Partagez | .
 

 l'appel du vide (+ iulia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

LA JOIE D'VIVRE

ϟ POSTS-ENVOYES : 436
ϟ POINTS : 0
ϟ PSEUDO : ImpossibleGirl
ϟ CREDITS : tumblr & RHUMANESQUE
ϟ AVATAR : adelaide kane
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: full.
+ contacts:

MessageSujet: l'appel du vide (+ iulia)   Lun 15 Mai - 23:10


Mystical shit, si c'est pour vous plaindre je suis pas là. Bisous. Elle inspire. « Caïn ? » Doucement, tremblant, et elle pose ses lèvres gelées contre l'écran, là où la buée fait éclore des roses éphémères. Une inspiration, une fleur, une expiration, ça fane. Elle se pique le doigt sur une épine, une ronce. Le vide fait écho, écho, écho, et elle regarde la chute du bâtiment sous ses chaussures. Il fait froid. « Caïn. Salut. C'est moi. » c'est elle, c'est Lena, juré, c'est elle qui commence à glousser comme une idiote. Caïn, elle a fait des conneries. T'entends les conneries de là où t'es ? T'es trop occupé, tu sauves déjà un autre chat de gouttière ? Caïn, elle rigole encore. Elle a peur que ça réveille la résidence universitaire sous ses pieds. Les étudiants sont en bas, les étudiants dorment, les étudiants boivent, les étudiants révisent, les étudiants couchent, les étudiants lèvent pas une seule fois leurs têtes dans sa direction ou vers l'escalier de secours derrière elle. Putain de reine du monde en haut de son toit. Elle se marre à l'air libre, titube de plus en plus vers le bord. Y a encore de la poudre blanche qu'elle essuie sur sa manche, et un hoquet dont elle arrive pas à se débarrasser. « C'est Lena, ça doit dire Asher, ça ment, c'est pas lui, il me fait la gueule. Tu sais pourquoi il me fait la gueule, Caïn ? » Elle sait pourquoi. Encore pour un rien, elle se souvient plus des modalités. Elle se souvient que ça monte, et que ça crie, et que ça en vole son téléphone pour pas qu'il appelle quelqu'un ou qu'il trouve où elle s'est barrée en claquant la porte. Dans les rues étroites, dans la nuit sombre, dans les coins mal fréquentés, à gagner en pari de la poudre de fée et à se faire payer des verres de vodka mal distillée. Elle était dégueulasse, la vodka. Surtout le fond de la bouteille. Lena veut se rincer la gorge, à défaut, elle oublie un instant le répondeur et crie contre le noir. Les mains en mégaphone de chaque côté du visage, elle vide les poumons d'une traite. Cul sec. Caïn, t'as vu, Caïn, elle le fait bien. « J'fous tout en l'air, PUTAIN. C'est dingue ça, hein Caïn, dis qu'c'est dingue, pourquoi tu me réponds pas. » Elle tourne en rond, envoie balader les cailloux qu'elle croit sentir sous ses semelles. Y a rien à terre. Que sa tête déglinguée qu'hallucine des putains de cailloux. « … Tu me fais la gueule aussi ? J't'ai fais mal aussi ? Tu me détestes aussi ? » Elle sent le rire se transformer en larmes, et elle veut claquer la voix robotique qui lui répond. Le message que vous avez laissé ne peut pas être enregistré. Pour en enregistrer un nouveau, appuyez sur la touche un. « Caïn ? » Téléphone de merde. Elle manque de le fracasser contre  le sol, mais quand elle descend le répertoire, y a des chiffres qui lui reviennent en tête. Alors frénétiquement, elle remonte le répertoire, déroule, remonte, déroule. Ça réveille ses neurones, ça éparpille ses rétines déjà explosées. Ses pieds glissent, elle a envie de pivoter sur elle-même. Elle le fait. Elle tourne, encore, et encore, et encore. C'est comme une gamine sur un manège, rapidement, elle a la gerbe. Elle pile net, et le monde continue de tourner sans elle. Sur l'écran du téléphone se trouvent les chiffres familiers. Putain de tête qui retient toutes les numériques. Elle repense à Asher. Elle repense à leur pauvre un pourcent. Elle abat son pouce sur le téléphone vert et un pied sur le muret qui sépare le toit du rien. Une sonnerie, deux sonneries, trois sonneries … « IULIA » qu'elle gueule parce que le vent éclate une bourrasque dans son dos et que le rien paraît tout de suite plus près. « Iulia, j'ai fait une bêtise. » Le campus est ennuyant. C'est drôle de lever un pied. « Pour ça que j'suis jamais allée à la fac, tu m'aurais vu à la fac ? C'est moche, j'aime pas. » Rien n'a de sens, rien de ce qui sort de sa bouche, rien de ce qui arrive dans sa tête. Ça calque les mauvais souvenirs les uns sur les autres, confond la réalité avec les délires, lui donne l'impression que Seven est derrière elle et crève de la pousser. Elle se retape toute la discussion à voix haute, n'écoute même pas la voix de sa sœur qui grésille en arrière plan. C'est Seven et elle, elle et Seven. Elle le voit pas, il est où, elle l'a encore oublié. Seven, il est déjà bas ? Si je saute … « … tu fais quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

l'appel du vide (+ iulia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» deux VIDE GRENIERS : les 21/09 et 5/10
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» Grand vide grenier à venir
» palette vide pour refill
» recharge fap mufe pour palette vide ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: river street :: university of savannah-
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg