Partagez | .
 

 Let's talk about the s-word (Rhoan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

cul serré

ϟ POSTS-ENVOYES : 1751
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : praimfaya
ϟ AVATAR : Tarjei Sandvik Moe
ϟ SIGNE PARTICULIER : s'entend mieux avec les livres qu'avec les humains
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: free
+ contacts:

MessageSujet: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Dim 21 Mai - 15:36

L’angoisse, il connaît. C’est un peu son état normal, c’est un peu ce qu’il est au naturel, une petite boule de stress et d’insécurité permanents, à sursauter pour n’importe quoi, à avoir envie de pleurer pour n’importe quoi, à se ronger les ongles, se triturer les mains et se mâchouiller les lèvres pour essayer de contenir tout ça à l’intérieur de lui-même. Parce que l’angoisse, ça attire les gros bras, ceux qui aiment montrer qu’ils sont les plus forts en s’attaquant à des gens incapables de se défendre, comme Lenny. Ça les attire, à croire qu’ils ont un radar pour ça, comme des requins attirés par l’odeur du sang. L’angoisse, elle est partout, chez Lenny, elle menace de l’envahir à chaque coin de rue, à chaque silhouette inquiétante, à chaque insulte qui flotte dans l’air et qu’il prend toujours pour lui. Pourtant, ce n’est pas à ce type d’angoisse qu’il est en proie aujourd’hui. Ça n’a même rien à voir avec la ribambelle de durs à cuire qui ont pu le traumatiser durant toute son existence. En plus, depuis qu’il est à Savannah, il ne peut pas dire qu’il ait été beaucoup persécuté, à peine quelques intimidations, par-ci, par-là, lorsqu’il traîne trop tard le soir dans la rue ou qu’il pose trop de questions en classe, alimentant malgré lui sa réputation de fayot. Mais les étudiants prêtent moins attention à lui que ne le faisaient ses camarades du secondaire. Du coup, ce n’est pas pour ça qu’il panique, cette fois, pas pour ça qu’il envoie des textos énigmatiques à Rhoan qui s’est toujours porté volontaire pour le défendre. Du moins, quand ils se trouvaient dans la même ville, ce n’est pas Superman non plus. Il aimerait pouvoir dire que ses sueurs froides et ses rêves bizarres sont seulement causés par les examens qui approchent. C’est vrai, dans un sens, ça le stresse aussi. Mais moins que. Il n’a vraiment pas envie d’y penser. Mais moins qu’Otto.

Otto est la raison pour laquelle il est assis sur un banc comme un paumé, un nœud gordien dans le ventre et horriblement angoissé à l’idée de rentrer à l’appartement et risquer de le croiser. C’est absurde, complètement absurde, parce que ça fait quelques semaines qu’ils sont ensemble et qu’Otto est toujours aussi attentionné, toujours aussi parfait, dans toute son étrangeté. C’est ce qu’il aime, chez lui, au fond, sa manière de ne pas réfléchir comme tout le monde, ses obsessions loufoques et l’impression de douceur qu’il lui donne malgré tout. Mais. Lenny ne peut pas s’empêcher de penser à ça. Ça. L’innommable. Les trucs qui se passent dans les pantalons des garçons, et il rougit rien que d’y penser, secouant la tête et enfouissant son visage dans ses mains pour chasser toutes ces images de son esprit. Faut dire qu’il ose à peine se regarder lui-même quand il prend sa douche. Non, Lenny n’est vraiment pas ce qu’il y a de plus désinhibé. C’est même plutôt tout le contraire. Et il se demande jusqu’à quand Otto va pouvoir attendre, voudra bien attendre. Il a tellement peur qu’il le quitte pour ça, parce qu’Otto n’a rien de franchement innocent, il y a déjà goûté, et attendre indéfiniment, ce n’est sûrement pas sa tasse de thé. L’amour platonique non plus, il imagine. Lenny a bien tenté de lire des bouquins sur le sujet, mais c’est difficile de ne pas devenir rouge comme une tomate face aux illustrations et au vocabulaire qu’il trouve parfois trop cru. Il n’a pas tellement d’amis avec lesquels il peut en discuter, et, en fait, s’il pouvait éviter d’en discuter, il le ferait. C’est juste que là, il se trouve dans une impasse, bouffé par la crainte bien trop présente qu’il va perdre Otto s’il ne dit pas oui au bout d’un moment. Et donc. Rhoan. Son seul ami de longue date, le seul avec qui il se sent à peu près capable de parler de ça, bien qu’il ait peur de son langage très imagé. Quand il l’aperçoit enfin sur la pelouse de l’université, il lui fait un timide signe de la main, fait de son mieux pour sourire et paraître serein, mais il sait bien qu’il va se faire capter au premier regard. Il espère juste qu’il ne va pas se dégonfler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2805-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2828-i-d-rather-dissolve-than-have-you-ignore-me-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2880-lenny-kucera http://thenotebook.forumactif.org/t3277-lenny-kucera-formspring

avatar

DEMI ROVATO

ϟ POSTS-ENVOYES : 1743
ϟ DEFIS RELEVES : 3
ϟ POINTS : 33
ϟ PSEUDO : IMPÉRATRICE NEPTUNE.
ϟ CREDITS : moi.
ϟ AVATAR : anton lisin.
ϟ SIGNE PARTICULIER : un trou dans le crâne rasé dont les points de suture s'ouvrent un peu trop souvent, phalanges souvent abîmées, une balafre qui s'étend de la pommette jusqu'au coin des lèvres (merci Seven), une capacité a tout oublier, les poings qui démangent et un air blasé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis charrette ptdr
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Mar 23 Mai - 21:04

Il écrase son mégot sur le gazon encore humide.
Le soleil se montre, de plus en plus, mais les nuages noirs restent à guetter comme de braves soldats de plomb. Rhoan pense un peu trop, ces temps-ci. Plus que d'habitude, et c'était déjà beaucoup. Les cours et les concerts, les filles, les garçons, les batailles et les bagarres, sa tête en bordel a parfois un peu de mal à suivre. Dans sa main le bouquin de sciences de l'humain qu'il égrenne depuis des jours sans parvenir à en cerner la substance. Il lève les yeux, la main en visière. Un jour, tout s'éteindra. Il espère simplement que si c'est aujourd'hui, la fin sera rapide et indolore. Et la seconde d'après, il se demande comment il en est arrivé à se pourrir la tête avec ce genre de pensées.
Il secoue la tête comme pour chasser un cauchemar, et s'allume une énième cigarette.
Puis son téléphone vibre dans sa poche et il sourit lorsqu'il voit la tête de petit con de Lenny s'afficher. C'était une photo prise il y a déjà trop longtemps, quand ce dernier avait osé lui piquer son portable. A l'époque, il s'était même mis en fond d'écran, tirant la langue comme le gamin qu'il était.
Qu'il est.
Et la tension monte, forcément, il s'inquiète. Parce que Rhoan démarre au quart de tour et qu'il est comme un lion prêt à défendre sa progéniture. Parce qu'il a déjà défoncé des visages et craché sur des gens, pour Lenny. Qu'il le referait sans hésiter une seconde, quitte à y laisser des bleus. Mais ce dernier le rassure, alors il se lève, retire les brins d'herbe coincés dans sa veste et part. Ce n'est pas difficile de le trouver, le gringalet angoissé à la casquette rouge vif. Quelques secondes suffisent pour que Rhoan l'aperçoive de loin et devine son angoisse. Non pas que Lenny soit habituellement quelqu'un de particulièrement détendu, malgré ses efforts. Au moins, il en fait. C'est déjà ça. Rangeant son bouquin dans la poche de son sac, Rhoan s'affale sur le banc inconfortable, donnant une tape sur le crâne du plus jeune.
« Salut p'tite tête. Tête d'enterrement même. Qu'est-ce qui t'arrive ? »
Parce qu'il voit bien que Lenny se force à sourire, et qu'il essaye de relaxer ses muscles tendus. Il se penche et le regarde dans les yeux en haussant un sourcil.
« On m'la fait pas à moi, j'ai vu à deux kilomètres que tu te chiais dessus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3197-sonate-pacifique http://thenotebook.forumactif.org/t3232-tenion http://thenotebook.forumactif.org/t3235-rhoan-storm http://thenotebook.forumactif.org/t3234-rhoan-storm-formspring

avatar

cul serré

ϟ POSTS-ENVOYES : 1751
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : praimfaya
ϟ AVATAR : Tarjei Sandvik Moe
ϟ SIGNE PARTICULIER : s'entend mieux avec les livres qu'avec les humains
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: free
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Lun 5 Juin - 17:40

A la seconde où Rhoan est assez proche pour qu’il puisse décrypter l’expression de son visage, Lenny sait. Sa couverture est grillée, son sourire a paru faux, et il a suffi d’un regard à son aîné pour saisir son état général de panique avancée. Sapristi. Et c’est sans doute le mot le plus vulgaire auquel Lenny ait pu penser. Il aurait préféré avoir des types qui le maltraitent à désigner à Rhoan, c’est plus facile, souvent, c’est un peu la base de leur relation, au fond. Mais il n’y a personne, aujourd’hui, personne qui ait fait tomber sa casquette dans un geste de défi hautement viril ou qui l’ait poussé contre un mur dans l’idée de lui filer une raclée. Otto l’a bien poussé contre un mur, lui. Mais c’était assez différent. Il grimace rien qu’en y pensant, tout en se prenant une tape à l’arrière de la tête par son ami de toujours. Lenny n’a jamais vraiment compris comment il avait pu attirer la sympathie de quelqu’un comme Rhoan. Attirer la sympathie de quelqu’un tout court est déjà quelque chose de compliqué quand on s’appelle Lenny Kucera, qu’on est premier de la classe et qu’on est incapable de se taire quand tout le monde vous trouve terriblement chiant. Mais Rhoan. Rhoan a plus le profil de ses habituels bourreaux que celui du grand frère protecteur. Comme quoi ranger les gens dans des cases n’est définitivement pas une technique probante.

Lenny fait mine de chercher la réponse dans un recoin de son cerveau, le regard ailleurs et la bouche entrouverte à la recherche des mots. Il a bien envie de corriger le qu’est-ce qui t’arrive en que t’arrive-t-il, se mordille la lèvre pour se retenir – corriger toutes les fautes de langage de Rhoan lui prendrait des siècles, et il a déjà essayé, sans succès. Il finit par avoir un sourire gêné en reposant les yeux sur Rhoan, toujours pas très certain d’avoir trouvé les mots justes. Il prend une longue respiration, un peu comme s’il faisait un concours d’apnée, mais il se contente de déballer les faits. Un fait, un seul, qui lui semble d’importance capitale dans son problème : « J’ai un copain. » Il laisse planer un léger silence, avant de reprendre : « Un petit copain », au cas où Rhoan l’aurait imaginé comme un être parfaitement asexué, comme beaucoup de personnes auparavant. Lenny n’a jamais l’air de penser à ces choses-là, c’est vrai, c’est surtout parce qu’il se force à ne pas y penser, surtout parce que ça l’embarrasse énormément et qu’il a de gigantesques lacunes en la matière. Et Lenny n’aime pas ne pas savoir et en même temps il n’est pas sûr d’avoir envie de savoir, bref, c’est son casse-tête personnel. « Et je voulais savoir si tu avais le temps et si tu voulais bien – euh – si tu pouvais m’expliquer, tu vois ? » Et son regard se fait suppliant, perdu entre ne te moque pas s’il te plaît et ne m’oblige pas à être plus explicite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2805-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2828-i-d-rather-dissolve-than-have-you-ignore-me-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2880-lenny-kucera http://thenotebook.forumactif.org/t3277-lenny-kucera-formspring

avatar

DEMI ROVATO

ϟ POSTS-ENVOYES : 1743
ϟ DEFIS RELEVES : 3
ϟ POINTS : 33
ϟ PSEUDO : IMPÉRATRICE NEPTUNE.
ϟ CREDITS : moi.
ϟ AVATAR : anton lisin.
ϟ SIGNE PARTICULIER : un trou dans le crâne rasé dont les points de suture s'ouvrent un peu trop souvent, phalanges souvent abîmées, une balafre qui s'étend de la pommette jusqu'au coin des lèvres (merci Seven), une capacité a tout oublier, les poings qui démangent et un air blasé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis charrette ptdr
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Lun 19 Juin - 20:56

Lenny a dans sa tête des milliers d'astéroïdes qui filent à des années lumière de lui. Qui se cognent et s'entrechoquent pour former des explosions. Il l'a vu dès le premier jour, quand il a surpris le gosse la tête baissée et toisée par les plus grands. Il n'a pas hésité à se servir de ses poings pour le protéger quand il le pouvait, animal féroce au service d'un gamin. Il n'a jamais su pourquoi il avait sans cesse ce besoin de le protéger, parce que Lenny n'est pas si fragile qu'il en a l'air. Lenny est un guerrier, comme lui, un qui s'ignore peut être totalement, mais un guerrier quand même. Rhoan, lui, a cherché. Rhoan, lui, a fui. Lenny a été laissé derrière et il veut à chaque fois lui donner l'impression d'avoir encore une famille.
Alors il l'écoute, attentivement, le regard qui scrute son visage pour anticiper ses réactions, le cerveau tentant de faire la course derrière lui. Rhoan n'est pas lent, bien intelligent, mais Lenny est un mystère, un Big Bang à lui tout seul. Il aimerait parfois comprendre sa course et pouvoir l'aider un peu plus.
Et puis son cœur bat plus fort, quand le mot « petit copain » est prononcé. Partagé entre la méfiance et la joie, parce qu'il a l'air heureux, mais stressé, et que si ce mec lui fait du mal, les poings de Rhoan n'hésiteront pas. Il voit déjà une série d'épreuves et de tests passer dans sa tête, à la manière d'un père autoritaire rencontrant le gendre pour la première fois. Il ne pensait pas vraiment Lenny gay, mais après tout, lui non plus n'est pas gay, pourtant y'a des mecs dans son lit, un mec dans son cœur (bien caché tout au fond), alors il s'en fout. Il n'ose même pas parler, Lenny a quelque chose à lui demander. « Et je voulais savoir si tu avais le temps et si tu voulais bien – euh – si tu pouvais m’expliquer, tu vois ? »
« Hein ? » c'est son premier réflexe,
puis il réfléchit
et ça fait boum dans sa tête.
« Oh... Oh. »
c'est ça la FAMEUSE discussion qu'il y a dans tous les bouquins pour ados ? Rhoan n'est pas sûr de savoir comment expliquer, puisque lui ne se contrôle pas et surtout avec les hommes. Lui il attire et il abîme. Il n'a pas besoin de connaître Lenny sur ce plan-là pour savoir que ce n'est pas son cas. Mais il essaye, il essaye vraiment, du mieux qu'il peut.
« Hm. Je suppose que le plus important c'est d'abord de pas se foutre la pression. Et j'déconne pas quand j'dis ça parce que j'te connais. Si vous êtes attirés l'un par l'autre, y'a pas de raison que ça se passe mal. Juste... Oublie toi et oublie que tu fais peut être les choses mal. Demande lui souvent si ça va, c'est important ça j'crois. Et ça se passera très bien. »
il fronce les sourcils, c'est le signe qu'il réfléchit. Parce que Rhoan prend son rôle de conseiller très à cœur.
« Et t'as intérêt à te protéger sinon j'te jure que j'te tue et lui avec. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3197-sonate-pacifique http://thenotebook.forumactif.org/t3232-tenion http://thenotebook.forumactif.org/t3235-rhoan-storm http://thenotebook.forumactif.org/t3234-rhoan-storm-formspring

avatar

cul serré

ϟ POSTS-ENVOYES : 1751
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : praimfaya
ϟ AVATAR : Tarjei Sandvik Moe
ϟ SIGNE PARTICULIER : s'entend mieux avec les livres qu'avec les humains
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: free
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Ven 7 Juil - 12:01

Il a ce demi-sourire d’angoisse, plutôt une grimace qu’un sourire, avec ce regard implorant comme si ça pouvait aider Rhoan à comprendre sa requête. Visiblement, c’est pas gagné, parce qu’il a seulement un hein ? en retour. Il pince les lèvres, cherchant une formulation plus explicite sans être vraiment explicite, puis soupire de soulagement en voyant que la pièce est tombée du côté de Rhoan. Soulagement qui n’est que de courte durée, parce qu’il se demande s’il devrait sortir un carnet pour prendre des notes. Peut-être pas. Ce serait poussé son désespoir à un autre niveau, et il ne veut pas que Rhoan sache qu’il est désespéré à ce point. Il acquiesce en silence aux conseils de son ami, sans être très convaincu ni sans pouvoir cacher la panique qui se lit toujours dans ses yeux. Ne pas se foutre la pression. C’est à peu près pareil que de lui dire de ne pas respirer. Ça fait partie de lui, de stresser pour tout et n’importe quoi, il n’a jamais été franchement courageux. Et puis, il n’a pas envie de faire les choses mal. Il ne veut pas décevoir Otto, il ne veut pas être nul en comparaison de tous les gars qu’il a déjà vus nus. Mais il suppose que c’est inévitable, c’est comme la danse, ça s’apprend, et on ne réussit pas du premier coup. C’est bon, il se sent encore plus mal. Il détourne la tête, contemple ses doigts comme si c’était la septième merveille du monde. Pour ce qui est de se protéger, il espère qu’Otto a tout ce qu’il faut, parce qu’il n’est pas question qu’il aille dans une pharmacie pour acheter des capotes. Il est à peu près sûr de se liquéfier sur place à cette simple pensée.

« Tu crois que c’est obligé ? » Il n’ose pas relever les yeux vers lui, les joues rouges et la honte qui lui donne trop chaud. « Pas de se protéger, mais de… de le faire ? Je veux dire, tu crois qu’il va me laisser tomber si je lui dis non trop longtemps ? Réponds-moi franchement, s’il te plaît. », il marmonne, parce qu’il se doute bien que Rhoan n’a pas de réponse exacte. Sans connaître Otto, il ne peut pas lui fournir une analyse étayée des limites de sa patience, et Rhoan n’étudie pas la psychologie, de toute façon. Ça le rend un peu triste, parce qu’il est lui-même arrivé à cette conclusion, évidemment. Il est terrorisé à l’idée de perdre Otto pour ça, il a peur d’user sa patience jusqu’au bout, il a peur que ça se finisse mal, comme avec Tom. Même s’il sait qu’Otto ne va pas le tabasser parce qu’il ne veut pas qu’on sache qu’il est gay – tout le monde le sait déjà –, ça ne signifie pas que ça ne peut pas mal se terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2805-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2828-i-d-rather-dissolve-than-have-you-ignore-me-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2880-lenny-kucera http://thenotebook.forumactif.org/t3277-lenny-kucera-formspring

avatar

DEMI ROVATO

ϟ POSTS-ENVOYES : 1743
ϟ DEFIS RELEVES : 3
ϟ POINTS : 33
ϟ PSEUDO : IMPÉRATRICE NEPTUNE.
ϟ CREDITS : moi.
ϟ AVATAR : anton lisin.
ϟ SIGNE PARTICULIER : un trou dans le crâne rasé dont les points de suture s'ouvrent un peu trop souvent, phalanges souvent abîmées, une balafre qui s'étend de la pommette jusqu'au coin des lèvres (merci Seven), une capacité a tout oublier, les poings qui démangent et un air blasé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis charrette ptdr
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Mar 18 Juil - 21:57

Lenny est empli de doutes, et s'il ne peut pas se mettre à sa place, il peut essayer de donner des conseils. Il est nul en amour et nul comme grand frère de substitution mais il essaye et c'est l'intention qui compte. Rhoan il connaît pas vraiment l'amour, y'a eu Elliot et ensuite plus rien. Y'a eu Elliot puis le vide, le cœur qui bat fort mais pour l'adrénaline, maltraité ou protégé. Rhoan pense un instant à River et essaye de le chasser de ses pensées, parce que c'est pas de l'amour, c'est quelque chose de plus complexe qui prend en otage son cœur et son cerveau comme une liane dont il n'arrive pas à se défaire, des cheveux platine dans ses pensées et un sourire triste dans ses rêves, c'est pas de l'amour c'est différent, et Lenny est plus innocent que lui. Il veut pas lui mentir, il hausse juste les épaules, il lui donne une tape sur l'épaule.
« Écoute si c'est vraiment ton copain, il le sait, que t'es coincé du cul. »
Rhoan se rattrape tant bien que mal.
« Enfin tu vois c'que j'veux dire, il sortirait pas avec toi officiellement s'il voulait juste ta bite. À tes joues rouges et à ton air plus niais que devant un Disney j'devine qu'il joue le vrai prince avec toi, et d'ailleurs il a raison sinon j'lui pète la gueule, mais en tout cas je pense pas que t'as à t'inquiéter. »
Il se souvient de ses seize ans , du mec qui lui avait promis la lune, avant de le vendre purement et simplement, avant de le plonger dans un enfer sans nom, enfer dont il n'est pas revenu vivant -pas totalement. Les sourcils de Rhoan se froncent, insatiable méfiance et quand il s'agit de Lenny il n'est plus le lion féroce qui attaque les proies, plutôt la lionne chasseresse qui défend sa progéniture.
« Enfin y'a des mecs sournois, tu fais gaffe quand même ok ? Le mieux c'est que tu lui en parles, discussion de fragiles à cœur ouvert et tout, au moins tu seras fixé. »
Et puis tu prends ses deux épaules dans tes mains, une vraie scène la Forrest Gump. Tu prends la chose à cœur parce que tu sais que c'est important pour Lenny -et ce qui est important pour lui l'est pour toi, malgré tes airs de branleur.
« Si tu t'sens pas prêt tout de suite, te force pas pour lui. Ca viendra tout seul. Il comprendra. Et si c'est pas le cas, c'est que c'est un petit con qui pense qu'avec sa queue, qu'il te mérite pas et tout, là tu pourras me passer son adresse et j'irai lui refaire le portrait. »
On ne touche pas à un seul cheveux de sa tête, petit copain ou pas, c'est pas parce qu'il lui a donné son cœur qu'il a le droit de lui briser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3197-sonate-pacifique http://thenotebook.forumactif.org/t3232-tenion http://thenotebook.forumactif.org/t3235-rhoan-storm http://thenotebook.forumactif.org/t3234-rhoan-storm-formspring

avatar

cul serré

ϟ POSTS-ENVOYES : 1751
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : praimfaya
ϟ AVATAR : Tarjei Sandvik Moe
ϟ SIGNE PARTICULIER : s'entend mieux avec les livres qu'avec les humains
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: free
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Mer 19 Juil - 0:41

C’est difficile de reprendre une couleur normale en continuant à parler de ces choses-là, pour Lenny. Il doit bien s’y faire, incapable de cacher le rouge qui lui monte aux joues à chaque fois qu’il y pense. C’est toujours un gamin, Lenny, de ceux qui sont dégoûtés en voyant deux ados s’embrasser sur un banc, qui regardent ailleurs et font comme si l’amour et tout le reste, ça n’existait pas. C’est toujours comme ça, dans sa tête, et peut-être que oui, à un moment, il s’est dit que, de toute façon, il finirait seul, que personne voudrait jamais de lui, qu’il n’était tout simplement pas fait pour ça. Il n’attendait pas Otto, et Otto, il doit bien l’avouer, est tombé dans ses bras par il-ne-sait-quel miracle, tout à coup, sans prévenir. Il prend un air mi-dégoûté, mi-résigné, parce qu’il n’aime pas les mots crus, il n’aime pas les entendre, même si tout le monde parle comme ça, même si tout le monde s’en fiche de rester poli en toutes circonstances, de dire postérieur au lieu de cul et. Il n’est pas sûr du mot décent pour bite, il suppose qu’il faut oublier en général de mentionner tout ce qui se situe en-dessous de la ceinture. « Ne parle pas comme ça. » Il sait que c’est peine perdue, avec Rhoan, mais il le dit toujours, au cas où.

Il écoute, pourtant, et il se dit que oui, peut-être, Otto comprendra sans problème. Après tout, il s’est comporté comme un petit ami exemplaire jusqu’à maintenant, et il ne l’a forcé à rien du tout. Toujours à l’écoute, toujours aux petits soins, un vrai prince charmant de contes de fées, ou de Disney, comme le dit Rhoan, même si Lenny n’en a jamais vus, il se dit que ça doit être bien, un prince de Disney. Rhoan le prend par les épaules et il acquiesce en silence. Il sait bien, Lenny, que y’a des mecs sournois. Y’a des mecs qui lancent des je t’aime et tabassent juste après. Il a toujours eu peur que ça recommence, comme avec Tom. Mais Otto n’est pas Tom. Tout le monde n’est pas comme Tom, il doit au moins croire en ça. « Rhoan, je ne veux pas que tu le tabasses, même s’il me fait du mal. Mais tu as raison, je devrais lui en parler. Je le ferai. » Reste à savoir comment et quand, mais c’est une autre histoire. Il est certain qu’il va éviter d’avoir la discussion le plus longtemps possible, parce qu’il ne serait pas lui s’il n’était pas un peu lâche sur les bords. « Toi, tu as fait comment, la première fois ? » Il est innocent, Lenny, il ne sait pas comment est Rhoan, pour ces choses-là. Peut-être qu’il l’idéalise un peu trop, aussi, parce qu’après tout, Rhoan a toujours agi comme un grand frère protecteur, pour lui, venant à la rescousse dès qu’il le pouvait et accueillant toutes ses confidences, même les plus banales. « Tu étais amoureux ? », il demande, parce qu’il ne sait pas si ça coule de source, au fond, s’il faut obligatoirement avoir des sentiments. Pour lui, oui, mais il n’a pas l’impression que le monde tourne réellement de cette manière. Après tout, tout le monde ne rêve pas de romance shakespearienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2805-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2828-i-d-rather-dissolve-than-have-you-ignore-me-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2880-lenny-kucera http://thenotebook.forumactif.org/t3277-lenny-kucera-formspring

avatar

DEMI ROVATO

ϟ POSTS-ENVOYES : 1743
ϟ DEFIS RELEVES : 3
ϟ POINTS : 33
ϟ PSEUDO : IMPÉRATRICE NEPTUNE.
ϟ CREDITS : moi.
ϟ AVATAR : anton lisin.
ϟ SIGNE PARTICULIER : un trou dans le crâne rasé dont les points de suture s'ouvrent un peu trop souvent, phalanges souvent abîmées, une balafre qui s'étend de la pommette jusqu'au coin des lèvres (merci Seven), une capacité a tout oublier, les poings qui démangent et un air blasé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis charrette ptdr
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Lun 14 Aoû - 23:06

C'est vraiment pas son truc, les conseils. Pourtant il essaye du mieux qu'il peut, parce qu'il ose pas le dire mais Lenny est sûrement la personne la plus précieuse de son monde trop bancal. C'est con à dire pour un dur, Rhoan a quand même ses faiblesses. Et il réfléchit les yeux un peu dans le vide, pourtant il écoute chaque mot que Lenny lui dit. Il hoche la tête. Bon. Il lui cassera pas la gueule à l'autre, quoi qu'il fasse, il voudrait pas avoir Lenny à dos, mais ce n'est pas l'envie qui lui manque. Si quelqu'un ose lever la main sur lui il voit rouge, c'est le cas depuis toujours, ça ne changera sûrement jamais. « D'accord chef. » Mais son regard devient un peu triste quand Lenny lui demande comment ça a été pour lui. Il soupire. Il voudrait pas lui expliquer dans les moindres détails, parce que lui n'a pas eu de chance, parce que lui s'est juste laissé gâcher en toute âme et conscience, utilisé par des plus forts plus âgés dont il ne voyait même pas le visage, Rhoan il a dans son passé un tas de regrets. D'ailleurs il s'est jamais fait tester et ça le fait flipper depuis toujours parce qu'il se doute de l'issue du test. Il préfère crever jeune et ne pas savoir. Alors il tourne sa tête vers Lenny, tête qu'il fait balancer de gauche à droite. « Moi j'suis pas vraiment un exemple. C'était quelqu'un qui m'a pris pour un con, mais j'étais pas amoureux, non. C'était comme ça vite fait, ça a pas trop compté, puis j'étais trop jeune aussi. C'est pour ça que j'me méfie tu vois, j'veux pas que tu tombes dans le même truc que moi. Surtout que t'es un fragile. » Il lui pince la joue et on dirait une vieille tante avec son neveux préféré. « Mais faut pas que ça te décourage hein. Le truc c'est juste... Fais le si t'en as envie. Si tu te forces ça sera forcément pourri. Si t'overthink trop aussi. Et j'te connais je sais que c'est le cas. » Sa tonne de tics nerveux font encore des siennes et depuis tout à l'heure il tape du pied contre l'herbe, il arrête d'un coup. « Pour arrêter de réfléchir par contre j'ai pas de solution miracle, moi j'ai juste pris une balle dans la tête mais j'te conseille pas trop c'est moyen. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3197-sonate-pacifique http://thenotebook.forumactif.org/t3232-tenion http://thenotebook.forumactif.org/t3235-rhoan-storm http://thenotebook.forumactif.org/t3234-rhoan-storm-formspring

avatar

cul serré

ϟ POSTS-ENVOYES : 1751
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : praimfaya
ϟ AVATAR : Tarjei Sandvik Moe
ϟ SIGNE PARTICULIER : s'entend mieux avec les livres qu'avec les humains
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: free
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Jeu 31 Aoû - 19:22

Il aurait pas dû demander à Rhoan, pour sa première fois. Il regrette à l’instant où il voit le voile de mélancolie qui s’incruste devant ses yeux. Peut-être qu’il pense qu’il remarquera pas, peut-être qu’il aurait pas dû remarquer, regarder. Mais il tient trop à Rhoan pour ne pas faire attention à ses attitudes, à ses expressions, il le connaît depuis trop longtemps aussi, c’est peut-être même la seule personne qu’il connaisse à ce point, alors même qu’il sait qu’il ne le connaît pas si bien que ça, que toute une part de Rhoan lui reste secrète, cachée. Peut-être qu’il n’a pas envie de la connaître non plus, cette part-là, celle qui remonte quand il le défend contre ses bourreaux, la violence plus forte que la raison, quand il faut lui crier ça suffit et que même ça, ça suffit pas. Il explique vaguement, Rhoan, et Lenny le remercie en silence d’être sincère mais pas trop, d’un regard trop doux, de deux phalanges qui viennent tapoter tendrement le dos de sa main. Fragile, oui, il l’est, trop fragile pour que Rhoan lui dévoile sa vie de manière explicite, trop fragile pour à peu près tout, trop fragile pour la vie en général. Il est pas taillé dans le roc, Lenny, et il serait déjà mort s’il y avait pas eu Rhoan, Peadar et les autres. Il aurait pas supporté un centième de ce que tous ont supporté, il a toujours cherché le confort, le réconfort chez les autres. Il est lâche, faible, trop sensible, c’est tout ce qu’il entend dans fragile, et il sourit un peu tristement aussi, maintenant.

Mais Rhoan lui pince la joue et il s’éloigne avec une petite moue boudeuse, ça lui rappelle qu’ils sont encore des gamins, au fond, ça le ramène en arrière, les deux en foyer, le plus grand qui veille sur le plus petit, l’habitude qu’il avait prise de suivre Rhoan partout comme un caneton et de se réfugier derrière lui à la moindre menace. « Merci. On verra bien. » On verra bien, oui. De toute façon, c’est pas pour tout de suite, certainement pas. Il a trop de choses à penser, trop de choses à méditer, pour ne plus trop penser, justement. C’est vraiment pas sûr qu’il y arrivera, ça, et rien que de songer à la chose, il est déjà en train de redevenir tout rouge. Changer de sujet, maintenant qu’ils ont eu la discussion. Il ne peut pas dire qu’il est à cent pour cent rassuré, ni qu’il a osé poser toutes ses questions, mais c’est déjà un peu mieux qu’avant, de savoir qu’il ne faut pas en faire tout un plat. « Tu fais attention, hein, pour ta tête ? » Parce qu’il s’inquiète, l’air de rien, parce qu’il voit bien que sa santé, c’est pas la priorité absolue de Rhoan non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2805-il-est-grand-temps-de-rallumer-les-etoiles-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2828-i-d-rather-dissolve-than-have-you-ignore-me-lenny http://thenotebook.forumactif.org/t2880-lenny-kucera http://thenotebook.forumactif.org/t3277-lenny-kucera-formspring

avatar

DEMI ROVATO

ϟ POSTS-ENVOYES : 1743
ϟ DEFIS RELEVES : 3
ϟ POINTS : 33
ϟ PSEUDO : IMPÉRATRICE NEPTUNE.
ϟ CREDITS : moi.
ϟ AVATAR : anton lisin.
ϟ SIGNE PARTICULIER : un trou dans le crâne rasé dont les points de suture s'ouvrent un peu trop souvent, phalanges souvent abîmées, une balafre qui s'étend de la pommette jusqu'au coin des lèvres (merci Seven), une capacité a tout oublier, les poings qui démangent et un air blasé.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: j'suis charrette ptdr
+ contacts:

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   Mer 4 Oct - 18:04

C’est pas qu’il ose pas trop parler, Rhoan. En général il parle peu ou mal, agit ou frappe beaucoup, parce que les autres sont comme une bataille en permanence, parce qu’il suffit d’un geste un regard un mot pour réveiller sa violence ou pour le plonger dans un mutisme des heures durant. Il a toujours été inadapté, les sentiments, la tendresse il sait pas faire, alors parler c’est compliqué parce que ça demande du tact, de l’attention, de la réflexion. Il n’a pas ces qualités. Il réfléchit pour les études il réfléchit pour la musique, pour ces choses qui ne demandent rien d’autre que lui toujours lui, parce qu’il est très bien tout seul depuis qu’Elle est partie. Mais des vois dans sa vie ancrée de solitude Rhoan croise des gens, des gens comme Lenny, qui lui donnent envie de parler, et de faire attention à ce qu’il dit. Alors il choisit ses mots quand il parle, il hésite beaucoup, il se trompe parfois. Mais il connaît Lenny et il sait que les mots crus le font tiquer, que les détails le feront encore plus paniquer, lui qui n’a toujours demandé qu’à le rassurer. C’est comme son petit frère, c’est pour ça qu’il est excessif, qu’il se méfie de ceux qui l’entourent, parce que le monde a trop pris Lenny pour un déchet lui qui brille au milieu de tous les autres. Il veut que Lenny continue de briller. Si quelqu’un lui fait du mal et qu’il l’a pas senti venir, il ne pourra jamais se le pardonner.
« Tu fais c’que t’as envie. C’est ça la règle d’or. »
Ça l’a jamais stressé lui, le sexe. Mais Lenny est trop doux par rapport à lui qui n’a connu que la violence et l’absence. Rhoan n’est même pas sûr de savoir ce que ça fait, être amoureux –quand il pense à River il ferme les yeux les poings la bouche il inspire jusqu’à ce que ça passe parce que ça fait trop mal parce qu’il ne comprend pas parce qu’il est enfoncé trop loin dans sa propre violence. Et puis il hoche la tête en question quand Lenny s’inquiète. « Ben j’suis pas encore mort non ? » En voyant ses yeux s’écarquiller il rit et lui donne une tape sur l’épaule. « J’déconne ça va. J’fais gaffe t’inquiète. » et puis il se lève en rajustant sa veste. « Bon, j’y vais. Quand t’as ken oublie pas de m’envoyer un message et oublie pas les détails croustillants. Je sais que tu vas pas l’faire mais on peut toujours rêver. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3197-sonate-pacifique http://thenotebook.forumactif.org/t3232-tenion http://thenotebook.forumactif.org/t3235-rhoan-storm http://thenotebook.forumactif.org/t3234-rhoan-storm-formspring
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: Let's talk about the s-word (Rhoan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's talk about the s-word (Rhoan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment copier un texte sous Word dans le forum ?
» Choisir l'éditeur de message en mode simplifié (comme Word)
» Pour transformer un document - exel ou word en pdf
» Enlever la lecture seul document Word
» Comment créer un PDF depuis Word 2007 et autres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version treize-


team animation

team speed-dating

team stalkage