Partagez | .
 

 But for now let's get away (Sil Myers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Jurassic Park

ϟ POSTS-ENVOYES : 1014
ϟ POINTS : 3
ϟ PSEUDO : zoé (baalsamine)
ϟ CREDITS : killer from a gang (ava) & bat'phanie (sign) & bonnie (icon) & alexia (bannières)
ϟ AVATAR : Nastassia Lindes
ϟ SIGNE PARTICULIER : Orpheline paumée, membre des Lost Boys, Junkie en redemption, Reveuse tombée de sa bulle, à la recherche d'un coin de paradis pour arrêter de chialer
✰ ✰

MessageSujet: But for now let's get away (Sil Myers)   Sam 29 Avr - 16:07

Il pleut. Putain. Il pleut. La galère. Tellement la galère. Tu passes rapidement la main dans tes cheveux, fait tomber les premières gouttes sur ton visage, tes joues. Il pleut et t’as envie de buter le monde. Coup de pied rageur contre une canette de bière, le tintement métallique de l’objet qui roule sur le pavé. Tu hais la pluie. Comme tu hais le soleil. Comme tu hais tout, tout simplement. Pour le moment. C’est difficile, c’est épuisant, cette envie d’hurler et de frapper le mur jusqu’à le repeindre de ton sang. Ou du sien. Ouais. Du sien. Ca serait mieux pas vrai ? On baise pas les meilleurs potes. On les frappe pas non plus. Pourtant tu pourrais recommencer, encore et encore. Pour lui faire comprendre à quel point sa trahison ta coûté. Sa langue, le baiser qui s‘intensifie et le feu au creux de tes reins. Est-ce que c’était réel ? Ou juste provoqué par un mélange douteux d’alcool et de drogue balancé dans ton organisme ? Est-ce que ces étreintes, ces caresses ça voulait dire quelque chose ? Enfin, pas comme si ça avait de l’importance maintenant pas vrai ? Il t’a drogué. Putain. Et les déchets toxiques qui circulent peut-être encore dans tes veines, dans ton foutu sang. Il sait pourtant. Il sait. Ce regard que tu portes à tous les autres, à Jael, à Peter, quand la poudre blanche s’étale sur la table, sur leurs doigts. Mais à croire que c’était plus important pour lui de profiter, que de penser à toi. Lachlan. On baise pas les meilleurs potes. Mais parfois ça arrive. Et quand on se réveille le matin, y a plus rien de doux à dormir dans le même lit.
Il pleut. Et tes vêtements qui s’imprègnent de l’humidité, l’air frais qui te fait frissonner. T’as l’air misérable, du moins d’après le reflet que te renvoi la vitrine de la boulangerie. T’as faim aussi, t’es fatigué, t’es sur les nerfs. Dans ta tête ça tourne à cent à l’heure et la colère qui gronde. Tu veux partir. Tu vas partir. Qu’est-ce qui te retient chez eux de toute façon hein ? La perspective d’un lit au chaud ? Pas si pour ça tu dois partager ta chambre avec quelqu’un qui ne te respecte pas. Qui ne vous respecte pas. T’en peux plus d’eux de toute façon, de tus ces gosses paumés qui te donnent trop souvent envie de dégueuler, futurs cadavres en décomposition à se laisser couler, alors que toi tu tentes de nager hors de l’eau, hors des bras de Peter qui essaye de te faire retourner dans ce foutu filet dans lequel il les a tous enfermés. Peut être que c’est Sasha qui va te plus manquer, mais tu pourras la voir en dehors pas vrai ? Peut être qu’elle aussi ouvrira les yeux, après tout de tous c’est la plus censée.
Il pleut, et le jour qui tombe, les mains dans les poches et l’humeur massacrante. Il pleut et tu voudrais prendre un instant rien que pour toi, vacances loin de tout ça peut être, embarquer Nora avec toi. Parce qu’elle te manquerait celle-là, avec son sourire qui n’apparait jamais vraiment et ses mots trop acides qui sonnent étrangement à tes oreilles. Nora. Ouais, c’est peut être ça qu’il faudrait. Et devant toi la silhouette du bar se dessine. Alors t’inspire un grand coup, pose ta colère, tes pensées maussades et le dégoût grandissant sur le côté. T’as pas besoin de tout ça quand t’es là bas, avec eux. Caldwell un jour, Caldwell toujours, et l’équilibre étrange que vous réussissez à maintenir depuis tant d’années. Tu pousses la porte, passe la main dans tes cheveux pour chasser le trop plein d’eau avant de saluer « Hey bébé » clin d’œil, tu sais qu’elle se souvient de cette soirée durant la période de Noël. Ca te fait rire instantanément de voir son visage se métamorphoser. C’est bien de rire. C’est bien ici. « Je me suis fait rincer, plus efficace qu’une douche, mais moins marrant parce qu’on avait tous des vêtements » tu passes derrière le bar pour atteindre l’arrière salle histoire de te changer, de chasser les derniers fragments de ta voix qui vacille.On baise pas les meilleurs amis. Non. On les aide à tenir le bar pourri. On les soutient quand les clients sont trop relou et on leur fait des blagues de merde. On les drogue pour ensuite les baiser dans des draps trop souvent utilisés. « Alors Nora, t’as frappé combien de pauvre gars ce soir » que tu demandes en souriant, parce que c’est plus simple comme ça avant de commencer à farfouiller dans les verres usagés et les bouteilles à moitiés vidées. Tu redresse doucement la tête pour la regarder, pour regarder la salle à moitié vide et ces idiots qui partagent ta vie. Au fond, t’auras toujours un endroit où atterrir pas vrai ? Et t’as cette chaleur étrange qui se répand en toi, rassuré, rassurante. T’en fais pas gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1812-macadam-princess http://thenotebook.forumactif.org/t1847-like-toy-soldier-jael http://thenotebook.forumactif.org/t1827-jael-feliciano
 

But for now let's get away (Sil Myers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: smallest :: What If-



NASH CALDWELL
© miserunt
profilmp
SEVEN POPESCU
© miserunt
profilmp
RHOAN STORM
© miserunt
profilmp
FELIX HART
© miserunt
profilmp

OTTO HARD
© miserunt
profilmp
PEADAR BRANNIGAN
© miserunt
profilmp

ANCA POPESCU
© miserunt
profilmp
DAIRE MEALOID
© miserunt
profilmp
TRIXIA MOORE
© miserunt
profilmp
WOLFGANG RIVIERA
© miserunt
profilmp