Partagez | .
 

 En apesanteur (nerki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 290
ϟ POINTS : -2
ϟ PSEUDO : zoé (baalsamine)
ϟ CREDITS : kawaiinekoj (avatar)+ tumblr (gif) + bat'phanie (sign)
ϟ AVATAR : Lee ji Eun (IU)
✰ ✰

MessageSujet: En apesanteur (nerki)   Dim 25 Juin - 17:40

Deux heures du matin et le réveil qui sonne, une fois, deux fois, et je l’éteins le plus vite possible pour éviter de réveiller Adela qui dors un peu plus loin. Elle a des oreilles supersoniques et parfois elle se réveille avant même que moi j’ai pu entendre le bruit. Mais pas ce soir. Ou ce matin. Je la regarde rouler sur son lit, grogner un peu dans son sommeil avant de se détendre de nouveau. Parfait. Sans faire de bruit je me glisse hors de mon lit et attrape mes vêtements pour me changer dans la salle de bain : justaucorps brillant chose que je ne mets jamais devant le reste du monde, trop prude, trop discrète, trop occupée à cacher mon corps. Mais aujourd’hui j’ai besoin de mouvements, et ce ne sont pas mes vêtements trop amples qui vont m’aider à faire ce que j’ai envie de faire. Alors vite je cache le tout avec un jogging et un pull.
Rapidement je relève mes cheveux en chignon, au fond on y croirait presque, sans la canne, une artiste comme les autres et le corps fin et gracieux qui pourrait faire rêver plus d’une ballerine. Sauf que moi ce qui me manque c’est les muscles, c’est la solidité de la chaire, c’est l’assurance de pouvoir m’envoler vers les étoiles avec la force de mes bras. Poupée de porcelaine, qui se brisera au moindre choc. Mais je suis prête à leur prouver le contraire.
Je ne sais pas si c’est la discussion avec Jax, les révélations qu’il m’a faite ou l’engueulade avec Zykki. Je ne sais pas si c’est Halina et ses coups, si c’est l’innocence d’Izia, ou si c’est Merle et sa force de caractère ; Je ne sais pas pourquoi je recommence encore, à vouloir jouer à celles que je ne suis pas. Mais c’est comme ça. Discrètement j’attrape mon sac et me glisse hors de la caravane, m’assurant qu’il n’y ai personne debout encore, à cette heure c’est fort possible certes, mais le cirque est tellement grand la nuit que je risque pas vraiment de croiser grand monde.
Finalement j’atteins le chapiteau de répétition, celui avec le grand bassin qui est monté pour faire répéter les otaries. J’ai ma petite idée et les encouragements de Jax me reviennent. Je suis décidée à y arriver, au moins ce soir, puis demain puis après demain et ainsi de suite, jusqu’à pouvoir montrer aux autres que moi aussi je peux faire quelque chose, autre que broder. Je fais tomber mon sac à terre et enlève mes vêtements pour me retrouver en justaucorps. Je frissonne légèrement en sentant le vent frôler mes jambes nues et mon regard se porte sur celle de droite, cabossée, mal formée, les cicatrices qui ondulent autour de mon genoux. Ce soir elle ne gagnera pas. Ce soir c’est moi qui gagne.
Je n’allume pas la lumière, la lune est suffisante pour m’éclairer, je sais ce que je veux, ce dont j’ai besoin, j’ai fais du repérage pendant toute la semaine. Alors pendant une petite demie heure j’installe la pièce du mieux que je peux, la jambe qui traine derrière mais et la douleur qui remonte jusqu’à ma poitrine mais je ne baisse pas les bras. Je tire le plongeoir, remplie la cuve d’eau, allume les lumières au fond de l’eau. Puis finalement je me hisse sur l’échelle, manque un instant de chuter quand mon pied ripe sur la marche mouillée et me rattrape de justesse au rebord. Pas question. Pas question de rater. Finalement je m’installe sur le rebord, le souffle court, le cœur qui bat à cent à l’heure. C’est pas très haut, ptêtre quatre mètres au dessus du sol mais je me sens déjà gagnante. Je crois que je souris. Oui. Je souris. Tremblante je me relève, me tiens debout sur le rebord de la cuve, avant de me laisser tomber en arrière dans l’eau.
Le froid m’arrache un cri de surprise, glapissement qui résonne dans le chapiteau, qui se transforme bien vite en rire de joie. J’ai toujours aimé nager. C’est ma petite surprise, ma petite spécialité. Mon secret. Sauf que ça ne suffira jamais pour un spectacle, il faut plus, du spectaculaire, et je compte bien le réaliser ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2997-child-of-rage-nergui#66842 http://thenotebook.forumactif.org/t3003-devorer-la-terre-nergui http://thenotebook.forumactif.org/t3004-nergui-buczek

avatar

i've lost my balls

ϟ POSTS-ENVOYES : 169
ϟ POINTS : 6
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : miserunt miss décharge 2k17
ϟ AVATAR : dylan watson
ϟ SIGNE PARTICULIER : une quincaillerie dans les poches, l'hyperactivité et les médocs mal gérés, le sourire sans faille, l'esprit qui déraille.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: toujours
+ contacts:

MessageSujet: Re: En apesanteur (nerki)   Mar 18 Juil - 22:11

Il a perdu la notion du temps, peut-être aussi celle du lieu. Il sait juste qu'il fait nuit et qu'il est pas très loin du cirque – très franchement ça lui suffit. C'est toujours la même chose quand il s'emmêle avec les médicaments, les pilules s'mélangent comme ses pensées et au final il sait plus où il en est. Il sait juste qu'y a trop d'idées qui s'entrechoquent dans sa tête et p't'être que ça fait mal ou p't'être que ça lui donne trop de forces, à vrai dire il sait même plus. Il a pris des trucs différents et il a oublié le nom mais il se souvient que c'est long et imprononçable et très franchement pourquoi on laisse les fabricants choisir des blazes pareils ? Il comprendra jamais. Pas qu'il veuille particulièrement comprendre non plus. Là tout d'suite, la seule chose qui lui importe c'est de marcher sur les lignes. Ou de les éviter. Il sait plus quelle règle il a choisi et il finit par lever les yeux vers le ciel parce que les étoiles, c'est quand même plus classe que le goudron.

Mais selon Zyki, dans c'monde, y a vraiment rien de mieux que le cirque. Alors quand il se rend compte qu'il est enfin arrivé à destination y a un sourire trop large qui vient étirer ses lèvres, ses yeux qui s'illuminent comme chaque fois. Il pourrait s'en lasser, s'y habituer, n'plus trop y faire attention. Pourtant chaque fois son cœur se gonfle et il espère que ça changera jamais.

Et puis il l'entend. D'abord le splash, ensuite le cri, et enfin le rire. Il se tourne dans la direction du chapiteau d'entraînement et il a l'impression que tout est éteint, mais il est persuadé que ça venait d'là – sûrement le grand bassin. C'est un môme. C'est forcément un môme qui a décidé de venir faire un bain de minuit en se croyant sûrement très malin. Il le sait parce qu'il l'a fait tellement de fois qu'à la fin, l'adrénaline n'était même plus au rendez-vous. Avec Jax ils ont même failli se faire prendre plus d'une fois, mais il veut pas penser à ça. De toute façon il a l'esprit tellement embrouillé que pour une fois il s'attarde pas sur le prénom qu'il fait trop souvent mine d'oublier. Il se met simplement en marche, le pas léger et les mains dans les poches, prêt à jouer à l'adulte terrifiant. Peut-être même qu'il réussira à imiter Marek ou même son père – il a essayé plus d'une fois.

Il se faufile discrètement et la première chose qu'il voit c'est la chevelure de jais. Puis la silhouette trop fine. Puis le visage habituellement figé, dont les lèvres sont beaucoup trop étirées. C'est Nergüi et en vingt ans c'est la première fois qu'il la voit sourire comme ça.

Changement de plan. Il a pas besoin d'intimider, maintenant il a plutôt envie d'applaudir ou de rire ou de lui demander si elle fait ça souvent, mais au final il fait aucun des trois. Il reste dans l'ombre pendant qu'elle barbote comme une sirène, et il enlève une chaussure, puis il bataille avec son t-shirt, puis il abandonne et enlève l'autre chaussure, puis il réitère avec son t-shirt et gagne cette fois-ci, puis une chaussette, puis son pantalon et l'autre chaussette en même temps. C'est laborieux, mais il finit en caleçon. Et il fait toujours pas un bruit quand il s'avance, vérifiant qu'elle ne le voit pas, trop occupée à faire il n'sait trop quoi. Ce n'est qu'une fois arrivé au pied de l'échelle qu'il s'annonce enfin. « Alors comme ça tu t'fais une pool party sans m'inviter ? » Il se marre en devinant sa surprise, sauf qu'en réalité il prête pas franchement attention à sa réaction. Il est trop occupé à grimper les marches à toute vitesse, manquant de tomber une fois ou deux. Une fois qu'il est en haut, il lève la voix pour qu'elle l'entende – il fait beaucoup trop de bruit mais il s'en rend même pas compte. « Vise un peu ça ! » Il se place au bord, la regarde, fait mine de taper une pose ridicule. Et puis il s'élance, fait un salto, et atterrit dans l'eau.

Quand il remonte à la surface il s'met à rire comme un môme, visiblement très fier de lui. Et c'est là qu'il réalise. Elle est en justaucorps. Il voit pas très bien parce que les mouvements d'eau rendent son corps flou, mais il reconnaît parfaitement un justaucorps. Nergüi. Justaucorps. C'est deux mots qu'il pensait jamais pouvoir assembler, sauf si on ajoute le verbe coudre au milieu. « Bah regarde t'écoutes mes conseils ! » Il se souvient vaguement lui avoir dit d'aérer ses jambes alors c'est sûrement ça. Peut-être pas. En fait il s'en fout. Il est juste content d'être là, de se baigner, d'autant plus s'il est accompagné. Il aurait jamais cru faire ça avec Nergüi mais clairement, il s'en plaint pas. « T'sais que si Loyal nous crame, on est morts. J'savais pas que t'étais une délinquante. » Et il rigole encore, à lui envoyer de l'eau dessus avec son insouciance habituelle. Mais p't'être que ses yeux sont un peu trop injectés, p't'être que les cernes sous ses yeux sont trop violacés. P't'être qu'il est pas tout à fait comme d'habitude, à parler trop vite et à rien écouter – déjà qu'en temps normal c'est dur de s'faire entendre avec lui.

Elle aussi, elle est pas comme d'habitude. Il l'a vue sourire, il l'a même entendue rire. Elle est en justaucorps et elle se baigne en pleine nuit, avec lui. Faut croire que tout peut arriver. À ce stade elle pourrait peut-être même finir par le complimenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3015-cool-kids-can-t-die-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3019-occasionally-i-give-a-damn-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3239-zyki-kida http://thenotebook.forumactif.org/t3240-zyki-kida-formspring
 

En apesanteur (nerki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» pesanteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: tybee island :: niebieski circus-
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg