Partagez | .
 

 Before the night it's true ~ Lefy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Before the night it's true ~ Lefy   Dim 20 Aoû - 17:23

Before the night it's true
Beer, now there's a temporary solution
Levi se posât sur une chaise, le long du bar, posant ses mains sur le comptoir. Sa besace pendait sur son épaule, et il la fit chuter sans trop de bruit aux pieds en bois de son siège. Il n’y avait pas grand-chose dans le sac, juste ses t-shirts sales du boulot. C’était sa première dans la caserne de la ville et ce n’était pas de tout repos. Pour le moment il n’avait été envoyé qu’en support sur les cas les plus médicaux. Pas sur les accidents. Et ses demi-journées étaient surtout consacrées à un entrainement physique, pour le renforcer. Le chef de la station ne lui avait pas ri au nez quand il s’était présenté, mais il lui avait bien dit que Lévi n’était qu’en période d’essai. A voir comment il se débrouillait sur le terrain, et s’il serait suffisamment résistance pour tenir sur les exercices les plus poussés. Bilan, le jeune homme sentait remarquablement mauvais, malgré une douche. Ses affaires étaient de toute façon empreintes d’une odeur âcre de sueur, et un tour dans la laverie près de leur appartement devrait se faire dès ce soir. Mais pas avant qu’il n’ait bu au moins une bière. Ou deux. En tout cas, quelque chose pour lui rafraîchir les paumes et changer ce goût de l’après-effort. Alors oui, normalement il aurait dû se contenter d’ingurgiter des quantités invraisemblables d’eau.

Demandant une bière brune au barman, et ne répondant à sa demande de précision de marque qu’avec un mouvement d’épaule, il attendit d’être servi en regardant un peu dans la salle. Ce n’était pas des gens de Seattle. Cette ville allait sans doute lui manquer. Un peu. En tout cas, ils avaient intérêt à en diffuser les matchs régulièrement. Sans quoi, la vie dans ce bled paumé au sud-est du pays n’allait pas prendre une tournure très agréable. Qu’est-ce qui avait bien pu prendre son adelphe d’aller se perdre ici ? Ce n’était pas que Levi n’aimait pas la ville. C’est qu’il allait mettre un certain temps pour l’appeler chez lui. Si jamais ce moment arrivait. Déjà, c’était n’importe quoi d’avoir une chaleur pareille. Les températures ne descendaient jamais en dessous de 80 degrés, et il avait la vague impression qu’il n’aurait absolument pas d’hiver ici. Ça n’annonçait vraiment rien de bien sympathique. Finalement, sa bière arriva à lui, d’une marque qu’il ne reconnut pas. Il payât sa consommation sous l’œil torve du barman, lui esquissât un sourire qu’il avait voulu pas trop forcé et apportât le goulot à ses lèvres.

Hier, il avait quand même pu voir le match opposant les Seahawks aux Vikings. C’était une victoire nettement moins éclatante que lors de leur premier match contre les Chargers, mais c’était tout de même très appréciable. La prochaine rencontre était pour vendredi prochain, mais il n’était pas bien sûr de pouvoir le regarder. Mine de rien, même si le salaire de pompier était bien plus conséquent, les horaires de travail étaient ce qu’ils étaient. C’était toujours au moment où votre hotdog était à peine servi que l’alarme retentissait parce qu’un crétin avait percuté un lampadaire. Perdu dans ses pensées, il arrêta de téter sa bouteille quand il remarquât que la bouteille était quasiment déjà vide. Il allait en falloir un peu plus. De toute façon il pouvait bien s’en envoyer d’autres, il ne comptait pas rentrer en moto.  Demandant au tenancier de lui envoyer la petite sœur, il terminât sa bouteille finalement.

Regardant le reste du bar, il vit que peu de personnes étaient là malgré qu’on soit déjà en début de soirée. Peut-être mangés-t-ils tous. Ou peut-être qu’ils profitaient des multiples chanteurs dans les rues. Il y avait déjà pas mal de bruit dans la rue et une vague brume d’une fumée clairement pas légale commençait à planer au-dessus de River Street. Une dernière et il rentrerait. Mais d’abord un tour à la laverie, et du twitter. Peut-être alimenter un peu sa communauté ? Peut-être. Ça faisait longtemps. Et il n’était pas sûr que son chef serait ravi d’avoir un exhibitionniste dans son service. M’enfin, il n’était pas si populaire que ça non plus.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: Before the night it's true ~ Lefy   Jeu 7 Sep - 4:06



make it a party or a tragedy
Leave me unattended, I'm an animal. Juice and gin, I'm mixin' all my chemicals. Uh-uh, I'm running out of syllables; 1, 2, 3, 4 I'm about to let it go. Baby, just wait on it, when I do the damn thing, just watch me.
⋅ ⟐ ⋅ ⟐ ⋅ ⟐ ⋅

