Partagez | .
 

 allez vieens, je t’emmène ♫ boo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 166
ϟ POINTS : 6
ϟ PSEUDO : a maze lie | birds
ϟ CREDITS : ava;mørphine – sign;astra
ϟ AVATAR : hill
✰ ✰

MessageSujet: allez vieens, je t’emmène ♫ boo   Mer 7 Juin - 18:46


Ce soir, c’est une escapade secrète. Mais pas pour moi. J’vais pas loin cette fois. J’reste chez moi. C’est pour Boo que c’est l’aventure. Au cirque. Mission aventure en sous-marin, façon ninja aussi et où il faudra donc rester discret. J’m’inquiète pas trop pour Boo, elle est parfaite pour ce genre de choses. Rendez-vous à minuit, derrière le box à tickets. J’l’y attends déjà en réalité. Dos contre le bois défraîchi, fourmis dans les jambes et impatience dans les muscles. J’ai hâte qu’elle soit là, qu’elle voit notre univers, qu’elle est des étoiles dans les yeux. J’la fait visiter en douce. D’ailleurs si j’me fais choper à faire entrer un étranger à l’intérieur du cirque en dehors des heures de spectacle, j’vais passer un sale quart d’heure. Mais ça vaut l’coup. J’en suis sûre. Comment résister à l’envie de faire rêver ce petit bout de fille ? Si pure, si jolie, si douce. J’suis certaine que même Mr Loyal fondra devant son visage d’ange. Surtout qu’elle en a besoin de rêver. De s’échapper un peu de son quotidien où sa soeur lui manque beaucoup trop. C’est peut-être vain que d’essayer de remplir le vide qu’elle ressent avec des étoiles, mais j’espère que j’ai tout de même une petite chance.

Quand finalement elle arrive à pas feutrés, j’capte vite ses cheveux blonds malgré l’obscurité. “Pssiit. Boo par ici !” C’est machinal, quand je la vois, je sens mes zygomatiques réagir, s’élargir. Et je ne peux pas m’empêcher de lui agripper la main comme si j’allais la guider dans un monde merveilleux. “Ça va ? Prête pour la visite guidée ?” Notre monde est encore un peu cabossé. Tout n’est pas encore en état. On fait comme on peut depuis l’ouragan. Mais on se donne à fond. On rafistole, on reconstruit, toujours mieux, toujours plus solide, plus beau, pour assurer le show. “Allez viens.” Marchant à reculons, je l’entraîne vivement, rapidement à me suivre. J’ajoute qu’il faut faire attention où elle met les pieds pile au moment où j’esquive moi-même de justesse de me casser la binette. Mon rire éclate mais je l’étouffe aussitôt en plaquant une main sur ma bouche. Fais ce que je dis mais ce que je fais hein. On est d’accord. “Tu veux voir quoi d’abord ? Les animaux ? Les costumes et accessoires ?” Je ne lui dis pas tout. Il y a d’autres choses et une répétition se jouera même quelque part, nous forçant à nous faufiler comme des souris entre les tentes tendues pour jouer les espionnes. Elle peut déjà entendre un peu plus loin quelques voix rire trop fort, de la musique aux sonorités dépaysantes s’égrener avec vivacité. Mais il y a aussi quelques ordres et des coups de marteau, de l’autre côté. Il y a toujours quelqu’un de réveiller dans un cirque. Quelqu’un qui s’acharne, quelqu’un qui travaille, quelqu’un qui rit, quelqu’un qui chante, quelqu’un qui bougonne. Il y a toujours de la vie. Du moins, c’est ma vision des choses. Ces petits bouts qui vacillent depuis quelques mois, ils sont encore là. Ils seront toujours là. Sinon, moi aussi, j’perdrais ma famille et j’en crèverais. “Tu m’dis.” Je me plante face à elle et lâche sa main pour me tenir plus droite que jamais. “Ce soir mademoiselle, vos désirs sont des ordres et nous avons l’intention de vous en mettre plein les mirettes !” Je m’incline dans une révérence exagérée et lui balance un clin d’oeil complice. Ça fait peut-être prince ou chevalier servant, alors qu’en réalité je m’essaye (enfin) au rôle de Madame Loyal (ce qu’ils n’ont jamais accepté les bougres). J’ai hâte. J’ai hâte de voir son visage changer et peut-être s’illuminer. Qu’elle ne pense plus à rien et se laisse porter, emporter par la magie qui ne cesse jamais de veiller et nourrir les âmes des circassiens. Allez vieeens ! Qu’on rêve à deux. Qu’on en ait l’vertige et qu’on gagne assez de passion, qu’on perde assez de raison pour croire en toutes ces aventures que la vie peut foutre sur notre chemin. Viens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3319-carnaval-des-airs http://thenotebook.forumactif.org/t3417-dealeuse-de-vertiges-et-provocatrice-d-hypoglycemie-de-bisous-ninel#80340 http://thenotebook.forumactif.org/t3421-ninel-kida#80401 http://thenotebook.forumactif.org/t3422-ninel-kida-formspring#80403

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 157
ϟ POINTS : 4
ϟ PSEUDO : tadshoot
ϟ CREDITS : anarchy
ϟ AVATAR : gemma ward
✰ ✰

MessageSujet: Re: allez vieens, je t’emmène ♫ boo   Mar 27 Juin - 22:18

Tu sais pas vraiment pourquoi t’as accepté. Ce besoin de te changer les idées peut être. D’oublier que ca fait presque deux mois que t’es là et que tu n’as toujours pas de nouvelles de Bee. Oublier qu’il faudrait que tu retournes chez toi. Là, entre ses griffes. Parce que sans ca, tu ne la retrouveras surement jamais. Sans les lettres qu’elle envoie surement toujours à la maison. Parce que tu commences doucement à comprendre qu’il y a peu de chance qu’elle revienne ici. Elle a de nouveau fuit. Comme il y a des années. Cette fois ci, c’est surement a cause des jumeaux qu’elle est partie. Leur relation trop étrange. Bee, elle supporte pas quand les choses deviennent trop compliquées. Ou plutôt, elle ne supporte pas perdre le contrôle. Dans ces cas la, elle fuit, ou elle se bat jusqu'à en crever. Dans les deux cas, la situation finit rarement bien.

Il est 23h30 et Nicky te regarde avec de grand yeux lorsque tu lui dis que tu sors. Toi. Dehors. Après minuit. Clairement, tu ne le blame pas de trouver ça étrange. Mais t’en as besoin. Et puis, ya quelque chose de beau dans le fait d’aller voir un cirque de l'intérieur. Éclairé par la lumière de la lune. Tu marches jusqu'à l’endroit que Ninel t’a indiqué. C’est pas tout près. Un peu en retrait de la ville. Tu finis par y arriver, cherchant une présence du regard. Mais c’est elle qui t’aperçoit en première, t’appelant pour que tu la rejoignes. Tu esquisses un sourire face à son enthousiasme, te retenant de retirer ta main de la sienne. T’aimes pas tellement qu’on te touche comme ça. Mais tu sais bien qu’elle ne veut pas mal faire. Alors tu te retiens de réagir. Tu te contentes de la suivre, étouffant même un léger rire en la voyant manquer de tomber en te prévenant de faire attention. Tu hausses doucement les épaules à sa question. T’en sais rien. Tu veux tout voir. Et en même temps, tu es un peu inquiète de voir les animaux. T’espères qu’ils ne sont pas enfermés dans des toutes petites cages à tourner en rond, le regard triste criant à l’aide. Tu te souviens d’avoir été dans un cirque quand tu étais petite. D’avoir rit face à ce spectacle enchanteur. Et puis tu te souviens aussi de l’après. D’avoir vu les animaux placés dans leur cage minuscules. Tu avais pleuré ce soir là. Pleuré de voir ces bêtes si majestueuses enfermées comme des prisonniers.

Tu souris en observant Ninel faire son petit spectacle. Tu l’aimes bien Ninel. Tu sais pas pourquoi ça a été si facile avec elle. Peut-être parce qu’elle parle pour deux. Mais sans être invasive. Sans être insupportable. Ninel, elle te force à rien. Elle t’entraine simplement vers des nouvelles aventures sans même que tu ne le réalises vraiment. Comme si tout était normal. Et parfois, ça fait du bien. De sentir ton coeur s’envoler. D’être légère. Même juste le temps d’un instant. “Comme tu veux … C’est toi la présentatrice !” Tu glisses la main dans tes cheveux en sentant son regard sur toi. Et sans qu’elle ne dise rien, elle arrive à t’arracher les mots de la bouche. “Mmh … les costumes ?” Tu te demandes un instant si ce n’est pas un peu intrusif. Est-ce que vous allez rentrer dans les petites roulottes ? Est-ce que c’est là qu’ils vivent ? Tous les gens du cirque ? Et elle ? C’est vrai que tu ne t’ai jamais vraiment posé la question. Comment elle vit, elle ? Elle est un peu comme toi finalement. Sans vrai maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 166
ϟ POINTS : 6
ϟ PSEUDO : a maze lie | birds
ϟ CREDITS : ava;mørphine – sign;astra
ϟ AVATAR : hill
✰ ✰

MessageSujet: Re: allez vieens, je t’emmène ♫ boo   Mer 19 Juil - 17:28


Boo, elle a quelque chose d’évanescent. Elle semble se perdre dans un entre-deux constant. Son étrange mélancolie, à la fois sauvage et lumineuse, est insondable. Parfois, sans raison, mon coeur se rétracte violemment quand je la regarde alors qu’elle ne me prête pas attention. Pris de frayeur. Parce qu’elle a ce quelque chose de bouleversant, de touchant et d’attachant, ça se fond dans mes entrailles comme un mauvais pressentiment, comme si elle allait disparaître du jour au lendemain. On ne se connaît pourtant pas depuis longtemps. Je ne sais pas d’où cette sensation vient, mais j’ai un peu peur parfois. Peut-être parce que d’ordinaire, c’est moi qui m’en vais en premier, alors que là j’ai la sensation que c’est elle qui me laissera derrière. Cette peur de l’abandon qui grésille sur le vieux tourne-disque de mon être sans jamais s’arrêter.

Mmh … les costumes ? Regard en sucre. Je lui souris. Commençons par ça alors. Un signe de tête pour lui montrer la direction à suivre, je passe tout de même devant la miss. Honnêtement, j’espère que les deux sorcières-costumières sont bien dans leur roulotte comme c’était le cas il y a une heure. Ça compromettrait mes plans si on tombait sur ces deux-là ou même seulement l’une des deux. Elles sont tellement tatillonnes quand elles s’y mettent que c’est chiant. En vérité, Nergüi ou sa mère serait tellement plus à même de parler des costumes que moi, ça serait beaucoup plus intéressant. Pour moi, ce sont juste ces vêtements brillants, qui me rendent un peu plus acrobate et peut-être un peu plus femme aussi. Mais en réalité, ça doit être bien plus compliqué. Chaque numéro, chaque art possède ses propres spécificités. Pour mon numéro, les tissus doivent être élastiques, souples, et dessiner assez mes muscles. Mais généralement, tout le monde demande à ce que rien ne puisse entraver les mouvements. Quoique les clowns ont parfois besoin de ça. Je ris en lui montrant la salopette d’une de mes mamans. Mes mères adorent leurs costumes dix fois trop grands. Même si ils finissent à chaque fois en lambeaux ou complètement inutilisables parce que trop salis. Je passe ma main dans la farandole de tissus suspendus et me dirige vers l’un des costumes que je crois reconnaître. Je le tire de son portant. Celui-ci est à ma cousine. Elle fait de la voltige équestre. Elle est tellement belle... Regarder son spectacle me rend toujours rêveuse. Je replace la tenue d’apparat là où il était, fière de ce qu’il représente. Parce que d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours vu Halina travailler d’arrache-pieds pour se perfectionner, pour peaufiner dans les moindres détails ses performances. Sa passion et son sérieux m’ont toujours motivé, poussé à donner autant, à vouloir la rejoindre sous le chapiteau. Je ne serai jamais son égal, mais rien ne m’empêche de vouloir essayer. Ici, ce n’est qu’un petit quart des costumes qu’on utilise. L’atelier des couturières et une, voire peut-être même deux autres roulottes en regorgent encore. Mais ça serait risqué d’aller y farfouiller, cette tente fait suffisamment étalage de la beauté de leur travail de fourmis. Manquerait plus que l’expérience et une mauvaise rencontre traumatisent Boo à jamais. Ah au fait, si d’un coup j’dis “PANINI !”, tu te casses en courant et sans te retourner. Juste au cas où il faut déguerpir en vitesse, c’est le mot de passe okay ? je m’attarde sur quelques chapeaux, en essaye un, puis récupère une coiffe ornée de perles et de plumes pour la déposer sur la tête de Boo. J’me permets de lui relever légèrement le menton. Il ne faut pas avoir peur de se montrer fier et rendre honneur à nos tenues d’apparat. Un port de tête altier, ça fait toute la différence, tu trouves pas ? J’souris à son reflet dans le miroir à peine éclairé, puis la laisse à sa contemplation pour divaguer vers d’autres accessoires un peu plus mystérieux. Est-ce que tu as un numéro préféré au cirque ?, que je demande presque timidement avec l’infime espoir que ce soit le mien. Rien n’est moins sûr. Mais en tout cas, j’ai hâte de lui montrer la suite. Vers là où je la dirige déjà doucement en passant le rideau de toile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3319-carnaval-des-airs http://thenotebook.forumactif.org/t3417-dealeuse-de-vertiges-et-provocatrice-d-hypoglycemie-de-bisous-ninel#80340 http://thenotebook.forumactif.org/t3421-ninel-kida#80401 http://thenotebook.forumactif.org/t3422-ninel-kida-formspring#80403
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: allez vieens, je t’emmène ♫ boo   

Revenir en haut Aller en bas
 

allez vieens, je t’emmène ♫ boo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qu'allez vous manger à noël ?
» Allez zou bébé ! Va dormir avec ta soeur !
» Allez les retraités, au boulot !
» Qu'allez-vous regarder ce soir ?
» allez bis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: tybee island :: niebieski circus-
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg