Partagez | .
 

 i am the shape you made me (luven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

pot d'échappement

ϟ POSTS-ENVOYES : 2626
ϟ DEFIS RELEVES : 3
ϟ POINTS : 29
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : rhorho miskina
ϟ AVATAR : david prat
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: #nolimit oskour
+ contacts:

MessageSujet: i am the shape you made me (luven)   Jeu 1 Juin 2017 - 14:21

Y a des rires gras tout autour, l'odeur de la fumée et de l'alcool bon marché, et au final il sait même plus comment il est arrivé là. Il a beau enchaîner les shots sans les compter il a pas assez bu – ça suffit pas, ça suffit jamais ces trucs-là. Ses plaies brûlent brûlent brûlent comme si elles étaient mal refermées, et il a l'impression qu'on a jeté de l'acide sur les hématomes qui jonchent son visage et son corps tout entier. La sensation qu'on le regarde, qu'on s'fout de lui et de la dégaine qu'il a, qu'on sait – tout le monde sait. Et ça n'fait qu'empirer à cause de ce putain d'bar et il aurait jamais du venir ici, il déteste cet endroit il le hait de toutes ses forces. Il pourrait se tirer mais il saurait même pas où aller et il veut pas être seul mais il supporte pas le monde autour, c'est ridicule. Il a juste besoin d'un truc pour tenir, pour pas vomir, pour pas mourir. Il s'éclipse, se dirige vers les chiottes d'un air pressé, et le regrette amèrement quand il pousse la porte et que tout l'assaille d'un coup. Les souvenirs qui remontent et les images qui lui embrouillent l'esprit il veut pas il peut pas, faut qu'il sorte d'ici faut qu'il trouve un moyen de contrer l'agonie. Pourtant il bouge pas. Les pieds plantés dans le sol il inspire expire, et finalement il s'enfonce dans la pièce, bien décidé à n'pas ployer, céder, laisser ses faiblesses gagner. Même s'il est seul. Même si personne n'en saura rien. Lui si, et il peut pas offrir la victoire à tout c'qui le tourmente. Alors il avance malgré ses muscles tendus, ses mâchoires crispées à s'en péter les dents. Il sort son portable et un sachet de poudre, trace une ligne sur l'écran, sort un billet qu'il enroule. Il devrait pas – il sait qu'il devrait pas et ça fait partie des seules règles qu'il respecte, se défoncer en soirée, quand il est accompagné ou même seul mais dans un contexte qui le permet, c'est autorisé. Seul dans des putains d'chiottes d'un putain d'bar là comme ça ? C'est pathétique et ça le dégoûte et pourtant il est là, et pourtant il le fait. La tête qui bascule en arrière après avoir aspiré la poudre, ses pupilles qui se dilatent, les effets qui se ressentent déjà. Il se sent plus léger et y a comme un poids qui quitte soudain ses épaules, ses lèvres qui s'étirent malgré lui mais c'est moche, ça pue la drogue et le désespoir. Il range son attirail, renifle, ressort avec le pas plus assuré, plus tranquille aussi. Il regarde même plus les gens qui l'entourent et l'étau autour de sa gorge s'est relâché ; il a plus peur de suffoquer. Pourtant c'est son cœur qui lâche, quand son regard tombe sur une silhouette qu'il connaît trop bien. La mâchoire carrée, les mains abîmées, le regard acéré – le même que lui en plus vieux, le même que lui en pire. Ses poings se serrent et y a un nœud au creux d'ses tripes, son instinct qui lui gueule de partir, fuir sans se retourner. Prétendre qu'il ne l'a pas vu mais s'en aller comme un putain de lâche pour pas risquer le pire, pour pas avoir à affronter le brasier dans ses yeux et les lames dans ses mots. Trop tard – leurs prunelles se croisent, s'accrochent, s'écorchent. Seven reste figé mais son regard est dur, ses traits se sont crispés à nouveau. Il peut plus partir. Il peut pas courber l'échine et faire un truc aussi minable. Il est obligé de rester, l'affronter. Pourtant il se sent pas capable de l'faire, pas dans l'état où il est, pas avec tout ce qui lui est tombé dessus ces derniers jours. Lucian c'est trop, c'est l'uppercut venu le foutre au tapis, le coup fatal venu l'achever. Et puis il se souvient. T'existes plus qu'il a dit et sûrement qu'il le pensait, sûrement qu'il n'en a jamais rien eu à foutre de toute façon – Seven s'dit qu'il a jamais aimé aucun de ses gosses, et surtout pas lui. S'il existe plus il risque rien, s'il existe plus il récoltera ni sa rage ni sa violence, p't'être bien que cette œillade c'est tout ce qu'il aura pour ce soir. Y a une part de lui qui espère que c'est ça, quand il revient se poster au comptoir pour commander un nouveau verre. Pourtant ça fait mal et il veut pas, parce qu'il supporte pas d'se dire que c'est si facile de le rayer – pourtant lui c'est ce qu'il fait avec eux, à scander qu'ils représentent plus rien à ses yeux. Mais quand la situation s'inverse y a un truc qui se fissure dans son cœur et ça l'fout en colère, ça devrait pas le toucher putain il s'en fout. Son père l'aime pas, son père le voit pas, son père n'est plus là. Mais son père est à même pas deux mètres et il peut pas accepter son indifférence, p't'être bien qu'il est con ou juste maso, p't'être que c'est l'alcool ou la drogue ou juste la douleur qui le fait dérailler. Tout ce qu'il sait, c'est qu'en cet instant il préfère encore se faire cogner ou insulter qu'ignorer ; pas par lui, pas comme ça. « Trouve-toi un autre bar. » C'est balancé à la volée et il le regarde même pas, mais il sait qu'il comprendra que c'est à lui que ça s'adresse. C'est gratuit, c'est d'la provocation, c'est le verre qu'il porte à ses lèvres pour anesthésier sa gorge avec l'alcool. Parce que ça lui crame les lèvres, parce que ses dents grincent, parce qu'il attend la riposte. Il espère que ça sera un coup d'poing, pour rejoindre la collection qui pleut déjà sur lui, pour ajouter de nouvelles traces à son visage déjà trop amoché. Il en a plus rien à foutre, il est prêt à encaisser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t525-fake-it-till-you-make-it-sev http://thenotebook.forumactif.org/t2300-fuck-you-you-fucking-fuck-sev http://thenotebook.forumactif.org/t634-seven-popescu http://thenotebook.forumactif.org/t778-seven-popescu-formspring
 

i am the shape you made me (luven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SCULPT AND SHAPE
» Poussette made in Japan
» Les lucioles funskool made in India
» Swatch TAYLOR MADE
» Made in Gourmandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: river street :: the royal smoak-
ACCUEIL
BAZZART.
TOP-SITE.
TUMBLR.
LES JEUX.




S'INTEGRER
LES DéFIS
LES éQUIPES
ANIMATIONS
Tweets by wab_rpg