Perdue entre deux bras distincts, mon corps flotte. Guidée par deux amis, je n’ai qu’à sourire et rire, la tête comme une toupie. De celle qui tournoie perpétuellement. Vite, plus vite. Les lumières se mêlent, la nuit tombe doucement et je ne suis que plaisir. Que relâchement, ma joue posée contre le bras du garçon de droite, la fille de gauche se pressant plus fort contre moi. Me chuchotant des idées à l’oreille – des projets pour taquiner un autre membre de la bande. Mais j’ai  déjà un peu trop bu et je ne suis que gloussement – donc bonne à rien pour l’aider dans ses quelconques plans d’enfants. Déculotter le type à l’air très drôle, mais je ne sais pas si j’y parviendrais. Je flotte trop et ma joue me fait l’impression d’être collée à l’épaule de mon second pilier. Je ne sais pas si je saurais m’en détacher. Sauf que si. Parce que nous sommes enfin arrivés : le bar. Et pas un endroit très glamour, mais vu ma compagnie de la soirée, ça n’a rien de surprenant. Si je voulais aller danser dans un bar huppé, c’est avec un tout autre lot d’amis et connaissances, que j’aurais dû le faire. Non, ce soir le royal smoak me va et je souris plutôt à la blonde, qui m’abandonne – ça y est, elle va attaquer sa victime et j’éclate de rire, le visage à moitié enfoncé dans le bras de monsieur le pilier. J’ai oublié son nom. Il ne reste que sa fonction – ce n’est pas plus mal. Ça me va aussi. On me passe une bière et des lèvres caressent même la courbe de ma pommette – je souris un peu plus fort, songe à happer la bouche malicieuse, sauf que non. Je me contente de ronronner un « merciiii » et d’attraper le goulot. Quelques gorgées et je presse la bouteille contre mon ventre, le temps de récupérer une sucette de mon sac. Mon pilier ris un peu, passe une remarque sur ma bouche que je dois toujours « gardé occuper » et je lui tire la langue. Puis, je happe la sucette. Le goût acidulé de la cerise fait des miracles contre ma langue et l’alcool y glisse plus doucement. Plus goulument. On me hisse sur un tabouret et j’essaie de m’accrocher a une conversation, seulement en remettant une mèche cuivré hors de mon visage, je remarque un autre client. Un visage que je connais – du moins, je le crois. Je ne sais pas encore qu’il est tout à fait normal de voir double avec les Hart. Moi, je ne vois que Felix.

Mais qu’est-ce que Felix fait ici? Tout seul? Accoudé au bar, le cadavre d’une bière repoussé, pour en accueillir sa jumelle? Je frousse le bout du nez, curieuse. Parce que je ne savais pas que Felix avait un petit côté sombre – emo, en réalité – et qu’il aimait boire seul. Mais peut-être que sa solitude n’a rien à voir avec un choix et me dégageant du bras de mon pilier, je me remet sur pied. « Continuez, je viens de voir un ami là-bas. Je reviens! » Un petit signe de la main et j’échappe pour de bon à la main de monsieur le pilier – lequel de nous deux soutenait l’autre? Difficile à dire. Mais moi, je sais naviguer toute seule, la preuve étant dans ma démarche assurée, quoi que légère, jusqu’au joli Hart. Ce n’est pas encore tout à fait un ami, mais ce sera bientôt le cas. Parce que je l’aime bien, mon colocataire. Parce qu’on ne fait pas plus gentil que lui – parce que Tyfy n’en fera bientôt qu’une bouchée. Et peut-être bien que – oui, qui sait – moi aussi, j’aurais tenté ma chance, s’il lui arrivait d’apprécier les courbes féminines. Ce soir, pourtant, ça n’a aucune importance, parce que je me hisse sur le siège voisin du sien. Un sourire espiègle aux lèvres, ma sucette en accessoire dernier cri et les yeux plissés, pétillant de malice. « Ce siège est pris? » que je susurre, mon bonbon flottant devant mes lèvres. Puis, je ris un peu, taquine. Mon bras vient doucement cogner contre le sien et je m’humecte les lèvres, non pas sans l’observer un petit instant. Il a quelque chose de différent, mais quoi? Aucune idée. « Salut toi. Comment ça se fait que tu es tout seul, ce soir? Ils ne t’ont tout de même pas jeté dehors, hein? » Non, impossible. Arthur ne le permettrait pas et même Rhoan aime bien Felix, non? Au fond, je suis persuadée que oui. En attendant, j’avale une autre gorgée et lape ma sucette, une fois, puis deux. Avant d’incliner la tête sur le côté. « Tu as quelque chose de différent, ce soir… peut-être le look après sport? Oh, amis je sais! En fait tu es ici, en attendant que la douche se libère! » Je dis ça sans aucune malice, mais plutôt en riant. Parce que prendre une douche à la coloc est toujours une épreuve en soi. Trop de gens, trop de squatteur rattaché à tous ses gens. Ce ne serait pas bête de la part de Felix de venir ici, en attendant. En fait, je note même l’idée quelque part dans mon esprit. « Ça, c’est une sacrée bonne idée Felix! Aller, santé! » Et toc, je fais tinter ma bouteille contre la sienne.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 

Before the night it's true ~ Lefy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Style Black Collection
» Le pigment Moonlight Night
» Hot Toys True Type
» couches Sweet-Night
» One night stand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version treize-


team animation

team speed-dating

team stalkage