frappe quelques petits coups à la porte. Elle attend un signe de vie, même un grognement, et elle entre. « Hey... » lance-t-elle, d'une petite voix. Elle porte son regard sur lui, concentré avant qu'elle ne le dérange sûrement. Et malgré toute la peine, le cœur de la biche s'emballe toujours pour lui. Jamais elle n'a pensé à un autre. Il est tout le temps là, tapi dans son esprit. Prêt à surgir quand elle s'y attend le moins. Bambi pince sa lèvre, et reprend, sans trop savoir ce que cela va donner, « Est-ce que ça te dérangerait de m'aider pour le sapin ? Pas longtemps ? » demande-t-elle, en croisant son regard sombre. Incertaine, elle a tenté de faire un pas vers lui. Avec un prétexte... Avec l'envie que tout redevienne comme avant, et que le retour de Swann ne soit rien d'autre qu'un affreux cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas

Caïn Devaux
envoie "voyance" au 3680
▹ posts envoyés : 756
▹ points : 9
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : miserunt & anesidora
▹ avatar : Joseph Gilgun
▹ signe particulier : foule de tatouages encrée sur le corps - vampire improvisé qu'a peur du soleil et des uv.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

christmas lights. (caïn) Empty
MessageSujet: Re: christmas lights. (caïn)   christmas lights. (caïn) EmptySam 16 Déc - 11:45

Les cartes. Encore, toujours. Les foutues cartes. Celles qui le narguent depuis trop longtemps. T’es fière de toi maman ? et surement qu’il l’entend rire dans un courant d’air, son esprit qui se déguise pour mieux se moquer. Il ferme les yeux essaye de laisser couler, mélange les cartes une nouvelle fois pour cacher la vérité. Il finit par les délaisser sur un coin de bureau alors que son regard se pose sur une feuille de papier, dessins esquissés pour une commande particulière. Asher. Il ne sait plus quoi penser, quoi faire. Il voudrait revenir en arrière où tout était trop simple, comme avant, boire trop dans des bars avant d’aller draguer un peu n’importe qui, surement se prendre quelques claques et trop de refus avant d’aller échouer dans la baignoire du premier étage pour décuver son vin. Mais c’est plus comme ça. Y a plus rien comme ça. Plus rien du tout. Y a tout qui fout le camp alors qu’il essaye de raccommoder les fils de sa vie, ça va trop vite, la fatigue, le cœur trop lourd aussi. Y a Lenny et ses yeux trop grands, pauvre gosse dont il ne sait pas vraiment quoi faire actuellement. Y a Swann aussi et ses tourments néfastes, Swann et lui dans la loge, Swann et lui et Swann sans lui. Elle lui a volé son air et depuis il essaye de respirer, de remonter à la surface, tenter d’exister encore.
Puis y a Bambi.
Et ça devient vraiment compliqué. Ca le fatigue aussi, les disputes à demi mots, les regards qui se perdent dans les couloirs, les larmes qu’il fait couler. Il sait. Et chaque jour un peu plus il se hait. Il voudrait lui demander pardon, il voudrait se jeter à ses pieds la supplier de le pardonner d’être aussi stupide, aussi débile, aussi lui tout simplement. Mais il n’y arrive pas. Il n’y arrive plus. Plus rien, plus du tout, il s’est perdu Caïn, dans les dédales de ses sourires timides. Si seulement y avait que toi et moi comme avant, au début, sur la route tous les deux et leur valise trop vide, juste leurs sentiments pour avancer. Mais non. Encore. Non. Ses doigts qui froissent la feuille de papier, nouveau déchet qu’il envoi à la poubelle avant de recommencer à griffonner, ses idées qui se perdent sur le blanc.
Et puis ça toc, doucement, s’il était pas perdu dans ses pensées surement qu’il l’aurait reconnue. C’est qu’elle est reconnaissable Bambi, son aura qui transperce la porte, trop douce, lumineuse, silencieuse, contre lui trop sombre, trop rugueux, trop bruyant. Il marmonne un oui, ne prend même pas le temps de relever la tête, surement qu’on vient lui annoncer un nouveau client ou un truc du genre. Hey... Sauf que non. C’est pas quelqu’un, c’est pas Gavroche ou Diamond. C’est Bambi. La voix qui le transperce, il relève la tête pour la dévisager. « Hey » hésitant, comme pour l’apprivoiser de nouveau, tendre la main pour ne pas l’effrayer, voir la biche s’échapper une nouvelle fois. Il sait plus. Il sait plus putain. Est-ce que ça te dérangerait de m'aider pour le sapin ? Pas longtemps ? Ah oui. C’est cette période déjà. Noël, les chants dans la rue, les illuminations durant la nuit. Ca le ramène toujours en arrière, putain de nostalgie, quand il repense à tous ces noël parfaits alors que depuis ce n’est qu’une succession d’échecs et de catastrophe. « Faut que je regarde le planning » qu’il soupire doucement avant de détourner le regard, pas capable de supporter le regarde de Bambi un peu plus longtemps. Il a peur de ce qu’elle pourrait y lire, de ses propres échecs, même qu’elle y lise les mots de Swann, ses mots à lui aussi.
Il fouille dans son tiroir pour en sortir son agenda, il sait même pas pourquoi il fait semblant alors qu’il prend rarement des rendez-vous, qu’il a l’aprem de libre, et que de toute façon personne vient consulter quand il y a des cadeaux de noël à acheter. « Ouais j’ai le temps » qu’il finit par avouer alors qu’il se redresse tant bien que mal, lunettes teintées posées sur le nez il dépasse Bambi et lui fait signe de sortir du bureau le temps qu’il ferme à clé. « Y avait pas Diamond pour t’aider ? Ou Gengis ? » il y arrive pas Caïn, trop gaffeur, maladroit, il arrive pas à lui dire merci de m’avoir demandé, bien sur que je viens décorer le sapin avec toi, comme avant, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1486-voodoo-child-cain-devaux http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre#129260 http://thenotebook.forumactif.org/t1534-cain-devaux
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

christmas lights. (caïn) Empty
MessageSujet: Re: christmas lights. (caïn)   christmas lights. (caïn) EmptySam 16 Déc - 15:52

Cette période de fêtes devrait être synonyme de joie, de magie, de temps passé avec ses proches... Mais depuis quelques semaines, quelques mois, Bambi n'a plus tout cela. En apprenant que Caïn lui avait menti, elle avait pris ses distances... Elle avait beau tout lui pardonner, elle ne supportait pas qu'il lui ait caché le retour de Swann. Mais aussi, elle avait peur de ce que cela impliquait. Que Caïn la laisse dans un coin, pour repartir avec la Lune qui les a brisés tous les deux. Et quand elle repartirait encore, alors il reviendrait vers elle. Cinquième roue du carrosse. Elle passera toujours derrière Swann, elle le sait. À chaque fois qu'elle y pense, ça la brise un peu plus. Elle en a assez d'être dans son ombre. Bambi veut briller, aimerait être la seule aux yeux de Caïn comme il est le seul dans ses yeux à elle. Parce que Noël est aussi synonyme de décoration, d'odeur de sapin Nordmann ou Epicea, elle aimerait le faire avec lui. Elle a beau lui en vouloir, qu'elle fait le pas vers lui. Mais elle n'est pas à l'aise, elle frappe à la porte de son bureau comme si elle n'était qu'une inconnue. Elle a peur de le déranger, de ne plus être à sa place. Quelques mois plus tôt, c'était une évidence que sa place était auprès de lui, et maintenant c'est bien différent. Elle a ouvert la porte, restant sur le seuil. Même le ton de sa voix est hésitant, comme si elle n'osait plus. Il lui répond, et elle entre doucement. Elle a au moins gagné un regard de lui. Elle ne vient plus aussi près du bureau qu'elle le faisait parfois, pour réclamer une étreinte ou juste être près de lui. Sa réponse la déconcerte, son regard fuyant aussi... Mais encore plus le fait qu'il ait besoin de voir s'il peut la caser dans son planning. Ça lui brise un peu plus le cœur. Quand elle pensait ne pas pouvoir avoir plus mal, il le piétine davantage. Le regard rivé sur ses ballerines, elle attend, craignant qu'il prétexte avoir mieux à faire... Rien que pour ne pas être près d'elle. Finalement, il a le temps, et se lève. Elle soupire de soulagement, discrètement. Qu'aurait-elle pu faire de plus pour avoir ne serait-ce que vingt minutes en sa compagnie, s'il avait décliné ? Elle n'avait pas besoin de prétexte, avant. Elle sort du bureau, comme il lui fait signe de le faire. Elle ralentit le pas le temps qu'il ferme. Quand elle pensait qu'il allait simplement suivre, il lui pose une autre question. Demander à quelqu'un d'autre ? Ça ne lui a même pas traversé l'esprit. C'est leur rituel à eux. Elle l'aurait fait toute seule sinon. « Je veux le faire avec toi. » répond-elle, de la détermination dans la voix. Ces moments-là sont précieux aux yeux de la biche. Avant, c'était eux trois. Swann, Caïn, et elle-même. Quand Swann est partie, ce n'était plus qu'eux deux. Elle refuse que son retour change leurs rituels, en plus de leur relation qui en a pris un coup. Elle se pince la lèvre, pour ne pas en rajouter une couche. Elle ne veut pas créer une dispute, pas alors que c'est le premier pas qu'elle fait vers lui depuis bien longtemps. Elle fait quelques pas avant de s'agenouiller au pied du sapin, parmi les cartons. « Depuis quand t'as plus le temps pour moi ? » l'interroge-t-elle tout doucement, peinée. Elle n'ose pas le regarder, elle sort simplement les décorations des boites. « Est-ce que c'est de ma faute ? » demande-t-elle. A-t-elle fait quelque chose pour qu'il ne revienne même pas vers elle de lui-même ? Le temps où il l'appelait, pour n'importe quoi, lui manque. Et elle veut savoir, si elle lui a fait quelque chose... Ou si c'est qu'il a décidé qu'elle n'avait plus sa place dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas

Caïn Devaux
envoie "voyance" au 3680
▹ posts envoyés : 756
▹ points : 9
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : miserunt & anesidora
▹ avatar : Joseph Gilgun
▹ signe particulier : foule de tatouages encrée sur le corps - vampire improvisé qu'a peur du soleil et des uv.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

christmas lights. (caïn) Empty
MessageSujet: Re: christmas lights. (caïn)   christmas lights. (caïn) EmptyMar 2 Jan - 18:22

Je veux le faire avec toi. La voix de la biche qui résonne dans le couloir avec une détermination qui commence à devenir habituelle. Il a du mal à s’y faire Caïn, a cette dureté qui se glisse, qui se forme, les choses qui changent de la direction habituelle. C’est étrange. Pas désagréable. Etrange juste. Comme cette fois où ils ont fini par arrêter de se parler, dans le même couloir d’ailleurs, quand elle est venu le confronter à propos de Swann. Remarque il préfère qu’elle le confronte à propos du sapin plutôt que de sa demi-sœur. Plus simple à gérer, moins compliqué. Moins douloureux aussi. t’es sur Caïn ? Il sait plus trop. C’est le comble pour quelqu’un qui se définit trop souvent comme omniscient.
Caïn ne répond rien, se contente de la dévisager avant de reprendre la marche, une main dans ses cheveux, l’autre dans sa poche, comme pour se donne une allure décontractée, pour cacher qu’il a tous ses sens en alerte, le cœur qui bat trop vite, l’âme trop fatiguée. Quand ils arrivent dans le salon il la laisse s’asseoir au milieu des cartons pendant qu’il l’observe, tête blonde au milieu des guirlandes, le brillant lui va bien au teint. C’est de ça que devrait être faite sa vie à la biche. Du brillant. Que du brillant ; Et du bonheur. Pas le simili d’existence qu’il lui offre ici entre les murs décrépis du Troisième Œil. Depuis quand t'as plus le temps pour moi ? Il accuse la remarque, commence à répondre avant de se raviser, enfonce les mains plus profond dans les poches de son pantalon. Attend. Est-ce que c'est de ma faute ? Et l’incertitude qui vient briser la détermination. Ca lui fait mal au cœur, d’entendre ça. De la voir dans cet état-là, hésiter, chercher une réponse, une explication à son comportement de vieux con.
Lentement il accepte enfin de se décoller du mur, se rapproche d’elle avant de se baisser sans un mot. A son tour il vient fouiller dans les cartons, pose les guirlandes d’un côté, les boules de l’autre. C’est rien de traditionnel, rien d’habituel. Des breloques ramenées par les habitants de la maison, des anges en carton-pâte construits de leurs propres mains, des fleurs séchées dans des boules transparentes – il reconnait la main de Chief – et puis les multitudes de guirlandes fines auxquelles sont accrochées des pierres étincelantes. C’est eux. Juste eux. Tout simplement eux. Un sapin bancale comme l’équipe qui habite les lieux. « C’est pas de ta faute. » jamais. Ça ne sera jamais de sa faute. Elle est trop bien pour ça Bambi. Bien trop douce, bien trop parfaite pour qu’il puisse lui en vouloir un jour. Il relève les yeux pour la dévisager, plus calme déjà. « C’est pas de ta faute et c’est pas que j’ai plus le temps pour toi » demi mensonge, demie vérité. Il fait tourner entre ses doigts un nazar boncuk qu’il se souvient avoir ramené avec lui de la caravane de sa mère, joli ornement pour éloigner le mauvais œil. Tu parles. « C’est juste….C’est compliqué » la voix qui hésite un peu. Il sait qu’elle peut comprendre, pourtant il a du mal à l’avouer, à laisser ses hésitations s’étaler. « Je sais plus où j’en suis. Qui je suis. Ce que je veux. Pour moi, pour toi, pour ici. » il désigne la pièce du doigt avant de reposer la décoration en verre. « Je perds les pédales Bambi. C’est simple. Trop de choses qui s’accumulent, ça me noie. » il est calme. Terriblement calme. Parce qu’il a déjà accepté son sort depuis longtemps. Maintenant il bataille pour trouver une voix de sortie. « Et j’ai pas envie de te blesser en essayant de remonter à la surface » parce qu’il en a déjà trop fait avec les autres, avec Asher surtout, puis tout ceux qu’il a laissé tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1486-voodoo-child-cain-devaux http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre#129260 http://thenotebook.forumactif.org/t1534-cain-devaux
Contenu sponsorisé

☽ ☾

christmas lights. (caïn) Empty
MessageSujet: Re: christmas lights. (caïn)   christmas lights. (caïn) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

christmas lights. (caïn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan de Nana? Par ici !!!
» christmas make up
» Le Papa Pingouin (The Christmas Penguin)
» Ma collection
» La christmas box Etam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: version quatorze-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES