Partagez | .
 

 (silix); under your skin [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 65
ϟ POINTS : 17
ϟ PSEUDO : deep waters.
ϟ CREDITS : (av) eriam; (sign) heartrender
ϟ AVATAR : darwin gray
ϟ SIGNE PARTICULIER : des constellations de grains de beauté le long de la mâchoire, des mains toujours tâchées de gouache
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: (silix); under your skin [flashback]   Lun 17 Juil - 0:04


Name one hero who was happy ☾ Assis sur la chaise de mon bureau, un genou remonté contre la poitrine et l'autre jambe pendant dans le vide, je suis plongé dans Le vieil homme et la mer d'Ernest Hemingway. Plutôt ambitieux pour une heure aussi matinale. Enfin matinale... Tout est relatif. Disons que pour quelqu'un qui était de garde aux urgences hier soir, c'est définitivement tôt. Mais les rayons d'un soleil déjà haut dans le ciel  pénètrent à travers les rideaux blancs trop peu opaques pour bloquer la lumière laiteuse qui filtre de l'extérieur. Autant dire que je peux lire sans avoir besoin d'une lampe.

Le bruissement des draps attire mon attention, et mon regard se porte sur une forme longiligne et terriblement attirante au milieu d'un océan blanc. Mon souffle se bloque dans ma gorge. Je suis transporté à Seattle, quelques mois plus tôt, avec un autre homme dans mon lit. Un homme blond comme lui, aux yeux bleus comme lui, attirant comme lui. Et pendant un instant, pendant ce trou dans l'espace-temps, j'ai l'impression d'avoir retrouvé River. Mais il se retourne, et l'illusion se rompt, la réalité me versant un seau d'eau glacé en plein dans le visage.

Il ouvre les yeux, doucement d'abord, comme pour détailler ses environs, puis plus franchement. Son regard finit par entrer en collision avec le mien. C'est froid, c'est empli de rancœur et de mauvaise foi, mais au moins, il a l'air en meilleur état que quand je l'ai récupéré dans la rue hier soir. Décidément, ça va devenir une habitude. Et la similarité de cette situation avec celle que j'ai vécue avec River il y a quelques mois est plus que troublante. Heureusement que celui-là n'a pas du tout le même caractère, sinon je serais sûrement devenu fou.

« Comment tu te sens ? » Pas de bonjour, pas de bien dormi, pas quand il m'a traité comme de la merde hier soir. Je suis sur la réserve, trop peu sûr de la façon dont je vais être accueilli ce matin. Entre les insultes virulentes dans la ruelle, la tentative de fuite, et l'apaisement docile qui a fait son apparition une fois qu'il a compris qu'il ne pourrait pas se passer de mon aide, je ne sais pas trop sur quel pied danser. J'avoue que j'ai un peu peur de me prendre une droite si je fais un geste de travers. Les sourcils froncés, les lèvres pincées, je l'observe, sceptique quant à l'attitude à adopter.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3719-felix-no-vacancy http://thenotebook.forumactif.org/t3773-felix-give-me-love http://thenotebook.forumactif.org/t3811-felix-hart http://thenotebook.forumactif.org/t3810-felix-hart-formspring En ligne

avatar

zizi fou

ϟ POSTS-ENVOYES : 1172
ϟ POINTS : 9
ϟ PSEUDO : tadshoot
ϟ CREDITS : -
ϟ AVATAR : lucky blue
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: (silix); under your skin [flashback]   Mar 18 Juil - 22:55

Tes rêves sont agités. Agités de toutes les emmerdes qui te tombent dessus. Agités par le visage de Nora tuméfié de coups. Agités de l’absence de Lachlan qui n’a jamais été aussi longue. Agités du corps sans vie de cette gamine que tu as pas vraiment eu le temps de connaître. Overdose qu’ils ont dit. Overdose, comme ta salope de mère. Celle qui a préféré la drogue à son gosse. D’ailleurs, on dirait que tout le monde préfère la drogue. Partout autour de toi. Comme si y’avait que ça. Tu les hais. Tous. Tous autant qu’ils sont. T’as envie de leur hurler que si t’arrives à continuer sans te shooter, putain, ils devraient pouvoir y arriver aussi ! T’as la rage au ventre. D’ailleurs, c’est pour ça que t’as été te battre hier. Pour laisser la colère s’exprimer. Pour frapper encore et encore et encore. Jusqu'à en crever. Jusqu'à t’effondrer de fatigue sur le sol. Mais c’est l’autre qui a fini par s’effondrer. Ta fougue, ta vitesse et ta technique t’ont fait gagner. Ta fougue surtout. Celle issue de la rage qui brûle à l'intérieur. T’as failli rentrer avec tes deux cents dollars. Ceux de tous les faux brigands qui n’ont rien d’autre à faire que parier sur les boxeurs de rues. Et forcément, ils misaient pas sur toi. Toi et ta carrure d’oiseau. L’autre et sa gueule tordue plaisait mieux. Quel bande de cons. Ils devraient comprendre à la fin que tout est pas si évident. Que tes muscles équivalent peut être pas celui d’en face mais que t’as l'entraînement et la vitesse pour la contrer. Que t’es ptete pas si mauvais. Toi le sale pédé. Bordel, s’ils savaient. Tu te fais surement plus de filles qu’eux. Même si t’as pas honte d’aimer aussi les mecs. Bande de cons.

C’est le soleil qui tombent sur ton visage qui finit par te réveiller. Ca et la douleur. Tu ouvres les yeux, grimaçant légèrement tandis que tu observes ce qui t’entoure. Tu reconnais rien. Rien du tout. T’es pas de bonne humeur. T’as mal dormi. Et la douleur te vrille le cerveau. Deux longues secondes passent avant que tu ne te souviennes enfin de la veille. Et les souvenirs remontent salement. Tu te souviens des coups des connards pas contents d’avoir perdu de l’argent sur ton dos. De la douleur lancinante. T’as essayé de te défendre mais c’était peine perdue. La fierté t’a retenu de les prier d'arrêter. T’as juste encaissé. Ton regard se pose sur lui. Tu t’souviens vaguement de sa gueule aussi. Le gars qui a pris pitié de toi. T’as la haine qu’on t’ai vu dans cet état. Incapable de tenir debout. Tu détestes ça putain. D'être faible comme ça. Incapable de se débrouiller tout seul. De dépendre de quelqu’un. Devoir dire merci aussi. Tu sais même pas pourquoi il t’a aidé ce gars. Il attend sûrement un truc de toi. Comme tout le monde. Parce que, putain, t’as bien remarqué que personne n’aidait sans rien recevoir en retour. Tu sers les dents. L’autre commence avec ses questions idiotes. “Super” Ta voix est bourrée d’ironie et de nonchalance. Faut l’dire, ça se voit sur ta gueule comment tu vas. Mal. T’as mal partout. Et en plus de ça, c’est ton ego qui a pris un sale coup. T’as cru que t’allais crever la. Sur le trottoir dégueulasse d’une ruelle merdique. Et c’est pas vraiment une fin glorieuse. “Tu veux quoi d’moi ?” T’es toujours aussi désagréable. “J’ai pas d’fric” t'hésites à rajouter que tu vends pas non plus ton cul. Mais t’es pas certain que ça soit vraiment utile. Alors tu te retiens. Tu tentes de te relever mais la douleur te lance violemment. “Putaaain” Tu grognes franchement, te laissant retomber sur le lit sans pouvoir faire autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(silix); under your skin [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche swatch FDT Bobbi Brown Skin Foundation
» Bien dans sa peau (Skin Drink)
» Shangri La (Skin's Shangri La)
» Ange à fleur de peau (Angels On Bare Skin)
» Peau de banane (Sympathy for the Skin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: river street :: home sweet home-
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg