Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Just fight...| Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Just fight...| Luka   Sam 1 Avr - 22:33

Genoux repliés contre moi, le menton appuyé sur mes bras, je regarde Luka qui tape contre ce gros truc depuis au moins une demi-heure. Alors c'est pas un punching-ball mais j'ai oublié le nom donc bon, on va dire que c'est ça hein. Il m'a tout expliqué en arrivant mais vu qu'il y avait des gens, du bruit et tout, j'ai eu un peu de mal à me concentrer. Je me suis contenté de hocher la tête avec un sourire pas super assuré avant qu'il me désigne les vestiaires. Autant dire que je me suis sentie soulagée d'être toute seule même si j'ai quand même fini par sortir de là avec une brassière et un short spécialement pour le sport donc mais surtout le sentiment d'être passablement ridicule.  

Et depuis bin… j'ai pas fait grand-chose. Il a l'air de connaitre tout le monde et ils sont tous venus me voir en souriant, gentiment hein, en disant qu'ils avaient souvent entendu parler de moi. Je me suis contenté de sourire comme une cruche, sans trop oser rien dire. Mais, petit à petit, ils ont fini par partir et y a presque plus personne. C'est ce que me disait Luka, y a jamais personne à cette heure-ci de la journée. Donc j'aurais pas peur d'être ridicule. Enfin, je l'ai hein, mais ce sera pas augmenté parce qu'il y a des gens. Je regarde les gants roses posés à coté de moi et je les attrape, m'amusant à les taper l'un contre l'autre et à les faire parler avant de soupirer. Non mais, en vrai, comment je vais pouvoir boxer ? Il pensait à quoi en fait en dépensant des sous pour rien, que j'allais taper sur ce gros machin plein de sable ? Ou, pire encore, sur lui ? Comme si j'en étais capable. Surtout lui.

Je me rends compte que je suis en train de me mâchouiller la lèvre inférieure depuis au moins cinq minutes et je finis par les reposer avec une grimace. Avant de me lever, les mains croisées derrière le dos et de m'approcher de Luka, sautillant d'un pied sur l'autre. Et j'attends qu'il fasse une pause, parce qu'il m'a vue ou parce qu'il doit respirer, je sais pas trop, en essayant de pas me focaliser sur le fait que oui, il est quand même vachement mignon en tenue de boxer.

"Je cherche un truc intelligent à dire mais à chaque fois que j'ai un truc qui me vient, je me trouve totalement ridicule. Genre, imagine, si c'était un vrai bonhomme ton truc, tu serais en train de taper où à ton avis ? Ou, ce serait pas marrant de lui faire des yeux ? Ou…"

Et je baisse les yeux avant de reprendre, d'un ton penaud.

"… c'était une mauvaise idée de m'emmener. Je sers à rien. Enfin, je suis juste là te faire des sourires de cruche qui doivent te faire penser que j'ai un grain. Je suis désolée Luka."

D'être aussi empotée, d'avoir cru être capable de faire ce qu'il voulait. J'ai tellement l'impression qu'il est persuadé que je vais y arriver alors qu'en fait, je suis tout juste capable de tenir debout. Et encore, c'est uniquement parce que je sais qu'il est là, juste derrière moi, et qu'il m'empêchera de tomber si je vacille. Mais jusqu'à quand ? C'est peut-être pour ça qu'il veut que j'apprenne à boxer. Pour tenir bon toute seule et comme ça, il sera enfin tranquille. Voilà, c'est toujours la même qui revient quand je me demande pourquoi il m'a offert ces gants. Et en plus, ce serait logique, ça collerait avec le reste. Avec tout ce qui a pu se passer ces dernières semaines. Mais je le comprends en même temps, il a besoin de respirer, d'arrêter de s'inquiéter pour moi, pour vivre enfin sa vie. Et rencontrer des filles qui lui prendront pas la tête. Pas comme moi qui suis toute cassée.

Je soupire de nouveau et je secoue la tête, reculant d'un pas. J'aurais pas du me lever en fait. J'aurais mieux fait de rester roulée en boule dans mon petit coin. Je dérangeais personne et il était bien à faire son entrainement là non ? Tiens, je vais y retourner, voilà. Il verra peut-être même pas la tête que je fais vu qu'il était tout concentrée sur son sac de sable. Je me recule d'un pas et je trébuche, manquant de tomber toute seule. Mais comment j'ai fait mon affaire moi ? Y a même pas d'obstacles en plus. Ouais, je suis définitivement ridicule, je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Dim 2 Avr - 13:04

J'ai réussi à la convaincre. Je ne sais pas trop comment, mais j'ai réussi et elle est là. Et j'étais vraiment super content. Enfin, je le suis toujours hein. Même si j'ai un peu buggué en la voyant sortir. Bon, beaucoup d'accord. Alors autant dire que déjà, les shorts et mini-shorts normaux, ça lui va un peu trop bien et que j'ai déjà du mal en temps normal à pas la mater trop ouvertement... Je devrais dire à pas la mater tout court là non ? Hum. Ouais, faut pas trop m'en demander non plus. Mais j'avoue que là, la combo mini-short et brassière de sport, ça a été un grand moment de solitude. Parce qu'elle est vraiment trop jolie. Sexy. Et que je suis pas le seul à l'avoir remarqué. Ça va encore qu'ils ont bien capté mon regard noir et qu'ils lui ont foutu la paix. Qu'ils aillent lui dire bonjour et se montrent gentils, ça pas de souci, au contraire. Mais y en a deux ou trois à qui je remettrais bien les idées en place. Même si ça fera un peu trop protecteur et invasif venant du grand frère, mais je m'en fous. Ils ont pas à... à quoi ? À la mater comme tu fais ? À aller la voir pour lui dire qu'elle est hyper jolie ?... C'est pas un peu beaucoup hypocrite et possessif ça ? Ça se fait pas, pas vrai ?

Je lui jette des regards de temps en temps, mais je sais que tant qu'il y a du monde, elle pourra pas, elle osera pas faire plus. Je vais déjà avoir du mal à la convaincre de commencer pour de bon. Alors ça va faire... je sais pas vraiment combien de temps que je cogne ce sac de frappe, au moins 20 minutes je dirais.
Je sais qu'il y a presque plus personne à part nous. Je sais aussi qu'elle doit commencer à se faire chier vu que j'ai capté du coin de l’œil qu'elle commençait à faire parler ses gants, comme elle fait parfois avec Mitaines.
Je retiens un soupir en me rendant compte que je sais toujours pas comment dépasser tout ça. Comment je pourrais faire pour que la gêne, légère mais indéniable, qu'il y a entre nous s'évapore. J'allais dire pour que ça redevienne comme avant, mais je suis pas sûr de vraiment vouloir. De pouvoir la voir encore avec d'autres crétins. Toute façon, t'as qu'à voir, j'ai pas ramené de filles depuis, j'ai pas été vraiment draguer et...

J'arrête le sac de mes deux mains, reprenant ma respiration, avant de tourner la tête vers elle, qui s'est enfin décidé à se lever et à venir me voir. Je la fixe, un sourire venant étirer mes lèvres quand elle prend la parole, avant que je ne fronce les sourcils. Quoi ? Mais qu'est-ce qu'elle raconte ? Oh Quinnie...

Je fais un pas quand elle trébuche, ma main attrapant son bras par réflexe, avant qu'elle ne tombe. Heureusement que j'ai que les bandes et pas les gants. Bon, elle se serait pas fait trop mal, mais quand même... Je soupire, et mes bras passent dans son dos sans que je ne réfléchisse, pour la serrer contre moi quelques instants, une main montant dans ses cheveux alors que je l'embrasse sur le crâne. Avant que je ne grimace un sourire en m'éloignant sans la relâcher.

« Désolé, je dois être un peu... pas très propre. »

J'effleure sa joue et lui relève le menton.

« Écoute. Je sais que c'est difficile. Tout ça. Pas juste la boxe. Mais tout, tous les jours. Je sais que tu fournis des efforts pour t'en sortir et t'y habituer. Je suis pas aveugle. Mais est-ce que toi tu t'en rends compte ? De tout ce que tu as déjà fait ? Des progrès que tu as effectué ? Aller au lycée, te faire des amis, aller faire des courses toute seule. Tu t'en rends compte ? »

Je la relâche pour de bon et secoue la tête.

« Mais par contre, et je suis sérieux, tu vas arrêter de t'excuser.  Les autres ont adoré pouvoir te rencontrer, et ils te trouvent encore plus gentille et jolie que je n'avais eu l'air de le dire... T'es pas une cruche, t'es pas inutile. Je ne l'ai jamais pensé, pas une seconde, et je t'interdis de le penser. Et oui, tu as un grain, même plusieurs. Mais... je t'adore comme ça. Pour de vrai.
Et on peut lui faire des yeux, mais il faudrait lui faire une bouche aussi... et vu la hauteur, je dirais entre les côtes et le plexus... »


Je vais récupérer ses gants et je lui tends.

« Je veux juste te montrer à quel point t'es devenue forte. »

J'esquisse un sourire et lui montre le sac.

« Le sac ou moi. Avec des pattes d'ours pour pas que tu me fasses mal. » Je lui montre les protections d'avant-bras. « Fais moi confiance. Essaie d'accord ? »


Dernière édition par Luka Stevenson le Mer 24 Mai - 23:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Dim 2 Avr - 19:01

Il m'a regardée non, quand je suis sortie des vestiaires ? Pas genre, juste pour vérifier que j'étais là mais parce que… enfin… j'en sais rien. Je préfère chasser cette idée de ma tête alors que j'arrête pas de me seriner que je dois arrêter de m'imaginer des trucs. Et puis, quand bien même il me trouverait jolie, ça changerait rien au fait que je le suis pas assez pour lui. Que je suis trop cassée pour … plus. Avec lui. Voilà. Alors ça sert à rien d'y penser. Enfin, même si c'est pas l'activité la plus passionnante du monde, je suis contente de passer du temps avec lui. J'veux dire, on parle pas ni rien, il est occupé alors que moi non, mais j'aime bien quand il est tout concentré comme ça.

Je me décide quand même à me rapprocher de lui et à lui dire ce que j'ai sur le cœur. Pas tout hein, faut pas exagérer non plus. Mais déjà beaucoup trop. D'ailleurs, ça lui fait froncer les sourcils, j'ai encore dit un truc qu'il fallait pas, c'est ça ? En tout cas, heureusement qu'il me rattrape, sinon j'aurais encore fini les fesses par terre. J'aime pas l'entendre soupirer mais je pose mes deux mains sur sa taille quand il me serre contre lui. Oui, ça ne veut rien dire, c'est juste affectueux, un geste de grand frère, tout ça, tout ça. Je secoue la tête  ses propos avant de souffler, dans un murmure.

"Oh, c'est pas grave. T'es pire quand tu reviens de ton footing."

J'ai une moue quand il relève mon menton mais je l'écoute quand même, fronçant les sourcils à mesure qu'il parle. Et je secoue la tête, inspirant pour chasser ce nœud dans mon estomac, pour essayer de lui répondre sans avoir la voix qui tremble, parce que je pense qu'il va pas aimer. Je me mordille l'ongle du pouce, plus pour me donner une contenance qu'autre chose avant de souffler, dans un murmure.

"Y a tellement de trucs que j'arrive pas à faire. En comparaison, ce que j'ai fait, c'est rien. J'ai tellement peur de tout, de faire un truc de travers, que tu finisses pas en avoir marre de réparer ce que je peux casser, que… tout ça… j'arrive même pas à dormir quand il y a pas de lumière. Y a que les gosses qui font ça. C'est juste ridicule…"

Je soupire avant de le fixer, un peu incrédule.

"Mais je… enfin… tu fais tellement pour nous deux et moi je suis juste là… comme aujourd'hui, à te regarder et à faire parler des gants de boxe. Et toi tu … t'adores ça ? C'est toi qui a un grain en fait."

Je fronce les sourcils de plus belle avant de jeter un regard au truc sur lequel il cogne, avant de baisser les yeux et de le poker entre la côte et le plexus. Si j'ai bien pigé où c'est. Et je lui jette un regard interrogatif avant de reprendre, curieuse.

"… c'est là donc ?"

Ouais, c'est plus simple de se focaliser sur ça que sur le reste hein. J'attrape les gants et je soupire longuement, laissant filer un silence et fixant ces fichus gants. J'ai presque envie de les lancer et de m'enfuir. Mais pour aller où ? C'est pas comme s'il était pas capable de me retrouver n'importe où. Alors, j'ai aucune preuve de ça mais je sais pas, ça fait partie des quelques certitudes que j'ai dans ma vie. J'en ai pas des masses hein, mais ça, oui. Parce que c'est Luka.

Pour autant, ça m'empêche pas de secouer la tête et de lâcher, dans un murmure à peine audible.

"Je suis pas forte. Pas du tout. Mais… d'accord. Je vais… essayer. C'est stupide mais je te fais confiance. Et comme si j'allais te faire mal… Je préfère toi… pas que j'ai envie de te taper mais, tu seras en face de moi et… enfin… tu vois ?"

Alors j'enfile mes gants. J'essaie en tout cas. Avant de les tapoter l'un contre l'autre, pour m'assurer qu'ils vont pas s'enfuir sans moi. Remarquez, ce serait pas une mauvaise chose. Enfin, ils ont l'air de tenir en place. Et je fixe Luka, indécise. Je dois quand même pas le taper genre… je fais comment en fait ?  


Dernière édition par Quinn Stevenson le Jeu 6 Avr - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Mer 5 Avr - 19:50

J'aurais dû lui fournir un jogging, descendant jusqu'aux chevilles, et un t-shirt trop grand, ça aurait été moins gênant. Bon, c'est trop tard, j'aurais dû y penser avant oui. En même temps, je pensais pas qu'elle oserait mettre un truc du genre, surtout ici alors qu'il y avait du monde. Oui, je devrais être content qu'elle fasse ce genre de trucs... Sauf qu'en l'occurrence, pour de vrai, là, je m'en serais bien passé. Enfin bref, c'est trop tard comme dit. Faut juste que j'essaie de pas trop me focaliser sur... elle. Facile...

Et au final, c'est plus facile qu'il n'y paraît, surtout quand elle vient vers moi et commence à sortir des bêtises plus grosses qu'elle. Alors soit, elle est pas bien épaisse, mais quand même. Et pour ponctuer le tout, elle manque de se casser la gueule. Pour pas changer. Et si je... j'adore lui faire des câlins, en tout bien tout honneur, je prolonge pas trop celui-là, parce que je dois pas être hyper frais... Entre autre. Elle a beau que poser sagement ses mains sur mes hanches, on va éviter de trop tenter le diable alors que ma main repose sur sa peau, dans son dos, mais voilà...

« Quand je reviens de mon footing, j'évite de te faire des câlins justement... Bref. »

Et elle fronce les sourcils quand je parle, avant de se mordiller le pouce. Okay, elle est pas à l'aise, ça j'avais remarqué. Je la fixe et je soupire, en fermant les yeux une seconde. Elle se prend tellement la tête pour rien.

« Ce n'est pas rien, faut que tu arrêtes de croire ça. Si je te dis que c'est important, c'est que ça l'est. Tu te souviens de quand tu es arrivé ? Que même sortir de ta chambre était compliqué ? Que tu n'osais pas me demander de changer la chaîne de la télé ou me dire que tu aimais bien... plus que bien le fromage avec les crackers ? Compare à tout ce que tu fais maintenant. Tu vois ? Tu aurais pensé que tu oserais sauver un chaton et aller lui chercher à manger, toute seule ? Tu aurais imaginé que tu t'aventurerais seule dehors pour passer du temps avec des amis ?...
Ce n'est pas ridicule. Tout le monde a ses peurs et ses angoisses. Et t'es pas la seule à avoir peur du noir... Tu apprends. Tu te tromperas parfois et feras des trucs de travers oui. Et alors ? Ce n'est pas grave Quinn. Je serais toujours là, et t'en fais pas j'en aurais pas marre de réparer... tout ça... »


Encore moins pour elle. Encore moins si c'est elle. Je souffle un rire à son regard et à sa réponse, avant de hocher la tête.

« Oui, je dois avoir un grain aussi. A force de te fréquenter ça... Et t'en fais autant Quinn. L'appart ne tient que grâce à toi. Je me nourris d'autres trucs que les pizzas et hot-dogs que parce que tu es là. Tu fais parler des gants de boxe, tu chantes faux, tu me fais voir des films d'horreur tout en te cachant derrière une montagne de coussins, tu parles plus en 10 minutes que les gens normaux sur une journée, tu as peur des pigeons et pourtant tu t'inquiètes quand tu les vois passer devant une voiture, tu manges plus qu'une équipe de foot au complet sans que j'arrive à comprendre comment tu fais, tu souris et tout le monde t'adore et devient sage quand tu es là,...
Tu rends ma vie intéressante Quinn. T'es juste là, mais ma vie est vachement plus sympa depuis. »


Ouais, je sais. Si je continue, on pourra fondre des chamallows et du chocolat en même temps... Je hausse un sourcil quand elle fronce les siens et qu'elle regarde le sac. Je grimace et acquiesce en souriant.

« C'est là. Je suis plus petit que les autres, ça aide pour cogner là. Pareil pour toi, vu que toucher le visage ou la gorge, ce sera plus difficile. Sauf sur moi donc. »

Parce que je suis petit oui. Depuis le temps, j'en ai fait le deuil hein, du mètre 80. Et je le vis bien, merci. Du coup, je préfère me concentrer sur la raison première de sa venue ici que sur le reste de la conversation. Comme elle visiblement. Bon, d'accord, elle a pas plus l'air convaincue que la première fois que je lui en ai parlé. C'est pourtant une super trop bonne idée je trouve. Mais elle fixe ses gants comme s'ils pouvaient se transformer en serpent géant... ou pigeon géant... ou comme si elle pouvait les faire disparaître par sa simple volonté.
Et heureusement que le silence règne, parce que sinon, j'aurais clairement rien entendu. J'esquisse un sourire et je la fixe en hochant à nouveau la tête.

« C'est stupide de me faire confiance ? Bah merci. » J'effleure sa joue du pouce, avant de l'aider à mettre les gants. «  T'as pas envie, mais c'est moi, donc ce sera plus facile. Et non, tu risques pas de me faire mal moucheron. »

Je lui souris et la place en même temps que je lui explique.

« Alors d'abord, tu te mets de profil. Lève les mains, une près de la mâchoire, ici, l'autre devant le menton. Voilà. »

Je récupère les protections que j'enfile, avant de me placer face à elle.

« Des coups simples. N'y mets pas de force, habitue-toi déjà aux gants, aux mouvements. Des directs ou des crochets... c'est sensiblement la même chose, le crochet est un peu plus courbe, mais on verra les détails plus tard. Gauche, droite, etc. Okay ? »

Je lève les protections devant moi en lui souriant pour la rassurer.

« Et si après tu veux tenter, d'y mettre de la force, et que t'arrive à me faire reculer, je te paie une double fromage champignons. »

… Si avec ça je la motive pas un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Ven 7 Avr - 17:29

Je me frotte le nez  pensivement, contente d'avoir mis les bandes qu'il m'a filées autour de mes mains et de mes poignets. Elles servent à rien mais elles me donnent un air cool. Et puis, surtout, ça cache les cicatrices. Parce que ouais, enfiler cette tenue a pas été simple. Mais bon, tout le monde est un peu habillé comme ça non ? Enfin j'ai l'impression, je suis pas vraiment sure vu qu'il y avait que des garçons ou presque. Pourtant, ça me permet quand même pas d'être sereine, parce que j'y arrive pas, qu'il  y a trop de trucs dans ma tête comme toujours. Et ça se bouscule, ça veut sortir, n'importe comment. Alors je le fixe, les yeux un peu écarquillés, me demandant comment il fait pour me comprendre, pour m'écouter déjà en fait. Parce que juste ça, c'est énorme. Je veux dire, c'est tellement décousu que j'ai du mal à me suivre moi-même. Mais il me connait bien, mieux que moi j'ai l'impression.

Je me contente de hocher la tête quand il parle de son footing avant de souffler, dans un murmure.

"J'm'en fiche moi. J'aime tout le temps tes câlins."

Oui, c'est très mature, très adulte. Exactement ce que je veux. Comme ça il continuera de me voir comme une petite fille à protéger. Et là, il ferme les yeux. Voilà, j'ai réussi à l'énerver, à le pousser à bout, c'est ça ? Remarquez, ça peut se comprendre, avec tout ce que je dis. Je dois tellement le fatiguer, à force de ressasser les mêmes trucs, à force de pas y arriver, de trébucher tout le temps… tout ça quoi. J'ai un long soupir mais je fronce les sourcils à mesure qu'il parle. Je fais tout ça moi ? Genre, pour de vrai ? Je me mordille la lèvre pour l'empêcher de trembler et je souffle, mon regard se perdant dans le vide.

"C'est toujours difficile de sortir de ma chambre. Tous les matins c'est… j'ai l'impression que j'y arriverais pas. Si je savais pas que t'étais là, des fois, je resterais enfermée et cachée toute la journée. J'apprends pas assez vite, je suis toujours aussi maladroite, j'ai peur de mon ombre et je…"

Je soupire profondément, fronçant mes sourcils de plus belle au reste de ses propos. Ma voix n'est plus qu'un murmure à peine audible quand je reprends, toujours sans le regarder.

"Un jour t'en auras marre. C'est obligé. Et c'est normal, tu mérites de… pas ça… Et…"

J'arrive même pas à finir ma phrase. Mais il est déjà parti une fois. Pourquoi il le ferait pas de nouveau ? Je veux dire, j'ai pas réussi à le retenir une fois, je vois pas ce qui changerait ce coup-ci. Surtout que là, en plus, il a plein de responsabilités à cause de moi qu'il aurait jamais eues s'il était pas venu me chercher. Alors oui, je sais, il a dit qu'il était content que je sois là, que je le rendais heureux, ce genre de trucs. Mais ça durera pas. Ca peut pas. Genre là, tout ce qu'il dit, que je rends sa vie intéressante. C'est juste… j'sais pas moi, trop pour moi.

"Tu… comment tu fais pour retenir tout ça sur moi ? C'est comme si j'étais importante. Et ta vie est vraiment plus sympa… pour de vrai ?"

Inspire Quinn ou tu vas faire une crise de nerfs. Je me tords nerveusement les doigts, laissant filer un silence, me concentrant sur les inégalités du sol, sur le bout des chaussures de Luka. Des trucs concrets, qui demandent pas vraiment de réflexion importantes. Je finis pas me focaliser sur le sac et par esquisser une ombre de sourire à ses propos. Je continue de le poker, plus par habitude qu'autre chose.

"D'accord. Mais t'es à la bonne taille tu sais. Si t'étais trop grand, je pourrais pas te faire des câlins aussi facilement. Et ce serait nul. Donc il faut que je tape sur toi alors."

Je soupire longuement, toujours pas vraiment convaincue de l'efficacité de la chose avant de secouer vigoureusement la tête à sa question.

"Idiot. C'est pas stupide de te faire confiance mais de croire que je peux y arriver. Tu crois vraiment que ce sera plus facile de te frapper toi que quelqu'un d'autre ? Vraiment ? Là, c'est stupide."

Et pourtant, je m'exécute avec une grimace, prenant ma mine concentrée habituelle alors que je mets de profil, que je lève les mains. Une près de la mâchoire donc. Et une autre devant le menton. Je dois avoir l'air totalement ridicule. J'arque un sourcil interrogateur alors qu'il met ses protections et je lâche, avec une once de panique dans la voix.

"Des coups simples ? Comme si je pouvais faire des coups compliqués. T'es un rigolo toi hein. Et ça fait bizarre les gants, j'ai l'impression que mes mains sont dans une prison en mousse. Mais ça doit être pratique pour sortir des trucs du four non."

Okay, je parle de plus en plus vite. Alors je sautille sur place, comme pour me donner du courage et je tape une première fois du poing gauche. Si on peut appeler ça taper. Ca fait un petit "pouf" sur ses protections. Je grimace et je fais pareil avec le poing droit.

"Comme ça ? A quel point je suis ridicule ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Ven 14 Avr - 15:41

Autant parfois, je n'arrive pas à la comprendre, même si c'est rare et que plus ça va, plus j'arrive à la décrypter, autant parfois, j'ai l'impression de lire en elle comme dans un livre ouvert. Comme là, alors qu'elle hésite et semble faire machine arrière, comme à chaque fois qu'elle se sent inutile ou qu'elle a peur. J'esquisse un sourire en l'entendant murmurer. Moi aussi, c'est bien pour ça que je lui en fais. Je l'embrasse sur le crâne, avec un léger sourire. Sourire qui se transforme en grimace quand elle soupire en fronçant les sourcils et qu'elle me répond. Et je dois tendre l'oreille alors qu'elle murmure. Mon froncement de sourcils revient et je secoue la tête en soupirant à mon tour.

« Je mérite quoi ? Et quoi Quinn ?... » Je tends la main et relève doucement son menton. « J'en aurais pas marre. Parce que c'est toi, et que t'es bien trop importante pour que j'en ai marre. Et je sais que c'est difficile, mais tu le fais quand même, que ce soit parce que je suis là ou pas... On s'en fout que ce soit rapidement ou pas, tu avances. Tu es maladroite, et tu le resteras toujours je crois. Tu... Arrête de te poser autant de questions. Continue juste comme ça, je t'assure que tu débrouilles très bien. »

Je sais qu'elle flippe et qu'elle s'inquiète. Mais elle ne se rend vraiment pas compte des progrès qu'elle a fait. Ou de à quel point j'ai besoin d'elle. Bon, ça, il vaut mieux qu'elle ne le sache pas, même si j'en dis sans doute un peu trop. Mais je peux pas la laisser penser des conneries pareilles, comme quoi elle arrive pas à faire, elle sert à rien ou pire.

« Retenir quoi ? C'est rien tout ça, c'est des détails, t'es bien plus que ça. Et oui, tu es importante. Je te l'ai déjà dit. Quand je rentrais le soir, avant, y avait personne. Personne pour m'accueillir avec le sourire ou pour me faire rire, personne que je voulais vraiment voir. Évidemment que c'est plus sympa avec toi. »

Je frôle ses mains avec douceur, sans oser les prendre vraiment, alors qu'elle se tord les doigts. Et qu'elle évite mon regard. Comme à chaque fois qu'elle est trop gênée ou qu'elle ne sait pas ce qu'elle doit penser ou croire. Mais elle sourit, ne serait-ce qu'un peu et je grimace un sourire quand elle me poke à nouveau.

« Aieuh. Ouais, ce serait nul si j'étais plus grand. Sinon j'aurais moins de câlins donc. Et il faut que tu essaie de taper sur moi, c'est pas gagné. »

J'esquisse un vrai sourire quand elle reprend alors que je lui mets les gants.

« Moi j'y crois, donc je suis stupide ? » Mon sourire s'agrandit. « Et oui, je pense que ce sera plus facile, parce que tu sais que je t'en voudrais pas, même si par miracle, tu arrivais à me toucher. Ce sera plus facile parce que tu me connais. Et tu seras obligée de me soigner si je suis blessé tout plein. »

Je la regarde alors qu'elle se met en place et que je mets mes protections. Je souffle un rire et je secoue la tête. Okay, elle a l'air inquiet, mais j'y suis pour rien, elle part tellement dans tous les sens.

« Un vrai comique. Si tu aimes voir le plastique fondre ça peut être rigolo... Mais pratique, je suis pas sûr. Des coups simples et rapides donc. Parce que les prisons en mousse, c'est rigolo, mais ça change tes sensations. Maintenant calme-toi et respire farfadet. Tout va bien. »

Pouf. Okay. D'accord. Je hausse un sourcil, avant d'avoir un sourire en coin quand elle grimace. Deuxième pouf. Et mon sourire s'agrandit.

« Un peu. Mais je garderais le secret si j'ai des pancakes demain en échange. Frappe plus fort, je tiendrai le coup je crois. Ça te fera du bien, tu verras. Et si tu préfères, on peut faire sans les gants pour commencer, c'est comme tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Mar 18 Avr - 13:08

Trop de trucs. Y a beaucoup trop de trucs en même temps. Un jour, je vous jure, je vais exploser. Je me demande quel bruit ça fera. Si ça fera juste un petit pop ou une vraie explosion comme dans les films. Et ce qui se passera après. Mais, en attendant, quand ça sort, c’est dans n’importe quel ordre, j’arrive même pas à piger les liens que je fais dans ma tête. Luka essaie de me canaliser et il y arrive, autant que possible en tout cas. J’inspire alors que j’essaie de pas trembler, d’être forte pour… je sais pas trop en fait, je me dis juste que si je lâche tout, j’arriverais jamais à me relever, à tenir bon un peu plus longtemps. Et il a déjà assez de boulot avec moi pour en plus devoir gérer ça non ?

J’inspire et je secoue la tête. Avant de hausser les épaules. Ouais, je sais, ça doit paraitre super logique. J’ai du mal à le regarder quand il relève mon menton et j’ai une moue penaude alors que je continue, toujours sur le même ton.

"Bien sûr que si. Un jour t’auras… quelqu’un avec qui tu voudras être et qui sera plus importante…  tu pourras plus t’occuper de moi comme ça. Et c’est normal, c’est ce qui est bien pour toi et… moi je dois apprendre à être maladroite tout le temps donc. Et à vivre avec tout ça."

Tu parles que j’avance. J’ai l’impression de le faire à reculons. Avec cette peur, qui prend le pas sur les autres, de le voir revenir un jour avec une fille et qu’elle reste celle-là. Pour de bon. Je sais, il a ramené personne depuis Noël, mais c’est peut-être parce qu’il a pas eu le temps de sortir, ou un truc dans le genre. Et va falloir que je m’y prépare, que je l’accepte, que je… non, je pourrais pas. A quel point c’est égoïste et ridicule de me dire que j’ai pas envie qu’il vive sa vie avec une autre que moi ? Alors que je suis tellement cassée et que je fonctionne tellement de travers qu’il pourra jamais décemment vouloir de moi. J’en ai eu la preuve y a pas longtemps en plus, donc bon.  

"C’est pas détails, c’est important. Pour moi. Ca veut dire que je compte pour quelqu’un, qu’on voit pas que les trucs que je fais de travers pour le mettre sous le nez au pire moment. Et t’as vraiment envie de me voir tout le temps ? Même quand t’es fatigué de ta journée et que j’ai encore fait sauté les plombs en triturant le grille-pain ?"

Oui, c’est puéril de demander ça, je sais bien. Mais j’ai besoin de me rassurer, de me dire que, même si ça va pas durer, au moins, il est content de me voir. Malgré tout et surtout malgré moi. J’aimerais qu’il me prenne de nouveau dans ses bras mais je sais que j’ai pas le droit de demander un truc comme ça. Alors j’essaie d’arrêter de me triturer les doigts, j’inspire et je me bricole un sourire. Ouais, c’est bien mieux comme ça. On va dire ça.

"Genre, je t’ai fait mal. Et oui, ce serait nul, t’aurais moins de câlins et j’aurais l’air encore plus ridicule en te piquant tes t-shirts pour dormir."

Je grimace quand il parle de nouveau de lui taper dessus mais bon, j’ai dit que j’allais essayer. Alors je vais tenter. Même si ça va rien donner de bon, j’en suis persuadée. J’arque un sourcil quand il m’enfile les gants et je lui tire la langue.

"Oui, t’es stupide, voilà. T’es content ? Et tu vas pas m’en vouloir mais qui te dit que moi je vais pas m’en vouloir si je te touche ? Et si j’essaie de te soigner, je vais probablement te faire encore plus mal. C’est toi le médecin, pas moi."

Alors, la nervosité me rend peut-être un peu plus… non je vais pas dire agressive, ce serait ridicule, mais au moins, j’ai arrêté de murmurer et de baisser les yeux quand je lui parle. C’est déjà mieux que rien non ? J’écarquille un peu les yeux en regardant mes gants quand il parle de plastique fondu et je souffle, avec une moue déçue.

"Oh… dommage. J’ai bien fait de pas essayer alors hein. Et arrête de me dire que je vais faire des coups simples, je saurais pas en faire d’autres de toute façon, non mais. Je suis super calme, j’ai jamais été aussi calme, ça se voit pas ?"

Surtout en parlant deux fois plus vite que d’habitude. Et il veut en plus que je respire ? Mais il est fou lui. Complètement. C’est la boxe ça, je suis sure qu’il a pris un coup sur la tête et qu’il me l’a jamais dit. Et qu’il veut que je fasse pareil. Remarquez, ça me remettrait peut-être les idées en place, ça peut se tenter. Mais il va jamais vouloir me cogner à la tête je parie. Je peux arriver à m’auto-mettre KO ? Je suis pas sûre. Bon, en tout cas, ça a pas l’air super probant. Je le vois bien à son sourire moqueur là, celui qui  me donne envie de faire hihi en temps normal mais qui là m’agace un peu.

"T’as toujours des pancakes le dimanche, tu triches. Zak va le savoir et rire à en mourir je parie. Ce sera bien fait pour lui tiens. Et si je te tape sans les gants je vais pas genre me casser la main ?"

Avec ma force de moule anémiée ? On sait jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Mer 26 Avr - 19:04

Je fronce les sourcils. Même elle, elle sait pas trop comment réagir. Ou quoi penser. Enfin je sais pas trop en fait, elle arrive à me perdre un peu en fait. Pas sur ce qu'elle dit, c'est déjà ça, mais quand même. Je secoue la tête et me fais un peu plus sérieux. Quoique je l'étais déjà.

« Non. Ce qui est bien pour moi, c'est la même chose que pour toi. Ce qui est bien pour moi, c'est d'être avec les gens que j'aime. Et le "un jour", c'est n'importe quoi. TU es importante. Point. J'ai pas besoin, pas envie de quelqu'un, ni de cesser de m'occuper de toi. Alors oui, tu dois apprendre à vivre avec ta maladresse chronique, mais pas avec le reste, si le reste inclus que je ne veuilles plus de toi. Parce que c'est stupide. »

Oui, bon, d'accord, je sais, je suis pas hyper doué pour le coup. Je sais même pas si j'en dis trop ou pas assez en fait. Et dans les faits, même si pour le moment elle le croit pas, parce qu'elle a encore trop peur, en vérité, c'est elle qui en aura marre de toujours m'avoir sur le dos. Et ce sera tant mieux. Pour elle. Ça voudra dire qu'elle va bien et qu'elle n'a plus besoin de se reposer sur les autres, sur moi. Mais, et je me rends compte que c'est super égoïste, je suis pas pressé que ça arrive. Enfin, si, dans un sens, parce que je tiens à elle et que je veux juste son bonheur. Ouais, ça fait cliché je sais, mais c'est le cas. Bref.

« Oui, c'est important, mais ce ne sont que des exemples parmi d'autres. Je ne suis pas le seul à voir tes qualités et pour qui tu comptes Quinn. Et oui, même quand je suis fatigué... Surtout quand je suis fatigué en fait, ça me fait du bien de t'avoir... J'ai pas encore décidé quand tu fais sauter les plombs, mais ça n'arrive pas tout le temps, et puis, c'est pas si chiant que ça à remettre... Évidemment que je suis content de te voir. »

Je lui souris doucement, essayant de la rassurer autant que possible. Mais je la connais de toute façon, quoi que je dise, ça changera rien, ou presque. Il faut qu'elle s'en assure par elle-même, il lui faut du temps, même si elle me croit. Elle doute sans cesse, elle a tellement peur... comme si je pouvais la laisser. Oui, je sais, ses peurs sont justifiées, même celle qui dit que je pourrais l'abandonner, vu que je l'ai déjà fait une fois...Bref, pas le moment de s’appesantir là-dessus. Je hoche la tête, avant de la fixer une seconde et de secouer la tête en grimaçant.

« Oui, tu m'as fait mal... Ça te ferait des robes de nuit, des vrais... Et t'es pas ridicule en les portant. Ça te va bien. »

S'ils étaient plus longs, elle serait moins sexy, ce serait peut-être pas plus mal tu me diras, parce que là, j'avoue que c'est parfois un peu difficile de rester stoïque face à elle quand elle porte un de mes t-shirts et un mini short... Et je dirais bien que ça va mieux parce qu'elle me tire la langue, mais elle a toujours l'air aussi nerveuse, et râleuse un peu aussi.

« Tu me blesses là. Et pourquoi tu t'en voudrais ? Je te demande de le faire, c'est de la boxe, ça, c'est du sport. C'est pas... On est au club, on peut même aller sur le ring pour que ce soit plus officiel, plus encadré... Et tu commences à pas trop mal te débrouiller pour me soigner. Au pire, tu me laisseras des crackers pour te faire pardonner. »

Mon sourire s'agrandit quand elle regarde ses gants et je secoue la tête. On change un peu de conversation, mais ça a pas l'air de l'aider des masses malgré tout...

« T'as bien fait oui. D'accord, j'arrête de te dire de faire des coups simples...
Quinn. Regarde-moi. Tout va bien. Je te le promets. Respire.  »


Elle va finir par tomber dans les pommes si elle continue comme ça. Elle aura même pas besoin de frapper ou autre, elle va juste trop parler ou oublier de respirer... et le pire, c'est que j'imagine presque la scène et je trouve même pas ça totalement déconnant. Ça devrait m'inquiéter non ? Qu'elle en soit capable. Et que ça me semble probable. Bon, en soi, j'oublie un peu, alors qu'elle me frappe. Enfin non. Elle fait semblant. Même venant d'elle, c'est pas un coup ça. Et ça me fait sourire, et pas qu'un peu.

« Si Zak le sait, tu n'auras qu'à lui démontrer que c'est faux en lui mettant un coup. Et c'est vrai... tu me feras des muffins au chocolat en plus pour que je ne dise rien. Et non, tu ne vas pas te casser la main, t'as les bandes, et tu tapes pas contre un mur, mais contre des trucs eux-mêmes rembourrés. Donc arrête de paniquer pour rien. »

Je la dévisage un instant et je sais que je vais regretter ce que je vais faire, je sais que je vais m'en vouloir, et qu'elle aussi sans doute.

« Okay. Trouve une raison. Pour commencer. Quelque chose qui te mette en colère ? Que tu n'aimes pas ? Quelque chose qui te donne envie de te défouler et de cogner ? Qu'est-ce qui t'énerve Quinn ? Dis-moi. Frappe. »

J'aurais sans doute dû essayer de lui parler déjà depuis longtemps, de mettre tout ça sur le tapis. Mais j'ai jamais eu le courage. Pourtant, c'est bien pour ça que je suis là. Pas uniquement pour qu'elle apprenne à boxer et à se défendre, mais... Pour qu'elle aille mieux, pour qu'elle se libère un peu de tout ça.
Et même là, j'ai une boule au ventre. Si c'est pire après ? Si elle m'en veux ?... Encore plus ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Jeu 27 Avr - 11:32

Est-ce qu’un jour, les choses seront claires et faciles ? Du genre évident. Bon, ce que je ressens pour lui, l’importance qu’il a pour moi ça l’est, évident. Mais le reste, c’est juste une espèce de brouillard dans lequel j’ai l’impression d’avancer sans bien savoir où je vais. Et ça me fait peur. Comme si j’allais me perdre pour de bon, quand bien même j’essaie de me persuader qu’il sera là pour me retrouver. Je soupire profondément à ses propos et je hausse une épaule avant de souffler, toujours sur le même ton penaud.

"Ouais, c’est le cas aujourd’hui. Mais… laisse tomber. C’est idiot."

Je peux pas lui dire ce qui me fait vraiment peur, ce qui arrête pas de trotter dans ma tête. Parce que si je le dis à voix haute, ça deviendra réel. Et qu’il pourra le confirmer. Et je veux pas. Je peux pas écouter ça. Alors je me focalise sur le reste, sur tous ces détails qu’il retient de moi. Oui, ça me fait plaisir. Beaucoup trop d’ailleurs. Ca me réchauffe le cœur et je peux pas m’empêcher de sourire un peu bêtement. Comme si c’était vraiment tout ce qu’il racontait. Comme si j’étais aussi importante que ça à ses yeux. Pour un peu, j’y croirais presque en fait.

"… j’ai peur de te déranger avec mes bêtises. Surtout quand t’es fatigué. Parce que t’en fais déjà tellement et… mais ça te fait vraiment du bien alors ? D’accord. Enfin, j’ai arrêté de triturer le grille-pain avec une fourchette, ça doit aider au fait que les plombs sautent moins souvent."

Alors si c’est vrai, si je compte autant, pourquoi j’ai toujours cette boule dans l’estomac ? Ce nœud qui refuse de se défaire, quand bien même il me sourit, quand bien même il est là, tout le temps, quand bien même je me réfugie contre lui quand ça va pas ou que je me repose tellement sur lui que ça en devient ridicule. Parce que ça peut pas durer. Que forcément, à un moment, il va se passer un truc. Il s’est déjà passé un truc d’ailleurs, même si j’arrive pas à piger quoi et je me dis que s’il y a encore autre chose, il va me laisser. Encore. Et cette fois, je tiendrais pas. Bon, d’accord, la fois d’avant j’ai pas vraiment tenu non plus. Mais là ce sera encore pire. Parce que je sais ce que c’est d’être heureuse, d’avoir cette petite flamme qui me réchauffe le cœur quand il est là, qu’il me sourit, que j’ai l’impression fugace d’être à ma place.

"Arrête de raconter n’importe quoi. Et quoi, ils sont pas bien mes pyjamas ? Tu veux pas non plus que j’ai un truc jusqu’aux chevilles ? Je risquerais de me prendre les pieds dedans et de tomber. Et… ça me va bien ? Pour de vrai ?"

J’arque un sourcil, perplexe. Il parle vraiment de quand je me balade dans l’appart à moitié dépenaillée ? Ce mec est vraiment trop bizarre.

"Tu parles. Pourquoi je m’en voudrais de frapper la personne qui compte le plus pour moi ? Attends, je vais réfléchir et je t’envoie un sms, ok ? Et tu rêves, les crackers sont à moi."

Non mais, je vous jure. Il en a de bonnes lui. Comme si je pouvais avoir envie de le taper, de lui faire du mal, après tout ce qu’il a fait pour moi.  Déjà que j’arrive tellement pas à faire ce qu’il faut pour le remercier, pour être moins un poids pour lui et tout. Il faut en plus qu’il rajoute ça. Manquerait plus que je lui fasse mal pour de vrai en plus. Bon, ok, c’est pas gagné. Bref.

"Ok, donc on évite de cramer les gants, c’est mal. Et oui, arrête, sinon je… je sais pas en fait, mais ça va pas le faire."

Je hoche la tête au reste de ses propos et j’essaie d’inspirer doucement. Pas trop non plus, je voudrais éviter d’hyperventiler et de tomber par terre devant lui. Ce serait sacrément moche comme fin de première séance non ? Tout va bien. Il a raison. Même si je grimace quand il parle de Zak et du reste.

"D’ici à ce que j’arrive à trouver comment le frapper et à l’atteindre au visage… faut que je vise les côtes avec lui. Et je vais réfléchir pour les muffins. Et je vais rien me casser alors. Okay. T’es sûr hein ? Parce que je veux pas qu’on se retrouve aux urgences et que ça coûte des sous et tout et … en plus j’aime pas les urgences, c’est nul."

Et là, quand il reprend, je fronce les sourcils et je le fixe, un rien décontenancée. Il est sérieux là ? Un truc que j’aime pas ? Mais y en a genre des milliers. Et qui m’énerve aussi d’ailleurs. Mais je peux pas lui dire. Parce que ce serait pas cool pour lui et il va se sentir coupable ou je sais pas quoi de tout aussi débile. Je souffle sur une mèche de cheveux rebelle et j’inspire, hésitante. Va falloir que je dise un truc, parce que je sens qu’il va pas me lâcher. Et que si je lui dis qu’il y a rien que j’aime pas, je serais de toute façon pas crédible.

"… je… ça m’énerve d’être aussi maladroite et de casser autant de trucs et que ça t’oblige à tout réparer et à perdre du temps et qu’à cause de ça tu dois travailler encore plus et…"

Okay, respirer on a dit. Et je cogne dans son truc en mousse. Un peu plus fort ouais. Genre, pour de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Mer 10 Mai - 11:53

Je plisse un peu les yeux. Ça, pour être idiot... C'est vraiment ce qu'elle a dans le crâne ? Elle croit vraiment que je pourrais en avoir marre ?... Ouais, bon, je le savais déjà, mais quand même, ça me surprend à chaque fois. Et ça m'énerve à chaque fois oui. Mais je comprends à chaque fois aussi. J'essaie de la convaincre, de la rassurer, de lui faire comprendre, d'être là. Mais c'est normal qu'elle doute autant et qu'elle redoute autant que je parte. Encore. A moi de lui prouver que ce sera pas le cas et que je resterai avec elle autant qu'elle le voudra. Alors, je la prends une nouvelle fois dans mes bras, pas longtemps, et je l'embrasse sur le crâne.

« Pas seulement aujourd'hui. Mais oui, c'est idiot. »

J'inspire avant de la relâcher. J'avoue être un peu paumé, et ne plus trop savoir quoi faire. Alors, à nouveau, j'essaie un peu de lui montrer, de lui expliquer qu'elle est importante pour plusieurs personnes, que non, elle n'est pas chiante, etc, etc... Et ça a l'air de marcher, de lui faire plaisir. Elle le retiendra pas bien longtemps, comme d'habitude, mais on va profiter du positif pour l'instant, et je me répéterais plus tard.

« Ça doit aider à ce que je m'inquiète pas de te retrouver électrocutée un jour aussi... Tu me déranges pas, jamais. Et je te le dis non, quand je suis fatigué ? On finit par manger une pizza sur le canapé, devant un film en se moquant des acteurs et du scénario. J'adore ces moments. »

Et les autres évidemment. Je me sens bien avec elle. Dans ses moments maladroits, dans ses moments surexcités, dans ses moments flippés, dans ses moments rieurs. Elle a un sérieux pète au casque, j'en suis conscient. Mais je m'y suis fait, et à dire vrai, je l'aime comme ça. C'est pas forcément sympa, mais elle me fait rire, même sans le faire exprès, même quand elle s'énerve après s'en être rendue compte.

« J'ai pas dit qu'ils étaient pas bien. J'ai dit que si j'étais plus grand, mes t-shirts t'arriveraient aux genoux, c'est tout. Ouais. T'es mignonne avec. Essaie juste de pas tous me les piquer. Et de pas choper froid. »

Genre si tu mettais un pull et un pantalon avec, ce serait pas mal. Hum. Je la fixe un instant, avant d'avoir un sourire en coin.

« Réfléchis pas trop, tu finirais par te demander pourquoi elle compte tellement pour toi cette personne et tu te rendrais compte que c'est vachement surfait comme raisons. Et vu que c'est moi, j'ai pas envie que ça change... Et tu pourrais au moins te montrer généreuse avec les blessés, franchement, ce serait le minimum. »

Je m'étais dit que ce serait plus facile avec moi, parce qu'elle me connaît, et justement parce que je suis important, plutôt qu'avec un inconnu. Mais je me suis peut-être planté. Ça change rien, j'aurais laissé ma place à personne d'autres, j'allais pas laissé un des mecs l'approcher, surtout dans cette tenue, pour lui apprendre à boxer. Je suis pas maso à ce point. Et puis, c'est mon boulot de veiller sur elle. J'esquisse un sourire, et la laisse essayer de respirer tranquillement, avant de souffler un rire.

« Les côtes, ça fait mal... Et oui, je suis sûr. Il t'arrivera rien, c'est promis. Pas de blessure, pas de dépense inutile. Parce que c'est nul. »

Presque aussi nul que ce que j'essaie de faire. Je sais qu'il y a des tonnes de trucs qui lui trottent dans la tête, dont elle ne sait pas comment se débarrasser, qui lui pèsent et la bouffent. Je vais m'en vouloir, elle va m'en vouloir, ça va être super. Mais si je le fais pas, personne le fera, et elle continuera de ressasser et de pas aller bien. Je la dévisage et je la connais assez pour savoir qu'elle hésite. Et que donc c'est pas vraiment ce qu'elle voulait dire. Ou du moins pas le premier truc. En même temps, sa maladresse... mais n'empêche... Elle cogne. J'ai un léger sourire alors que j'amortis le coup, qui reste somme tout léger. Bah, c'est un poids plume. Encore plus que moi, c'est dire.

« Donc me faire perdre du temps, ça t'énerve. C'est pas moi que ça devrait saouler ? Et je te l'ai dit, tant que toi, tu vas bien, le reste me dérange pas. » Je secoue la tête sans la quitter des yeux. « Je veux bien que ce soit relou et que ça t'embête, mais c'est pas suffisant ça. Alors donne-moi une vraie raison. Une de celles qui te met vraiment en colère. Une de celle qui te fait mal au ventre. Quinn. C'est moi. Tu crois que je te connais pas ? Tu veux vraiment que ce soit moi qui les dise ? »


Dernière édition par Luka Stevenson le Mer 24 Mai - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Jeu 11 Mai - 19:55

Je le vois bien à sa tête que ça lui plait pas ce que je raconte. Mais j'y peux rien moi, c'est la même rengaine encore et toujours. Impossible de me sortir ça de la tête pour de bon. Parce que, si j'y crois, si je me dis que ouais, pour de vrai, je suis aussi importante qu'il le dit, que c'est pas juste là, maintenant, alors, quand il changera d'avis, ça fera encore plus mal. Et j'arriverais pas à me relever. Je ferme les yeux un instant quand il m'embrasse sur le crâne, essayant de me dire que ça suffit, avant de souffler, dans un murmure. "Ouais, si tu le dis."

Comment je pourrais lui dire tout ce que j'ai vraiment dans la tête après tout ? J'ai pas le droit de faire ça, surtout pas avec tout ce qu'il fait chaque jour pour moi. Et, même si ça me réchauffe le cœur tout ce qu'il me dit, ça bouche pas ce creux que j'ose même pas regarder depuis tout ce temps. "T'as jamais dit non tu sais ? Mais ces moments sont chouettes. J'ai l'impression d'être… à ma place quand on est tous les deux comme ça. C'est encore plus idiot que le reste hein…"

J'inspire doucement avant de grimacer quand on se met à parler de ses t-shirts que je lui pique pour dormir. Et je me sens rougir. Oui, juste parce qu'il dit que je suis mignonne, il m'en faut peu hein. "Je chope jamais froid moi, j'ai une constitution de fer. Au moins tout ça." Je lui tire la langue, pour le principe avant de secouer la tête. "T'es bête. J'aurais beau réfléchir pendant des heures et des heures, jamais je me demanderais pourquoi t'es la personne qui compte le plus pour moi. Mais rêve pas pour le reste, ça changera pas non plus."

Je reprends mon souffle, histoire de pas tomber dans les pommes parce que j'ai trop parlé sans respirer, avant de grimacer de nouveau quand il reprend la parole. "Ouais c'est nul les hôpitaux. Les gens malades, abimés et tout… bref. J'ai pas envie d'être abimée moi. Pas plus quoi."

Bon, par contre les choses se corsent. Parce que j'aime pas ce qu'il fait, ce qu'il me dit de faire. J'ai pas envie de vider mon sac, de lui dire un truc qui me met vraiment en colère. Parce que je veux pas craquer. J'ai pas le droit. Alors je souffle, la mine butée. "Bien sûr que ça m'énerve. Et je comprends pas pourquoi ça te dérange pas. Je comprends pas pourquoi t'es toujours aussi patient, comme si rien de ce que je pouvais faire était un problème. Alors que c'est super lourd à gérer, que je suis super lourde à gérer et que si ça continue comme ça… tu vas me laisser. Encore."

Et là, je laisse tomber mes bras le long de mon corps, le regard dans le vide, me mordant la lèvre inférieure pour ne pas pleurer. Je souffle avant de plisser les yeux et de lâcher, dans un murmure à peine audible. "T'es parti."

Il m'a laissée. Pourquoi il a fait ça ? Pourquoi j'arrive pas à l'oublier maintenant qu'il est revenu et qu'il m'a sauvé la vie ? Pourquoi ça revient toujours et que j'arrive pas à passer outre, à juste apprécier le fait que, grâce à lui, je peux enfin me dire que j'ai un avenir, que j'ai une belle vie. Et que c'est juste grâce à lui. Là, tout ce que j'ai dans la tête, c'est qu'il m'a laissée. Et que le cauchemar n'a fait qu'empirer sans lui. Comment je peux oublier ça ? Et là, je tape, sans même m'en rendre compte. Oh ça doit pas toujours être bien fort mais je retiens pas mon coup en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Jeu 25 Mai - 16:30

Je n'insisterai pas. Pas tout de suite en tout cas. Parce que je sais que ça ne servira à rien pour le moment. Comme dit, j'aurais beau lui dire et lui répéter, j'arriverai pas à la convaincre. Donc il me reste qu'à continuer de le dire et de lui montrer tous les jours. Et si t'as une autre solution plus rapide et plus efficace pour qu'elle arrête de s'angoisser et de se prendre la tête, je suis tout ouïe. Parce que là, ça marche pas des masses, faudrait être con pour pas le voir.
Je la fixe, un sourcil levé.

« Et ça t'aide pas à savoir si tu me fais chier ou pas ça ? Quand t'es là, je vais mieux... Et t'es à ta place, tête de linotte, c'est idiot de te poser la question. »

Elle a vraiment l'impression de ne pas être à sa place quand on est à deux ? Ou c'était juste pour le signaler ? J'espère qu'elle se sent quand même à sa place la plupart du temps faut pas déconner. Et elle rougit. Qu'est-ce que j'ai dit encore ? Qu'elle était mignonne avec mes t-shirts ?
Je souris.

« Une constitution de fer ? Comme quand tu reviens du lycée, le nez rouge qui coule et la voix enrouée ? Qu'est-ce que ce serait si t'étais pas aussi solide... » Je lui fais un clin d’œil avant de soupirer et d'énumérer sur mes doigts. « Parce que je te fais des offrandes de crackers, de fromage et de chocolat. Que j'accepte de regarder des films de séries Z avec toi. Que je t'écoute partir dans de folles théories sur le pourquoi du comment les farfadets peuvent grimper sur les arc-en-ciels et pas nous. Que tu me voles mes t-shirts super swags. Que je te sauve des horribles pigeons qui se baladent devant toi. Tu vois, j'en trouve des raisons, et au final, elles sont pas si mal comme raisons... Je suis génial. Bête, mais génial. Je note. »

Je lui offre un sourire colgate, genre plus ceux qui l'agacent parfois et lui font lever les yeux au ciel souvent. Mais c'est de sa faute, elle a dit que j'étais bête. Et je hoche la tête, me faisant plus sérieux sans m'en rendre compte. J'effleure sa joue et esquisse un très léger sourire. Abîmée. Non, personne ne l'abîmera plus. Même si, je sais, on dirait que je m'acharne à le faire là maintenant de suite. Mais je sais qu'elle en a besoin. Elle s'en rend pas compte, elle va être en colère, mais il faut qu'elle avance et qu'elle se reconstruise. Et pour ça, il faut qu'elle admette tout ce qui ne va pas, qu'elle le reconnaisse. Qu'elle me le dise. Ma mâchoire se crispe un peu, et je secoue la tête quand elle commence à parler. Et je me fige.  
Y a des fois, t'as beau savoir un truc, quand tu l'entends à haute voix, ça fait mal quand même. Hyper mal. Comme là. Même si c'est moi qui l'ai poussé, je l'ai clairement cherché oui. Mais pour ma défense, je pensais pas que ça serait si douloureux. Et j'encaisse le coup, son coup, même si elle frappe assez fort pour me faire reculer d'un pas sous le choc. Parce que je m'y attendais pas soit, mais quand même. Ça veut dire que ça marche. Et ça fait vraiment chier quand même.
Je la dévisage, ancrant mon regard dans le sien, reprenant lentement la parole.

« Je suis parti. Je t'ai laissé, toute seule avec lui. »

Je me redresse et me rapproche d'elle, relevant mes avant-bras et leurs protections. Je soupire. Tu n'es pas si compliquée à gérer. Et je ne te laisserai pas. Plus jamais... Je lui ai déjà dit, tellement de fois. Mais si je lui dis là, je pète un peu le truc non ? Même si j'ai en horreur de la voir comme ça.

« C'est ça alors ? Tu as peur que je te laisse ? Encore ? Ou il y a autre chose ?...
Tu as le droit d'être en colère. De m'en vouloir. C'est le cas ? Parce que je t'ai abandonné ? »


… Parce que je m'en veux aussi. Même si je n'avais pas trop eu le choix et que même maintenant, je me demande ce que j'aurais pu faire d'autre. Enfin si. J'aurais pu l'emmener, lui éviter deux années de plus et... et l'emmener sur les routes, en faire une SDF à mes côtés. Bref. On s'en fout de ce que je veux ou de ce que je pense dans l'immédiat. Il s'agit d'elle avant tout. Juste d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Sam 27 Mai - 14:31

Ca fait mal. Encore plus que je l'aurais cru. Dire ce genre de trucs à haute voix, c'est les rendre réelles. Et j'ai pas besoin de ça. J'arrive déjà à peine à combler ce creux que j'ai au fond de moi, à avoir suffisamment de trucs dans la tête pour pas y penser la plupart du temps. Mais là, c'est comme s'il avait tout enlevé pour me pointer du doigt ce trou béant, juste pour voir ma réaction. Et je comprends pas pourquoi. C'est pour ça qu'on est là ? Pour qu'il voit vraiment ce qu'il y a ? Mais pourquoi ici alors ? Je pige pas. Vraiment pas. Je me contente de hocher la tête quand il reprend. Je suis ma place oui, mais pour combien de temps ? Il comprend pas ça, cette terreur que j'ai de voir le peu de trucs que j'arrive à construire disparaitre en un clin d'œil ? Et, pire que tout, que sans lui, ça n'a pas le moindre intérêt ? Que je n'en aurais de toute façon pas envie ? On dirait que non vu qu'on arrive à parler des t-shirts que je lui pique. Il arrive à me faire rougir, sans même que j'arrive à me retenir même si je lui tire la langue. Comme si tout allait bien, comme si j'étais pas sur le point d'éclater parce qu'il y a trop de choses, beaucoup trop.

"C'pas ma faute si le lycée est plein de microbes. Et te plains pas, au moins, j'y vais tout le temps maintenant… hum. J'aurais ptet pas dû dire ça non ?" Je souris alors que je fixe ses doigts, mes joues se faisant un peu plus roses à chacune de ses énumérations. "J'avais pas besoin de ces raisons, je les connais déjà. Et j'ai presque pas l'air complètement dérangée dit comme ça… ou peut-être que si, je sais pas trop." Et je secoue la tête devant son sourire colgate lui tapant l'épaule du revers de la main. "Oui t'es bête, surtout quand tu fais ce sourire-là." Celui qui doit faire fondre toutes les filles qu'il doit croiser. Alors, forcément, ça m'agace un peu mais là, de suite, c'est vraiment le dernier de mes soucis en fait. Surtout qu'en fait, ça dérape un peu.

Je savais bien que j'avais tout ça dans la tête mais je voulais pas le dire à haute voix. Parce qu'il mérite pas ça, pas après tout ce qu'il fait pour moi ces derniers mois. Et je le vois se figer. Avant de parler. Et le fait qu'il confirme ça me fait encore plus mal que je l'aurais cru. Je sais pas moi, j'aurais préféré qu'il me dise que non, qu'il m'a pas vraiment abandonnée, qu'on l'a obligé à faire ça, comme j'ai essayé de m'en convaincre pendant des semaines. Mais non, il m'a vraiment laissée. Pour de vrai. J'ai eu raison de verser toutes ces larmes, de chercher ce que j'avais fait de mal pour qu'il ait même pas envie de rester pour moi. Je rétorque alors, d'une voix sèche, qui ne retranscrit pas vraiment ce que je ressens là, tout de suite.

"Oui tu m'as laissée toute seule. Et quand toi t'avais Zak, t'avais un boulot, des copains, des petites amies, moi j'avais quoi ? Rien du tout." Et je le pousse quand il se rapproche de moi, sans chercher vraiment à me la jouer boxeuse. Je veux pas qu'il s'approche, parce que sinon, cette colère-là, ce truc que je veux pas ressentir, va exploser. Et je saurais pas faire. Je lâche pourtant, d'une voix tremblante qui part un peu dans les aigus sans même que je m'en rende compte. "Tous les jours j'ai attendu que tu reviennes. J'y ai cru. Je me disais que tu reviendrais pour moi. Parce que j'étais importante, parce que si t'étais tout pour moi, c'était forcément réciproque non ? Alors j'ai tenu bon. En attendant. Et j'ai fini par arrêter d'y croire. Parce que t'étais toujours pas là." Il le sait, il a vu les marques, il comprend très bien ce que je veux dire. J'ai presque envie de rajouter que c'est trop tard, que j'y croirais jamais, même s'il a fini par débarquer dans ma chambre au milieu de la nuit. Parce que j'avais compris qu'il m'aimait pas assez pour revenir avant qu'il me casse pour de bon. Et je tape encore, de façon désordonnée, sans même regarder ce que je fais. Je sais juste que je dois pas pleurer, que j'ai pas envie, pas maintenant. Je suis trop fâchée pour ça et je commence à peine à m'en rendre compte.

Je le fixe, la mine butée, avant de reprendre, sans vraiment chercher à faire des phrases ordonnées. "Nan j'ai pas peur. Ca arrivera un jour ou l'autre. T'es déjà parti, pourquoi tu resterais cette fois ? Hein ? Pourquoi ?" Je le repousse encore, tremblant encore un peu plus avant de reprendre, détachant mon regard du sien. "Et je ferais quoi moi après hein ? Vas-y dis-moi !"

S'il me laisse, je sais que ce creux béant, qu'il commence à reboucher, restera tel quel. Parce qu'il n'y a que lui qui soit capable de me réparer. Même si je me rends compte que c'est beaucoup trop lui demander en fait. Et qu'il en a peut-être pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Mar 30 Mai - 16:15

A force, j'ai fini par apprendre un peu comment elle fonctionne. Bon, y a toujours des zones d'ombres, qui me surprennent toujours, et que je sais pas trop comment affronter. Et ça, j'ai beau le connaître, j'ai beau savoir ce qui l'emmerde et la travaille, ce qui la fait flipper, je sais toujours pas comment  la convaincre et la rassurer. Parce que j'ai beau lui répéter que je suis là, qu'elle a pas à s'inquiéter, que je partirais plus, qu'elle est à sa place, elle me croit pas. Je peux pas trop lui en vouloir en même temps, tout est de ma faute, je le sais bien. Enfin, non, pas tout, j'exagère, mais je me comprends. Tout comme j'ai fini par comprendre qu'elle arriverait pas à avancer si elle dépassait pas tout ça, si elle arrivait pas à l'exprimer et à dire, à me dire, ce qu'elle a sur le cœur. Et on y est pas encore, même si je me dis qu'on va finir par y arriver. Je ne sais pas trop comment, mais je sais que ça va pas être agréable. Ni pour elle, ni pour moi. Mais pour l'instant, on arrive encore à aborder des sujets relativement cools.
Je hausse un sourcil, avant d'esquisser un sourire.

« Oui, t'y vas tout le temps, j'en suis ravi. » Je grimace quand elle fait style de me donner un coup, sans perdre mon sourire pour autant, qui se fait néanmoins plus doux. « T'es pas complètement dérangée. Et je suis pas totalement bête, même avec ce sourire. Tout est une question de mesure. »

Pour la suite, le bon côté, c'est que j'avais raison : ça finit par arriver. Le mauvais, c'est que finalement, j'ai pas vraiment envie de l'entendre. J'ai pas vraiment envie qu'elle le dise, parce que ça fait encore plus mal dit à haute voix. Et que ça rend les choses réelles. Et puis... je veux pas la voir comme ça. Pas plus que je ne veux lui faire du mal en vrai, même si c'est ce que je fais en lui répondant. Et que pourrais-je lui dire d'autre à elle qui est restée seule durant deux ans, elle qui a dû affronter seule son beau-père, elle que j'avais cherché à protéger et que je n'avais réussi au final qu'à blesser davantage ?
Et je continue. Même si là, je me dis que j'ai raison de le faire, qu'il faut crever l'abcès, que ça ira mieux après. Enfin j'espère que je lui fait pas endurer tout ça pour rien... Et que j'endure pas tout ça pour rien... Parce que putain, ça fait mal. Et je sais que je suis censé me montrer plus mature, plus sûr de moi, plus fort. C'est moi qui ait lancé tout ça. Et puis, les mecs sont pas censés être aussi sensibles ou fragiles que les nanas, pas vrai ? Ou une connerie du genre. Et je suis plus âgé. Et blablabla. Merde.

« J'avais personne. Zak je l'ai rencontré après plus de 6 mois de galère à pioncer dans la caisse parce que j'avais pas de taf. Et j'avais pas vraiment la tête à penser à avoir une copine... »

Ma voix se fait un peu plus sèche, comme la sienne, même si je fais pas exprès. Je refais un pas en arrière, la mâchoire crispée, quand elle me repousse. Et je baisse les bras quand elle parle d'une voix qui me fait mal au cœur. Et j'encaisse les coups, tant bien que mal. Elle tape fort pour le coup, mais j'ai connu pire, le problème, c'est que c'est Quinn et que ce qu'elle dit fait bien plus de mal que le reste. Et oui, je sais qu'elle a arrêté d'y croire... C'est bien pour ça que j'essaie autant de la protéger et de veiller sur elle, pas que pour ça, mais ça joue, et c'est pour ça que je me sens encore plus coupable. Je la laisse parler. Me pousser. Continuer à chercher. Se perdre. Je sais pas. Alors forcément, mon calme se fissure un peu et j'oublie un peu que je voulais tout ça.

« T'es importante Quinn ! Je suis revenu. Dès que j'ai pu d'accord ?! Dès que j'ai eu un taf qui me permettait d'avoir un appart correct où te faire vivre ! Je pouvais pas te ramener et te faire squatter la voiture... C'était pas faisable, tu comprends ça ? Je sais que je t'ai laissé, mais j'avais pas le choix bordel ! Je pouvais pas rester et je pouvais pas t'emmener. J'ai fais ce que j'ai pu Quinn... J'ai fait ce que j'ai pu... »

Okay, alors pour le coup, je perds un peu beaucoup de mon aplomb et je finis de parler dans un murmure, l'air un peu paumé. Je m'énerve même pas, je crois que j'essaie juste de... me justifier, de lui expliquer. Même si une petite partie de moi se dit que merde, j'avais 18 ans... Ptet 19 et j'avais rien. Rien de rien. Oui. Oui, je savais que ça n'allait pas bien se passer pour elle. Je savais que ça allait être difficile Mais je pensais que je reviendrais plus vite. Et peut-être aussi stupidement qu'il serait moins dur avec elle. Ouais, je suis pas toujours très futé je sais. Mais ils nous auraient cherché, si on était parti en même temps, pas vrai ? Ça se serait pas passer aussi bien que ça et... et sans doute que je me cherche des excuses. Alors que j'en ai pas. Preuve en est de ses lignes fines qui zèbrent ses bras. J'aurais dû être là.

« Parce que t'es là. Je resterai parce que t'es là. Tant que tu seras pas capable de tenir seule debout. Tant que je t'auras pas suffisamment réparer pour que tu puisses continuer seule. Je te l'ai déjà dit. Je sais que tu me crois pas et je me croirais pas forcément non plus à ta place... mais je serais toujours là, aussi longtemps que tu le voudras Quinn. Parce qu'y a que toi. Y a toujours eu que toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Mer 31 Mai - 11:22

Là tout de suite, j’ai juste envie qu’on rentre à la maison. J’irais me cacher sous un plaid avec Mitaines et Luka m’apporterait des crackers. Et on regarderait un film. Et j’irais me cacher dans ses bras quand ça fait trop peur. Parce que c’est ça qui est bien non dans ce genre de films ? Et parce que c’est bien plus simple que de réfléchir à ce qui me tracasse vraiment. Parce que j’ai pas peur de finir encore plus cassée sans qu’il arrive à me réparer une fois de plus. Ou, pire encore, si j’en dis trop, il va peut-être plus du tout vouloir de moi. Et ça je pourrais pas. Même s’il ressent pas du tout la même chose que moi, à chaque fois que je me dis qu’il pourrait en avoir marre, qu’il finira par en avoir marre, j’ai le souffle coupé, j’ai du mal à respirer et à garder mon calme. Parce que je peux pas. Pas sans lui. Je sais, c’est pathétique, j’en ai conscience hein. Mais c’est pas comme si je pouvais m’en empêcher genre pour de vrai.

J’essaie quand même de faire bonne figure. Ca marche encore un peu pour le moment, même si je sais que ça va pas durer s’il continue de me pousser dans mes retranchements comme ça. Je grimace, avant de hausser les épaules. "C’était pas intéressant au début. C’est pas de ma faute. Et les gens arrêtaient pas de me regarder comme si je venais d’une autre planète." Et j’ai quand même une ombre de sourire avant de hocher la tête. "Une question de mesure ouais, j’ai encore du mal avec ça."

Et ça commence à tomber. Et ça fait mal. Vraiment. Sa voix est sèche et j’aime pas ça, mais j’ai pas envie d’arrêter. Alors je rétorque, la mine butée et avec une pointe de sarcasme que j’ai genre jamais eue. "T’aurais pu m’avoir moi et pas être tout seul. Mais ouais, je comprends, j’étais pas gérable. Je le suis même pas maintenant de toute façon. Comment je dis à Zak ? Ah ouais, ça aurait été chiant de te trimballer ta petite sœur autiste tout le temps." Et je continue de taper, éprouvant une étrange satisfaction à le voir reculer. Oui, je sais, c’est pas vraiment à cause de mes coups mais plutôt à cause de ce que je dis. Je suppose. Mais ça change rien. J’ai envie qu’il ait mal autant que moi. Qu’il comprenne pour de vrai. Même si ça implique que ça le saoule trop et qu’il lâche l’affaire.

"Non je comprends pas. Comment tu veux que je comprenne que ça pouvait être pire que ce que j’ai vécu ? Comment toi tu peux pas comprendre que d’être avec toi, même comme ça, même sans rien d’autre, c’était déjà tellement mieux ? Et non seulement t’es parti mais t’as pas donné signe de vie. Rien du tout. Comme si tu m’avais effacé de ta mémoire. C’était si difficile d’envoyer un message ? D’appeler Claire ? De m’écrire ? Je sais pas moi. Un truc qui m’aurait aider à croire que je comptais pour toi. Moi je t’ai écrit tous les jours. Et pourquoi ? Pour rien du tout. Comme si de m’avoir connue était pas assez important pour que ça ait existé pour de vrai."

Je me fige quand même quand il se met à murmurer. Parce que ça fait encore plus mal. Surtout ça. Il a fait ce qu’il a pu. Comment je peux lui en vouloir ? Alors qu’il est revenu. Trop tard pour pas que je me sente trop abimée pour avoir envie d’y croire, mais pas assez pour sauver ce qui pouvait encore l’être. Et ça m’énerve encore plus en fait. Alors je lâche, d’une voix un peu suraigüe et surtout tremblante. "JE SAIS que t’as fait ce que t’as pu. Que t’es revenu. Que je dois t’en être reconnaissante. Que j’ai pas le droit de t’en vouloir. Que plein de monde ne serait jamais revenu. Et je le suis. Tous les jours. Mais j’ai eu mal. Encore plus que quand il me cognait, encore plus que quand j’étais toute seule dans mon lit à me demander où tu pouvais bien être. Tout le temps. C’était pire que la douleur physique. Tellement pire."

Je le repousse de plus belle, le visage buté et les yeux secs. Mais je commence à beaucoup trop trembler pour être crédible de toute façon. Pourtant, ça continue de plus belle. Et je me mords la lèvre jusqu’à sentir le goût du sang quand il reprend, avant de rétorquer, d’un ton neutre tout sauf naturel. "Et si je finis par tenir toute seule debout, il se passera quoi hein ? Tu vas partir ? T’attends que ça en fait, c’est ça ? Comme ça t’auras bonne conscience parce que je me débrouille. Et si moi je veux pas que tu t’en ailles ? Jamais ? Il se passe quoi ? Et… quoi ?" Je tique enfin sur ses dernières paroles. Que moi. Il veut dire quoi là ? Oh et puis je m’en fiche, de toute façon, je comprends toujours trop de travers. Alors ouais, le coup part et cette fois-ci, c’est pas juste un petit POF sans conviction. Je lui en veux. Autant que je m’en veux. Et j’ai juste envie qu’il me prenne dans ses bras en me disant que tout va bien. Je veux juste que ça s’arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Ven 2 Juin - 19:50

Depuis que je suis allé la chercher, j'ai toujours essayé de faire de mon mieux avec elle, pour elle. Je lui ai laissé de l'espace quand elle en a eu besoin au début, et j'ai été là quand elle l'a voulu, j'ai toujours essayé de lui faire découvrir de nouvelles choses et de la sortir de sa bulle, je ne lui jamais fait de remarques sur les cours qu'elle séchait, pas plus que je ne l'ai forcé à faire quoique ce soit qu'elle ne voulait pas. Et j'ai toujours l'impression que ça ne suffit pas. Et que je m'y prends carrément de travers ouais accessoirement. Alors ouais, les gosses ont besoins de limites et de structures. Mais ce n'est plus une enfant, même si sur certains points, ça reste discutable. Et puis bon, techniquement parlant, je suis pas vraiment plus vieux qu'elle... Alors non seulement j'ai aucun droit sur elle, j'ai pas à lui dire quoique ce soit en vrai, mais bon, en plus, je suis un peu mal placé pour lui faire la morale, ou pour critiquer....

Alors je lève les yeux au ciel, un mince sourire aux lèvres, quand elle en rajoute. Évidemment qu'ils la regardaient comme une bête curieuse. Une nouvelle nana qui se cache derrière ses cheveux dès qu'on lui adresse la parole tout en étant capable de résoudre une équation différentielle de maths supp... ou un truc du genre. Mais j'évite pourtant de trop insister à ce sujet, parce qu'on a déjà pas mal de trucs compliqués à gérer. Enfin, d'autres trucs plus délicats et douloureux que j'ai prévu d'essayer de lui faire balancer en vrac. Et j'espère juste qu'elle m'en voudra pas trop, pas trop longtemps... Ça lui passera pas vrai ? Elle me détestera pas à vie hein ? Fait chier.
Je dois me rappeler que c'est moi qui la pousse et qui veux tout ça. Même si au final, ça marche pas tant que ça et que je l'oublie un peu, en commençant à m'énerver. Bon, je le veux pas vraiment forcément en plus. Mais c'est important pour elle. Je fronce les sourcils, en la dévisageant, et je secoue la tête.

« De quoi tu parles ? Ça n'a rien à voir avec toi ! Enfin si, mais pas parce que tu es soi-disant ingérable et tu... Ma petite sœur autiste ? Tu... N'importe quoi. T'es rien de tout ça Quinn ! J'avais pas de quoi bouffer et je savais pas où j'allais être le lendemain ! Tu... »

Ma mâchoire se crispe, et je me retrouve à devoir parer les coups. Au moins, je me suis pas trompé là-dessus, elle en avait besoin et la boxe pour le coup est carrément adaptée. Quoiqu'elle en dise. Surtout qu'elle a oublié pour de bon qu'elle ne voulait pas me frapper y a quelques minutes à peine. Tant mieux, non ? C'est que ça marche. Je la fixe. Ouais, ça je m'en doutais, mais merde quand même quoi.

« Parce que tu crois que ça se serait passé si facilement ? Qu'il t'aurait laissé partir aussi facilement avec moi ? Qu'il y aurait pas eu de recherches, rien que pour faire chier ? J'ai mis plus d'un an à pouvoir avoir des faux-papiers Quinn, on aurait fait comment sans ça ? J'avais pas à bouffer, je savais même pas où j'allais être le lendemain... Alors non, ça aurait pas été mieux, pas sans pouvoir être sûr que j'allais pas juste te faire crever de faim ou qu'un flic allait pas nous tomber sur le coin de la gueule parce que ton nom était sur la liste des portés disparus.
… Et je t'ai écrit. Des cartes postales de tous les endroits où j’atterrissais, des photos quand je pouvais... Même si une partie de moi savait que tu les aurais jamais parce que ça t'aurait fait trop plaisir... Et j'écrivais déjà à Claire, en lui demandant de veiller sur toi. Je suis pas vraiment resté assez longtemps quelque part pour avoir une réponse, jusqu'à ce que je trouve l'appart et que... et que j'aille te chercher donc. »


Et ma voix continue de faire des hauts et des bas. Et putain, heureusement qu'il y a plus personne, parce qu'on serait quand même grave dans la merde. D'un point de vue légal je veux dire. Je crois. Bref. Je me crispe quand elle reprend. Ça, elle l'a déjà fait, au tout début, quand elle savait pas du tout comment gérer tout ce qui se passait. Ce mélange de colère, de peur, de doute dans sa voix. J'aimais déjà pas ça, mais je me rends compte que c'est encore pire maintenant. Sauf que ça éteint toute ma colère. Je l'étais pas vraiment non plus, mais là, j'ai juste la gorge qui se serre pour de bon et je la regarde d'un air désolé, ma voix se refaisant douce.

« T'as pas a être reconnaissante. J'ai jamais voulu que tu le sois. Je le veux pas. Je veux juste... que tu sois heureuse. Même si t'es en colère contre moi, c'est pas grave, c'est normal ça.
Et je... Je suis désolé. De t'avoir laissé. De pas avoir été là. De pas être revenu plus tôt, plus vite... De pas lui avoir fait plus mal avant de partir. Je te demande pardon Quinn... »


Si je lui avais pété les bras, il aurait pas pu la toucher pendant un moment. Ou peut-être qu'elle a raison et que j'aurais dû l'emmener. Sans doute même. J'en aurais été incapable, mais j'aurais dû. Même si elle était ingérable pour moi. Pas parce qu'elle est compliqué, mais parce que j'étais qu'un gosse flippé et paumé, qui n'arrivait déjà pas à se gérer lui-même. Comment j'aurais pu m'occuper d'elle en plus ? Je le suis encore, mais pas autant heureusement. Ouais, je sais, je suis plus un gosse, mais... Je soupire. Et fronce les sourcils, le regard fixé sur le sang qui perle de sa lèvre, retenant mon envie de l'essuyer et de la prendre dans mes bras. Déjà parce que je me prendrais beaucoup trop de coups je pense. Et puis, parce que ce qu'elle dit est encore tellement à l'ouest... Les bras baissés, j'inspire profondément, avant de me prendre un coup. Et un méchant coup. Je grogne et titube quand son poing atteint ma mâchoire. Merde. Je monte une main sur ma joue, avant de secouer la tête en bougeant ma mâchoire.

« T'arrive à faire mal. Je vais même avoir un méchant bleu. Tu devrais continuer, t'es plutôt douée quand tu t'y mets... » Je lui jette un coup d'oeil, avant de commencer à retirer mes protections, me refaisant plus sérieux. « Pourquoi j'attendrais que ça ? Si c'était ça, je resterais pas tu sais, je serais déjà parti... Si je veux que tu... ailles mieux, que tu saches te débrouiller seule, c'est pas pour me dire que j'ai bien travaillé ou pour me sentir moins coupable. Je reste pas avec toi pour avoir bonne conscience Quinn. Je reste parce que j'en ai envie. Parce que j'aime être avec toi. Et... si tu veux pas que je partes, je partirais pas. Même si je doute que tu changes jamais d'avis... moi, ça me va. »

Je m'approche lentement d'elle et remet une mèche folle derrière son oreille.

« Je te laisserai pas. C'est promis. Et je tiens toujours mes promesses, non ? »

J'ai mal à la mâchoire. Je vais sans doute me reprendre des coups. Elle doit sans doute me détester, ou m'en vouloir encore plus. Et tout ce à quoi je pense, c'est qu'elle veut pas que je parte. Et que c'est cool. Et non, je vais pas tout foutre en l'air... genre encore plus... donc je vais pas faire encore plus de conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Dim 4 Juin - 16:47

Je comprends pas ce qui m'arrive. Pourquoi je suis comme ça, pourquoi j'arrive pas à être heureuse. Je veux dire, j'ai tellement plus que ce que j'aurais pu espérer il y a quelques mois à peine, j'ai le droit de sourire, de rire, de manger ce que je veux, de chanter à tue-tête quand l'envie m'en prend, de passer une demi-heure sous la douche, en tout cas jusqu'à ce qu'il y ait plus d'eau chaude, de m'habiller comme je veux, de vivre, tout simplement. Et sans lui, j'aurais jamais pu. Et ça suffit pas, mais je sais pas pourquoi. Mais si je trouve jamais ? Si je me sors jamais de tout ça, il se passera quoi ? Si je me noie pour de bon alors qu'il continue de me tendre tout le temps la main ?

J'arrive quand même à lui répondre, à parler avec lui et à lui dire quelques trucs. Il sait le mal que j'ai eu à me faire au nouveau lycée. J'allais presque plus en cours avant qu'il me récupère et j'ai perdu un an comme ça alors ouais, c'est pas simple de me dire que c'était pas moi pour le coup, que je suis pas si bête que ça. Mais ça, ça commence à rentrer. Doucement mais surement. Pas comme le reste. Pas comme tout ce qui flotte entre nous et qui me fait mal. Autant qu'à lui on dirait. Et ça, j'ai pas envie, je déteste quand il est pas bien, quand il est fatigué parce qu'il travaille trop juste pour que j'ai tout ce qu'il me faut, quand il peut pas sortir ou faire ce qu'il veut parce que j'aime pas rester toute seule, quand il se prive de la dernière part de pizza parce que je la regarde avec les yeux brillants. Il fait tout ça pour moi et je suis incapable de le remercier, incapable de me dire que j'ai de la chance et qu'il me laissera pas. Vu qu'il le dit tout le temps. Et je souffle, d'une voix encore plus pathétique que je l'aurais cru possible."J'ai cru que t'étais parti parce que t'attendais juste d'avoir ton diplôme et que le reste, tu t'en moquais. Que je comptais pas. Alors là, me dire que c'est parce que j'étais pas gérable c'est déjà… moins pire… parce que c'est le cas. Je sais que j'ai plein de trucs qui fonctionnent de travers et y a deux ans c'était encore pire. Je sais bien…"

Mon regard se perd dans le vide un instant alors que je continue de taper, sans même vraiment savoir ce que je fais. Le pire, c'est que ça me défoule même pas, ça suffit pas pour faire sortir ce trop plein de… de tout en fait. Comme si rien de ce que je pourrais dire ou faire ne pourrait être suffisant pour que ça aille mieux. "Je sais bien que ça se serait pas passé facilement. Ca a déjà pas été simple l'été dernier et… j'ai jamais eu de nouvelles. Rien du tout. J'étais toute seule. Claire a fini par déménager, sa mère était malade je crois, ou un truc dans le genre. Elle m'a donné son adresse, pour que je lui écrive. Mais j'ai jamais eu le droit. Je voulais juste que tu reviennes moi… et je me rends compte que c'est probablement la chose la plus égoïste du monde en fait… pendant que toi t'étais dans la rue, moi j'étais au chaud dans ma chambre et je voulais juste quelqu'un pour veiller sur moi, c'est tellement idiot, c'est tellement ridicule, c'est…"

Et j'aime pas quand sa voix tremble comme ça. Parce que je vais finir par craquer et je serais encore plus pathétique que je le suis déjà. J'inspire mais ça repart de plus belle. J'arrive même pas à ordonner mes pensées, à être cohérente. Y a tout qui sort comme je peux et autant dire que c'est pas glorieux.  Et je reprends, d'une voix tremblante. "Non c'est PAS normal que je sois en colère contre toi. Pas avec tout ce que tu fais, pas alors que t'es là, à me tendre tout le temps la main, à veiller sur moi, à me consoler, à tout faire pour que je sois heureuse. C'est pas juste pour toi. Je suis juste une petite ingrate." Et je me fige toute seule, ressortant au mot près ce que mon beau-père a dû me répéter un milliard de fois environ. J'écoute presque plus ce qu'il dit, même si je finis par tiquer sur un truc et par lever les yeux vers lui. "Lui avoir fait plus mal ? Quoi ?"

Je sais pas comment je fais, mais je finis par le cogner. Pour de vrai. Et j'écarquille les yeux, déglutissant alors que les mots me manquent. Je secoue la tête horrifiée par ce que je viens de faire alors qu'il me dit que je suis plutôt douée. "Non… non, je voulais pas faire ça, je voulais pas te faire mal je… ohlala…" Mais je suis incapable de faire un pas dans sa direction et il continue, plus sérieux, alors que mes bras retombent le long de mon corps et que je restée totalement figée. Je souffle alors, dans un murmure à peine audible. "Si me débrouiller ça veut dire être sans toi, je veux pas me débrouiller toute seule. Je veux pas que tu t'en ailles. Plus jamais."

Il comprend pas ça ? Qu'il y a que lui qui compte vraiment ? Que ça a toujours été le cas ? Même avant que mon beau-père arrive, même avant que je comprenne ce que je ressens pour lui. Juste lui et personne d'autre. Je hoche la tête alors qu'il remet une mèche de cheveux en place et que je sens les larmes déborder sans que j'arrive à m'en empêcher plus longtemps. Et je reprends, toujours sur le même ton. "J'ai peur Luka. Je suis terrorisée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 327
ϟ POINTS : 12
ϟ PSEUDO : Shereen
ϟ CREDITS : Shereen
ϟ AVATAR : Colton Haynes
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: 0/3
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Ven 9 Juin - 9:05

Je la dévisage et secoue la tête sans y penser. Elle essaie tellement d'être forte et de se débrouiller que parfois même moi oublie qu'elle ne l'est pas du tout. Je l'oublie rarement c'est vrai, mais je sais pas vraiment si c'est bien ou mal. Parce que ça veut quand même dire qu'elle avance et qu'elle y arrive mieux non ? D'un autre côté, si elle fait ça juste pour me rassurer ou faire croire que ça va, c'est un peu contre-productif non ? Et sa voix me serre le cœur, plus encore que le reste, me faisant presque regretter d'avoir enclenché tout ça.

« … Non, c'était pas prévu que je... parte. Tu as toujours compté petit farfadet. Même si je m'en suis pas rendu compte tout de suite, trop abasourdi par la tonne de question que tu sortais à la minute... Et on en a déjà discuté, tes trucs qui fonctionnent de travers, je les aime bien et je suis sans doute pas le seul. »

Ou peut-être que si, ce serait pas plus mal. Ahem. Moi, tout ce que je veux, c'est lui enlever cette ombre dans son regard, qu'elle puisse aller de l'avant et se construire. Pas oublier tout ça, c'est pas vraiment possible, mais tirer un trait dessus ou passer outre. Même si je m'en prends plein la gueule en attendant, au sens propre comme au sens figuré d'ailleurs.

« Y a rien d'égoïste là-dedans. Rien de plus normal que de vouloir être protégée et en sécurité. Et j'avais un peu ce rôle... je l'ai toujours non ? Je suis vraiment désolé que t'aies jamais eu mes courriers et que t'aies pensé que... que je t'avais vraiment laissé et que t'étais toute seule. C'est pas ce que je voulais bordel ! On sait tous les deux que j'ai sans doute été plus égoïste que toi en partant. J'étais dans la rue, mais j'étais plus en sécurité que toi dans ta chambre, et tu le sais. Mais je peux pas revenir en arrière, je peux pas changer ça, j'ai beau m'en vouloir, ça changera rien. Je suis venu dès que j'ai pu, et j'essaie de me rattraper... je te jure que j'essaie... »

Ouais, je crois qu'on peut dire que ma colère est repartie encore plus vite qu'elle n'est apparue. Toute façon, comment vous voulez que je sois en colère contre elle ? Et pourquoi je le serais ? Elle est tout ce que j'ai, tout ce qui m'importe, et je m'en veux déjà de lui faire subir tout ça, sans savoir où ça va nous mener, ni même si ça va marcher comme je veux. Et puis, regardez-la, personne pourrait être en colère contre elle. Surtout dans cet état... Je soupire en levant les yeux au ciel, avant de me figer quand elle termine.

« Ce ne sont pas tes mots ça Quinn. Ce sont les siens. T'as rien d'une ingrate, t'as rien d'une gamine inutile ou emmerdeuse, t'as rien d'une idiote. Tu es une jeune femme incroyable. Tu es intelligente, drôle et adorable qui essaie toujours de faire plaisir et de faire sourire les gens qu'elle aime. Et j'aimerais bien que ces mots remplacent les siens... » J'inspire. « Alors... Bien sûr que si, t'as le droit d'être en colère. Je t'ai laissé. Il a continué à s'en prendre à toi. Et je n'étais même plus là pour te rassurer, pour prendre soin de toi après. » Et je grimace alors qu'elle relève une phrase dont je me serais bien passé. Je la fixe et hausse une épaule. « T'étais dans les vapes hein ? Quand je suis parti ? Il... t'avait frappé, quand je suis arrivé, t'étais à terre et... j'ai pété un plomb. Je l'ai cogné. Je sais, c'était con, c'était stupide, j'ai pas réfléchi, c'était... ça m'a fait un bien fou. Euh, enfin... je l'ai cogné jusqu'à ce qu'il se relève plus... »

Mais pas assez donc. Enfin, si je l'avais frappé davantage, il se serait vengé sans doute encore plus sur elle non ? Oui, sans aucun doute. Toute façon comme j'ai dit, je peux plus y changer grand-chose maintenant. Et là, je me prends un coup, alors que j'ai la tête ailleurs et que je me protégeais plus trop. J'esquisse un sourire en voyant sa réaction, même si ça n'a rien de drôle.

« Je fais de la boxe depuis 10 ans Quinn, j'ai déjà connu pire, t'en fais pas. Je sais que tu voulais pas, fais pas cette tête. Ça va, d'accord ?... tu pourras te vanter devant Zak de m'avoir fait un joli bleu... Et il pourra se foutre de moi pour les mois à venir parce que je me serai fait avoir par un oiseau mouche... »

Mais je suis obligé de me refaire plus sérieux, alors que je tente de lui expliquer pourquoi je suis là, pourquoi je pars pas, pourquoi je partirai pas. Je suis pas allé la chercher pour la lâcher après. Elle a des raisons de pas me croire et de douter, c'est pas pour rien que je lui répète tous les jours ou presque. Je la dévisage et souris, stupidement trop heureux, les yeux de nouveau pétillants. Juste parce qu'elle veut pas que je partes ouais.

« Je partirai plus. Plus jamais. Mais il faut quand même que tu te débrouilles seule, parce que tu en as besoin. Mais ça veut pas dire que ce sera sans moi. C'est promis. »

Elle se met à pleurer, et je veux pas qu'elle pleure en vrai. J'ai tellement horreur de la voir pleurer et de la voir triste. Ouais, je sais, c'est ce que j'ai cherché. C'est bon, j'ai jamais dit que j'étais cohérent ou logique avec elle, ça se saurait depuis le temps. Je me fige, et ma main glisse d'elle-même sur sa joue pour essuyer ses larmes.

« Il reviendra pas. Je le laisserai plus jamais te faire de mal. Plus personne te fera du mal. Je laisserai plus personne te blesser. Je serai toujours là. À te dire que non, on ne mange pas 3 tubes de fromage d'affilé sans être malade, à te prendre dans mes bras devant un mauvais film de série Z, à t'envoyer acheter à manger au chat pour la troisième fois de la semaine sans que tu trouves ça bizarre, à te répéter que t'es quelqu'un de fantastique, à me marrer quand tu rouleras pour avoir mangé 4 tubes de fromage et les crackers qui vont avec... Au moins tout ça.
Je te quitte pas. Je pourrais pas. »


J'esquisse un sourire, me doigts effleurant toujours sa peau pour en chasser les larmes, ou juste pour la toucher on est d'accord, et je la dévore du regard sans m'en rendre compte. Et cette petite partie de moi qui fait "bipbip, recule, arrête tes conneries" est beaucoup trop étouffé par tout le reste. Ça craint.


Dernière édition par Luka Stevenson le Jeu 22 Juin - 21:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1842-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1850-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1851-luka-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t2004-luka-stevenson-formspring

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1067
ϟ POINTS : 20
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   Mer 14 Juin - 20:50

Y a trop de trucs d'un coup et j'ai de plus en plus de mal à gérer tout ça, tout ce que je ressens d'un bloc. Et j'ai tellement pas envie de le perdre que ça me fait peur, à chaque seconde. Parce que je saurais pas faire sans lui, qu'il est plus important que tout le reste, que toutes ces bêtises de m'améliorer, de me débrouiller. "J'ai toujours compté ? Même quand t'es parti ? Et je pose pas tant de questions que ça…" J'ai pris une moue boudeuse sans même m'en rendre compte avant d'inspirer. Il aime bien les trucs qui fonctionnent de travers, c'est bien ça non ? Il va pas me laisser parce qu'il en aura marre alors ? Je le fixe, me demandant vaguement à quel point je dois avoir l'air pathétique alors qu'il me faut tout ma concentration pour ne pas fondre en larmes comme une petite fille. Autant dire que c'est compliqué. Et je souffle, d'une toute petite voix. "Je veux pas que t'essaies de te rattraper parce que ça veut dire que tu fais ça parce que tu te sens coupable… je veux juste que… on pourra jamais effacer ce qui s'est passé. Jamais. Ce sera toujours là, ce sera marqué, comme ces traces sur ma peau qui partirons pas, quoi qu'on fasse. On pourra pas revenir en arrière. Alors arrête d'essayer de te rattraper, j'ai juste l'impression que…" Je soupire, sans plus savoir si je suis en colère, ou triste, ou encore autre chose.

Parce que c'est pire encore et je me sens encore plus mal. Je pensais même pas que c'était possible en fait. Je mordille l'intérieur de la bouche jusqu'à sentir le goût métallique du sang et je hausse les épaules, le mine un rien butée. Même si ses mots me font du bien, comme un baume qu'on dépose sur une brûlure qui arrête pas de faire mal tout le temps. "Je veux pas être en colère. Pas contre toi. J'ai… pas le droit." Je soupire de plus belle alors qu'il reprend. "J'avais besoin de toi et t'étais pas là. Je… on pourra rien faire contre ça non plus." Et je fronce les sourcils en grimaçant. "Je me rappelle de rien. Juste du jus d'orange et de lui qui hurlait tellement fort… je savais pas que c'était toi qui l'avais mis dans cet état, personne m'a jamais rien dit. Mais ça explique pourquoi il était aussi fâché après toi en revenant de l'hôpital."

Je voulais pas le taper, je vous jure. Et j'en étais sure, ça me soulage pas du tout. J'arrive même pas à sourire devant sa réaction ou à ce qu'il dit. Mais de toute façon, il redevient plus sérieux, même si je comprends pas pourquoi il a les yeux qui pétillent comme ça. J'ai dit quoi pour qu'il sourit ? Je fronce les sourcils, perplexe, même si je peux pas m'empêcher de le fixer quand il me promet de plus partir. Je sais, il me l'a répété plein de fois mais cette fois, je peux y croire non ? "Je veux pas que ce soit sans toi. Jamais." Je bats des cils pour chasser mes larmes et je me retiens de me précipiter dans ses bras, juste parce que je sens sa main sur ma joue. Ouais, je sais c'est idiot. Je laisse pourtant filer un rire à travers mes larmes. "T'es… pourquoi ? Pourquoi tu pourras pas ?"

Et là, je sais pas, y a un truc qui se déconnecte dans ma tête. Sinon, j'aurais jamais osé même penser à faire ça. Bon, j'ai pas vraiment pensé en fait. Mais ses doigts qui effleurent ma joue, sa façon de me regarder… je sais pas, c'est juste différent. Mon cœur bat plus vite alors que je déglutis et que j'inspire. Et je l'embrasse, sans même y réfléchir. C'est fugace, ça doit pas durer plus longtemps qu'un battement de cils et mes lèvres se posent à peine sur les siennes, mais il réagit même pas. Alors je me recule, les yeux écarquillés, bafouillant, en me mordillant la lèvre. "Oh… pardon. Désolée… je… j'aurais pas dû… Je… faut que je…" Ouais, m'enfuir, c'est bien non ? Genre par où ? Ah oui, les vestiaires, c'est bien les vestiaires.

Alors je marche un peu trop vite vers la porte, les yeux baissés pour essayer de virer ces fichus gants et je me retourne pour voir sa tête, sans bien savoir pourquoi. J'ai envie qu'il me retienne ? Je sais pas, je commence à avoir honte de ce que je viens de faire, je me dis que j'ai tout cassé et que... et j'aurais dû me dire de regarder devant moi surtout. Je me rends compte que je viens de me manger méchamment l'embrasure de la porte que quand je me retrouve les fesses par terre, totalement sonnée. Je porte ma main à ma tempe, mon gant plutôt et je laisse filer un couinement en voyant du sang dessus. Je gâche vraiment tout. Tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: Just fight...| Luka   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just fight...| Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cruel Chicken to fight
» Why we fight: Auschwitz-Birkenau
» Decora VS Candy Kid (le fight)
» Eurasie shop (supermarché asiatique en ligne)
» Petit test GOOGLE FIGHT

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: river street-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
ACCUEIL
BAZZART.
TOP-SITE.
TUMBLR.
LES JEUX.




S'INTEGRER
LES DéFIS
LES éQUIPES
ANIMATIONS
Tweets by wab_rpg