Partagez | .
 

 show me a magic trick (Zyki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 435
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Viceroy
ϟ AVATAR : Reese Kink
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: show me a magic trick (Zyki)   Sam 20 Mai - 14:57

Le cirque. Il n’y a sans doute rien d’étonnant à ce qu’Ivory kiffe le cirque. Des paillettes, des tigrous, des tarés qui voltigent dans les airs. C’est un peu tout ce qu’il aime, dans la vie. C’est coloré, ça brille, ça attire le regard et les gens y sont merveilleusement attachants et intéressants. Bon, ça, c’est pas spécifique au cirque, et c’est pas difficile d’être intéressant en face d’Ivory Rhodes. Vous pouvez le fixer d’un air de poisson mort sans rien dire qu’il trouvera ça follement fascinant. Ou c’est parce qu’il arrive très bien à faire la conversation pour deux. Il a un don, pour ça. Donc, le cirque. Il aime aussi y aller parce que c’est facile de s’y garer, il n’a pas besoin de tourner en rond pendant mille ans pour dégoter une place pour Marquise qui mettra parfaitement en valeur la jaguar bleu ciel de son cœur. C’est toujours pratique, même si on ne le laisse jamais vraiment dormir là. Ils sont un brin sanguins, au cirque, l’air de rien. Ils apprécient pas qu’il fourre son nez partout, à croire qu’ils cachent des choses, mais ce n’est pas ça qui arrête Ivory. Concrètement, rien n’arrête Ivory, ni la police, ni une tempête, ni des circassiens. C’est pourquoi il flanque sa jaguar à deux pas du chapiteau, encore une fois, qu’il en sort vêtu d’une robe à rayures verticales noires et blanches, les cheveux tirés négligemment en arrière, et qu’il se met instantanément en quête d’un truc, n’importe quoi, à réparer, sa boîte à outils dans une main tel Bob le Bricoleur. Il en profite, parce qu’il y a plein de trucs qui traînent, la gueule défoncée, depuis l’ouragan, et que ça l’amuse quand il n’a pas besoin de fric (il peut pas trop leur faire payer quand il vient fouiner sans rien demander à personne). Il vient pour Nergüi, aussi, parfois, pour l’asticoter et s’assurer qu’elle va bien, mais aujourd’hui, c’est les objets pétés qui l’intéressent.

Après un petit tour sans avoir croisé un chat – ok, il a un peu joué les espions à se planquer dès qu’il entendait des pas, c’est drôle, faut l’avouer –, il jette son dévolu sur une série de projecteurs abandonnés sous une bâche. Il ne peut pas réellement les retaper comme ça, il lui faudrait de nouvelles vitres et des ampoules. Il a beau être fan de McGyver, il n’a clairement pas son talent. Par contre, il peut jouer avec les fils qui dépassent et essayer de les réassembler correctement, mater ce qu’il y a à l’intérieur, ce genre de bêtises auxquelles il aime bien s’adonner. Il y passe au moins trois-quarts d’heure, assis en tailleur dans la poussière avec ses petits outils. Ivory a reçu beaucoup de kits de bricolage quand il était gosse, ça a laissé des traces. Ça et ses poupées Sailor Moon. Quand il a fini de remonter le tout, ça ne lui plaît pas trop, et il attrape deux de ses œuvres qu’il emmène jusqu’à une caravane pas très loin. Il pose les projecteurs par terre pour tambouriner comme un possédé sur la porte, bien décidé à réveiller l’occupant s’il dort encore. « ZYKI. FAUT QUE T’AILLES ACHETER DES TRUCS POUR QUE JE FINISSE DE RÉPARER. » Pas de réponse. Ah si, un grognement qui ressemble plus ou moins à dégage connard. Il observe la caravane un instant, avant de comprendre. Oups, c’est pas la bonne. Il va donc à celle d’à côté. Recommence à tambouriner sauvagement sur la petite porte en plastique. « ZYKI MON CŒUR YOUHOU. ALLEZ, APPARAIS. » Bien sûr, Ivory sait que Zyki se comporte comme un gros con, à chaque fois qu’il rapplique au cirque. Bien sûr, il s’en fout comme de sa première culotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've lost my balls

ϟ POSTS-ENVOYES : 318
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : lola bolossa
ϟ AVATAR : dylan watson
ϟ SIGNE PARTICULIER : une quincaillerie dans les poches, l'hyperactivité et les médocs mal gérés, le sourire sans faille, l'esprit qui déraille.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: toujours
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Jeu 1 Juin - 17:33

Quel con, mais quel con. Zyki l'a reconnue à la seconde où il l'a vue, cette foutue bagnole. En même temps des comme ça y en a pas des milliers à Savannah. C'est Ivory, bien sûr que c'est Ivory, y a que lui pour venir se garer tout près du chapiteau, comme s'il en avait le droit. Ils sont déjà plusieurs à roder autour, à s'demander à qui elle appartient, où est passé son propriétaire. Zyki espère qu'ils vont s'asseoir sur le capot ou se mettre à danser la polka dessus, tout pourvu que ça le dissuade de recommencer ces conneries. Il tire la gueule alors qu'il scanne toutes les allées du cirque mais c'est pas franchement efficace, parce qu'il est pas organisé, parce qu'il commence par le chapiteau puis la cage aux lions puis la caravane de Mr Loyal puis les chevaux et il arrête pas de revenir sur ses pas, d'aller d'un côté puis de l'autre et il est presque sûr d'avoir déjà cherché ici putain ça l'emmerde. Il lui a déjà dit, pourtant. Se marrer en dehors, oui. Bricoler tout ce qu'ils trouvent, encore mieux. Se lancer des défis, réparer des trucs auxquels on n'devrait pas toucher, partir en virée, tout lui va. Mais pas le cirque. On lui a rien demandé à cet abruti, et ça l'empêche pas de venir faire comme chez lui, de venir faire comme Zyki. Il bricole des choses qui n'lui appartiennent pas et ça l'insupporte, parce qu'il est pas des leurs, parce qu'il a pas sa place ici à moins qu'on l'y invite, parce qu'il a aucun droit sur les équipements et le matos et tout ce qui est à eux globalement. Il commence à désespérer ou fulminer ou un peu des deux, quand il finit par traîner du côté des caravanes, arrêtant ses semblables pour savoir si quelqu'un a vu passer un espèce de débile avec trop d'cheveux et des outils. Il ne récolte rien de plus que quelques haussements d'épaules, quand il entend un sacré brouhaha venir de l'autre côté de l'allée. De son côté à lui. Il presse le pas, se faufile entre les ombres jusqu'à enfin l'apercevoir, en train de tambouriner à la porte de sa caravane. « ZYKI MON CŒUR YOUHOU. ALLEZ, APPARAIS. » Il inspire et expire profondément comme pour se donner du courage, avant de s'approcher en silence jusqu'à n'être qu'à quelques centimètres de lui, planté dans son dos. Il se penche en avant, souffle d'un ton qui manque clairement d'enthousiasme. « Tadam. » Quand Ivory se retourne, il étend les bras sur les côtés comme il le fait en montrant ses numéros, mais il n'a aucun sourire – et c'est suffisamment rare pour le souligner. « C'est mon taf d'apparaître, mais toi non. Surtout pas ici. » Il croise les bras contre son torse, le fixant d'un air désapprobateur ; Ivory ne le saura pas, mais il copie totalement l'air autoritaire que prennent son père et son frère quand ils font des remontrances. Si quelqu'un d'la troupe le voyait, sûrement qu'on se foutrait de sa gueule. « J'peux savoir c'que tu fous ? À quel moment t'as cru que tu pouvais garer ta caisse à côté du chapiteau ? On est pas dans un parking. » Finalement il décroise les bras parce que ça lui convient pas cette position, et déjà il commence à s'agiter comme il le fait toujours, avant d'enfin esquisser un petit sourire. « T'façon c'est à tes risques et périls, faudra pas t'plaindre si les mômes la rayent en essayant de faire monter une chèvre sur le capot. » Finalement c'est con, il aurait dû faire ça avant de partir à sa recherche. Prendre Panini et la faire escalader la si jolie voiture, s'assurant qu'elle y laisse les traces de son passage, puis il aurait pu la laisser là et faire débarquer Jax. D'une pierre deux coups ; il emmerde ses deux cibles et avec un peu de chance, ça aurait fini en bagarre. Il est un peu déçu de n'pas y avoir pensé plus tôt. Il se demande si c'est trop tard quand son regard est attiré par des projecteurs abandonnés tout près d'eux. « C'est quoi ça ? » À nouveau ses prunelles s'assombrissent quand il les vrille sur Ivory, laissant deviner que ça joue un peu trop avec ses nerfs. « C'est quoi qu'tu comprends pas quand j'te dis de toucher à rien ici ? » Il a beau le répéter encore et encore, s'engueuler avec lui chaque fois, ça suffit pas. Il commence à s'dire qu'il va devoir être plus ferme, pour être sûr qu'il recommencera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3015-cool-kids-can-t-die-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3019-occasionally-i-give-a-damn-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3239-zyki-kida http://thenotebook.forumactif.org/t3240-zyki-kida-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 435
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Viceroy
ϟ AVATAR : Reese Kink
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Ven 7 Juil - 13:31

Y’a son sourire qui s’éclaire en entendant le Tadam. Tadam, son pote Zyki est là, Tadam, il est pas du tout content de le voir, à en juger par sa gueule quand il se retourne sur lui. Ivory garde le sourire, toutes dents dehors, va même jusqu’à applaudir l’incroyable prestation de Zyki. Il l’écoute pas, évidemment. Il n’écoute jamais les gens qui lui font des reproches, surtout quand il a décrété depuis longtemps que ces reproches sont injustifiés. C’est-à-dire très souvent, en ce qui le concerne. Il hausse les épaules en allumant la cigarette jusqu’alors coincée entre son oreille et son afro. Ivory a toujours garé sa bagnole là où il le voulait, c’est pas la police qui l’en empêche, encore moins Zyki, du coup. Surtout que c’est pas marqué parking privé sur le chapiteau, eh, ils n’ont qu’à mettre des panneaux et des grilles s’ils veulent pas qu’on se gare là – même si ce n’est pas ça qui arrêtera Ivory, c’est sûr. Il se met même à glousser avec toute la candeur du monde quand il lui dit que les gosses sont susceptibles de faire monter une chèvre sur le capot de Marquise. « Oh. J’aimerais bien voir ça, ils vont le faire quand ? » Ce n’est pas une menace, juste de la vraie curiosité, parce que Zyki commet la même erreur que tous les types qui voient la Jaguar d’Ivory : il pense qu’il tient à elle au point d’hurler à la moindre rayure sur la carrosserie. Or, Ivory est mécanicien de base et il adore réparer les trucs, donc pour lui, une voiture en mauvais état est plus appréciable qu’un machin flambant neuf. Il lui colle un baiser sur la joue avant de sauter de la marche de la caravane pour se remettre à sa hauteur.

Et voilà que Zyki se remet à grogner comme un roquet en remarquant les projecteurs qui traînent à leurs pieds. Ivory lève les yeux au ciel, tire une bouffée de sa clope avant de souffler toute la fumée dans la gueule de son pote qui n’est pas son pote quand il se ramène au cirque. « Pfff, t’es tendu, bébé. Tu veux un massage ? Ou tu peux me frapper, aussi, j’suis pas contre. J’ai travaillé mes ‘aïe’, ils sont hyper convaincants, maintenant. » Ivory fait toujours de son mieux pour être un ami décent, et si ça signifie qu’il doit avoir l’air de souffrir lorsqu’on le frappe, il est toujours partant. Même s’il en fait souvent un peu trop, mais c’est compliqué quand on ignore ce qu’est la douleur, alors il estime que sa prestation d’acteur est plutôt bonne, au final. « T’es bizarre quand même, j’viens juste aider et gratuitement en plus. Vous êtes pas un peu ingrats dans ta famille ? » Il passe une main sur le bas de sa robe comme pour en enlever la poussière, se balance d’un pied sur l’autre parce qu’il n’aime pas rester en place, surtout pour avoir des conversations déplaisantes et il finit par se déhancher pour faire tournoyer sa jupe comme un débile, tout ça pour parer l’ennui et tenter d’arracher un sourire à Zyki. « Elle est jolie, ma robe, tu trouves pas ? Allez, fais pas la gueule, j’te pardonne d’être un con si tu m’aides à finir de réparer ce truc. » Il pointe du doigt la rampe de projecteurs sans réel engouement, parce qu’il sait que Zyki est plus susceptible de faire sa tête de mule que d’accepter aussi facilement la réconciliation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've lost my balls

ϟ POSTS-ENVOYES : 318
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : lola bolossa
ϟ AVATAR : dylan watson
ϟ SIGNE PARTICULIER : une quincaillerie dans les poches, l'hyperactivité et les médocs mal gérés, le sourire sans faille, l'esprit qui déraille.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: toujours
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Jeu 20 Juil - 18:44

« Oh. J’aimerais bien voir ça, ils vont le faire quand ? » Au final il s'met à rire, parce qu'il est con, parce qu'il aurait dû s'douter que ça prendrait pas. Pas avec Ivory – ce type est encore plus perché que lui. Alors il s'marre parce que de toute façon y a rien d'autre à faire, à dire.

Ivory qui passe à autre chose et lui colle un baiser sur la joue, Zyki qui bronche pas même si un soupir lui échappe. Parfois il s'dit qu'il vient d'un autre monde, une autre planète. D'habitude c'est lui qui tape sur l'système des gens mais quand Ivory est là tout s'inverse parce qu'Ivory marche sur ses plates-bandes et Ivory n'veut pas comprendre. Il recommence encore et encore et à leurs pieds les projecteurs cassés, entre ses lèvres les remontrances foirées. « Pfff, t’es tendu, bébé. Tu veux un massage ? Ou tu peux me frapper, aussi, j’suis pas contre. J’ai travaillé mes ‘aïe’, ils sont hyper convaincants, maintenant. » Et il le regarde et il est pas sûr de tout comprendre – parce qu'il oublie tout et qu'Ivory n'fait pas exception à la règle, même avec son immunité à la douleur. Ses traits se plissent un peu, comme un môme qui n'arrive pas à résoudre une opération. « Mais j'ai pas envie d'te frapper, j'veux juste que tu partes. J'sais pas en quelle langue faut t'le dire mais j'vais commencer à utiliser le polonais ou l'portugais hein. » P't'être même qu'il devrait faire un mix des deux, à ce stade il serait pas étonné qu'Ivory comprenne mieux ça que l'anglais.

« T’es bizarre quand même, j’viens juste aider et gratuitement en plus. Vous êtes pas un peu ingrats dans ta famille ? » Et avec famille lui ce qu'il entend c'est cirque, c'est la troupe toute entière et il voit ça comme une attaque. Son regard change, son expression se durçit et ses yeux s'font orageux. Il fait un pas vers lui, comme un avant-goût, une promesse en suspens. « Fais gaffe à c'que tu dis Ivory. » Il s'met pas souvent en colère Zyki, parce que rien n'a d'importance et il passe trop de temps à rire trébucher puis oublier. Mais quand ça touche au cirque tout s'mélange ; c'est peut-être la seule chose capable de l'atteindre aussi vite aussi fort, parce que le cirque c'est son cœur, le cirque c'est c'qui l'anime tout entier.

Ivory se met à tournoyer, sa robe qui ondule et ses boucles qui rebondissent. Zyki suit le mouvement du regard, penche la tête sur le côté. Il trouve ça plutôt joli à regarder.

« Elle est jolie, ma robe, tu trouves pas ? Allez, fais pas la gueule, j’te pardonne d’être un con si tu m’aides à finir de réparer ce truc. » Les mots s'mélangent et il les emmagasine avec un train d'retard, à hocher son menton pour répondre à la question pendant qu'il continue de fixer le tissu parce que ça lui plaît. Dans les yeux l'intérêt d'un enfant qui s'est paumé devant une vitrine de jouets. Et puis il voit le doigt pointé vers les projecteurs, assimile le reste des mots et perd toute sa candeur. « Non. » C'est aussi sec que catégorique et quand il darde ses prunelles dans les siennes y a plus aucune trace de sympathie.

Il en a marre de répéter à l'infini avec lui, parce qu'il a pas l'temps pour ces choses là, parce qu'il aimerait mieux s'perdre en ville en faisant quelques tours ou aller faire chier la doyenne du cirque. Mais il est coincé là parce qu'Ivory n'écoute rien, parce qu'Ivory laisse trop traîner ses mains. Et ça commence à l'mettre en colère – doucement, comme un truc qui gratte sous la peau, qui gêne et qui fait grincer des dents et qui fait perdre son calme lentement, sournoisement. Des aiguilles enfoncées dans les nerfs et il finit par tendre le bras brusquement. Sa main qui agrippe Ivory par le col, qui serre le tissu alors qu'il se rapproche pour ne laisser que quelques centimètres entre eux. La poigne solide et le regard incandescent. « T'as pas ta place ici. Tu bosses pas pour nous, t'es pas d'la famille, t'as pas à venir squatter. Encore moins si c'est pour tout toucher. » C'est ridicule – il ressemble à un sale gosse qui veut pas prêter ses jouets. « Si tu continues j'vais finir par t'enfermer dans une cage tout seul comme un con. P't'être que ça te vaccinera. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3015-cool-kids-can-t-die-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3019-occasionally-i-give-a-damn-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3239-zyki-kida http://thenotebook.forumactif.org/t3240-zyki-kida-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 435
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Viceroy
ϟ AVATAR : Reese Kink
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Ven 21 Juil - 22:33

Il aimerait bien, que Zyki lui parle en polonais ou en portugais. Au moins, il comprendrait pas, au moins, ça le ferait pas chier. Puis c’est sûrement sexy, comme langue, il a toujours aimé les accents slaves, les r qui roulent, alors oui, pourquoi pas, alors oui, il aimerait bien. Ça changerait des éternels reproches, de la même rengaine qui revient sans cesse, comme une ritournelle enfantine. Il sait bien qu’il emmerde Zyki, il sait bien qu’il est susceptible sur ce sujet, sur le cirque, que ça l’irrite de voir sa bagnole à côté du chapiteau, que ça le fait rager de voir ses mains courir sur des objets qui ne sont pas à lui. Il le sait bien, alors pourquoi il continue ? Parce qu’Ivory est comme ça, qu’il ne capte pas quand on lui dit non la première fois, et capte encore moins la deuxième, troisième, dixième fois. Ivory ne comprend pas les gens qui refusent de l’aide, il ne comprend pas le côté communautaire de Zyki, lorsqu’il lui lance qu’il n’est pas de la famille. Ivory ne pense pas comme ça, Ivory est du genre à aller s’incruster partout, dans toutes les communautés, dans tous les groupes d’amis, dans toutes les fratries. Il a tendance à s’intéresser à tout, à toucher à tout, à poser trop de questions, parce qu’il est né comme ça, avec une soif d’apprendre, de connaître, de découvrir, avec le désir d’avoir une famille plus grande que simplement celle dictée par les liens du sang. Il est fils unique, Ivory, et il a besoin de frères et de sœurs. Il n’a jamais compris les limites, il ne s’est jamais dit qu’ils ne pouvaient pas rester avec des gens parce qu’ils n’ont pas la même culture, la même religion, les mêmes origines. Lui-même est un patchwork de n’importe quoi, et le cirque, c’est un peu ça aussi, un univers qui le fascine et l’attire, et il n’a pas envie d’écouter quand on lui dit de se barrer.

Il sourit, lorsque Zyki l’attrape par le col. Une perspective de bagarre, ça lui fait toujours plaisir, même s’il n’est pas spécialement friand de taper ou de se faire taper dessus par ses amis. Et à quelques centimètres de son visage, il sort la langue et lui lèche le bout du nez, histoire que Zyki ait le réflexe de le repousser. « J’ai ma place où je veux. » Geste de diva, alors qu’il a l’index pointé sur Zyki. C’est vrai, pour Ivory, il fait de tout espace son espace, même les toilettes publiques sont sa salle de bains, donc c’est pas Zyki qui va changer la donne. « Et j’veux aider. Si tu veux pas que j’le fasse gratis, j’veux bien être payé aussi, y’a pas de problème. Mais me dis pas que vous vous en sortez parce que clairement ça avance pas, vos travaux de rénovation. » Il montre théâtralement le chapiteau et les trucs qui traînent à terre depuis un bout de temps déjà. Ça l’emmerde de se brouiller avec Zyki pour ces conneries, mais Ivory est têtu, il va pas partir simplement parce qu’on lui dit de le faire, pas sans raison valable, ou en tout cas pas sans un combat loyal. « C’est quoi le souci, y’a un rite de passage comme chez les scouts ? Une cérémonie vaudou ? Je suis open à tout, tu sais. Tu peux m’enfermer dans une cage si ça te chante, mais sache que je m’échappais déjà de mon parc quand j’étais bébé. C’pas une cage qui va me retenir. » Il lui tourne le dos de manière dramatique, ramasse ses projecteurs et repart vers sa voiture sans rien ajouter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've lost my balls

ϟ POSTS-ENVOYES : 318
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : lola bolossa
ϟ AVATAR : dylan watson
ϟ SIGNE PARTICULIER : une quincaillerie dans les poches, l'hyperactivité et les médocs mal gérés, le sourire sans faille, l'esprit qui déraille.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: toujours
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Sam 22 Juil - 17:56

« J’ai ma place où je veux. » La langue qui pointe et glisse contre le bout d'son nez, Zyki qui fronce les sourcils et recule le visage. Puis comme un gosse qui surenchérit, il attrape sa tête et vient subitement lécher sa joue, histoire de lui montrer que c'est pas ça qui va l'impressionner.

De toute façon, Ivory n'a pas l'air franchement impressionné non plus – au moins ils sont sur un pied d'égalité. « Et j’veux aider. Si tu veux pas que j’le fasse gratis, j’veux bien être payé aussi, y’a pas de problème. Mais me dis pas que vous vous en sortez parce que clairement ça avance pas, vos travaux de rénovation. » Et ça le vexe aussi profondément que si c'était une attaque personnelle, plus fort que si Ivory l'avait insulté de tous les noms et listé tous ses défauts. Parce qu'encore une fois ce qu'il pointe du doigt c'est le cirque et c'est plus efficace que n'importe quelle attaque. « Eh, la ferme. T'as vu la taille du cirque ? T'as vu les dégâts ? Ça va pas s'régler en une journée, commence pas à faire le malin. » Il se sent obligé de se justifier et c'est con, Ivory fait des observations mais il prend tout comme des reproches. Ça fait mal quand il voit l'état de c'qui les entoure, quand il voit que malgré tous leurs efforts ils peinent à se remettre sur pieds. C'est comme un squelette désarticulé – le leur. Les poutres brisées comme des os les toiles perforées comme des poumons le matos déglingué comme des articulations. Chaque élément fait partie de lui, d'eux, et la vision qu'il rencontre chaque fois qu'il traverse le terrain lui serre le cœur.

Il n'écoute que d'une oreille quand Ivory parle de rite et de parc et de lui bébé, parce que cette situation le fatigue et l'ennuie et son attention n'est déjà plus dans le conflit. La discussion est stérile il le voit bien, parce qu'Ivory est un peu comme lui – Ivory n'en fait qu'à sa tête et ne retient que ce qui l'arrange. Il se barre d'un air théâtral et si Zyki réagit c'est seulement parce qu'il repère les projecteurs entre ses bras.

Même pas en rêve.

En quelques enjambées il le rejoint, attrape son épaule et le force à faire volte-face. « Ça, ça reste ici. » Il lui arrache le matériel des mains, le défiant du regard de venir le récupérer. Mais il sait que ça suffira pas, il aura beau dire et faire tout ce qu'il voudra, Ivory reviendra. Faut qu'ils règlent ça en adultes, sinon ça n'en finira jamais.

Il soupire, pose les projecteurs au sol, place ses jambes de part et d'autre pour les enfermer entre ses pieds histoire d'être sûr qu'ils vont pas s'envoler. « Bon, j'en ai marre, on va faire ça comme des hommes. » Son regard vrillé dans celui d'Ivory, il bombe le torse. « Chifoumi, trois manches. Si j'gagne, tu promets de pas revenir fouiner ici et de plus toucher à rien. » Il est très sérieux. Et très sûr de lui, aussi. Persuadé qu'il va gagner, alors qu'il remet au hasard le sort d'une querelle qui s'éternise depuis des mois. À ses yeux ce plan est proche du génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3015-cool-kids-can-t-die-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3019-occasionally-i-give-a-damn-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3239-zyki-kida http://thenotebook.forumactif.org/t3240-zyki-kida-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 435
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Viceroy
ϟ AVATAR : Reese Kink
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Dim 23 Juil - 17:50

Ils sont ridicules, combat de gamins, à qui fera le truc dégueulasse qui fera frémir l’autre. Mais bon, visiblement, leurs langues sont pas assez dégoûtantes l’un pour l’autre, et Ivory se contente de sourire à la provocation retournée. Eh, c’est une forme de dialogue. Et puis Zyki prend encore la mouche, à tout prendre mal comme si Ivory balançait des insultes à tour de bras. Alors qu’il a rien dit de mal, qu’il fait juste des constats et que non, il comprend toujours pas pourquoi il peut pas aider. Il fait chier, Zyki, avec ses grands principes qu’il explique pas, comme si ça faisait partie des règles qui régissent l’univers. Ben, tant pis pour lui, Ivory questionne tout, c’est pas son truc de fermer sa gueule quand on lui lance des préceptes arbitraires. Pas son truc du tout. « Mais putain, j’ai pas dit que vous étiez nuls, j’ai juste dit que mon aide serait pas inutile. Tu me gonfles. » Il le pense pas vraiment, il en faut plus pour gonfler Ivory. C’est parce qu’il est exaspérant lui-même qu’il a une si bonne résistance aux gens comme lui.

Alors il tourne le dos, et repart avec les projecteurs, l’air de rien, en comptant les secondes avant que Zyki ne remarque son manège. C’est hyper rapide, en fait. Faut dire, une rampe de projos, c’est pas l’objet le plus discret, difficile de les cacher sous sa robe. Il lève les yeux au ciel quand il sent la main de son pote sur son épaule, lui offre sa plus belle moue boudeuse lorsqu’il le force à se retourner et qu’il lui confisque sa trouvaille. Il plisse les yeux en l’entendant parler de régler ça comme des hommes et en matant Zyki lui faire la parfaite imitation du coquelet trop fier dans sa basse-cour. Tout ça pour proposer un chifoumi. Ivory fait claquer sa langue et lui fait une pichenette accusatrice sur la clavicule. « De un, je suis une femme, j’en ai rien à faire de tes machins pour hommes. De deux, qu’est-ce que j’ai si je gagne, moi ? De trois, t’es au courant que même si je perds, je reviendrai, parce que je crois pas au système de gagnant/perdant ? » Bah oui, on est un chieur professionnel ou on ne l’est pas. Faudra plus qu’un chifoumi pour qu’Ivory arrête de faire quelque chose qu’il adore faire. Il aime trop emmerder Zyki, et puis il a Nergüi à venir voir ici aussi. Faudrait qu’il touche à rien quand il vient l’asticoter ? Dans ses rêves. « Emmène-moi plutôt voir ton boss que je lui fasse du gringue pour qu’il me fasse un contrat. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've lost my balls

ϟ POSTS-ENVOYES : 318
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : lola bolossa
ϟ AVATAR : dylan watson
ϟ SIGNE PARTICULIER : une quincaillerie dans les poches, l'hyperactivité et les médocs mal gérés, le sourire sans faille, l'esprit qui déraille.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: toujours
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Lun 14 Aoû - 19:56

« Mais putain, j’ai pas dit que vous étiez nuls, j’ai juste dit que mon aide serait pas inutile. Tu me gonfles. » Et il lève les yeux au ciel Zyki, parce qu'il est à court d'arguments et qu'ils ne se comprennent pas, parce qu'il en a assez de parler pour toujours s'répéter. Tout ce qu'il répond c'est un « Blablabla » trop puéril en utilisant sa main pour mimer une bouche qui parle trop.

De toute façon Ivory n'est déjà plus là Ivory s'en va mais Ivory a embarqué les projecteurs sous son bras. La moue qu'il affiche quand Zyki lui confisque tout ça est presque digne d'un oscar.

Il a le torse bombé et l'air fier de lui quand il propre un chifoumi parce qu'il voit là une issue de sortie c'est p't'être même leur seule solution, parce qu'ils sont trop têtus et que le combat semble sans fin. Ivory lui octroie une pichenette et faut croire qu'il est pas du même avis. « De un, je suis une femme, j’en ai rien à faire de tes machins pour hommes. De deux, qu’est-ce que j’ai si je gagne, moi ? De trois, t’es au courant que même si je perds, je reviendrai, parce que je crois pas au système de gagnant/perdant ? » Ça fait trop d'informations à emmagasiner d'un coup d'un seul et Zyki est perdu Zyki n'sait plus où donner de la tête. Y a tout qui s'arrête une seconde comme si le système était en surchauffe, et puis ça repart dans un grand soupir théâtral. « Oui bah entre femmes alors, j'en sais rien moi c'est pareil, on s'en fout ! » Il hausse les épaules et pourtant il a l'air presque contrarié, parce qu'Ivory passe son temps à le contredire et il sait plus sur quel pied danser. « Mais à quoi ça sert de faire un pacte si tu comptes même pas l'respecter ? » Faut croire qu'Ivory n'sait pas tenir parole et il peut même pas le blâmer parce qu'il est pareil ou peut-être pire encore. Ils peuvent pas compter l'un sur l'autre ils peuvent compter sur rien et maintenant ils sont là à débattre dans le vide c'est ridicule.

« Emmène-moi plutôt voir ton boss que je lui fasse du gringue pour qu’il me fasse un contrat. » Cette fois Zyki éclate de rire, parce qu'il imagine Ivory tenter de charmer Mr Loyal et ça lui paraît franchement hilarant. « Ouais ok allons-y. » Et il continue d'se marrer comme si c'était la meilleure blague de l'année, avant d'se rendre compte qu'Ivory est bien sérieux. Il observe son regard déterminé sa crinière attachée sa robe rayée, et soudain il doute il a peur qu'il réussisse il peut pas risquer ça. « Non. » Il secoue la tête frénétiquement on dirait un gosse, son refus est catégorique. « Jamais d'la vie. » S'il réussissait à s'faire accepter ça voudrait dire qu'il pourrait plus rien contre lui et ça lui plaît pas, il veut gérer ça lui-même il veut être responsable pour une fois.

« Pourquoi t'es chiant ? » Son ton est plaintif mais la question est sincère – il comprend pas cet acharnement. « Tu comprends pas quand j'te dis non ? C'quoi ton problème avec le cirque, pourquoi tu veux pas lâcher l'affaire ? » Il a beau râler et le repousser il aimerait comprendre, pour lui ça reste un mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3015-cool-kids-can-t-die-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3019-occasionally-i-give-a-damn-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3239-zyki-kida http://thenotebook.forumactif.org/t3240-zyki-kida-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 435
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Viceroy
ϟ AVATAR : Reese Kink
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Jeu 31 Aoû - 18:48

Ça s’arrêtera jamais, tout ça. Y’en a pas un qui va céder, ils le savent tous les deux, et c’est ce qu’il aime, Ivory. A l’intérieur, il sourit, parce que même si Zyki le gonfle, c’est aussi parce qu’il le gonfle qu’il l’aime, son pote de bricolage. Ils sont cons, tous les deux, à se tenir tête comme deux gamins qui se bagarrent pour le dernier cookie. Même s’il sait que le cirque c’est probablement plus important pour Zyki qu’un simple cookie, mais il a pas envie d’être conciliant non plus. De lui dire c’est bon, t’as gagné, n’en parlons plus. Ivory se trouve carrément dans son bon droit d’agir comme il le fait, et ce n’est pas Zyki et ses chifoumis qui vont le déloger de sitôt. Les notions de propriété privée et tout le tralala, ça lui passe à des kilomètres et des kilomètres au-dessus de la tête. Il est affreusement sérieux, quand il propose à son ami de l’emmener jusqu’à son boss pour qu’il lui fasse un contrat. Le sourire effacé, le regard franc, droit dans celui de Zyki qui accepte tout de suite parce qu’il trouve l’idée absolument tordante, d’abord. Ivory hausse à peine un sourcil, attend patiemment qu’il se calme, garde l’air le plus sérieux du monde imprimé sur son visage. Zyki arrête de rire, brusquement, Zyki l’observe, de bas en haut, Zyki semble réaliser quelque chose puis change brutalement d’avis, le non catégorique alors qu’il vient de dire oui. Le sourire d’Ivory réapparaît sur ses lèvres, la satisfaction qui se lit en plein dans son expression. « Si même toi tu penses que j’pourrais y arriver, j’devrais carrément le faire. » Aucun mal à interpréter les changements dans l’attitude de Zyki, le patron aime sans doute les jeunes filles rousses en robes courtes. Trop facile.

Pourtant, il reste sagement en face de Zyki quand il commence à se plaindre, la tête penchée sur le côté comme pour l’écouter avec attention, ou peut-être pour lui intimer un cause toujours, tu m’intéresses, on sait jamais, avec Ivory. Il sait qu’il est chiant, il sait qu’il est borné, mais vu que Zyki l’est aussi, il se dit que c’est pas un problème. De toute façon, être lui-même n’a jamais été un problème pour Ivory, y’a personne qui assume plus que lui ses pires défauts. « Parce que j’vous aime bien », qu’il répond, du tac au tac, presque un grain de surprise dans la voix et les sourcils légèrement froncés parce que Zyki a pas l’air de l’avoir compris. « J’aime Nergüi », il pointe son doigt sur la caravane de celle-ci, « J’t’aime toi », il se rapproche de lui et lui enfonce l’index dans le plexus solaire sans aucune délicatesse, « J’aime tous les gens ici, même ceux à qui j’ai jamais parlé. » Parce qu’ils vendent du rêve, parce qu’ils ont voyagé partout, parce qu’ils sont remplis d’histoires, parce qu’on peut les lire rien que dans leurs yeux. « J’veux juste aider, c’est toi qui fais chier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

i've lost my balls

ϟ POSTS-ENVOYES : 318
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : marion
ϟ CREDITS : lola bolossa
ϟ AVATAR : dylan watson
ϟ SIGNE PARTICULIER : une quincaillerie dans les poches, l'hyperactivité et les médocs mal gérés, le sourire sans faille, l'esprit qui déraille.
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: toujours
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Jeu 28 Sep - 14:41

« Si même toi tu penses que j’pourrais y arriver, j’devrais carrément le faire. » Il est presque sûr de déceler une lueur de fierté dans les yeux d'Ivory et ça lui plaît pas, ça l'agace même sacrément parce qu'il comprend qu'il a perdu. Il souffle d'un air dramatique en affichant la même moue qu'aurait un sale gosse fâché. « Mais tu triches p'tain tu.. » Il balance le bras dans sa direction générale sans trop savoir ce qu'il cherche à désigner, soupire à nouveau. « Avec ta robe là, c'est pas du jeu ! » Zyki la trouve jolie sa foutue robe, il trouve même qu'elle lui va à merveille et c'est bien ce qui lui pose problème. Il a aucune envie d'voir Ivory charmer qui que ce soit, cette histoire c'est entre eux rien qu'eux il veut pas le laisser s'éparpiller. Il pose déjà ses sales pattes partout, manquerait plus qu'il se mette tout l'monde dans la poche pour foutre en l'air tous les efforts de Zyki. Efforts qui consistent à cracher sur ceux d'Ivory.

Pourtant ça l'fatigue tout ça, il est lassé de se prendre la tête dans le vide – surtout quand son adversaire est aussi borné que lui. Ce qu'il aimerait c'est comprendre ou le faire taire, il sait pas il s'en fout il veut juste mettre fin au calvaire.

« Parce que j’vous aime bien. » Et comme un miroir il fronce les sourcils lui aussi, il le dévisage comme si Ivory venait de lui parler en hébreu. Il voit pas c'que ça change ; lui aussi il l'aime bien, mais ça l'emmerde quand même de le voir s'incruster chez lui. « J’aime Nergüi. J’t’aime toi. » Il bronche pas quand il sent l'index appuyer sur son torse, il bouge pas d'un millimètre. « J’aime tous les gens ici, même ceux à qui j’ai jamais parlé. » Cette fois ça l'fait rire, parce que certains sont pas faciles à aimer il le sait, lui il les connaît. « Tu changerais d'avis si tu leur parlais t'inquiètes. » Mais lui aussi il les aime tous, même les chiants même les cons même ceux avec qui il s'entend pas. C'est sa famille alors il les aime tous sans exception.

« J’veux juste aider, c’est toi qui fais chier. » Il soupire. Y a rien à faire, Ivory lâchera pas l'affaire.

Il voit bien qu'ils avanceront pas en continuant comme ça, mais il est pas prêt à donner un accès illimité à un étranger. P't'être bien qu'il a un sérieux problème avec ceux qu'il appelle sédentaires, p't'être bien qu'il est un peu trop sectaire.

Il pense à sa mère il pense à Jax il pense à ceux qui n'ont pas de mal à ouvrir la porte, ceux qui se mêlent à eux, ceux qui disparaissent. Ça l'met un peu en colère mais il se dit qu'il peut essayer un peu juste un peu, juste assez pour avoir la paix. Si ça va pas il le fera déguerpir à coups de pieds au cul et il trouvera bien quelque chose pour l'éloigner, quitte à faire de lui l'ennemi numéro un aux yeux du cirque.

« Bon. Si on fait un autre pacte, tu le respectes ? » Ses yeux qui sondent les siens, l'agitation sur ses traits. « Tu peux aider, mais seulement quand j'suis là, et c'est moi qui décide à quoi tu peux toucher. » C'est bête mais il peut pas s'empêcher de se méfier, comme s'il était convaincu que ça restera toujours une mauvaise idée. Mais au moins il est prêt à essayer c'est déjà mieux que rien, même si son hésitation est palpable quand il lui tend la main. C'est sa dernière offre – si ça marche pas il le sortira de force.


Dernière édition par Zyki Kida le Jeu 5 Oct - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t3015-cool-kids-can-t-die-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3019-occasionally-i-give-a-damn-zyki http://thenotebook.forumactif.org/t3239-zyki-kida http://thenotebook.forumactif.org/t3240-zyki-kida-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 435
ϟ POINTS : 13
ϟ PSEUDO : Camille
ϟ CREDITS : Viceroy
ϟ AVATAR : Reese Kink
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: open
+ contacts:

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   Jeu 5 Oct - 14:43

Tricher ? Avec une robe ? Il voit pas très bien ce qu’il veut dire par là, mais ça le fait marrer quand même. Zyki est juste jaloux parce qu’il a plus de charisme que lui, parce qu’il sait qu’il pourra embobiner tout le monde en un rien de temps avec son sourire solaire et ses yeux qui brillent trop, ses histoires à coucher dehors et son mode de vie excentrique. C’est pas tous les jours qu’on rencontre des gens de la ville qui dorment soit sur la banquette arrière d’une Jaguar, soit n’importe où ailleurs, tous les appartements qu’il a visités et le trop grand nombre de personnes qu’il connaît. Il comprend pas le côté excessivement communautaire de Zyki, ça a toujours été un truc qui le dépasse, lui et sa famille trop petite pour son amour trop grand, ses parents toujours absents. Il a toujours fallu qu’il ait plein d’amis, trop d’amis, y’a pas un endroit où il peut aller sans qu’au moins quelqu’un le connaisse, et c’était bien le but, au fond, toujours avoir quelqu’un, partout, et quand y’a personne juste s’incruster dans le cœur d’un inconnu, d’une inconnue, n’importe qui. Il aime les gens, Ivory, peu importe qui ils sont, il a un amour immense pour l’humanité, de toutes sortes, même les beaufs à qui il casse la gueule à coups de batte de baseball. L’univers serait triste, sans eux, non ? Alors ça le fait rire que Zyki lui dise qu’il changerait d’avis s’il leur parlait, parce qu’il changera jamais d’avis, parce que son mode par défaut aime les gens et qu’il en faut vraiment, vraiment beaucoup pour réussir à attiser sa haine.

Il fait gonfler ses joues, tournoie encore un peu en suivant un papillon du regard. C’est pas que Zyki l’ennuie, mais si, un peu, avec ses histoires de pacte à deux sous. Il est pas drôle, Zyki, et il se lasse un peu de le contredire à tout bout-de-champ. En attendant, il soupire, acquiesce de l’afro seulement pour qu’il le lâche, mais bien évidemment qu’il croise les doigts dans son dos. Bien évidemment qu’il ira voir le boss de Zyki, peut-être pas tout d’suite, mais un autre jour, avec une robe plus courte et un peu plus de maquillage, les lèvres rouges, ça marche toujours pour déstabiliser un homme. Il serre sa main doucement avant de l’attirer à lui trop brusquement pour lui faire un câlin et lui coller un baiser sur la tempe. Y’a aucun ami d’Ivory qui peut échapper aux marques d’affection, même ceux qui le saoulent y ont droit. « Bon j’m’en vais. J’te laisse ranger derrière moi. » Il lance avec un sourire angélique en retournant à sa bagnole. Peut-être que sur le chemin il trouvera un autre machin à réparer qu’il embarquera directement dans Marquise, plus simple, Zyki saura pas rattraper sa Jag’. Peut-être qu’il sera raisonnable et gentil, qu’il prendra rien. Qu’il attendra la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: show me a magic trick (Zyki)   

Revenir en haut Aller en bas
 

show me a magic trick (Zyki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version treize-


team animation

team speed-dating

team stalkage