Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 teenage wasteland ; ft. river

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

CUI-CUI

ϟ POSTS-ENVOYES : 326
ϟ DEFIS RELEVES : 4.
ϟ POINTS : 0
ϟ PSEUDO : Lev
ϟ CREDITS : miserunt (ava), Lev (aes), bedgasm (gif)
ϟ AVATAR : Bill Skarsgard
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: C'est tout complet.
+ contacts:

MessageSujet: teenage wasteland ; ft. river   Sam 13 Mai - 18:21

De façon générale, il y a peu de choses que Merle aime moins que les flics et les adultes. Il pourrait peut-être rajouter les brocolis à sa liste, sans doute les disques rayés, probablement les chewing-gums collés sous les tables mais il est presque certain que même en compilant la liste entière des choses qu’il déteste il n’arriverait pas à égaler le top deux des trucs qu’il supporte le moins. C’est peut-être parce qu’il est obligé de fréquenter les uns et les autres sur une base régulière alors qu’il peut éviter le reste – de toute façon personne bouffe de brocolis chez les Lost Boys – quand il en a envie. Ou peut-être parce qu’il a la sale manie de s’attirer des ennuis aux moments les moins opportuns. Genre là, tout de suite. Oui, non, pas là tout de suite relativement. Là, maintenant, vraiment, parce qu’il court à en perdre haleine et qu’il est presque certain que les bruits de pas après lui ne sont pas qu’un effet de son esprit. La vérité, c’est qu’il le mérite un peu. Non, vous rêvez pas, il l’admet lui-même, sur ce coup-ci, il a peut-être une minuscule part de responsabilité. Pas parce que voler lui file des scrupules – faut pas déconner non plus – mais parce qu’il faut être une sacrée tête de nœud pour tenter de voler la voiture d’un flic juste pour la blague. Surtout quand le-dit flic était juste parti acheter à bouffer dans le magasin d’en face et que Merle en était particulièrement conscient au moment où il a décidé de forcer la porte, tout comme il était conscient que le flic en question n’était ni Asher, ni Taffy – les deux exceptions qui confirment la règle du « les flics c’est tous des cons » – et qu’il s’en tirerait pas si facilement s’il se faisait chopper. Rayez ça. Quand il se ferait chopper, plutôt, parce que parti comme c’était, il a toutes les chances de se faire attraper dans les trente prochaine secondes.

Il est pas bête, Merle, cela dit, même si les apparences sont contre lui. Il est pas si bête que ça, en tout cas, parce qu’il a un bonnet vissé sur la tête et un sweat sur le dos, parce qu’il est méconnaissable avec ses grosses lunettes sans verres qui lui mangent le visage, parce qu’il a l’air d’un gamin hipster dont les parents lui passent tout, parce qu’il sait que le flic l’a vu qu’un instant. Il file, Merle, bouscule des gens dans une rue beaucoup trop passante, fait des zig-zag, le sème peu à peu. Il l’entend toujours gueuler, dans son dos, sait qu’il a pas fini de courir s’il trouve pas une idée intelligente maintenant. Ce qui est con, c’est qu’il la trouve pas, son idée intelligente, par contre il repère un visage qu’il connaît un peu trop bien dans la foule, des cheveux trop blancs et un visage trop fin, se jette sur lui parce qu’il le connaît, parce qu’il lui fait pas peur, parce qu’il sait qu’il peut l’aider.

« J’ai besoin d’un coup d’main, River. » halète-t-il, alors qu’il enlève le bonnet, le sweat, les lunettes, balance tout dans une poubelle, le cœur qui bat trop fort parce qu’il entend le flic qui hurle et qui se rapproche, qui progresse dans sa direction. C’est pas une idée brillante, en vrai, pas du tout, parce qu’il l’a choppé dans un film et que tout le monde sait que les films sont absurdes, parce qu’il se dit que ça peut marcher et que c’est toujours quand il a un peu confiance en quelque chose que ça foire, bien sûr, parce que la loi de Murphy est une pute mais qu’il est obligé de vivre avec. « Il faut que tu m’embrasses. » Il marque un temps, fronce les sourcils. « Ou que tu fasses semblant, peu importe, bref il faut qu’on ait l’air très très très occupé, parce que j’ai un flic au cul et qu’il me lâche pas et- » Du coin de l’œil, il repère le mec qui progresse à toute vitesse, le front plein de sueur et l’air d’avoir couru un marathon. Les dents serrées, il redirige son attention sur le visage du garçon dont il se tient un peu trop près : « S’il te plaît ? J’te revaudrais ça. »

Et il a quelque chose d’infiniment solennel dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2784-merle-i-will-turn-myself-into-a-gun http://thenotebook.forumactif.org/t2789-merle-monsters-are-always-hungry http://thenotebook.forumactif.org/t2795-merle-brekker http://thenotebook.forumactif.org/t3200-merle-brekker-formspring http://glkprminyard.tumblr.com

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 976
ϟ POINTS : 2
ϟ PSEUDO : Kenny
ϟ CREDITS : avatar Rhoan ; aes Lev ; gif Camille ♥
ϟ AVATAR : Paul Craddock
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp:
+ contacts:

MessageSujet: Re: teenage wasteland ; ft. river   Jeu 18 Mai - 23:38

« Il faut que tu m’embrasses. »
River s'attendait à tout sauf à ça. Quand Merle lui demande un coup de main, c'est pour ouvrir un pot de confiture — parce qu'il pète les pots à la tronche de Lenny sinon et c'est un peu dangereux (c'est un peu dangereux pour Lenny aussi parce que c'est un coup à ce qu'il se fasse frapper par un Lost Boy qui en aurait marre de l'entendre faire la leçon) — ou parce qu'il veut lui emprunter un pull. Dans le pire des cas, il n'aurait pas été surpris que Merle lui demande de l'aider à se planquer sans le laisser se dessécher pendant quelques jours parce qu'il aurait fait une connerie. C'est le genre de choses qui peut arriver avec Merle. Merle fait des conneries. C'est ce qu'il se dit, River, en voyant Merle foncer sur lui et en l'entendant lui demander de l'embrasser. Il se dit que Merle fait décidément trop de conneries. « T'es défon— », il commence le cœur gonflé, prêt à aborder la conversation qu'il redoute et rumine depuis plus de deux semaines, mais Merle l'interrompt et tout s'éclaire. À peu près. River a déjà vu ça à la télé et il pense que ça peut fonctionner. Parfois celui qui est poursuivi embrasse une inconnue et ils finissent mariés avec des enfants et une maison et une clôture blanche, ce que River trouve très inquiétant à vrai dire, mais ça fonctionne pour ce qui est de détourner l'attention du poursuivant. Il hésite quand même un peu, River, parce qu'il n'a pas envie d'embrasser Merle, parce qu'il c'est une boule qu'il a dans le ventre plutôt que des papillons quand il hoche la tête et approche son visage du sien. Mais Merle est un ami, Merle est un frère même s'il n'est pas un frère très fiable, et il ferait n'importe quoi pour l'aider. C'est pas la mer à boire non plus, il se dit. Il fait ça toutes les semaines. Juste pas avec Merle, pas avec des gens qu'il aime.

Il l'attire contre lui de façon à ce qu'il tourne le dos au flic qui arrive en courant et, puisqu'ils se croient déjà dans un film, il l'embrasse comme au cinéma. Sans la langue, faut pas exagérer. Il garde les yeux juste assez ouverts pour voir le policier leur passer à coté, aux aguets, et fait tourner un peu Merle pour qu'il continue de lui tourner le dos si le flic se retourne sur eux. Il ne sait pas s'il a vu son visage ou non, et puis ça lui occupe l'esprit pendant les longues secondes où il sent les lèvres de Merle contre les siennes. Il n'arrive pas à passer outre le fait que c'est Merle qu'il est en train d'embrasser. Ce n'est pas qu'il le dégoûte, même s'il sent la clope et qu'il n'aime pas beaucoup ça, il en a l'habitude au moins. C'est même une bonne chose, finalement, parce qu'il se concentre là-dessus et tout à coup ça pourrait être n'importe lequel de ses clients. Enfin, ça fonctionne pendant une seconde et demi, mais c'est suffisant. Le flic a retourné deux ou trois personnes mais les gens ont hoché négativement la tête et il a poursuivi son chemin dans une ruelle étroite du genre qui pue la pisse et les poubelles. River s'écarte et il regarde le sweat de Merle et les chaussures de Merle et le bonnet de Merle, mais il ne pose pas les yeux sur son visage, pas tout de suite. « Je crois que c'est bon, il t'a lâché. » Il parle d'une petite voix. Et quand il croise enfin son regard, il rosit un peu. Pas comme un gamin embarrassé après son premier baiser, mais parce qu'il a honte et peur et honte d'avoir peur. Parce qu'il pense à ce qui s'est passé il y a plusieurs jours, quand il a surpris Merle avec une seringue. Il n'a pas osé aborder le sujet encore. Il est trop lâche pour ça. Il n'est pas comme Creek. Il n'ose pas lui dire d'arrêter ses conneries même si c'est pour lui sauver la vie. Il ne veut pas confronter Merle, le voir en colère, avoir confirmation de ses soupçons. Il ne veut pas que tout change entre eux. Le problème, c'est que ça ne colle pas. Le problème, c'est qu'il avait confiance en Merle malgré ses disparitions constantes, et il pensait à lui quand il veillait sur Jael alors qu'il n'était pas là, il avait confiance en lui pour revenir. Mais s'il ne se contente plus de partir en vadrouille, s'il ressent le besoin de trips d'héroïne ou quoi que ça puisse être, il finira par ne plus revenir. Cette idée le bouffe. Et pourtant il a préféré éviter le sujet, comme un enfant qui pense pouvoir faire disparaître le monstre en fermant les yeux. Il a évité Merle aussi, à vrai dire, mais il espère qu'il n'a rien remarqué.

Maintenant, il est là, face à lui, et il a une bonne excuse pour ne pas lui parler de ce qu'il a vu. Parce qu'on évite de parler d'héroïne au milieu d'une rue bondée et arpentée par un flic frustré d'avoir laissé filer sa prise. On ne sait jamais, des fois qu'il reviendrait sur ses pas. Il n'est pas franchement à l'aise mais il sourit quand même, parce que sourire à Merle c'est quelque chose de naturel et ça lui fait du bien. « Alors, qu'est-ce que t'as foutu ? » il demande, et il fait un signe de tête dans une direction au hasard pour lui proposer d'avancer. De toute façon, lui n'allait nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t2822-river-o-growing-up-in-some-strange-storm#62959 http://thenotebook.forumactif.org/t2863-river-he-will-never-land#63350 http://thenotebook.forumactif.org/t2904-river-albarn http://thenotebook.forumactif.org/t3236-river-albarn-formspring
 

teenage wasteland ; ft. river

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche de Clarice River - Intimacy
» voile deriver 445
» Oostende voor anker 2009
» crayons fards à paupières Urban Decay
» Le Christina O

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: city market-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg