Partagez | .
 

 Bang bang, that awful sound ▲ ft. Minerva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Bang bang, that awful sound ▲ ft. Minerva   Dim 21 Mai - 18:23



Bang bang, that awful sound
Minnie & Ariel
 

Au moins, il me reste quelques dollars. Assez pour manger un peu. Suffisamment pour tenir jusqu’à demain. C’est ce que je me dis quand je me rends à l’épicerie, histoire de me motiver un peu parce que je me suis levé du mauvais pied ce matin et que depuis, j’accumule les emmerdes comme on collectionne des pokémons. Tout a commencé avec l’arrêt inopiné de l’eau chaude alors que j’étais sous la douche et puis ça s’est gentiment enchainé, jusqu’à faire un trou dans ma dernière paire de chaussures. Alors autant dire que ce repas, je l’attends avec impatience et je vais bien le savourer. Mais pour ça, il faudrait que j’arrive à l’intérieur de l’épicerie sans encombre et à l’instant même où je suis sur le point de traverser la rue, je sens quelque chose de mou atterrir dans mes cheveux. Stoppé net dans mon élan, j’hésite quelques secondes avant d’attraper un mouchoir pour essuyer mes cheveux, persuadé qu’y aller avec les doigts serait une très mauvaise idée. Difficile de rester optimiste après une journée aussi pourrie, et ce n’est pas en apercevant les restes d’excrément d’oiseau sur le mouchoir que je risque de changer d’avis… Écœuré, je finis de me nettoyer les cheveux, n’hésitant pas à utiliser le fond de ma bouteille d’eau dans la manœuvre, avant de traverser la rue pour rentrer dans le magasin. J’ai tellement faim que je pourrais dévaliser un rayon entier, mais j’ai des moyens limités et j’évite de voler en grande quantité dans ce genre de boutique, surtout depuis qu’ils ont installé des caméras dans certaines allées. Je ne peux pas prendre le risque de me faire prendre et qu’ils appellent les flics. Je sais très bien ce qui se passerait si c’était le cas : on me ramènerait chez ma mère ou dans un foyer. Et je préfère encore crever de faim dans la rue que d’avoir à faire face à l’une de ces deux alternatives. Si seulement j’étais déjà majeur, je n’aurais plus à me soucier de tout ça, on me laisserait tranquille, personne ne chercherait à me mettre sous la responsabilité d’adultes qui n’en ont rien à foutre. Alors autant me débrouiller seul, même si ce n’est pas évident tous les jours, ça vaut toujours mieux que la vie que j’ai laissé derrière moi. Je préfère crever que de revoir le regard vide de mon beau-père et les mots nauséabonds qui sortent de sa bouche avant qu’il ne porte les coups. Un jour, j’y retournerai et je lui rendrais chaque coup de poing, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus jamais se relever.

Perdu dans mes pensées, je parcours les allées familières, et j’ai déjà récupérer un sandwich, un paquet de chips et une boîte de gâteaux quand une femme hystérique me bouscule. Instinctivement, je l’insulte ignorant son air affolé pour attraper ma bouteille de soda. Maintenant que j’ai pu tout récupérer, je vais pouvoir me barrer d’ici avant qu’une autre folle ne menace l’équilibre précaire des articles que j’ai entassé dans mes bras. Enfin c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’un type étrange ne me barre la route. « Ne reste pas là, il est armé ! » Quoi ? J’ai beau fixer les lèvres de l’employé qui me fait face, je ne parviens pas à croire qu’il ne joue pas la comédie pour me faire peur. Mais ce serait quand même un peu extrême. Après tout je n’ai rien fait à part pousser quelques jurons dans le rayons des boissons et je suis presque sûr qu’il ignore que c’est moi qui est piqué 3 paquets de cookies ce mois-ci. Et quand bien même ce serait le cas, il n’aurait qu’à les changer de place ! Ils sont dans l’angle mort de la caméra, tout le monde le sait. « Tu m’entends ?! Rejoins les autres au fond du magasin avant qu’il ne te voit ici ! C’est trop dangereux de rester là. » Ben non, je ne t’entends pas justement, je suis sourd, connard ! Si seulement je pouvais recevoir un dollar à chaque fois qu’un abruti me dit ça, je n’aurais plus besoin de voler quoi que ce soit. En attendant, ce mec brasse de l’air, mais il n’est pas foutu de me donner une explication cohérente. Alors, je décide de l’ignorer et de jeter un coup d’œil en direction de l’entrée de l’épicerie. Debout près de la caisse, un homme portant une cagoule pointe son arme sur une employée paniquée, qui tente de rassembler l’argent qu’il réclame. « Merde… » Lorsque je me retourne à nouveau, l’abruti continue de gesticuler en pensant que je peux l’entendre. A croire que c’est la première fois qu’il croise un sourd dans sa triste vie et c’est sûrement le cas d’ailleurs. « Continue à brasser de l’air connard, tu tiens le bon bout. » Sur ces mots, je me dirige vers le fond de la boutique où s’entassent les clients qui n’étaient pas déjà à portée de vue du braqueur lors de son entrée. La plupart d’entre eux sont si paniqués qu’ils ne parviennent pas à saisir l’opportunité qui s’offre à nous. Pour ma part, je glisse rapidement la nourriture dans mon sac avant d’y ajouter les articles qui me passent sous la main, conscient que même si je ne peux pas vraiment les choisir, ça me permettra de manger gratuitement.
Alors que je referme le sac, je sens un regard qui pèse sur ma nuque. Pourtant, je garde un air naturel lorsque je me retourne. Peu importe ce que cette femme a pu voir, je nierai tout en bloc. Pire encore, je m’amuse à signer un "Tu ferais mieux de t’occuper de tes oignons", autant pour la mettre mal à l’aise que pour me défouler.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 

Bang bang, that awful sound ▲ ft. Minerva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ▲Leif△ bang bang, there goes your heart [U.C]
» Bang bang on your ass ! Phoenix Snowhite [OPEN]
» ✻ bang, bang, i shot you my dear.
» bang bang
» Cao Bang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version douze-


team animation

team speed-dating

team stalkage