Partagez
 

 But now you're back | Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyVen 26 Aoû - 2:46


Joe&Anca- I'm so unprepared. I'm fucking scared



fElle avait pris un jour de congé, à vrai dire c’était plus sa mère qui l’avait convaincue d’essayer de se reposer. Et pour une fois Anca l’avait écouté. Faut dire qu’elle avait encore le nez douloureux de l’agression d’hier et sa lèvre s’était rouverte ce matin quand elle avait essayé de manger son petit déjeuner. Alors Anca avait avalé deux comprimés pour la douleur et avait appelé ses deux boulots pour les prévenir qu’elle ne viendrait pas. De toute façon, ça rime à quoi d’aller bosser avec la gueule explosée hein ? Bonne question.
Elle avait tenté tant bien que mal de cacher le bleu qui avait fleuri sur sa joue et elle avait prétexté au reste de sa famille une chute dans les escaliers. Mais bien sûr. On y croit. Merde. Elle était donc sortie en fin de journée, essayant d’éviter Ioan ou Mihail pour ne pas avoir à se justifier. Aujourd’hui, elle prenait la journée pour elle. Pas de famille, pas d’emmerde. Juste elle et Savannah, pour oublier un peu. Que le monde est con. Que le monde est laid. Et que y a presque rien à faire pour l’améliorer.  En chemin elle avait envoyé un rapide sms à Jemmy pour le rassurer et le remercier encore pour son aide. Car sans lui elle serait sans doute encore entrain de s’étouffer. Un véritable gentleman comme on en faisait plus. Un foutu Irlandais qui s’amusait à lui voler les dernières miettes de son petit cœur.

Elle pensait pouvoir s’amuser. Profiter un peu de la vie. De Savannah. Et au lieu de courir aux quatre coins de la ville pourquoi pas enfin un peu se poser ? Sauf que quand on s’appelle Popescu, y a jamais de repos. A croire que le bon Dieu avait une dent contre eux depuis la nuit des temps.
Ouais. A croire que le timing était on ne peut plus parfait. Comme si le passé lui remontait pas assez à la tronche depuis hier fallait qu’elle tombe sur lui. Joe. Joe et ses beaux yeux, Joe et son sourire en or. Joe et son putain de cœur en béton.  Alors elle s’arrête Anca. Au milieu du parc, au milieu de tout. Elle s’arrête même de respirer Anca. Et soudain toute la douleur dans son corps devient bien trop présente. Et ça la ramène 7 ans en arrière. Encore. Encore et encore.  Merde, merde, merde. Que lui avait dit Jedediah déjà ? Respire Anca, respire. Mais il y arrive pas. Pas aujourd’hui. Elle arrive pas à faire semblant de l’avoir oublié. Sa foutue voix railleuse et ses moqueries dégueulasses. Et quand Anca regarde Joe, elle voit Brandon. Et quand elle pense à Brandon ses bras la brûle et Anca a envie de s’enterrer six pieds sous terre pour arrêter d’exister.
Elle serre un peu plus son sac contre elle Anca, incapable de détourner le regard, elle a presque envie de chialer. Parce qu’elle a pas envie de recommencer, de tomber là-dedans, alors qu’elle avait réussi à tout effacer. Instinctivement elle porte la main à sa gorge encore violacée, comme si c’était Joe le responsable de tous ses maux. Faut dire qu’elle a plus aucun coupable à accuser, à part Joe. Et c’est plus facile d’arrêter de chercher que d’essayer de comprendre.
« Pourquoi ? »
C’est tout ptit. Comme un souffle, ça lui échappe. Quand Joe arrive à sa hauteur elle retrouve le contrôle de son corps. De son cœur.  Elle a peur Anca. Après tout ce temps il est toujours impressionnant. Et elle a l’impression qu’il va se remettre à la bousculer, comme si le lycée c’était hier encore. « Pourquoi Joe ? » Elle porte la main à son front, sentant le mal de tête poindre et les larmes qui vont avec.  « Ça vous a apporté quoi tout ça ? » Oui, ça vous a apporté quoi ? De se bidonner quand on lui faisait des croche pied, de l’inviter à des soirées pour la voir finir bourrée. De la regarder tomber dans les filets d’un connard détestable sans lui offrir une arme pour se défendre. Alors oui pourquoi Joe. Aujourd’hui elle aimerait savoir, ce qui t’a poussé à participé à tout ça, et comment tu le vis, qu’aujourd’hui elle porte sur ses bras, la marque de tes erreurs de jeunesses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyMer 31 Aoû - 23:42



   
   Anca & Joe

Je marche tranquillement dans le parc, clope au bec. Y’a un mec devant moi, le portefeuille qui dépasse de sa poche arrière. Franchement, il le fait exprès. C’est limite de la provocation là non ? Si ça ce n’est pas un appel au vol, je ne sais pas ce que c’est. Le mec ne pourra s’en prendre qu’à lui-même d’être aussi négligent. Cela va être un jeu d’enfant de l’en dépouiller. Oui mais voilà… Mon champ de vision est perturbé par une jeune femme qui s’approche de moi. Anca Popescu. Une des sœurs de Seven. A ma vue, je m’attendais à ce qu’elle détourne le chemin, mais étonnamment, non. Elle décide même de venir à ma rencontre. Merde. On s’est déjà croisé quelques fois ces derniers temps, mais jamais on ne s’est vraiment adressé la parole. Ce qui n’est pas plus mal. Il y’a pas mal de choses que j’ai faite dans ma vie dont je ne suis pas très fier, et Anca en fait parti. C’est pas quelque chose que je raconte. Alors autant dire que je n’ai jamais parlé de notre passé à Seven. On ne peut déjà pas se blairer, autant éviter de rajouter de l’huile sur le feu. Remarquez, je ne sais même pas s’il en ferait grand cas. Il n’a pas franchement l’air de tenir sa famille dans son cœur. En même temps sont tellement nombreux dans cette famille de dégénérés, ils ne peuvent pas tous s’entendre. Mais Seven, je ne crois pas l’avoir déjà entendu parler en bien d’un de ses frères et sœurs. Bon après c’est vrai, que rare sont nos discussions profondes. Quoi qu’il en soit, dans le doute, il n’a pas besoin de savoir que j’ai pu malmener un peu sa sœurette dans sa jeunesse. De toute façon ça ne le regarde en rien, et puis c’était y’a longtemps. De l’eau a coulé sous les ponts. Enfin…apparemment, il y’en a une qui y est encore bloquée. Car elle vient me voir, et attaque direct dans le vif du sujet. Limite larmoyante, à me demander, pourquoi. Autant dire qu’elle n’y va pas par quatre chemins. C’était quand même il y’a des années. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » Qui êtes vous ? Que me voulez vous ? Non, cela ne fonctionne pas ? Mouais, bon me défiler va ne servir à rien. Elle comme moi, on sait très bien que je sais de quoi il retourne. « Qu’est ce que tu veux que je te dise ? T’étais une cible facile… On était jeunes, et cons… » D’accord, je suis toujours un gros con, mais chut. « Je pensais pas que ça irait si loin… » A savoir la tentative de suicide. Pour ma défense, certes, je me suis un peu moqué d’elle, mais je n’ai jamais été un acteur très actif dans tout ce qui lui est arrivé. J’étais plus un spectateur qu’autre chose. C’était Brandon le gros connard. Mon poto, et oui d’accord, ça me faisait marrer au début, mais j’ai fini par me rendre que ça allait trop loin, et qu’il devrait arrêter avant que ça ne dégénère. Malheureusement, mon avis il en avait un peu rien à foutre, et on connait la suite… D’ailleurs, mes yeux ne peuvent s’empêcher de poser sur ses avant bras. On peut apercevoir les stigmates du passé.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyMer 7 Sep - 22:40


Joe&Anca- I'm so unprepared. I'm fucking scared



Il a dans son regard une lueur qui la dissuaderait presque de venir l’aborder. Il a cette foutue aura qui lui donne envie de reculer. Joe avec ses muscles et son charme brute. Bien trop flippant pour la pauvre gamine qu’elle était, quand on savait de quoi il était un capable. Pas pour rien qu’il trainait avec les Yobbos. Quelqu’un comme lui ça dissuadait les gens de venir faire chier la bande, pas vrai ? Mais Anca ne flanchât pas, et elle voit bien que ça l’embête, qu’elle l’attaque, comme ça, de front, sans même préparer le terrain. Je ne vois pas de quoi tu parles. Et son cul c’est du poulet ? Bien sur que tu sais Joe. Bien sur que tu vois de quoi elle parle. Quand même, comment t’aurait pu oublier ? Elle se souvient du regard que lui avait lancé le jeune homme la première fois qu’ils s’étaient retrouvés face à face : elle qui sortait de chez Seven, lui qui y rentrait avec les Yobbos. Ou un truc du genre. Elle se souvient qu’ils ont tous les deux détourné les yeux, trop honteux, trop peureux, trop choqué de cette réminiscence du passé qu’est venu les frapper en pleine gueule, comme une farce de mauvais gout. «Menteur. » Les mots fusent sans qu’elle puisse les retenir dans sa bouche. Tant pis, elle regrettera après. Pour le moment elle a juste besoin de réponses, pour peut être pouvoir enfin tourner une page. Pour avancer. Qu’est ce que tu veux que je te dise ? T’étais une cible facile… On était jeunes, et cons… L’excuse minable. Anca ne peut s’empêcher de lâcher un rire sec, sentant ses lèvres s’étirer pour offrir à Joe un sourire désabusé. Jeunes et cons hein ? Etrangement elle avait été jeune. Mais conne ? Non. Pourtant elle avait tout le background nécessaire pour l’être, avec ses frères et ses sœurs, mais elle avait jamais flanché. Alors pourquoi ? Pourquoi ? Tout ça par ennuis ? Par amusement ? Elle serre les dents. Blessée. Je pensais pas que ça irait si loin… Loin ? Loin jusqu’à où ? Elle voit son regard dériver sur ses avant-bras, alors Anca remonte ses manches un peu plus, fourrant sous le nez du jeune homme le résultat de ses actes. De leurs actes. « Vas y regarde, je t’en prie, spectacle gratuit » C’est même pas dit méchamment, c’est juste balancé, sur un ton fatigué. Parce qu’elle a même pas envie de s’énerver après lui. A quoi bon de toute façon pas vrai ? Il était jeune et con après tout, ça excuse pleins de chose non ? Non. « Je vous avais rien fait Joe. Jvoulais juste être heureuse, être amoureuse, réussir ma vie. » Elle remet bien ses manches, pour cacher ses cicatrices. Elle n’aime pas les exposer, elle n’aime même pas les voir. Elle les trouve laides, ridicules, symbole de sa propre lâcheté face à la vie.« Ca a pas changé à ce que je vois, un peu moins jeune mais toujours aussi con. Tu traumatise les gens avec les Yobbos maintenant ? Seven aussi ? » Et lorsqu’elle prononce le nom de son petit frère, elle sent sa voix se briser. Parce qu’elle serait tellement, tellement, tellement triste de savoir ce que fait Seven quand elle a le dos tourné : qu’au final il ne soit qu’un Popescu de plus qui a foiré. Parce qu’elle ne le connait plus si bien que ça, son frère, à part pour le retrouver le visage écrasé le lendemain matin et se faire cracher une haine non voulue au visage quand elle essaye de le soigner… Elle ne sait pas. Elle ne sait plus.
«Il a prit ça comment…Brandon ? » Ca sort de nulle part, et c’est prononcé dans un murmure, mais Anca lève les yeux vers Joe, avec une pointe d’espoir. Parce qu’au fond elle a jamais réussi à le détester. Même après toutes ces années. Parce qu’elle est bien trop faible, bien trop ridicule. Et qu’elle voudrait savoir, s’il avait pleuré ? Ou bien avait-il rigolé. Le connaissant, l’option deux était sans doute la plus probable. Mais elle voulait savoir. Elle avait besoin de savoir. Et y avait que Joe qui pouvait lui donner cette réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyDim 18 Sep - 16:26



Anca & Joe

« Je vous avais rien fait Joe. Jvoulais juste être heureuse, être amoureuse, réussir ma vie. » Et alors ? Elle croit que la vie est juste ? Qu’il n’arrive des malheurs qu’aux personnes qui le méritent, et que les innocents s’en sortent indemnes ? Bien sur qu’elle nous avait rien fait, sinon ça n’aurait pas prit un tournant aussi tragique. « Ca a pas changé à ce que je vois, un peu moins jeune mais toujours aussi con. Tu traumatise les gens avec les Yobbos maintenant ? Seven aussi ? » Anca marque un point. Je suis resté un petit con. Je suis même devenu l’homme de main de Jimmy. Le type qui n’a pas peur de se salir les mains. Le castagneur. Oh oui j’en ai traumatisé des gens… Mais la plupart le méritaient. Tous les mecs à qui je casse la gueule, ce sont des petites frappes, des camés, des délinquants, des fauteurs de trouble. Après il est vrai que j’ai une autre activité, le vol… Et il se peu que j’ai fichu la trouille à quelques femmes innocentes. Bien que je n’en ai jamais frappé. Peut être bousculées tout au plus, mais ça ne compte pas. Par contre ce que je ne supporte pas, c’est qu’elle me mette dans le même lot que son frère. « Ne me compare pas à ta petite merde de frère. » que je réplique froidement. « Je n’ai rien avoir avec lui. Je deale pas, je ne refourgue pas ma came à des pauvres âmes innocentes égarées. » L’animosité que j’ai envers le bonhomme se sent à des kilomètres à la ronde. La vérité, c’est que je m’en fou qu’il deale. Mais ce que je ne supporte pas, et qui ne passera jamais, c’est qu’il entraine Damian dans sa descente aux enfers. Qu’il l’ait initié aux drogues dures. Qu’il contribue chaque jour un peu plus à sa dépendance. Sans ça, on aurait surement pu s’entendre. Il fait peut être parti des Yobbos, mais pour moi, il vaut pas plus que ces merdes de Kids. Mais comme je suis un mec loyal, tant qu’il est avec nous, je le traiterais comme un membre à part entière, qui bénéficie de ma protection. «Il a prit ça comment…Brandon ? » Je ne m’attendais pas à cette question. A entendre ce prénom. J’en déduis qu’elle n’ait pas au courant de ce qu’il s’est passé entre nous…Sinon elle ne me demanderait pas des nouvelles du bonhomme. Je pourrais lui raconter des bobards. Lui dire qu’il était plongé de remords. Qu’il s’est senti très mal. Qu’il regrettait. Ça lui ferait surement du bien d’entendre ça, je ne sais pas. Mais ça serait mentir. « J’en ai aucune idée. Je ne lui ai pas laissé le temps pour ça… Quand j’ai appris ce qu’il t’avait fait… Malgré ce que je lui avais dis… Et ce à quoi ça t’a conduis… J’ai pété les plombs. Je lui ai défoncé la gueule… » C’est le mot oui. Ce n’était pas joli joli à voir. « Je sais qu’il est resté plusieurs semaines à l’hôpital, mais je n’ai plus jamais eu de nouvelles de lui depuis. » Et comme les flics ne sont jamais venus me chercher, j’en ai déduis qu’il a fermé sa gueule sur ce qui lui est arrivé. Peut être la honte de ce qu’il avait fait. Peut être parce qu’il pensait le mériter. Ou peut être parce qu’il avait trop peur de mes représailles. « Contrairement à ce que tu crois, je n’ai jamais voulu te faire souffrir… » Je ne cautionnais pas les actes de Brandon. D’accord, au début je trouvais ça drôle, mais pas quand ça a commencé à aller trop loin… J’ai même tenté de l’arrêter. Peut être pas assez je dois l’avouer… J’aurais pu prévenir Anca, j’aurais pu faire les choses différemment. Mais avec des si on referait le monde n’est ce pas.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyMar 4 Oct - 19:53


Joe&Anca- I'm so unprepared. I'm fucking scared



Elle sait qu’elle est naïve. Beaucoup trop. Prête à donner sa confiance à n’importe qui, à pardonner n’importe quoi, à se laisser marcher sur les pieds sans réussir à protester. Et alors ? Elle avait pas le droit ? D’espérer l’amitié des gens ? De vivre heureuse encore et encore comme dans un film Disney ? Qui est-ce qui faisait les putains de règles ici ? hein ? Personne. Alors qu’on lui foute la paix, c’était son problème si ses idéologies étaient trop simplistes.
Elle se sent moins intimidée par lui, étrangement, comme si toutes ces années elle avait grandi, murie, pendant que lui stagnait sur place, à jouer les voyous dans une bande de bras cassés. Certes, ils jouaient bien de la musique, Anca s’était faufilée un soir, dans le bar, cachée bien au fond elle avait observée. Ecoutée. Les yeux rivés sur ce frère qu’elle ne voyait que trop peu. Seven brillant dans son environnement. Et ça lui avait fait mal. De le voir si heureux, dans un endroit où elle n’était pas. Mais la musique ne faisait pas tout. Non. Alors ouais, étrangement, elle se sent plus grande Anca, moins impressionnée par Joe et ses gros bras. Et puis faut dire que se faire casser la gueule elle a déjà donnée y a quelques jours, y a cette lassitude qui émerge de nouveau : un hématome de plus ou de moins ? Qu’importe, elle a Jemmy maintenant pour la ramasser. Et ça, ça la rend bien plus forte.
Ne me compare pas à ta petite merde de frère. Wow. Pardon ? C’est comme une gifle, ça la sort de ses pensées direct et Anca se redresse, sourcils froncés. « Hey ! D’où tu te permets de parler de mon frère comme ça ? »   Fais attention Joe, parce que dès que ça touche à Seven, Anca sors les griffes, prête à mordre pour défendre sa famille. Son frère. Je n’ai rien avoir avec lui. Je deale pas, je ne refourgue pas ma came à des pauvres âmes innocentes égarées. Putain mais qu’est-ce qu’il raconte hein ? Pourquoi il dit ça ? Pourquoi il me ce sujet sur le tapis ? Pourquoi hein ? Pourquoi Joe ? Et elle sent sa colère, sa haine envers Seven, et Anca ne peut se demander ce que son petit frère à bien pu faire à Joe pour le mettre dans un tel état. Mais quand bien même. Dealer à des âmes égarées ? « Arrête ton char. Seven est pas comme ça. Je le sais. »  Non tu sais pas. C’est ça le problème Anca, tu le connais pas si bien que ça finalement ton frère, ce gamin qu’est parti trop tôt de la maison, un de plus à se tirer pendant que toi tu restes enchainée. « Quand bien même il deal. Tu trouves que t’exagère légèrement ? Ames égarées et drogue ça sonne pas bien ensemble tu vois, on est tous responsable de notre propre consommation. » C’est des mots durs qu’elle crache presque. Parce que la drogue elle la voit, venir, partir, dans ta famille, dans les veines de tes frères, parfois de tes sœurs. Pourtant Anca ne les a jamais considérés comme des victimes. Non. Au final c’est toujours eux-mêmes qui appuient sur la seringue pas vrai ?  Elle est amère Anca. Quand on amène la drogue dans la conversation.

Elle peut pas s’empêcher, de savoir, de se demander si Brandon a regretté ses paroles, ses gestes, si ces 8 mois de couples à jouer au parfait amour avaient eu un minimum d’impact sur lui. Et Joe peut lui donner la réponse. Elle le sait. Ils étaient potes tous les deux, toujours à trainer ensemble, ce genre de gars sur qui toutes les filles fantasment. Grands, populaires, sportifs, beaux. Dangereux Pourtant la réponse qu’elle obtient la surprend. Vraiment . J’en ai aucune idée. Je ne lui ai pas laissé le temps pour ça… Quand j’ai appris ce qu’il t’avait fait… Malgré ce que je lui avais dis… Et ce à quoi ça t’a conduis… J’ai pété les plombs. Je lui ai défoncé la gueule… Oh. Elle a un rire étouffé qui lui échappe. Et les larmes qui lui montent aux yeux. Parce qu’elle ne s’attendait pas à ça. Pas vraiment en fait. Les gars avant les filles pas vrai ? Pourtant pas cette fois. Je sais qu’il est resté plusieurs semaines à l’hôpital, mais je n’ai plus jamais eu de nouvelles de lui depuis. Et quand elle l’imagine dans un lit, à l’hopital, les os sans doutes cassés par les poings de Joe, Anca se sent tiraillée. Y a une part d’elle qu’à envie de sauter, d’hurler de joie, de réclamer plus de détails pour se réconforter le soir quand ça n’allait pas. Mais de l’autre côté y a cette putain de mélancolie, cette tristesse qu’elle ne peut s’empêcher de ressentir quand elle pense à lui.
Alors elle relève doucement la tête et cherche le regard du jeune homme. « Merci. Pour ta réponse. Et… Hm. Aussi pour ce que tu as fait. Je pensais pas que quelqu’un ferait quelque chose. »   Elle rigole doucement et balaye la tristesse dans un coin, pour ne laisser que le soulagement. « Ca va ptêtre rien t’apporter du tout mais merci Joe. »     Tu remontes un peu dans son estime.
Contrairement à ce que tu crois, je n’ai jamais voulu te faire souffrir Anca hausse les épaules en réponse, elle le croit. Elle est naïve après tout pas vrai ? « Hm. L’important c’est que je le sache maintenant pas vrai ? » Plutôt que jamais, qu’elle continue de porter en elle toute cette rancœur, toute cette haine envers lui. Ptêtre qu’elle a besoin de ça autant que lui : pardonner. «Tu sais ça m’as permis une chose tout ça, de prendre du recul et d’essayer de pardonner. »    Jedediah lui avait dit que le moment venu, elle serait capable de fermer les yeux, tirer un trait sur le passé. Pardonner et avancer. Que c’était une des rares choses qui la retenait encore dans le passé. Anca avait toujours cru que ce serait impossible. Qu’elle serait tout simplement incapable de dire : je te pardonne à tous ces gens. Et pourtant elle était là face à Joe, sereine ou presque. Pour la première fois depuis longtemps. « J’pense qu’on en a besoin tous les deux pas vrai ? Pour arrêter de se regarder en chien de faïence à chaque fois qu’on se croise. »     Alors elle lui tend la main, les yeux rivés dans les siens. Prêtre. « Je te pardonne Joe. Ca semble niais ou stupide mais si toi ça te fait rien, pour moi c’est important. »  

hrp:
 

[/color][/b][/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptySam 8 Oct - 22:00



Anca & Joe

Que je parle en mal de son frère ne semble pas lui plaire du tout. Elle réagit immédiatement. « Hey ! D’où tu te permets de parler de mon frère comme ça ? » Parce que j’ai besoin de son autorisation ? « Je parle de lui comme je veux. » La liberté d’expression, elle connait ? Et ce n’est pas parce que c’est sa sœur que je vais modérer mes propos. Non mais en fait, ce qui semble l’embêter, c’est d’entendre la vérité sur son frère. Que c’est un dealer de merdre. Si elle est quelqu’un de bien, et c’est ce que je pense, ça ne doit pas lui plaire ses activités. Probablement qu’elle se voile la face sur lui d’ailleurs. Et la suite de ses propos à tendance à me le confirmer. « Arrête ton char. Seven est pas comme ça. Je le sais. » Elle le sait ? « C’est que clairement tu ne le connais pas alors. » Peut être quand il habitait encore avec la famille, elle pouvait prétendre le connaître, mais plus maintenant. Je le côtoie bien plus souvent qu’elle. J’ai toujours loisir de voir comment il agit au quotidien. « Quand bien même il deal. Tu trouves que t’exagère légèrement ? Ames égarées et drogue ça sonne pas bien ensemble tu vois, on est tous responsable de notre propre consommation. » Elle est sérieuse là ? « C’est ce dont t’essaie de te convaincre pour te rassurer ? Que de toute façon, ce ne sont que des p’tain de drogués qui ne peuvent s’en prendre qu’à eux même ? Tu crois que ça excuse ce qu’il fait ? » Et puis à mon sens, il est à l’origine de l’addiction de Damian. Elle ne s’est mise aux drogues dures qu’à cause de lui. Il a contribué à son addiction. Il l’a même empiré. Et il continue toujours à la fournir. S’il tenait vraiment à elle, il essaierait de l’aider plutôt que de l’entrainer dans sa chute. Oui ça se sent que j’ai une très grande rancœur envers lui. En même temps on ne touche pas à ma petite Dam.

On en revient au sujet principal. Brandon. Je lui confie comment ça s’est terminé. Je suis peut être un gros con, mais pas autant qu’elle pouvait le croire. Même si avoir fracassé la gueule de mon pote n’est pas quelque chose dont je devrais me vanter. Je suis pas censé en tirer de fierté, même si je ne regrette pas le moins du monde. Et si c’était à refaire, je referais pareil. Elle me remercie. Je sens que mes paroles l’ont touchée. Elle me remercie. Ça me surprend. Je ne m’attendais pas à ça. « Je regrette juste de pas l’avoir fait plus tôt. Avant que ça ne dérape. » Mais c’est ainsi. « J’pense qu’on en a besoin tous les deux pas vrai ? Pour arrêter de se regarder en chien de faïence à chaque fois qu’on se croise. » C’est vrai qu’on en aurait besoin. Elle me regarde alors dans les yeux, tends sa main et prononce 4 mots. 4 petits mots qui résonnent dans ma tête. Que j’ai toujours souhaité entendre. De mes parents. De ma sœur. Ou de moi-même. Mais le pardon, c’est quelque chose de difficile… Et si je sais que ça n’arrivera jamais venant de ma famille, je leur ai causé beaucoup trop de mal, alors savoir qu’Anca me pardonne, contrairement à ce qu’elle pense, ça me touche. J’aurais limite envie de la prendre dans mes bras. Mais je suis Joe, n’exagérons pas. Alors je sers la main qu’elle me tend. « Je ne suis pas sur de le mériter, mais merci. Je propose qu’on remette les compteurs à zéro, et qu’on parte sur de nouvelles bases. » Plus saines. Je lâche alors sa main. « T’es sure que t’es une Popescu ? » que je demande alors dans une touche d'humour. C'est qu'elle dénote parmi les autres.
WILDBIRD


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyLun 24 Oct - 1:31


Joe&Anca- I'm so unprepared. I'm fucking scared



C’est drôle comment la discussion se dirige rapidement vers un sujet précis : Seven. Frère cadet, c’est clair qu’il n’est pas parfait. Qu’il n’est pas le roi de l’innocence. Mais et alors ? Il se prend pour qui Joe, pour parler de son frère comme ça devant elle. Anca pourrait tout accepter de la part des gens, des insultes, des crachats, des coups dans la tronches et des lames entre les côtes. Mais quand il s’agit de sa famille , elle se transforme en lionne. Elle sort les griffes, elle sort les crocs, prête à attaquer pour défendre l’honneur de ceux qui lui sont cher. Et surtout celui de Seven. Son petit frère, sa responsabilité, son devoir de protection. Même si bon, soyons honnête, elle avait plutôt échoué dans ce domaine, incapable de le protéger du monde, des gens dégueulasse, de la violence crasse de la rue. Il lui avait échappé des doigts alors qu’il avait que 12 ans, et elle ne l’avait jamais vraiment retrouvé. Encore moins depuis qu’il trainait avec Joe et toute la clique des Yobbos… Je parle de lui comme je veux. Un peu plus et elle se mettrait à grogner. Un tout petit peu plus. « Bah évite de parler de lui comme ça devant moi… T’aimerais pas que je dise la même chose de ta sœur si tu en as une. » Hein Joe ? Toi aussi t’aurais du mal, si elle disait que ta sœur bah c’était qu’une conne ou un truc du genre. M’enfin bon, on sait tous ici qu’Anca serait totalement incapable d’insulter qui que ce soir, et pourtant c’était pas faute à Jedediah de lui avoir demandé de le faire dans le cadre de sa thérapie.
La conversation dérive sur Seven, encore et toujours, Seven et la drogue, Seven et le fait qu’il soit un ange ou non. Putain. Elle a envie de partir là tout de suite, parce que y a rien de plus douloureux que d’entendre Joe lui balancer toutes les saloperies sur Seven. C’est que clairement tu ne le connais pas alors. Ouch. Touché. Mais c’est pas comme si elle avait essayé de mieux le connaitre, c’est pas comme si à chaque fois qu’elle lui parlait elle se retrouvait confronté à un putain de mur en béton armé. « Je le connais. Mieux que toi. » T’es sur Anca ? T’es vraiment sur de ça ? Et si demain t’apprenais la vérité, sur Seven qui deal pour Ioan… Tu penserais toujours le connaitre autant ? C’est ce dont t’essaie de te convaincre pour te rassurer ? Que de toute façon, ce ne sont que des p’tain de drogués qui ne peuvent s’en prendre qu’à eux même ? Tu crois que ça excuse ce qu’il fait ? Dis comme ça c’est sur qu’elle passe pour une débile ou une sacrée connasse, du genre morale de merde et démerdez vous tous dans votre propre merdre. Pourtant Dieu sait combien Anca est altruiste, mais ça la tue de devoir dire du mal de son frère, alors elle fait un choix. « Non. C’est pas une excuse. Je sais Joe. Je sais. Mais… Putain dis pas que c’est que de la faute de Seven s’il te plait. Ou juste pas devant moi… C’est déjà assez compliqué comme ça » la famille, la vie, le nom Popescu. Ioan et son amour pour la bouteille, Seven et son amour pour les bleus. Coincée entre deux frères elle sait plus où se positionner et putain ça fait mal. Tellement mal. Parce qu’elle voudrait juste claquer des doigts et se retrouver face à une famille parfaite, comme dans les films à la télé. Elle est prête à pleurer à nouveau Anca, et rien qu’un instant elle aimerait que Joe puisse voir Seven à travers ses yeux pour qu’il comprenne.

Ils se calment. Un peu. Pour mettre les choses à plat, pour parler à cœur ouvert, pour tourner ces putains de pages trop lourdes. Ils sont là, tous les deux, face à face et cœurs ouverts, sans mentir. Il lui raconte pour Brandon, pour les coups distribués, pour la vengeance qu’elle a trop longtemps ignoré. Et ça l’apaise. Etrangement y a comme un poids qui s’envole, de savoir qu’il a souffert, putain oui, qu’il a souffert. Ca rendra jamais à Anca tous ces mois passés avec lui, dans son lit, à ses bras. Ca rendra pas non plus à Anca toutes ces nuits à pleurer, ces sanglots déchirants dans la salle de bain, et le cœur écrabouillé. Mais ça fait quand même du bien, comme un baume au cœur, de savoir que y a quelqu’un qui a pris sa défense à l’époque. Elle pensait pas que ça pourrait arriver. Je regrette juste de pas l’avoir fait plus tôt. Avant que ça ne dérape. Elle rigole doucement avant de le regarder droit dans les yeux « Et moi je regrette d’être tombée dans son piège… Mais que veux tu, personne n’est parfait » personne, pas même Dieu. Pas même tous ces connards qu’on vous vend à la télé. « L’important c’est ce qu’on fait ensuite pas vrai ? » Comme maintenant, les mots qu’elle s’apprête à prononcer, le pardon au bout de la langue qui ne tient qu’à elle de délivrer. Et bon sang ce que ça fait du bien. Les syllabes qui s’envolent avec un poids trop lourd, comme quoi son putain de psychiatre avait encore raison. C’était rageant quand il faisait ça. Vraiment.
Et en face d’elle Joe la regarde, y a sa main dans la sienne, contact fugace et sourire sur les lèvres. Il accepte, elle accepte. Voilà. On prend les souvenirs qui nous hantent depuis trop longtemps et on les balance à la décharge. Oublié la tristesse et la rancœur, oublié la colère. On recommence de zéro. Je ne suis pas sur de le mériter, mais merci. Je propose qu’on remette les compteurs à zéro, et qu’on parte sur de nouvelles bases. « Que tu le mérites ou pas, c’est pas à moi de juger tu sais. » Loin de là. Non elle est juste là pour avancer. Avec lui cette fois. « Mais remettre les compteurs à zéro ça me va » Il lache sa main et Anca la range dans sa poche, sourire stupide aux lèvres, elle a l’impression d’être littéralement passée par un ascenseur émotionnel en quelques minutes seulement. Et ça fait bizarre au cœur. T’es sure que t’es une Popescu ? Ah la question à 1 million de dollars. Ca la fait rire, sourire en demie teinte. « Une vraie de vraie, tout ça c’est parce que tu m’as jamais entendu jurer en roumain. » Pourtant ça lui arrive souvent, quand elle est seule, ou pour rembarrer un connard qui la fait chier au café. Juste que les gens arrivent pas à l’imaginer violente, vulgaire, paumée. « Je sais pas… Tu sais, j’ai cette sensation d’être en décalage complet avec ma famille, de pas…. Pas être à ma place au final. Mais pourtant pour rien au monde je pourrais les laisser. Parce que bah…C’est ma famille tu vois ? » Et qu’elle est prête à tout pour eux. A jamais. Ils passeront toujours premier dans son cœur. « Pardon je sais pas pourquoi je te raconte ça. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyVen 28 Oct - 0:56



   
   Anca & Joe

Je parle de Seven en des termes peu élogieux, et ça ne plait guère à Anca. Ce qui peut se comprendre, c’est son frère. Même si parfois les liens du sang ne veulent rien dire, je suis bien placé pour le savoir. « Bah évite de parler de lui comme ça devant moi… T’aimerais pas que je dise la même chose de ta sœur si tu en as une. » Ma sœur…A l’entente de sa possible existence, je ressens un pincement au cœur. Officiellement, je suis fils unique. Les BO ne savent rien de mon passé. Hormis Jimmy, parce qu’à lui, je lui dis tout. On a aucuns secrets l’un pour l’autre. « Tu pourrais dire ce que tu veux je m’en foutrais. » que je réplique en haussant les épaules. Vraiment ? Quand bien même tu la déteste parce qu’elle t’a abandonné au pire moment de ta vie, est ce que tu apprécierais qu’on l’insulte ? La vérité c’est que j’en sais rien. Et j’aimerais bien le découvrir, parce que ça voudrait dire qu’elle fait de nouveau parti de ma vie. Ceci dit je comprends ce qu’Anca veut dire. Parce que je n’apprécierais pas du tout qu’on insulte Dam ou Jimmy par exemple. Que je considère comme ma famille. Et les liens du cœur peuvent être tout aussi forts que les liens du sang. D’ailleurs je pense qu’Anca elle le connait pas si bien que ça son petit frère. Parce que je suis pas certain qu’elle continuerait à le défendre bec et ongles si elle connaissait son vrai visage. Elle ne doit pas savoir le dixième de ce qu’il a bien pu faire. « Je le connais. Mieux que toi. » qu’elle réplique. « Si tu le dis. » Je suis même pas sur qu’elle en soit convaincue elle-même.
Je veux bien que les drogués aient leur part de responsabilité dans leur addiction. Evidemment. Mais ça ne dédouane aucunement les agissements de Seven. « Non. C’est pas une excuse. Je sais Joe. Je sais. Mais… Putain dis pas que c’est que de la faute de Seven s’il te plait. Ou juste pas devant moi… C’est déjà assez compliqué comme ça » C’est la faute de qui alors ? De ses parents ? Son éducation ? La vie ? Je ne supporte pas qu’on se cache derrière son passé merdique pour justifier ses actes. On est le maître de sa propre destinée. On choisit tout seul du chemin qu’on veut emprunter. Certains ont eu une vie bien pire que lui, et ils ont bien mieux tournés. Cela s’applique à moi aussi. Je ne suis pas un type bien. Je le sais. Mais je vais pas me cacher derrière mon passé pour justifier mon comportement. Même si je pourrais avoir des circonstances atténuantes. « D’accord. » Je ne suis pas non plus là pour l’enfoncer. De toute façon, je ne sais même pas comment on en est venu là, mais il n’était nullement l’objet de la discussion. Mais plutôt de notre passé commun. De Brandon. Il est temps qu’elle connaisse tous les faits. Que je lui ai mis une petite correction bien méritée. « Et moi je regrette d’être tombée dans son piège… Mais que veux tu, personne n’est parfait. L’important c’est ce qu’on fait ensuite pas vrai ? » « Je suppose, oui. » Même si de mon côté on ne peut pas dire que je me sois amélioré avec le temps. Je suis pas un enfant de cœur, loin de là. Je fais beaucoup de choses répréhensibles. Très contestables. Qu’elle n’approuverait clairement pas. Mais j’essaie de garder certaines valeurs malgré tout. Anca me pardonne, je propose qu’on fasse table rase du passé, qu’on remette les compteurs à zéro. Ce qui semble lui aller. Puis pour plus de légèreté je lui demande alors si elle est vraiment une Popescu. Je m’imagine qu’on a déjà souvent dû lui faire remarquer.  « Une vraie de vraie, tout ça c’est parce que tu m’as jamais entendu jurer en roumain. » J’esquisse un sourire. « Cela doit être ça. » J’ai quand même du mal à l’imaginer. « Je sais pas… Tu sais, j’ai cette sensation d’être en décalage complet avec ma famille, de pas…. Pas être à ma place au final. Mais pourtant pour rien au monde je pourrais les laisser. Parce que bah…C’est ma famille tu vois ? » Non je ne vois pas vraiment, malheureusement. « J’aimerais bien. J’ai jamais connu ça, au contraire… » Ma famille m’a laissé, abandonné. Rayé complètement de leur vie, considéré comme mort à leurs yeux. Surement parce que je l’ai mérité. Alors forcément j’ai une vision complètement différente de la famille que la sienne. « Seven ne sait pas apprécier la chance qu’il a de t’avoir. » Je doute que tout l’amour qu’elle a pour lui, il le lui rende bien. Alors que p’tain, il a de la chance d’avoir une sœur comme elle. Il devrait montrer un peu plus de gratitude.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyVen 4 Nov - 20:32

Tu pourrais dire ce que tu veux je m’en foutrais. C’est froid, très froid. Et elle comprend pas Anca, comment on peut se foutre de sa famille comme ça. Ca lui ferait tellement mal au cœur qu’elle se retrouve un jour à dire un truc pareil sur un de ses frères ou une de ses sœurs. Mais elle a rien à dire, parce que dans la vie y a des situations différentes et ptêtre que Joe n’est pas aussi lié qu’elle avec ceux qui partagent son sang. Anca se contente de soupirer doucement pur toute réponse, laissant ainsi le sujet mourir. Au fond c’est peut-être mieux comme ça, qu’ils arrêtent de parler de quelque chose qui les fâchent tous les deux. Ça serait con, après une réconciliation, d’ouvrir de nouvelles blessures.
Il fait de même concernant Seven : Si tu le dis. puis un peu plus loin D’accord. C’est drôle, elle s’attendait de sa part à un peu plus de répondant, un peu plus de mordant. Elle était prête à défendre son frère toutes griffes dehors contre les accusations de Joe. Pourtant, elle sait qu’il est pas net Seven. Elle est pas stupide. Elle le soupçonne même d’avoir un lien avec la drogue trouvé dans les affaires de Ioan. Mais elle veut pas y croise Anca. Elle veut fermer les yeux parce qu’elle veut pas que son cœur se brise en mille morceaux, apprendre que son frère n’est pas l’ange qu’elle a toujours imaginé. Et si en plus il est une des raisons pour lesquelles Ioan rentre de plus en plus tard à la maison et est de moins en moins présent…Elle sait pas Anca. Elle veut pas. Pas maintenant. Pas question.
Ils en viennent à parler de Brandon, du pardon, de toutes les conneries qui rythment la vie. Ca lui fait drôle Anca, de parler de ça après toutes ces années, de mettre enfin les choses à plat. Elle se souvient encore de la terreur qu’elle avait ressenti quand les YOBBOS étaient arrivés dans l’appartement de Seven et qu’elle s’était retrouvée face à face avec Joe. A partir d’aujourd’hui, elle réagira plus différemment, plus de légèreté et moins de crispation, peut-être même qu’elle restera plus longtemps avec eux. Qui sait.
Cela doit être ça. Et le sourire Joe vient se ficher dans son cœur. Il a tout de suite moins l’ai terrifiant quand il sourit au monde, ça le rend différent, plus rassurant et Anca ne peut s’empêcher de rigoler avant de replacer une mèche de cheveux derrière son oreille. . « Te moque pas ! Je te promets chui bien une Popescu » Une vraie avec le sang roumain dans les veines et le tempérament sanguin, même si elle le contrôle bien. . « Personne me croit jamais quand je dis ça c’est fou. » Qu’elle marmonne tout bas avant de soupirer. Au fond, elle est bien contente de ne pas être comme le reste de la fratrie, car sinon qui s’occuperait d’eux ? Hein ? . « Je suis juste comme ma mère on va dire…. Oh et puis zut chai pas pourquoi je dois me justifier » qu’elle continue, bafouillant, la Anca pataude reprenant le dessus. Elle sent ses joues se colorer en rouge et elle porte une main à son front comme pour se cacher. Calme toi Anca, il va pas te manger.
J’aimerais bien. J’ai jamais connu ça, au contraire… Nouveau coup dans la poitrine, Anca perd son sourire et regarde Joe avec plus de sérieux qu’avant. Elle se dit qu’elle a merdé en évoquant la famille comme ça. Peut être qu’il est orphelin. Peut être qu’il n’en a pas. Peut être, peut être, peut être. Stupide Anca. Elle se rapproche un peu tend la main, se rétracte, elle n’ose pas. . « Pas un cadeau ta famille ? » Qu’elle murmure. Parce qu’elle peut comprendre Anca, ce que c’est d’avoir des gens détraqués autour de soi, de pas rentrer dans les critères de perfection de l’Amérique concernant la famille. Seven ne sait pas apprécier la chance qu’il a de t’avoir. Celle là non plus elle ne l’avait pas vue venir. Parler de Seven la rend triste. Toujours triste. Parce qu’elle a l’impression qu’il lui a échappé des mains y a bien longtemps. Pourtant c’est ridicule, de s’obstiner à vouloir le garder. C’est plus un gamin, c’est un foutu oiseau qu’a pris son envol, et elle peut que le regarder s’envoler dans le ciel, figée au sol. Loin de lui. . « Hm… Tu sais, le principal pour le moment c’est qu’il ne me rejette pas de sa vie complètement. Ca me suffit. J’veux juste m’assurer qu’il va pas finir crevé dans un coin tu sais Joe ? C’est valable pour vous tous d’ailleurs. Vous me faites peur parfois. » La bande, les jeunes, elle entrevoit leurs exploits sans jamais comprendre les grandes lignes. Elle sait juste qu’ils vivent à une autre vitesse qu’elle, qu’ils sont loin devant, à courir sans protections ni un regard en arrière. Elle les envie parfois Anca, ces gamins qui hantent les rues bras dessus bras dessous, comme s’ils étaient les putain de rois du monde. Elle a l’impression de louper quelque chose, de pas savoir vivre correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptySam 26 Nov - 18:49



   
   Anca & Joe

Oui, d’un point de vue externe, Anca m’a tout l’air d’un extraterrestre dans cette famille. Je ne sais pas plus…normale ? Equilibrée ? Enfin équilibrée pour quelqu’un qui a quand même tenté de se suicider par le passé…Mais c’était il y’a longtemps, et je pense – enfin j’espère – que cette partie de sa vie est révolue. « Te moque pas ! Je te promets chui bien une Popescu » Elle tente alors de se justifier, déclarant que personne ne la croit à chaque fois. Mais qu’elle tient son tempérament de sa mère. « Mais je ne me moque pas…C’était un compliment. » Je trouve que c’est une bonne chose qu’elle ne ressemble pas au reste de sa fratrie. Et je ne connais pas la maman Popescu, si ce n’est des bruits de couloir, donc je ne peux pas savoir. Mais rien que pour avoir pondu autant de gosse ça force le respect. Faut le vouloir passer sa vie enceinte, et à s’occuper de sa marmaille. « Cela doit être quelqu’un ta mère. » Surtout que son mari, ça ne doit pas être une affaire, vu sa réputation. Mais malgré tout ils sont toujours ensemble. Je ne sais pas pourquoi là, je me demande si les miens sont toujours ensemble. Une tragédie, ça a tendance à séparer. Alors perdre leur fils des mains du deuxième… Passer subitement de 5 à 3 à la maison… Je ne suis pas certain que leur couple ait survécu. C’est à double tranchant, ça a pu aussi les rapprocher plus que jamais. Allez savoir. P’tain pourquoi je pense à eux, qu’ils aillent se faire foutre. D’ailleurs je laisse passer une phrase qui sous entends que c’est pas la joie avec eux. Ah si elle savait… « Ma famille, ce sont les BO. » Ni plus ni moins. Alors quand on sait de qui elle est composée, oui on peut se dire que c’est d’un triste…Y’a quand même Seven. Mais on n’est pas obligé d’apprécier tout le monde dans sa famille. Ce qui compte au final pour moi c’est la loyauté. Je serais prêt à tout pour eux, et aussi étrange que cela puisse paraître, même pour Sev. C’est comme ça. D’ailleurs en parlant de lui, je trouve qu’il a de la chance d’avoir Anca dans sa vie. Et à mon avis, il ne sait pas l’apprécier à sa juste valeur. Il a une sœur, qui se préoccupe de lui. Qui veille comme elle peut sur lui. Qui  ne veut que son bien. La mienne ? Je pourrais crever dans un fossé comme un chien, qu’elle ne serait même pas au courant. Donc oui, il a de la chance. Je sens que parler de lui, ça rend la jeune femme quelque peu triste. C’est un sujet sensible. « Hm… Tu sais, le principal pour le moment c’est qu’il ne me rejette pas de sa vie complètement. Ca me suffit. J’veux juste m’assurer qu’il va pas finir crevé dans un coin tu sais Joe ? C’est valable pour vous tous d’ailleurs. Vous me faites peur parfois. » Elle n’a pas tort. On a tous un style de vie dangereux. Il ne se passe pas une semaine sans qu’il y’ait un de nous qui se retrouve embarqué dans une bagarre. On ne va pas se mentir c’est souvent moi. Faut dire que c’est un peu ma fonction première dans le groupe. Je suis les muscles. Je veille à ce que tout le monde file droit. C’est qu’on a un petit trafic et il faut bien le faire prospérer. Je ne serais pas surpris si l’un d’entre nous fini par se faire buter ou envoyer à l’ombre pour quelques années. Je suppose que ce n’est qu’une question de temps. En fait c’est limite un miracle qu’on soit tous encore là aujourd’hui. Je pourrais lui répliquer de ne pas s’en faire pour nous, qu’on est grand tout ça, mais ça serait un mensonge. Si moi je risque plus de me faire buter dans la rue par un type qui voudrait se venger, Seven lui risque plus de clamser d’une overdose. «  Tu ne pourras pas tous nous sauver tu sais… Ce n’est pas un milieu pour toi. Tu devrais rester le plus loin possible de nous, pour ton bien. » Je sais qu’elle veut sauver Seven, mais à mon avis c’est un cas désespéré. On l’est tous. Ce qu’elle risque le plus, c’est de se faire tirer vers le bas. Qu’on l’entraine dans notre chute. J'ai conscience qu'on est un poison. 
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptySam 3 Déc - 2:24

Mais je ne me moque pas…C’était un compliment. Vraiment ? Peut être qu’au fond il a raison. Peut être que oui elle devrait le prendre comme un compliment, parce que ne pas la comparer au Popescu, c’est sous entendre qu’elle est pas aussi tarée que sa famille, pas aussi brisée, pas aussi déglinguée. Pourtant il sait Joe. Il sait à quel point elle est cassée, malgré l’emballage parfait qu’elle affiche au monde entier. Il sait Joe parce qu’il était là, toutes ces fois où elle se retenait de chialer, poussée à bout, poussée jusqu’au bout. Mais peut être est-ce en ça qu’elle est différente des autres, qu’elle elle a craqué là où sa famille a résisté. Elle offre un pauvre sourire à Joe avant de secouer la tête. « Je le prends comme un compliment alors, même si ça ferait surement pas plaisir à mon père. » à Lucian, cette homme trop violent, trop colérique, trop disparate dans ses sentiments, et pourtant si fière du sang qu’il a transmis à ses descendants. Cela doit être quelqu’un ta mère. « Ha ça oui. C’est la personne que j’admire le plus au monde tu sais. Elle est incroyable, et mais avec tout ça….Même avec mon père, avec ma famille de merde, elle arrive à se lever le matin et à continuer. J’espère pouvoir faire comme elle. » Elle parle avec des étoiles dans les yeux Anca, parce que sa mère c’est son modèle, c’est celle qu’elle a toujours aspiré à devenir, en peut être un peu plus libre. Elle trouve sa incroyable comment Lavinia encaisse tout, la famille qui se disloque, le mari infidèle, les enfants brisés. Et la solitude, la putain de solitude, dans laquelle cette femme est enfermée. Mais elle a toujours ce sourire au bord des lèvres, cet amour qui déborde de partout, cette chaleur qui vous donne envie de rire et de pleurer, de se jeter dans ses bras et de se laisser bercer. « Tu pourras venir prendre le thé ou le café un jour si tu veux, je te la présenterais. Ca lui ferait du bien de voir des gens nouveaux. » Des gens que Seven côtoie, même si Joe n’est pas son ami. Elle rigole Anca, hausse les épaules. Il viendra s’il a envie, elle lui ouvrira la porte si jamais il sonne. Parce qu’ils ont tourné la page pas, parce qu’Anca a envie qu’il rentre dans sa vie, ce gars un peu brusque, trop franc, direct. C’est con mais elle est comme ça Anca, souvent dans le besoin dans apprendre plus sur ceux qui l’entourent, l’envie de les aimer même si c’est pas forcément réciproque.

Ma famille, ce sont les BO. Il assène ça comme une certitude, point final, fin de la discussion. Anca perd un peu son sourire et enfonce les mains dans ses poches, ne détachant pas son regard de Joe. « Ouais. Je vois ce que tu veux dire. Au moins t’en as une et c’est toi qui l’a choisi, c’est le principal pas vrai ? » parce que les liens du cœur valent les liens du sang, et que même s’ils ont pas les mêmes gènes y a quelque chose de plus fort qui les relie. En parlant des Yobbo, ils enchainent ensuite sur Seven, de la relation qu’il a avec Anca. Elle sait que vu de l’extérieur c’est étrange, même Ioan ou bien Mihail ne comprend pas vraiment ce qui enchaine Anca à Seven. C’est un lien indestructible, peut être plus visible du côté de la jeune fille mais bien présent chez Seven. Faut juste savoir où regarder.
La discussion l’attriste, un peu, beaucoup, parler de Seven et des Yobbos, de toutes ces relations qui vous bouffe le cœur et le cerveau, ça fait mal. Elle aimerait claquer des doigts et vivre dans l’utopie qu’elle s’invente le soir, dans son lit. Un monde où tout le monde est heureux, amoureux, bien portant. Un monde ou y a plus de guerre en Seven et son père, entre Seven et Joe, entre elle et la vie.
Tu ne pourras pas tous nous sauver tu sais… Ce n’est pas un milieu pour toi. Tu devrais rester le plus loin possible de nous, pour ton bien. Il a raison, elle le sait bien au fond, qu’elle finira par se faire prendre dans leurs jeux sans règles ni protections. Parce qu’elle est pas de leur monde Anca, le dehors elle connait pas. Elle est un peu comme Raiponce enfermée dans sa tour d’ivoire, pas vraiment autorisée à sortir, à goûter à la vie. Faut dire qu’elle se met elle-même ses propres barrières, qu’elle s’enferme elle-même dans sa bulle. « Je sais que je pourrais pas tous vous sauver, j’imagine bien mais ça m’empêche pas d’essayer » Elle rigole, offre un pauvre sourire au jeune homme avant de reprendre. « Et puis tu sais j’ai changé maintenant. Je sais mettre une droite quand on me fait chier. » Et c’est vrai. Enfin, pas vraiment, si on en juge par l’état de son visage actuel, de sa pommette bleuie et des traces rouges encore visibles autour de son cou. Faut dire que le gars d’hier ne l’a pas vraiment ménagé et qu’elle revoit encore les mains serrant sa gorge, fort, trop fort. « enfin j’essaye hahaha mais bon…Faut bien commencer un jour » au cas où ça recommence, comme avant, la même douleur, qu’elle soit capable d’emporter avec elle des gens dans sa tombe. Au fond c’est vraiment une Popescu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Invité

Anonymous
Invité
☽ ☾

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyDim 11 Déc - 21:43



Anca & Joe

« Je le prends comme un compliment alors, même si ça ferait surement pas plaisir à mon père. » C’est bien le cadet de mes soucis. Je me retiens de lancer une pique à l’encontre du bonhomme, je ne veux pas paraître irrespectueux devant la jeune femme. Autant je ne me gêne pas s’il est question de Seven, parce que je le connais alors je sais de quoi je parle, autant je ne vais pas me lancer dans des jugements alors que je ne connais pas son père. Même si j’en ai beaucoup entendu parler, et jamais en bien. Je me dis que ça doit être un autre point sensible chez la jeune femme. Sa mère à côté de ça, a l’air bien courageuse de supporter et son mari, et sa progéniture.  « Ha ça oui. C’est la personne que j’admire le plus au monde tu sais. Elle est incroyable, et mais avec tout ça….Même avec mon père, avec ma famille de merde, elle arrive à se lever le matin et à continuer. J’espère pouvoir faire comme elle. » C’est beau de la voir parler de sa mère, on voit limite ses yeux briller. Cela se sent qu’elle l’admire, que c’est son modèle. Ce n’est clairement pas moi que vous verrez comme ça, parler de ma famille. Bien au contraire. « Ouais, enfin je te souhaite quand même de fonder une belle famille et que t’ais pas besoin de courage pour te lever le matin. » Je ne lui souhaite pas de reproduire le schéma de sa mère. J’espère bien qu’elle va se trouver un mari beaucoup plus décent, et ne pas pondre une tripotée de gamins dont la moitié se révèleront être des délinquants. Elle me propose alors d’aller un prendre un thé avec sa mère un jour. « Cela serait bizarre quand même. Ceci dit, entendre des anecdotes croustillantes du petit Seven c’est tentant… » Et je sais qu’aller rencontrer sa mère le ferait royalement chier, ça aussi c’est tentant. Mais bon quand même.
Pour en revenir à ma famille, je considère que la seule que j’ai, c’est les BO. Mieux que rien je suppose. « Ouais. Je vois ce que tu veux dire. Au moins t’en as une et c’est toi qui l’a choisi, c’est le principal pas vrai ? » J’hoche la tête. « Voila. » Je n’ai pas envie de m’attarder plus longtemps sur le sujet. Elle parle de nous sauver, mais je vois mal comment elle pourra faire, ce n’est pas une magicienne. Je veux pas être pessimiste mais on est quand même pas loin d’être tous des cas désespérés. Pas pour rien qu’on se soit trouvés. Au moins elle a conscience qu’elle pourra pas tous nous sauver, elle est lucide, c’est déjà ça. Je souris quand je l’entends parler de mettre une droite quand on la fait chier. « Je voudrais voir ça. » Je serais même prêt à payer pour la voir aligner un mec ou une fille, ou en tout cas tenter, parce que je suis pas très convaincu du résultat. « Tu sais, je suis pas doué pour grand-chose, mais si il y’a bien un domaine où j’excelle c’est donner et encaisser les coups. Alors si jamais un jour t’as envie que je t’apprenne à te défendre, ça peut se faire. »  Pour une fois, pourquoi pas, me rendre utile.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Anca Popescu
petit poney
▹ posts envoyés : 2027
▹ points : 56
▹ pseudo : zoé (baalsamine)
▹ crédits : hoodwink(avatar) & sial(sign)
▹ avatar : Taylor Lashae
▹ signe particulier : cicatrices sur tout le corps qu'elle tente maladroitement de cacher, souvenirs d'épisodes de folie désespérée. Une voix douce, des doigts de fées, une chaleur humaine parfois trop brulante. Syndrome du Saint Bernard qui colle au coeur.
☽ ☾

already broken
+ disponibilité rp: bookée
+ contacts:

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe EmptyLun 26 Déc - 17:22

Ouais, enfin je te souhaite quand même de fonder une belle famille et que t’ais pas besoin de courage pour te lever le matin. Elle espère aussi Anca, au fond, de ne pas se retrouver dans la même situation que sa mère, un mari un peu plus aimant et moins violent, des enfants peut être, de la joie surtout. Mais pour le moment ce n’est pas au menu, faudrait déjà pour ça qu’elle accepte de laisser ne serait-ce qu’un garçon l’approcher, la toucher. Peut être Jemmy, qui sait. Peut être. Anca se perd dans ses pensées, le visage de Brandon dansant devant ses yeux et les souvenirs. « Hum. Peut-être un jour qui sait. J’espère aussi » Qu’elle répond finalement un peu en retard avant de rigoler doucement. Il est gentil Joe, malgré ses airs de mauvais garçon. Il a quand même un bon fond et ça c’est pas négligeable.
De fil en aiguille Anca lui propose de venir prendre le thé. C’est stupide. Et trop spontané. Par reflexe elle s’attend presque à ce qu’il lui rigole au nez, qu’il se moque d’elle comme un peu tout le monde dès qu’elle devient trop utopiste. Mais non. Le jeune homme ne rigole pas, de se fout pas de sa gueule. Il lui répond honnêtement. Cela serait bizarre quand même. Ceci dit, entendre des anecdotes croustillantes du petit Seven c’est tentant… Vrai ça serait bizarre. Mais elle est comme ça Anca, trop simple, sans artifices, à dire ce qui lui passe par la tête sans chercher à se refréner. Y a cette vision trop utopiste qui lui colle à la peau, cette envie que tout le monde finisse heureux main dans la main. Alors si elle peut commencer avec Joe, pourquoi pas ? « Hahaha oui si tu savais les photos de Seven bébé que j’ai. J’en ai montré à Maia la dernière fois qu’elle est venue…Mais faut surtout pas lui en parler Seven me tuerait » Littéralement. Il doit même pas savoir qu’elle a des photos de lui bébé chez elle. C’est un peu son trésor, de quand son frère était encore là, encore présent.
Je voudrais voir ça. La voir se défendre, foutre un coup de poing dans la tronche de la première personne la faisant chier. Oui, elle aussi elle aimerait bien voir ça. Anca c’est sans doute la seule des Popescu qui n’a pas hérité du gène de la baston dans sa famille. Toujours incapable de se défendre, de frapper, de blesser quelqu’un mais si c’est pour se protéger elle. Pourtant dernièrement elle a décidé qu’il fallait qu’elle se reprenne. Elle pouvait pas attendre continuelle qu’un homme vienne la sauver dès qu’elle se retrouvait dans un situation comme la dernière fois au café. Fallait qu’elle renvoi les coups, juste un peu au moins. Joe n’a pas l’air vraiment convaincu et ça la fait rire à nouveau. Tu sais, je suis pas doué pour grand-chose, mais si il y’a bien un domaine où j’excelle c’est donner et encaisser les coups. Alors si jamais un jour t’as envie que je t’apprenne à te défendre, ça peut se faire. Le rire meurt dans sa gorge et Anca se rapproche un peu de Joe pour le dévisager. Ce regard charbonneux plein d’avertissement, les muscles qui se dessinent légèrement sous ses vêtement, l’aura de prédateur qui émane de lui quand on y prête réellement attention. Il est doué Joe. Elle le sait, elle le devine. C’est pas pour rien qu’il joue les gros bras pour les Bo. Alors oui, sa proposition est tentante. Elle se dit que peut être avec quelqu’un comme lui pour l’aider elle pourra être un peu plus indépendante, moins fragile, plus robuste. Parce qu’elle a prévu de vivre longtemps Anca, elle veut plus crever comme y a sept ans. Elle est bien déterminée à faire son bout de chemin. Alors décidée elle hoche la tête avant de répondre. « T’es sur que t’es prêt à te coltiner une pas douée comme moi ? » C’est pas vraiment vrai. Mais elle a toujours cette façon de se rabaisser qui lui colle à la peau. « Merci de proposer, c’est gentil en tout cas…En tout cas si t’as du temps ça serait avec plaisir » Et elle est sincère Anca, avec son regard pétillant vissé dans celui de Joe. Elle sent que les choses commencent à tourner, que tout commence à s’arranger petit à petit. Faire la paix, accepter de parler avec lui, le revoir même plus tard. Elle n’en aurait jamais été capable il y a quelques années. Mais aujourd’hui elle a dit oui, et y a dans son cœur une espèce de sérénité qui l’envahit. C’est un sms de la part de Ioan qui la fait sursauter et la sort de son état apaisé. Elle regarde rapidement le message et soupire doucement, il lui demande de venir le chercher comme à chaque quand il n’arrive plus à tenir debout, accoudé au bar. « Urgence familiale…Je dois y aller. Mais je suis contente d’avoir parlé de tout ça avec toi Joe. D’avoir pu mettre les choses à plat. Je me sens mieux tu sais » Elle lui offre un de ses sourires éclatant avant d’agiter sa main pour lui dire au revoir et se dépêche de rejoindre son grand frère, le pas bien plus léger qu’à l’aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thenotebook.forumactif.org/t5716-dans-la-nuit-anca http://thenotebook.forumactif.org/t5013-taches-d-encre
Contenu sponsorisé

☽ ☾

But now you're back | Joe Empty
MessageSujet: Re: But now you're back | Joe   But now you're back | Joe Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

But now you're back | Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE BROKEN :: version sept-
RETROUVEZ-NOUS SUR
CROCODILE/GAMES