Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Just a drink... or more... | Ninel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 428
ϟ POINTS : 24
ϟ PSEUDO : Tisse
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Teun Koemans
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Just a drink... or more... | Ninel   Dim 4 Juin - 12:31

Je sais pas trop ce que je fous là. Enfin si, je sais bien, mais je pige pas trop pourquoi j'ai accepté ce qui ressemble vaguement à un rencard. J'ai croisé cette nana au boulot. Autant dire qu'on la repéré de loin avec les collègues. Sacrément bien foutue, une chute de reins à tomber, le genre de filles que j'adore me faire. En temps normal, je drague pas sur mon lieu de travail. Pas par principe hein, de base, je drague pas tout court. Et puis, vu que j'ai tendance à sauter les préliminaires, je me vois par trop embarquer une nana quelconque dans l'arrière boutique pour la sauter. Parce que la seule fois où c'est arrivé, j'ai ouvert la porte pour voir mon propre chef en train de se taper un mec qu'il avait chopé. Donc autant dire que ça calme un peu.

Bref, tout ça pour dire que, de base, je me la joue pro mais là, je sais pas trop. Je vais éviter de me dire que c'est parce que j'ai l'autre pétasse dans la tête et que je me dis que sauter quelqu'un d'autre me permettrait de passer à autre chose. Parce que je m'en cogne, j'ai décidé. Et c'est pour ça que j'ai accepté quand la brunette m'a proposé de boire un coup après le boulot, même si j'ai carrément pas l'habitude de ce genre de plans. Ca doit probablement être parce que je me suis demandé le reste de la journée si elle était aussi bonne sans ses fringues qu'avec, ou un truc tout aussi classe. Au moins, j'ai presque pas pensé à l'autre là. Et ça m'énerve pas du tout que mes pensées reviennent vers elle. C'est bon, on a baisé juste une fois, je vais pas non plus parcourir la ville pour la retrouver si ? Et, au pire, j'irais refaire un tour dans la ruelle où je l'ai trouvée, elle sera bien encore en train de se faire emmerder. Hum. Ouais, je crains à mort là. Je suis là pour passer une bonne soirée, essayer en tout cas, et faire ce qu'il faut pour me taper ce joli petit morceau de viande.

Et là, rentre dans le bar j'ai un sourire satisfait quand je la vois installée au bar. Ouais, c'était pas une impression, elle est vraiment jolie. Et elle a des jambes superbes. Je la fixe de bas en haut, m'attardant sur ses courbes avant d'accrocher son regard. Ouais, ça va le faire. Je me rapproche d'elle d'un pas tranquille, me penchant dans sa direction pour souffler, d'un ton léger. "Alors, si je pige bien comment ça fonctionne, je te paie un cocktail multicolore pour avoir le droit de m'installer à coté de toi, c'est ça ?" J'ai un sourire et je m'installe sur le tabouret libre. Okay, ça marche comme ça non ? Bon, j'espère que j'ai pas trop me foirer dans le rôle du mec sympa. En temps normal, j'arrive à tenir assez longtemps pour tirer mon coup. Et vu que j'aimerais bien oublier barbie pétasse, je vais faire en sorte que ça marche.  "Moi c'est Serghei donc. Je sais pas trop si t'avais retenu. Merci pour l'invitation. Enfin, si elle est toujours d'actualité."

Hey, je suis presque sympa dis donc. Je me demande un instant si j'aurais du faire un effort de fringues et mettre autre chose que le premier t-shirt que j'ai trouvé. On m'a jeté quelques regards de travers en voyant mes tatouages, mais rien de plus que d'habitude, rien qui arrive à m'énerver en tout cas. Et visiblement, ça avait pas l'air de déplaire à la jolie brunette au magasin. Tant mieux parce que bon, c'est un peu ma marque de fabrique. Bon et là, j'attends de voir si elle est vraiment contente de me voir débarquer. Si ça se trouve, elle a regretté son invitation et va devoir trouver un moyen de se débarrasser de moi. Remarque, si c'est le cas, j'ai vu deux trois fille qui ont l'air pas mal dans le bar, je devrais bien trouver un truc à me mettre sous la dent. Tant que je pense à autre chose ce soir, ça me va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2724-serghei-cause-life-is-a-mess http://thenotebook.forumactif.org/t2732-serghei-popescu-we-are-not-shining-stars http://thenotebook.forumactif.org/t2751-serghei-popescu http://thenotebook.forumactif.org/t2752-serghei-popescu-formspring En ligne

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 249
ϟ POINTS : 22
ϟ PSEUDO : a maze lie | birds
ϟ CREDITS : ava;moonrisex – sign;astra
ϟ AVATAR : hill
ϟ SIGNE PARTICULIER : des trop grandes jambes, la dégaine de gitane ou les costumes des p'tits boulots et du cirque pour seuls habits. elle se déplace sur une mobylette rouge brinquebanlante aka "moby". elle tombe toujours en panne quand il faut pas.
✰ ✰

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Mar 6 Juin - 23:20


Je sais pas je sais pas je sais pas je sais pas ! Trop courte, pas assez. J’vais déformer ma robe si j’continue à triturer le tissu à deux balles. Putain j’aurais dû demander à Halina comment j’aurais dû me fringuer. Euh non en fait elle m’aurait probablement envoyé bouler. Izia. Ouais j’aurais dû lui demander, elle s’y connaît elle. Et l’épaule ? Dénudée ou pas ? Je sais pas. Rhooo fais chier ! Qu’est-ce que je fous putain ? Vas-y tiens-toi droite. Attends. Pas trop non plus. Okay là, c’est bon, détends-toi Kida. Chill. J’me voûte un peu comme une tortue et c’est nickel. Ah merde, j’ai arrêté de respirer. Mais quel con. C’est l’stress. J’stresse plus à l’idée de revoir ce mec alors que je me jette dans l’vide presque tous les soirs en étant simplement retenue par un bout d’tissu. Ça tourne pas rond, c’est clair. Mais ça va être dur de moins se suspendre la tête en bas. Bref.
J’sais pas ce qu’il m’a pris de l’inviter à boire un verre mais quand j’l’ai vu dans sa boutique au milieu du matériel informatique… tous mes plans ont fichu l’camp. J’devais faire réparer deux-trois trucs et en racheter deux-trois autres. J’devais négocier tout ça à un bon prix voire même tenter un échange de bons procédés, un p’tit troc de rien du tout, sur un malentendu, tout peut passer. Mais j’ai bugué total. Vous en voyez souvent vous des mecs baraqués, tatoués, cool et badass se planquer dans un magazine d’informatique ? Moi non. D’habitude, ce sont des petits maigrichons qui n’osent même pas me regarder dans les yeux. Remarque, lui non plus, il n’a pas vraiment regardé mes yeux. J’pense. J’sais pas. J’suis pas sûre. Ouais j’me fais des idées. Mais allez savoir. J’ai direct imaginé ses mains sur mes cuisses, et un peu partout ailleurs aussi. D’habitude, je n’ose même pas demandé d’aller boire un verre à un type aussi viril que lui. Lui, il est dans la case “fantasme”. Il se déplace en moto ou dans une cadillac, certainement avec une rousse et une blonde dans les bras. Une odeur de poussière, de transpiration, de cigarette, de whisky ou autre alcool fort, bref un truc bien corsé, bien masculin (très cliché aussi) qui fait twister les ovaires. Donc je ne sais pas ce qu’il m’a pris, mais je l’ai fait. Un frisson d’excitation roule sur ma colonne vertébrale. Pour une fois, personne pourra me reprocher d’être trop romantique ou pas assez. Une invitation + un verre = un rencard. C’est déjà un bon départ, c’est normal comme façon de procédé. J’l’ai lu quelque part. Même si je me frotte à un dieu et que je suis… une sous-humaine. Ou quelque part par-là en tout cas. Et quand il arrive dans le bar, y a un truc qui déraille dans mes os, et un autre truc qui se liquéfie dans mes organes. Réaction non-identifiée dans l’organisme mais j’ai chaud et l’épaule se dénude toute seule. Il a la démarche assurée et balance un sourire comme ça. Ça a l’air si facile. Ça devrait être interdit aussi.
Ooooh il est tellement gentil. Lucky me. Mon rire grelotte au fond de ma gorge alors que je dois avoir un sourire trop rayonnant, trop étiré jusqu’aux oreilles. Rigole pas comme une gourdasse. Il sait mettre à l’aise. Ça c’est sûr. Lui balance pas tes cheveux à la gueule en essayant d’avoir du charisme et d’être à l’aise.Oh merde il sait draguer ! Oh non non non. J’panique pas j’panique pas du tout. Mais vas-y dis quelque chose. Fais pas ta blonde !Haha ! Mais non mais non ! Pas besoin de ça, même si c’est super sympa.” En fait si, j’peux me payer qu’un verre. Allez, peut-être deux. Mais j’ai grave besoin de plus pour m’détendre. “Mais si t’insistes. J’prendrais un sex.. Euh d’la tequila. On commence par quelques shots ?” Héhé ni vu ni connu. Je n’allais pas dire un sex on the beach. Nan nan. Et puis la tequila, ça va vite nous réchauffer, c’est garanti. Mon regard crépite sur lui en attendant qu’il approuve ou non. Mais rapidement, je ne peux pas m’empêcher de baisser les yeux ses tatouages pour les dévorer. J’veux toucheeeer. J’en veux uuuuun. Mais sa voix rocailleuse me tire hors de ma contemplation légèrement avide. “Bien sûr que j’ai retenu. Moi c’est Ninel, j’sais plus si je te l’ai dit. Haha… Hum mais grave que c’est toujours valable. Ça serait plus chiant de devoir trouver une excuse maintenant pour te planter sans trop passer pour une pétasse.” La cavalcade dans mes mots. Ma voix a filé un peu trop vite. Il va griller que je suis nerveuse. Arrête, stop, pouce. Rhaa et j’ai mes tics de merde qui reviennent en plus. Le bout de mon nez ne me gratte. J’ai pas besoin de gigoter mes épaules. Les nerfs trop speed. Respire. C’est dans ta tête tout ça. J’m’oblige à me tenir un peu plus droite, m’ouvrir vers lui en glissant les fesses sur le bord du tabouret haut pour mieux étendre mes trop grandes jambes. “Désolée j’suis un peu nerveuse, j’ai pas l’habitude de prendre les devants comme ça...” Je souffle en me raclant la gorge, la main qui file aussi pour lisser mécaniquement mes cheveux. “Du coup, ça fait longtemps que tu bosses à la boutique ? T’as l’air de t’y connaître...” Flatter l’égo, papillonner des cils, amarrer ses yeux lagons aux siens et sourire, c’est naturel en fait. Un jour, je saurais draguer sans me ridiculiser, sans me planter, et ça commence ce soir. Allez tu peux l’faire Ninel. Go ! Go ! Go !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3319-carnaval-des-airs http://thenotebook.forumactif.org/t3417-dealeuse-de-vertiges-et-provocatrice-d-hypoglycemie-de-bisous-ninel#80340 http://thenotebook.forumactif.org/t3421-ninel-kida#80401 http://thenotebook.forumactif.org/t3422-ninel-kida-formspring#80403

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 428
ϟ POINTS : 24
ϟ PSEUDO : Tisse
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Teun Koemans
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Mer 7 Juin - 13:46

Bon, au moins, j’ai de quoi me rincer l’œil. Les collègues avaient raison et ça fait que se confirmer alors que je me rapproche d’elle. Un joli sourire, un air un peu timide auquel je suis pas vraiment habitué et des cheveux qui donnent envie de glisser ses doigts dedans. Ca, c’est carrément cool. Et même la petite robe là, qui donne elle par contre juste envie de la retrousser pour voir ce qu’il y a dessus. Et qu’elle aille pas faire genre c’est pas le but recherché, surtout avec des jambes pareilles. Je retiens une grimace, me demandant à quel point ce genre de pensée m’est propre ou simplement dû à tout ce que j’ai pu entendre de mon paternel. Pas au-dessus des genoux les jupes, le reste c’est pour les putes. Si une nana porte ça c’est qu’elle veut se faire sauter, même si elle prétend le contraire. Et faudrait la ramener fissa à la maison pour lui rappeler où est sa place. Ou un truc dans le genre. Ouais, ça aide pas à avoir une vision bien sympa des femmes mais, après tout, c’est pas comme si quelqu’un attendait autre chose d’un Popescu non ? Alors, tant que c’est simple, facile et que ça me prend pas la tête, pourquoi penser autrement ?

Visiblement, elle a l’air contente de me voir. C’est plutôt cool ça. Vu que son sourire est encore plus mignon que je le pensais.  "C’est pas sympa, c’est normal. Tu me fais le plaisir de ta compagnie, je te paie un verre… ou deux… ou plus. Ça me parait à peine équitable." Ah putain, y a vraiment des nanas qui gobent ce genre de conneries ? Alors, il parait que oui, à chaque fois que je tente, ça marche. Ça arrive pas souvent, d’accord, et la plupart du temps, je me demande si elles ont vraiment écouté ce que je racontais. Donc ouais, j’ai un peu tendance à m’en foutre. Mais elle là, putain c’est quoi son nom ? Elle l’a dit au magasin ou pas ? Incapable de me souvenir, bon la jolie brune-là, elle a l’air d’y croire un minimum. Donc jouer le jeu si je veux choper. Au moins, ça m’occupera une bonne partie de la soirée, c’est bien aussi. Je lui jette un regard malicieux quand elle cafouille un peu, avant de hocher la tête. "Ça me parait nickel pour démarrer la soirée." Je hèle le barman et je lui montre le menu avec une espèce de planche à shooters avant de reporter mon attention sur elle. Elle était en train de me mater ou quoi ? Difficile à dire. "Ninel ? C’est joli ça." Ou pas, mais on s’en branle, même si en vrai je trouve ça plutôt sympa comme non. "C’est de quelle origine ?" Blablabla… Par contre, le reste m’arrache un sourire sans même que j’y fasse gaffe. "Oh, t’aurais bien réussi à trouver un truc pour détourner mon attention et fuir comme bipbip avec le coyote." Ouais, ouais, je me rends compte juste après de la comparaison foireuse et du fait d’en faire mon diner. Mais, remarquez, je suis curieux de voir sa réaction pour voir à quel point je vais devoir être sympa pour arriver à ce que je veux. Du genre caresser ses jambes, ça me parait un premier objectif carrément intéressant. Et je parle pas du reste. Ouais, elle me donne faim, plus que je l’aurais cru en fait.

Et, quand elle reprend, j’arque un sourcil avant de pencher vers elle, avec un sourire en coin. "Hey, respire un coup, tu passes pas un entretien d’embauche hein. T’as pas de raison d’être nerveuse. Déjà dis-toi que si j’avais pas voulu venir, je me serais pas forcé, même pour tes beaux yeux." Ils sont de quelle couleur ses yeux au fait ? Ouais, on s’en fout. Et je pose un instant ma main sur son genou, l’effleurant plus que le touchant réellement, comme si de rien était, mes doigts trainant quand même bien quelques secondes pour qu’elle voit que c’est pas involontaire. "Et donc, qu’est ce qui t’as donné envie de prendre les devants ?" Non parce que si c’est juste une envie de te faire sauter, on se fait ça en deux deux et on arrête de jouer à ce petit jeu à la con… ouais alors je vais éviter de dire ça, on est bien d’accord. Surtout qu’elle a l’air de vouloir y mettre les formes. Okay, j’espère qu’elle en vaut la peine au moins. "Mmmh laisse-moi réfléchir… ça fait quoi 5 ans ? 6 ans ? Je cherchais juste un boulot à la con pour payer mon loyer mais au final, il s’avère que je suis plutôt doué pour réparer les pc. Ça tombe plutôt pas mal non ? Et toi, tu fais quoi alors dans la vie ?" Alors à quel point je me fous encore plus de ce qu’elle fait dans la vie que de la couleur de ses yeux ? Je sais pas, je me rends pas trop compte. Par contre, elle a des sacrés jambes. Ça, j’aime bien. C’est le moment où le barman en profite pour déposer une rangée de 12 shooters de téquila devant nous. J’attrape deux verres et j’en tends un à… ah oui, Ninel donc, en lui décochant un petit clin d’œil. "Bon, faut qu’on trouve un toast à faire pour ce premier verre. Je commence, réfléchis au prochain toi. Aux rencontres surprenantes dans les magasins d’informatique. T’en dis quoi ?" Moi, je me demande surtout après combien de verres je vais pouvoir glisser ma main sous sa robe sans qu’elle fasse mine qu’elle en pas envie. Surtout que là, personne ne verra rien. Ce serait marrant tiens et vachement moins emmerdant que de parler boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2724-serghei-cause-life-is-a-mess http://thenotebook.forumactif.org/t2732-serghei-popescu-we-are-not-shining-stars http://thenotebook.forumactif.org/t2751-serghei-popescu http://thenotebook.forumactif.org/t2752-serghei-popescu-formspring En ligne

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 249
ϟ POINTS : 22
ϟ PSEUDO : a maze lie | birds
ϟ CREDITS : ava;moonrisex – sign;astra
ϟ AVATAR : hill
ϟ SIGNE PARTICULIER : des trop grandes jambes, la dégaine de gitane ou les costumes des p'tits boulots et du cirque pour seuls habits. elle se déplace sur une mobylette rouge brinquebanlante aka "moby". elle tombe toujours en panne quand il faut pas.
✰ ✰

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Jeu 8 Juin - 16:34


Qu’il est chou. Non mais franchement, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi sympa. Faut avouer qu’en général, les types dans son genre sont un peu plus… brutes. Mais ça se voit que c’est un charmeur. Il a l’habitude vu comment il est à l’aise, et flatteur. C’est presque un peu trop. Il sort ça à toutes les nanas ? Probablement, mais c’est pas grave, on me le dit pas souvent que ma compagnie est plaisante. Alors mon sourire ne se décroche pas une seconde. J’bois quand même ce qu’il me dit. Bon par contre, Ninel joli ? Ça fait très gamin. Faut pas pousser. “Russe je crois.” Heureusement que je suis tombée y a pas longtemps sur ces vieux dessins animés sinon je n’aurais pas su qui étaient Bipbip et Coyote. J’essaye de cacher la couleur chaude qui vient griller dans mes pommettes par mon rire, mais je ne sais pas si ça fonctionne. J’sais pas grand chose de toute façon. J’sais même pas c’que j’fais. “Oh non. J’trouve ça méchant la façon dont Bipbip fait tourner le Coyote en bourrique. C’est nul.” Okay le coyote me fait un peu pitié mais je le préfère largement à ce drôle d’oiseau trop rapide pour lui. Et puis j’ai l’habitude qu’il y ait une fin aux choses, que ce ne soit pas un jeu sans fin. Ça ne sert à rien si personne n’obtient ce qu’il veut. Enfin bref. Je digresse. Et il me rappelle à l’ordre en se penchant vers moi pour me rassurer, l’air malicieux. J’me prends son odeur de mâle de plein fouet et son p’tit sourire en coin, ses yeux narquois dans lesquels je plonge tête la première font doucement grimper les degrés sous ma peau. Et ce n’est pas le contact fantôme sur mon genou provoquant un frisson qui aide à ma concentration. Une chose est sûre, j’suis entre de bonnes mains, il va m’guider, ‘fin j’vais suivre son rythme et me laisser porter, ça sera beaucoup plus simple que d’essayer mes tactiques qui ont toujours foirées jusque-là. Il semble être plus expert. Et moi j’ai soif d’un coup. Ils arrivent ces shots ? “Hm un pari avec moi-même. J’voulais me mettre au défi d’aborder un mec comme toi...” J’avoue en dodelinant de la tête, clairement rêveuse. Ces types qui sont hors de portée, vivent dans une autre catégorie. Ceux que je ne faisais qu’observer si ils ne m’abordaient pas en premier pour passer une bonne soirée. Pas d’attentes particulières, juste s’laisser aller et s’amuser. C’est déjà un grand moment pour moi que ça se passe aussi bien alors que j’ai été à l’initiative de l’invitation. Avec ma poisse légendaire, rien n’est certain. Mais si ça se passe bien, si j’lui plais aussi, bah peut-être… peut-être qu’on finira par se fréquenter régulièrement. T’emballes pas Kida.

Ah ouais grave. Comme quoi, faut laisser le destin nous tomber dessus.” Légèrement impressionnée par la simplicité avec laquelle il a drivé son truc. Ça ne fait qu’accentuer son côté “je gère et j’vous emmerde”. J’adore. “J’suis acrobate au cirque installé en ce moment à Tybee. J’voltige dans les airs.” J’suis fière de ce que je fais et au moins, c’est mon domaine, j’maîtrise. Là j’ai toute la confiance qu’il faut, l’assurance qui crépite dans l’regard, l’égo qui se gonfle dans les poumons et le dos droit. Mais est-ce que je vais avoir droit à tous les sous-entendus habituels sur les acrobates ? Les corps élastiques, les contorsions possibles et tout le tralala. Heureusement le barman dépose notre commande sur le comptoir et Serghei propose un premier toast. “Top !”, que j’affirme vivement en m’emparant du petit verre pour déjà aller croiser le sien. “Aux rencontres surprenantes dans les magasins informatiques !” Les verres claques et mon rire aussi avant de descendre la tequila cul-sec. Ça manque de sel et de citron vert alors évidemment, je complète la commande avant d’enchaîner avec mon toast. J’ai terriblement besoin de cette brûlure dans la gorge pour rassembler mon courage et tenir la soirée sans me liquéfier à chacun de ses regards. J’essaye d’ailleurs de me concentrer sur mes gestes. Coup de langue sur le revers de ma main, le sel chute dessus et je m’empare du quartier acidulé d’une main, du shot de l’autre. “Aux destins qui nous tombent dessus ? Ou du moins aux bonnes choses de la vie !” J’attends son approbation avant de me recharger. En attendant, mon regard dérive à nouveau sur ses tatouages et des dizaines de questions fusent déjà dans ma tête. “T’as beaucoup de tatouages on dirait… Ils représentent un truc en particulier ? Ça fait mal ? Tu les as fait ici à Savannah ?” Ça file et file. Tendances à griller les étapes ou surtout oublier celle du filtre entre le cerveau et la bouche. Tout le monde ne suit pas le fond de mes pensées. Mais j’ai cette fascination pour les ombres encrées sur les peaux depuis quelques temps maintenant… Si Isa et Bella apprennent que j’ai sérieusement l’intention de m’en faire au moins un… je ne sais pas comment elles vont réagir, même si pour l’instant, le coup de l’aiguille ça me freine un peu. “Ça fait mal ?” Oui ça m’inquiète vraiment, et alors ? Pourtant j’suis pas une trouillarde. La preuve, j’rencontre un total inconnu à la dégaine de rebelle qui pourrait être un total psychopathe. P’tites peurs ou grands frissons, j’préfère m’amuser avec les extrêmes. Normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3319-carnaval-des-airs http://thenotebook.forumactif.org/t3417-dealeuse-de-vertiges-et-provocatrice-d-hypoglycemie-de-bisous-ninel#80340 http://thenotebook.forumactif.org/t3421-ninel-kida#80401 http://thenotebook.forumactif.org/t3422-ninel-kida-formspring#80403

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 428
ϟ POINTS : 24
ϟ PSEUDO : Tisse
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Teun Koemans
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Mar 13 Juin - 9:03

Si j’étais pas parti dans l’optique de la sauter, y aurait un truc chez elle que je pourrais presque trouver attendrissant. Ouais, je sais, y a beaucoup de conditionnel dans cette phrase et, dans le fond, ça a pas grande importance. On aura beau jouer le jeu, je vois bien à son regard qu’elle cherche la même chose que moi. Bon, ptet pas dans les mêmes formes, elle doit être du genre à se persuader qu’elle est du genre à ne pas s’envoyer en l’air avec n’importe qui, juste parce qu’elle aurait envie de baiser, mais plutôt parce que ça pourrait être important, ou un truc tout aussi débile. Mais elle a pourtant quelque chose de … mignon ouais. Sa façon de rougir pour rien ou de me donner l’impression que, quoi que je dise, elle trouvera ça cool. Alors ouais, me connaissant, ça me gonflerait vite en fait, mais, pour le moment, ça m’aide à jouer ce foutu rôle de mec sympa. J’arque quand même un sourcil, réellement perplexe. "Tu crois ? T’es pas du coin en fait ?" Et je vais éviter d’ajouter que ce serait bien la seule raison pour laquelle je l’aurais pas remarquée, blablabla. Bref.

J’ai un rire en secouant la tête à sa répartie avant de souffler, avec un large sourire. "Pas d’accord. Le coyote est débile d’insister comme ça. Donc ouais, bipbip est pas super sympa mais, dans le fond, c’est totalement mérité." Bon y a plus élaboré comme façon d’entamer la conversation, mais au moins, ça a l’air de la détendre un peu. Je la sens frissonner alors que je l’effleure à peine et je lui décoche un clin d’œil fugace avant de reprendre ma place, l’air de rien. Et là, elle me laisse un rien perplexe alors que je la fixe un instant, mon sourire se faisant plus incertain. "Un mec comme moi ? Tu sais qu’il va falloir que tu développes parce que là, je suis carrément curieux." Genre quoi ? Un bad boy couvert de tatouages qui va faire hurler son père ou une connerie dans le genre ? Mouais, je sais pas trop. Mais j’avoue, je suis curieux. Même si je suis pas sûr d’apprécier de me faire cataloguer. Remarquez, ce sera ni la première, ni la dernière fois. Au moins elle m’a pas casé dans la catégorie homme des cavernes qui sait pas lire, y a du mieux rapport à la pétasse blonde.

Et j’accroche son regard, avant de continuer, comme si de rien était. "Ouais alors autant le destin peut faire sacrément mal quand il nous tombe dessus, autant des fois, c’est plutôt cool de voir ce qu’il peut nous réserver." Petit sourire en coin et hop, je fais genre de m’intéresser à sa vie. Sauf que là ouais, ce qu’elle fait est tout sauf banal. Donc le regard étonné que je lui jette est tout sauf calculé et je laisse filer un instant de silence avant de souffler, admiratif. "Oh, tu fais genre, du trapèze ? Toute seule ? En duo ? Et ça te fout pas le vertige ? Mais comment t’en es venue à faire ça ?" N’empêche que là, quand elle a dit ce qu’elle faisait, y a cette espèce de gaucherie qui l’a quittée. Elle est plus sûre d’elle pour le coup et ouais, ça a un côté carrément sexy. Bon plan donc. On est interrompus par nos verres et, après le premier shot, c’est à elle d’embrayer. Là, pour le coup, je bénis le vieux qui nous a appris à boire des alcools forts depuis qu’on est gosses. Ça brûle la gorge, ça pique les sinus mais m’en faudra carrément plus pour être bourré. "Mmmmh… on va plutôt dire aux bonnes choses ce soir non ? Ça me paraitrait carrément plus approprié." Et je bois, suivant le même rituel qu’elle. Sel, citron. Comme si ça allait mieux faire passer la pilule.

Forcément, mes tatouages attirent l’œil. Je le sais depuis le temps et je préfère carrément son regard à elle que ceux que j’ai plus souvent l’habitude de croiser. Je me doute bien que ça fait partie du personnage qu’elle s’est imaginée inviter ce soir. Et qu’elle dirait pas non à pouvoir les toucher. Remarquez, ça me dérange pas non plus, surtout si moi, je peux toucher autre chose pendant ce temps-là. Hum.  Mon regard glisse de nouveau un instant sur ses jambes que je reluque sans même y prêter attention, avant de relever la tête et d’esquisser un sourire. "J’en ai beaucoup oui. Y en a qui disent un peu trop d’ailleurs..." Tout en parlant, je tire légèrement sur le col de mon t-shirt pour qu’elle puisse deviner les arabesques qui courent sur mon torse, qui se sont incrustées dans ma peau, comme pour m’aider à me souvenir, comme si le fait de graver tout ça me permettait d’exorciser certaines choses. Je sais pas trop si ça marche vraiment mais, si j’y réfléchis vraiment, ça m’a un peu apaisé. Et relâche le col avant de reprendre, non sans que mon sourire ne se fasse plus large. "C’est mieux quand ça représente un truc mais j’avoue que certains sont juste là parce que je les trouvais jolis." Bon pas tous. C’est même loin d’être la majorité. Mais j’ai pas trop envie de lui raconter pourquoi j’ai ma famille dans la peau, pourquoi certains de ces dessins représentent ce que j’ai pu vivre, ce que j’ai pu être et surtout, ce que je ne veux plus jamais voir se reproduire. Et je peux pas m’empêcher de rire quand elle me demande deux fois de suite si ça fait mal. "Alors, je les ai tous fait à Savannah. J’ai jamais quitté la ville en même temps, ça doit jouer je suppose. Quant au fait que ça fasse mal…" J’ai un bref regard autour de moi et j’attrape des cure-dents avant de continuer, la fixant avec malice. "Venant d’une voltigeuse, je pensais pas que tu poserais la question. T’es douillette ? Sinon, ça fait un peu comme ça…" J’attrape sa main et je la pose sur le bar, paume ouverte vers le haut, laissant glisser mes doigts tout au long de son bras, mes ongles effleurant sa peau avant que je ne prenne un cure-dents de ma main libre. Et je commence à lui piquer légèrement l’avant-bras, guettant sa réaction avec un petit sourire. Bon, c’est pas tout à fait ça, mais c’est plutôt marrant comme ça non ?  Et elle a la peau super douce. Ca, c’est cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2724-serghei-cause-life-is-a-mess http://thenotebook.forumactif.org/t2732-serghei-popescu-we-are-not-shining-stars http://thenotebook.forumactif.org/t2751-serghei-popescu http://thenotebook.forumactif.org/t2752-serghei-popescu-formspring En ligne

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 249
ϟ POINTS : 22
ϟ PSEUDO : a maze lie | birds
ϟ CREDITS : ava;moonrisex – sign;astra
ϟ AVATAR : hill
ϟ SIGNE PARTICULIER : des trop grandes jambes, la dégaine de gitane ou les costumes des p'tits boulots et du cirque pour seuls habits. elle se déplace sur une mobylette rouge brinquebanlante aka "moby". elle tombe toujours en panne quand il faut pas.
✰ ✰

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Mer 19 Juil - 11:58


Il est curieux, il s’intéresse, j’ai tellement pas l’habitude que je trouve ça trop adorable, ça m’fait fondre. “Ouais j’crois. Parce que, attention, instant émotion : j’ai été abandonnée au cirque quand j’étais petite et c’était en Russie. Donc voilà, j’crois. Après j’ai aucun souvenir de mes parents biologiques donc je m’en fous, ma famille, c’est le cirque. Et du coup, on est souvent sur les routes en tournée et on se pose de ville en ville.” Tu parles trop Ninel. Tu vas l’souler et il va plus s’intéresser. Roller-coaster dans la tête et sur la langue. C’est tout oui ou tout non, tout beau ou tout moche. Les contes de fées devraient exister bien plus souvent. Mais heureusement, il n’a pas l’air d’en tenir compte, préférant se ranger du côté du coyote. Adorable again ? Mais oui un mec comme lui, qui perd pas une occasion de faire des clins d’oeil comme si il décochait les flèches de cupidon. “Mh un type comme toi c’est...” J’déglutis et inspire mon courage. “Un mec canon, sûr de lui et pas con. L’allure mauvais garçon renforce juste ton charisme impressionnant.” Et hop là… Je me sens rougir jusqu’aux oreilles. Pourquoi c’est sorti comme ça ? Rhaaaa, quelqu’un pourrait pas me bâillonner là maintenant tout de suite ?! Help. C’est pas fait pour moi ce genre de discussions, j’ai l’impression d’être transparente, nue, tout ça à la fois. Confusion en barre.

Confusion qui s’éteint quand Serghei laisse courir quelques questions sur mon taff au cirque, intrigué. Mais il ne fait pas comme les autres avec leurs remarques graveleuses. Ça renforce mon impression. Il est vraiment différent. Il est vraiment un type bien. “Non pas du trapèze, même si c’est ça qui m’a donné envie de faire de la voltige là-haut. Mais j’sais pas si tu vois, ça peut être dans un cerceau suspendu ou juste une corde lisse ou un tissu aérien. J’adore avoir le vertige justement. C’est un peu plus compliqué que ça de se jeter dans l’vide et se retenir in extremis de s’écraser au sol, mais j’avoue que j’adore la sensation qui va avec.” Le calme s’est posé dans mes mots avec l’assurance de ma passion et le regard aiguisé de ceux qui sont fiers de leurs capacités, de maîtriser leur art. Même si je chercherais toujours à maîtriser plus, autrement, c’est un travail sans fin. Si je voulais, je pourrais en parler des heures. Mais je vais lui épargner ça. La tequila a vite ma préférence. On est là pour s’découvrir et s’amuser, pas pour épiloguer sur ma vie d’acrobate après tout. Et quand je m’intéresse forcément à ses tatouages, j’ai le droit à un petit aperçu de son torse. Curiosité piquée à vif. Évidemment que je veux en voir plus et passer quelques temps à essayer de décrypter ce qu’ils veulent dire. Peut-être que ça viendra plus tard quand je le connaîtrais mieux. L’éventualité que ça n’arrive jamais ne me traverse pas du tout l’esprit -pour une fois. Peut-être parce qu’il m’intrigue de plus en plus lui aussi. En revanche, la possibilité de ce qui pourrait se profiler fait retrousser mes pommettes sous l’assaut de pensées rêveuses trahies par mon regard flou. “Moi je n’sais pas du tout ce que je voudrais me faire ni où… Tu m’conseilleras ton tatoueur ?” J’espère qu’il ne remarque pas que mon admiration pour lui grandit un peu plus à chaque seconde, à chaque fois qu’il se rapproche et que je boirais ses paroles si il le fallait. Mes mamans m’étriperaient certainement si elles me voyaient aussi… docile ? manipulable ? cruche ? Qu’est-ce que ça peut faire si j’suis une idiote qui a le coeur qui bat trop facilement ? J’y suis pour rien moi en plus. “Non j’suis pas douillette, mais les aiguilles...” La faute à Nergüi probablement. “Enfin si c’est que ça, c’est sûr que ça va… J’aurais qu’à pas regarder.” Mais lui j’le regarde faire pendant un petit moment, fascinée par la sensation sur ma peau. Pas celle du cure-dents la picorant mais celle de sa main tenant la mienne. Ouais j’bloque un peu dessus, presque happée, oxygène volé. Et j’reviens à moi d’un seul coup. Retirant mon bras du bar pour aller chercher un nouveau shot. “Et t’en as vraiment sur tout le cor… sur tout le torse ? Et même dans le dos ?” Allez hein, on s’rattrape comme on peut. Pirouette. Même si j’ai failli m’étrangler avec l’alcool transparent en laissant la vision de son dos -probablement terriblement sexy- s’infiltrer dans mon esprit. Y a bien quelques rares fois où je maudirais bien mon imagination florissante. Serghei est une sorte de pirate qui navigue dans les eaux de Savannah, prêt à faire du coeur des filles, ses trésors les plus précieux. Ou quelque chose comme ça. Et moi j’ai rien d’une sirène. Malheureusement. Mais il vaut mieux arrêter de parler de ça ou j’vais empirer mon cas. J’m’empresse de commander une nouvelle tournée. “J’offre t’inquiètes” Que je rassure en riant, et c’est déjà reparti pour un tour. Peut-être même que je les descends plus vite pour que mes ailes poussent plus vite aussi. Que je prenne moins la tête à cause de mes pensées burlesques, mes plans à la con et mes gestes gauches. Alors j’lui demande si il n’a jamais bougé de Savannah parce que toute sa famille est là ? Si il rêve quand même de partir ? Peut-être que je lui parle aussi de quelques voyages marquants. Ça devient de plus en plus décousu avec l’heure qui file. Mais ça s’arrêtera là brusquement. Le dernier shot dont je m’étais emparée finit sur mes cuisses après que le type derrière moi ne m’ait bousculée. Tristesse. L’énergie enivrée roulant dans mes veines me fait tout de même rire. Et je m’éclipse aux toilettes pour nettoyer tout ça… me remettre de mes émotions (parce que ses mains près de mes cuisses c’est encore une autre histoire). Parce que oui Serghei a été un vrai gentleman en voulant bien m’éponger pour limiter les dégâts. Un amour j’vous dis. Mais pardon, j’ai besoin de faire pouce quelques minutes pour pas m’faire submerger par des envies étonnamment moins innocentes qui tourbillonnent dans mon ventre. Ce mec me fait un drôle d’effet. C’est pas normal hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3319-carnaval-des-airs http://thenotebook.forumactif.org/t3417-dealeuse-de-vertiges-et-provocatrice-d-hypoglycemie-de-bisous-ninel#80340 http://thenotebook.forumactif.org/t3421-ninel-kida#80401 http://thenotebook.forumactif.org/t3422-ninel-kida-formspring#80403

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 428
ϟ POINTS : 24
ϟ PSEUDO : Tisse
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Teun Koemans
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Mer 19 Juil - 17:56

Le pire c’est que fondamentalement, elle est pas inintéressante comme meuf. En plus d’être sacrément bien roulée. J’ai un hochement de tête et une grimace compatissante quand elle me dit qu’elle a été abandonnée et je souffle, du ton le plus sympa que je puisse avoir. "Ah merde. Je te dirais bien que je suis désolé, mais je trouve ça absurde quand les gens disent ça alors qu’ils y sont pour rien. Mais comme tu dis, t’as une famille avec le cirque et autant dire que là, dans le genre hors du commun, tu te poses là. Et ça, c'est plutôt cool non ?" Vrai que ce serait cool de plus avoir de famille. Ou pas okay, je saurais pas quoi faire sans eux. Mais c’est un détail ça. Et j’ai un large sourire alors que je reprends, d’un ton plus amusé. "J’aime bien comment tu parles de ton boulot. Même si clairement, je pige pas comment tu peux aimer avoir le vertige donc." On continue de parler, de se découvrir un peu. Vu que c’est ce qui l’intéresse. Moi ouais, on est bien d’accord, elle pourrait être caissière dans un supermarché, j’en aurais rien à foutre. Même si, je veux bien l’admettre, le coté acrobate peut être carrément excitant. Le pire, c’est que j’ai même pas pensé à ça direct. Enfin, on finit par parler de mes tatouages, autant dire que c’est pas comme si j’avais pas l’habitude. Mais sa réaction m’amuse. "Les aiguilles ça peut stresser ouais. Mais c’est pas insurmontable, promis." Je suis son mouvement des yeux avant de l’imiter et de boire un autre shot, avant de reprendre, avec un clin d’œil taquin. "Le torse, le dos, les bras. Une jambe aussi. Je te montrerais si tu veux." Tant qu’elle me demande pas pourquoi autant de tatouages, tant qu’elle me casse pas les couilles sur le fait que ce soit permanent, que j’aurais dû réfléchir avant d’en faire autant ou une merde quelconque dans ce goût-là, ça va le faire. Et si elle a envie de toucher, ma foi, vu comment ça se goupille, elle pourra bien faire tout ce qu’elle veut pour le coup.

Ca commence à se remplir autour de nous, doucement mais surement. La musique se fait plus forte alors ouais, je me rapproche d’elle de plus en plus, mes doigts l’effleurant de temps en temps, ma main se posant parfois sur sa cuisse l’air de rien. J’ai vraiment, mais alors vraiment envie de me la faire, quand bien même elle parle beaucoup trop. Je saurais pas trop dire pourquoi, son assurance quand elle a parlé de son boulot, ses jambes interminables qui me font oublier son côté niais qui me donnerait quand même envie de la secouer dans tous les sens à certains moments. Alors je finis par perdre le compte des tournées pour être parfaitement honnête, j’ai même l’esprit un peu moins clair que d’habitude. Faut dire que j’ai arrêté de trop trainer dans les bars, pour éviter les soirées loose où ça partait en vrille avec Ivy aussi. C’est clairement pas le truc qui me met de bonne humeur au réveil après. Mais là, j’ai juste envie de me vider la tête. Bon, pas que la tête okay et devant moi j’ai exactement ce qu’il me faut pour oublier cette putain de princesse. Je me suis tellement rapproché que nos bras se touchent tout le temps ou presque et, à la façon dont je la regarde, je pense qu’elle doit bien se douter que je suis pas là pour devenir son meilleur pote. Enfin, pour le coup, je sais pas trop comment essayer d’arriver à mes fins, je sais pas si elle va aimer l’approche frontale ou pas. Ou si je vais devoir m’emmerder à la balader au clair de lune ou un truc tout aussi chiant pour arriver à me la faire à l’arrière d’une bagnole. C’est le moment où l’autre crétin lui renverse un verre dessus. Je me retiens de l’envoyer, elle risquerait de me trouver moins sympa et je me contente d’adresser à ma cible de la soirée un sourire en coin quand elle file aux toilettes.

J’en profite même pour aller fumer une clope et respirer un peu d’air frais quelques minutes avant de revenir à l’intérieur. Faut dire que c’est tellement blindé de monde que ça en devient irrespirable. Tiens, elle est toujours pas revenue. Bon, notre place est toujours libre, ça c’est plutôt cool. Je remercie le barman d’un sourire, même si ouais, vu ce qu’on consomme, normal qu’il nous garde la place, avant d’attraper un énième shot sur la table que je le bois d’une traite. J’hésite un instant avant de me décider à aller vérifier du côté des toilettes si elle est pas dans le coin. Je décoche un clin d’œil à une nana qui passe et qui me répond par un gloussement ridicule, au moins, si Ninel s’est tirée, je saurais où aller pour finir ma soirée et je me faufile dans les chiottes des filles, ignorant complètement les deux autres pimbêches qui sont en train de faire je sais pas quoi devant le miroir et qui me fixent un instant, les yeux ronds. Ninel est là, c’est cool. Mais elle a toujours l’air en galère avec sa robe visiblement. "Hey, j’ai cru que t’avais fini par fuir par la fenêtre ou un truc du genre. Tu t’en sors ?" Je fais quelques pas dans sa direction alors qu’elle est toujours penchée sur le lavabo et je passe une main autour de sa taille, la posant sur son ventre pour la rapprocher de moi et pour lui murmurer tout contre l’oreille, mon souffle chatouillant son cou. "Tu sais, y a un truc que j’ai eu envie de faire à peu près au moment où t’as passé la porte du magasin." Ou pas, d’accord, mais c’est un détail ça. Qu’elle est pas obligée de connaitre. D’autant que j’ai eu envie de faire ça dès qu’elle est entrée dans le bar, c’est presque pareil non ? Et, sans vraiment lui laisser le temps de répondre, ma main glisse sur sa nuque, je la retourne vers moi et je l’embrasse sans retenue, mes doigts se perdant dans ses cheveux. Je la plaque même contre le lavabo, mon autre main glissant sur sa cuisse et remontant jusqu’à ses hanches avant que je ne la relâche et que je ne souffle, tout contre ses lèvres. "A quel point ça se fait pas de dire qu’il y a plein d’autres trucs qui dont j’ai envie là, maintenant ?" Me la faire là, de suite dans les toilettes ? Aucun problème perso. Elle, je saurais pas trop dire, même si je me doute bien que j’ai plus qu’un ticket à ce niveau-là. Alors j’attends de voir une réaction, un signe qui me dise de continuer sur ma lancée. Parce que ouais, une fille qui a pas franchement envie, c’est pas mon délire, ça perd clairement tout son intérêt. Mais oui, qu’elle soit à moitié bourrée, voire plus, ça je m’en cogne totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2724-serghei-cause-life-is-a-mess http://thenotebook.forumactif.org/t2732-serghei-popescu-we-are-not-shining-stars http://thenotebook.forumactif.org/t2751-serghei-popescu http://thenotebook.forumactif.org/t2752-serghei-popescu-formspring En ligne

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 249
ϟ POINTS : 22
ϟ PSEUDO : a maze lie | birds
ϟ CREDITS : ava;moonrisex – sign;astra
ϟ AVATAR : hill
ϟ SIGNE PARTICULIER : des trop grandes jambes, la dégaine de gitane ou les costumes des p'tits boulots et du cirque pour seuls habits. elle se déplace sur une mobylette rouge brinquebanlante aka "moby". elle tombe toujours en panne quand il faut pas.
✰ ✰

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Ven 21 Juil - 18:01


J’ai chaud. J’ai putain de chaud. J’ouvre direct la petite lucarne quand j’atteins les toilettes. Et j’essaye de me convaincre que c’est dû à l’alcool et que Serghei n’a rien à voir dans cette histoire de canicule. Mais le visage rougi qui me darde dans le miroir n’a pas l’air du même avis. J’suis si transparente que ça ? Ohlalala. J’me jette sur le robinet pour passer mes mains sous l’eau, puis tenter d’essuyer ce rouge aux joues. C’est la honte quand même. J’vais jamais réussir à lui faire face à nouveau. Mais en même temps, j’ai envie de le revoir… Instant de flottement où je décide finalement de me préoccuper de la tâche sur ma robe violine.
Concrètement, après avoir tenté de rincer le bout de tissu concerné dans une position des plus étranges, j’ai préféré la retirer complètement. J’suis pas pudique, ou du moins pas dans ces moments-là, où il faut être pragmatique. Et au bout de peut-être cinq bonnes minutes à frotter, j’pense que j’ai réussi à retirer le plus gros de la tequila quand j’ai la confirmation que l’odeur du savon bas de gamme prend bien l’dessus. Nouveau regard dans la glace. Parfait l’auréole sombre au milieu des cuisses. On dirait que j’me suis renversée un seau d’ssus. Mais ça a le mérite de laisser traîner une sensation de frais contre ma peau. Une dernière attention sur mes cuisses pour pas que ça colle de trop et j’revois les mains de Serghei sur elles. Je faiblis. Je défaille. Le lavabo devient ma béquille et dans ma tête, j’en viens à conclure qu’il est trop beau pour moi. Le nez vers le sol, c’est comme si j’attendais que le carrelage me confirme ma pensée. Ce n’est que quand les voix des filles des miroirs d’à côté éclatent que je lève le nez. Et pendant une seconde, j’ai cru à un mirage.

Hm… euh… Non. Ou.i. Je bredouille en réalisant de plus en plus qu’il est réel, qu’il est bien là, dans les toilettes des filles et qu’il s’approche de moi. ’fin j’partirai pas comme ça et oui j’m’en... Son torse dans mon dos, sa main sur mon ventre. Qu’est-ce que je disais ? Ça a fondu dans ma gorge comme du beurre au soleil. Ça a coulé jusqu’aux coins les plus secrets de mon ventre pour en graisser le mécanisme et le faire ronronner comme un chat se délecterait d’une boîte de thon. J’ai l’impression qu’il est en train de frotter deux cailloux entre eux. Ça fait des étincelles et bientôt… Son souffle dans mon cou, ses mots un peu trop plaisants, ma voix castagnette qui a voulu répondre un “ah oui ? quoi donc ?” bourré d’assurance et qui s’est juste rétamée contre sa bouche. Y a un truc qu prend feu. J’confirme. C’est un pirate. Un conquérant. Ce lui qui prépare des cocktails molotoff avec le rhum de ses vagabondages pour tout foutre au feu. Le désir qui part en flamme, monte dans les dégrès quand il devient vite plus conquérant. Et ses lèvres et sa sa l… Oh et encore sa main sur ma cuisse… qui remonte et remonte remonte... J’me liquéfierais sur place si il ne me tenait pas aussi fermement… Et si je ne m’étais pas accrochée à son torse, à son t-shirt pour pas perdre pieds. J’ai l’tournis, des papillons dans l’estomac, du brouillard plein la tête. Et quand il s’détache légèrement, y a ce p’tit son incontrôlé qui file entre mes lèvres, mi-satisfaite mi-déçue. C’était bon mais j’en veux encore. ...Woo. J’pique un fard illico. Et ça s’aggrave à cause de ce qu’il dit et du train qui vient de démarrer dans mon esprit étourdis.

De quoi ? Ici ? Là ? Maintenant ? Déjà ? Dans les toilettes ? Pour ma première fois (faut pas que je lui dise ça, déconne pas Kida) ? Euh je sais pas ? Je suis pas sûre ? C’est pas très propre ? Ça pue un peu aussi ? Ça le dérange pas ? Mais mais mais... euh… Et qu’est-ce qui se passe si je dis non ? Ou même pas tout de suite ? Il va se mettre en colère et m’abandonner là ? J’le reverrais plus jamais ?

Y a un vent de questions qui fait courir mon coeur encore plus vite, comme si j’en avais pas déjà assez avec le sprint actuel. Mais y a aussi une envie tempêtueuse de dire fuck à toutes mes peurs. Parce que ça a l’air d’être le bon. Et si j’dis non maintenant, c’est fichu. Prends ton courage à deux mains, Ninel. Réveille-toi. T’es une grande fille. Si tu veux l’revoir, tu peux bien t’adonner à lui, lui donner un bout d’toi. Okay. Okay. Même pas peur.

Je souffle chaudement contre ses lèvres et j’étire les miennes dans un sourire que j’espère carnassier, au lieu de passer pour une timorée. Mes bras s’étirent pour se nouer derrière sa nuque et le mouvement m’oblige à me cambrer contre lui. Fuck c’est quoi ça ? J’inspire son odeur en cherchant ma salive. Allez du courage ! Dis quelque chose… Fais quelque chose greluche ! T’as l’droit de dire tout c’que tu veux tu sais. J’me perds dans ses yeux sombres. Il irradie ou c’est juste moi qui viens de prendre encore quelques degrés ? J’veux savoir... Que je murmure dans un élan félin, pour lui voler le prochain baiser, le retenir près de moi et enrouler ma jambe à la sienne. Me laisse pas, j’ferais c’que tu veux… Enfin je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3319-carnaval-des-airs http://thenotebook.forumactif.org/t3417-dealeuse-de-vertiges-et-provocatrice-d-hypoglycemie-de-bisous-ninel#80340 http://thenotebook.forumactif.org/t3421-ninel-kida#80401 http://thenotebook.forumactif.org/t3422-ninel-kida-formspring#80403

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 428
ϟ POINTS : 24
ϟ PSEUDO : Tisse
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Teun Koemans
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Lun 24 Juil - 22:19

Je devrais peut-être rentrer en fait. J'ai vraiment un peu trop bu, même si je tiens quand même bien debout et que je sais ce que je fais. Enfin, je crois. Mais, je sais pas trop. Je pourrais tirer mon coup avec n'importe qui et pas aller la chercher dans les chiottes. J'arrive pas à piger pourquoi je fais ça. Enfin si, pour continuer à me persuader que l'autre blondasse je m'en cogne et que je pense pas du tout à Pixie. De toute façon, cette nana n'existe pas en vrai, c'est juste pas possible. C'est ptet un super bot. Bref, ouais, dans l'idée, c'est ça. Et puis Ninel a pas été de si mauvaise compagnie, sans compter le fait que je viens de me farcir une soirée à faire l'effort d'être aimable, j'aimerais bien en tirer autre chose qu'une intense frustration qui risquerait de me mettre de plus mauvaise humeur. D'autant que c'est un peu le but opposé là non ? Donc ouais, je suis un peu mitigé quand je me faufile dans les toilettes même si voir sa silhouette longiligne m'aide un peu à me convaincre que je fais pas une connerie. Ou qu'au moins, si j'en fait une, j'aurais pu choisir plus mal. A sa réponse, alors que je m'approche d'elle, j'ai un hochement de tête qu'elle doit même pas voir et je souffle, avec un sourire. " Cool, vu notre soirée, je l'aurais mal vécu que tu disparaisses. "

Et pas uniquement parce que ça m'aurait vexé. Elle est de bonne compagnie et j'en ai fait suffisamment pour pas avoir envie de recommencer avec une autre. Et sa réaction quand je me glisse contre elle me plait. Les mecs qui n'aiment pas une fille qui frissonne quand ils les touchent à peine sont des menteurs. Même si ouais, ça m'aide pas à avoir une vision très glorieuse des filles, j'avoue. Mais pour le moment, j'ai juste envie de baiser. Et elle aussi on dirait. Elle s'accroche à mon t-shirt alors que mon étreinte se resserre et je me retiens de sourire entre son petit cri et ses joues qui se colorent. Bon, je suis pas à coté de la plaque donc. J'arque un sourcil quand j'entends les deux filles glousser et je me contente de lever les yeux dans leur direction. Je suppose que mon regard en dit long vu qu'elles s'en vont sans demander leur reste. J'hésite un instant à l'entrainer directement dans une des petites cabines derrière nous, histoire d'avoir un semblant d'intimité ou un truc dans le genre, mais j'attends qu'elle me confirme qu'elle a tout autant envie que moi.

Et mes lèvres s'attardent dans son cou avant que je n'esquisse un sourire quand elle me répond. On y est presque, et visiblement, elle a l'air encore plus chaude que je l'aurais pensé. Non parce que, pour le coup, j'y croyais pas non plus totalement à aller la rejoindre dans les toilettes. Et pourtant, c'est elle qui m'embrasse, qui se cambre contre moi et qui m'enroule de sa jambe, comme pour faire de moi sa propriété. Alors ouais, je lui rends son baiser, ma langue allant cette fois chercher la sienne dans un geste possessif avant de lui souffler, non sans un sourire. " Tu veux vraiment savoir ?" Et ma main qui était restée sagement sur sa cuisse reprend sa remontée, pour s'assurer que le territoire est bien conquis, qu'elle va pas changer d'avis. J'ai le cœur qui s'accélère un peu mine de rien et je reprends alors que je repousse le tissu sous sa robe, que mes doigts se faufilent entre ses cuisses pour lui faire perdre pied, pour que les hésitations qu'elle peut encore avoir s'envolent. " J'ai envie de toi P... our de vrai Ninel. Là, maintenant." Putain, j'ai vraiment failli l'appeler Pixie ? C'est une blague là ou pas ? Non mais après l'autre pétasse blonde, c'est pas à elle que je vais penser quand même. Va vraiment falloir que je me fasse soigner quand même. J'espère qu'elle va mettre mon hésitation sur le compte de l'excitation et, pour éviter qu'elle cogite de trop, je l'embrasse de nouveau, ma hanche plaquée contre la sienne alors que j'arrive à me convaincre que c'est d'elle dont j'ai envie, que je ne suis pas complètement perdu, que je comprends pas ce qui m'arrive, que mon cerveau et le reste sont tellement embrouillés que je suis en train de perdre tous mes repères. Et j'aime pas ça. Je déteste perdre pied, je ne supporte pas de ne pas contrôler ce que je ressens. Parce que j'ai que ça pour ne pas péter les plombs face à tout ce qu'on vit, face à ce vide abyssal que j'ai parfois l'impression de voir devant moi. Est-ce que j'ai envie d'oublier tout ça entre les cuisses de Ninel ? C'est certain, même si, la dernière fois que j'ai fait ce genre de conneries, ça m'a pas vraiment aidé. C'est même pire depuis. Mais tant pis, je vais pas faire marche arrière maintenant. Et j'inspire contre elle, goûtant sa peau, doucement au début mais me faisant de plus en plus aventureux alors que je descends le long de sa clavicule. Là, ça le fait non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2724-serghei-cause-life-is-a-mess http://thenotebook.forumactif.org/t2732-serghei-popescu-we-are-not-shining-stars http://thenotebook.forumactif.org/t2751-serghei-popescu http://thenotebook.forumactif.org/t2752-serghei-popescu-formspring En ligne

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 249
ϟ POINTS : 22
ϟ PSEUDO : a maze lie | birds
ϟ CREDITS : ava;moonrisex – sign;astra
ϟ AVATAR : hill
ϟ SIGNE PARTICULIER : des trop grandes jambes, la dégaine de gitane ou les costumes des p'tits boulots et du cirque pour seuls habits. elle se déplace sur une mobylette rouge brinquebanlante aka "moby". elle tombe toujours en panne quand il faut pas.
✰ ✰

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Jeu 27 Juil - 23:14


Il va l’entendre. Putain il va l’entendre mon coeur qui cogne trop fort. C’est obligé. J’ai l’impression qu’il cherche à s’barrer d’ma poitrine pour s’écrabouiller à ses pieds. Ta gueule ta gueule ta gueule. Faut pas qu’il voit que tu sais pas c’que tu fais, que t’es un peu en train de paniquer, de partir en fumée au moindre contact. Il n’y va pas un peu fort ? C’est normal que ça se passe comme ça ? Que ce soit si… intense ? Qu’il ne me laisse pas l’temps de penser droit ? Que tout ce qu’il fait me brûle, mais que c’est peut-être pas si grave si il laisse des marques ? Je sais pas je sais pas. Et est-ce que c’est normal de s’dire que c’est pas grave si j’me fais posséder ?

Je hoche la tête pour toute réponse, même si j’ai déjà oublié la question. C’était pour savoir quoi ? J’me sens trop fébrile. Y a tout qui grésille, à commencer par mes sens et ma peau. C’est normal de se sentir aussi faible entre ses doigts, entre ses lèvres ? L’impression d’être une ampoule en surchauffe. J’vais bientôt griller. J’ai beaucoup trop chaud. Et si il me laissait respirer aussi, peut-être que je ne me sentirais pas aussi débordée, paumée, sans possibilité de me concentrer. Du moins jusqu’à ce qu’il dise ces dix petits mots. Je me fige. Lag cérébral. Il a envie de moi ? Pour de vrai ? De vrai de vrai ? C’est pas une blague ? Il ne va pas se casser dans deux secondes ? Si y a une autre couleur que le rouge cramoisie, le niveau au-dessus, largement plus calciné, j’pense que je pourrais lui donner mon nom. J’me sens littéralement rôtir jusqu’aux oreilles. Mais ça ne le perturbe pas. J’ai même pas l’temps de réagir que sa bouche capture à nouveau la mienne. Impatient, excessif, fiévreux. Et ça m’fait presque oublier où on est. Alors c’est possible ? C’est pas que dans les films ? Je fonds un peu plus quand il s’aventure plus loin, mordant. Ça m’surprend un peu et ma réaction s’échappe de mes lèvres. De quoi aggraver ma gêne un peu plus. M- moi aussi... Au cas où il n’aurait pas compris hein.

Mais à vrai dire, je n’arrive pas à me défaire de ma peur, de mes inquiétudes. Est-ce que c’est bien de se précipiter comme ça ? Ça va un peu vite non ? Même si même si… J’ai l’impression de me dissoudre. J’sais pas quoi faire de mes mains. J’sais pas quoi faire tout court. Si ça se trouve, c’est pas pour moi tout, mais en même temps, c’est tellement (trop) agréable que je suis tiraillée entre vouloir tout arrêter ou continuer. J’ai lu dans un magazine qu’il fallait pas dire oui au premier soir. La règle de 3. Je sais plus si c’est trois rencards, trois mois ou trois heures. Mais si j’lui dis ça maintenant, est-ce qu’il va mal le prendre ? Il va m’en vouloir, c’est sûr. Il va me prendre pour une folle alors que j’vibre presque littéralement entre ses bras. Mes pensées, mes envies et ma logique s’éparpillent dans des sens opposés. J’suis juste suspendue à Serghei, corps et lèvres. Docile, je plie. Parce que tout à l’heure, les filles à côté de moi à s’pouponner racontaient combien leurs rencontres avec leurs hommes avaient été un coup de foudre. Genre tout de suite, bam, connectés, ça a été très vite et elles semblaient heureuses et tout. Donc c’est peut-être ça, c’est peut-être en train d’m’arriver. Alors gâche pas tout Kida, gâche pas tout. C’est… c’est fou. J’ai l’impression d’bouillir..., que je murmure lascivement à son oreille, mes mains se glissant dans son dos sans réaliser ce que je fais… Je me suis collée encore plus de lui, comme si ma poitrine allait pouvoir laisser une empreinte précise sur son torse. C’est quand même un peu indécent tout ça. J’soupire un peu plus en sentant Serghei se frayer un chemin entre mes cuisses qui s’écartent naturellement, les bassins se cherchant… -j’essaye même plus de retenir quoique ce soit. C’est trop tard pour faire demi-tour. Assume, Nin. Assume quand tes doigts agrippent son t-shirt. Assume quand tu essayes de suivre le rythme en retournant ses baisers. Aie confiance. Tu crois que ça arrive à beaucoup de filles ce genre de rencontre ? Que c’est un coup du destin ? Si ça s’trouve, ta soeur vit la même chose, au même instant. Ça s’rait dingue. La même chance, que j’me dis, prête à en rire. De tomber sur un mec comme lui et s’faire embarquer pour une aventure qui change la vie. Ouais sa soeur. J’sais pas de laquelle il parlait vite fait tout à l’heure. J’ai cru comprendre qu’il en avait plusieurs, et que la vie n’avait pas toujours été cool. Il ne s’est pas étendu sur le sujet. Mais, n’empêche. Imaginez. Un bar à l’autre bout d’la ville. Deux carcasses emmêlées de la même façon, pour les mêmes raisons, ça s’rait pas le travail parfait de cupidon que de savoir réunir ainsi les coeurs esseulés ? Le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3319-carnaval-des-airs http://thenotebook.forumactif.org/t3417-dealeuse-de-vertiges-et-provocatrice-d-hypoglycemie-de-bisous-ninel#80340 http://thenotebook.forumactif.org/t3421-ninel-kida#80401 http://thenotebook.forumactif.org/t3422-ninel-kida-formspring#80403

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 428
ϟ POINTS : 24
ϟ PSEUDO : Tisse
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Teun Koemans
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   Mer 16 Aoû - 22:06

Je crois que, pour la plupart des filles, je suis un peu l'archétype du connard. Le mec qui rappelle jamais, qui se souvient vaguement du prénom, et encore, ça dépend des filles, mais surtout, le mec qui réussit à faire croire monts et merveilles avant de les planter là une fois qu'il a ce qu'il veut. Alors, on va pas se mentir, je m'en cogne mais alors totalement. Parce que bon, une nana qui écarte les cuisses au bout de deux heures, elle mérite pas vraiment mon attention. Ouais, je baise n'importe qui, sans vraiment me soucier de si elles attendent autre chose ou pas. Mais clairement, la plupart du temps, c'est juste ça qu'elles veulent. Alors, pourquoi se mentir et attendre des trucs qui ne feront que foutre un peu plus la merde ? Du genre des sentiments ou, pire encore, s'attacher aux gens. Ca fait mal de s'attacher. Tout le temps. J'ai pas encore un seul putain d'exemple qui me donne envie de … de quoi au juste ? D'y croire ? De me dire qu'il y a une fille qui en vaut la peine ? J'essaie de pas penser à Pixie, parce qu'elle est pas réelle, elle compte pas elle. Et puis, au final, ça changerait quoi ? Elle finira par se tirer elle aussi, par disparaitre de ma vie et ce sera comme ça. Pas comme si je pouvais y faire quelque chose.

J'ai la tête pleine de ces conneries alors que, malgré tout ça, je rejoins Ninel. Parce qu'elle a beau être comme toutes les autres filles à juste vouloir baiser, bin j'ai bien aimé le début de soirée et elle me plait. Vraiment. Son sourire, ses cheveux, sa peau super douce. Ce genre de trucs qui me feraient presque oublier tout ce qui peut me prendre la tête, l'espace d'un instant, même infime. Mon cœur qui s'accélère quand elle rougit, même si, au fond, une part de moi continue de s'en foutre royalement, le goût de ses lèvres, un peu salées, à cause de la Téquila probablement, son souffle qui se mêle au mien alors que je la laisse à peine respirer et que je l'embrasse à pleine bouche. Elle me plait, j'ai envie de me la faire et j'ai pas particulièrement envie de continuer à jouer à un petit jeu qui finira par me prendre plus la tête qu'autre chose. Je souris quand elle me répond, mordillant sa lèvre avant de souffler, la plaquant un peu plus contre le lavabo. "C'est cool ça. Vraiment très cool." Et puis, de toute façon, si elle a mis cette mini robe que je dois à peine soulever pour me la faire, c'était bien pour ça non ? Qu'on essaie pas de me faire croire qu'elle imaginait pas que la soirée se finirait autrement. Alors ouais, on aurait pu faire ça dans un endroit plus classe ou j'aurais pu la ramener chez moi, mais j'ai trop bu pour me la jouer patient. J'essaie d'occulter le fait que je cumule un peu trop les soirées picole dans les bars ces derniers temps alors que mes doigts glissent le long de sa jambe qu'elle a remonté contre moi. L'envie que j'ai d'elle se fait de plus en plus palpable et je me retiens difficilement de pas torcher le truc. Parce que bon, j'ai beau dire, j'aime bien quand la fille prend son pied. Parce que ça veut dire que je me démerde pas trop mal et ça flatte mon égo. Et puis, la sentir frissonner, sentir ses doigts se plaquer dans mon dos, ça m'excite un peu plus. Je goûte son cou avant de souffler, dans un rire. "C'est que le début là, imagine ce que ça va être dans quelques minutes." Quand ses longues jambes seront serrées autour de mes hanches et que je serais enfin arrivé à mes fins. A cette idée, je déglutis et je me fais un peu plus pressant, surtout en voyant ses cuisses s'écarter comme ça. Mes doigts se faufilent de plus belle, se guidant à ses réactions alors que je reprends, d'un ton léger. "Tu voulais pas voir mes tatouages en fait ? C'est le bon moment je crois." Même si je me dis vaguement que je fais finir par la retourner pour me la faire sur ce lavabo, que j'aurais même pas la patience de l'emmener dans une des cabines derrière nous. Pas pratique pour les tatouages, j'avoue. Je pose une de ses mains sur ma ceinture, histoire qu'elle pige bien le message mais là, j'arque un sourcil quand elle se remet à parler. Avant de me figer.

… attends, j'ai ma main dans sa culotte, elle doit bien sentir que je suis en train de bander contre sa cuisse et que j'attends qu'un truc, c'est qu'elle s'occupe de moi et elle me parle de ma sœur ? Elle est en train de dire que ma sœur irait se faire troncher par un parfait inconnu au bout de 3 verres dans des chiottes dégueulasses ? Nan, j'ai pas du comprendre, surtout que bon, ma main était remontée et avait presque réussi à libérer ses seins pour en profiter, faudrait être sacrément conne pour penser à dire un truc pareil. Donc, je respire un coup, continuant quand même ma petite manœuvre et ma main se presse sur son sein que je viens de faire sortir avant de souffler, d'un ton un peu incertain. "Euh, tu viens de dire quoi sur ma sœur là ? J'suis pas sûr d'avoir pigé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2724-serghei-cause-life-is-a-mess http://thenotebook.forumactif.org/t2732-serghei-popescu-we-are-not-shining-stars http://thenotebook.forumactif.org/t2751-serghei-popescu http://thenotebook.forumactif.org/t2752-serghei-popescu-formspring En ligne
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: Just a drink... or more... | Ninel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just a drink... or more... | Ninel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche des Verre Long Drink F913
» Bien dans sa peau (Skin Drink)
» Drink Estival
» Fleurs,....fruit,.....tout ce qui se mange,...se boit....ou qui vient de la nature..........
» Drink parrainage CPS/BESOCAN

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: river street-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg