Partagez | .
 

 One step after the Other [Quinn & Mada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 68
ϟ POINTS : 2
ϟ PSEUDO : Ayame
ϟ CREDITS : Casyldh
ϟ AVATAR : Odeya Rush
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Si un non Popescu veut Rp avec moi, je dis OUI ! #jeveuxmefairedesamis
+ contacts:

MessageSujet: One step after the Other [Quinn & Mada]   Ven 17 Fév - 16:22

One Step after The Other


Quinn Stevenson & Madalina Popescu





Encore une journée à venir banale dans un lycée banal dans une ville qui, avouons-le, n'était pas très banale : un ouragan et un château hanté apparu de nulle part plus tard, la vie reprenait son cours... C'était presque comme s'il ne s'était jamais rien passé, comme si tout le monde avait oublié. Les écoles avaient rouvert, les habitats ravagés se reconstruisaient petit à petit, la population se retrouvait à nouveau dans les rues qui redevenaient ce qu'elles étaient auparavant pas à pas. Madalina avait enfin pu quitter ses béquilles, mais ne pouvait encore pas reprendre la course. Qu'est-ce que ça lui manquait de courir... Sentir l'air frais s'engouffrer dans ses poumons, écouter son corps, son souffle, la musique dans ses oreilles, avoir sa queue-de-cheval se balançant au gré de ses foulées, caressant au passage sa nuque. Elle aimait ce petit moment rien qu'à elle et c'était un supplice de devoir attendre que sa cheville soit en meilleur état pour recommencer. Elle ne la faisait plus vraiment souffrir, si ce n'est quand elle appuyait fortement dessus. Elle pouvait donc marcher à nouveau quasi-normalement et c'était déjà une bonne chose parce qu'être obligée de dépendre de quelqu'un ou de béquilles, c'était vraiment casse-pieds, sans mauvais jeu de mots. Et puis cela rassurait peut-être un peu sa mère, de savoir que sa fille était presque rétablie, même si ce n'était pas le cas d'Iulia dont les côtes la faisaient encore souffrir.

Encore en dehors de l'établissement, Lina tirait une latte sur sa cigarette en tentant de compter les jours qui la séparaient de son prochain jogging. Elle ne fumait que très rarement, mais parfois cela lui faisait du bien, elle avait envie de s'en griller une surtout lorsqu'elle se sentait stressée et le faisait évidemment dans la plus grande des discrétions pour que personne ne soit au courant. Soufflant une dernière fois la fumée qui avait pris place dans sa bouche, elle écrasa sa clope dans le cendrier mis à disposition avant les grilles du lycée et entra dans celui-ci. Elle vérifia sa salle de classe et s'y rendit, vagabondant sans précipitation dans les couloirs. Elle était en avance, comme à chaque fois et il n'y avait encore pas foule dans l'enceinte du bâtiment. La jeune femme se dirigea vers son casier pour prendre les affaires qui lui manquaient : elle avait pris l'habitude de poser ses documents les plus lourds lorsqu'elle était encore handicapée par sa cheville et avait garder ce réflexe depuis. Elle se rappela alors qu'une personne devait intervenir dans leur classe aujourd'hui, une jeune femme plus âgée qu'eux, pour une raison qui lui échappait... Une apprentie photographe ? Ou quelque chose comme ça ? Ou peut-être que ce n'était que sa passion ça et qu'en fait, elle faisait tout autre chose ? Bon, il fallait l'avouer, Madalina n'avait pas bien écouté le prof vendredi dernier, à la fin du cours, mais elle était juste pressée de rentrer et d'aller voir le plus de Popescu possibles ce week-end. Mimi n'avait pas trop le moral, Ioan non plus a priori, Iulia souffrait encore de ses côtes, ne parlons pas d'Anca et de ses séquelles suite à l'ouragan, oh et puis le retour d'Elena … Cette pensée fit rire Madalina qui marmonna dans sa barbe.

« Quelle famille de bras cassés quand même... »

L'adolescente ne savait plus trop quoi penser de la situation familiale actuelle.« Quelle famille de bras cassés quand même... Elle en avait marre qu'ils se blessent, se braquent, s'entrechoquent, qu'ils soient tous perçus comme une famille de cas sociaux qu'il ne fallait pas approcher sous peine d'attraper une malédiction. Il faut dire que parfois, c'était vraiment à se demander s'ils n'étaient pas maudits... La miss soupira et claqua la porte de son casier une fois tous ses cahiers dans son sac à bandoulière et relevant la tête vers le couloir, vit une demoiselle rousse au loin qui semblait plutôt perdue, ou peut-être rêveuse... ? Bref, Mada n'en savait trop rien, mais elle se surprit à lui lancer une fois plus proche d'elle.


