Partagez | .
 

 [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Lun 17 Juil - 22:15


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
Il y a de cela sept ans le kid est tombé en dépression et il fût diagnostiqué bipolaire aussi, naturellement, quand il apprit qu'il était malade ça l'a bouffé de l'intérieur surtout que son enfoiré de géniteur a décidé de le rejeter jugeant sans doute qu'une personne avec des problèmes mentaux n'est pas digne de lui parler. Lui ça lui avait fait du mal au gamin parce qu'il avait seize ans, il était malheureux et tellement mal dans sa peau, il souffrait le martyr avec son géniteur depuis que son frère, sa moitié, était partit à l'armée. La seule chose dont il avait besoin c'était que Landon revienne le prenne dans ses bras et lui dise que tout va bien se passer parce que justement c'était le rôle de Landon de faire une chose pareille. C'était son rôle de grand frère mais il ne l'a pas fait, il avait des obligations ailleurs et même si ça a dû être dur pour Landon il n'a rien pu faire mis à part envoyer des lettres par la Poste au kid en essayant de le consoler dans son gros chagrin. Du coup, à défaut d'avoir un frère, un protecteur, il s'est tourné à ce moment-là vers l'ex de son frère qu'il aimait à la folie, Eden, une sublime blonde dont son frère s'était éprit pendant des années. Entre elle et Ethan ce fût un rapide coup de foudre amical, ils sont devenus amis, de très bons amis et naturellement quand il est tombé malade il a tout de suite su que c'était vers elle qu'il devait se tourner en cas de besoin. Alors il l'a fait sans tarder, il passait du temps avec elle, il se confiait sur tout ce qui allait et tout ce qui n'allait pas. Bien souvent ses confidences ressemblaient sûrement aux propos bien absurdes de jeunes adolescents qui savent pas se définir. C'était son cas à lui, souvent il lui disait qu'il pensait avoir à un soucis, qu'il pensait être différent parce qu'il avait jamais été attiré physiquement, sensuellement ou amoureusement par quelqu'un, pas même par une star. La blonde le consolait toujours, lui disant des paroles qui faisaient du bien, elle avait les mots la blonde, elle l'a rendu accroc à elle. Puis finalement le kid est tombé amoureux un jour d'un type d'un peu plus âgé que lui, un mec, il craignait le regard des gens par conséquent il n'en a jamais parlé. Quand la blonde l'a apprit elle n'a jamais regardé Ethan différemment et ça l'a soulagé de savoir qu'il pouvait compter sur cette blonde divine qu'il aimait tellement follement. Eden c'était tout pour lui à cet instant précis, elle lui a tellement donné au cours de sa vie. Pourtant voilà il y a de cela plusieurs années la blonde a disparue de la circulation, elle a quitté la ville sans chercher plus loin. Elle avait sans nul doute ses raisons pour partir mais il avait du mal a accepter son départ à la blonde, il avait déjà perdu son frère il y a neuf ans et son amoureux sept ans auparavant c'était suffisant pour qu'il se sente mal et il perdait sa blonde, c'en était trop pour le kid. Du coup une fois que la blonde fût partie le kid a sombré davantage dans la drogue. Déjà avant son départ il était sérieusement partit en couilles, il fumait des joins mais rien de plus, mais après le départ de la blonde sérieusement c'était pire il s'est mit à sniffer de la coke, se piquer etc. Et là justement alors qu'il fixe son chien intensément de ses yeux bleus il soupire en se rappelant qu'il arrive à la fin de son sachet de coke et hors de question de rester sans sa came, oh ça non, il en a besoin pour affronter la dure réalité. « Allez Arcanine. Je vais aller voir Astérix. » Astérix ? Oh c'est juste son dealeur, le mec qui lui vend sa came, pas un type tout à fait sérieux ou fréquentable quoi mais le kid l'apprécie beaucoup et puis la drogue qu'il vend n'est pas trop chère et plutôt agréable donc il ne s'en plaint pas. Suite à ses mots il se lève péniblement de son lit, se roule un joint qu'il fume en vitesse afin d'être un peu plus vivant qu'il ne l'est en ce moment puis il envoie un texto à son dealeur. « Yo Man. Je vais passer au quartier. Mets moi de côté un sachet de coke s'il te plaît j'en ai plus. » Et une fois qu'il eut tapé ce message sur l'écran de son iPhone il acquiesce et décide de l'envoyer sans chercher plus loin. Après quoi il se rassoit sur son lit le temps de terminer son bédo tout en soupirant de plaisir, il n'y a vraiment que quand le kid se shoote qu'il se sent bien. Une fois que le bédo fût terminé il nage dans un océan de bonheur, il écrase le tube à cancer de merde dans son cendrier puis il quitte son appartement non sans manquer de chuter à plusieurs reprises dans les escaliers.

Voilà de quoi il a l'air quand il est défoncé : d'une grosse merde. Un petit con empoté même pas capable de marcher droit devant lui, un peu comme n'importe quel junky en fait mais ça définitivement pour l'heure le gosse ne s'en préoccupe pas trop heureux de ne plus penser aux trois abandons qu'il a pu vivre il y a de cela des années. Bon, Landon est revenu il y a cinq ans mais il l'a déjà abandonné et dans la logique du kid il se dit que si son frère fût capable de partir il y a neuf ans il serait tout à fait capable de repartir un jour. Oui sur certains sujets il est assez con et immature mais il est jeune encore on le pardonnera donc pour tout cela. Néanmoins c'est difficile à gérer pour lui, il a perdu les trois personnes qu'il a le plus aimé au cours de sa vie, elles sont toutes les trois parties, elles l'ont abandonné, il se sent tellement seul que du coup il se shoote pour oublier ses malheurs et ce, même si le grand frère est revenu ça n'y change rien parce qu'il lui manque son homme ainsi que sa personne, Eden. Il soupire alors de lassitude tandis qu'il arrive au quartier où il y a tout un tas de dealeurs et de mecs peu fréquentables Astérix le voit et vient lui serrer la main chaleureusement, Astérix il l'aime bien le kid et c'est réciproque, ils s'aiment beaucoup tous les deux. « Content d'te voir. Tu as ma dose ? » Ouais il cherche pas plus loin, pas de bonjour, pas de comment vas-tu, il rentre direct dans le vif du sujet parce qu'en fin de compte c'est pour ça qu'il est là, pas pour discuter cette fois-ci. Le dealeur ne semble pas outré pour le moins du monde et rigole un bon coup tout en tendant dans la direction du kid un sachet en plastique ouvrable/refermable, le petit attrape le sachet avec désir puis il tend dans la direction de son dealeur les quelques billets qu'il réclame pour sa dose. « Merci Man, je sais pas ce que je ferais sans toi. » Et c'est vrai, sans lui il ne serait sûrement qu'une ombre de lui-même, un petit gars malheureux sûrement suicidaire. Il serait juste une épave et c'est malheureux quand même quand on y songe donc la drogue est son seul et unique moyen d'aller mieux, d'aller de l'avant, d'avancer quoi. Après quelques mots échangés avec son dealeur le kid lève le camp et s'éloigne après un rapide salut de la main à son dealeur et les quelques mecs de la cité qu'il connait puis il traverse la route et se dirige jusqu'à son immeuble afin de rentrer chez lui pour se mettre bien. Avec le peu de poudre qu'il lui restait chez lui il aurait jamais pu se mettre suffisamment bien donc là avec la poudre que lui a donné Astérix c'est sûr que le kid va pouvoir se détendre surtout qu'il lui reste quelques cachets d'extasy dans un coin au besoin. Il soupire alors tandis qu'il arrive devant son immeuble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mer 19 Juil - 19:22

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Regard livide, perdu ailleurs. Perles azur cachée derrière ses énormes lunettes de soleil qui tente de lui épargner les néons de toute sortes dans la ville. Elle ne voit même pas le jeune serveur lui tendre son sac de bouffe asiatique la blonde. Il essaie d’attirer son regard, il lui parle mais rien ne marche. Il en vient à passer sa main devant son visage. A quelques centimètres de sa peau, touchant presque les verres teintés de ses lunettes pour la sortir de sa torpeur. Elle est mise au pied du mur la belle. Elle se réveil, elle sort de ses songes et sursaute devant le garçon. Aouch… Trop brutal. Elle grince des dents, et fronce les sourcils en passant doucement une main dans ses cheveux, caressant sa tempe doucement. Merde… Elle a bougé trop fort. Et ça tape d’une fort sans pareil à l’intérieur de son cortex. Mal de tête qui ne disparaitra donc jamais. Elle a essayé pourtant de mener la guerre contre la migraine. Elle a tenté de dissoudre le mal à coup de cachet, à dormir des heures dans l’obscurité. Mais rien y fait. Elle a toujours autant mal et elle a tout de même était obligé de se lever pour aller s’acheter à manger dans cet état fatidique.

Elle grimace la belle en laissant la porte du fast-food derrière elle claquer. Puis s’enchaine la douleur des rayons de soleil qui brulent sa rétine, qui la font plisser des yeux. C’est insoutenable comme douleur. Elle voudrait s’enfoncer dans les noirceurs profondes de sa maison, au fond de ses draps et la tête dans les coussins pour ne plus rien entendre et ne rien voir jusqu’à la fin des temps l’ancienne gamine de Tybee Island. Comme si ça ne suffisait pas, elle sent cogner les battements de son cœur jusque dans ses tympans à peine fait-elle un pas. Génial. Elle pleurerait presque tant elle a mal lorsque les bruits de klaxon résonnent par dizaine dans la rue toutes les trente secondes ; Lorsque les gens font du raffut comme si c’était la rue à leur mère. Elle aimerait les insulter Eden, leur dire de la fermer. Mais ce n’est pas eux le problème, c’est pas leur façon de vivre et de respirer le putain de souci. C’est elle et uniquement elle le problème. Elle a toute les raisons du monde pour pleurer la belle pourtant elle serre les dents et se la ferme.

Elle a déconné hier soir Eden. La dernière cuite qu’elle s’est mise lui a retournée, mit le cerveau à l’envers. Moins de vingt-quatre heures sont passés et elle est toujours accablée. Accablée par les litres d’alcool ingurgité et par la honte. Honte de cette soirée, honte de ce qu’il s’est passé. Honte d’avoir contacté son ex, s’être mise une race avec lui puis finir dans un total trou noir. Un foutoir monumental dans son crâne. Ayant pour seul élément de rappel quelques bouts floues de souvenirs et surtout une belle croute sur le flanc droit.  C’est joliment tracé, c’est fin et surtout c’est indélébile. Tracé à tout jamais. Un petit numéro qu’elle connait bien, un numéro gravé à tout jamais dans sa peau pour l’éternité… Pour se rassurer, elle se dit qu’au moins elle ne s’était pas retrouvé au lit avec lui. Qu’elle avait été au moins assez intelligente pour que ça ne finisse pas sous les draps… Au moins ça… Mais bon. En bon échange de procédé pour un acte si intelligent de sa part, en tant que pacte avec le diable elle avait le numéro porte bonheur, le numéro de maillot au football de Landon gravé dans ses côtes flottantes.

Elle se mord la lèvre Eden, rongée par la culpabilité d’avoir le poids de ce tatouage, d’avoir son ex dans la peau. Sans s’en rendre compte elle accélère le pas, elle veut vite rentrer. Elle veut s’enfoncer dans son lit et pleurer ô désespoir. Elle est mal, mal de n’avoir que des bribes de soirée dans le crâne. Elle voudrait la soirée en DVD, voir chaque détail, voir quand est ce que tout est parti en vrille comme ça. Mais ça n’existe pas ça, elle doit juste porter le poids de ses décisions et de la gueule de bois qu’elle se tape.Elle marche rapidement Eden, elle voit le monde de façon très rapide. Elle ne s’attarde sur rien. Aucun ne détail n’attire son attention. Elle veut juste se dépêcher, aller comater dans son canapé. Sauf que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie. C’est toujours lorsqu’on veut se dépêcher qu’il arrive les intempéries. Les aléas de la vie. Elle marche dans cette rue pourri, y’a ces mecs qui trainent et qui parlent entre eux comme si la ville leur appartenait. Y’a cette voix qu’elle pense reconnaitre affliger de sa capuche sur la tête, y’a cette poignée de main qui dure un peu trop longtemps. Poignet qu’elle connait trop bien pour l’avoir trop souvent attrapé, et prit les petits sachets remplies de merde à l’intérieur grâce à ses mains qui se serrent comme si de rien était. Puis pour appuyer le tout, il y a des billets verts qui vont se faufiler dans les poches du jean d’un des deux mecs. Elle fronce les sourcils Eden, mais elle continue son chemin, doucement se rendant bien compte qu’elle vient d’assister à une passe de drogue.

Elle est choquée. Alors, c’est ça qu’il fait ce p’tit con pendant que son frère va s’entrainer les matins et se bourrer le soir à ses côtés ? Il se … drogue ? Réellement ? Elle ralenti le pas Eden, comme si de rien était. Jusqu’à que l’un des deux gars, celui qu’elle suspecte d’être son ancien beau-frère, celui qu’à filé les billets à l’autre ne reparte déjà. Elle est presque sûr de savoir qui c’est. Non. Elle est même certaine de son identité. Il lui passe devant sans même la remarquer et elle se met à le suivre, de loin. Elle veut confirmer qu’elle sombre pas folle, elle veut se confirmer qu’elle ne l’a pas rêvé. Ainsi, pendant dix minutes, elle continue, de loin à le pister. Et enfin, lorsqu’elle perd patience, lorsqu’elle est prête à abandonner sa quête qu’elle commence à trouver ridicule il vrille son chemin. Il monte les escaliers d’une entrée d’immeuble et laisse tomber sa capuche en arrière lui affirmant bien qui il est.

Elle fronce les sourcils Eden, elle mort fortement sa lèvre inférieure par la colère. Elle se dépêche de le rejoindre dans les escaliers et l’attrape par l’arrière de son sweat à capuche pour l’arrêter dans sa recherche de clef pour entrer dans l’immeuble. « Oh comme on se retrouve Ethan, ravis de te revoir. » lâche-t-elle ironiquement, le sourire niais mais bien trop surjoué. Elle a la haine, la rage de voir des trucs comme ça. Elle est tellement dans le mal de l’avoir vu faire ça qu’elle en oublie son mal de crane, sa gueule de bois et ce fichue tatouage qui commence à faire des croutes et lui gratter sous son tee-shirt trop large. « Alors t’es aller faire tes petites courses dans le quartier ? ça va tu vas bien t’amuser ce soir avec ce que t’as acheté hein ! »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mer 19 Juil - 20:02


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
Depuis qu'il a perdu les trois personnes les plus importantes de sa vie, sa blonde préférée, son frangin et son type c'est sûr que le kid est sérieusement partit en couilles, mais alors vraiment quoi. Autant, dans son entourage personne ne se doute autre que Asterix du mal qu'il se fait en se shootant à diverses saloperies portants les doux noms d'Héroïne, Extasy, Cocaïne, Cannabis, Amphétamines, Méthamphétamines, LSD et diverses autres conneries encore qui le tueront à un moment donné s'il ne s'arrête pas au plus vite. Oh, le gamin ne souhaite absolument pas que son secret de camé soit découvert par conséquent il fait tout pour que son frère ou divers amis encore ne découvrent pas qu'il se shoote, qu'il a véritablement sombré. Et puis autant dire simplement qu'il a tellement la haine contre son frère, contre Eden et Simon de l'avoir abandonné, même si Landon est revenu, que du coup il a pas spécialement envie de se confier à Landon, il veut pas lui en parler. Après tout il se dit que si son frère fût capable de partir une fois il le refera forcément une autre fois quand il jugera que c'est nécessaire pour lui. Il aime son frère, mais il l'aime sans doute un peu trop, il est dépendant, au même titre qu'il était dépendant à la blonde ainsi qu'à son type. Le kid il est comme ça, quand il aime une personne il aime pas qu'à moitié, il aime a cent pourcent, il vit pour cette personne quitte à ce que cette personne soit une drogue pour lui, une drogue dont il a besoin et pas qu'un peu. Sans nul doute que c'est dangereux d'aimer à ce point une personne, sans aucun doute, mais il est comme ça le mioche, quand il aime il ne compte pas. Et visiblement les trois personnes qu'il a aimé le plus au cours de sa vie n'en avait absolument rien a branler de sa gueule au kid, ils s'en foutaient de lui c'est évident pour lui sinon ils ne l'auraient jamais abandonné. Autant bon Landon voulait vivre ses expériences, devenir comme leur père, comprendre son besoin d'être dans l'armée, Eden visiblement elle était pas bien quand elle s'est barrée et Simon il venait de perdre sa grand-mère. Chacun avait leur raison qui leur étaient propres mais malgré ça le petit est rancunier et souffre de cette absence, il souffre de ça. L'abandon comme quoi ça peut vraiment niquer de l'intérieur une personne, le kid en est la preuve vivante. Bon après Landon était revenu suite à une blessure qu'il a eu à l'armée mais bon il est rancunier le petit et même s'il adore son frère au plus haut point l'aimer n'efface pas la blessure interne qu'il a pu ressentir lorsqu'il l'a abandonné. Quant à la blonde ainsi que son mec ils ne sont jamais revenus, du moins aux dernières nouvelles, ils sont bien de retour tous les deux mais ça le gamin l'ignore pour l'heure en tout cas.

Alors qu'il a sa came il se dirige jusqu'à son immeuble prêt a rentrer chez lui et s'enfiler une ligne de coke pour oublier ce qu'il peut ressentir et vivre. Oh ce qu'il aimerait causer à son frère mais la rancune face au geste de son frère de s'être enfui c'est suffisant pour qu'il ne le fasse pas. Pourtant s'il le faisait ça irait beaucoup mieux après, Landon n'est pas un monstre, Landon l'aiderait comme il l'a toujours fait... Mais non comme quoi le gamin est beaucoup trop rancunier et quand il en veut à quelqu'un c'est difficile pour lui de passer totalement à autre chose. Comme le fait est qu'il soit gay son frère l'ignore et il risque de rester dans l'ignorance pendant encore un long moment vu que le mioche lui en veut encore. Après attention le gamin aime son frère mais avec son départ quelque chose s'est brisé, il a encore confiance en lui mais moins qu'avant disons, largement moins. Une fois devant son immeuble il allait taper le code pour ouvrir la porte mais voilà quelqu'un l'attrape par la capuche de son sweat, il grimace se disant que c'est encore quelqu'un qui vient pour l'emmerder puis il se retourne et vire la main de sur son pull. Quand il aperçoit ce doux visage qui le scrute il est choqué de voir la blonde, sa blonde, son Eden, cette meuf qu'il aimait tellement auparavant, elle s'adresse à lui d'une façon qu'il ne lui plaît pas, ironiquement, très ironiquement, il arque un sourcil un peu étonné qu'elle lui parle de la sorte. Où est donc le câlin de retrouvailles ? Ou les mots gentils ? Visiblement elle a emporté ça avec elle quand elle a décidé de se barrer. « Gardes ton sarcasme pour toi la Blonde. » Oui ce serait peut-être mieux pour elle qu'elle baisse d'un ton parce qu'en fin de compte le gamin qu'elle a connu, le gamin qu'elle a aimé certes il est devant elle mais il a changé. Beaucoup changé. Ethan est devenu quelqu'un de différent, quelqu'un d'assez mauvais à cause de la drogue et il se détruit chaque jour un peu plus en s'enfilant des cachets colorés d'extasy ou de la poudre blanche, la coke, ou en se piquant ou en prenant des cachets d'héroïne, le gamin qu'elle a tant aimé a bien changé. C'est un adulte et pas forcément le mec le plus fréquentable qui soit. Et de toute évidence la blonde est au courant de ce qu'il fait, de ce secret qu'il cache tant bien que mal, la blonde sait parce qu'elle l'a espionné, elle l'a vu acheter de la drogue, il grimace et enfonce son poing dans le mur de son immeuble tout en scrutant la blonde longuement de ses yeux bleus. « Ce que je fais de ma vie ne te regardes plus la Blonde. Tu n'as absolument rien à dire de ce que je fais ou non, t'es plus personne pour avoir ce droit de me dire ce que je dois faire ou non ou si ce que je fais est bien ou mal. T'as plus aucun droit sur moi. Aucun. » C'est sec, c'est dur, c'est très agressif le ton qu'il emploie avec la blonde, c'est d'ailleurs la première fois qu'il s'adresse à elle comme ça, avant il lui donnait des surnoms tellement beau tel que ma blonde de ma vie, ma femme de ma vie ou encore d'autres, des surnoms très intimes qu'il ne donnait à personne d'autre... Seul la blonde est resté même après ce qu'elle lui a fait, après l'avoir abandonné. Peut-être que tout n'est pas perdu ? Espérons le pour lui en tout cas. « Bon qu'est-ce que tu me veux ? » Et encore une fois c'est sec mais un peu moins que tout à l'heure sûrement qu'il regrette de lui avoir parlé aussi agressivement, sans doute, il l'a aimé cette meuf même si là il est plus vexé qu'autre chose qu'elle se permette de l'espionner comme ça dans sa vie, qu'elle se permette de venir lui faire des reproches alors qu'elle devrait plutôt se regarder dans une glace... Enfin, il est mal le kid, vraiment mal et la revoir autant ça lui fait vraiment plaisir, mais, d'un autre côté, ça le ronge quand même parce que ça lui rappelle, au même titre qu'avec Landon, qu'elle est partie et qu'elle repartira tôt ou tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Sam 22 Juil - 2:34

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Elle est un peu trop impulsive Eden. Elle agit sans forcément penser aux conséquences, à la suite des évènements et tout ce que ça implique la demoiselle. Elle se montre intrusive en plus de ça l’ancienne gamine des plages de Tybee. Elle le voit faire une connerie, le suit et l’attrape sans ménage par la capuche de son hoodie. Comme si elle avait le droit de se mêler de sa vie. Comme si elle avait quelque chose à dire. Elle oublie la jolie que le benjamin de la fratrie Landon n’a plus seize ans. Elle oublie qu’il n’est plus un enfant. Pourtant, elle agit comme tel actuellement. S’en foutant complet de l’âge qu’il peut avoir actuellement ; du nombre d’années qu’est passé entre le moment où elle l’a quitté et celui auquel elle le retrouve. Elle s’en fout de tout Eden. Elle voit juste un ami, un garçon qui était devenue avec le temps comme un membre de sa famille en train de se bousiller la vie. Et elle ne peut pas voir ça, elle ne peut pas laisser faire ça. Alors elle ne se démonte pas. Elle ne scille pas lorsque celui-ci lui parle de son ton sarcastique, elle croise juste les bras sous sa poitrine et ne cligne même pas des yeux en voyant son poing s’abattre sur le mur le plus proche.

Il croit faire peur à qui le gosse ? Elle arque un sourcil Eden. Elle le regarde piquer sa crise seule. Alors c’est la nouvelle mode chez les James ? Faire trembler les murs en y cassant leurs phalanges ? Puis, c’est lequel des deux qu’à lancé l’offense ? Ethan ou bien Landon ? Lequel a donné le premier coup de poing contre un mur pour paraitre le plus méchant ? Le petit frère qu’à recopier le grand ou le grand qu’à recopié le petit ? Elle en sait rien, elle n’imaginait ni l’un ni l’autre si agressive et pourtant dans les deux cas ça c’est tout de même produit. « Si tu veux que je garde mon sarcasme pour moi, garde ton agressivité pour toi. » Elle est froide Eden, elle ne montre aucune trace de plaisanterie au vu du ton qu’elle emploie. Elle le regarde d’un air déjà lace et il y a de quoi. Elle vient de passer une nuit d’enfer, une nuit remplie de folie dont elle ne se rappelle même pas la moitié ; un tatouage auquel elle aurait préféré échappé et elle finit par trouver son ex beau-frère dans les rues de Savannah aller chercher de quoi se droguer. Gé-ni-al. What a time to be alive.

Ils se dévisagent les deux anciens amis ; les deux membres d’un clan qui fut uni par le passé. Uni par les liens de l’amitié, de l’amour -entre elle et son frère- et ceux de la fraternité qui régnait entre Baedrian et Landon ainsi qu’elle et Ethan. Elle voit sous ses yeux tous ce qui liait les James et les Howard depuis trois années qui s’envole à tout jamais, dernier fragment heureux qu’elle avait en tête qui se décime en millier de particule de poussière. Elle a du mal à se dire que même avec lui maintenant le courant ne passe pas. Landon elle comprend, c’est son ex ils ont vécu une dure séparation. Mais lui c’était quoi son souci merde ? Il lui arrivait quoi pour qu’il puisse oser lui parler de la sorte ? Elle ne pense pas mériter ça Eden. Pas quand elle s’inquiète pour son sort. C’est lui le petit con actuellement, c’est lui qu’elle revoit pour la première fois depuis des années avec un sachet de coke dans les poches. C’est lui qui est en tort pourtant c’est elle qui s’en prend plein la tronche de manière étrange.

Elle ricane nerveusement la belle, elle tient fermement son sac de bouffe asiatique pour ne pas lui balancer le riz bouillant à la gueule. « J’ai aucun droit ? Oh non, t’as raison Ethan j’ai aucun droit légitime sur toi et ta petite cervelle de moineau. Mais puisque moi je n’ai aucun droit, j’peux trouver d’autres personne pour le faire tu vois ? Tel que … la police, ton frère et même tes parents ils peuvent le savoir. Donc j’serai toi, j’ferais un petit effort pour me parler normalement tu vois ? » Elle n’aime pas l’air dédaigneux qu’il a envers sa personne. Elle ne saisit pas pourquoi il est comme ça le petit frère de Landon. Elle ne l’a pas connue comme ça, elle ne l’a jamais vue avec autant de colère et de hargne. Il était doux le petit garçon qu’elle avait rencontré lorsqu’elle avait seize ans pourtant. Il était gentil, adorable. Passionné et toujours prêt à l’écouter. Là, elle n’avait droit qu’à une pâle copie nerveuse de son frère lorsqu’il se met en colère contre elle. Lui au moins, il a des raisons de le faire. Elle le pousse à bout Eden, elle s’évertue à dépasser chaque fois les limites pour lui foutre les nerfs. Elle ne s’occupe certainement pas de ce qu’il fait, et de ce qu’il achète. Pas comme elle le fait avec Ethan, s’inquiétant de le voir filer du mauvais coton. « Tu comptes prendre cet air de petit connard longtemps ou bien on va pouvoir discuter comme des adultes maintenant que t’as vingt-trois ans ? »  Elle élucide la question qu’il lui pose Eden, comme d’habitude elle ne fait que ce qui lui chante. Elle pourrait lui répondre qu’elle veut son bien mais il a pas l’air apte à entendre ça, il a l’air braqué le petit con et elle se doit de percer le mystère qui entoure sa personne, comprendre pourquoi il la hait autant finalement. « Ça fait au moins quatre ans qu’on s’est pas vue Ethan, que tu m’as pas donné de nouvelle ni rien d’ailleurs. Du jour au lendemain. J’peux savoir pourquoi avant de m’énerver réellement contre toi pour ce que t’as dans les poches de ton pull là ? » Elle soupire Eden, elle passe une main dans ses cheveux emmêlé et le regarde d’un air dépité. Elle veut comprendre la raison de ce silence radio la poupée. Elle mérite de comprendre pourquoi il n’avait plus daigner lui parler une fois qu’elle avait quitté l’état Géorgien il y a maintenant quelques années.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Sam 22 Juil - 12:58


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
C'est malheureux quand même ! Qu'ils en soient l'un et l'autre rendus à se parler de la sorte alors qu'ils partageaient tellement tous les deux par le passé. Oh ça ils s'aimaient tous les deux, ils s'aimaient passionnément, le kid il aimait Eden comme sa propre sœur, comme si elle était la femme de sa vie et il lui a dit à bien des reprises que c'était la femme de sa vie d'ailleurs, il l'aimait comme ça, comme cette amie dont il avait besoin auparavant, il l'aimait comme on aime une sœur ou une amie très proche... Il l'aimait follement, passionnément, jamais il ne lui aurait tourné le dos et il s'était osé à croire qu'elle était dans le même état d'esprit, que jamais elle ne lui tournerait le dos, qu'elle ne l'abandonnerait pas, pas comme Landon et Simon l'ont fait. Pourtant malheureusement c'est ce qu'il s'est passé, elle s'est barrée, elle s'est enfuie en courant il y a quatre ans environ, elle s'est barrée, l'abandonnant et suite à ça il a chuté quand il avait vingt ans, il ne pouvait pas supporter de se faire abandonner par tous ceux qu'il a aimé alors il a commencé à se fumer des joins puis par la suite il a augmenté la dose et il a finit par passer à des choses beaucoup plus dures tel que de la coke, de l'héroïne, des cachets d'ecstasy, de l'acide aussi de temps en temps et diverses autres saloperies. A l'heure actuelle on peut dire que la came ça l'a rongé de l'intérieur et qu'il n'est plus que l'ombre de lui-même, il se sent mal, déçu et abandonné par toutes ces personnes, il leur en veut énormément même s'il ne le montre pas vraiment en général. Sauf devant elle visiblement parce qu'à ses yeux c'est de sa faute à elle s'il est tombé dans la drogue, à elle et à elle seule. En fait c'est malheureux mais elle fût l'élément déclencheur vers la drogue, quand elle est partie, qu'elle l'a abandonné il s'est sentit tellement mal qu'il a préféré se shooter plutôt que d'affronter la triste réalité : il se faisait abandonner par la femme de sa vie et ça le tuait. Il aurait tout aussi bien pu se scarifier ou faire d'autres merdes encore mais non la drogue c'est ce qui lui convenait le mieux, c'est son choix à lui de tomber là-dedans mais Eden est responsable ça n'en fait aucun doute. La blonde connaissait ses peurs de l'abandon et elle est partie sans se retourner, elle est partie, elle l'a laissé tout seul ici, elle l'a laissé alors qu'il avait besoin d'elle, elle est partie mais elle avait ses raisons, elle était mal, vraiment très mal et avait besoin de se poser et d'oublier ses problèmes. Le kid sait tout ça mais ça n'arrange pas son problème : elle est partie parce qu'elle ne l'aimait pas assez, c'est ce qu'il se dit en tout cas le petit... Quand elle lui fait un commentaire sur son agressivité il fronce les sourcils et la scrute longuement de ses yeux bleus océan. « Me dis pas ce que je dois faire. » Simple et efficace. Et froid aussi, très froid mais moins agressif ou violent que ça pouvait l'être encore il y a quelques minutes. Sans doute que ça le fait chier de lui parler comme ça, mais il y peut rien, entre le manque qui se fait sentir plus sa rancune à l'égard de la divine blonde c'est clair que c'est difficile de contrôler ses émotions, c'est son cas. Et puis sa bipolarité l'empêche de rester calme et fort, sa bipolarité l'a toujours empêché de gérer ses émotions, le kid ne sait pas se contrôler, c'est triste mais il est vraiment malade.

Ils se scrutent l'un et l'autre, s'ils pouvaient tuer par le simple regard ils seraient déjà morts tous les deux tant il y a des électricités qui sortent de leurs yeux. Pour sûr ça fait énormément de mal à Ethan de parler comme ça à Eden alors qu'il l'a tellement aimée mais il ne peut s'en empêcher, il lui en veut, oh ça oui, il lui en veut sans doute beaucoup plus à elle qu'il peut en vouloir à son frère et Simon. C'est elle qui l'a rendu comme ça en partant alors qu'elle se permette de lui parler comme ça clairement ça ne passe vraiment pas. Elle le menace alors de parler à son frère, ses parents ou aux flics pour la drogue qu'il a dans son pull, il roule des yeux pas spécialement inquiet. « Je te parle exactement comme tu mérites que je te parle. Et entre nous hein t'as aucune raison mais alors aucune d'aller voir Landon ou mes parents ni même les flics, tu te prends pour qui sérieusement ? » Un peu moins violent que les fois précédentes sans doute est-il un peu inquiet face à l'idée qu'elle puisse réellement aller voir son frère, il sait que Eden peut être une sacré connasse quand elle veut, il sait qu'elle peut faire du mal, il en a eu la confirmation quand elle est partie, quand elle l'a lâché, mais là il ne s'attend certainement pas à ce qu'elle se transforme en fouteuse de merde, clairement pas, et ça le ferait sérieusement chier qu'elle en parle à son frère alors qu'il tente par tous les moyens de cacher sa vie et ses diverses saloperies pour lui et pour lui seul. Elle lui demande alors s'il va garder son air de connard encore longtemps ou s'ils peuvent causer en adulte, il roule des yeux et la scrute de ses yeux clairs. « Pourquoi je discuterais avec toi hein ? Qu'est-ce que tu veux putain ? » Oui il se demande réellement ce que c'est son problème, pour lui lorsqu'elle est partie c'est parce qu'elle ne ressentait plus rien pour lui, qu'elle n'en avait rien à foutre de sa gueule, par conséquent le kid ne comprend pas pourquoi elle réagit comme ça, comme si elle en avait encore quelque chose a branler de sa gueule. Elle lui demande alors pourquoi il a arrêté de lui donner des nouvelles quand elle est partie, il la scrute longuement choqué qu'elle puisse lui poser la question. « Déjà toi t'as aucune raison de t'énerver pour ce que je fais de ma vie étant donné que dans ma vie tu n'y es plus depuis que tu as décidé de te casser. Et peut-être bien que j'ai arrêté de parler avec toi pour la simple et bonne raison que tu abandonnes les gens et que tu les oublies bien vite. » Bon pour le coup c'est lui qui l'a un peu vite oubliée mais pour lui c'est comme ça qu'il a ressentit les choses, pour lui c'est elle qui a oublié tous les bons moments qu'ils avaient passés ensemble, qu'elle avait oublié combien il l'aimait... C'est dur. « Honnêtement c'est toi qu'à décidé de partir, pas moi. Moi j'étais bien avec toi, on passait des bons moments ensemble mais t'es partie, t'as juste a assumer maintenant. Mais vu que t'es une fouteuse de merde maintenant visiblement t'as qu'à parler avec mon frère lui dire que je suis un énorme camé, j'ai déjà une vision basse de toi ça ne fera que la diminuer encore plus. » C'était pas très sympa ça mais il en a rien à foutre, il dit ce qu'il pense et peut-être qu'avec un peu de chance elle sera maline et comprendra qu'elle a fait la conne en disparaissant, peut-être qu'elle réalisera que ça l'a rongé au plus haut point qu'elle se barre. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mer 26 Juil - 22:08

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Elle se mord la langue Eden, elle se retient du plus fort qu’elle puisse pour ne pas lâcher un nouveau commentaire. Il a raison, mieux vaut pour lui qu’elle ne parle plus. Il est préférable qu’elle se taise et qu’elle ne lui dise rien car elle risquerait de déclencher une guerre mondiale la belle. Puis, elle a trop mal à la tête pour s’aventurer à hurler dans les rues, elle a le crâne qui va exploser à peine entend-elle les chaussures des gens frôler le sol quand ils passent à leurs côtés. Elle est épuisée Eden, épuisée par la soirée e la veille, épuisée par les constantes guerres qu’elle mène. Elle en a marre de se battre avec chaque James qu’elle croise. Elle se lasse de cette ambiance qui frise l’air glaciale. Marre d’avoir peur de croiser tout d’abord le père James à peine se balade-t-elle dans les ruelles de Savannah. Elle craint de le revoir celui-là, qu’il lui serve l’un de ses regards dédaigneux qu’il avait tant l’habitude de laisser s’égarer sur elle lorsqu’elle était encore la petite amie de son ainée.

En parlant de l’ainée du clan James… il y a Landon, son bourreau attitré. La clef du problème, son ex. Celui avec lequel les relations sont les plus conflictuels un jour sur deux au gré de la météo, au gré des reproches et sentiments qui viennent se confronter comme des vagues en pleine tempête. Elle craint de se retrouver nez à nez avec l’ex militaire maintenant qu’ils ont un bout de l’autre tatouée dans la peau. Oh oui, elle a une peur bleue de le rencontrer. Peur qu’il lui jette la faute dessus. Que ça soit SA faute à elle si ils en sont arrivés à se faire ancrer une connerie pareil. A cause de son sms, à cause du verre qu’il lui devait, des verres qu’il a ensuite bus, puis y’a eu la bouteille de la superette qu’il avait démonté presque tout seul à coup de grande gorgée … Ouais, elle craint de voir Landon Eden, elle redoute de s’en prendre plein la gueule alors qu’elle aussi s’était retrouvé dans la même galère que lui ce soir-là. Elle sent que si pendant le temps d’une nuit ils avaient réussi à s’entendre à merveille, s’amuser comme ils l’auraient fait dans le passé depuis que le soleil s’était levé tout était effacé, chamboulé. Adieu la complicité gagné au cours de la soirée passé.

Menace qu’elle lui jette et qui n’a pas l’air de faire peur au benjamin du clan James. Elle devrait le savoir Eden que maintenant Ethan est un grand garçon, qu’il ne dépend certainement plus de ses parents ou même de son grand frère. Pourtant, elle espère que oui. Elle espère qu’il aime assez sa mère ou son frère pour avoir la crainte, l’angoisse de leur apprendre qu’il est un putain de drogué, un putain de camé depuis ne serait-ce combien de temps. Cette addiction se compte-t-elle en jours ? en semaines ? Ou plutôt en années ? Elle a le cœur qui s’arrête de battre, la gorge qui se resserre en pensant que le petit frère de son ex ; ce petit garçon qu’elle avait connu sage comme un ange, innocent et adorable pouvez être la même personne qu’elle avait en face d’elle. « Pour qui je me prends ? » dit-elle en fronçant les sourcils, se pointant du doigt pour appuyer ses dires, outrée qu’il lui pose une tel question comme si ils étaient de simple inconnu. Qu’ils ne s’étaient pas connus il y a dix ans de ça, qu’elle n’avait pas été la jeune demoiselle qui l’aidait de temps en temps à faire ses devoirs, celle qui lui avait filé quelques bons conseils dans l’art qu’ils chérissaient autant l’un que l’autre. « Mais t’es con Ethan ou tu fais exprès ? J’me prend exactement pour une personne qui voit un jeune faire une connerie, et putain t’y vas pas de main morte sur ton choix. » Elle se force à rire, elle en joue des tonnes. Bien qu’elle ait mal à la tête, que ça résonne dans sa tête par dix fois elle ne s’arrête pas. Elle ricane sous son nez pour le prendre encore plus pour un con, lui montrer ô combien elle le trouve ridicule le gosse. « La drogue donc ? A partir de vingt piges on est pas censée arrêté avec ce genre de truc ? » Elle joue les fortes Eden, elle joue celle qui a des leçons a donné alors qu’à vingt et un an elle était elle aussi une camée. Mais elle tait cette partie du récit, elle n’en parlera jamais. Il ne le sait pas Ethan il ne se rappel surement que des joints qu’ils roulaient ensemble à l’époque. Mais il ne sait pas le reste de l’histoire et personne ne le sait et elle emportera ce secret dans la tombe Eden. « Te shooter ça t’a rendu débile au point que je dois me répéter ? » Lui répond-elle de façon éreinté, l’air blasé qu’il lui demande une fois de plus ce qu’elle lui veut. C’est pourtant pas compliqué, c’est même plutôt censé qu’elle veuille l’en empêcher, lui arracher d’entre les doigts cette merde pour laquelle il s’est déplacé aujourd’hui. « Arrête de jouer les gamins trois minutes Ethan, t’es sérieusement en train de me taper sur le système à toujours demander les mêmes choses et répond moi quand j’te parle. »

Elle voit son air outré, elle le voit cligner des yeux plusieurs fois comme si ce qu’elle venait de dire semblait être une blague, un putain de comble qu’elle ose lui demander ça. Elle décide alors d’enlever ses lunettes de soleil, doucement elle les remontes jusqu’au sommet de sa tête et plisse les yeux tant la lumière l’atteint. Elle a mal, réellement mal. C’est dans ce genre de moment qu’elle se promet de ne plus jamais boire une seule goutte d’alcool. Ainsi, les yeux rivés dans ceux de l’autre, elle se prend une avalanche de reproche. Elle écarquille les yeux Eden, ses prunelles remplie de vaisseaux éclatée reste accroché au bleu foudroyant de celles d’Ethan. Elle ne parle pas, elle ne décroche pas un mot. Elle le laisse parler, déverser sa haine, vider son sac. Alors, c’est ça la rage qu’il a dans le ventre. Depuis cinq ans il n’a toujours pas avancé lui non plus. Après cinq longues années séparées, après avoir grandi et commencé à tracer sa propre destinée il lui en veut encore à elle. Il lui en veut d’être partie de la même manière qu’il en voulait déjà à son frère ; lui en veut d’avoir choisi de s’éloigner de Savannah pour son propre bien. Elle a de la peine Eden, vraiment. Elle a mal pour ce gosse qui lui fait face qui n’a toujours pas compris que sans ce départ. Peut-être qu’elle ne serait même pas là à ce jour pour l’engueuler dans cette ruelle, en l’ayant rencontré à tout hasard. « Ethan… Tu savais dans quel état j’étais quand j’suis partie. Tu savais qu’en restant ici j’arrivais pas à m’en sortir. Tu peux me regarder dans les yeux et me dire que tu ne savais pas que j’allais mal à cause de ton frère ? Tu peux sérieusement mentir sur ça ? Si j’étais resté à Savannah ça m’aurait couté la peau cette histoire. » Elle tourne la tête, la voix tremblante et les yeux allant se river sur le trottoir derrière elle. Elle a du mal Eden à parler du passé, elle a tellement voulu le cacher, s’en éloigner et l’oublier qu’en parler à haute voix comme ça, ne lui fait qu’un peu plus de mal. « T’as pas perdu ton frère Ethan, il est juste parti un temps et il est revenue. En partie pour toi je présume. Moi j’avais plus aucune raison d’être là, je t’avais toi mais cette vie me plaisait plus, je trouvais aucune satisfaction à vivre ici, j’avais même pas d’emploi prometteur pour me sortir la tête de l’eau tu t’en rappel de ça ? Fallait que je m’en aille et j’ai jamais voulu perdre contacte avec toi. C’est toi qui a dressé des murs entre nous du moment que j’ai pris un fichu avion. » Elle aussi pourrait lui faire des reproches, elle pourrait s’arrêter de parler maintenant Eden. Elle pourrait le laisser insinué qu’elle ne vaut plus rien pour lui, que son image se dégradera un peu plus encore si elle ose en parler à l’un de ses proches de ses soucis de drogue. « C’est au nom de tous ces bons souvenirs qu’on a eu ensemble, du garçon adorable que j’ai connu que tu mériterais que j’en parle à un de tes proches Ethan. Mais j’vais pas le faire, car je crois assez en toi pour que tu le jettes ce fichu sachet que t’as acheté, j’me dis tu peux le jeter dans les chiottes de ton appartement et qu’on puisse parler toi et moi, régler le soucis qu’il y a. » Elle hausse les épaules la blonde, elle le regarde d’un air presque suppliant, elle y croit qu’il puisse lui laisser une chance, qu’il puisse SE laisser une chance d’aller mieux. « Si tu le fais pas j’men foutrait de l’image que t’auras de moi, j’irais en parler et j’pense que tu finiras dans un centre de détox, c’est triste un peu comme destin en sachant que t’es un mec bien à la base, que tu peux t’en sortir sans ça. »



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mer 26 Juil - 23:02


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
En effet Kiddo n'a pas toujours été un petit con insupportable et méchant, même horripilant quand on y songe de près. Il y a encore cinq ans de cela c'était un gosse raisonnable et même adorable et Eden, cette blonde magnifique, cette poupée Barbie c'est dingue ce qu'elle l'aimait ce Ethan âgé de dix-huit ans, elle l'aimait follement, sans doute comme son frère, sans doute comme sa Cristina de Grey's Anatomy au même titre que lui l'aimait comme sa Meredith, il la voyait comme ça, comme son âme sœur, comme la femme, comme la personne la plus importante de sa vie. Il l'avait mise tellement en avant dans sa vie que du coup il n'y avait plus qu'elle et personne d'autre, même Simon devait se perdre parfois dans cet amour fou qui les unissait tous les deux. Oh, il ne s'était jamais rien passé de sentimental ou de sexuel entre eux et il ne se passera jamais rien entre eux de ce genre pour la simple et bonne raison que le kid s'est toujours mit dans le crâne que les hommes c'était son truc et que Eden est l'amour éternel de son frère, jamais il pourrait faire ça déjà parce qu'elle est une femme et parce qu'elle est la femme de son frère, future femme. Donc oui s'adresser à elle comme ça, lui parler de la sorte au fond ça lui fait du mal au gosse, il souffre de parler comme ça à cette blondasse qu'il a pourtant tellement aimé au cours de sa vie. Mais la rage qu'il ressent a besoin de sortir, il faut qu'il lui dise ce qu'il ressent depuis qu'elle est partie, il faut qu'elle comprenne à quel point son geste fût difficile à gérer pour le mioche. Il sait qu'elle peut comprendre, elle a sans doute changé depuis cinq ans mais elle n'est sans doute pas devenue stupide en cinq ans, ça il en est convaincu, par conséquent il se dit qu'en lui disant toutes ces choses la blonde finira par comprendre qu'elle l'a profondément secoué en quittant Savannah. « Et bien il faut croire que non. Il faut croire qu'on s'arrête pas à vingt ans de se doper Eden. » Et en effet c'est vrai il y a des personnes de tout âge qui prenne de la drogue, des jeunes de vingt ans comme des adolescents comme des personnes ayant dépassées la soixantaine, y a pas d'âge minimum ou maximum pour consommer des drogues malheureusement. C'est le cas du mioche, il consomme diverses saloperies en tout genre ça l'a rendu con d'ailleurs, très con, et depuis il n'est plus que l'ombre de lui-même. Il lui dit alors ce qu'il pense, ce qu'il ressent au plus profond de lui-même quant à sa disparition, quant au fait qu'elle se soit barrée, ça lui fait du bien de lui dire tout ça mais d'un autre côté ça lui fait tellement mal de repenser à son départ...

La blonde, sa blonde, reste là posée devant lui sans rien dire attendant certainement qu'il finisse de balancer son venin en pleine gueule de la blonde puis elle finit par ouvrir sa bouche lui rappelant pourquoi elle était partie, pourquoi elle s'est éloignée de lui allant dans une toute autre ville. Il soupire en entendant ses mots, pas un soupir de lassitude, non certainement pas, juste un soupir de malaise parce qu'il sait qu'elle a raison, il sait qu'elle est partie parce qu'elle supportait pas sa rupture avec Landon, son départ à l'armée et le fait est qu'elle le quitte d'elle-même par la distance la rongeait de l'intérieur. Il soupire le kif mal à l'aise de se retrouver face à elle et de parler de ça, ça lui fait sérieusement mal parce que lui aussi il y pense encore aujourd'hui à ça, au fait est que son frère soit partit du jour au lendemain pour rentrer dans l'armée et devenir comme leur enculé de géniteur il lui en veut toujours d'une certaine façon à Landon bien qu'il soit revenu depuis plusieurs années maintenant. « Je sais que tu es partie parce que tu avais tes raisons. Je sais tout ça mais tu as fais le choix de partir sans te retourner vers moi en m'attrapant par la main et en me proposant de t'accompagner. Tu as décidé de partir et de me laisser seul dans cette ville, seul et sans personne pour m'aider alors que j'avais tout perdu. Mon frère, Simon et toi... Tu savais qu'il ne me restait que l'autre enculé et ma pauvre mère et quelques amis... Tu le savais et tu es partie c'est ça que je te reproche. » Et ça lui fait encore du mal à l'heure actuelle, si la blonde le regarde dans les yeux elle verra combien ça le touche encore, il pleure pas non certainement pas, mais il a les larmes aux yeux le kid parce qu'il souffre, il souffre énormément. La blonde lui rappelle alors certaines choses comme qu'elle n'avait plus rien dans cette ville, pas même un boulot pour la retenir, il soupire et acquiesce. Il soupire parce que ça lui fait du mal qu'elle puisse dire qu'elle n'avait rien dans cette ville de suffisamment important pour la retenir, lui n'était-il pas important ? Et il acquiesce parce qu'il peut comprendre qu'elle fût anéantie que son frère n'était plus là, lui aussi ça le rongeait de ne plus voir son frère, sa moitié... « Je me rappelle bien de tout ceci... Je m'en rappelle comme si c'était hier. Mais j'aurais aimé être cette personne qui te donnerait envie de rester, cette personne qui aurait suffisamment d'importance pour toi pour que tu puisses te dire que tu peux t'accrocher sur moi et que ça irait par la suite... » Et il est sincère le kid quand il dit ça, il l'aimait tellement cette blonde que du coup l'idée même de la perdre était bien trop horrible pour lui. Cependant il va pas mentir non plus, il l'a sentit venir le fait est que la blonde s'en aille, au fil du temps il la voyait sombrer, au début ils fumaient juste des joints tous les deux mais il la suspectait depuis bien longtemps de prendre d'autres saloperies et maintenant qu'il est lui-même un camé il en est quasiment sûr qu'elle consommait des grosses conneries à l'époque. Sa blonde lui parle alors souhaitant visiblement avoir une grosse discussion avec lui au sujet de la drogue et sans doute d'autres choses encore il acquiesce alors et la scrute longuement de ses yeux bleus océan. « Je ne jetterais pas ma came mais vu que tu veux discuter et bien viens. On va monter et on va discuter. » Et suite à ses quelques mots il compose le code du portail de son immeuble et ouvre la porte pénétrant à l'intérieur puis il retient la porte pour la laisser rentrer à son tour. Après quoi il grimpe les deux étages le menant à son appartement, sort la clé de son logement, déverrouille les portes et laisse la blonde pénétrer à l'intérieur. Immédiatement les deux sont accueillis par Arcanine, le husky pure race de Ethan qui est en train d'aboyer tout en reniflant la blonde comme son maître. Le kid caresse la tête de son chien tandis qu'il part s'installer dans le salon avec sa blonde. « Bien. On est au calme maintenant on va pouvoir discuter de ce que tu veux sans être dérangés par qui que ce soit. » Il l'espère en tout cas, il s'ose à croire qu'il n'y aura personne qui va venir les déranger en plein milieu de leur discussion qui promet d'être importante, très importante... Peut-être arriveront-ils à se retrouver après cette discussion ? On l'espère en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Ven 4 Aoû - 0:29

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Elle n’aime pas ce qu’elle entend Eden, elle a de la peine. Ça lui brise un peu plus le cœur de savoir quelle ait réussi à faire autant de mal à quelqu’un. Elle ne s’imaginait pas faire vivre à une personne ce que Landon avait pu lui faire vivre sept ans plus tôt. L’abandon. Elle a du mal à garder la face la blonde, ce n’est même pas du mal qu’elle a, c’est qu’elle n’y arrive tout simplement pas. Elle dérive les yeux, honteuse. Honteuse d’avoir pu être un élément déclencheur dans les tourments du garçon. Elle fixe un point inexistant derrière Ethan la demoiselle. Elle regarde les dalles de l’immeuble pour se donner un peu de contenance. Elle cherche ses mots, quoi dire, que faire. Mais rien ne vient. Ça se bouscule dans sa petite tête bazardée mais les mots restent à la lisière de ses lèvres.

Est-ce que s’excuser après tant d’années changerait les choses ? Non elle n’y croit pas. Les mots n’atténueraient pas la peine du petit frère de Landon. Alors elle se dit qu’elle ferait mieux de juste assumer jusqu’au bout son choix, qu’elle devrait le mettre au pied du mur le petit gars. Car c’est plus enfant celui qui lui fait face, c’est un homme. Grand et costaud. Il devrait avoir compris depuis le temps que si elle avait fait ça, c’était pas pour lui faire de la peine, pas pour lui faire vivre la même tristesse. Alors elle ouvre la bouche la belle, elle essaie de parler mais ça déraille au dernier moment. Elle se désiste car finalement, elle serait encore plus mauvaise et méchante d’agir de la sorte. « J’sais pas quoi te dire Ethan… On fait tous des erreurs, et je suis désolé d’avoir fait passé mon besoin d’aller mieux devant toi. » Elle rive les yeux vers lui, se risque à se perdre dans ses opalescences bleu azur. Elle l’avoue l’égoïste qu’elle a fait peut-être un mauvais choix, qu’elle a surement agit de la seule manière qu’il fallait éviter. Et ça pique à l’intérieur, ça lui arrache la langue de l’avouer de but en blanc comme ça qu’elle a vraiment déconné en l’abandonnant au porte de Savannah pendant qu’elle allait se réfugier ailleurs sur la carte américaine. Elle n’est pas en état aujourd’hui pour les reproches, pas du tout dans son jour le plus glorieux pour trouver des explications à tout et pourtant c’est ce qu’il lui demande, c’est ce qu’il lui reproche et elle doit s’y faire. Elle doit taire le petit diablotin sur son épaule qui fait que lui dire de l’envoyer balader son ancien petit acolyte, celui qui était devenue avec le temps comme un troisième frère pour elle. Mais c’était ça le problème, il n’était pas son frère. Pas réellement, pas par les liens du sang. Pas au point qu’elle puisse l’embarquer avec elle à l’autre bout des Etats-Unis et ça, il n’a pas l’air de l’avoir saisi. « Tu voulais je fasse quoi Ethan ? Ici c’était mort, je pouvais pas rester là sinon je devenais folle… J’aurais du faire quoi alors ? T’emmener avec moi ? J’pouvais pas. Même lorsque j’étais en couple avec ton frère j’ai jamais pu combattre ton père, j’allais imposer à tes parents une décision ? J’allais leur dire que tu venais avec moi à Chicago alors que t’avais même pas l’âge ? Non Ethan, ça ne marche pas comme ça. » Elle envoie valdinguer les rêves et les illusions utopiques du garçon, il est temps, grand temps qu’elle mette la réalité en face de Ethan, qu’il comprenne aussi des choses qu’il pensait peut être faisable. « Tu crois vraiment que même ta mère, que j’adore malgré les années qui ont passé, que j’estime autant que la mienne t’aurais laissé filé avec moi ? Et tu crois vraiment que si moi j’avais eu le choix, si j’aurais pu survivre tranquillement à Savannah je l’aurais pas fait ? Partir c’était pas facile pour moi non plus. » Y’a les émotions qui s’infiltrent, la peine qui surgit là où elle ne pensait plus la voir. Y’a les fragments d’une histoire achevés qui s’emmêle et le futur fait d’eau trouble qui se confond à tout se bordel. Elle est épuisée la poupée. Epuisée de toujours devoir se justifier, épuiser de toujours devoir parler du passé.

Et ça doit se voir qu’elle est fatiguée, ça doit se ressentir qu’elle est en train de craquer. Heureusement, ou malheureusement il décide de calmer les choses Ethan, il arrête d’être aussi cassant et froid pour lui proposer de monter chez lui. Tenter d’avoir une discussion. Il lui tourne le dos et compose le digicode pour que la première porte s’ouvre et une fois chose faite, il lui tient la porte pour qu’elle entre à son tour et elle ne se fait pas prier, la tête baissée vers le sol elle se réfugie dans le hall de l’immeuble la blonde. Elle se met derrière lui et le suit doucement dans la cage d’escalier ne se plaignant même pas une seconde des deux étages qu’elle doit grimper, du peu de force qu’elle a dans les membres inférieurs après la soirée qu’elle avait passé avec l’ainé d’Ethan.

Appartement qu’elle ne connait pas, logement qu’elle regarde distraitement pour la toute première fois. C’est étrange de voir que même bébé Ethan est devenu réellement un homme. Un homme qui peut posséder son propre appartement ; qui choisit sa propre décoration alors qu’elle l’avait connue dans sa chambre de petit garçon, chambre remplie de poster de son sport favori. Puis très rapidement, elle se rend compte de la présence d’un chien quand même bien imposant qui aboie sur eux, un chien qui remue de la queue avant de se jeter en premier sur Ethan, puis ensuite sur elle. Elle le caresse le chien, d’un air pas très rassuré car elle ne le connait pas, ne sait pas ses réactions mais fait assez confiance en Ethan pour qu’il ne le laisse pas la bouffer entière. « Il s’appelle comment ? C’est le tien ? » Elle s’avance dans le studio Eden, de sa démarche lourde et fatigué elle vient jusqu’au centre de l’appartement et tourne sur elle-même pour tout regarder, se retrouvant face à un Ethan déjà assis sur son canapé, avachi à la regarder et lui rappeler que si ils sont là, c’est pour discuter. Elle hoche la tête Eden, elle vient donc prendre place à ses côtés et le regarde sans parler, laissant le blanc s’installer. Puis y’a un fou rire incontrôlable qui vient s’emparer d’elle, elle met les mains devant sa bouche pour se stopper mais rien y fait. Et elle le sent le regard du garçon rivé sur elle, se demandant si elle a définitivement perdu la tête. « J’suis désolé, mais j’ai du mal à me rendre compte de comment les années ont passés …. J’ai l’impression d’avoir tout raté, toi qui grandit et tout … ça me rajeunit pas ça. » Elle bouge nonchalamment la tête de gauche à droite la poupée, complètement dépassé par les évènements, complètement chamboulé par tout ce qui a pu se passer pendant qu’elle vivait son bout de chemin dans de lointaines contrées. « Je peux avoir un petit résumé de ce qu’il s’est passé depuis mon départ ou bien j’ai pas encore débloquer ce privilège de ta part … ? » Elle sait pas si elle doit en faire de l’humour ou en pleurer Eden, mais pour le coup elle est tellement fatigué qu’elle préfère jouer la carte de l’amitié.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Ven 4 Aoû - 15:40


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
Il est fatigué le kid, genre vraiment, vraiment épuisé et puis paniqué aussi de la revoir après toutes ces années et éventuellement d'avoir des réponses à ses questions, ses questions qui demeurent sans réponse. Pourquoi partir tout à coup ? Pourquoi ne pas l'avoir emmené avec lui ? Enfin tout un tas de choses qui comptent pour le gamin, évidemment il n'était pas sans savoir que lorsqu'elle est partie il avait tout juste dix-sept ans et qu'elle ne pouvait pas vraiment l'emmener avec elle mais quand même ils s'aimaient tous les deux elle aurait très bien pu le faire, ça c'est ce que se dit le mioche depuis qu'elle est partie. Et maintenant qu'elle est face à lui il lui claque en pleine gueule ce qu'il ressent mais voilà la blonde ne reste pas sans rien dire et lui répond à son tour, le confrontant à l'horrible vérité. Le "père" du kid n'est pas un gentil homme qui aurait laissé son gamin partir loin de lui avec elle il soupire et acquiesce bien conscient de ce point puis il penche la tête sur le côté. « Ouais mais.... Mais bon... » C'est tout ce qu'il trouve à dire parce qu'en fin de compte il sait très bien qu'elle a parfaitement raison, que c'est vrai ce qu'elle dit, que c'est pas des mythos juste pour qu'il ferme sa gueule ou pour justifier son geste à la blonde. Rien de tout ça, c'est juste l'entière et triste réalité. Au bout du compte il finit par prendre la décision de monter jusqu'à son appartement avec elle et elle ne semble pas contre du coup il tape le code et passe en premier puis il tient la porte pour la blonde et il grimpe les deux étages le séparant de son appartement.

En arrivant dans l'appartement ils furent accueillis par Arcanine un magnifique husky pure race de Ethan il sourit et caresse le crâne de son chien qui semble ravi de retrouver son maître. Puis l'animal se tourne vers la blonde et la salue par de nombreux aboiements la blonde ne semble pas rassurée du tout par l'animal. « Il est sympa t'inquiètes. » C'est sympa de la part du kid de rassurer la blonde sur son chien, au moins ça prouve qu'elle compte toujours d'une certaine façon pour le gamin parce qu'en fin de compte s'il n'en avait absolument rien à foutre d'elle il perdrait pas son temps a tenter de la rassurer au sujet de son chien. Là non le fait est de la voir aussi stressée face à son chien ça l'a mit mal à l'aise le gamin du coup il s'est sentit obligé de la rassurer, de lui dire que son toutou est adorable et ne mord donc pas. La blonde lui demande alors comment s'appelle le chien et s'il est à lui le kid acquiesce alors. « Il est à moi oui. Il s'appelle Arcanine. » La blonde se rappellera certainement de l'addiction évidente pour les Pokémons que le kid a depuis un certain temps donc rien d'étonnant qu'il ai donné un tel nom de Pokémon a son chien. Finalement après un temps le chien s'éloigne d'eux et file dans la chambre du kid s'allongeant sur son lit tandis que Ethan file s'installer sur le canapé lui demandant alors ce qu'elle voulait lui dire, elle fixe l'appartement la blonde avec curiosité, en même temps normal, c'est la première fois qu'elle vit ici. Il la scrute longuement alors qu'elle vient s'installer à côté de lui et se met alors à pouffer de rire comme une conne, il la fixe de ses grands yeux bleus se demandant ce qu'il lui arrive jusqu'à ce qu'elle s'explique disant que ça lui fait bizarre de se retrouver là puis qu'elle a l'impression d'avoir tout raté, il acquiesce alors et la scrute longuement sans rien dire pendant un temps jusqu'à ce qu'il se rappelle de ses derniers mots. « Tu seras jamais vieille Eden. Même quand t'auras cent cinquante balais si tu vas jusque-là hein, tu seras toujours la blonde. » Ça c'était sympa pour la première fois depuis qu'il l'a revue c'est la première fois qu'il lui dit une phrase gentille et ce, sans se forcer, non là c'est venu tout naturellement, comme un automatisme. Il sourit alors lorsqu'elle lui demande si elle peut avoir un résumé de ce qu'il s'est passé ou alors si elle n'a toujours pas droit à ceci, il réfléchit un bref instant et ricane. « Ben rappelles toi y a Simon qui est partit à peu près en même temps que toi, il m'a quitté parce que sa grand-mère est tombée encore plus malade qu'elle ne l'était déjà par conséquent il est retourné chez lui en France. Mais il me semble bien que tu étais encore là quand c'est arrivé. Depuis j'ai plus eu qui que ce soit sur le plan sentimental, je me sens toujours pas prêt a assumer une relation avec qui que ce soit. Mais je suis pas pour autant tout seul. » Ça a le mérite d'être clair, si blonde comprend pas avec la dernière phrase du gamin c'est vite vu, elle est vraiment blonde. « A part ça... Landon est revenu il y a plusieurs années, c'était il y a cinq ans un peu après ton départ il est revenu il s'est blessé là où il était et du coup il est revenu, il est plus repartit d'ailleurs... Encore aujourd'hui je m'attends à tout instant à ce qu'il vienne me voir en me disant qu'il part ici ou là. Donc voilà. Pareil il ignore toujours pleins de choses sur moi comme la drogue et le fait que... Euh... Ben voilà les hommes, tu sais... » Il bug très clairement sur la dernière phrase et la blonde peut se douter pourquoi. Il n'a jamais été à l'aise avec son homosexualité alors en parler librement comme ça avec elle ça lui fait tout drôle. En fait non avec elle comme avec n'importe qui, même lorsqu'il est avec Glenn ou même Otto dont il se sent très proche il n'en parle pas facilement. « A part ça j'ai commencé à me doper quand j'avais vingt ans donc ça remonte un peu maintenant. J'ai eu une passe où j'ai été vraiment anéanti. D'abord je m'étais simplement remis aux joins que je fumais déjà avec toi à l'époque pis après c'est allé plus loin comme tu l'as compris. On va dire que tous ces abandons que j'ai subi ça m'a juste déchiré de l'intérieur du coup bah c'est pas simple on va dire. En bref je suis vraiment accroc. » Et il s'arrête là estimant en avoir suffisamment dit à ce sujet sur sa vie depuis son départ à la blonde et il se contente de la fixer en attendant de voir si elle va vouloir partager son passé elle aussi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Lun 14 Aoû - 23:58

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Elle se rappelle encore les multiples fois ou le gosse, le petit garçon entrait comme dans un moulin dans la chambre de son ainé en lui montrant ses nouvelles acquisitions, ses nouvelles cartes d’un air fière, un sourire goguenard en lui parlant des cartes scintillantes, celle qui avait pour lui une réelle valeur, qui un jour vaudrait des millions. « Tu te balades toujours avec une Pokeball du coup quand tu sors avec ? » Rire cristallin qui s’échappe d’entre ses lippes après cette blague nulle qu'elle vient de sortir. Elle se moque gentiment l’ancienne gamine, elle n’attend certainement pas une réponse à sa question débile. Elle se permet de se marrer car elle l’a connu quand il était presque emmerdant l’enfant. Lorsque lui-même ne se rendait même pas compte qu’il pouvait arriver à des moments plus qu’embarrassant dans la chambre de son aîné pour parler de sa passion dévorante pour un dessin animé. Elle rit mais s’arrête tout aussi rapidement, car elle est craintive Eden. Elle marche doucement, à pas de chat sur des œufs qu’elle a peur d’éclater quand elle s’adresse au brun. Elle a peur, peur qu’il n’ait simplement pas envie de rire avec elle. Alors elle s’arrête de l’embêter gentiment et avance un peu dans l’appartement car elle ne pourra pas rester indéfiniment sur le pas de la porte.

Le chien la suit comme son ombre jusqu’au canapé où elle prend place. Une jambe venant se croiser sur l’autre, une main allant s’appuyer sur l’accoudoir. Puis y’a l’autre main, celle qui est libre, posée sur son propre genoux, main que l’animal fixe avec envie. Elle reste un peu méfiante la blonde, mais ça s’envole comme un rien du moment que le chien vient coller sa grosse tête à sa jambe en remuant de la queue et léchant sa main d’un grand coup de langue lui intimant de venir lui grattouiller le dessus de la tête. Douce bête qu’est celle de Ethan, lui rappelant Portos, le chien de son ex tout aussi demandeur de caresse que l’est Arcanine actuellement. Chien qui laisse sa trace de bave sur son jean noir en s’en allant dans une autre pièce, loin d’eux les laissant seul l’un assis à côté de l’autre sans un mot. Silence qui la fait grimacer puis rire juste après envoyant valdinguer au loin les idées qu’elle avait d’être un peu plus sérieuse, de pas rire pour un rien. Mais elle est comme ça Eden, elle rit nerveusement. Elle prend la parole pour dire des mots inutiles, du vent. Elle brasse de l’air pour combler le vide qui lui est insupportable en présence de l’un de ses plus vieux ami, allié d’antan. « Il est Magnifique ton chien, c’est exactement le chien que j’aurais aimé quand j’étais gosse mais mes parents ne voulaient pas d’animal à la maison… » Petite blonde qui rêvait d’avoir un chien énorme, un chien colossal pour cisailler l’ennuie lorsque ses deux grands frères étaient partis loin d’elle durant les années collège. Elle sourit en ayant ces bouts de réminiscence dans la tête. « Enfin, j’aurais pu m’en prendre un depuis que je vis seule mais bon … J’sais pas pourquoi je l’ai pas fait… » Epaules qui se haussent en cœur, moue qui se penche dans l’incompréhension de sa propre vie, de son existence faite de souhait et de désir jamais accompli, jamais assouvie.

Sourire qui se veut gentillet alors que sa tête se penche sur le côté en l’entendant parler. Alors même le deuxième frère James s’y met ? Lui aussi lui rappelle qu’elle n’aura jamais l’apparence propre d’une femme qui vieillit, même à cinquante ans il l’imagine être encore sa petite blonde. Et maintenant petite à prit tout son sens, maintenant que lui aussi la dépasse d’une bonne tête contrairement à avant. « Je sais jamais si je dois bien le prendre ou non de rester la petite blonde … Tout le monde change autour de moi mais tout le monde persiste à me dire que jamais je ne vieillirais …. C’est limite triste. » Réalité qu’elle a du mal à accepter, elle a du mal à voir les autres changer ; murir et avoir une vie alors que elle, elle stagne en tout point. Physiquement, mentalement et même professionnellement actuellement. « Même si t’es maintenant plus grand que moi et que t’as un peu de barbichette tu restes mon petit Ethan hein … Que tu le veuilles ou non, c’est ainsi. » Ce n’est certainement pas quelques centimètres, des poils et une voix plus grave qui changeront les vieilles habitudes. Clairement pas.

Résumé qu’elle attend avec un peu d’appréhension, elle a peur Eden. Peur qu’il ne veuille rien lui dire et pourtant, il se montre coopérant le garçon. Il lui parle alors en tout premier de Simon, et pendant un instant …. C’est le trou blanc. Simon… Simon… Qui c’est ce Simon ? Il voit bien le brun qu’elle galère, qu’elle est un peu perdue et il donne des détails et enfin ça lui revient. « Ah oui, CE Simon…. » Elle appuie sur les mots Eden, elle appuie car maintenant tout lui revient. Les fêtes en compagnie d’Ethan, ce jeune autre garçon souvent-là, ce soir fatidique … La révélation et s’en suit la rupture, rupture qui avait fait du mal à son amie. Départ rapide du jeune homme qui lui rappelle avec une boule au ventre celui de Landon. Elle s’y connait en cœur brisée Eden, très, trop bien même. Elle ne sait toujours pas comment le réparer d’ailleurs ce cœur fissuré mais elle sourit au garçon, tristement en apprenant qu’ils ont rompu depuis le temps. Elle sait ô combien c’est difficile de perdre son premier amour et au fil du temps, elle se dit que personne ne reste avec son premier amour, il est juste là pour faire du mal et tout arracher sur son passage. « Nan je savais pas pour la rupture mais j’suis désolé que ça se soit passé comme ça pour toi … Désolé pour lui aussi, car il est con de t'avoir lâché. » Petite main qui vient se poser sur l’épaule de son ami, petite main qui presse le bras du garçon pour montrer sa compassion. Elle imagine bien que même des années après, ça reste compliqué. Du moins, c’est ce qu’elle croit. Elle croit à ce genre de chose car pour elle ça l’est toujours autant.

Comme si le brun l’avait senti, comme si il venait de lire en elle comme dans un livre ouvert il lui parle de son frère et le cœur de la blonde s’arrête. Elle bat des cils sans un mot, elle l’écoute lui dire qu’il est revenu Landon, qu’il est là depuis quelques années maintenant et elle a la bile qui lui remonte tout le long de la gorge. Elle repense à la nuit dernière, celle qu’elle a passé avec son ex. Elle pense à ce nouveau tatouage qui barre sa peau de porcelaine. Elle a l’impression d’avoir le gout de ses lèvres sur les siennes sans pour autant y avoir gouté. Elle a juste une impression qui fait que l’obsédé et elle le coupe la poupée. Elle sourit de façon stressée, passant une main dans ses cheveux. « Ouais je sais pour Landon… Je l’ai croisé. » Elle coupe sa phrase la petite, elle ne sait pas si elle doit continuer ou finir ici mais dès que ses opalescences croisent celle du petit frère du principal concerné elle faibli. « Plus d’une fois même… Comme si le hasard voulait pas nous lâcher la grappe …. » Elle soupire la belle, soupire sans savoir si elle veut que ça se reproduise encore et encore ce genre d’évènements qu’elle fait semblant de détester. « Mais il a l’air bien installé … Arrête de t’inquiéter c’est du passé cette histoire d’armée … » Elle se veut réconfortante Eden, elle se veut confiante mais elle ne sait pas elle-même si elle doit y croire à ce genre de parole. La période de la guerre est-elle finie à tout jamais ? Est-ce que Landon serait susceptible de s’en aller une nouvelle fois et abandonner son petit frère de nouveau comme il l’avait déjà fait ? Elle n’en sait rien, mais ça lui mine le moral, ça lui refout la migraine qu’elle avait réussi à oublier depuis qu’elle était montée.

Tête qui se tourne instantanément à la fin de la phrase d’Ethan, elle fronce des sourcils Eden, elle le fixe le regard rempli d’incompréhension. « Sérieux ? T’as toujours rien dit à ton frère par rapport à ton homosexualité … ? Mais pourquoi ? » Ça fait pourtant des années qu’il le sait qu’il est homo Ethan, n’accepte-t-il toujours pas sa situation ? Elle ne comprend rien là. Landon c’est un gars génial, c’est le frère qui ne jugera pas son prochain alors pourquoi tant de mystère autour d’un truc si naturel ? C’est pas comme si il pouvait la combattre Ethan son homosexualité. « Autant la drogue je comprends qu’il en sache rien mais pour ton orientation ….. Tu crois vraiment que Landon James va te juger sur ça ? Moi j’y crois pas sérieux. » Elle bouge la tête de gauche à droite Eden, certaine de ce qu’elle raconte, pensant connaitre toujours autant son ex comme avant.

Trois ans… Trois années qu’il fait n’importe quoi avec sa santé le petit, trois ans qu’il a dépassé la limite à ne jamais dépassé. Elle la connait Eden cette limite, ce liseré à ne jamais frôler et ça lui fait du mal de voir que l’un de ses plus proches amis, celui qu’elle considère comme un petit frère vit dans cette galère. Elle se mord la lèvre Eden, elle l’écoute et ne dit rien. Elle le laisse finir et ça la tue de l’intérieur de savoir qu’un si bon gamin puisse en arriver à de tel chose à cause de son frère ; à cause de Simon et à cause d’elle. Car elle en fait partie des gens qui l’ont abandonné au kid. « Ouais je… Je vois ça Ethan, j’vais te dire un truc mais j’sais même pas si tu le sais ou non, en tout cas … J’me dis que ça pourrait peut-être te servir de te le dire maintenant mais quand ton frère et moi nous nous sommes quittés … Quelques mois après j’ai touché à ce genre de merde, j’ai un peu tout essayé même en fait… Et … C’est vraiment pas la solution. Enfin, ça l’est. Sur le moment. Puis une fois que tu reviens à la réalité tu te rends compte que rien n’a changé finalement. » Dit-elle dans une longue phrase, une phrase qu’elle n’a pas réfléchit et pourtant, pour celle qui va suivre elle prend le temps d’humecter ses lèvres rosies, elle prend le temps d’y réfléchir pour ne pas lui dire de bêtise. « Tu dépenses juste une tonne de fric dans le vent, car ça sert à rien. Et quand je m’en suis rendu compte heureusement j’étais pas encore totalement à fond, ni accro mais j’ai quand même prit des rendez-vous avec des organismes pour les jeunes qui ont des soucis avec la drogue, j’ai vu une psychologue et tu rends bien compte que c’est pas un cacheton, un peu d’herbe qui changera la donne. Si t’as envie d’être heureux c’est de toi-même que tu dois le faire, le devenir. » Elle pointe alors le cendrier le plus proche ou jonche des mégots de joint terminé et des pochons vide qu’elle imagine avoir été rempli de produit illicite avant de finir ici. « ça, c’est de la merde. Ça te rappel juste encore plus fort que t’es faible, que t’as vraiment un soucis pour tomber si bas et toi Ethan, tu mérites mieux que finir comme un clochard, toxicomane ou j’sais pas trop quoi, t’as besoin d’aide mais faut le vouloir. »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mar 15 Aoû - 9:56


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
C'est sûr que la blonde connait le petit Ethan depuis un bon moment maintenant, ça remonte, ça remonte a loin, très loin quand on y songe. Il n'était qu'un gosse lorsqu'elle a commencé à fréquenter Landon, le grand frère de Ethan, et déjà à cette époque c'était un mordu de Pokémon désormais ça n'a toujours pas changé, c'est peut-être même pire qu'avant quand on y songe. Limite il passe sa vie devant Pokémon Go, cette application sur les téléphones qui permet d'attraper des Pokémons dans la rue. La blonde lui demande s'il sort avec une Pokeball dans la main à chaque fois qu'il sort puis elle rit visiblement amusée par sa propre blague, il rit à son tour. « Même pas. Mais je vais y songer sérieusement. J'aurais de la gueule avec une Pokeball dans la main et mon fidèle Pokémon avec moi à longueur de temps dans la rue hein. » C'est pas faux mais il aurait l'air ridicule aussi quand on y songe parce qu'en fin de compte il va quand même avoir vingt-quatre ans il y a un âge pour ce genre de choses à vingt-quatre ans ou presque ce n'est plus trop l'âge. Mais ça il s'en fou un peu le kid, ça l'amuse toujours autant les Pokémons alors pourquoi s'en priver ? Il sourit à la blonde tandis qu'elle s'installe à côté de lui sur le canapé puis le chien vient lui faire des câlins à la blonde réclamant des caresses mais elle ne semble pas confiante, elle finit par se détendre et caresse Arcanine qui semble bien ravi puis le chien s'éloigne et file dans la chambre du gamin s'allongeant sur le lit de son maître.

La blonde lui fait alors un commentaire sur son animal disant qu'il est magnifique et qu'elle aurait aimé en avoir un comme ça étant gamine mais que ses parents ne voulaient pas, il acquiesce, il s'en rappelle très bien que les parents de la blonde ne voulaient pas avoir d'animaux chez eux, il n'a jamais comprit pourquoi d'ailleurs, c'est seulement possible de ne pas aimer les animaux ? Le kid ne peut imaginer une telle possibilité parce que pour lui les animaux c'est ce qu'il y a de plus beau sur cette Terre mais malheureusement pas tout le monde pense comme lui. Il y aura toujours une paire d'horribles humains qui vivent uniquement pour faire souffrir les animaux, les tuer ou les bouffer. Lui il conçoit pas ce genre de choses, oh, il n'est pas végétarien du tout, il mange des animaux mais pour dire vrai ce n'est pas ce qu'il préfère niveau bouffe... La blonde lui fait un nouveau commentaire sur les chiens disant qu'elle aurait pu s'en prendre un maintenant qu'elle vit seule mais elle ignore pourquoi elle ne l'a pas fait, il hausse alors des épaules. « Faut toujours un petit moment pour se lancer. Moi quand j'ai pris Arcanine j'étais quand même stressé je me demandais s'il allait être heureux avec moi, sachant que je vis dans un appartement et que je suis étudiant en prime il aura pas forcément un immense espace pour se dégourdir les pattes et puis il me verra pas non plus tout le temps vu que j'ai les cours à l'université. Faut du temps pour tout. Donc je suppose que c'est la même chose pour toi t'as besoin de ce déclic. » C'est pas faux et puis prendre un animal ce sont des responsabilités de fou au-dessus de la tête comme le vétérinaires, les piqures, vaccins et diverses autres choses. Ben oui si l'animal est malade faut pouvoir payer les soins chez le vétérinaires, il faut pouvoir s'occuper de lui et le dresser un minimum pour qu'il ne détruise pas les meubles dans le logement. Donc c'est compliqué, il faut prendre en compte beaucoup de choses.

Après quoi le gamin fait comprendre à la blonde que quoi qu'il advienne elle restera toujours la jolie petite blonde qu'il a toujours connu même si elle était vieille comme pas possible. Lorsque la blonde lui dit qu'elle ne sait pas si elle doit prendre ce genre de remarques bien ou non le gamin fronce les sourcils ne comprenant pas pourquoi jusqu'à ce qu'elle s'explique précisant que tout le monde change mais que visiblement tout le monde semble penser qu'elle est toujours la même femme que lorsqu'elle était encore là à Savannah avant son départ précipité. « Je comprends ce que tu veux dire. Mais si ça peut te rassurer mes mots à moi ils étaient pas méchants ou quoi. J'entends plus par là qu'à mes yeux tu seras jamais vieille, tu seras toujours la blonde que j'ai toujours connu, rien de plus. » Ben oui faut pas chercher plus loin avec Ethan, parfois avec lui il faut juste se poser sur le plus simple, quand c'est trop compliqué c'est tout de suite plus lui quand on y songe et puis c'est pas de son niveau non plus... La blonde lui fait alors un commentaire sur le fait est qu'il a vieillit mais que quoi qu'il arrive il resterait son petit Ethan, il sourit et acquiesce et sans chercher plus loin il la serre tout simplement contre lui. « Je sais ouais. Ça me convient. » Et il dit ça au creux de son oreille, après quoi il la relâche et se remet comme il était avant soit posé le cul sur le canapé a fixer l'écran de télévision éteint et ça lui convient parfaitement. C'était presque trop naturel de faire ça avec elle, mais c'est pas plus mal, ça prouve que pas tout est perdu entre eux et c'est une bonne chose...

Ils discutent ensuite de ce qu'est devenu le kid depuis la disparition de la blonde, d'abord il lui parle de Simon, ce beau gosse dont le gamin était tombé fou amoureux, cet homme qui l'a d'ailleurs dépucelé un fameux soir où Eden les a surprit. Elle se rappelle justement de lui et Ethan rigole un bon coup en voyant la tronche de la blonde. « Oui CE Simon. » Ben oui qui d'autre après tout ? Il n'a connu qu'un seul Simon au cours de sa vie de toute façon. Mais c'est sûr que pour la blonde c'est particulier, elle les a trouvé au lit ensemble alors que le petit se faisait dépuceler et c'est comme ça qu'elle a comprit qu'il était gay.... C'est la première à l'avoir su, enfin, Ismael l'homme que le kid considère comme son père, il le savait aussi mais c'était différent, lui il lui a toujours dit au gamin qu'il savait qu'il aimait les hommes donc quand le gamin est venu lui dire ça n'a pas été tellement une surprise pour le moustachu. La blonde s'excuse pour la rupture qu'il y a eu entre Simon et lui il acquiesce tandis qu'il dépose sa main sur son épaule il sourit. « Oh c'est pas grave, je suis passé à autre chose entre temps, c'est pas si grave. » C'est à moitié vrai ça donc à moitié faux aussi quand on y songe. Le gamin ne s'est jamais remit avec qui que ce soit donc ça veut forcément dire qu'il ne peut pas oublier Simon qui est d'un certain côté inoubliable étant donné qu'il fût son premier amour et son premier tout court...

Il parle ensuite de Landon et du fait est qu'il est revenu, la blonde lui annonce alors qu'elle sait qu'il est de retour qu'elle l'a revu à plusieurs reprises, il la scrute longuement espérant en apprendre davantage et elle semble comprendre le message parce qu'elle en dit soudainement plus, précisant qu'elle l'a revu plusieurs fois par hasard justement puis elle ajoute un mot au sujet de la disparition de Landon il y a plusieurs années, selon elle l'aîné ne semble pas prêt de repartir, le gamin acquiesce sans piper le moindre mot pour le moment. Au fond lui il n'en est pas tellement convaincu mais si elle veut y croire à ça, au fait est que Landon ne repartira grand bien lui fasse à la blonde. Lui il a vu son père partir tout à coup et ça l'a tué de l'intérieur depuis le gamin a peur de revoir son aîné repartir d'une seconde à l'autre pendant encore un long moment. Il ne dit donc rien, il voit bien dans les yeux de la blonde qu'il y a encore quelque chose entre elle et son frère et d'un côté ça lui fait plaisir parce qu'il a toujours imaginé que si son frère devait finir sa vie avec quelqu'un ce devrait être avec elle... Donc il est ravi pour le coup. « Et comment ça se passe entre vous ? » Oui il est quand même curieux donc il veut savoir ce qu'il en est, ce qu'il se passe entre eux deux, s'il y a eu un rapprochement ou tout du moins quelque chose de spécial qui les lie l'un à l'autre d'une façon ou d'une autre.

Finalement il confie à la blonde qu'il n'a toujours pas avoué la vérité à son frère au sujet de son homosexualité et là la blonde est choquée et fait comprendre à Ethan que Landon n'est pas un monstre, le gamin acquiesce il en est bien conscient mais il ne peut pas dire à son frère qu'il est gay. Il a tellement peur de le décevoir. Toujours. Toujours cette peur horrible au fond de lui même de voir son frère baisser les yeux et lui tourner le dos donc il préfère taire certaines choses en pensant que si ça ne lui plaît pas à Ethan et bien que ça ne plairait pas forcément à Landon non plus. Oui il est un peu con mais il n'y peux rien, l'avis de son frère est tellement important à ses yeux que du coup il préfère se taire pour que son frère ne change pas d'avis au sujet de lui... « Je sais que c'est moche de ne jamais rien lui dire au sujet de ma vie ou de ce que je suis mais tu connais ma relation avec Landon. J'ai besoin de lui et j'ai peur de le blesser ou qu'il apprécie pas ce que je suis véritablement donc je préfère me taire. Constamment j'ai peur de le décevoir, qu'il se dise que je suis un petit con ingrat ou que sais-je encore et je suis pas prêt à supporter les yeux méchants de mon frère parce que ce que je suis ne lui convient pas. » C'est pas faux mais c'est pas une raison de cacher à Landon et qu'il est gay et il le sait très bien au fond de lui. Son frère l'aimera toujours qu'il embrasse des hommes, des femmes ou les deux sexes mais ça le gamin ne s'en rend pas compte...

Le sujet de la drogue vint ensuite sur la tapis, ils discutent ensemble de la drogue que le gamin prend et évidemment ça ne plaît pas à la blonde, en même temps normal... A qui ça plairait de savoir qu'un si petit jeune homme puisse se tuer de l'intérieur en prenant de telles saloperies ? Personne c'est évident. Il est jeune, il a toute la vie devant lui et il est en train de briser tout ça en se shootant comme pas possible. Le gamin grimace alors tandis que la blonde lui apprend qu'elle avait sombré par le passé elle aussi quand elle s'est barrée de Savannah, qu'elle a consommé des drogues de toutes sortes. « J'en suis bien conscient. Mais pour l'heure j'ai simplement besoin de ne pas affronter la réalité. C'est plus facile de faire ça que de vivre en me rappelant que j'ai été lâché plus d'une fois et qu'on recommencera forcément à un moment donné. » Vu comme ça on peut le comprendre le gamin qu'il ai pu finir comme ça. La peur ce n'est pas quelque chose qui se contrôle et visiblement lui c'est vraiment une peur, il a vraiment peur de l'abandon, il a cette peur de se faire lâcher par tous ceux qui l'aiment. « Tu vas pas recommencer avec ces saloperies toi hein ? » Oui il a quand même besoin de savoir, d'être sûr qu'elle va pas sombrer à nouveau dans des merdes comme celles-ci... La blonde continue alors de lui donner sa façon de penser quant à la drogue et il comprend ce qu'elle dit mais d'un côté ça rentre par un oreille et ça ressort par l'autre, pour lui ça l'aide c'est la seule chose qu'il sait pour l'heure. « Tout ceci j'en suis bien conscient mais moi ça m'aide d'en prendre. J'en ressens le besoin de me défoncer un bon coup un peu tous les jours, c'est agréable et ça fait du bien. Puis au moins j'évite de penser aux merdes que je vis.. » Au moins ça a le mérite d'être clair, il a toujours été très franc le gamin mais il n'en est jamais arrivé au point d'être désolant comme il peut l'être là... Il a vraiment touché le fond ce gamin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mar 29 Aoû - 0:58

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Trait du visage carré, yeux d’un bleu pure, lèvres fines lui rappelant celle du grand frère. Il est mignon Ethan, il doit plaire. Surtout lorsqu’il est calme, qu’il n’affiche pas sa pire mine et son air furieux. Puis elle se reconcentre sur la conversation, les palabres qui s’écoulent de ses lèvres sur le fait de prendre un chien et tout le bordel qui s’en suit. Et ça la frappe, comme un putain de poing dans la face. Elle le voit dans son attitude encore un peu gauche, sa façon de penser qu’il a pris tout de même en maturité le plus jeune du clan James. Peut-être qu’il se drogue mais au moins, il prend des risques, des responsabilités. Il fait des choix qu’elle a vingt-six n’a pas encore fait, qu’elle ne se sent pas prête à assumer. Lui, à sa manière il réussit déjà là où elle échoue lamentablement. Lui au moins, il a déjà réussi à adopter un animal ; décider de s’en occuper plutôt que de ne s’occuper que de sa petite personne comme elle le fait depuis le début de son existence. Eternel égoïste, égoïsme qui la pousse à rester seule dans sa petite vie. Car c’est plus facile ainsi, c’est la simplicité de s’occuper que de soi. « Peut être qu’un jour j’adopterai un petit chien ou un chaton ouais, comme tu dis c’est surement un bête de déclique … » Epaules qui s’haussent légèrement, sourire tendre qui vient prendre place sur son visage fatigué mais tout de même mignon, car elle est comme ça Eden, c’est naturel elle a une gueule d’ange.

Adorable. Elle le trouve adorable le petit frère qu’elle n’a jamais eu lorsqu’elle l’entend lui dire qu’elle restera pour toujours sa petite blonde. Celle qu’il avait connu grâce à Landon et leur relation amoureuse d’adolescent. Elle a la tête qui se penche Eden, la moue de la gamine qu’à le cœur qui fond qui est bien trop émotive pour entendre ce genre de chose et y’a les gestes qui viennent s’ajouter à la parole. Y’a l’étreinte d’Ethan, ses grands bras musclés qui viennent la serrer contre lui et elle se sent réellement toute petite. Pour la première fois avec lui, elle se sent comme une petite chose fragile et c’est bizarre. Depuis toujours ça avait été l’inverse. Elle était celle qui pouvait faire gaffe aux arrières du garçon, celle qui l’aidait et le protégeait et maintenant le sens des aiguilles se retrouvait changé. Puis l’étreinte prend fin, il se recule le garçon. Comme si de rien était, il retourne à sa place initiale, reprend même presque un petit air macho, comme si il ne venait pas de faire un énorme câlin à celle qu’il considérait comme sa sœur jusqu’à qu’elle ne parte. Et elle sourit la blonde, elle veut continuer à garder l’atmosphère détendue. « Au fait, toi aussi tu suis les traces de ton frère ? Toi aussi t’as les tours de bras plus gros que mes deux cuisses … Les frères James c’est plus ce que c’était …. » Opalescences qui tournent sur elle-même, sourire en coin qu’elle lui adresse. Ils ont grandi, prit en muscle les deux frères et ça la choque, surtout venant du cadet. Lui qui était si mignon, si maigrichon quand il était enfant.

Pincement au cœur lorsqu’elle entend parler de premier amour et de rupture, ça la touche. Plus que d’autres sujet en particulier. Elle sait pourquoi elle a le cœur qui se resserre en entendant parler, elle le sait mais pourtant elle préfère mettre sa cervelle et son cœur en pause. Elle éteint les réacteurs et fait pourtant comme si de rien était la poupée. Elle ne sait pas si elle doit forcer le sujet Simon pour laisser la voix du kid sortir sur le sujet ou bien laissait le sujet finir à la poubelle puisqu’il dit qu’il est passé à autre chose. « Sûr ? Mmh… C’est cool si ça t’as pas traumatisé comme rupture. » Et elle sait de quoi elle parle en parlant de traumatisme. Elle se dit alors qu’il en a de la chance lui, d’être passé à autre chose. Elle l’envie. Non pas qu’elle ait encore des sentiments pour le grand frère du jeune homme mais … C’est difficile. Depuis, elle a perdu foi en l’amour, perdu l’envie d’aimer. Elle se lasse de tous ces hommes Eden, ils ne l’atteignent pas et il n’y a rien qui aille chez eux. Ils ne seront jamais à la hauteur du jeune homme duquel elle était tombée amoureuse des années plus tôt. Rien du tout, alors elle dit que c’est un traumatisme. Il l’a marqué Landon. Comme on le fait avec du bétail au fer rouge. Et comme si il lisait dans ses pensées, qu’il savait à qui elle est entrain de penser il lui pose la question fatidique, lu demande si entre elle et son frère ça se passe bien. Et une fois de plus, c’est compliqué. C’est tiraillé et trop difficile à expliquer. « Heu bah … Bizarrement ? » Elle est incertaine Eden, elle a peur de trop en dévoiler et que sa pensée ne finisse dans les oreilles de l’ainée. « On se dispute, on se calcule plus, on se revoit et ça va bien …. C’est … Les montagnes russes entre lui et moi. » Landon c’est la sensation des loopings, de l’envie de vomir, de l’excitation d’en connaitre d’autre concentré en une personne. On aime l’adrénaline de la prochaine fois, mais on déteste savoir d’avance qu’on en sera malade. Il déclenche tout ça Landon dans le corps de la jeune femme. « Mais bon bref, je pense qu’on a plus intéressant à discuter, débattre au sujet de ton frère hein. » Sourcils qui se haussent, car elle en a pas fini Eden avec le choc, entendre qu’il n’ait toujours pas parlé de son orientation à qui que ce soit.

Elle l’écoute la blonde, sincèrement. Elle a les yeux rivés dans ceux du brun, la tête appuyée contre la paume de sa main. Mais elle en reste pas moins interloquée ; bloque sur certains mots car elle n’a pas l’impression d’entendre parler de la bonne personne. Ça sonne le code erroné quand elle se dit qu’il parle de Landon. « Justement Ethan, je connais ta relation avec ton frère et pour rien au monde il te jugerait pour un truc pareil… » Elle en est certaine Eden. Elle sait que Landon l’aime son petit frère. Elle se rappelle du sang d’encre qu’il se faisait pour celui-ci plus petit. La trouille de le voir finir autant dégouter que lui par le sport, la peur qu’il vive le même cauchemar que lui avec leur père. Qu’il perde la flamme qui dansait dans ses yeux de petit gosse. Il l’aime et le protège et pourtant je garçon en face d’elle n’a pas l’air de se rendre compte de l’amour que son ainé lui porte et ça lui fait mal, vraiment. « Il t’aime, arrête de douter ça et même ta mère elle te laissera pas tomber faut tu te lance Ethan, t’es plus un bébé. » Elle essaie de lui faire entendre raison, elle essaie mais elle n’a pas l’impression que ça porte ses fruits. Il est bloqué le petit James, il est persuadé que sa famille l’abandonnera pour ce qu’il est réellement et ça lui fait de la peine. Beaucoup trop. Y’a sa petite main pale qui vient se poser sur le genou du garçon et qui fait un peu pression dessus, une sorte d’encouragement. « Il peut pas être blessé, c’est pas sa vie de toute façon. C’est la tienne et il faut que tu sois une bonne fois pour toute sincère avec tout le monde pour l’être avec toi-même. »

Elle n’aime pas ce qu’elle entend Eden, elle en soupire. Agacée elle retire sa main de la jambe du garçon et ses prunelles s’en fuit fixer un point inexistant dans la pièce. Un point de repère qu’elle gardera tout le long du monologue du brun qu’elle a soudainement envie de gifler. Elle connait ce qu’il vit, elle sait où il en est et elle hait ça. Elle hait l’impuissance qu’elle a dans la situation, le peu de considération que son avis aura si elle s’énerve pour de vrai. Alors elle respire, tout doucement réfléchit pour être plus maligne. Ne pas toucher l’excès de folie, de crise de nerf pour lui rentrer un message dans le crâne et foutre en l’air le semblant de conversation sincère et calme qu’ils ont ensemble. « Non, ça fait longtemps j’ai arrêté tout ça, je fume la clope mais c’est tout. » Premiers mots de la phrase qui sortent un peu trop abruptement, de manière un peu trop sèche avant qu’elle ne s’adoucisse, qu’elle se résigne à faire un effort pour que tout se déroule de façon douce. « Et j’sais ce que c’est et ouais peut être ça t’aide une heure mais avoue qu’une fois que tu reviens à la normale finalement ça revient au même … ? » Elle marque un temps de pause pour le faire réfléchir et n’attend même pas que celui-ci réponde quelque chose qu’elle reprend de plus belle avec toujours autant de détermination « Je suis certaine que oui, donc autant régler ses problèmes pour de vrai plutôt que tenter de noyer le poisson. » Prunelles qui reviennent se poser sur le visage de l’un de ses plus vieux amis. Prunelles qui s’ancrent dans les siennes pendant qu’un silence de mort s’installe entre eux. Silence coupée par le bruit de l’estomac de la blonde, gargouillement perceptible jusqu’en antarctique et elle se mordille la lèvre la blonde. Presque honteuse que son ventre se manifeste autant. « Avant de te suivre dans la rue j’ai acheté de la bouffe asiatique… ? On partage ? » Sachet qu’elle montre du doigt sur la table, sachet qui est le sien qui contient assez de nourriture pour trois. Elle est prête à enterrer pour de vrai la hache de guerre Eden, prête à partager sa nourriture, chose qu’elle déteste faire le plus au monde juste pour lui, pour le faire sourire. « Aller j’t’autorise à piquer en souvenir du bon vieux temps ou j’te gronder quand tu le faisais … »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mar 29 Aoû - 12:52


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
Sans nul doute que le gamin est un peu trop partit en couilles depuis toutes ces années entre la drogue, ses secrets à propos de son homosexualité, le sexe dont il abuse un peu trop, son manque total de confiance en lui... C'est sûr que ça fait beaucoup pour un si petit jeune adulte. Pis cette peur abominable de l'abandon qui le ronge de l'intérieur ça n'aide pas à ce que le gamin puisse se sentir bien il a constamment cette peur que les gens qu'il aime se barrent de sa vie et l'abandonnent. Il flippe constamment parce qu'il se dit qu'il a vu partir du jour au lendemain son frère, Eden et Simon et ça c'est déjà trop pour lui alors si en plus il se mettait à perdre de nouvelles personnes il ne le supporterait certainement pas. Il fixe la blonde alors qu'elle lui parle d'animaux en tout genre, sans nul doute qu'elle sautera le pas elle aussi et se prendra une bête à un moment donné mais pour l'heure elle semble pas prête. « Un chat c'est plus simple et d'un certain point de vue c'est moins de responsabilités. Déjà il se lave tout seul, c'est très propre un chat. Il fait dans sa litière donc t'as pas besoin de le sortir... Enfin un chat ça dort toute la journée, t'as pas besoin d'être collé constamment à lui. Tandis que le chien tu dois le laver de temps en temps, tu dois le sortir tous les jours plusieurs fois par jour, tu dois t'occuper de lui dans la journée, le faire jouer, des trucs comme ça. Donc c'est beaucoup de responsabilités et de temps quoi ! » Il a pas tout à fait tord le kid et sans nul doute qu'il aurait mieux fait de commencer lui-même avec un chat plutôt que de prendre un chien direct et en plus un pure race qui se prend pour un petit Dieu mais il avait de se sentir important pour quelqu'un et là justement pour Arcanine il est très important et c'est tout ce qui compte pour lui.

Le gamin fait un câlin à Eden mais court, très rapide c'est à peine s'ils ont eu l'un et l'autre le temps d'apprécier ce petit instant mais c'est déjà bien qu'il ai fait l'effort de la serrer contre elle, qu'il ai pu d'un certain point de vue, enterrer tout le mal qu'elle a pu lui faire et la serrer contre lui en lui faisant simplement comprendre qu'il l'aime toujours. C'est ça qu'il souhaitait lui faire comprendre par ce simple geste le gamin et il s'ose à espérer que la blonde a comprit. Quand elle lui fait alors un commentaire sur ses bras musclés il ricane plutôt amusé par ses mots tout en acquiesçant vivement. « Je te rappelle qu'avec la Crosse ça aide bien a avoir des bons bras. Et puis y a aussi le fait est que j'ai fais de la salle quelques temps avec Simon. Pis j'ai continué un peu après son départ. » Mais c'est pas trop son truc c'est les salles de musculation quitte à faire du sport il préfère en faire un vrai c'est à dire la Crosse, c'est quelque chose qui lui plaisait vraiment. La salle de sport pour lui c'est pas du sport, c'est de la gonflette et rien de bien extraordinaire mais bon une fois de temps en temps pourquoi pas. Fréquemment c'est pas possible pour lui par contre.

Justement quand ils en viennent a parler de Simon le gamin tente tant bien que mal de cacher ses vrais sentiments soit qu'il n'a jamais réellement pu oublier Simon et même s'il s'est tapé bon nombre de mecs ils ne remplacent jamais Simon. C'en est juste lassant alors. Mais la blonde cherche à être sûre que cette rupture entre eux n'a pas été trop marquante pour le petit Ethan il acquiesce alors. « Ouais ça va je me suis fais une raison. T'inquiètes pas. » Il ment évidemment qu'il ment, ça l'a détruit de l'intérieur de voir l'homme qu'il aimait tellement fort partir du jour au lendemain pour repartir chez lui en France... Surtout qu'il est jamais revenu à Savannah Simon il est resté en France et depuis plus de nouvelles, ils ont tout simplement coupés les ponts. Y a mieux comme façon de se rappeler son premier amour, comme un con qui nous a abandonné du jour au lendemain parce qu'il avait des obligations ailleurs et que désormais on a plus que nos souvenirs avec cette personne en tête et nos yeux pour pleurer. C'est comme ça que se sent Ethan comme un gamin qui a été abandonné par son grand amour et ça le bouffe pas mal. Du coup quand la blonde lui parle de sa relation avec Landon il est bien ravi de pouvoir changer de sujet et acquiesce en entendant ses mots. « Je suis triste de voir que c'est tendu entre vous. J'espère que ça ira mieux avec le temps entre vous et que vous réussirez qui sait, peut-être à vous remettre ensemble un jour ou l'autre. » Le gosse adorerait qu'ils se remettent ensemble tous les deux, il adorerait ça mais il voit bien que le sujet est pénible pour Eden du coup lorsqu'elle lui fait comprendre qu'elle veut changer de sujet le gamin acquiesce compréhensif et n'en dit point plus.

Finalement le sujet se tourne vers son homosexualité et sur le fait est que son frère ne sait toujours pas la vérité. Évidemment la blonde adorerait que le kid en parle franchement avec son frère mais il en est tout à fait incapable il peut juste pas le décevoir. « Je sais pas. A chaque fois qu'on se voit il veut essayer de me caser avec ce qu'il appelle "une nana sympa" donc il me voit sûrement comme un hétéro et quand il apprendra la vérité ça va sûrement lui faire un choc et il appréciera peut-être pas que ce qu'il imaginait pour moi c'était pas ça... » Il imagine trop de mauvaises choses le gamin et ça lui apportera bien des soucis dans sa vie et il le sait. Mais d'un côté le fait est que le regard de son frère soit si important pour lui c'est juste touchant et mignon il a beau avoir vingt-trois ans quand il s'agit de Landon le petit Ethan a encore quatre ans et a encore et toujours besoin de son grand frère pour avancer dans sa vie c'en est limite adorable... Mais pourtant c'est l'idée le gamin a besoin que son frère soit fier de lui, c'est limite obligatoire pour qu'il soit heureux dans sa vie. Et du coup il préfère taire certaines choses de sa vie plutôt que de prendre le risque de décevoir son frère, ça le tuerait ça. « Je sais très bien que je suis plus un bébé mais j'ai encore besoin de mon frère. J'ai besoin qu'il soit fier de moi, qu'il se dise avec joie que ce que je suis ça lui plaît, que j'ai grandis comme il faut. Enfin je veux continuer à voir ses yeux pleins de tendresse se poser sur moi et pas des yeux pleins de tristesse et de honte. Ça, ça me tuerait tu vois. Donc je préfère fermer ma gueule plutôt que de prendre des risques... » Mais d'un côté ça les éloigne d'une certaine façon les deux frères et ça Ethan a beaucoup de mal avec ça aussi, il en souffre de se dire qu'à cause de ses nombreux secrets ça l'éloigne toujours un peu plus de son frère, ça le ronge tout ça. Pourtant il ne parlera pas malgré tout, il peut pas prendre un tel risque, il peut juste pas parler de ça avec lui, il a trop peur que son frère imaginait un avenir différent pour lui et que du coup le fait est qu'il soit gay ça le gêne ou l'attriste.... « Je sais mais pour l'heure j'ai envie de blesser personne avec ça... Le fait es que je sois ce que je suis c'est pas forcément une fierté pour moi. Fin merde je me la prends dans le cul Eden, j'suis pas actif, j'suis passif, je me la prends dans le cul. Comment veux tu que je continue à regarder mon frère droit dans les yeux alors qu'il saura ça ? Surtout que je couche avec un voisin à lui... C'est chaud. » C'est vrai que c'est chaud et qu'il pourrait choisir un peu mieux ses plans cul mais Glenn a été un coup de cœur dès le début et puis faut dire ce qui est... Il est canon Glenn c'est juste un beau gosse a l'état pur n'importe qui pourrait fantasmer sur lui et dans le cas de Ethan c'est juste parfait parce que Glenn lui fait son apprentissage sexuel par conséquent il a juste envie de continuer comme ça avec ce type même si c'est malsain parce que quand ils sont chez Glenn il se dit que juste au dessus y a son frère et ça c'est gênant.

Au bout du compte le sujet de la drogue revient sur le tapis, la blonde semble obsédée par ça depuis qu'elle sait qu'il se shoote, en même temps normal, on va pas lui reprocher à la blonde, c'est logique qu'elle s'inquiète, c'est un gosse qu'elle a connu quand c'était un petit garçon et maintenant il se shoote, quel choc ça peut lui faire... Il soupire de soulagement lorsqu'il entend la blonde lui assurer qu'elle ne fume que la clope désormais. « Bon tant mieux ! » Oui ça le rassure de se dire qu'elle est sortie d'affaire et que désormais toute cette part sombre est loin derrière elle. Au moins la blonde a réussi a s'en sortir et il en est très heureux. Mais elle tente de le raisonner au sujet de la drogue, la blonde ne sait pas encore que c'est peine perdue, le gamin est vraiment trop à fond là-dedans. « Vas pas croire je sais très bien que c'est de la merde et que oui dès que l'effet de ce que j'ai pris est passé je retombe dans mes problèmes. Je le sais tout ça mais je suis accroc et j'ai pas envie de m'arrêter. Je suis heureux quand je me shoote, je sais que ça peut paraître bizarre ou alarmant dis comme ça mais c'est la vérité je suis plus heureux et mieux dans ma peau quand je suis défoncé la blonde... » Et c'est bien connu personne ne refuse le bonheur a l'état pur et lui justement le bonheur c'est de ça dont il a besoin. Fin, on a tous besoin et droit au bonheur lui sa source de bonheur au quotidien c'est la drogue. C'est malheureux quand on y songe mais c'est comme ça qu'il ressent la chose. Il est juste détruit de l'intérieur le kid, détruit et malheureux. Elle lui propose alors de manger de l'asiatique et il rigole. « Oh tu sais bien que je ne mange plus de plat asiatique depuis des années. Mes allergies à l'ail et à l'oignon tout ça. » Il est tout de même malheureux de lui refuser un petit repas mais la cuisine asiatique c'est sa hantise au gamin, il peut pas. « Mais manges toi vas y. Vu le bruit qu'à fait son ventre autant que tu te nourrisses. » Et il ricane en prononçant ces quelques mots tandis qu'il scrute la blonde longuement de ses beaux yeux bleus, puis lui il attrape son paquet de clopes et s'allume une clope en attendant qu'elle mange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Dim 3 Sep - 0:42

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Tristesse qu’elle perçoit dans les traits masculins du plus jeune James. Espoir qu’elle ressent dans la voix de son ancien beau-frère lorsqu’il lui dit avec toute la gentillesse et l’espoir du monde qu’il espère de tout cœur qu’un jour ça ira mieux entre son frère et elle. Que peut-être un jour, ils se remettront même ensemble. Elle rit la belle, elle rit car c’est complètement irréaliste. Elle rit car ça la pique intérieurement d’entendre ce genre de sottises. Elle passe alors la main sur son propre visage fatiguée Eden, essayant de calmer les tressautements de ses épaules à chaque éclat de rire nerveux qui s’échappe d’entre ses lippes. Il rêve Ethan, les yeux ouverts. Il ne se rend pas compte de l’état de la relation entre elle et son frère. Il ne voit peut-être pas comme cette relation l’a foutu en l’air. Assez pour qu’elle n’aille jamais de l’avant ; qu’elle soit toujours au même stade amoureux depuis sept ans. Puis elle voit tourner dans sa tête les quelques fois où ils sont revus Landon et elle. Ce n’était pas glorieux. Pas toujours, souvent plus désastreux qu’heureux. Ils sont colériques les deux anciens amoureux. Ils ont une rancœur qui n’a jamais pris fin tous les deux. Ils ont toujours cette fâcheuse tendance à piquer l’autre en annotant le passé qui l’es relis l’un à l’autre. Elle se rend compte qu’il n’y a que lorsque l’alcool s’emmêle, les liqueurs et les mélanges douteux qu’ils arrivent à réellement s’entendre maintenant. C’est triste, triste de ne pouvoir tenir une conversation digne de sens qu’en étant dans un état catastrophique. Triste de se voir floqué comme un maillot d’équipe. Incompréhension, manque de jugeotte de s’être fait tatoué son numéro sur le derme à tout jamais. Elle a honte Eden, elle n’est qu’à J+1 de ce tatouage sur ses côtes et pourtant elle n’arrive à comprendre comment elle a pu en arriver là. Pour un homme avec qui elle ne retournera jamais ; un homme qui avait déjà fait son choix il y a des années. « Y’a quand même sept ans qui sont passé Ethan… On a changé, on a vécu des trucs, connues des gens. Je pense pas que ce soit des choses pensables qu’un jour on puisse se remettre ensemble. » Main qu’elle vient poser sur l’épaule du garçon, elle laisse ses doigts se presser comme le ferait une grande sœur avec son petit frère. Une grande sœur qui essaie de consoler du mieux qu’elle puisse les rêves sordides de son cadet.

Sourire plus sincère qui vient s’accrocher au visage de blonde, elle l’écoute le garçon. Le voit embarrassé lorsqu’il lui raconte que Landon essaie tant bien que mal de le caser avec des demoiselles dès qu’il le peut. Elle imagine la scène et se mord la lèvre pour ne pas froisser le jeune homme. Elle hoche juste de la tête, le sourire caché contre sa main. Elle comprend les deux hommes Eden. Elle comprend le frère qui ne voit pas l’homosexualité et le manque d’intérêt pour les femmes du benjamin et comprend l’angoisse et le stress occasionné d’Ethan de dévoiler à son ainé qu’il est plutôt attiré par les hommes plutôt que par les courbes voluptueuses, gracieuse des femmes. « C’est vrai que … Y’a aucun signe qui laisse paraitre que tu l’es Ethan » Elle sait bien la blonde qu’il n’y a aucun signe à l’homosexualité mais chez certains c’est transparent comme dans de l’eau de source. Ethan lui, il ne laisse rien paraitre.« Et … On ne s’imagine jamais que quelqu’un qui nous es proche l’est, du coup il doit juste penser que t’es timide, il essaie de te pousser vers des filles mais c’est normal que ça le choque. Car il ne s’y attend pas, mais le choque c’est pas que négatif tu sais ? Peut-être il sera soulagé aussi de voir que son frère n’est pas juste frigide, pas du tout attiré par l’amour. » Paroles accompagné d’un haussement d’épaule. Elle brode Eden, elle ne sait pas vraiment comment gérer cette discussion, comment l’aider mais elle est certaine d’une chose c’est que Landon ne sera pas déçu par son frère. Pas pour ça, le vrai problème d’Ethan c’est la drogue et ça, il ne le laissera pas passer quand il l’apprendra et ça l’énerve de le voir tenir un tel discours, celui du petit frère qui ne veut pas décevoir le grand. Ça l’énerve de l’entendre dire tout ça pour au final le voir lui mentir et agir de la pire des sortes. En étant un putain de junkie. « Oui je vois très bien, tu préfères jouer l’enfant parfait, celui qui n’est pas gay comme si ce point te rendait moins bien et surtout, le pire : comme si tu ne te droguais pas… En sachant que ce point-là, sur les deux ? C’est le pire. Ça par contre, il ne te le pardonnera pas, la drogue et Landon c’est pas un bon ménage. » Elle aimerait qu’Ethan est un coup de conscience, elle aimerait réellement qu’il entende raison ce soir mais elle n’y croit pas. Elle voit bien dans son regard qu’il préfère pour le moment mourir avec son secret plutôt que le dévoiler.

Opalescences qui s’écarquillent, lèvres qui s’entrouvrent en entendant les mots crus qu’Ethan lui lance pour lui dire dans quelle situation il se trouve. Il est désemparé le pauvre garçon. Tout autant qu’elle actuellement et des images sales lui reviennent en tête. Elle se revoit ouvrir cette fameuse porte ce soir de fête et tomber sur le petit frère de Landon dans une drôle de position avec un inconnu, avec ce Simon. « Eh eh … Je suis pas obligé d’avoir en tête les images de mon petit Ethan dans ce genre de position hein… Et toi quand t’expliqueras qui tu es réellement à ton frère ne lui parle pas de la chose comme ça… Pas avec ce langage. Il est pas obligé de savoir. Ça ne regarde que toi ce que tu fais de ton cul de toute façon. Et t’as pas avoir honte putain Ethan, on est en 2017, y’a pas que toi qu’est pd dans cette ville. La preuve t’as trouvé ton plan cul dans l’immeuble de ton frère. » Idée qu’elle trouve d’ailleurs pas très intelligente. Idée qu’elle trouve même carrément conne. Et si Landon se retrouvait nez à nez avec eux ? Ça serait encore pire pour lui de dire la vérité à ce moment-là. Il s’y retrouverait forcé. Mais elle ne dit rien sur le sujet. Il est assez grand Ethan, assez mature pour surement savoir ce qu’il fait.

Nouveau soupire qui s’échappe d’entre ses lèvres. Ce soir, elle l’aura beaucoup fait Eden. Elle aura été excédée un nombre incalculable de fois lorsqu’elle aura entendu Ethan lui servir le discours du parfait camé. Le discours de celui qui aime sa vie comme elle est, aime dépenser du fric dans de la merde qu’il fume ou sniffe et compagnie. Elle soupire car elle la connait cette vie. Elle soupire car elle sait qu’il y a une échappatoire bien meilleure que celle de la cocaïne. Elle soupire car elle a envie de lui mettre une claque et qu’elle se retient de toute ses forces. « Le sujet est terminé pour ce soir, mais t’attends pas à ce que je l’abandonne si rapidement. Tu te fourre un doigt dans l’œil si tu crois ça. » Elle lui tire la langue comme le ferait une gamine mais le fond elle le pense réellement. Elle ne le lâchera pas dans cette merde Eden. Elle se l’interdit. Quitte à en parler à son frère et ce le mettre lui à dos.

Baguette chinoise qu’elle brandit avec joie, elle a les pupilles qui se dilateraient presque devant les plats qu’elle voit empiler dans son sachet. Elle sort les vermicelles sautés en premier et relève la tête étonné en entendant parler des allergies d’Ethan. Allergie dont elle avait carrément oublié l’existence. Elle en pince les lèvres la blondinette. Se sentant extrêmement conne soudainement. Elle relève les yeux vers lui alors, l’air suppliant. Désolé d’avoir oublié un tel détail avec les années. « J’suis stupide désolé Ethan, j’suis tellement dans le mal aujourd’hui, j’ai tellement bu la nuit passée que j’suis à coté de mes pompes … » Elle n’ose plus manger Eden. Elle regarde le paquet et se remet bien sur le canapé lorsque Ethan insiste pour qu’elle mange. Qu’il s’en fiche lui et elle hésite un instant. La lèvre nichée entre les dents de l’avant. Elle hésite, vraiment mais l’appel de la nourriture devient trop grand, trop fort et elle succombe. Elle attrape la barquette et se met à manger, première bouchée qu’elle avale limite trop rapidement, elle ferme les yeux tant c’est bon. « Mmmh… Désolé de te faire sentir cette odeur que tu hais … Je finis ce truc et je m’en vais, je vais pas t’embêter plus longtemps. » Paroles qu’elle dit la bouche à moitié pleine, elle a l’air d’une petite fille qui n’aurait jamais appris les bonnes manières quand elle agit de la sorte la demoiselle.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Dim 3 Sep - 12:17


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
Pouvoir discuter avec elle, passer du temps en sa compagnie, la fixer, lui sourire, l'écouter ça lui fait du bien au gamin, il se dit que peut-être rien est perdu entre la blonde et lui et que peut-être, juste peut-être la blonde et lui pourront avoir un jour une chance de redevenir ce qu'ils étaient par le passé... Il se l'ose à croire en tout cas, qu'un jour ça ira bien mieux entre eux, qu'ils ne seront plus des anciens amis proches et qu'ils seront à nouveau des amis l'un pour l'autre. Honnêtement il s'ose à croire que ça va aller, que tout ceci n'est juste qu'un mauvais moment a passer, que tout ira bien. Alors lorsqu'il vint à entendre la blonde se mettre à rire quand il lui dit qu'il espère que ça se passera entre Landon et elle et qu'ils se remettront ensemble il fronce les sourcils face à la réaction de la blonde, c'est quoi le problème ? Quand il entend ses mots, ses explications quant à son comportement il acquiesce et grimace pas spécialement ravi de l'entendre dire qu'entre elle et son frère plus rien ne se passera. Non il refuse de croire à cette possibilité, il ne veut pas d'autre belle-sœur qu'elle, de toute façon si son frère vint à lui présenter une autre nana que Eden il lui fera vivre un Enfer à cette fille, un Enfer impossible et inimaginable tout en faisant comprendre à son frère que cette nana n'est pas digne de lui. « Je m'ose à croire que tu te trompes et que tout ira bien entre vous. Je peux pas l'imaginer au bras d'une autre nana. Et puis c'est toi que je considère comme ma sœur pas une quelconque inconnue. Juste toi. » Qu'il lui dit tout en la scrutant longuement de ses grands yeux bleus puis il acquiesce et rit tout en s'osant à croire qu'effectivement elle et Landon auront une chance ensemble, une seconde.

Au bout du compte ils en viennent à parler de l'homosexualité du petit Ethan et quand la blonde lui dit qu'il n'y a aucun signe qui montre qu'il l'est il soupire de soulagement. Ça c'est sûr que ça le rassure, que ça ne se voit pas par son comportement, par sa manière d'agir ou d'être, tant mieux, c'est une bonne chose. Quand il sait que parmi certains de ses proches il y en a quelques uns qui tentent de le montrer du mieux qu'ils le peuvent bah lui Ethan ça il peut pas, s'afficher comme un gay, il peut juste pas. Il veut garder ça pour lui et les rares personnes qui savent qu'il l'est ce sont les personnes avec qui il couche et Eden qui l'a surprit au lit avec Simon le jour où il s'est fait dépuceler par lui... « Tant mieux si ça se voit pas. J'ai toujours peur que ça se remarque. » C'est vrai il en a peur le gamin, il a peur que ça se voit qu'il est gay, qu'il aime les hommes alors qu'il cache ça du mieux qu'il le peut. Finalement la blonde rouvre la bouche lui disant que Landon ne sera peut-être pas choqué ou déçu d'apprendre son homosexualité, qu'il sera peut-être ravi d'apprendre qu'il n'est pas dégoûté de l'amour ou du sexe, le gamin acquiesce comprenant où elle veut en venir. « J'espère qu'il pense pas ça. Que l'amour ne m'intéresse pas. Enfin si. Depuis que Simon et moi c'est fini j'ai plus jamais été en couple avec qui que ce soit et je me mets en tête qu'il est le bon et qu'il n'y aura personne d'autre que lui sur le plan amoureux, c'est le bon, tu vois ? Néanmoins pour le sexe c'est plus simple de coucher avec tout le monde et n'importe qui. » Il avoue ça avec tellement de facilité que Simon est l'homme de sa vie, qu'il a pleins de plan cul, c'est tellement simple que de lui parler à la blonde et ça lui fait du bien au gamin. Quand la blonde rouvre la bouche au sujet de la drogue il grimace sachant très bien que si Landon apprend la vérité il va soit lui faire sérieusement la gueule soit lui tourner le dos chose qui fait peur à Ethan. « J'veux pas perdre mon frère. J'peux pas. Mais la drogue j'arrive pas à arrêter et pis j'en ai pas non plus envie.... » Qu'il dit à la blonde tout en baissant la tête mal à l'aise face à tout ceci, il s'est foutu dans une situation tellement pathétique, il en est bien conscient c'est ça le pire dans cette histoire il sait que c'est mal...

Finalement il lui dit de manière très crue qu'il aime les hommes et qu'il est passif au lit, qu'il préfère recevoir dans les fesses plutôt que prendre un mec. La blonde semble surprise par les mots du gamin et rien d'étonnant. La délicatesse ? Il connait pas le gamin. Quand il entend ses mots il acquiesce la détaillant longuement. « Je sais bien que je suis pas le seul gay de la ville mais peut-être bien que ce serait un choc trop fort que de voir pour mon frère ou certaines personnes autres que lui que Ethan James aime se la prendre... Fin tu vois ? Les homophobes tout ça, ça me fait peur j'avoue. » Il a raison d'avoir peur, les homophobes tout ça, ça peut faire peur à n'importe qui, il est inquiet le gamin quant à la réaction qu'auront les gens lorsque ça se saura parce qu'il n'est pas sans avoir qu'un jour ou l'autre ça se saura. Comme on dit un jour ou l'autre tout se sait donc il ne se leurre pas il se doute bien qu'un jour tout le monde connaîtra ses petits secrets qu'il tente si bien de cacher au monde.

La blonde abandonne le sujet de la drogue pour aujourd'hui il acquiesce soulagé qu'elle ai décidé d'arrêter pour le moment et à la place ils parlent de la bouffe qu'elle a acheté précédemment, de la bouffe asiatique. Le gamin lui rappelle sans malaise qu'il est allergique à l'ail et à l'oignon et la blonde semble mal à l'aise à son tour de constater qu'elle avait oublié ce détail. « Ne t'en fais pas, y a pas de problèmes. » C'est vrai pas grave qu'elle s'en rappelle pas, sept ans sont passés depuis son départ à la blonde donc il y a plus grave que ça. Il la supplie de rester et de manger son plat ce qu'elle finit par faire tout en lui disant qu'elle mange ça et qu'elle partira après afin de ne pas le déranger plus longtemps, il la fixe longuement surprit par ses mots. « Tu me déranges pas la blonde ! » Qu'il dit en la scrutant longuement de ses grands yeux bleus. « J'suis content de te voir, j'ai juste pas envie que tu partes. » Et il la fixe longuement alors qu'elle mange son plat asiatique, il s'en fou de l'odeur que ça a, honnêtement rien à foutre, il est juste content de l'avoir auprès de lui, de passer du temps avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Dim 10 Sep - 21:49

Ah bah génial Ethan, vas-y drogue toi p'tit con.

Eden & Ethan

Elle hoche de la tête la belle, bien évidemment qu’elle comprend ce qu’il dit mais n’adhère pas pour autant à sa façon de faire. Elle ne veut pas de cette vie pour Ethan. Elle ne veut pas qu’il vive la même vie qu’elle en fait. Il ne mérite pas ça. Elle voudrait le convaincre que sur cette immense planète qu’est la Terre, Simon ne peut pas être le seul, l’unique garçon qui puisse être son âme-sœur. C’est impossible, on ne peut pas avoir une vie si fatidique. Trouver la bonne personne et que ça rate. Elle ne veut pas voir les choses comme ça. Par pour lui en tout cas. Pour elle, c’est une autre histoire. Elle n’y arrive tout simplement pas. Elle a beau voir les années passer, rencontrer des gens venus de toutes horizons différents ça ne marche pas. Elle ne ressent pas la flamme, ce petit truc qui l’avait éveillé la première fois qu’elle était tombée amoureuse de Landon James. Alors elle erre, comme une imbécile d’un bar à l’autre ; puis d’un lit à l’autre quand l’envie lui prend. Quand elle pense que les coups de reins pourront peut-être lui remettre le cerveau en place. Remplir la case manquante que Landon a laissé vacante depuis trop longtemps. Mais non, ça reste du sexe pour du sexe uniquement et un éternelle recommencement. Alors elle s’abstient, encore une fois elle ferme sa grande gueule Eden. Ne se sentant pas l’âme de jouer les marraines la bonne fée. Flemme de d’énoncer à Ethan ce qu’elle n’arrive même pas elle-même à se faire gober. Elle oublie, laisse de côté le petit discours tout prêt sur l’amour et les rencontres. Il peut faire ce que bon lui semble Ethan, il est grand. Autant qu’elle maintenant.

Souffle frais qu’elle jette sur ses nouilles encore bien trop chaude pour les refroidir écoutant toujours avec attention ce que lui raconte le plus jeune de la fratrie James et ses paroles la choque, l’étonne toujours autant que plus tôt elle pose alors son plat chaud sur la table basse et se rapproche du garçon posant ses deux mains sur ses joues fraiches ; l’obligeant à la regarder droit dans les yeux pour l’écouter, lui faire oublier ses craintes. « Ethan, écoute-moi bien. Tu n’as de compte à rendre à personne. Dans cette ville sauf toi et tes plans culs personne n’a à savoir ce que tu fais ou non dans un lit. Je comprends que t’ai peur du monde extérieur mais n’ai pas peur de tes proches. Ils ne te veulent pas du mal eux. » Et elle arrête de parler, le fixant dans les yeux un instant. S’attardant sur ce bleu bien trop similaire à celui de son ainé et elle lui sourit, gentiment. Comme le ferait une grande sœur envers son petit frère, elle caresse doucement de la pulpe de ses pouces les joues creusés du garçon. « T’es Ethan James et personne te fera du mal, personne laissera faire et encore moins ton frère. » Elle se recule alors la poupée. Elle se recule comme si de rien était, le laissant presque pantelant le garçon qu’elle vient d’attraper par les joues pour parler. Elle, elle se remet à manger, tranquillement soufflant de nouveau sur les nouilles et les avalants de suite après.

Elle sait bien qu’elle ne le dérange pas, elle le voit à son regard qu’elle pourrait rester toute la soirée qu’il en serait content. Car il est expressif Ethan, bien plus que Landon maintenant. Il montre qu’il est content de la voir alors qu’à la base il voulait tout comme son frère la remballer, presque l’étripée tant rien qu’à la vue elle l’insupportait. Mais il s’est calmé le jeune homme. Une petite discussion et le voilà déjà bien plus apaisé. « Je compte pas repartir de Savannah Ethan donc même si je pars un peu tôt ce soir on se reverra… Promis. Je repars pas. » Elle est juste énormément fatiguée ce soir Eden, trop. La faute à son frère à lui. Mais elle se tait, elle garde pour elle la raison de cette fatigue intense et se met à manger en silence car le ventre continue de faire son caprice, de grommeler. Plat qu’elle déguste, qu’elle savoure presque en fermant les yeux tant ça fait du bien. Ça fait une dizaine d’heures qu’elle n’a pas mangée Eden. Une bonne poignet d’heures qu’elle n’avait pas avalé ne serait-ce qu’une cacahuète tant l’envie de vomir avait été encore plus forte et plus présente que l’envie de manger. Cuite bien trop lourde, cuite qu’à vingt-six ans elle ne devrait plus se mettre. Elle se rend compte qu’elle a du mal à encaisser les soirées la poupée. Plus le temps passe et plus elle a du mal à s’en remettre des soirées endiablées qu’elle peut passer.

Appétit à peu près rassasier, elle prend une pause la poupée. Pose la barquette de nouveau sur la table et attrape sa canette de Dr Pepper pour se désaltérer. Silence calme, pas pesant entre les deux jeunes gens. Elle regarde le garçon qui fume à ses côtés Eden, elle le regarde faire des ronds avec la fumée de sa cigarette alors qu’elle descend à petite gorgée le contenue de sa canette. « Dis-moi Ethan ? T’es toujours étudiant ? T’as continué le dessin ou ton père a réussi à faire de toi un robot … ? » Rire cristallin qui s’échappe d’entre ses lippes, l’aluminium de sa canette collée à ses lippes. Elle est ironique Eden, ironique dès qu’elle parle du père d’Ethan & Landon. Elle le déteste cet homme, vraiment.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

J'suis dans quelle équipe déjà ?

ϟ POSTS-ENVOYES : 881
ϟ DEFIS RELEVES : Aucun.
ϟ POINTS : 18
ϟ PSEUDO : GekkuNeko aka Juliette
ϟ CREDITS : Vava GekkuNeko ; Sign' Emi Burton ; Gif Tumblr & GekkuNeko
ϟ AVATAR : Dylan Muse Sprayberry, mon amour
ϟ SIGNE PARTICULIER : Des marques de scarifications sur les bras.
✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   Mar 12 Sep - 11:57


Eden & Ethan
Ma personne ç'a toujours été toi
Chacun est libre de faire ce qui lui plaît dans sa vie. C'est ce que Ethan pense en tout cas, il pense qu'il a le droit d'être gay et d'aimer le sexe entre hommes et d'être répugné par le sexe féminin, enfin ce qu'elles ont entre les jambes les filles... Il en a vu des nanas à poil rien que dans des films pornos et très franchement ça ne l'attire pas du tout, il est pas intéressé par les filles et on y peut rien. C'est pas son truc voilà tout. Mais s'oser à afficher très clairement son homosexualité au grand jour comme certains peuvent le faire lui il en est incapable. Naturellement en cet instant précis il pense à Otto, un mec qu'il connait depuis huit ans maintenant, ce mec là il l'a connu quand il avait quatorze ans le petit Otto et déjà à ce moment-là le gamin s'affichait très clairement comme un homosexuel chose que Ethan pigeait pas forcément du haut de ses petits dix-huit ans. Au bout du compte ils s'étaient rapprochés et Ethan a dépucelé ce gosse, rien de bien précis, pas de sentiments juste une question de centimètres ceux de Ethan en l'occurrence... Depuis ils se revoient encore et bébé Otto a fait du chemin désormais il se prostitue, il a changé le gosse, il est devenu une toute autre personne mais Ethan l'adore malgré qu'il affiche trop son homosexualité rien que dans son look vestimentaire... Mais Ethan accepte ce gars comme il l'est et il l'envie d'être autant à l'aise avec ça. Néanmoins il s'inquiète aussi pour lui se demandant s'il se fait pas défoncer la gueule de temps en temps justement à cause de son homosexualité. C'est pour ça que Ethan se cache il a peur qu'on le choppe et qu'il se fasse défoncer, il a peur de ça, des agressions, de la violence, c'est en grande partie pour ça qu'il déteste autant les militaires. Enfin son enfoiré de géniteur y est également pour quelque chose bien évidemment mais de base les militaires il ne les respecte d'aucune façon et il en veut énormément à son frère d'avoir pu se laisser tenter et devenir une aussi honteuse personne en acceptant de rentrer dans l'armée à l'époque. Mais c'est son choix le gamin respecte même si ça ne lui a pas plu du tout. Il fixe la blonde qui reste silencieuse un long moment jusqu'à ce que finalement elle rouvre la bouche lui donnant son point de vue sur son homosexualité et sur le fait est qu'il n'a de compte a rendre à personne. « J'ai peut-être de compte à rendre à personne mais.. D'une façon ou d'une autre tout ceci me désespère. J'ai peur du regard qu'on va porter sur moi. Le regard de mon frère surtout, je sais qu'il est tolérant mais j'ai peur malgré tout. Y a qu'à voir à chaque fois il veut me caser avec pleins de nanas donc il doit imaginer que je suis hétéro que j'aime les meufs alors que franchement le minou non merci... Mais tout ça tu vois ça me stresse parce qu'il veut me caser, il veut que je sois heureux et amoureux et il tente qu'avec des filles donc sans nul doute qu'il me voit hétéro et qu'il ne me veut pas autrement. » Mais c'est un point de vue tellement con et il s'en rend bien compte que du coup il préfère s'arrêter là afin de ne pas choquer la blonde d'avance avec ses conneries... Il est flippé Ethan, il a peur de perdre son grand frère une seconde fois ça lui fou sérieusement les boules au gamin. Elle se rapproche de lui et caresse ses joues tout en lui disant qu'il ne se fera tabasser par personne et que Landon ne l'acceptera pas, il acquiesce alors. « J'croise les doigts pour que tu aies raison Eden... » C'est tout ce qu'il dit, c'est tout ce qu'il espère, il a vraiment la trouille Ethan, il a peur que son frère le renie, qu'il le rejette, il se sent mal et confus c'est assez dérangeant quand on y songe...

Au bout du compte la blonde mange avec appétit son repas il la détaille longuement lui faisant comprendre du mieux qu'il le peut qu'il ne veut pas qu'elle parte mais quand la blonde ouvre la bouche en lui disant qu'elle ne va pas repartir de Savannah, qu'elle est ici et compte y rester il acquiesce. « J'espère ouais. » Qu'il dit sans chercher a argumenter plus longuement parce qu'en fin de compte c'est suffisamment délicat pour lui et comme pour Landon il se dit que si la blonde fût capable de partir une fois et bien elle sera capable de repartir une nouvelle fois un jour ou l'autre.. Et oui malheureusement sa peur de l'abandon est bien trop puissante pour qu'il la garde cachée au fin fond de lui-même. C'est dans sa nature d'avoir peur de perdre ses proches du coup il le montre sans nul doute un petit peu trop et ça irrite probablement bien des personnes de le voir ainsi autant stressé par la peur de perdre à nouveau une nouvelle personne..

Au bout du compte un petit silence s'installe jusqu'à ce que la blonde en arrive à lui poser des questions sur ses études, le gamin rit pour la première fois depuis un moment en entendant ses mots à propos du géniteur, il sait qu'elle l'aime pas beaucoup le géniteur et normal en même temps il a bouffé de l'intérieur Landon et Ethan depuis leurs plus jeunes âges donc y a de quoi détester cet homme. « Je suis étudiant en art. Tu aurais vu sa sale gueule qu'il a tiré quand il a vu que je ne ferais pas ce qu'il veut pour moi de ma vie. Digne d'un cartoon la tête qu'il tirait. Je crois qu'il s'est jamais sentit aussi mal que de voir que son autorité fonctionnait plus sur moi. » Qu'il dit fièrement le gamin parce qu'en fin de compte envoyer chier son père comme une grosse merde c'est une fierté pour Ethan qui hait de toutes ses forces cet homme. D'ailleurs justement c'est en grande partie de lui dont il a peur vis à vis de son homosexualité, il a peur de cet homme et ce qu'il pourrait lui faire si jamais il venait à apprendre que le petit Ethan est gay... Il a jamais su ce que son géniteur pensait des homos mais c'est sûr que ça le stresse tout particulièrement le gamin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t4240-new-life-maybe-jordieterminee http://thenotebook.forumactif.org/t4250-my-friends-my-loves-my-bullshit-jordie-sprayberry
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: [Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Edhan#1] Ma personne ç'a toujours été toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version douze-


team animation

team speed-dating

team stalkage