Partagez | .
 

 who you gonna call (penetex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 682
ϟ POINTS : 0
ϟ PSEUDO : Baalsamine
ϟ CREDITS : golden blood & unicorn & annaëlle & miserunt la + belle
ϟ AVATAR : Cara Delevingne
ϟ SIGNE PARTICULIER : lara croft sur pattes que ce soit la gachette ou les poings, elle sait massacrer - une cicatrice sur l'abdomen, souvenir d'une balle perdue - la tendance à taper avant et agire après.
✰ ✰

MessageSujet: who you gonna call (penetex)   Lun 8 Mai - 0:01

« J’ai une piste » Une piste ? Ou juste un sentiment ? Entre les deux peut être, et le journal qu’elle abat sur la tête de Tex avant de dégager les pieds de la table pour se redresser. « Chicago, pour une fois qu’on peut bouger en ville ça se refuse pas, pas vrai ? » sourire solaire, elle se baisse pour attraper le reste du pancake qui refroidis dans l’assiette du jeune homme avant de venir plaquer ses doigts collant sur sa joue, pour l’embêter. Puis sans attendre elle file s’enfermer dans la salle de bain pour se préparer « quand je sors tout est emballé compris ? Et oubli pas la valise putain » l’eau qui gicle, brulante et les muscles qui se détendent. Une affaire, enfin. Elle n’en pouvait plus de rester dans ce foutu motel pourri, les mêmes vieilles chansons nauséabondes et les regards déplacés des hommes du coin.  Chicago. La ville, la vraie, et la promesse d’un peu d’action pour diluer le quotidien.
Y a les doigts qui parcourent doucement le tatouage qui orne sa poitrine, et la cicatrice camouflée en dessous. C’est toujours la même histoire, la même rengaine, et les souvenirs qui remontent avec la même violence. Plus jamais. Oui. Plus jamais. Elle s’en assurera. Penelope enfile son t-shirt, ferme sa ceinture, attache ses cheveux. Pas plus, pas moins. Pas besoin de fioritures quand on est en chasse pas vrai ? Après tout, elle n’aura pas besoin de jouer à l’appât ce soir. « Bon Tex tu te magne ? »  qu’elle grommelle en ouvrant la porte de la salle de bain avant d’attraper les clés posées sur le comptoir. « Je conduis. »  Pas une question, une observation. Et sans attendre la réponse du blond, elle sort de la chambre avant de se diriger vers la voiture, une Chevy, la première qu’ils avaient tirée tous les deux après l’accident. Un souvenir. Ils se l’étaient toujours promis, une de ces vieilles bagnoles comme dans les films, aux couleurs improbables. Pour tous les quatre. Maintenant pour tous les deux.
La jeune fille regarde Tex ranger les affaires dans le coffre avant de tourner la tête vers lui quand il s‘installe à côté, sourire aux lèvres elle le dévisage un instant. « T’es prêt cow-boy ? la route est longue jusqu’à Chicago » et jusqu’à eux. Du souffre, des morts inexpliquées et le même schema. Le même putain de schema. On les aura qu’elle semble vouloir crier, mais à la place elle lance le moteur et appuie sur l’accélérateur, faisant signe au blond de lancer la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1288-live-fast-die-young-bad-girls-do-it-well-penelope http://thenotebook.forumactif.org/t1339-on-ira-danser-sur-ce-sol-qui-se-craque-sous-nos-pas-penelope
Invité

avatar

Invité

✰ ✰

MessageSujet: Re: who you gonna call (penetex)   Lun 5 Juin - 17:08


« J’ai une piste » Il relève la tête de son café froid, ce truc dégueulasse soluble qu'il a piqué au comptoir de l'accueil. Y a deux paquets dedans, mais ça suffira pas. Ça suffit jamais pour éviter de tomber sur Morphée. Il dort presque plus, depuis ce jour là. Y a trop de flashs qui reviennent quand il ferme les yeux. « Et elle est bonne cette fois ? » Y a plus qu'eux, leur chambre d’hôtel minable, et l'assiette de pancakes qu'il arrive pas à finir. Il mange plus beaucoup non plus, c'est peut-être les dernières clopes de Billy qu'il s'enfile le soir qui lui coupent l'appétit. « Chicago, pour une fois qu’on peut bouger en ville ça se refuse pas, pas vrai ? » Bouger de là, reprendre la route, pour de vrai ? Ça déclenche un rictus satisfait. « Sérieux, on bouge ? Halle-fucking-lujah. » En un rien il est déjà debout, et Penelope s’éclipse éclair dans la salle de bains. « quand je sors tout est emballé compris ? Et oubli pas la valise putain » Il salue comme un con, revers contre la tempe, rangers contre rangers. « Chef oui chef » Elle a récupéré l'autorité de Tom, il capte les mêmes accents. Faut pas qu'il y pense. Alors il récupère la valise de sous le lit, tasse les fringues qui traînent sur le matelas, cherche son colt et le charge machinalement avant de le ranger à sa ceinture. Ils savent jamais ce qu'ils peuvent croiser sur la route. Y a jamais trop de prudence quand on chasse. « Bon Tex tu te magne ? » Ouais. Il claque le haut de la valise, s'assure que c'est tout bien verrouillé avant de suivre Penelope jusque la bagnole. « J'ai toujours que deux mains, hein. » Ça avait manqué de descendre à un, une fois. Foutus vampires. C'est pas ses préférés, de loin. « Je conduis. » Surprenant. Il s'en fout, il pourra foutre ses godasses sur le tableau de bord comme ça. De sa main libre, il ouvre le coffre, de l'autre, il case la valise. Et ils se retrouvent sur la plage avant, elle au volant, lui et ses doigts qui parcourent déjà les vieilles cassettes dans la boîte à gants. « T’es prêt cow-boy ? la route est longue jusqu’à Chicago » Bon Jovi, mon pote, tu sponsorises le voyage. « C'est parti. » Il appuie sur play, elle appuie sur l'accélérateur. La Chevy vrombe, et Chicago peut bien se tenir. « Allons flinguer des fils de putes. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 682
ϟ POINTS : 0
ϟ PSEUDO : Baalsamine
ϟ CREDITS : golden blood & unicorn & annaëlle & miserunt la + belle
ϟ AVATAR : Cara Delevingne
ϟ SIGNE PARTICULIER : lara croft sur pattes que ce soit la gachette ou les poings, elle sait massacrer - une cicatrice sur l'abdomen, souvenir d'une balle perdue - la tendance à taper avant et agire après.
✰ ✰

MessageSujet: Re: who you gonna call (penetex)   Mar 6 Juin - 18:45

Et elle est bonne cette fois ? La piste ? Sans doute pas. Mais c’est mieux que rien, c’est mieux que de se tourner les pouces à pleurer dans leur motel sordide. Il leur faut quelque chose, un os à ronger, une ficelle à tirer pour ne pas perdre pieds. Penelope ne prend pas la peine de répondre, se contentant d’hausser les épaules. Elle ne veut pas faire de fausses promesses, pas cette fois. C’est terminé. Je vais te sortir de là. Et puis le sang, tout le sang qui vient et revient encore et encore et qui refuse de partir de ses doigts. Elle a le cri au bord des lèvres Penelope, mais elle s’enfonce dans les recherches pour oublier, pour ne pas craquer. Ne pas hurler. Parce qu’il n’y a plus que les deux, plus que Tex et elle et que c’est mieux que rien, que c’est mieux que juste elle. Sérieux, on bouge ? Halle-fucking-lujah. Il est heureux, elle est heureuse, ils vont quitter cette putain de région qui lui donne l’impression de stagner. « Amen comme tu dis » pas croyante pour deux sous, le seul latin qu’elle connait c’est celui pour envoyer les pupilles noires en enfer assez longtemps pour ne plus avoir à les croises de nouveau sur son chemin.
Quand elle sort de la douche y a cette urgence qui court dans ses veines, qui lui fait passer l’envie de rigoler, de se marrer de prendre le temps comme avant de courir après Tex avec son oreiller, à saccager la chambre avant de se casser comme des sales gosses. Y a plus tout ça. Maintenant y a que l’urgence, le besoin de mettre le plus de distance entre la ville et eux avant la nuit, d’arriver à Chicago le lendemain au plus tard pour pouvoir agir. J'ai toujours que deux mains, hein. Y a le sourire qui flirt avec ses lèvres, qu’elle n’arrive pas complètement à réprimer. C’est devenu une espèce de blague entre eux et la fois où Tex a bien failli perdre sa main alors qu’elle était retenue prisonnière dans un nid de vampires. Sale affaire. Mais finalement ils s’en étaient tous sorti indemne. Comme toujours. Ou presque. Jusqu’à la prochaine fois, jusqu’à ce que tout bascule. Penelope secoue la tête et s’installe dans la voiture, attendant que Tex la rejoigne. C'est parti. et la musique qui empli l’habitacle pendant qu’elle appuie sur l’accélérateur. Bon Jovi. Un court instant elle se tourne vers Tex pour lui montrer qu’il à fait le bon choix avant de se concentrer sur la route. Allons flinguer des fils de putes. « Plus que flinguer Tex. Plus que flinguer » oh ça oui. Y a ses doigts qui se resserrent sur le volant, les dents qui se serrent. « Je te promet que ce que j’ai prévu, ça leur fera regretter leur place en enfer » parce que c’est la famille, parce que c’est Tom et Billy, parce qu’il y a eu tout ce sang, tous ces cris, la torture et la douleur. Tout ça pour quoi ? Pour passer le temps. La mission aurait dû être simple, quelques Chiens de l’Enfer à maitriser, une âme à sauver d’un marché foireux. Mais les choses avaient dérapé sans que Tex ni Penelope ne comprennent. « De ce que j’ai lu il y a eu un cas similaire. Dans un cabaret. Deux filles retrouvées éparpillées un peu partout dans la pièce et des runes tracées sur le sol et les murs. Je n’ai pas réussi à obtenir des photos nettes mais regarde sur mon téléphone tu verras » ça y ressemble vachement et lachant le volant d’une main elle sort son téléphone pour le tendre au blond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1288-live-fast-die-young-bad-girls-do-it-well-penelope http://thenotebook.forumactif.org/t1339-on-ira-danser-sur-ce-sol-qui-se-craque-sous-nos-pas-penelope
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: who you gonna call (penetex)   

Revenir en haut Aller en bas
 

who you gonna call (penetex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Call Signs de tous les bâtiments de la ZM-FN
» Blague sur un call center belge
» if you ride like lightning you're gonna crash like thunder + priaspen
» Mission en Ecosse avec V.F.
» Swatch Urban Decay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: MELTING UNDER BLUE SKIES :: version douze-



NASH CALDWELL
© miserunt
profilmp
SEVEN POPESCU
© miserunt
profilmp
RHOAN STORM
© miserunt
profilmp
FELIX HART
© miserunt
profilmp

OTTO HARD
© miserunt
profilmp
PEADAR BRANNIGAN
© miserunt
profilmp

ANCA POPESCU
© miserunt
profilmp
DAIRE MEALOID
© miserunt
profilmp
TRIXIA MOORE
© miserunt
profilmp
WOLFGANG RIVIERA
© miserunt
profilmp