« Si tu cherches la classe de Monsieur Harrison, c'est par là, mais y a encore personne. »

Elle lui adresse un petit sourire et entre dans la salle de classe sans attendre une réponse de sa part, s'asseyant à une table du rang du milieu, près de la fenêtre. C'était quelque peu stratégique de la part de la brunette de s'installer là, ni trop devant, ni trop derrière, afin de ne pas passer pour la petite intello de la classe même si tout le monde savait qu'elle avait de bons résultats et en même temps de ne pas être avec les abrutis de l'arrière qui se faisaient un cours solo au fond de la classe. C'était à se demander pourquoi est-ce qu'ils venaient ceux-là, alors que rien ne les obligeaient. La miss retira son blouson noir et son écharpe, les accrocha à sa chaise, posa sa sacoche et y sortit ses affaires : un carnet contenant des feuilles à carreaux basiques, une trousse tout ce qu'il y avait de plus banale. Madalina n'était pas très extravagante, elle se fondait dans la masse pour qu'on lui foute la paix. Les autres élèves commençaient seulement à arriver peu à peu et la donzelle en jean et pull bleu en regarda entrer quelques-uns avant de se perdre dans ses pensées en scrutant par la fenêtre. Il faisait frais aujourd'hui, le ciel était triste, il était d'un gris mélancolique... Allait-il pleuvoir en ce début de semaine ? La belle ne regardait jamais la météo, alors elle n'en savait rien. En fait, elle ne regardait même jamais la télévision maintenant qu'elle y pensait... Et oui, Lina était du genre à penser à tout et à n'importe quoi à la fois, à beaucoup rêvasser, à être dans son petit monde. Elle n'avait pas eu trop le choix étant petite, jetée bien trop vite dans la réalité, seule ses songes pouvaient l'en sortir et lui permettre de survivre dans cette jungle qu'était Savannah. Alors elle rêvassait et à cet instant encore, son imagination débordait pendant qu'un brouhaha infernal résonnait autour d'elle : les lycéens entraient alors que la sonnerie venait de retentir, se bousculaient presque, déplaçaient leur chaise, s'installaient, discutaient pour très certainement se raconter leur week-end, sortaient leur matériel de leurs sacs, … Si quelqu'un lui parlait à cet instant, elle ne l'entendait pas, parce qu'elle était complètement ailleurs la petite Madalina. Soudain, le bruit s'estompa et le silence la fit sortir de sa réflexion. Le professeur Harrisson était arrivé et commença à présenter une demoiselle à ses côtés : Mademoiselle Stevenson, la jolie petite rousse que Lina avait croisé dans les couloirs. Son attention se porta sur elle, elle qui semblait terrifiée devant cette foule, bien qu'elle tentait de le cacher au maximum. Elle devait faire jeune pour son âge parce qu'elle aurait très bien pu passer dans cette classe incognito sans sa chevelure rousse qui attirait tout de suite le regard, surtout puisqu'il n'y en avait pas parmi les demoiselles présentes dans cette salle de classe. La petite brunette de 15 ans croisa ses jambes et appuya ses bras sur sa table, prête à écouter ce que la timide Stevenson allait dire, l'observant d'un regard bienveillant pour tenter de la rassurer afin qu'elle ne se fasse pas totalement bouffer par les plus stupides de ses camarades prêts à dire la moindre connerie dès que possible, qu'importe la présence du professeur.


Couleur paroles : mediumvioletred       #C71585

Code by Joy
http://dream.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1071-an-other-popescu-is-in-da-plaaace-8-terminee http://thenotebook.forumactif.org/t1101-madalina-popescu-people-come-into-your-life-for-a-reason#18540

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1082
ϟ POINTS : 10
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   Mer 22 Fév - 12:15

Mais pourquoi j’ai accepté de faire ce truc ? Je vous jure, j’ai déjà pas assez de problèmes à gérer comme ça dans ma vie pour en rajouter une couche ? Et bah non, quand la responsable de l’album de fin d’année m’a demandé si je voulais bien passer dans les classes pour parler à chacun des photos qu’on allait faire, de leur participation à ce maudit bouquin, j’ai dit oui. A dire vrai, je suis même pas sûre d’avoir réellement répondu, j’ai peut-être juste couiné un truc qui ressemblait vaguement à un assentiment. Mais Jordan, m’sieur Oakley donc, a dit que ce serait une bonne idée de le faire. Donc bon, je suis pas allée voir la responsable pour lui dire que j’avais changé d’avis. Par contre, j’ai pas osé en parler à Luka. J’ai eu peur que ça l’inquiète, qu’il fronce les sourcils en mode « je vais manger les gens si ça se passe mal ». Faut que j’arrive à être un peu indépendante non ? Enfin, à pas me précipiter dans ses bras dès qu’un truc cloche. Parce que le jour où je voudrais le faire et qu’il y aura une fille dedans, autant dire que je risque de mal le vivre. Déjà que je le vis pas très bien. En tout cas, je sens que ce soir il va falloir que je fasse une descente dans le stocks de crackers et de fromage si je veux survivre.

Enfin breeeeef… Hannah a été cool, elle m’a filé des pistes pour essayer d’avoir un discours à peu près cohérent face à une meute d’adolescents et s’est même proposée de prendre ma place. Faut dire qu’on bosse toutes les deux sur l’album, on est celles qui en font le plus. Mais elle aussi parle aux élèves et elle a pris les plus âgés, histoire que je me fasse pas manger. Des gens qui ont deux ans de moins que moi, à peu près, ça devrait bien se passer non ?

Même si bon, ça commence pas terrible, je sais même pas où je dois aller. Et y a une petite brune qui me fait un sourire avant de m’indiquer le chemin. Quoi, j’ai l’air aussi paumée que ça ? Pourtant, j’ai ma tête habituelle. Je crois en tout cas. Je fronce le nez alors que je me dirige donc bien vers la classe de Monsieur Harrison. Il est sympa comme prof, je l’ai aussi en histoire même s’il est un peu… effacé. Pas trop le genre à lever la voix en cours quand c’est le bordel, donc autant dire que ça l’est souvent. Et que ça me rassure pas des masses de commencer par-là donc.

J’inspire doucement, m’exhortant au calme alors que je finis par entrer. Je me fixe sur le prof, histoire de pas voir la masse d’élèves qui en fait ont tous l’air d’avoir mon âge ou d’être encore plus vieux que moi. Ca craint, mais alors vraiment. Ils vont jamais m’écouter, ils vont tous mes regarder et attendre que je fasse une connerie. Et ça va pas manquer. Et ils vont rire, et ça va être affreux et je vais finir cachée dans les toilettes jusqu’à la fin de la journée. A cette pensée, je sens mon estomac qui se noue et je déglutis tant bien que mal alors que le prof me présente aux gens. Sans dire pourquoi je suis là. Ah ouais, super. Donc forcément, ils attendent. Ils me regardent. Tous.

« … bon… bonjour. Je m’appelle Quinn Stevenson donc. Comme vous l’a dit M’sieur Harrison. Hum. »

Ouais, ça démarre pas terrible. Ma voix est encore plus haut perchée que d’habitude et j’ai du mal à pas bafouiller. J’inspire de nouveau et mon regard accroche celui de la brunette qui m’a guidée tout à l’heure. Son sourire a l’air gentil. Je me rends compte d’un coup que j’ai super chaud mais en même temps, je suis encore emmitouflée dans mes fringues vu que je viens directement de dehors.

« Ah euh… ah oui… attendez… »

Et j’essaie de me dépêtrer de ma veste. Sauf que j’y arrive pas très bien. Et que moins j’y arrive, plus je commence à stresser. Bon, ok, à paniquer. J’entends quelques rires qui fusent alors que je continue de galérer et que le prof ne bouge pas d’un cil. Super. Génial. Parfait. Je veux mourir là, maintenant, tout de suite. Je manque de trébucher mais je me rattrape de justesse au rebord du tableau et je finis quand même par me débarrasser de ma veste.

Mais je suis écarlate et je dois avoir l’air totalement échevelée. La grande classe quoi. J’enlève alors ma grosse écharpe, essayant de ne pas prêter attention à tous ces regards rivés sur moi. Ca va, y a pas d’autre drame. Et je toussote, essayant de faire comme si de rien était.

« Je suis venue vous parlez de l’album de fin d’année. »

Ca commence à chuchoter dans tous les coins. Ils parlent de moi ? Ils se moquent de moi ? Ou alors ils s’en fichent que je sois là ? J’en sais rien du tout mais le nœud au ventre se serre d’un cran supplémentaire. Je vais pas y arriver en fait. J’ai même les mains qui commencent à trembler. Alors je vais éviter de prendre le papier où j’ai pris des notes hein.

« … vous êtes arrivés au lycée cette année pour la plupart d’entre vous alors faut vous expliquer le fonctionnement un peu. Enfin, y en a qui connaissent ou pas du tout ? »

Par pitié, que quelqu’un réponde quelque chose, sinon j’ai plus qu’à creuser un trou. Et puis ma voix est vraiment tellement aigüe que ça en devient pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 68
ϟ POINTS : 2
ϟ PSEUDO : Ayame
ϟ CREDITS : Casyldh
ϟ AVATAR : Odeya Rush
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Si un non Popescu veut Rp avec moi, je dis OUI ! #jeveuxmefairedesamis
+ contacts:

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   Jeu 9 Mar - 19:24

One Step after The Other


Quinn Stevenson & Madalina Popescu






Madalina était plutôt douée pour comprendre ce que ressentaient les autres. Il faut dire qu'elle a passé l'ensemble de sa petite vie dans une famille où l'on n'exprime pas ses sentiments, où l'on se tait et où l'on fait semblant d'aller bien. Ou alors on passe par la violence. La brunette avait alors appris à décoder les émotions enfouies en chacun lorsque cette expression ne passait pas par les poings. Là, en l'occurrence, elle sentait le stress qui émanait de la jeune demoiselle. Elle devait certainement se demander ce qu'elle faisait ici, ce qui lui avait pris de s'engager dans un tel projet. Elle n'avait pas l'air sûre d'elle. C'est dommage, elle devrait. Elle est jolie, elle a l'air très gentille, à coup sûr en plus de ça elle est intelligente ! Sa voix était certes très aiguë, mais cela devait être dû à son état actuel. Son prénom était Quinn. Quinn, Queen, tout d'une reine ce petit bout de femme, il ne manquait plus que de l'assurance ! Son regard se porta sur Madalina. Elle l'avait sûrement reconnue. La jeune Popescu tenta de la rassurer à l'aide d'un sourire mais la brunette eut de gros doutes quant à l'effet positif qu'avait pu avoir ce sourire en voyant Quinn galérer à retirer sa veste. Sa peau venait de virer au rouge alors qu'elle avait failli tomber lors de son combat contre son vêtement. Les yeux étaient tous rivés sur elle, Mada s'en rendit compte en observant ses camarades. Quinn tente de reprendre ce qu'elle disait, l'air de rien et évoque soudain l'album de fin d'année. Le calme ambiant disparaît petit à petit alors qu'elle vient de lancer ces mots. Tout le monde se questionne, tout le monde parle, pas forcément de ce qu'il faut, peut-être bien de leur week-end, de ce qu'ils vont faire après ou autre. Lina, elle, attend. Elle observe, elle patiente.

La demoiselle rousse reprend, demande si quelqu'un sait quelque chose sur ce fameux album. Madalina lève la main, toujours prête à aider, même si elle n'est pas franchement sûre que ce qu'elle va dire sera correct. Elle s'exprime quand son aînée lui donne la parole.

«  Hmm c'est un album qui va contenir des photos des principaux événements de l'année au lycée, de la vie sportive, des élèves... non ? »

A peine a-t-elle le temps de terminer sa phrase qu'un garçon de la classe la coupe et lance une remarque qu'il croit intéressante pour intimider Mademoiselle Stevenson, sur un ton des plus sournois.

«  Vie sportive ? Vous feriez pas natation par hasard Miss Stevenson ? Si vous avez besoin d'un photographe, j'sais carrément bien m'servir de mon objectif ! »

Toute sa bande de potes ne manque pas de rire à gorge déployée à ces insinuations pendant que le prof, assis au fond de la classe, reste de marbre face à celles-ci. Lina leva les yeux au ciel. Mais bon dieu quelle bande d'abrutis... Elle fusille du regard le petit rigolo qui ne la remarque même pas, fier comme un coq. La brunette se tourne donc vers Quinn qui semble totalement décontenancée et tente à nouveau de lui adresser un sourire rassurant. Mais celle-ci semble déjà totalement ailleurs. Agacée par l'ensemble du groupe qui continue de rire durant quelques minutes, Madalina tape brusquement des poings sur sa table. Les rires s'estompent et chaque pupille se tourne vers elle. Elle s'exclame.

« Wow mais quel caïd ! Mec, si tu sais si bien t'en servir, vas-y montre-le nous ton engin ! Aaah, là tout de suite on se sent un peu plus con hein, moins téméraire ! »

Le ton de sa voix fit sortir Monsieur Harrison de sa bulle qui lance un « Mademoiselle Popescu ! » censé être sévère. Évidemment, c'est tellement plus simple de réprimander une élève d'ordinaire sérieuse que de faire face à des éléments perturbateurs entrainant la quasi-totalité de la classe. Le mec ne répond rien sur le moment, mais les éclairs qu'il a dans ses iris semblent tout dire sans avoir besoin d'un seul mot. Il s'occuperait de Mada par la suite. Qu'il vienne, elle n'avait pas peur, elle savait se battre. Décidément, Quinn Stevenson n'avait vraiment pas eu de chance en tombant dans cette classe comportant très certainement les élèves avec le plus bas QI. Entre ceux qui se prennent pour des caïds et celles qui ont pour seul but dans ce lycée d'être « populaire », peu de personnes pouvaient vanter leur intelligence là-dedans.


Couleur paroles : mediumvioletred       #C71585
Code by Joy
http://dream.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1071-an-other-popescu-is-in-da-plaaace-8-terminee http://thenotebook.forumactif.org/t1101-madalina-popescu-people-come-into-your-life-for-a-reason#18540

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1082
ϟ POINTS : 10
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   Ven 17 Mar - 23:01

J'ai envie de disparaitre, mais genre vraiment. Que ça fasse pop et que je sois ailleurs. N'importe où. Bon, ok, pas vraiment n'importe où. Dans le canapé, blottie contre Luka qui trouverait moyen de me faire rire et de dédramatiser cette journée. Sauf que ça marche pas, bien évidemment. Que j'aurais beau fermer les yeux et serrer les paupières super fort, quand je les rouvrirais, je serais toujours là. Et ils auront tous le regard braqué sur moi, à attendre un truc que je suis incapable de donner ou, pire encore, à se moquer de moi. Parce que ça va pas manquer. Les ados sont horribles, moi je vous le dis. Encore plus quand on est une timide maladive pleine de tocs et toute cassée. Enfin ça, ils savent pas, faut pas que je me focalise là-dessus sinon ce sera encore pire.

Je retiens un soupir de soulagement quand la brunette qui m'a aidée tout à l'heure prend la parole pour répondre à ce que je dis. Ok, quelqu'un suit et, en plus, elle a l'air intéressée. Ou alors, elle fait super bien semblant ce qui, au fond, m'arrange tout autant. Parce que bon, moi tout ce qui compte c'est d'avoir un suivre à fil. Et là, je m'y agrippe comme je peux. Je suis sur le point de lui répondre, mon visage s'étant illuminé à ses propos, quand y en a qui prend la parole. Et je cille, rougissant comme une tomate alors que lui et ses copains se mettent à rire, piquant du nez et regardant mes chaussures alors que je marmonne, d'une voix à peine audible.

« Oh … je… non. Non, non. Pas de sport et euh… »

Je sais, je réponds à coté de la plaque et, bien évidemment, ça les fait rire de plus belle. En plus, le prof ne dit rien ou alors je m'en rends pas compte. Je sursaute quand la brunette tape du point sur la table et je la fixe, les yeux écarquillés et la bouche entrouverte sous l'effet de la surprise. Alors ça, j'aurais juste jamais osé le faire. Le dire. Ou même le penser en fait. Mais donc ouais, c'était bien une métaphore sexuelle hein. Je suis encore plus cruche que je l'aurais cru possible. Et le regard que l'abruti lance envers la petite brune me fait peur un peu, je me mordille nerveusement la lèvre avant de me rendre compte que je devrais continuer, ou plutôt reprendre. Alors je toussote, cillant et prenant une grande inspiration.

« Alors oui, c'est ça… l'album, les photos des événements, des élèves et tout. Le truc c'est qu'il y a besoin de volontaires pour le faire. L'album. Parce qu'il y a des articles, des euh… photos… ouais, logique et… enfin de la mise en page. Des trucs comme ça. Et… »

« Et des filles à poil ? »

Le répit aura été de courte durée. A croire que je devrais même pas arrêter de parler pour respirer, ça marcherait peut-être mieux. Le prof toussote de nouveau, histoire de dire qu'il intervient mais ça passe inaperçu au milieu des rires gras des autres garçons. Et là, je sais pas pourquoi, je lâche, sans même y réfléchir.

« Je sais que t'en vois jamais, mais je vais rien pouvoir faire pour toi, encore moins avec l'album. »

Là, c'est moi qu'il regarde d'un air méchant. Et je sais plus où me mettre. Je sais pas pourquoi j'ai dis ça en fait, c'était idiot. Vraiment totalement stupide. Surtout que la cloche finira par sonner  à un moment ou à un autre et que je sens qu'il va pas oublier ce que je viens de dire.

« Hum… y en a qui… enfin si ça vous intéresse… y a des formulaires et euh… sinon vous pouvez venir me voir et on peut en parler. Quand vous voulez et… »

Faut que je trouve un truc intelligent à dire mais là, autant dire que je commence à avoir encore plus de mal. Surtout que j'arrive pas à arrêter de penser qu'il va pas me rater à la sortie. Et que le prof a l'air de s'en moquer comme de sa première chemise. Ou de cette classe. Merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 68
ϟ POINTS : 2
ϟ PSEUDO : Ayame
ϟ CREDITS : Casyldh
ϟ AVATAR : Odeya Rush
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Si un non Popescu veut Rp avec moi, je dis OUI ! #jeveuxmefairedesamis
+ contacts:

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   Ven 7 Avr - 17:09

One Step after The Other


Quinn Stevenson & Madalina Popescu






Et ça continue, ça balance des réflexions plus connes les unes que les autres à cette adorable jeune femme qui essaie simplement tant bien que mal d'expliquer son projet. Madalina est désespérée. Elle serre le poing et a une folle envie de se lever et de mettre une droite à ce gars qui se prend pour un caïd et qui se croit intouchable. Non pas que la jeune femme est pour la violence, mais il faut avouer qu'elle a le sang chaud, c'est pas une Popescu pour rien, elle a la veine du front qui gonfle au fur et à mesure qu'elle entend les remarques de ces tapettes qui savent bien parler, mais n'ont rien dans le calbut. Et cette pauvre Quinn qui semble démunie... avant de lancer une réflexion au mec qui tombe des nues, autant que la brunette qui, encore un peu, fixerait la jolie rousse avec la bouche grande ouverte. Elle a osé lui dire quelque chose et c'est bien. Enfin, Lina trouve que c'est bien, mais la belle doit certainement d'ores et déjà regretter ses paroles quand elle croise les pupilles de l'imbécile qui s'il pouvait la tuer d'un regard, l'aurait assassinée à la seconde même où elle a osé répliquer. Mada se met à rire, mais alors à rire... Elle voit bien que c'est la première fois que la jeune femme a réussi à se défendre face à des personnes médisantes comme eux et aimerait qu'elle reste sur cet élan de courage et pas qu'elle se mette à flipper de ce qui est à venir quand la cloche sonnera. Alors elle se lève, la petite Popescu. Sac et veste sous le bras et elle vient vite signer un formulaire, s'exclamant.

« Et voilà, déjà une inscrite ! Bon n'hésitez pas à venir vous inscrire à votre tour et si vous avez des questions, on est dehors avec Mademoiselle Stevenson, prête à répondre à toutes questions. Merci de l'avoir écoutée ! »

Elle fait un clin d'oeil au groupe d'abrutis, attrape les affaires de Quinn d'une main, le poignet de la demoiselle d'une autre et lui souffle un « Suis-moi ! » accompagné d'un regard malicieux et d'un petit sourire en coin.

Lina quitte la classe, laissant les formulaires sur la table et en tirant avec elle sa nouvelle « partenaire de fuite ». Elle entend au loin M. Harrison lui hurler de revenir puis dire de même à d'autres élèves, certainement aux abrutis qui vont tenter de les suivre. Elles courent toutes deux dans les couloirs vides, sortent de l'établissement puis passent la grille de celui-ci. On entend au loin des pas les suivre. A quelques mètres de l'école, Madalina jette ses affaires par-dessus un muret puis grimpe par-dessus celui-ci et tend la main à sa camarade pour l'aider.

« Grimpe ! Ils nous trouveront pas ici ! ». Cette phrase, toujours dite avec une grande bienveillance et un grain de malice dans la voix. Elles se retrouvent toutes deux dans un petit jardin, qui semble privé. Il a l'air entretenu, des fleurs commencent à y bourgeonner, au sol comme aux arbres. On entend au loin les imbéciles de sa classe se hurler dessus, sûrement parce qu'ils ne sont pas d'accord sur la direction qu'ont pu prendre leurs deux proies. Les voix s'éloignent et on n'entend plus que la respiration forte des deux demoiselles. La brunette rit une nouvelle fois, persuadée d'être en sécurité et amusée par cette situation. Elle repense à ce que leur a répondu Quinn et serre ses bras autour de son ventre, se retenant de rire aux éclats.

« Ohlala la tête qu'ils ont fait quand tu leur as répondu ! J'aurais jamais cru que tu allais te défendre comme ça, c'était super ! »

Elle voulait qu'elle soit fière, fière de ne pas s'être laissée marcher sur les pieds, fière de ne pas les avoir laissés l'écraser comme si elle était une sous-merde. C'était compliqué d'être une femme dans notre société, compliqué de se défendre, de ne pas juste baisser la tête et laisser les autres faire la loi. Mais là, elle avait osé. Osé leur montrer qu'elle ne leur appartenait pas et qu'elle n'était pas là pour être leur jouet. Après s'être calmée, elle se redressa et lui tendit la main, lui adressant son plus beau sourire.

« Au fait, moi c'est Madalina. Tu peux m'appeler Mada ou Lina, comme tu préfères. »

Elle jeta sa veste sur le sol et s'assit dessus. Elle serra les dents et posa ses mains sur sa cheville. Zut, elle avait oublié qu'elle devait encore y faire attention... Elle n'avait même pas remarqué jusqu'à présent que celle-ci la faisait souffrir. C'était très certainement dû à sa course et à son saut du muret. Tant pis, cela avait valu le coup de la fragiliser un peu ! Elle n'allait quand même pas laisser Quinn se faire emmerder par une bande d'incapables sans cerveaux. Sa respiration devint à nouveau de plus en plus régulière et ce temps de reprise démontrait bien qu'elle ne faisait plus de jogging depuis un petit moment... Elle avait réellement hâte de reprendre, car même cette simple fuite lui avait fait un bien fou ! En attendant, elle était là, assise, avec Quinn, dans un jardin privé qu'elle connaissait et où elle savait que personne ne viendrait les emmerder.


Couleur paroles : mediumvioletred       #C71585
Code by Joy
http://dream.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1071-an-other-popescu-is-in-da-plaaace-8-terminee http://thenotebook.forumactif.org/t1101-madalina-popescu-people-come-into-your-life-for-a-reason#18540

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1082
ϟ POINTS : 10
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   Ven 14 Avr - 18:30

Des fois, je me dis qu'il y a rien de pire que de faire face à une bande d'ados qui se croient les maitres du monde. Et puis, je me rappelle du reste, de ses heures passées à me cacher dans ma chambre, en espérant qu'il me laissera en paix. De ces nuits où je m'échappais, où j'allais me réfugier dans la chambre de Luka… avant qu'il s'en aille et que j'ai nulle part où aller. Des coups, de tout ce qu'il me disait, me répétait jour après jour, pour que j'oublie jamais à quel point je ne sers à rien, à quel point je ne suis qu'un poids pour tous ceux qui ont le malheur de me côtoyer. Alors, quand je les vois se marrer comme ça, se moquer de moi ou chuchoter entre eux, dans le fond, je m'en fiche. Ca me plait juste pas de devoir les affronter parce que ouais, j'aime pas ça, mais, dans le fond, ce soir, je les aurais oubliés. Parce qu'il y a tellement plus grave, tellement plus difficile à gérer. Et je me dis qu'ils se rendent pas compte de la chance qu'ils ont en fait. C'est peut-être ça qui me pousse à dire ce que je dis, même si c'est pas le truc le plus intelligent à faire. Pourtant, ça soulage. Un peu. Surtout de voir tout le monde déstabilisé comme ça, de voir qu'ils se retrouvent, même une seconde, à ma place. Enfin, à celle qu'ils me donnent. Parce que ouais, ce serait eux ou un pigeon qui roucoule devant la porte de l'immeuble, ce serait un peu pareil. Tiens, je suis pas sure qu'il apprécierait d'être comparé à un pigeon en fait. Mais il a un peu les mêmes yeux globuleux sauf que lui là, il pourrait me tuer en me regardant, il le ferait. Je commence un peu, mais alors juste un peu, à m'inquiéter sur ce qui va m'attendre à la sortie et je déglutis difficilement, espérant ne pas trop m'emmêler les pinceaux. Sauf que ouais, c'est pas gagné. D'autant que j'ai l'impression que je vais me liquéfier sur place avant que la cloche sonne. Ou alors, elle sonnera ptet jamais en fait. Ca pourrait arriver, c'est pas logique, mais c'est pas totalement impossible.

Et là, le miracle. Mais genre encore mieux que dans les films de super-héros. La petite brune se lève et m'embarque avec elle. J'ai même pas le temps de réfléchir qu'elle me prend par le bras, j'en oublie presque mon écharpe tellement elle arrive à me perturber et j'ai à peine le temps d'agiter la main avec un sourire nerveux qu'on est déjà loin.

"Mais il va pas être content m'sieur Harrison !"

Alors ouais, je pense que c'est le cadet de mes soucis là, de suite, et puis, m'sieur Oakley arrivera bien à dire que je suis suffisamment perturbée pour me barrer comme ça en plein milieu d'un cours, d'une présentation et tout. Mais elle, il va lui arriver quoi ? Je la suis pourtant, réalisant qu'elle a l'air de connaitre les couloirs comme sa poche. Heureusement pour nous en tout cas et je la suis sans même hésiter. On passe la grille et je peux pas m'empêcher de pouffer de rire un peu nerveusement à l'idée de m'échapper comme ça. J'attrape sa main et elle m'aide à me hisser et je me laisse tomber au milieu des fleurs, soufflant, d'une voix incrédule.

"Alors moi, quand je sèche les cours, c'est pas aussi spectaculaire d'habitude…"

J'inspire doucement, essayant de retrouver un semblant de souffle. J'écarquille un peu les yeux quand elle reprend et je grimace avant de lâcher, toujours sur le même ton.

"… à dire vrai, moi non plus en fait. Je sais pas, il avait tellement une tête de… crétin ? J'étais obligée de dire un truc, d'autant que, même si je suis sure que demain je vais retrouver de la crème à raser sur mon casier ou un truc tout aussi dégueulasse, sa tête, l'espace d'un instant, en valait tellement la peine… Mais je fais jamais ça en temps normal en fait. C'est… bizarre…"

Je lui tends la main, lui décochant un large sourire à mon tour alors que je reprends, d'un ton plus léger.

"Enchantée… Lina donc ! Et… merci. T'étais pas obligée de prendre ma défense comme ça et encore moins de fuir avec moi. Surtout que bon, moi j'ai l'étiquette détraquée auprès du conseiller d'orientation donc je vais pas trop avoir de soucis… mais j'ai pas envie que t'en aies à cause de moi… remarque, je peux dire que je t'ai hypnotisée pour m'aider à fuir, ça pourrait marcher."

Je me tapote le nez avant de voir qu'elle fait une drôle de tête. Et je fronce les sourcils un instant. La douleur, ou plutôt le fait de la cacher, je suis habituée. Alors je souffle, la mine curieuse.

"Tu t'es pas fait mal j'espère ? A cause de la course et tout."

Ce serait vraiment pas de bol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring

avatar

⊹ life can hurt

ϟ POSTS-ENVOYES : 68
ϟ POINTS : 2
ϟ PSEUDO : Ayame
ϟ CREDITS : Casyldh
ϟ AVATAR : Odeya Rush
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Si un non Popescu veut Rp avec moi, je dis OUI ! #jeveuxmefairedesamis
+ contacts:

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   Sam 3 Juin - 19:02

One Step after The Other


Quinn Stevenson & Madalina Popescu







Finalement, cette journée n'était pas si banale que ça au bout du compte. Cette pseudo course-poursuite avait amusé Madalina, le fait de penser à ces abrutis qui les cherchaient désespérément et qui, elle en est certaine, ne les trouveraient pas et abandonneraient, la fit d'autant plus rire. La petite rousse lui dit en riant qu'elle n'avait jamais séché les cours de façon aussi spectaculaire, ce qui fait une fois de plus sourire la brunette qui s'exclame.

« Ahahah moi non plus tu sais, c'est bien la première fois ! Mais qu'est-ce que c'est drôle ! Et puis franchement M. Harrison a tellement rien dans le ventre qu'il osera même pas dire qu'on est parties de son cours, c'est plutôt des autres abrutis qu'on devra se méfier à l'avenir... »

Reprenant toutes deux leur respiration, un court silence prend place, avant que Quinn ne réponde à l'exclamation de Madalina qui se remémore la tête de ces imbéciles lorsque la jolie rousse leur a répondu. Effectivement, il serait fort probable que toutes deux retrouvent dès le lendemain des choses pas très commodes dans leurs casiers mais Quinn a raison, c'était vraiment la bonne chose à faire que de leur répondre de cette manière et leur montrer qu'elle aussi, elle peut être vraiment conne avec eux s'ils le souhaitent. Cette affirmation posée, les deux demoiselles prennent le temps de se présenter mutuellement. Lina se fait la réflexion que sa nouvelle partenaire de crime a l'air vraiment chouette, tout comme elle le présumait en l'observant en classe, puisqu'elle s'inquiète pour elle alors qu'elle ne la connaît même pas vraiment. Mada rit une nouvelle fois alors qu'elle parle d'hypnose et secoue ensuite la tête de gauche à droite et lui offre un sourire et un petit clin d'oeil qui se veulent rassurants.

  « Oh non ne t'inquiètes pas, j'suis une Popescu, j'ai peur de rien ahah ! Et puis comme je te le disais avant, c'est pas Harrison qui va oser se plaindre, ça prouverait encore plus qu'il sait pas gérer ses élèves, déjà qu'il a pas bonne réputation ! Et sachant que je suis une élève assidue... peut-être bien une des seules de cette classe, personne prendrait en compte sa remarque. »

La belle brune soupire en manipulant sa cheville et se permet une fois encore de balayer les inquiétudes de Quinn.

« Ah non non, je me suis fait ça lors de l'ouragan, c'est rien, elle est juste un peu fragile, j'ai pas encore vraiment le droit de courir normalement, mais t'imagines pas comme ça m'a fait du bien de taper un petit sprint après tout ce temps sans pouvoir courir ! »

La donzelle s'intéressa à son tour à cette nouvelle connaissance dont elle ne connaissait en réalité que le nom. Elle voulait en savoir un peu plus sur elle, sachant qu'elles étaient de toute manière bloquées ici pendant un petit moment. Elle imaginait que Quinn avait peut-être entendu quelques rumeurs, quelques échos à propos des Popescu et que par conséquent il était également intéressant pour elle d'avoir le point de vue de Madalina sur elle-même et possiblement sur sa famille si cela l'intéressait par la suite. Lina fit donc sa curieuse, s'installant sur le sol en prenant soin de ne pas forcer sur sa cheville.

« Et donc... ça fait longtemps que tu es à Savannah ? Je ne t'y ai jamais croisée, mais bon il faut dire que c'est plutôt grand... »

Bon, avouons-le, la demoiselle n'était pas très douée pour commencer une discussion ahah... Mais ça irait mieux par la suite ! En même temps qu'elle parlait et écoutait les réponses de Quinn, Mada jouait avec des brindilles d'herbe, les arrachant et les tournant frénétiquement autour de ses doigts.



Couleur paroles : mediumvioletred       #C71585
Code by Joy
http://dream.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1071-an-other-popescu-is-in-da-plaaace-8-terminee http://thenotebook.forumactif.org/t1101-madalina-popescu-people-come-into-your-life-for-a-reason#18540

avatar

Un jour j'ai volé une pomme.

ϟ POSTS-ENVOYES : 1082
ϟ POINTS : 10
ϟ PSEUDO : Quinnie
ϟ CREDITS : Jessicayumi
ϟ AVATAR : Georgie Henley
✰ ✰

already broken
+ disponibilité rp: Disponible ^^
+ contacts:

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   Lun 5 Juin - 12:50

La vie est décidément pleine de surprises. Des mauvaises mais aussi des bonnes, comme cette rencontre avec Madalina. Elle a réussi à me tirer d'un mauvais pas, ce que m'sieur Harrison aurait jamais fait, et en plus, pour la première fois depuis longtemps, depuis toujours même, je me suis senti aussi forte face au reste de la classe. Je passe mon temps à raser les murs, à me cacher derrière mes cheveux, avec plus ou moins de succès selon les jours. Mais jamais j'ai osé parler comme ça. Et j'avoue, c'est à la fois grisant et effrayant, ça fait même un bien fou. Tant que je songe pas aux milliards de conséquences possibles en tout cas. Donc pour l'instant, je profite du moment présent et je pouffe de rire quand Madalina reprend. "J'avoue, c'était quand même marrant. Mais il est sympa m'sieur Harrison d'habitude, j'avoue que je suis un peu déçue qu'il ait rien osé dire. Remarque, ça m'arrange pour la suite… et pour ce qui est des abrutis… je passe mon temps à esquiver les gens, ça changera  pas tant que ça, si ?"

Je me frotte le nez, un rien pensive, me demandant ce dont ils pourraient être capables pour vraiment me prendre la tête. Et j'avoue, j'ai beau réfléchir, y a rien qui me vient. Ce sont des gosses et rien de ce qu'ils pourront dire ou faire ne pourra me faire aussi mal que ce que j'ai déjà pu vivre. Et puis, c'est pas comme si la façon dont les autre pouvaient me voir au lycée m'intéressaient. Tant que les rares qui comptent vraiment savent la vérité, et autant dire qu'au lycée, ils remplissent même pas les doigts d'une main, le reste, je m'en moque. Je fixe alors Madalina, un rien perplexe. "Et genre, être une Popescu c'est … un truc que je suis supposée comprendre ? Genre comme je suis une super-héroïne ou je suis la fille du magnat du coin ? Mais moi j'étais pas trop trop du genre assidue à la rentrée. J'ai arrêté de sécher hein, mais je suppose que ça doit être inscrit dans mon dossier." J'écarquille les yeux à cette pensée avant de me focaliser sur sa cheville, la mine inquiète.

"L'ouragan ? Ohlala, c'était comment ? J'ai eu de la chance, j'étais chez moi quand c'est arrivé. Je pense que je serais mort de trouille ou que j'aurais finie roulée en PLS dans un coin si j'avais vu ça autrement qu'à la télé. Et tu dois faire attention combien de temps ? Ca me fait penser que je devrais m'inscrire dans un club sportif, je pensais à la course. Si je tombe pas tout le temps. Hum…" Et je soupire à cette idée, parce que ouais, autant l'album de fin d'année, ça le fait, mais les trucs sportifs… faudrait que je demande son avis à Luka. Avant de me demander si je pourrais aller à l'université avec des faux papiers. Encore que, je serais majeure d'ici là, peut-être qu'on pourra y remédier. Je crois, je sais pas trop. Et je me dis que c'est exactement le genre de trucs auxquels je dois arrêter de penser en boucle, sinon ça va encore s'embrouiller dans ma tête et je vais stresser pour rien. Me focaliser sur Lina, c'est mieux ça. Elle a l'air cool et marrante et ça, c'est une bonne chose. "Je suis arrivée que l'été dernier avec mon frère. Donc c'est un peu logique si tu m'as pas croisée avant, d'autant que je sortais pas trop au début. J'osais pas trop me balader toute seule les premiers temps. Et t'es d'ici toi alors ? T'habites loin du lycée?" Ouais, ça peut paraitre un peu banal après notre course poursuite, mais faut bien commencer par quelque part. Et je sais pas, mais je me dis que Lina peut être capable de raconter un tas de trucs super intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t1841-quinn-that-s-my-story-guys http://thenotebook.forumactif.org/t1844-quinn-s-life http://thenotebook.forumactif.org/t1846-quinn-stevenson http://thenotebook.forumactif.org/t1996-quinn-stevenson-formspring
Contenu sponsorisé



✰ ✰

MessageSujet: Re: One step after the Other [Quinn & Mada]   

Revenir en haut Aller en bas
 

One step after the Other [Quinn & Mada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» frigidaire step 2
» Harleen Quinzel / Harley Quinn [Terminée][En cours de modération]
» step fitness sur dijon
» module de jeux extérieur step 2.
» Chaussures souples DD Step...jusqu'au 38 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: SAVANNAH :: river street :: education-
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg